[Cernes: récap] Vagabond 배가본드

Publié le 29 Novembre 2019

 

Diffusé en 2019

Sur SBS

16 épisodes d’1h

Réalisé par Yu In Sik

Ecrit par Jang Young Chul & Jung Kyung Soon

 

Avec :

Lee Seung Gi : Cha Dal Gun

Bae Suzy : Go Hae Ri

Shin Sung Rok : Ki Tae Woong

Moon Jeong Hee : Jessica Lee

Baek Yoon Sik : Jung Goog Pyo

Moon Sung Geun : Hong Soon Jo

Lee Kyoung Young : Edward Park

Lee Ki Young : Kang Joo Chul

Jeong Man Sik : Min Jae Sik

Kim Min Jong : Yoon Han Ki

etc

 

 

Dontesque ?

Lorsque Cha Dal Gun perd son neveu dans un crash d’avion tragique n’épargnant (presque) aucun de ses passagers, il est effondré de chagrin, mais ce chagrin se teinte rapidement de rage et soif de justice lorsqu’il comprend que le crash n’était pas un accident mais bel et bien un acte terroriste. En voulant découvrir et révéler la vérité, lui et Go Hae Ri, une agente du NIS, vont mettre le doigt sur une conspiration qui les dépasse.

 

 

Cet article est la compilation des articles que j'ai écrits sur ce drama pendant sa diffusion. Vous pouvez aussi les retrouver sur le hashtag du drama, bien entendu. Mais tant qu'à faire^^

 

SOMMAIRE:

 

Episodes 1-4

Episodes 5-6

Episodes 7-8

Episodes 9-10

Episodes 11-12

Episodes 13

Episodes 14-16 (FIN)

 

Si vous voulez laissez un commentaire

en ne voyant aucun des spoilers de l'article: ICI

 

 

 

 

Etant à nouveau dans une période où j’ai envie de commencer puis suivre des dramas en cours de diffusion, j’ai un peu étudié ce que Dramaland avait à proposer fin septembre-début octobre, et Vagabond a aussitôt retenu mon attention, parce que 1/ j’ai eu plusieurs bonnes expériences avec ce combo de scénaristes et réalisateur (GIANT, History of the Salaryman, et Incarnation of Money) 2/ j’étais d’humeur pour quelque chose avec de l’action sans grosse déprime (rapport à une série de dramas doux-amers, à la météo automnale, et à une période personnelle fatigante) 3/ j’aime bien le casting : Suzy n’est pas exactement une grande actrice mais j’ai de l’affection pour elle, j’aime généralement beaucoup Lee Seung Gi, et surtout j’avais envie de revoir Shin Sung Rok à l’écran. Je me suis donc lancée dans Vagabond, et quatre épisodes plus tard ma conclusion est : je suis divertie. Pas impressionnée, mais divertie, et le drama joue bien la carte de l’adrénaline, à défaut de me plonger dans beaucoup de réflexion. Honnêtement, c’est ce que je lui demandais… donc, ça me convient.

 

Vagabond ne réinvente clairement pas la roue, et l’histoire n’est pas neuve : des gens sans pouvoir réalisent que quelque chose ne tourne pas rond, et affrontent des gens plus puissants qu’eux, levant le voile sur une vaste conspiration, les dépassant complètement, mais qu’ils arriveront certainement à démanteler néanmoins, becoz el powaa of das underdog, yeah (le dama est très international alors je prends exemple). Les puissants sont corrompus et pas portés sur l’empathie/la compassion, il ne faut pas trop compter sur les institutions censées protéger les citoyens, on connait le refrain. Pas que ce soit un mauvais refrain, et vous savez que j’aime toujours une bonne histoire d’underdog se soulevant contre les puissants de ce/leur monde (#fightthepower!), je souligne donc simplement qu’on est en terrain connu. Et en l’occurrence, je n’ai pas le sentiment que Vagabond creuse très loin : je ne me sens pas poussée à réfléchir sur un problème de société ou sur notre rapport à nous-mêmes ou aux autres, ou que sais-je, et en gros, ce n’est pas un drama que je qualifierais, pour le moment, de bien profond ou nuancé (bien sûr, c’est peut-être juste moi qui ne vois pas la profondeur ou les nuances), mais ça me convient, d’autant que j’aime bien les joueurs sur le terrain.

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

Vous connaissez peut-être mon appréciation des personnages féminins ambitieux, donc j’en ai forcément pour Jessica, notre antagoniste principale. Clairement, elle n’est pas sympathique : elle sourit et joue les protectrices d’enfants pour les caméras, participant à des œuvres de charité en feignant ne pas vouloir en être remerciée/admirée, mais ne s'émeut pas de la mort d’enfants innocents quand ça arrange ses affaires. Donc, non, c’est pas quelqu’un de sympathique, elle est même plutôt glaçante, mais l’actrice a du charisme, le personnage de la présence, et elle semble rusée, donc je sens que je peux prendre plaisir à voir nos personnages principaux l’affronter, et détruire son empire. De même, je ne sais pas si la tueuse à gages, Lilly, sera présente toute la série (probablement pas ?), mais je l’espère, car elle me plait également. Au début, ce qu’elle avait de caricaturesque dans le super-assassine/femme fatale avait plutôt tendance à m’agacer, mais depuis que je l’ai vue foncer dans des voitures avec un plaisir évident, j’ai décidé que je l’aimais bien (encore une fois = en tant que personnage… je dis pas que j’ai envie de côtoyer et payer un café à la meurtrière assoiffée de sang). J’aimerais faire mon travail avec autant d’enthousiasme qu’elle ! Les personnages masculins du côté obscur me parlent pour le moment moins, mais il reste de la place au drama, sans compter plusieurs figures encore dans l’ombre, donc on verra bien ce que ça donnera.

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

La série, par ailleurs, m’a rapidement mise dans la poche de son héros, parce que souvent, c’est ce qui arrive quand une série tue des gosses : c’est dur de rester insensible, surtout que le crash d’avion qui coûte la vie, entre autres, au neveu de notre héros, est joliment mis en scène avec toute la panique et le dramatique qu’il faut, sans pour autant nous en montrer trop. Ca fait un sacré coup au cœur, et j’étais pas fière devant mon écran (rappel : j’avais commencé ce drama pour ne pas trop souffrir, et oui, c’est là que ma technique de ne pas lire les synopsis me revient dans la gueule), d’autant que Vagabond avait très vite réussi à me faire m’attacher au duo Dal Gun/Hoon, via un simple montage et quelques interactions bien choisies. Bref : Cha Dal Gun réclame justice et moi aussi, la série s’étant assuré un élément déclencheur fort. [spoiler vite fait, je suppose] Un élément déclencheur qui, du reste, démonte complètement un des « faux twists » du drama, qui essaie vaguement de nous faire nous demander, dans l’épisode 1, si Hae Ri (le personnage de Suzy) est impliquée dans l’affaire, mais faut pas déconner, il n’y avait pas une chance pour que le drama laisse son héroïne avoir aidé à tuer une bande de gosses (et autres passagers tout aussi innocents), et le drama ne tarde pas à révéler que, évidemment, elle n’avait rien à voir là-dedans (WHAT A SHOCK). Et puis tant mieux, de toute façon, parce que ça signifie qu’elle et Dal Gun vont pouvoir continuer à bosser ensemble, or il se trouve que j’apprécie le duo qu’ils forment [/spoiler] .

 

Les deux protagonistes principaux ont au moins deux choses en commun : la perte d’un être cher a impacté/impacte radicalement leur vie (pour Hae Ri c’est son père, pour Dal Gun c’est d’abord son grand-frère puis son neveu), et ils sont tous deux en quête de crédibilité. Dal-Gun doit convaincre le monde qu’il n’est pas fou, qu’il n’a pas inventé son histoire de terroristes, et Hae Ri espère prouver sa valeur en tant qu’agente pour être rapatriée en Corée du Sud et pouvoir bosser derrière un bureau, son point fort étant plus les déductions et l’investigation que d’être sur le terrain en pleine action. Ils vont donc tous les deux lutter pour qu’on les écoute, et ce n’est pas gagné, mais au moins ils commencent à s’écouter l’un l’autre, donc c’est déjà ça, et j’ai apprécié, lors de ces quatre premiers épisodes, voir leurs interactions évoluer. Pas qu’ils soient hypra fans l’un de l’autre mais j’aime les regarder apprendre à apprécier l’autre, à la fois en tant qu’allié et qu’individu. Ca n’a pas été de tout repos, mais ils commencent à se faire confiance, et même à se comprendre. J’ai aimé les petits moments d’appréciation, de soutien, ou simplement de discrétion respectueuse, comme lorsque Hae Ri surprend Dal Gun en train de pleurer la mort de son neveu dans la salle de bain et referme la porte en silence pour ne pas l’empêcher d’exprimer son chagrin en l’interrompant ou le mettant mal à l’aise. Ils n’en sont encore qu’à s’apprivoiser (un processus qui sera peut-être rendu plus rapide par le fait que, pour des raisons de sécurité, les voilà obligés de cohabiter pour un temps…), mais de façon générale, j’apprécie leur dynamique, qui m’a par moments attendrie, et par d’autres fait sourire, parce que le combo parano/exaspéré m’amuse.

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

Dal Gun voit des terroristes et conspirateurs partout (et franchement, il a pas tort), et est un sanguin, ce qui ne manque pas d’agacer Hae Ri, qui se moque souvent de lui (à tort, elle, du coup). Cela dit… certes, j’aime bien que l’intensité de l’un soit contrebalancée par la « détente » de l’autre, parce que ça m’amuse et parce que si tout le monde était 100% intense tout le temps ça deviendrait vite épuisant (et puis c’est vrai aussi que Suzy n’est pas une actrice que je qualifierais d’intense, donc le rôle ne tape pas dans ses faiblesses comme ça), mais… je vous avoue qu’une partie de moi est un peu déçue, parce que je comprends que Dal Gun ne soit pas le type le plus prudent au monde, mais elle, en tant qu’agente du NIS (National Intelligent Service), est-ce qu’elle ne devrait pas être plus préparée ? Plus réfléchie, plus prudente ? Ne pas laisser trainer ses badges d’agente à des endroits évidents, par exemple, ou bien être plus sur ses gardes quand elle sait qu’elle a mis le doigt sur une conspiration terroriste ? En même temps, encore une fois : c’est une bleue, et pas une agente de terrain. Elle fait des erreurs, mais nul doute qu’elle apprendra, et ce qui me rend triste, c’est surtout, comme souvent, pas le personnage en tant que « personne », mais la place qui lui a été écrite, et son rapport au lead masculin, parce qu’elle a beau être l’agente entraînée (c’est une jeune, oui, mais elle est entrainée quand même), le drama s’est trouvé une raison pour que ce soit lui le plus apte physiquement, le plus sur ses gardes, le plus « en avance » : il découvre les choses, et elle les vérifie. Parce que c’est son histoire à lui avant tout (au moins pour le moment), il mène, et elle contribue.

 

Des regrets de ce côté-là, donc, mais j’aime malgré tout bien les deux personnages principaux, et les contributions d’Hae Ri sont précieuses, et le seront d’autant plus à l’avenir si elle arrive à freiner Dal Gun dont la tendance à foncer dans le tas sans réfléchir me fait déjà le juger un peu, et pourrait devenir carrément reloue s’il continue de récidiver. Je comprends fort bien qu’il n’est pas entraîné à ce genre de situations, et qu’il est dans l’émotion (perdre le dernier membre de ta famille peut avoir ce genre de conséquence, oui), mais le voir péter des câbles à tout va, en plus de desservir ses intérêts, devient répétitif, et j’espère qu’il va apprendre de ses erreurs, parce que jusque-là, ça ne lui a pas franchement réussi. Mais on a vu, dans sa relation avec Hoon (même si Dal Gun n’était pas un parent parfait), que le personnage était capable de grandir, donc… je présume que nous verrons Hae Ri et Dal Gun évoluer ensemble, et devenir un véritable duo de choc, petit à petit. Du moins, j’espère.

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

Parce que pour le moment, je vais pas vous mentir, je suis pas hypra impressionnée, ni par nos agents, ni par nos terroristes, ou nos assassins. Non parce que ça me parait quand même miraculeux que Dal Gun et Hae Ri ne soient pas encore morts… Ils ont aucun vrai pro les terroristes ? Et Lilly, là, qui est censée être le top du top, je l’aime bien aussi, hein, mais elle a clairement du mal avec les consignes, parce qu’on lui a demandé de tuer discrètement, et je suis pas sûre qu’une course poursuite en voiture à travers des rues bondées ce soit le truc le plus discret au monde. Du reste, essayer de tuer un cascadeur en voulant le forcer à crasher une voiture, c’est quand même chelou… D’après Lilly, il s’en sort parce qu’il a du pot, mais en vrai, c’était surtout comme tâcher de noyer un champion de natation dans une piscine : elle a tablé sur ses points forts ! Dude ! Il serait prêt à suivre absolument n’importe qui prétendant avoir des infos sur le crash : invite-le à boire un café et fous du poison dans le café, je sais pas. Après, je les trouve peu efficaces nos méchants, mais je me plains pas trop, parce qu’encore une fois, l’enthousiasme de Lilly pendant la course en voiture et son dédain total pour les règles sont précisément ce qui m’a fait l’apprécier, et aussi parce que « zop, boisson empoisonnée, problème réglé, fin du drama après quatre épisodes », c’est pas ouf comme conclusion. La poursuite en voiture était quand même bien plus divertissante, et moi je voulais de l’action, pas un clip de Nell (même si j'adore Nell, ne vous méprenez pas). Et de l’action, il y en a (pas mal inspirée par les James Bond récents, on dirait) !

 

Au début, j’ai été inquiète, je dois bien l’admettre. La première course-poursuite, dans les rues de Lisbonne, m’a parue tellement poussive (et une autre preuve de l’incompétence des « méchants » qui n'arrivent pas à rattraper un type qui se traine à moitié dans des rues désertes : VOUS POUVEZ COURIR SINON LES GARS !... à ce stade, c’est purement de la mauvaise volonté, quand même) que je me suis dit « oh là là, si c’est comme ça tout le long, ça va être chaud ». Heureusement, ce n’est pas le cas, même si je n’ai pas été soufflée par l’action du drama. Bon, à la décharge de Vagabond, force m’est d’admettre qu’il a été un peu victime de ma tendance à suivre mes impulsions : la course poursuite à Lisbonne passe par une boite de nuit, donc je me suis aussitôt dit « oh, tu sais qui avait une bonne séquence d’action/poursuite dans une boite de nuit ? John Wick ! » (cf. ici), et ce soir-là, j’ai regardé John Wick. Puis une scène dans John Wick m’a fait penser à The Raid, alors j’ai regardé des scènes de The Raid (entre autres celle-là), et après, je me suis remise à Vagabond dans la foulée, et… comment dire… C’est un peu comme si je faisais un dessin sympa et l’exposait à côté du toit de la chapelle Sixtine : mon dessin serait sans doute très joli, hein, mais… Et là, Vagabond, qui, de base, ne m’avait pas estomaquée dans son épisode 1, a forcément souffert de la comparaison, parce que les deux autres sont des modèles de chorégraphies complexes exécutées avec des caméras stables, et des plans tenu, et suffisamment larges pour qu’on distingue bien les mouvements (John Wick le personnage est aussi un modèle d’efficacité, tout ce que les tueurs de Vagabond ne sont pas o.o). Alors que déjà dans l’épisode 1 (l'observation ne vient donc pas de la comparaison, la comparaison a juste accentué un sentiment pré-existant), j’avais été frappée par la tendance de Vagabond à faire précisément le contraire : quand on vire dans l’action, le montage se fait frénétique*, il y a beaucoup de plans serrés ne permettant pas une vision d’ensemble de l’action, et la caméra a la tremblote.

