[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Publié le 29 Novembre 2019

 

Semaine du 25 novembre au 1er décembre

 

(=> pour sauter l'intro et aller lire sur Nokdu)

 

Avant de parler de Tale of Nokdu, je voulais faire un petit bilan sur le cycle de Cernes qui s’achève définitivement avec cet article. Et en profiter, aussi, pour remercier, une fois de plus, les gens qui ont bien voulu me suivre jusqu’ici, que ce soit sur tous les dramas ou un seul, sur les parties qui spoilaient ou seulement sur celles moins détaillées, et qui ont commenté ou pas. Merci d’avoir pris le temps de lire ce que vous avez pris le temps de lire, et j’espère que ça vous a apporté quelque chose, avec un peu de chance :) En tous cas, à moi, oui.

 

C’était fun d’écrire ces Cernes chaque semaine. Bon, c’était aussi du boulot, mine de rien, et je suis pas mécontente de pouvoir souffler un peu (même si pas trop, finalement, vu que j’ai des tas d’autres choses à taper, haha), mais c’était avant tout fun, et surtout, j’avais très bien choisi les dramas. Vagabond était peut-être l’exception, parce que, bien que j’aie apprécié le drama, je n’avais pas assez à en dire. J’étais donc bien plus ravie d’écrire sur Tale of Nokdu et Extraordinary You, qui me donnaient plus de matière (et donc boulot, mais bon ><)(en particulier Extraordinary You). J’ai l’impression d’avoir fait de bons choix, et ça a participé à ce que les Cernes soient un plaisir.

 

J’ai aussi un certain sentiment d’accomplissement. Quand j’écrivais sur les trois dramas dans la semaine, ça donnait en gros 15 à 20 pages de texte, ce qui ne parait peut-être pas énorme, mais faut inclure la mise en page, et puis les notes à classer avant ça, donc ça prenait quand même un peu de temps, et je m’étais fixé un rythme que j’ai… plus ou moins tenu. OK, y a des semaines, j’ai eu des imprévus, mais dans l’ensemble, quand même, je m’en suis sortie. Or, j’avais un peu peur de ne pas m’en sortir, justement, car ça faisait un bail que je n’avais pas écrit ce genre d’articles. Donc… yep, sentiment d’accomplissement, c’est agréable :)

 

Bref, j’ai été satisfaite de mes choix de dramas et de ce que j’en ai tiré, donc yay.

 

A présent, je compte commencer d’autres dramas. J’ai déjà lancé Psychopath Diary qui me plait bien, et dont je vous parlerai certainement lundi prochain, et je compte aussi tenter ma chance avec People with Flaws. Je voulais regarder Crash landing on you, mais la diffusion a été repoussée en décembre, donc… on verra en décembre :) Néanmoins, pas de Cernes prévues pour le moment. Pas avant février prochain, en tous cas, vu que 1/ je veux souffler 2/la fin d’année va être occupée 3/ le début d’année aussi (je repars à Londres ! J’ai trop hâte ! Je vais voir Hamilton :D ) !

 

Et sinon, côté dramas pas en cours de diffusion, je continue de revoir To The Beautiful You très lentement, j’ai avalé une bonne partie de Put your head on my shoulder qui s’avère être une expérience très relaxante (même si l’épisode 17 m’a fait grincer des dents), et je crois bien que c’est tout. J’ai d’autres dramas et séries en ligne de mire, mais j’aimerais d’abord boucler quelques trucs.

 

J’espère que vous regardez des tas de choses qui vous plaisent, les gens Et sur ce, causons de Tale of Nokdu !

 

 

 

 

Mes précédents articles sur ce drama : eps 1-8 / 9-10 / 11-14 /15-18 / 19-22 / 23-26

 

Pour commencer par un court aperçu sans spoilers :

 

Je suis extrêmement satisfaite de la conclusion de Tale of Nokdu. Le drama a bouclé tout ce qui devait l’être à mes yeux, et nous a servi une dernière semaine émotionnelle qui joue toutes les bonnes notes, et a renforcé tout le bien que je pensais déjà de ce drama. Tale of Nokdu, depuis ses premiers épisodes, m’impressionnait à toujours choisir le bon chemin. Ce n’est même pas qu’il fasse quoi que ce soit de profondément révolutionnaire (même s’il fait beaucoup de choses rafraichissantes car pas si courantes), et je comprends qu’il n’ait pas enflammé les passions de tout le monde (de toute façon, rien n’enflamme jamais les passions de tout le monde)(la mienne brûlait grave, par contre), mais l’exécution était impeccable. Je sais que les « sans-faute » ne peuvent pas exister, mais à mes yeux, Tale of Nokdu a été un sans-faute. Je n’ai jamais été déçue par ce drama, et c’est resté vrai jusqu’à la dernière semaine dont j’ai tout aimé.