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

Alors, histoire d’être juste, quand la caméra tremble, et que le montage se précipite pendant les scènes de combat, on peut y lire une traduction de l’urgence de la situation et/ou de sa vitesse chaotique (par exemple pendant la course en voiture où 1/ les personnages ont peu de contrôle 2/ les voitures, ça va vite), mais surtout de la panique du personnage principal. On est plongés dans sa perspective où il faut qu’il réagisse vite, sous le coup de l’adrénaline, la colère, le stress, autant d’émotions qui ne sont pas du domaine du posé. Dal Gun est certes très bon en arts martiaux et en cascades, mais il n’est pas habitué à se battre pour sa vie, et ce n’est pas une machine à tuer méthodique et préparée, bien que j’hésiterais également à le qualifier de M. Tout le monde/Homme ordinaire, vu ce à quoi il survit/ce dont il se remet miraculeusement. Ce n’est pas un terminator, ok, mais c’est clairement un action hero avec toute la bad-assitude, la résistance et la vitesse de récupération fantastique que ça implique. Et j’aime bien Lee Seung Gi en action hero, du reste (en plus, aw, je me dis que Dae Woong, son personnage de My Girlfriend is a Gumiho, serait fier ♥). Par ailleurs, malgré le montage rapide, et la caméra pas toujours bien stable, les scènes d’action restent très compréhensibles. Si les chorégraphies elles-mêmes (dépouillées du montage, donc) étaient plus complexes, le tout serait peut-être difficile à démêler, mais là, le corps à corps est simple, et le reste du temps, il s’agit beaucoup d’avancer en ligne à peu près droite (en sautant de toit en toit, ou en fonçant dans la rue en voiture) donc là aussi, ça se suit bien (même si je suis certaine que les monteurs de Taken 3 auraient réussi à rendre ça imbitable, mais là on part dans des extrêmes). Pour ma part, j’ai surtout aimé les courses-poursuites, surtout celle sur les toits dans l’épisode 1. J’aime bien voir Lee Seung Gi courir, qu’il course ou fuie quelque chose, et je veux bien continuer à le voir fuir et courser, et se muscler pour pouvoir fuir et courser (et taper), aussi (on remercie le service militaire). Encore une fois, on tombe dans le : pas ébahie, mais assurément divertie (en plus, j'aime bien la musique).

 

Ce drama, en fait, je le trouve fun. On voyage à plein d’endroits, certains réels (comme le Portugal ou le Maroc), certains fictifs (le flashforward du début se déroule dans un certain « Royaume de Kiria » qui, a priori, n’existe pas), et les décors sont très joliments mis en valeur et utilisés. La Grande Conspiration laisse du terrain pour plein de retournements et aventures à venir: il y a des réponses à trouver, des taupes à déterrer, et un flashforward à expliquer... sans compter des personnages à découvrir. Moi, il y en a surtout deux que j’ai envie de voir plus : Kwang Deok et Tae Woong. Kwang Deok fait partie des gens ayant perdu quelqu’un dans le crash d’avion (sa compagne enceinte), et, c’est vrai, j’avoue, j’ai une sympathie particulière pour l’acteur parce que je l’ai vu et aimé dans le très excellent The Fiery Priest. Mais ici aussi, il joue un personnage touchant, et en plus c’est un expert en judo, donc qui sait, lui et Dal Gun pourraient former une bonne équipe !

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

Quant à Tae Woong, j’ai juste hâte de voir ce que le drama va faire de Shin Sung Rok. Pour le moment, on l’a peu vu, et on ne sait quasi rien de lui sinon que sa famille est riche et qu’il est très pointilleux sur les règles et procédures depuis la mort bête d’un ami. A priori il semble être parti pour rejoindre le camp des gentils, tout frustré qu’il est qu’on ne le laisse pas enquêter sur la vérité, mais qui sait, il nous réserve peut-être des surprises. En tous les cas, c’est Shin Sung Rok, donc il a toute mon attention (enfin pas toute, parce que des fois Lee Seung Gi court, ou fait des pompes et tout)(hé, si Lilly a le droit de s’en délecter depuis la fenêtre en face, alors moi aussi).

 

Pour conclure… j’ai l’intention de continuer à regarder ce drama. Passé son premier épisode (et un peu le second aussi), il ne m’abîme pas le cœur, et s’il ne s’en prend pas non plus trop à mes cellules grises, je n’y vois pas le temps passer, et j’aime bien ses interprètes, que ce soit Suzy, Lee Seung Gi, Shin Sung Rok, Go Gyu Pil ou Moon Jeong Hee. J’aime bien les histoires d’espion, j’ai envie d’un drama qui bouge un peu, et donc je ne m’attends pas à monts et merveilles, mais tant que le drama ne baisse pas de niveau, lui et moi devrions passer un bon moment.  Alors… cours Dal Gun, cours !

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)
[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

 

* Parce que je n’ai rien de mieux à faire de ma vie, j’ai d’ailleurs compté le temps entre les coupures pendant les scènes d’action… Pendant le corps à corps de l’épisode 1, il y a environ 0.76 seconde entre chaque coupure, 0.85s et 1.16s pour deux scènes de fusillade, 1.5s pour la course-poursuite sur les toits, et 1.05s pour celle en voiture. En clair, en moyenne, on passe rarement bien plus d’une seconde sur chaque plan d’une scène d’action. En comparaison, sur trois scènes de corps à corps/coups de feu en rapproché, j’ai compté 3.2s, 3.5s et 3.8s entre chaque coupure pour John Wick + 1.7s pendant une course de voitures. The Raid est plus rapide, ses scènes de corps à corps (il n’y a quasiment que ça) coupant toutes les 1.83s, 2.8s, 2s, et 2.5s sur les quatre scènes où j'ai compté. Ce qui signifie que les scènes avec les cuts les plus rapides de John Wick et the Raid sont quand même moins saccadées que les scènes les plus « lentes » de Vagabond. Notez que la comparaison est injuste et superficielle, c’est juste que j’ai du temps à perdre, et que, cet article ayant pour sujet mes impressions, je voulais vous donner une idée de ce que j’ai ressenti : c’était comme quand on écoute une chanson à vitesse normale, et subitement on appuie sur « avance rapide » sans s’en rendre compte (par contre, après ça a dérapé, et j’ai continué à compter… du coup vous serez ravis de savoir que sur trois scènes de Fury Road, j’ai trouvé des cuts tous les 1.8s, 1.49s et 1.62s en moyenne… comment ça, ça vous fait une belle jambe ? OUAIS BAH LES JAMBES C’EST IMPORTANT OKAY) Bref, tout ce qu'il faut vraiment retenir, c'est que Vagabond a le montage rapide. => reprendre la lecture

[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)[Premières Impressions] Vagabond  배가본드 (Eps 1 à 4)

-yep... you and me, Lilly... same-

 

 

 

 

Paragraphe court qui ne spoile pas:

 

Je me suis beaucoup amusée cette semaine, les épisodes avançant à un rythme rapide et réservant plusieurs retournements de situation. Les personnages me plaisent de plus en plus, surtout maintenant qu’ils interagissent plus les uns avec les autres, et mon affection pour le duo central grandit. L’action au corps à corps peine toujours à me convaincre (encore plus qu’avant, à vrai dire) mais j’aime les passages de course-poursuite. Je remets toujours en question la compétence de certains personnages, surtout côté obscur de la Force, et notre héros est décidément bien invincible, mais honnêtement, ça me fait plus sourire qu’autre chose. Sans que le drama soit subitement devenu parfait, j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder ces deux épisodes, et j’ai hâte de voir la suite.

 

(=> retour au sommaire)

(=> sauter la partie spoilers et passer aux épisodes suivants)

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

La version longue avec des spoilers dedans :

 

Une semaine très divertissante pour Vagabond, donc, et plein de retournements de situation ! Certains étaient surprenants (j’admets que, même si avec le recul j’aurais dû m’en douter, je n’avais pas vu venir que le directeur Min était une taupe, et pensais simplement que c’était un type désagréable et mauvais à son boulot), d’autres moins (ce qui concernait Gi Tae Woong), mais au final, tout a bien fonctionné pour moi car même quand les retournements n’étaient pas des surprises pour moi, ils l’étaient pour les personnages. Comme les « malentendus » ne s’étendaient pas, je n’étais pas frustrée, et les situations évoluaient pour les personnages découvrant de nouvelles informations. Par exemple : j’avais compris que Gi Tae Woong avait enregistré la conversation dans le but de la faire ressortir lui-même si Go Hae Ri n’y arrivait pas, donc je n’ai pas été choquée qu’il s’avère être de son côté, mais pour Hae Ri ça changeait tout, et donc il reste un sentiment de dynamisme parce que les personnages s’adaptent et se réadaptent en fonction de ce qu’ils apprennent. Je sais pas si c’est clair, pardon. En tous cas, les épisodes sont passés très vite.

 

J’étais contente de voir progresser la situation et que plus de gens écoutent Dal Gun et doivent se rendre à l’évidence et le prendre au sérieux.

 

Déjà parce que je veux que Dal Gun obtienne justice, tout simplement. Comme j’en parlais dans mes Premières Impressions, il est évident que quand on tue tant d’innocents, je vais me placer du côté de la personne voulant faire éclater la vérité et punir les coupables. Or pour obtenir victoire, comme on commence à le savoir, la solution, c’est le nombre. Jessica résume de façon très claire (des fois qu’on le loupe) ce à quoi notre protagoniste doit faire face : l’argent c’est le pouvoir, et avec le pouvoir vient la possibilité de manipuler la vérité à sa guise, notamment en contrôlant les médias et en faisant taire les plus faibles. Mais bien sûr… ça ne marche plus si trop de gens commencent à connaître la vérité et à la propager. S’il y a trop de bouches à faire taire. Donc je suis contente de voir plus de gens écouter Dal Gun parce que chaque personne qu’il arrive à convaincre, ou au moins à faire douter, est un pas de plus vers la victoire que je lui souhaite.

 

Mais, aussi, chaque personne qu’il convainc, ou qu’Hae Ri convainc, est une nouvelle personne à travailler avec nos deux personnages principaux, et j’ai particulièrement apprécié de voir une équipe commencer à se former dans ces deux épisodes, parce que plus d’interactions entre les personnages les rendaient plus intéressants. J’avais beaucoup apprécié de voyager un peu, et je serai ravie de repartir à l’international plus tard (ce qui devrait arriver si on en croit le flash-forward sur lequel s’ouvre le drama), mais avoir toutes les pièces sur un échiquier plus petit (Séoul) a permis de les faire interagir directement, que ce soit entre protagonistes ou entre camps opposés (le face à face entre Jessica et Dal Gun). Nos adversaires se jaugent, et tout le monde est en train de réellement prendre position, décidant de comment il va s’impliquer dans la bataille à venir. Plus encore que la semaine précédente, les dés sont à présent jetés, et le drama me semble y gagner en intensité (alors même qu'il contient peut-être plus de moments posés, finalement).

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

Pas que les épisodes précédents n’étaient pas intenses en émotions et action pour les personnages, bien sûr, mais… bref, je me sens plus engagée dans les personnages maintenant qu’ils interagissent tous directement les uns avec les autres. Et puis ce n’est pas comme si le drama ne réservait plus de scènes d’action !

 

Comme j’en parlais dans ma version courte, je ne suis toujours pas impressionnée par les combats au corps à corps, qui ne sont, pour moi, ni super impressionnants, ni vraiment bien mis en avant par la série, mais je m’amuse pas mal lors des scènes de course-poursuite, ou juste de course, du reste, et cette semaine, le grand moment était l’infiltration de la Maison Bleue. Je voulais qu’il l’infiltre cette Maison Bleue, bordayl ! J’étais enthousiaste ! 

 

Par ailleurs, une partie du fun continue de venir de certains « fails » des personnages, je vous avoue. Bon, que la femme du co-pilote (ayant conspiré avec le terroriste pour crasher l’avion) ne réalise pas qu’elle ferait mieux de se débarrasser d’un téléphone étant passé entre les mains du NIS, je veux bien, parce qu’après tout, même si elle est aidée et conseillée par un agent, elle n’en est pas un elle-même. Mais qu’Hae Ri ne se couvre pas le visage lorsqu’elle brise les règles pour accéder à une section du NIS qui lui est interdite ? Le pire, c’est qu’elle l’avait caché, son visage ! Elle portait une capuche et tout ! (et d’ailleurs, les capuches vont particulièrement bien à Suzy… je porte mon hoodie sans arrêt ces derniers temps, mais elle commence à me faire complexer, là)(en même temps… Suzy est magnifique quoi qu’elle porte, alors…) Mais bizarrement, une fois dans la pièce interdite, y a un moment donné, elle décide que c’est… plus la peine ? Elle réalise pas qu’il y a forcément des caméras ? (qui sont pas hypra cachées, en plus). Elle a bien de la chance que Tae Woong soit le seul à voir la vidéo ET soit de son côté (donc supprime la vidéo). Mais ce qui m’a fait le plus rire, c’est le tueur envoyé pour tuer Dal Gun (yep, encore un), parce qu’on nous fait tout un foin de cette organisation, de comment ils sont impitoyables et mortels (surtout leur leader, certes), et ils s’appellent « un-tuables » mais… à peine introduit dans le drama, le type se fait tuer, haha. Sérieusement, même Lilly et les terroristes du début (dont un qui ne semblait pas aussi rodé) ne se sont pas fait tuer par des amateurs. Pour un un-tuable, le type est super tuable en fait o.o Du coup, ça m’a fait rire, car je suis sans pitié comme ça.

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

Mais pour revenir à quelque chose de moins ironiquement positif, j’apprécie de plus en plus les personnages.

 

Hae Ri a été très active cette semaine, et ça m’a rendue heureuse de la voir prendre des initiatives, pendre position pour de bon, décider d’agir plutôt que de choisir le plus prudent (c’est-à-dire : ne rien faire), et à la fois remettre Dal Gun un peu à sa place lorsqu’il s’insurge de ses hésitations. Dal Gun a raison : justice doit être faite. Et c’est le boulot d’Hae Ri d’aider à ce que ce soit le cas, mais elle a fait son boulot jusque-là, et maintenant, ce qu’il lui demande c’est de le mettre en péril en brisant les règles. Et c’est la chose honorable et juste à faire, et celle qu’elle décide de faire, mais juste parce que lui n’a plus rien à perdre ne signifie pas qu’il en va de même pour elle. Elle a une famille qui compte sur elle financièrement, et a vu ce que la perte de son héroïque de père a eu comme conséquences sur cette famille. Elle risque son travail et sa vie en aidant Dal Gun, ce qui n’est déjà pas rien, et puis au-delà de ça, il y a aussi ce que cette histoire pourrait lui faire, intérieurement. On le voit déjà dans ces épisodes : elle tire sur quelqu’un pour la première fois, tue le monsieur un-tuable, et (de façon compréhensible) ça la secoue pas mal. Jusque là, chaque fois qu’elle avait sorti son arme, elle n’était jamais chargée et maintenant elle a tué quelqu’un. Je suis un peu triste qu’on ne se soit pas un chouïa plus appesanti dessus (parce qu’il y a un mini-time jump de plusieurs jours après les évènements de ces épisodes), mais le drama montre quand même que ce n’est pas anodin : sur le moment, Hae Ri est visiblement ébranlée, puis, plus tard, elle va retrouver Dal Gun et c'est clairement parce qu'elle aussi a besoin de compagnie (et elle finit par vider pas mal de verres). Enfin, lorsqu’elle confronte le directeur Min, on peut voir ses mains trembler. Ses mains ne tremblaient pas jusque là, quand elle tenait son arme. Même si ses mains tremblent aussi de colère à cause du sentiment de trahison, je pense que la réalité qu’elle a tué quelqu’un et pourrait avoir à le refaire est un facteur important. Elle est passée de la théorie à la pratique, et ça a changé quelque chose au fond d’elle.

 

Du moins, j’espère que c’est bien ce que le drama veut faire passer, parce que j’aime qu’il s’attarde sur la question. Bref : Hae Ri a pas mal à perdre, et j’ai été contente de voir que, tout en choisissant d’aider Dal Gun à révéler la vérité et obtenir justice, elle lui rappelle au passage qu’il se moque peut-être de se lancer tête baissée en plein danger, mais qu’elle a des raisons de se montrer prudente. Et parce que Dal Gun est quelqu’un de bien, il réalise et apprécie la valeur de son aide et de ce qu’elle met en jeu (et pense à demander au président de maintenir le travail d’Hae Ri).

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

Dal Gun me rend si triste, les gens. J’aime beaucoup Lee Seung Gi, comme vous savez, et qu’il fanfaronne auprès d’Hae Ri, escalade des bâtiments ou me pète le cœur parce qu’il a machinalement préparé un repas pour deux (ayant oublié que son neveu n’est plus avec lui :’(), je trouve qu’il fait du boulot solide ici, et j’aime ce que le drama construit entre Hae Ri et lui. Dans ces épisodes, en particulier, deux scènes sont ressorties pour moi : celle de la dispute dont j’ai déjà parlée, et celle qui commence par Hae Ri rejoignant Dal Gun lors du fameux dîner préparé pour deux et se termine sur leur (premier) baiser. Et il y a deux raisons pour lesquelles j’ai aimé la scène de baiser en particulier :

 

1/ I ship it. Bien sûr. En même temps, on parle de moi, donc forcément. Je suis une shippeuse dans l’âme, et je donne bénédiction à cet OTP-là, sans doute au grand bonheur de Dal Gun. Lorsque, un peu trop alcoolisée, Hae Ri chope Dal Gun et plante ses lèvres sur les siennes (comme elle avait fait pour Tae Woong… d’ailleurs, dans cette scène, elle croit que Dal Gun est Tae Woong), elle lui sort d’abord « tu es à moi maintenant » et… yep. Vu qu’il est déjà jaloux du crush qu’elle a sur Tae Woong, je crois bien qu’elle a raison. Et j’en veux pas à Dal Gun, parce qu’à sa place j’aurais craqué aussi. (aussi : sa réaction post-baiser, toute gênée et maladroite, est parfaite, et j’aurais craqué pour Lee Seung Gi à ce moment-là si ça n’avait pas déjà été fait)

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

2/ cette scène m’a fait réaliser quelque chose qui était déjà vrai dans les épisodes précédents et que je n’avais apprécié qu'inconsciemment jusque-là : le drama n’a pas peur des silences (et certains d’entre vous doivent savoir que j’aime le silence et la tranquillité dans mes dramas :p). Je n’avais pas relevé la chose, mais soudainement, ça m’a paru évident, parce que dans un autre drama, cette scène de baiser aurait pu être affublée d’une ballade bien insistante, mais ici, elle commence dans le silence et se termine sur des notes au piano qui donnent quelque chose d’un peu flottant à la scène sans être envahissantes du bout. Et… c’est quelque chose de récurrent dans le drama ! Je suis revenue en arrière après ça, et la scène de dispute de l’épisode 5 se fait sans musique, la scène où Dal Gun monte la garde dans la chambre d’hôtel avec Hae Ri dans l’épisode 3 est silencieuse aussi, la scène où elle le surprend en train de pleurer juste après n’a que quelques notes de piano, idem pour leur moment dans l’avion où elle l’aide parce qu’il est malade (pour des raisons plus psychologiques que physiques, il me semble… ou, du moins, les deux) puis s’endort sur son épaule, idem encore pour la scène de l’épisode 4 où ils parlent de Hoon et il la remercie de se souvenir de son neveu… Et il en va de même pour les scènes de l’épisode 1 entre Hoon et Dal Gun.

Le drama n’a peut-être pas la main légère sur le montage lors de ses scènes d’action, mais il est étonnamment sobre sur la musique, et quand les personnages doivent communiquer, se transmettre des choses importantes, révéler des émotions enfouies, on n’est jamais étouffés par l’accompagnement sonore, et je pense que, même sans m’en rendre compte, c’est en partie pour ça que j’ai rapidement accroché à l’association d’Hae Ri et Dal Gun (qui sont la relation la plus développée dans les premiers épisodes vu que les interactions entre tous les personnages étaient encore limitées) : le drama laisse la place à l’émotion de s'épanouir. Entre ses scènes d’action effrénée et ses révélations, il a plusieurs moments posés et simples où les personnages peuvent s’exprimer, et ça m’a eue en plein cœur.

 

Ca ne passe pas que par le silence, du reste, pour Dal Gun et Hae Ri. Dans cette scène repas/baiser de l’épisode 6, il y a aussi tout le côté domestique de la situation, le fait de partager un repas. Et dans leurs moments de repos, entre eux deux (même pendant leur dispute de l’épisode 5), les personnages sont généralement filmés dans des couleurs chaudes, des environnement fermés, souvent de nuit (une heure propice aux révélation et aux épanchements, parce qu’on se sent protégé par l’obscurité)… Le drama arrive à construire un sentiment d’intimité, de chaleur et de réconfort entre ces deux personnages. En particulier pendant cette scène de l’épisode 6, justement, car en plus du fait que l’action de manger un repas ensemble est, en soi, un moment d’amitié et de soutien (elle l’aide à surmonter sa solitude d’avoir perdu Hoon, il l’accompagne tandis qu’elle essuie la retombée des moments traumatisants vécus, entre trahisons et avoir tiré sur quelqu’un), sur certains plans, l’obscurité/un cadre de fenêtre semble comme les envelopper, les mettre dans leur propre petit monde ensemble. Ce ne sont pas les seuls personnages pour qui le drama fait ce genre de choses (par exemple, il use du surcadrage quand Hae Ri retrouve Tae Woong en secret), mais c'est quand même bien réccurent pour ces deux-là.

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

Bref, j’aime beaucoup ce que le drama fait avec ces deux personnages, sur le papier mais aussi visuellement et niveau audio. Je suis conquise, et veux les mettre dans une petite bulle et les protéger ;A;

 

 

Dernières choses en vrac :

 

• plus de Shin Sung Rok cette semaine, yay \O/ Je suis contente qu’il semble du bon côté de la Force, et de façon absolument choquante (no doubt), j’aime beaucoup ce que Shin Sung Rok fait avec le personnage, son côté stoïque, et son intelligence évidente. Shin Sung Rok est très bon à incarner des personnages intelligents qui ont le contrôle d’une situation même quand la personne en face ne réalise pas qu’elle est précisément en train de jouer son jeu. Je comprends tout à fait qu’Hae Ri craque, et lorsqu’il la félicite de son travail, une partie de moi a couiné aussi.

 

• ravie d’avoir vu plus de Kwang Deok également ! Go bb ! Proteste ! Révèle la vérité ! J’espère qu’on continuera de le voir plus~

 

• c'est moi où cette semaine les épisodes paraissaient drôlement plus sombres, niveau couleurs ? J'ai vérifié que c'était pas mon écran... est-ce que ce sont mes yeux ? Ca m'a pas frappée pendant les épisodes, mais en regardant les screencaps en mode miniature, là...

 

En conclusion, vous l’avez senti, j’ai beaucoup apprécié ces deux épisodes de Vagabond. On n’est toujours pas dans le domaine du parfait, certaines actions des personnages me font sourire et il y a des choses qui ne me convainquent pas, mais les deux personnages principaux ont réussi à me choper le cœur, donc à partir de là, moi, je réponds plus de rien. J’apprécie de plus en plus la série, qui continue de me divertir avec légèreté (pas pour les personnages, pour moi) et adrénaline, donc j’attends la suite avec impatience :)

 

(=> retour au sommaire)

[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)
[Cernes] Vagabond (5-6) [Cernes] Vagabond (5-6)

 

 

 

Paragraphes courts qui ne spoilent rien, sur les épisodes 7-8 :

 

Je me suis à nouveau beaucoup amusée, cette semaine. Je n’ai pas grand-chose à ajouter, finalement, par rapport à la semaine dernière, car globalement (donc sans rentrer dans les détails qui spoilent) je suis dans le même état d’esprit : les retournements de situation sont divertissants, l’action n’est pas très impressionnante mais l’adrénaline est au rendez-vous, j’aime les deux personnages principaux, certaines décisions me font sourire, etc etc etc. Honnêtement, je maintiens tout ce que je racontais dans mes Premières Impressions, avec juste un attachement croissant au duo central, facilité par mon affection pour les interprètes, et une implication accrue dans l’histoire, qui font que, si je ne suis toujours pas impressionnée, je m’amuse de plus en plus. Sérieusement, je n’ai pas vu l’épisode 8 passer. Le 7 un peu plus (je soupçonne que c’est parce que Dal Gun et Hae Ri étaient moins à l'écran ensemble, alors qu'ils sont mon attache émotionnelle au drama, qui est bien plus dans l'émotion et la "pulsion" que dans l'intellectuel pour moi) sans pour autant m’ennuyer, mais alors le 8, le temps de cligner des yeux et il était terminé. Le drama remplit sa fonction, donc :)

 

Enfin, dans cette partie qui ne spoile pas, j’aimerais réitérer que les capuches, c’est le Bien. La semaine dernière je soulignais à quel point elles allaient bien à Suzy, et je constate qu'elles vont aussi à Lee Seung Gi (et c'est pour ce genre d'observations profondes que vous suivez ce blog, bien entendu).

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

Visiblement, ça rend les gens jolis encore plus jolis à mes yeux, et je lance donc une pétition (que je ne partage qu’avec moi-même, donc c’est utile) pour plus de capuches.

 

(=> retour au sommaire)

(=> sauter la partie spoilers et passer aux épisodes suivants)

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

La version longue avec des spoilers dedans :

 

Est-ce que je vous ai déjà dit que j’étais un marshmallow ? … okay… mais est-ce que je vous ai déjà dit pour la centième fois que j’étais un marshamallow ? non ! Je n’en étais qu’à 99, j’en suis certaine. Donc, voilà : je suis un marshmallow, et je fonds face aux deux personnages principaux de ce drama, que je trouve adorables, quand ils sont ensemble. La scène où ils essaient désespérément de se faire un high-five à travers les barreaux de la prison marocaine était absurdement mignonne, au point que même les prisonniers n’ont pas résisté à les encourager et à s’investir/s’amuser dans/de la scène.

 

Il y a des tas d’autres scènes où j’ai fondu, bien sûr. Celle où Hae Ri se rend au dojo par exemple, pour voir Dae Gun, parce qu’elle meurt d’envie de lui annoncer la bonne nouvelle des avancées de l’enquête, et parce qu’il lui manque aussi (elle a passé beaucoup de temps à fixer son téléphone en espérant qu’il sonne). Leur petite leçon de judo, avec un Dal Gun tout gêné m’a fait faire des « aw » à l’intérieur de moi, et j’ai aussi été contente de pouvoir voir, en flash-back, le lendemain de la scène de baiser alcoolisé de la semaine dernière, becoz : plus de Dal Gun embarrassé, yay ! (même si j’étais contente qu’il finisse par se reprendre, parce que tout gêné qu’il était, il évitait Hae Ri, et moi j’aime mieux quand ils ont des scènes ensemble). Néanmoins, la scène de la prison était la plus adorable de toutes, parce que c’est aussi elle où ils célèbrent leur victoire, et des victoires, ils n’en ont pas si souvent. Ca fait toujours du bien de les voir célébrer quelque chose, de les voir exprimer de la joie, et de les voir aussi se féliciter de faire une aussi bonne équipe.

 

J’ai l’impression que ces épisodes ont véritablement scellé quelque chose.

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

Comme je le notais dans mes Premières Impressions, Hae Ri et Dal Gun sont des personnages qui, tous les deux, cherchent avant tout à être crus. Dal Gun, lui, avait besoin qu’on l’écoute, qu’on cesse de le prendre pour un affabulateur ou un fou, afin que la vérité puisse éclater et que justice puisse être rendue, tandis qu’Hae Ri, elle, voulait convaincre ses supérieurs de croire en elle, qui jusque-là n’avait pas exactement la réputation d’être une agente extraordinaire. Hae Ri est la première personne à avoir réellement écouté et cru en Dal Gun. Dans un épisode précédent, lorsque Dal Gun insiste que son contact journaliste a été assassiné, bien que son corps ne soit plus nulle part, personne ne le croit, mais Hae Ri se tourne vers sa collègue et amie, et dit simplement qu’elle croit Dal Gun, qu’elle a confiance en lui. A ce moment-là, il relève les yeux vers elle, surpris. C’est le moment où Hae Ri verbalise qu’à partir de maintenant, elle croira toujours Dal Gun. Dans l’épisode 6 aussi, lors d’une précédente célébration, elle le complimente, le félicite, elle le rend fier de lui-même, finalement. Ici, les rôles sont renversés.