 

Donc yep. Pleinement satisfaite. Mon seul regret est que le drama est terminé. No more Nokdu :’(

 

(=> sauter les spoilers et aller à l'espace commentaires)

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Et maintenant, en spoilant, avec des détails :

 

Je m’émerveille de ma propre naïveté, parfois.

 

La semaine dernière, je n’avais pas regardé les épisodes diffusés, histoire de regarder les six (ou trois) derniers d’un coup cette semaine. J’ai donc fait ça, et tandis que je regardais, dans ma tête, je me disais « waouh, c’est ouf, je ne pleure pas ! Est-ce que je vais atteindre la fin du drama sans fondre en larmes ? »… lol. C’est ça, oui, espère toujours, Mila.

 

Certes, le déluge lacrymal n’a pas atteint l’intensité de celui ayant accompagné la fin d’Extraordinary You, mais, oh, il est venu.


En fait, j’avais été spoilée sur le fait que le drama terminait bien. Donc c’est vrai que ça a rendu certains passages plus faciles, genre tout le moment où nos héros sont séparés, ou cette scène affreuse où le drama fait mine que Nokdu est en train de mourir. Bon, c’était pas non plus 100% facile, faut pas déconner, parce que quand les poupettes souffrent, Mila souffre aussi, mais au fond de moi je savais que ça finirait bien.

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Et puis, dans leur malheur, j’étais au moins contente qu’ils ne doutent jamais de l’amour de l’autre, même quand ils pensaient ne pas pouvoir être ensemble. Mais surtout je savais que la happy-end était juste au coin de l’épisode 15, donc ça allait. Et puis la happy-end est arrivée, et j’ai compris mon erreur, haha : ça a été les grandes eaux.

 

Parmi toutes les choses que j’ai aimées voir dans ce dernier épisode :

 

• J’ai adoré revoir Nokdu dans des habits féminins à nouveau. Parce que ce que j’aime, surtout, c’est que ça a l’air de lui plaire. Faire partie des Muweol Corps, se déguiser en femme pour piéger les beaux-pères, ce n’est plus une couverture qu’il est obligé de maintenir, c’est juste quelque chose qui lui plait. Un de mes aspects favoris de ce drama a toujours été que le travestissement de Nokdu n’est jamais présenté comme quelque chose qui le diminue, qui « entache » sa masculinité (en partie parce que le drama est si plein de personnages féminins forts de diverses façons que leur être associé ne peut pas être quelque chose de négatif ou dégradant), et le voir y revenir par choix, ça m’a fait plaisir. Et, j’avoue, j’ai eu un petit couinement ravi lorsque, pendant la bataille du palais, Ssook appelle Nokdu « Dame Kim » (et si le type à côté de Nokdu trouve ça chelou, Nokdu, lui, est juste content de voir Ssook, et je pense même qu’il est content d’entendre ce nom-là, pour ce qu'il représente).

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

• J’ai eu les yeux embués de larmes en voyant Nokdu couvrir Dong Joo de la couverture pour qu’elle n’attrape pas froid. Déjà parce que c’est adorable et que ça me réchauffe le cœur de savoir que Nokdu prenait soin de Dong Joo avant de la connaître, a pris soin d’elle après avoir appris à la connaître mais avant d’en être amoureux, a continué après en être tombé amoureux, et continue dans leur vie de couple. Mais aussi, ce qui m’a touchée, c’est de voir qu’à présent, Dong Joo peut dormir dans le noir (arf, elle est plus avancée que moi qui ai régressé ces dernières semaines, haha). La romance entre Dong Joo et Nokdu a plusieurs symboles, dont les poules ou les bagues en fleurs (aw, et ça aussi, quand ils se les passent au doigt à la fin, et qu’elle embrasse la main de Nokdu, je T.T et puis ces vœux, je re T.T… en général, je T.T), et donc, cette histoire de lumière. La peur du noir de Dong Joo est liée à son traumatisme d’avoir vu mourir sa famille et d’avoir été ensevelie sous leurs cadavres, et plusieurs fois le long du drama, elle repense à ce moment où Nokdu a allumé la lumière pour elle, malgré l'interdiction. Quand elle pense à lui, c’est généralement le moment qui lui vient en tête, et ça force donc le spectateur à faire le lien entre Nokdu et la lumière. Pour Dong Joo, Nokdu et la lumière sont synonymes. Dans l’épisode 31, Yul Mu éteint la lumière, mais Nokdu la rallume, et à présent qu’elle et Nokdu sont réellement ensemble, leurs passés derrière eux (faisant partie d’eux, toujours, mais malgré tout dépassés), elle n’a plus besoin de lumière pour dormir, puisqu’elle a Nokdu, et c’est toute la lumière dont elle a besoin. Je T.T