 

Dal Gun a obtenu en partie ce qu’il voulait : on l’écoute, à présent. Bon, ça veut pas dire que les choses bougent autant qu’il voudrait, mais au moins, le public, le NIS, le gouvernement et les autres proches des victimes du crash, ont fini par l’écouter, et Dal Gun n’est plus perçu comme un dingue racontant n’importe quoi. Donc maintenant, c’est au tour d’Hae Ri, parce qu’elle a beau avoir mis le jour sur cette affaire, aidé à faire voir la vérité, avoir été la seule à protéger Dal Gun dans le fiasco « safehouse » de la semaine dernière, et avoir également identifié le directeur Min comme la taupe du NIS, malgré tout, ses supérieurs et collègues ne la traitent clairement pas en égale. Il faut qu’elle insiste pour participer à la mission de ces épisodes, face à un Tae Woong récalcitrant, et une fois sur place, on ne la met en charge que d’aller chercher les boissons et la nourriture pour ses collègues qui font le boulot sérieux. Collègues tous masculins, d’ailleurs, et je pense que ce n’est pas anodin, au moins dans le sens où Hae Ri doit se sentir encore plus « étrangère », plus exclue, et ressentir d’autant plus le besoin de prouver qu’elle est aussi capable qu’eux.

 

C’était triste de la voir admettre à Dal Gun que même si elle voulait l’aider, elle ne pourrait pas, parce qu’elle n’est en charge de rien, parce que tous ses « je suis une agente importante » de la semaine dernière n’étaient que du vent. Mais si, dans une scène précédente, les compliments de Dal Gun étaient intéressés parce qu’il voulait l’aide de la jeune femme, il finit par lui parler sérieusement, la regarder dans les yeux, et lui expliquer que s’il lui demande son aide à elle, ce n’est pas pour rien.

 

 

- Laisse moi être honnête avec toi : je ne suis pas spéciale. J’ai failli ne pas pouvoir participer à la mission, parce que je ne suis pas assez bonne. Ils ne m’ont laissée venir que parce que j’ai insisté. Tu veux savoir de quoi je suis vraiment en charge ? Je… Pourquoi tu me fais ça ? Pourquoi tu me forces à te montrer à quel point je suis pathétique ? Tu te prends pour qui ?

- A mes yeux, tu es la meilleure agente du NIS. La plus courageuse, la plus juste, et la plus compétente.

- Tu te trompes à mon sujet. Je ne suis pas…

- Je ne me trompe pas. Ce sont les autres qui se trompent. Et toi aussi.

Hae Ri & Dal Gun, ep7

 

 

C’est un joli moment, ma scène favorite de cette semaine à vrai dire, parce que c’est quelque chose que Dal Gun pense sincèrement (et le regard/ton franc et affectueux de Lee Seung Gi m’émotionne au fond du palpitant, les gens), et quelque chose qu’Hae Ri avait cruellement besoin d’entendre. Ca me touche et me réchauffe le cœur de voir à quel point il croit sincèrement en elle, et a écouté ce qu’elle lui a dit la semaine dernière, si bien qu’il réalise et apprécie d’autant plus son sens de la justice, les efforts qu’elle a faits, et les risques qu’elle a pris en lui faisant confiance. Les collègues d’Hae Ri ne croient peut-être pas en elle, mais Dal Gun ne croit qu’en elle, qui a été la seule à croire en lui…

 

Vous ai-je déjà dit pour la 101ème fois que je suis un marshmallow ? Voilà qui est fait.

 

Nos deux personnages principaux se sont à présent tous deux exprimés explicitement la confiance qu’ils ont l’un en l’autre, ils ont pris la décision de collaborer, se sont réjouis limite comme des gosses (dont un en prison, ok) des résultats de cette collaboration, et ça me fait ressentir qu’ils ont atteint une nouvelle étape de leur relation, qui me plait.

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

Maintenant, je vous avoue que je comprends un peu Tae Woong quand il a du mal à faire confiance à Hae Ri… je ne le trouve pas complètement à côté de la plaque, pour être honnête. C’est vrai qu’elle n’arrête pas de fuiter des éléments de leur enquête à un civil, par exemple. Et si elle lui transmet des informations à lui, qui peut vraiment garantir qu’elle n’en fuite pas à d’autres, même pas de façon forcément mal intentionnée ? Tae Woong a, de base, du mal à faire confiance aux gens on dirait, et il est très à cheval sur les règles, des règles qu’Hae Ri n’a fait que briser encore et encore (même si, une de ces fois, c’était avec la bénédiction de Tae Woong). Hae Ri prend des décisions individuelles, souvent bonnes (ou, en tous cas, qui finissent par avoir de bons résultats, dans la logique du drama où un type peut s'introduire dans la Maison Bleue et être mené devant le Président tranquillement, don't question it), mais individuelles, alors que Tae Woong gère une équipe. Il a besoin de pouvoir se reposer sur ses camarades, de leur faire confiance, de savoir qu’ils ne vont pas dévier de la mission de leur côté, de pouvoir remettre sa vie entre leurs mains, et je comprends qu’il puisse avoir du mal à faire ça avec Hae ri, d’autant que c’est vrai aussi qu’elle plus de soif de reconnaissance qu’elle n’a d’expérience sur le terrain, ce qui peut être une combinaison dangereuse. Mais, en tant que chef d’équipe, c’est à lui de la former, aussi ! Le manque d’expérience, ça se soigne par l’expérience, y a pas 36000 façons, et la mission est délicate, mais à la base n’était pas censée être dangereuse pour les agents (ils pouvaient pas savoir qu’ils allaient avoir une armée d’assassins au cul, après tout) et il avait suffisamment d’agents pour en coller un avec Hae Ri afin de lui apprendre les choses.

 

Néanmoins, je comprends ses réserves. Même s’il peut aller trop loin, et qu’il aurait dû écouter plus Hae Ri à la base, ses reproches ne sont pas non plus infondés. Par exemple, même si ça leur a permis d’attraper Kim Woo Gi becoz kdrama, impliquer un civil, c’était dangereux, à la fois pour le civil (bon sauf que Dal Gun est indestructible, mais bon) et la mission, parce que Dal Gun aurait pu tout foutre en l’air ou continuer de frapper Woo Gi jusqu’à causer de sévères problèmes. Et pendant l’interrogation, encore une fois, c’est vrai, Dal Gun et Hae Ri finissent par obtenir ce qu’ils veulent de Woo Gi en « sortant du manuel » mais leur méthode, c’était quand même essentiellement de la torture. De la torture passive, si on veut, mais de la torture néanmoins, mettant en plus en danger la vie du témoin clé de toute l’enquête, sans qui tout tombait à l’eau. Tu m’étonnes que Tae Woong était pas ravi ou partant, je peux pas lui en vouloir ! Moi en fait, ce qui m’étonne plus, c’est de voir à quel point ça ne faisait rien à Dal Gun… On est quand même face à un personnage qui est, certes, un « action hero » et commence à avoir l’habitude qu’on essaie de le tuer, mais reste un type « normal » en dehors de ça. Le personnage est adorable lors de nombreuses scènes, et est écrit comme un héros se battant pour la justice, mais c’est aussi une affaire d’assouvir sa colère qui tend sur la vengeance. Plus Dal Gun avance sur ce chemin, plus il est confronté à des choses sombres. La semaine dernière, il a disposé d’un cadavre (d’un assassin envoyé pour le tuer, et tué par Hae Ri), et cette semaine il regarde un type presque mourir et se tordre de douleur, et profite de cette douleur pour mener son interrogation, sans réellement se poser de questions. Honnêtement, Woo Gi est un personnage qui mérite de souffrir et mourir dans l’univers d’un drama, mais bien que le monde de Dal Gun obéisse clairement à une logique différente du nôtre (sinon Dal Gun serait mort quarante fois o.o), pour lui, ça reste le monde réel, et moins il hésite face à certaines actions de plus en plus graves, plus je me demande ce qu’il n’hésitera pas à faire la prochaine fois.

 

Même si, pour être honnête, je ne sais pas trop où se situe le drama par rapport à ça, et à quel point je suis censée frémir des actions de Dal Gun, ou à quel point je suis censée les trouver justes et ne pas y penser tant que ça (encore une fois, le drama n'est pas exactement une expérience que je qualifierais d'intellectuelle, pour le moment). On verra bien.

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

En tous cas, clairement ça se calme pas, niveau colère, mettons le comme ça o.o

 

 

Ces derniers temps, je n’arrive plus vraiment à me saouler. Dis… tu rentres tous les jours chez toi, toi ? Moi, quand je suis sobre, je dors au dojo. Je n’arrive juste pas à rentrer si je ne suis pas saoul. Je suis tellement bête. Je continue de sonner à la porte, alors qu’il n’y a personne à l’intérieur… Quand est-ce que ça ira mieux ? Même le gouvernement se moque de nous, je pense.  A ton avis… est-ce que le temps guérit vraiment toutes les blessures ? Mais tu sais… ah… Et si elles finissaient vraiment par guérir ? Ma femme est morte de façon si triste. Si je finissais par m’en remettre aussi, ce serait trop injuste pour elle.

Kwang Deok à Dal Gun, ep7

 

 

C’est ce que dit Kwang Deok (yay, plus de lui !) à Dal Gun dans une jolie scène de l’épisode 7 (d’autant plus jolie que Go Gyu Pil y est très bon, et que la scène est filmée dans cette ambiance calme/intime que j’aime tant et qui caractérise beaucoup des scènes posées entre personnages de ce drama, notamment Dal Gun et Hae Ri mais pas que), et Dal Gun, qui a les larmes aux yeux, se retrouve certainement dans ce monologue. Déjà parce que comme Kwang Deok qui continue de sonner à la porte, Dal Gun garde aussi ces automatismes du temps où Hoon était vivant (cf. la semaine dernière où il préparait un repas pour deux sans réfléchir), mais aussi parce son alcool à lui, c’est sa colère, qui, si elle est justifiée et va plus loin que ça, est aussi sa façon de gérer son deuil, de ne pas se laisser engloutir par le désespoir, et par la culpabilité qu’il ressent d’avoir « laissé mourir » Hoon, ou par celle qui serait pire encore de commencer à s’en remettre.

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

Bon, mais toutes considérations tristes de ce genre, le drama continue d’être avant tout fort fun, avec son lot de rebondissements de la semaine !

 

Nos personnages s’en sont pris pas mal dans la gueule dans ces épisodes, et alors que les choses avaient commencé à avancer, ils ont fait un sacré pas en arrière : le président est clairement dans la team « étouffons l’affaire et reprenons le business as usual », le directeur Min est revenu en fanfare, Jessica a été relâchée (alors que c’était tellement satisfaisant de la voir enfin en position de difficulté, argh), et je pense qu’il y a aussi de grandes chances que Woo Gi ne remette jamais le pied sur le sol sud-coréen à nouveau (mais on verra bien). Nos personnages avaient l’air de toucher au but, mais… on leur a tiré le tapis de sous les pieds. Et c’est frustrant pour eux. Moi, bien sûr, je suis déçue pour eux aussi, mais d’un autre côté, s’ils attrapaient tous les coupables trop rapidement, il n’y aurait plus de drama (encore que ce serait rigolo que Vagabond conclue l’affaire John & Mark à l’épisode 10 et décide « allez, à partir de maintenant, on part sur les nouvelles aventures d’Hae Ri et Dal Gun, agents secrets »), les retournements font partie du fun, et puis ce n’est pas comme s’ils n’avaient rien appris cette semaine donc ils sont quand même plus avancés que la semaine dernière.

 

Du moment qu’ils ne se font pas tuer, c’est-à-dire, vu qu’on laisse nos protagonistes terrés dans l’ambassade sud-coréenne, avec un blessé grave, beaucoup de morts derrière eux (ils ont pas plaisanté sur les pertes humaines pendant la fusillade, dites donc o.o), et des assassins qui les attendent à la sortie. Je serais plus excitée par la perspective d’un siège si l’action du drama était bien foutue, mais malgré tout, il y a une sacrée tension, et je veux voir comment ils vont s’en sortir, bordayl ! (et a priori, à part Woo Gi qui a des chances d’y rester, les autres devraient tous s’en sortir, vu qu’il ne reste plus que les « personnages importants », le reste étant déjà mort…).  Surtout que Dal Gun s’apprête à donner son sang à Woo Gi (oui parce que bon, il l’a laissé s’approcher de la mort pendant l’interrogatoire, mais ils en ont besoin vivant, quand même), donc il risque d’être fatigué, ce qui veut dire que l’atout bad-ass numéro 1 de l’équipe (ce qui est assez triste pour des agents entrainés, haha) va se prendre un coup dans l’énergie. Encore que, vu que rien ne peut le tuer, peut-être que rien ne peut l’épuiser non plus, ou pas juste un petit don du sang en tous cas. Après tout, il se remet de crashs en voiture et coups de couteaux en quelques heures ou minutes, donc bon. Dal Gu : digne héritier du lapin duracell ! On verra bien.

 

 

Sur ce, quelques trucs en vrac :

 

• J’étais contente de voyager à nouveau, avec plus de personnages cette fois.

 

• Je sens que je vais brûler en Enfer pour celle-là, mais… Kim Do Soo et Lilly : I’m into it. Pas en tant que « ship », juste en tant que partenariat. Alors que… argh. Ils sont aussi peu recommandables l’un que l’autre, mais il y a quelque chose dans leurs « chamailleries » d’assassin bourru à assassine exubérante qui m’a parlé… I’m sorry ;A;

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

• C’est moi ou mettre Dal Gun et Hae Ri dans une voiture séparée, c’était complètement con ? Enfin, non, il se trouve que ça leur sauve la peau des fesses au final, becoz drama, mais c’était la décision la moins logique à mes yeux ? Pourquoi prendre deux « conspirateurs » qui n’arrêtent pas de déroger aux ordres et les foutre dans la même voiture, sans supervision ?! Je comprends que Tae Woong ne voulait pas les mettre dans la même voiture que Woo Gi, vu l’épisode « torture », mais le NIS avait deux voitures ! La solution logique aurait été de mettre Woo Gi dans une voiture avec des agents (à la limite Hae Ri aurait même pu être dans celle-là), Dal Gun dans une autre voiture avec des agents pour le superviser, et Hae Ri dans un taxi (ou dans la première voiture) non ?  … okay, c’est un détail à la con, mais ça m’a travaillée, haha. J’ai beaucoup trop lu L’ogre, le loup, la petite fille et le gâteau, je crois bien.

 

Bref, voilà où j’en suis cette semaine, et comme vous pouvez le constater, je m’amuse toujours pas mal, alors j’attends la suite avec impatience, surtout vu la situation tendue dans laquelle on a laissé les personnages !

 

(=> retour au sommaire)

[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)
[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)[Cernes] Vagabond (7-8)

 

 

 

Des paragraphes qui ne spoilent rien :

 

Ecoutez, le drama continue son bonhomme de petit chemin. C’est de plus en plus ridicule, niveau logique et écriture, mais ça continue de me divertir, et je continue d’aimer les personnages principaux (et leurs interprètes… il est possible que je me sois refait quelques scènes de Gu Family Book…), alors ça me convient bien. D’autant que je vous avoue qu’Extraordinary You s’avère assez éprouvant pour moi, donc suivre ça de quelque chose comme Vagabond, que je ne prends pas très au sérieux, et qui bouge bien sans être très profond, quelque part, c’est reposant pour moi. Je ne me pose pas beaucoup de questions devant ce drama, et je ne sais pas si c’est exactement un compliment (sans doute pas, ok) mais je ne peux pas nier que j’apprécie. Après, quand même, il y a des moments de creux quand on s’éloigne des protagonistes, et c’est vrai que la première moitié de l’épisode 9 m’a semblé longue, mais j’étais quand même contente de le regarder puis de lancer l’épisode 10. Le drama est foutu un peu n'importe comment, mais écoutez, je m’amuse et les gens à l’écran sont attachants (pour les protagonistes, en tous cas) et jolis… des fois, je n’en demande pas beaucoup plus.

 

Encore que ça fait longtemps qu’on n’a pas vu Dal Gun courir et qu’il y a eu très peu de capuches cette semaine donc : peut mieux faire, drama, peut mieux faire. Aboule les gens qui courent en capuche, plize ! (si un jour je me mets à Assassin's Creed vous saurez pourquoi)

 

(=> retour au sommaire)

(=> sauter tout ce qui spoile et passer aux épisodes suivants)

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

Plus de paragraphes, avec des spoilers dedans :

La semaine a été inégale donc, mais dans l’ensemble, je continue de beaucoup m’amuser, mes éléments favoris restant les deux personnages principaux, pour qui l’aventure continue de ne pas être de trop repos. Et autant Dal Gun a l’air de prendre étonnamment « bien » (je dis pas qu’il est extatique non plus) la trahison de son pays et tous les cadavres qui s’accumulent, autant Hae Ri a bien plus de mal à encaisser. Notez, c’est pas complètement anormal non plus : elle est peut-être plus entraînée, mais les traitres sont des gens avec qui elle travaillait, le gouvernement corrompu est celui qu’elle servait et en lequel elle croyait, et les personnes qui ont perdu la vie cette semaine sont des gens qu’elle connaissait. Donc c’est pas étonnant que ça la chamboule particulièrement, et j’apprécie que le drama s’attarde un peu sur la question, parce que, rappelons le encore, Hae Ri n’a pas l’habitude du terrain, et tuer des gens, les pertes humaines, tout ça, c’est nouveau pour elle, et ce n’est pas le genre de choses qui glissent sur une personne sans laisser de trace. Donc, oui, j’apprécie que, même si le drama ne s’appesantit pas non plus énormément sur la question (à sa décharge, Hae Ri a peu de temps pour se remettre, les choses sont généralement pressées), il ne l’éclipse pas non plus. Maintenant s’il pouvait faire un peu pareil pour Dal Gun, ce serait pas mal non plus o.o

 

J’ai été triste que Tae Woong interrompe Dal Gun dans son élan, lorsqu’il s’apprête à rejoindre Hae Ri, en pleurs dans la cuisine. La scène n’était pas sans rappeler celle où Hae Ri avait surpris Dal Gun en train de pleurer la mort de son neveu dans la salle de bain de l’hôtel marocain. A l’époque, Hae Ri et Dal Gun se connaissaient à peine, et Hae Ri n’était pas entrée dans la salle de bain, par pudeur, laissant son intimité à Dal Gun. Ce serait une réaction tout à fait compréhensible et respectueuse même à présent, mais que Dal Gun veuille rentrer dans la cuisine pour épauler Hae Ri, pour moi, c’était le signe que leur relation a évolué. Ils se sont déjà vus dans des moments difficiles, et j’aimais l’idée qu’à présent ils soient suffisamment proches pour partager leur chagrin. Du coup, j’aurais bien aimé que Tae Woong n’intervienne pas, d’autant que son « laisse la gérer ça seule, ça la rendra plus forte »… meh. C’est juste pas une chose à laquelle j’adhère, je suppose. L’idée est qu’en faisant face à la difficulté, on apprend à gérer cette difficulté, et elle parait moins difficile la fois d’après, et il y a des domaines dans lesquels je suppose que ça s’applique, mais je ne vois pas en quoi Hae Ri aurait été moins forte si Dal Gun était entré dans la pièce pour lui prêter une épaule sur laquelle pleurer.

 

Après, j’admets que j’ai aussi été déçue parce que, moi, plus ces deux personnages sont à l’écran ensemble, plus je me sens impliquée dans le drama. Là, ils sont embarqués sur le même cargo pour un long voyage, et je ne pourrais pas imaginer meilleure situation. Quasiment toutes mes scènes favorites sont leurs scènes à eux, qu’ils se donnent à manger ou se fassent un high-five (plus facile sans les barreaux d’une prison) après qu’Hae Ri  ait décliné l’offre de Dal Gun de le laisser se dépatouiller seul avec le gouvernement. Au passage, j’aime bien cette scène (oui, en même temps, si elle fait partie de mes favorites de la semaine, quelque part, vous vous en doutez)(vous êtes tellement intelligents ) parce que même si je trouve Dal Gun bien arrogant de se dire « yep, carrément, je vais régler cette affaire tout seul » (mais soyons honnête, il en serait sans doute capable vu ce que le drama fait du personnage… je suis sûre que, au pire, il pourrait tuer le gouvernement entier sans s’essouffler), c’était un joli retournement que cette fois il ne demande rien à Hae Ri, s’inquiète au contraire de tous les risques qu’elle lui soulignait dans l’épisode 5, et qu’elle réaffirme qu’à présent, elle est impliquée et n’a pas l’intention de le lâcher maintenant. J’aime aussi que, dans cette scène, l’un comme l’autre se pense le seul à réaliser l’ampleur de la conspiration à laquelle ils font face (parce qu’ils ont reçu la même info de sources différentes, chacun de leur côté), et qu’ils essaient tous deux d’informer l’autre avec exactement la même crainte de faire peur/choquer, voire blesser. Sans se cacher des informations, ils essaient tous deux de préserver l’autre, et franchement, on a fait du chemin depuis le début du drama. 

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

C’est rigolo, d’ailleurs, parce que l’évolution de leur relation ne m’a jamais semblée précipitée, et à la fois cette semaine je me suis dit « ils ont vite évolué », tout ça pour me rendre compte qu’on est déjà à l’épisode 10… sur 16. Ils viennent à peine de comprendre que le gouvernement entier est pourri, et il leur reste six épisodes pour régler la question… Mais surtout, je n’avais pas réalisé du tout que ça faisait déjà cinq semaines que je regardais ce drama. De façon générale, j’ai souvent ce genre de moment « attends, il y a déjà autant d’épisodes qui sont passés ? » quand je regarde un drama en cours de diffusion, et c’est encore plus le cas, bizarrement, quand j’écris dessus en plus. Je ne sais pas du tout à quoi cela tient (peut-être parce que je suis tellement occupée, à cause du volume d’écriture entre tous les épisodes que je regarde et sur lesquels j’écris, que je ne vois pas les jours passer ? le temps que j'aie fini d'écrire, d'autres épisodes sortent), mais cela m’a fait sourire d’avoir cette réflexion à propos de Vagabond cette semaine. Un jour il faudra que je réfléchisse à ça.

 

Pour revenir à nos épisodes de cette semaine, je dois dire que, par contre, la première moitié de l’épisode 9, je l’ai sentie passée, pour le coup. En fait, c’est sans doute un peu triste pour Vagabond, mais pour moi, un des grands moments de cette semaine a été de voir Tae Woong et Dal Gun se battre pour faire manger un œuf à Hae Ri. C’était plus intéressant à mes yeux que tout ce que le drama voulait me raconter sur tous ses officiels corrompus. Tous les retournements « omg, lui aussi il est pourri ! » ne m’ont fait ni chaud ni froid (pas plus que celui « omg, Gang est vivant ! » qui était couru d’avance), d’autant qu’à ce stade je pars du principe que tout le monde est pourri à l’exception d’une poignée de personnages principaux, donc il n’y a plus vraiment de « omg », c’est plus « lui aussi il est pourri, meh, okay ». Il y aurait du potentiel à l’affrontement Jessica / Edward (même si le « go burn in Hell, *quelque chose* de puta » m’a fait éclater de rire, tellement c’était pas naturel), mais meh, je n’arrive pas vraiment à m’investir, parce que même si techniquement nos antagonistes font des dégâts (il y a des gens qui meurent et tout), ils deviennent tellement incompétents dès qu’on en vient à nos protagonistes principaux que j’ai du mal à les prendre au sérieux. C’est pour ça que toute cette partie du drama me passe au-dessus de la tête, et que pendant la première moitié de l’épisode 9 (qui met énormément de temps à vraiment revenir aux protagonistes principaux, et à leur situation de siège), je me suis un peu ennuyée.

 

Après, je ne veux pas juste regarder Dal Gun et Hae Ri.

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

Non, il y a Shin Sung Rok, aussi :D

 

Et je dis « Shin Sung Rok » parce que, honnêtement, je pense que mon amour pour cet acteur (et son visage, aussi… #muchsmoochable) joue pas mal. Bon, mais ça ne se limite pas complètement à ça quand même, car même s’il m’agace par moments, c’est vrai que j’ai un faible pour les personnages stoïques qui ne causent pas trop, et voir le rigide Tae Woong être dérangé par les attentions d’Hae Ri pour Dal Gun, ou décider de rejoindre le bon côté de la Force quitte à briser les règles auxquelles il tient tant, devenant un « traître », ça m’a parlé au fond de moi (et oui, ces deux choses sont d’importance égale… vouloir qu’Hae Ri mange son œuf à lui, trahir son pays* = également puissant)(* de toute façon, c’est le gouvernement qui a trahi le peuple en premier, or le peuple = le pays, donc Tae Woong n’est pas vraiment un traitre, tout va bien). Je suis contente qu’il ait pris la décision d’épauler nos deux protagonistes principaux, parce que s’il avait décidé de les tuer, c’est peut-être le seul personnage qui aurait eu une chance. Il est efficace et pas impressionnable, le petit ! (sauf que Shin Sung Rok n’est pas petit du tout) Il fait son taff, bordayl, et achève les blessés, sans ciller face à une explosion ou flancher quand quelqu’un lui tire à la gueule. MANLY MALE MAN, YES SIR, VERY MACHO !

 

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

 

Mais est-ce qu’on pourrait quand même avoir plus de chamailleries catégorie « œufs », s’il vous plait ? Je sais que c’est pas très sérieux de ma part, mais en même temps, à l’exception des sentiments des personnages principaux (pas nécessairement l’un pour l’autre, juste en général), je ne prends pas grand-chose au sérieux dans ce drama, c’est pour ça que les choses sérieuses soit me font rire (quand le drama est dans la démesure -ou le n'importe quoi- totale) ou m’ennuient. Donc, moi, je dis : plus d’œufs ! (les œufs étant bien sûr une métaphore).   

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

(je sais que sur les screencaps là, c'est pas un oeuf qu'on voit en gros plan, mais ils sont là et si vous regardiez le drama, vous-mêmes, vous sauriez les Oeufs)

 

 

Sur ce, des trucs :

 

• Donner son sang a fatigué Dal Gun ! Il est peut-être humain, finalement ! Bon, il récupère et se remet à la muscu en un temps record (pour mon plus grand plaisir)(plus d’œufs ET de Lee Seung Gi en sueur, plize), cela dit, comme ne manque pas de le faire remarquer Woo Gi…  tu m’étonnes que Hoon voulait devenir son oncle en grandissant ! Quel enfant n’a pas rêvé de devenir un surhomme/une surfemme ? Bon, en vrai, je plaisante, mais c’était une jolie scène de flash-back/rêve. C’était un peu facile comme tir sur la corde sensible, mais je ne vais pas prétendre que ça n’a pas fonctionné : dès que le drama me ressort Hoon, j’ai le palpitant qui se ramollit et se serre méchamment.

 

• On n’a pas beaucoup vu Kwang Deok cette semaine, mais on l’a vu quand même, et aw, sa foi en Dal Gun aussi me ramollit le cœur. J’étais contente de le voir protester et refuser d’avaler les mensonges de Tae Woong. You go, Kwang Deok !

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

• HA ! On sait enfin à quoi se réfère le titre du drama ! Enfin, en vrai, je ne posais pas trop la question, parce que dans ma tête ça se référait à Dal Gun qui ne peut se poser nulle part, et n’arrête pas de courir dans tous les sens, un peu seul (mais pas trop) et sans trop de ressources pour mener son combat, mais maintenant on sait que le mot a une signification dans le drama également, et je dois dire que j’aime bien l’idée du restaurant comme contact secret entre Tae Woong, Gang, et maintenant Hae Ri et Dal Gun.

 

• Haha, quand le directeur Min cause à son squad en leur disant qu’il faut qu’ils tuent Dal Gun et Woo Gi, je vous jure, je n’ai pas pu m’empêcher de rire, parce que dans ma tête, il n’y avait qu’une question : comment et à quel point cette équipe de gens super entraînés allaient-ils se planter ? Dès que Dal Gun est impliqué, il n’y a aucune tension à l’action, c’est terrible. Au moins quand il essaie d’infiltrer la Maison Bleue, on peut imaginer qu’il échoue, mais dans la bataille "squad de soldats endurcis et armés vs cascadeur sans arme", on sait tous que le squad n’a aucune chance. En même temps, c’est pas étonnant, il faut bien que le héros survive jusqu’à la fin de la série, mais la série multiplie tellement ses scènes de bad-asserie improbable que je suis incapable de trouver les antagonistes menaçants, je leur ris à la face avant même qu’ils aient tenté leur chance. Mais eh : je ris. Et en soi, la scène où le squad et nos protagonistes s’affrontent n’était pas particulièrement drôle, juste mal foutue, mais elle a quand même des moments magnifiques, mon passage favori étant celui où le leader du squad se met à siffloter comme un méchant cliché de film pourri. Et on pourrait croire que je me moque, mais… okay, oui, je me moque, mais du coup ça me fait rire, et ça me divertit, sincèrement, et au final bah, écoutez… je passe un bon moment.

 

•… okay : plus de capuches, plus de course, plus de sueur,, plus d’œufs... et plus de Lilly et Kim Do Soo, aussi. A vrai dire, si on pouvait prendre ces deux personnages et les mettre dans leur propre série, ce serait parfait. Je vois ça comme une sitcom où deux assassins forment un duo récalcitrant et vont de pays en pays, traquant leurs cibles et échouant constamment à les tuer. I WANT IT. Leurs petites interactions font sincèrement partie de mes grands plaisirs de la série.

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

En général, je continue de passer un très bon moment devant Vagabond. Il y a des moments de creux, et je ris souvent de la série, mais, écoutez, elle me fait rire ¯\_(ツ)_/¯   Et on n’est même pas dans du « hate-watch » : je suis sincèrement attachée aux personnages, je m’amuse vraiment. J’ai envie de voir la suite. Tout l’aspect politique, c’est là que le drama me perd parce que ça se prend au sérieux sans être bon ou involontairement drôle, mais dès qu’on en revient au reste, je suis embarquée. Donc, écoutez… vivement vendredi.

 

(=> retour au sommaire)

[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)
[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)[Cernes] Tale of Nokdu (9-10) / Extraordinary You (9-12) / Vagabond (9-10)

 

 

 

 

Rapidement et en ne spoilant rien :

 

Un truc que fait beaucoup Vagabond, c’est terminer un épisode sur un cliffhanger (rien de bien surprenant à ça) et lancer le suivant loin de l’action. Par exemple : on termine sur nos protagonistes en situation dangereuse, assiégés par l’ennemi, et on reprend sur le président qui gère ses histoires de votes et de budget. L’idée, je suppose, est de préserver un peu le suspense, de nous garder informés sur la situation générale aussi, ce genre de trucs, mais chaque fois que le drama fait ça, ou bien retourne brièvement à l’action mais continue de l’entrecouper du reste, je vous avoue que moi, ça me frustre surtout, parce qu’honnêtement, toute la conspiration et les manipulations des types en haut de l’échelle, dans ce drama en particulier, je ne trouve pas ça passionnant, et ça l’est encore moins quand je sais qu’il est en train de se passer un truc de ouf pendant ce temps, auquel je n’ai qu’une hâte : qu’on y revienne. Parfois, ce n’est pas si dérangeant, parfois, comme la semaine dernière, ça fait que je m’ennuie quasiment pendant toute une moitié d’épisode.

 

Cette semaine… je ne me suis clairement pas ennuyée. C’était une semaine drôlement tendue, et l’épisode 12, en particulier, était extra. Les enjeux étaient énormes, le rythme effréné, la tension jamais relâchée, et tous les personnages que j’aime étaient impliqués dans la même confrontation. Je crois bien que l’épisode 12 est mon favori du drama depuis son début, je n'ai pas décroché de mon écran ou vu le temps passer. Et je sais que je répète souvent que l’action de Vagabond n’est pas ouf (et je maintiens que le montage fait cache-misère), et que l’écriture prête souvent à sourire, mais quand je dis que je m’amuse devant, c’est très sincère, et avec affection pour la série et ses personnages (même si à cause du drama j’ai sacrifié des heures de sommeil à regarder Lee Seung Gi et Suzy jouer au jenga sur youtube, et ai eu de littérales cernes de ouf le lendemain, arf). Je suis même un peu triste qu’il ne reste que quatre épisodes. Enfin, en tous cas, c’était une bonne semaine, et j’ai hâte de voir quelle merde va encore tomber sur nos héros la semaine prochaine.

 

(=> retour au sommaire)

(=> sauter la partie qui spoile et passer aux épisodes suivants)

[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)

Et moins rapidement, avec des spoilers :

 

Il y a plusieurs choses, déjà citées dans ma partie sans spoils, qui font que j’ai particulièrement apprécié cette semaine. Déjà, l’enjeu était simple, mais énorme : il fallait emmener Kim Woo Gi dans cette cour de justice, et ça n’allait pas être simple. C’était une vraie course contre la montre, en plus, et tout le monde était impliqué. Du côté de nos héros, on retrouve bien sûr l’équipe centrale, secondée ici par les cracks du restaurant de poulet, le directeur Gang qui s’avère excellent sniper, les familles endeuillées qui finissent par réagir (je vous avoue qu’en voyant tous ces gens couvrir Kim Woo Gi, j’avais l’œil un chouïa humide, quand même), Kwang Duk que je suis toujours absolument ravie de voir, et puis le juge, qu’on ne connaissait pas encore et qui ne deviendra certainement pas un personnage principal, mais qui nous offre le meilleur twist du drama : wouhou, quelqu’un dont on pensait qu’il serait corrompu mais qui ne l’est en fait pas ! Et puis j’étais d’autant plus contente que j’avais vraiment besoin, après toute cette course, que les protagonistes remportent une petite victoire, que tout ne s’achève pas sur rien de gagné. Bien sûr, il reste quatre épisodes à combler, donc je me doute que la présence de Kim Woo Gi (dont le témoignage n’est même pas assuré) ne suffira pas, et qu’il faudra se mettre en quête de la vidéo qu’il a évoquée, mais quand même : victory, yay !

 

Et côté antagonistes aussi, tout le monde se rejoint : les types en haut de l’échelle donnent les ordres, et sur le terrain, le directeur Min, Do Soo et Lilly sont tous présents, et échouent tous ensemble à tuer qui que ce soit C’est triste qu’ils soient nuls comme ça, mais au moins, ils sont nuls ensemble, et c’est ça qui est beau En plus, je suis un peu injuste, parce que cette semaine, les deux côtés se sont donné pas mal de fil à retordre, et c’est aussi  pour ça que les épisodes étaient funs. Tae Woong avait monté un plan pour la faire à l’envers à Min Jae Sik, mais Min Jae Sik, avec son œil de faucon, a repéré que quelque chose n’allait pas. Malgré tout, Tae Woong a réussi à l’induire en erreur, mais Min Jae Sik a retourné la situation, et ils se sont vraiment talonnés l’un l’autre, d’où le suspense. L’utilisation des réseaux sociaux était carrément inspirée.

[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)

Maintenant, oui, quand même, il y a des occasions de sourire. Et c’est bien. Honnêtement, à ce stade, pour moi ça fait partie de l’identité de la série, et je serais très déçue de ne pas en avoir mon compte dans chaque épisode. Cette semaine, en particulier, j’ai beaucoup souri lorsque Lilly, dans l’épisode 12, se plaint que Jessica lui fait mal à l’ego en sous-entendant qu’elle puisse faire une erreur et se planter : poupette, te planter, tu ne fais que ça depuis le début du drama. Et d’ailleurs, elle n’arrive effectivement pas à tuer sa cible. De même, dans l’épisode 11, Min Jae Sik sort à Yun Han Ki : « Je vous garantis qu’il (Kim Woo Gi) ne mettra jamais le pied dans ce pays », et j’ai rigolé intérieurement à l’idée que Min Jae Sik se pense capable de garantir quoi que ce soit, vu son historique. D’ailleurs, devinez qui a mis le pied dans le pays, et même dans la salle de procès ? :D Tous ces gens me font rire. De base, je comprends pas non plus pourquoi Min Jae Sik a continué d’employer autant de gens ayant bossé pour le directeur Gang, honnêtement. Les surveiller, oui, mais les garder au cœur des opérations, je sais pas à quel point c’était judicieux.

 

Et puis un truc qui continue de me faire rire, c’est à quel point le drama se casse vraiment le cul pour faire briller son héros…et un peu Hae Ri aussi, mais moins... Par exemple : dans le bateau ramenant Micky, Dal Gun, Hae Ri et Kim Woo Gi en Corée du Sud, Kim Woo Gi s’échappe, à un moment donné, et Micky sort aux deux autres « ne bougez pas, je vais le chercher », l’air tout bad-ass. Au final, on ne la voit même pas le chercher, et dans la scène d’après ce sont direct les deux autres qui le trouvent, et c’est Hae Ri qui le met à terre, usant d’une technique que Dal Gun lui a enseignée. Lors de la fusillade sur les quais, il chope l’arme de Hae Ri, pour tirer à sa place (alors qu’on s’imaginerait quand même qu’elle a plus d’entraînement que lui ? je sais que certains cascadeurs/acteurs ont de l’entraînement en tir, genre Keanu Reeves que je conseillerais de ne pas trop faire chier s’il n’était pas un type a priori adorable, mais le truc de Dal Gun ça a plus l’air d’être les arts martiaux, et on a vu Hae Ri s’entraîner au tir -et tirer-, mais pas lui), il court plus vite que Tae Woong, alors c’est lui qui fonce dans l’action, et puis il conduit mieux que tous les autres aussi, donc c’est lui qui conduit… Est-ce que ça n’irait pas plus vite de simplement le filmer constamment entouré d’un halo de lumière à la Extraordinharu You ?

 

Bon, bon, en vrai, pour ce qui est de la conduite, là, au moins, dans ma tête ça avait un minimum de sens, parce que conduire dans des situations périlleuses c’était ce qu’il faisait en tant que cascadeur. Et puis, il s’en est tellement bien sorti que même Tae Woong a souri, m’inspirant la note la plus importante de la semaine : « Je devrais épouser le visage de Shin Sung Rok ». Parce que je n’en ai pas assez parlé dans mes Cernes sur Vagabond, mais j’aime le visage de Shin Sung Rok, et aussi Shin Sung Rok en général, et je pense que passer ma vie avec est un excellent choix d’orientation. Par ailleurs, Tae Woong sourit, mais après, il veut reprendre le volant, et on a droit à un petit moment de compétition où Tae Woong veut conduire, mais Dal Gun répond qu’il est meilleur conducteur, puis s’adresse à Hae Ri en mode « toi, tu veux que ce soit qui qui conduise ? ». C’est la scène des œufs à nouveau !!!! Et vous savez à quel point je n’attendais que ça :’) J’approuve.

[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)

Et puis je continue de beaucoup aimer nos deux personnages principaux, et leurs interactions à l’écran. Quand ils retrouvent Kim Woo Gi, ils arrivent à renverser la situation en faisant mine de se chamailler, et la facilité avec laquelle ils se lancent là-dedans, et comprennent ce que l’autre est en train de faire, est une preuve de leur complicité, je trouve (est-ce que mon esprit est tout de suite parti en mode Route d’El Dorado ? oui). Sur twitter, j’ai eu une petite discussion avec une amie qui a du mal avec la romance que le drama force dans son scénario, mais personnellement, c’est un aspect de la série que j’apprécie. D’abord parce que je ne la trouve finalement pas si développée que ça. Je comprends tout à fait que l’automatisme « oh on a un joli monsieur et une jolie madame en têtes d’affiche ? MUST!INSERT!ROMANCE! » agace, parce qu’effectivement, c’est agaçant que ce soit un automatisme (surtout quand le héros finit par « remporter » l’héroïne objectifiée) et j’apprécie quand un drama décide de faire autre chose (j’en profite donc pour caser The Fiery Priest qu’on devrait tous regarder). Ici, je trouve néanmoins que l’aspect romantique ne prend pas le pas sur le reste, voire n’est même pas excessivement romantique : on n’est pas dans de grands élans mais plus dans un respect, appréciation et soutien mutuels grandissants, qui sont accompagnés d’attirance physique (enfin, surtout pour lui, en fait… mais c’est Suzy aussi ;A; HOW TO NOT BE ATTRACTED TO SUZY ?!), dont ils ne font pour le moment rien, parce qu’ils sont occupés à autre chose. On va pas se mentir quand même : les scènes que nous sert le drama sont des classiques des romcoms (le « je soigne tes blessures et oh là là, que tu es jolie vue de près », « argh, elle s’étale sur moi quand j’essaie de dormir », etc… sans oublier les Œufs et leurs variantes), dont on sait ce qu’elles impliquent, et dont la légèreté détonne parfois avec le contenu sinon sombre du drama (enfants morts \O/ gouvernement corrompu \O/ wouhou \O/). Mais parce que je ne peux pas prendre le contenu « sérieux » au sérieux du tout, faute à l’écriture, la légèreté est la bienvenue pour moi. La relation entre Hae Ri et Dal Gun, quel que soit le degré de romance qu’on veuille y voir/espérer, est ce qui me rend la plus heureuse dans ce drama (avec celle entre Dal Gun et Kwang Duk), parce que bordayl, dans ces moments difficiles, il faut bien qu’ils puissent se reposer sur quelqu’un, aussi bien dans leur quête qu’émotionnellement, donc je suis contente qu’ils puissent que chacun trouve ce « quelqu’un » dans l’autre.

 

Bon puis soyons honnête deux secondes aussi : je suis une shippeuse dans l’âme.

[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)

Néanmoins, quand je trouve qu’une romance parasite un drama qui aurait des trucs plus intéressants à raconter, je le dis (cf. Tamna the island, Haechi, ou l’article que je n’ai pas encore écrit sur Kingdom of the Wind)… Ici, déjà qu’elle ne prend pas beaucoup de place, je ne pense pas que la romance dans Vagabond aurait grand-chose à parasiter de toute façon. J’aime les deux personnages, les deux interprètes, leurs interactions, et il n’y a rien, à mon sens, qui serait mieux développé dans Vagabond si on n’avait pas ces scènes de « oh là là, que cette proximité corporelle soudaine est perturbante », donc… *shippe gaiement*

 

 

Sur ce, deux dernières notes :

 

• Pour tout ce que je raille, le drama a parfois des moments/éléments qui me surprennent. Par exemple, dans mes premières Cernes, je vous parlais de mon appréciation (non démentie par la suite) de la façon dont le drama se faisait sobre sur l’accompagnement musical et utilisait ses couleurs et ses cadrages pour créer une véritable intimité entre ses personnages (c’est aussi en grande partie ce qui m’a fait aimer Hae ri et Dal Gun ensemble, car le procédé est beaucoup utilisé lors de leurs scènes). J’appréciais aussi la façon dont le drama se penchait un minimum sur l’effet des développements sur Hae Ri, en particulier. Dans certaines fictions d’action, des personnages tuent pour la première fois sans qu’on s’attarde jamais sur les conséquences de cet acte pourtant significatif a sur ces personnages. Ici, Hae Ri est visiblement secouée quand elle doit tirer sur quelqu’un pour la première fois.

 

Dans mes Cernes sur les épisodes 7-8, en rapport avec la scène où Dal Gun interroge Kim Woo Gi, j’écrivais ceci :

 

 

La semaine dernière, il a disposé d’un cadavre (d’un assassin envoyé pour le tuer, et tué par Hae Ri), et cette semaine il regarde un type presque mourir et se tordre de douleur, et profite de cette douleur pour mener son interrogation, sans réellement se poser de questions. Honnêtement, Woo Gi est un personnage qui mérite de souffrir et mourir dans l’univers d’un drama, mais bien que le monde de Dal Gun obéisse clairement à une logique différente du nôtre (sinon Dal Gun serait mort quarante fois o.o), pour lui, ça reste le monde réel, et moins il hésite face à certaines actions de plus en plus graves, plus je me demande ce qu’il n’hésitera pas à faire la prochaine fois.

 

Même si, pour être honnête, je ne sais pas trop où se situe le drama par rapport à ça, et à quel point je suis censée frémir des actions de Dal Gun, ou à quel point je suis censée les trouver justes et ne pas y penser tant que ça (encore une fois, le drama n'est pas exactement une expérience que je qualifierais d'intellectuelle, pour le moment). On verra bien.

 

 

Cette semaine, lors de sa tentative de s’échapper, Kim Woo Gi jette ceci à Dal Gun :


 

Méprisable ? Moi ? Mais qui n’est pas méprisable dans cette histoire ? La Maison Bleue ? Le NIS ? Tu es pareil ! Tu es tellement obsédé par ta vengeance que tu ne cilles même plus en voyant des gens mourir !

Kim Woo Gi à Cha Dal Gun, ep 11

[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)

La phrase sort de la bouche d’un antagoniste, certes, mais d’un autre côté, il a pas tort sur la Maison Bleue et le NIS, donc on peut raisonnablement penser que son observation sur Dal Gun n’est pas présentée comme infondée par le drama (et dans l’épisode d’après Dal Gun chope effectivement l’arme d’Hae Ri et n’hésite pas à tirer comme s’il avait fait ça toute sa vie). La série ne rentre pas dans le sujet en profondeur, donc je maintiens que je ne sais pas à quel point on est censés réfléchir à la question puisque jusque-là le drama a récompensé toutes les actions violentes de Dal Gun sans jamais faire mine de le rendre moins attachant, mais je serais malhonnête de ne pas relever que le sujet a été soulevé, même en passant. Alors, qui sait, peut-être qu’il sera abordé à nouveau quand les choses se seront calmées et que Dal Gun aura bien besoin d’une thérapie.

 

• Lilly et Do Soo continuent de m’apporter beaucoup de bonheur :’) Le voir tout vexé qu’elle soit cent fois meilleure tireuse que lui, m’a fait sourire, et quand il lui propose à moitié de bosser ensemble (« tu ne pourrais pas faire ce que je fais, tu ne parles pas anglais », lui dit-elle, et il répond « tu n’aurais qu’à t’en charger ») dans ma tête, c’était l’euphorie. Wouhou ! Do it, yes ! Je m’en veux un peu, vu ce qu’ils font dans la vie, mais quand Lilly est sur le toit et manque de se faire tuer par le sniper, j’ai retenu mon souffle. Je veux qu’elle survive, et je veux ma sitcom ! Je l’appellerai « Naturally bad killers ».

 

(=> retour au sommaire)

[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)
[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)[Cernes] Tale of Nokdu (eps 11-14) / Extraordinary You (eps 13-16) / Vagabond (11-12)

 

 

 

 

Rapidement et sans spoiler :

 

A ma grande tristesse, il n’y eu qu’un seul épisode cette semaine (et ce sera sans doute pareil la semaine prochaine), et je dois bien admettre qu’il ne m’a pas gluée à l’écran. Je ne sais pas si c’est parce que la semaine dernière était particulièrement intense, et qu’il y a eu une affaire de contraste, mais on était dans une atmosphère de dénouement, et… je sais pas, ça retombait un peu, et lorsque ça reprend (parce qu’après tout il reste encore trois épisodes, donc ce n’est pas vraiment le dénouement) eh bah… c’était la fin de l’épisode et « à la semaine prochaine », quoi.

 

Bon, mais si je n’étais pas gluée à l’écran, il y avait de bons moments quand même (notamment entre nos deux personnages principaux), et l’épisode me fait douter de tout à nouveau, donc j’ai toujours très envie de voir la suite, d’autant que je me demande particulièrement comment le flash foward de l’épisode 1 s’inscrit dans tout ça, parce que pour le moment, je ne vois pas trop… Je ne pense pas que le drama aura du mal à y revenir, je ne sais juste pas exactement comment il va faire, et cela fait partie des choses qui m’intriguent. Vivement la suite, donc !

 

(=> retour au sommaire)

(=> sauter tous les spoilers et passer aux épisodes suivants)

[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)

Toujours plutôt rapidement, mais en spoilant :

 

C’était une petite semaine, et à petite semaine, petites Cernes. Je n’ai pas grand-chose à dire sur cet épisode, honnêtement, du moins rien de bien ouf (je dis pas qu’avant je disais des trucs de ouf, mais… encore moins, donc) donc je passe directement à mon « énumération de fin », en quelque sorte.

 

• Ha ! Hae Ri a bien été touchée par la balle de Lilly ! La semaine dernière, c’est l’impression que j’avais eue sur le moment, mais vu qu’elle ne semblait si saigner ni avoir mal, je m’étais dit que je me trompais et ne l’avais pas soulevé. Mais finalement… elle a bien été touchée et… je trouve ça hyper chelou qu’elle ne s’en soit pas rendue compte, du coup. Enfin, je peux comprendre qu’il y ait un délai dans la réaction, mais là, elle a assisté à tout le témoignage de Kim Woo Gi et le verdict du juge, quand même… ça me parait super improbable qu’elle n’ait rien réalisé avant. Ce serait bien plus probable qu’elle l’ait réalisé mais n’ait rien dit, soit pour ne pas inquiéter les autres, soit pour une autre raison obscure, je sais pas. Aussi bizarre qu’ait été cette histoire de balle, néanmoins, j’ai bien aimé ce qui en découlé. Ce n’est pas toujours qu’on voit le processus d’hospitalisation et de rééducation qui suit une blessure sérieuse ! … Même au sein de ce drama… Apparemment il n’y a que Dal Gun qui peut se remettre instantanément, parce que c’est le héros, VOILA (même Tae Woong était passé par la case hôpital).   Mais moi je trouve ça plus intéressant comme ça, et puis c’était sympa de voir Dal Gun s’occuper d’Hae Ri et jouer les infirmiers parce que très souvent, ça va plutôt dans l’autre sens : c’est l’héroïne qui panse les blessures du héros blessé pendant l’action. Et puis vous savez que j’aime bien les deux personnages et aime les voir passer du temps ensemble, surtout quand ce sont des moments affectueux, donc bon… Par contre, urgh, le drama a pas pu s’empêcher de sortir sa ballade mielleuse pendant la scène où elle lui « danse » sur les pieds, et je m’en serais passée. Mais yep, je suis toujours partante pour plus de scènes entre ces deux-là, et pour plus de high fives.

[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)
[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)

• Dal Gun qui renvoie chier les journalistes en leur balançant bien « Oh, vous voulez faire votre boulot, maintenant ? Vous étiez où quand on avait besoin de vous ? », c’était juste hyper satisfaisant.

 

• Le procès était un peu trop facile non ? Je sais pas, voir Kim Woo Gi témoigner, être écouté, et le juge donner le bon verdict, c’était juste trop simple, et maintenant j’en reviens à me demander si Edward n’est pas un peu du mauvais côté de la Force quand même. J’espérais vraiment que non, mais entre Woo Gi qui semble reconnaître Mikki, l’histoire de cette femme dans l’ombre qu’on n’a pas encore rencontré, et la facilité avec laquelle s’est déroulé le procès, je commence à me dire que le juge que j’étais étonnée de voir non-corrompu est peut-être bien corrompu, mais simplement par le camp d’Edward Park, et on retomberait donc dans le twist auquel nous avait habitué Vagabond, à savoir « EVERYONE IS A VILLAIN ». Et puis Edward Park est un chef d’entreprise millionnaire dans un Kdrama. Ca pue. Et du coup ça rejette même une certaine suspicion sur Hae Ri, même si je continue à avoir du mal à croire que le drama pourrait la placer dans le camp de personnes ayant assassiné une troupe d’enfants.

 

• Qu’Edward Park soit pourri ne veut pas dire pour autant que Jessica est innocente pour autant, bien entendu, et c’était un plaisir de la voir balancée en prison, et même balancée dans un environnement où elle n’est plus ne haut de l’échelle… jusqu’à ce qu’elle s’y retrouve à nouveau, mais bon… c’était satisfaisant l’espace d’un instant. Et haha, j’adore son choix de lecture de cellule ! « Comment se faire des amis et influencer les gens » ! Elle est clairement meilleure au second qu’au premier… Par ailleurs, ça me tue qu’elle continue de vouloir employer Lilly qui n’a fait que se planter depuis le début du drama.

[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)
[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)

• Pas de Lilly/Do Soo cette semaine. Mila is sad :(

 

• Est-ce que ça craint qu’à ce stade Subway soit quasiment une franchise sud-coréenne dans ma tête ? XD

 

• Qui a aidé le secrétaire Yun à se suicider ? On verra bien…

 

Voilà. Toujours un peu triste de n’avoir eu qu’un épisode cette semaine, et encore plus triste à l’idée de n’en avoir qu’un la semaine prochaine également, mais bon, on n’y peut rien, donc je vais patienter et me contenter de ce qu’on me donne, hein :’(

 

(=> retour au sommaire)

[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)
[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)
[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)[Cernes] Tale of Nokdu (15-18) / Extraordinary You (17-20) / Vagabond (13)

 

 

 

Pour commencer par ne pas spoiler :

 

Après Extraordinary You, ça a été au tour de Vagabond de se terminer, et les gens… on va pas se voiler la face : je suis déçue. C’est pas que j’attendais nécessairement un final de ouf, mais j’espérais au moins me sentir satisfaite, que les choses soient bouclées convenablement, et clairement, ce n’est pas ce à quoi j’ai eu droit.

 

Dans l’ensemble, j’ai bien aimé le drama. En fait, pour le coup, mes premières impressions n’ont pas été démenties et, le long de la série, je suis restée « pas impressionnée, mais divertie », comme dans les premiers épisodes. Avec des hauts des bas : certains épisodes plus impressionnants, certains épisodes moins divertissants, mais dans l’ensemble si Vagabond ne m’a pas soufflée, il m’a proposé suffisamment de rebondissements, personnages (et casting) attachants et course-poursuites pour m’enthousiasmer. Mais m’enthousiasmer suffisamment pour regarder une saison 2 après ce final très décevant ? Pas certaine. Je ne regrette pas du tout avoir regardé cette saison 1, je m’y suis beaucoup amusée, et il va de soi qu’une saison 2 s’impose d’un point de vue « cette fin n’est pas une fin »… mais je ne suis pas certaine qu’elle s’impose, pour moi, d’un point de vue « j’ai envie de voir plus de Vagabond ».

 

On verra bien le moment venu, je suppose. En attendant, c’est frustrée que je dis au revoir à Dal Gun, Go Hae Ri et toute la bande.

 

(=> revenir au sommaire)

(=> sauter ce qui spoile et passer à l'espace commentaire)

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)

Et maintenant, en spoilant :

 

Les derniers épisodes m’ont paru longs, pour être honnête. Enfin, pas le 16, mais les deux avant cela (les trois, même, vu que le 13 m’avait déjà un peu laissée sur ma faim). Je pense, en partie, que les diffusions annulées n’ont pas du tout aidé Vagabond. Ça a l’air d’être ce genre de drama qui gagne pas mal à être vu en marathon, histoire de maintenir l’adrénaline (son second principal argument à mes yeux, après les personnages/acteurs), et à la place les derniers épisodes ont été diffusés avec pas mal de délai entre chaque, si bien que le soufflet avait beaucoup trop le temps de retomber. En tous cas, oui, les épisodes 14 et 15 m’ont paru un peu longuets. Rien de fatal, mais j’attendais que les personnages comprennent ce que j’avais déjà compris, et que les twists attendus tombent, on va dire. Puis, l’épisode 16 m’a paru carrément accéléré, et ça m’a rendue un chouïa amère, je vous avoue, parce que si c’était pour rusher l’épisode 16, tant qu’à faire, ils auraient pu accélérer la manœuvre avant, histoire de moins précipiter la toute fin.

 

Bon, bon, quand même, il y a des choses que j’ai aimées dans ces derniers épisodes. Et pas juste le fait que le drama dénude à nouveau Lee Seung Gi, même si, eh, je vais pas m’en plaindre. Non, il y a réellement des éléments de ces derniers épisodes qui m’ont fait plaisir. Par exemple, le fait que Lilly et Do Soo soient réunis ! Vous savez que j’étais à fond derrière ces personnages et espérais vraiment qu’ils finiraient par bosser ensemble, quitte à se chamailler tout le temps. Quelle joie, donc, de constater que c’est exactement ce qui arrive, wouhou ! En plus, comme ils ont sauvé la vie de Dal Gun et bossent avec lui maintenant, ça veut dire que, scénaristiquement, ils ont gagné le droit de vivre et être en liberté, car ils ne sont plus du côté des antagonistes (j’irais pas jusqu’à dire qu’ils sont du côté des « gentils », mais…). Ils risquent peut-être même d’être efficaces, maintenant qu’ils bossent avec SuperDalGun ! (je suis désolée, je ne peux pas m’en empêcher : quand Jessica sort à Dal Gun « ces deux-là sont bons à ce qu’ils font » j’ai rigolé intérieurement « lol, non », parce que s’ils étaient bons à leur boulot, on n’en serait pas là, et Dal Gun serait mort depuis un bail) J’ai pris beaucoup de plaisir à les voir revenir des courses ensemble, et même regarder Do Soo piquer une mini-crise de jalousie en voyant Dal Gun être traité mieux que lui. Je vais pas vous mentir, les gens, si je regarde la saison 2, ce sera à 50% pour eux deux, et je suis toujours partisane de leur filer leur propre drama.

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)

Autre élément de satisfaction de cette conclusion : Go Hae Ri a gagné le respect et la reconnaissance de ses collègues et supérieurs. Dans l’épisode 14, elle est accueillie au NIS par des applaudissements, et lorsqu’elle décide de partir undercover pour venger Dal Gun (que personne ne croit coupable du kidnapping de Kim Woo Gi, et ça me réchauffe le cœur, je vous avoue), Tae Woong, qui était le premier à douter d’elle, est cette fois-ci le premier à exprimer sa confiance. Elle n’est plus la bleue qu’on envoyait faire les courses pendant que les grands faisaient le vrai boulot, et ça fait plaisir.

 

Je ressentirais presque de la satisfaction, aussi, à voir Dal Gun être passé du côté plus trouble de la Force, parce que je suis contente que le drama n’ait pas ignoré tous ses moments plus que limite, mais avait bel et bien l’intention d’en faire quelque chose. Néanmoins, je ne suis pas certaine d’avoir trouvé ça si bien géré que cela, donc je suis un peu plus mitigée sur la question. Mais, en théorie, ça me plait.

 

Les derniers épisodes offrent aussi à ceux qui shippaient gaiement Hae Ri et Dal Gun (moi ! moi !) plusieurs moments enthousiasmants, jusqu’au traditionnel piggyback.

 

Et puis c’est un petit moment, mais autant les retournements « omg le premier ministre est plus pourri qu’on pensait » et « omg Edward était en fait le grand méchant » ne m’ont pas secouée au fond de moi, autant il y a un passage qui m’a fait jubiler intérieurement : lorsque Edward fait bien bien sentir sa place au Premier Ministre. Voir le ministre, qui se croyait arrivé au top, réaliser qu’il n’est qu’un pion de plus, c’était carrément appréciable. Et puis j’admets que, si le personnage d’Edward en tant que grand méchant ne me passionne pas sur le papier, je trouve l’acteur charismatique, donc ça compense et fonctionne pour moi.

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)

Voilà.

 

Parlons de ce final, maintenant. Rendu pire par le fait que je le regardais venir. Forcément. Ben oui, ils avaient commencé par un flash-forward pour nous accrocher, et il fallait bien qu’ils y reviennent (encore qu’on a connu des cas… enfin, un cas), mais on était à une heure de la fin, puis tente minutes, etc, la scène ne venait pas, et je regardais l’écran en mode « Non, ils vont pas oser, quand même ? Nan, personne n’est troll à ce point. Ce serait trop naze, qui ferait une chose pareille ? »… Apparemment Vagabond ferait, et a fait, une chose pareille. Pour utiliser une image que j’utilise souvent, c’était comme regarder une voiture foncer dans un mur au ralenti, sauf que là on ne voyait pas venir une tragédie avec la tension et le désespoir en montée, je regardais venir une mauvaise fin, et tout ce qui montait c’était la frustration et l’agacement.

 

Le final donc = le début + quelques minutes de plus pour nous montrer que non, Dal Gun n’a pas tiré sur Hae Ri (sans blague), voilà.

 

Maintenant, la question c’est : pourquoi ça m’a autant agacée ? (même si 24 heures plus tard, je vous avoue que ça me fait sourire finalement, parce que c’est pas si souvent qu’on tombe sur quelque chose d’aussi éhonté).

 

Pour commencer, il y a des raisons qui relèvent plus de la sensation, voire de l’irrationnel. Par exemple, le sentiment pur de « tout ça pour ça ? », l’impression d’avoir regardé un long flash-back à une histoire qu’on ne me raconte finalement pas. Ensuite celle de trahison que, pour le coup, je ne reproche pas au drama : quand je commence un drama, c’est vrai que je pars du principe qu’il y aura un début et une fin parce que les dramas à saisons multiples restent une minorité, et même les dramas qui finissent par connaître une seconde saison ont souvent une conclusion, ou au moins un « semblant de ». Donc je m’attendais à une fin, quitte à ce que soit une fin un peu ouverte. Je ne peux nier que ce sentiment de trahison a joué, mais les dramas ne sont pas obligés de tous suivre la même formule donc dans l’absolu, je ne peux pas blâmer Vagabond pour ça. Et, enfin, et c’est très personnel, c’est vrai que moi, j’ai toujours accroché à la série plus pour les personnages et leurs relations que pour l’action et les retournements de situation, donc la conclusion ne m’offre que très très peu de satisfaction. Hae ri et Dal Gun sont séparés (et j’ai du mal à avaler que Dal Gun ne lui ait pas fait comprendre qu’il est en vie, pour être honnête, mais pourquoi pas), Dal Gun et les autres endeuillés aussi (et aucune vraie victoire pour ceux-ci non plus, du coup, même s’ils ne sont pas au courant), et Hoon ne doit pas être bien ravi, quel que soit le nuage sur lequel il se trouve. La relation entre Hoon et Dal Gun est celle qui a tout lancé, celle qui a été mon accroche émotionnelle au drama avant que Dal Gun et Hae Ri prennent un peu le relai, mais Hoon reconnaitrait sans doute à peine son oncle, à présent que celui-ci tue et torture sans un battement de cil. En clair, cette « fin » de drama détruit tout ce pour quoi elle s’était attiré mon affection… Mais, après tout, ok, le drama n’est pas non plus obligé de me donner ce que je voulais voir.

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)

Donc causons de ce qui fâche vraiment. En précisant d’abord que :

 

1/ Je n’ai rien contre les fins ouvertes en soi.

2/ Je n’ai rien non plus contre le principe d’ouvrir une histoire sur un flash-forward. C’est un outil comme un autre, il faut simplement savoir s’en servir comme il faut.

3/ Je n’ai même rien contre le fait de commencer une histoire en nous racontant la fin.

 

Commencer par la fin, c’est ce que fait Romeo et Juliette, par exemple (je reste dans le très connu pour rien spoiler, sait-on jamais). Dès le début, on nous dit « voilà, ils vont mourir, et maintenant on vous raconte comment ». Ce n’est même pas spécialement important qu’on nous montre vraiment la fin, notez, mais plus que ce qu’on nous montre semble être la fin, parce que le flash-forward ne contient alors qu’une seule promesse : nous montrer comment on en est arrivé là, nous montrer ce qui s’est passé avant. Le flash-forward de Vagabond, comme souvent dans les kdramas qui utilisent ce genre de procédé (cf. Rebel Hong Gil Dong, Time between dog and wolf, ou The Equator Man, pour citer ceux qui me viennent, là tout de suite), n’est visiblement pas une fin mais un cliffhanger, si bien qu’il contient une double promesse : nous raconter comment on est arrivé là ET ce qu’il se passe après. Ils ne peuvent pas juste balancer cette scène au début, ce qui est l'équivalent de bien la souligner en gras, pour ne rien en faire du tout après. Enfin, techniquement, ils peuvent, puisqu’ils l’ont fait, mais je trouve ça malhonnête. Et non, nous montrer simplement qui a tiré sur qui, ça ne suffit pas. Déjà, à ce stade, franchement, ce n'est plus tellement une révélation de ouf, parce qu’évidemment qu’on savait que Dal Gun ne tirerait pas sur Hae Ri, et même que personne ne tirerait sur Hae Ri, vu qu’ils n’allaient pas la tuer maintenant. Qu’à la place Dal Gun ait tiré sur son camarade, n’est même pas un gros moment « omg », parce qu’on l’a déjà vu se retourner contre son équipe dans une scène il y a dix minutes, et qu’apparemment il est parfaitement capable de s’en tirer sans conséquences, vu qu’il n’a qu’à éliminer les témoins, quelque chose qu’il fait très bien. La réponse à « qui a tiré sur qui » n’avait plus de réelle valeur à ce stade, et ne répond pas réellement au « et après ? » auquel Vagabond avait implicitement promis de répondre à mes yeux. On n’est pas plus avancé, le drama se termine sur le même cliffhanger, recyclé.

 

Franchement, je n’en demandais pas beaucoup. Si le drama avait mis cette même scène à la fin de l’épisode 15, puis suivi ça d’un épisode où, par exemple, Dal Gun et l’équipe d’agents se retrouvent, et confrontent leurs points de vue ou leurs infos, etc, ce serait mieux passé, même si le drama s’était terminé sur un cliffhanger, parce qu’au moins j’aurais eu le sentiment d’avoir avancé par rapport à ce qu'on m'avait déjà montré. Ou même : enlevez le flash-forward au début du drama, finissez-le exactement de la même façon, et j’aurais été bien moins amère. Oh, j’aurais malgré tout été frustrée, mais je ne me serais pas sentie arnaquée. Parce que, techniquement, la saison a un arc narratif, avec un début, un milieu, et une fin (temporaire, du moins) : les gens ayant directement fait crasher l’avion (Kim Woo Gi et Jerome) sont morts (même si les responsables derrière ne sont pas en prison), Dal Gun est devenu la « machine » à tuer vers laquelle il semblait commencer à tendre (parce que la vengeance ne détruit pas que sa cible), et Hae Ri est passée par difficultés et pertes pour devenir une bonne agente de terrain à laquelle ses supérieurs peuvent se fier. Ce sont vraiment les promesses non tenues qui m’ont agacée. D’autant que ça ne va même pas que dans un sens. Parce qu’à mes yeux, Vagabond ne remplit pas sa promesse sur l’après, mais il ne la remplit pas non plus entièrement sur l’avant. Il la remplit plus, c’est certain, mais pas tout à fait non plus.

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)

Comme je le disais un peu plus tôt : la fin du drama m’a semblé précipitée. Et, en plus, elle repose quand même (comme souvent dans ce drama) sur des décisions à la con, parce que je ne comprends pas pourquoi Edward Park n’a pas fait tuer Jessica. Il prétexte à Micky qu’il veut d’abord savoir ce qu’elle sait, mais apparemment, ça ne l’a pas travaillé plus que ça tout ce temps, et sans doute que dans la saison 2 ils essaieront de justifier ça, mais moi j’ai quand même surtout eu le sentiment qu’il fallait bien garder Jessica en vie, d’une façon ou une autre. Et puis, surtout, il y a le saut dans le temps. Donc en clair : le drama ne se fond même pas dans le flash-foward-cliffhanger final. Il faut d’abord que le drama interrompe son histoire, et avance dans le temps. Il y a une rupture, et cette rupture m’est restée en travers de la gorge aussi. Parce que finalement, du coup, le drama nous a montré qui les personnages ETAIENT, et nous dit (mais ne nous montre pas) ce qui s’est passé pour eux pendant la coupure (et encore, rapidement), mais il ne nous montre pas qui ils sont réellement, actuellement. A la limite peut-être plus pour Dal Gun, mais est-ce qu’on sait réellement qui est Hae Ri à ce stade de l’histoire ? Bon, on va supposer qu’elle est restée la même, mais malgré tout, dans cette coupure, il s’est visiblement passé des choses. Pour moi, même la réponse à « ce qu’il s’est passé avant » est incomplète. Bien moins incomplète, mais incomplète néanmoins. Et encore un fois, s’il n’y avait pas eu ce flash-forward au début, ça n’aurait pas été un souci : le problème ce sont les promesses non-tenues. Et la tentative de, finalement, me faire regarder une potentielle (et probable) saison 2 avec exactement le même cliffhanger qu’avant, à savoir « omg notre héros est dans un camp opposé à la femme qu’il kiffe » (ce qu’on avait déjà compris dans l’épisode 1 à l’expression de Dal Gun). On a plus de contexte, mais en gros… Et vu que la saison 1 n’a pas réussi à répondre aux attentes qu’elle avait créées de façon satisfaisante, je ne vois pas pourquoi la saison 2 y arriverait mieux avec ces mêmes attentes, plus les nouvelles qu’elle crééra forcément.

 

C’est là le souci. Je lis des « le drama a été écrit avec une saison 2 en tête », mais il a été mal écrit avec une saison 2 en tête (à mes yeux, toujours). Et « frustrée » ne veut pas dire « curieuse », il ne faut pas confondre les deux. Je suis frustrée par la fin de The Devil Inside, parce qu’elle est torchée, mais ça ne veut certainement pas dire que j’ai envie d’en voir plus. Bon, Vagabond n’en est pas là, parce que j’étais quand même engagée par le drama dans les 15,5 épisodes ayant précédé sa fin, mais est-ce que j’étais suffisamment engagée pour en vouloir 16 épisodes de plus, dans un an ou deux, si la suite se fait ?

 

Il y a des raisons pour que oui :

 

• Je ne les trouve pas nécessairement tous bien amenées, mais en soi, j’aime quand même les places où se retrouvent les personnages. La team d’agents qui va devoir bosser officieusement, Vagabond complètement impliqué, Hae Ri undercover (et l’image d’elle et Jessica dans la voiture avec leurs lunettes de soleil, ça m’a donné envie d’un drama entièrement sur ces deux-là, un peu, et oui, je suis contente que Jessica soit vivante), Dal Gun qui bosse avec Lilly et Do Soo et a pris une mauvaise pente… J’aime bien ces points de départ pour tous ces personnages ! Et je suis notamment intéressée de voir jusqu’où le drama peut pousser Dal Gun dans la catégorie « type banal qui n’a absolument jamais été banal devenu assassin sans merci », et sur quel ton ils traiteront la chose.

 

• Depuis le début, j’aime bien nos personnages, justement, et ça n’a pas changé. Et le casting compte aussi : je ne dirais clairement pas non à plus de Lee Seung Gi, Suzy et Shin Sung Rok (que ce soit dans ce drama ou un autre, du reste).

 

• Il y a des moments de réalisation que j’aime beaucoup, dans les moments calmes et intimes, comme dans certains d’une échelle plus large (par exemple, j’aime quand Vagabond met en valeur ses décors avec de supers plans aériens). Et puis il y en a d’autres qui me font rire, comme le cliché « marcher au ralenti dos à une explosion sans se retourner » auxquels ont eu le droit Tae Woong et Dal Gun (pas Hae Ri, il me semble…), ou celui à la fois esthétique et cliché à mourir d’Hae Ri se maquillant et se parfumant pendant que Dal Gun s’arme.

 

• En général, je me suis amusée devant ce drama. J’étais contente de le voir revenir chaque semaine ! (sauf quand il ne revenait pas)(foutu sport ><)

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)

Mais

 

• (J’ai arrêté de le mentionner parce que je ne voulais pas trop m’acharner, mais vu que c’est le bilan…) Je ne suis toujours pas impressionnée par l’action du drama, qui table quand même visiblement pas mal dessus. Peut-être que je regarde trop de films d’action, je sais pas, mais si j’ai apprécié les scènes de course-poursuites, le reste (les combats) me laissaient toujours sur ma faim, entre les choréographies qui ne me coupaient pas le souffle, la caméra qui avait la tremblote et le montage frénétique. Et je sais que la télévision sud-coréenne peut mieux faire, parce qu’elle a mieux fait. Rien que pendant la diffusion de Vagabond, Tale of Nokdu faisait mieux. Et bien sûr, il y avait le souci de la tension, et de notre héros absolument increvable et indestructible. Même le président commente que la foudre ne pourrait pas le tuer, et je suis quasi sûre que si Lilly l’avait laissé se démerder dans l’incendie, il aurait survécu par la seule force d’être Dal Gun (et si Hae Ri avait regardé le drama, elle saurait qu’il y a zéro chance pour qu’il soit mort :P). Mais, Dal Gun ne survivait pas juste grâce à la génialissimitude de sa génialitude : il avait aussi à faire à des branles. Ce qui m’amène à :

 

• Je n’ai jamais réussi à prendre les méchants de ce drama au sérieux. Particulièrement les sous-fifres, parce que chaque fois qu’on les envoyait essayer de contrer Dal Gun et compagnie, je n’avais qu’une question en tête : « comment vont-ils se foirer cette fois, et à quel point ? ». Mais même les types en haut de l’échelle, je les jugeais d’employer des gens si nuls, et même carrément d’en vanter les mérites. Ils sont entourés d’incapables. Ou de gens capables dont Dal Gun est une sacrée kryptonite. Ils font des dégâts, bien entendu, donc ce n’est pas comme s’ils ne représentaient aucune menace, mais il y a tellement de moments où je les ai traités de bouffons intérieurement que, dans l’ensemble, j’ai eu du mal à les prendre au sérieux, voilà. 

 

• En général, de toute façon, plusieurs avancées reposent sur des décisions évidemment bêtes des personnages, et si vous ajoutez à ça les twists « omg il est corrumpu ! » à répétition qui se transforment rapidement en « oh, il est corrompu *baille* », on ne peut pas dire que je suivais Vagabond pour la complexité ou la finesse de son écriture, qui, en plus, m’a laissée sur une note décevante. Et quelque part, je pense que cette incapacité à prendre les méchants et même le scénario en général au sérieux, ça a joué sur ma déception de la fin, parce que Vagabond, pour moi (j'insiste bien là-dessus, parce que je sais que des tas de gens ont adoré le drama, et c'est très bien), ne donnait pas dans l'intellectuel ou l'éternellement marquant mais dans la satisfaction/gratification instantannée, donc me laisser sur une note aussi frustrante était aussi une sorte de trahison.

 

Donc est-ce que j’ai confiance en la capacité des scénaristes (dont j’ai pourtant aimé plusieurs des anciens projets) à m’écrire une saison 2 satisfaisante ? Est-ce qu’il y a suffisamment d’éléments qui me poussent même à en avoir envie ? Aucune idée. On verra sur le moment, je suppose (par contre, ce que je sais c'est que si je regarde la saison 2 de Vagabond, il n'y aura pas de Cernes dessus, parce que je ne pense pas que ce soit le bon drama pour, et j'avais l'impression, malgré les choses qui m'enthousiasmaient, d'être un peu rabat-joie chaque semaine, ce que je n'apprécie pas vraiment).

 

En attendant, si je ne suis pas certaine de vouloir en investir plus, je ne regrette pas les heures déjà investies dans Vagabond, parce que c’était fun, conclusion frustrante ou pas.

 

(=> revenir au sommaire)

[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)
[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)[Cernes] Extraordinary You (29 - FIN) / Vagabond (14 - FIN)