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

• Je ne suis pas quelqu’un de branchée mariage en tant que « plan futur » pour moi-même, mais je suis très très faible face aux scènes de mariage dans les séries. Généralement, c’est le moment où je fonds invariablement en larmes (entre les autres moments où je fonds en larmes) et ici, ça n’a pas loupé. C’est juste… la façon dont Nokdu et Dong Joo se regardaient, avec tout le bonheur du monde… Déjà quand ils se retrouvent sur la plage et que Dong Joo se jette dans les bras de Nokdu, j’en menais pas large, mais alors le mariage chaotique avec le vent qui fout tout en l’air, je riais autant que je pleurais. Ce n’était même pas juste de voir Nokdu et Dong Joo réaffirmer leur relation, c’était aussi de les voir entourés de tous ces gens qui les aiment, qu’ils aiment, et que j’aime aussi. Même les POULES participaient au mariage.

 

Et je voyais que le drama continuait, et je me disais « mais ils m’ont déjà donné des tas de parfaites images de fin ? comment vont-ils rendre ça meilleur ? »…

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

• .. et la reine est arrivée sur son bateau... Il n’y a pas eu tant de scènes que cela entre la reine et Nokdu, mais c’est tout à l’honneur des acteurs que chaque scène ait été chargée en émotions, que ce soit celle où Nokdu l’appelle « maman » pour la première fois, ou celle où elle le somme de s’enfuir en lui rappelant que quoi qu’en pensent les autres (surtout le roi), il est son fils et qu’elle l’aime plus que tout. Donc lorsqu’on la voit s’approcher de l’île, la mère revenant à son enfant… C’était si joliment filmé, si inattendu aussi (enfin plus à ce moment-là, mais je ne m’attendais pas à ce que le roi supplie Yul Mu de la laisser partir et encore moins à ce que Yul Mu la laisse effectivement partir sans même la prendre en filature pour aller massacrer tout ce petit monde), qu’heureusement que le drama se terminait, parce qu’on m’avait perdue, là. Et puis j’aime tellement que le drama se termine face à la mer, parce que Dong Joo et Nokdu avaient parlé d’y aller ensemble « un jour », mais qu’à l’époque cet « un jour », ce « lendemain » était incertain et était évoqué avec tristesse… mais les voilà, à la fin du drama, face à l’océan immense (là où a commencé le drama également), avec une vie entière, et ensemble, devant eux… Au risque de me répéter : Je T.T

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Ces deux derniers points, du reste, illustrent probablement ce qui m’a le plus plu dans ces épisodes finaux de Nokdu : le sentiment d’amour entourant Nokdu, qui a tellement de gens qui l’aiment et sont prêts à l’aider et le protéger, et le fait que personne ne soit laissé pour compte. Tout le monde le monde est inclus dans notre petit épilogue. Again : même les poules, et ça me comble de joie. Au fil des semaines, j’ai écrit ce genre de choses :

 

 

En clair, Dong Joo, elle, elle en est restée là, et elle ne veut pas trop apprivoiser son renard… mais nous, on sait bien que le renard y gagne, et aussi  qu’à la fin, en vrai, le Petit Prince va retrouver le renard et vivre heureux pour toujours dans un village de veuves à élever des poules. Ne brisez pas mes rêves, ok. (semaine du 21-27 octobre)

 

C’était juste agréable de voir tous ces gens que j’aime rire à table, ensemble, et être si heureux de se retrouver. Ca m’a donné à nouveau espoir de voir un nouveau village renaître des centres de l’ancien, un jour. (semaine du 4-10 novembre)

 

D’ailleurs, ils ont intérêt à y aller, drama (à la mer) ! Et à emmener toute la famille ! Poules incluses ! (aw, les poussins ont bien grandi ). (semaine du 11-17 novembre)

 

 

Donc vous pensez bien que j’étais ravie : le drama a exaucé absolument tous mes souhaits. Et j’étais aussi contente que pendant la grosse bataille, autant de personnages aient eu leur rôle à jouer également.

 

(A propos de cette bataille dans le palais, ça me faisait sourire de voir que le palais est tellement immense que même au milieu de ce gros moment de baston dont dépendait le sort de tout le monde, les personnages pouvaient aller s’isoler dans un coin et discuter tranquillement un moment avant de retourner au carnage, haha)

 

La reine est venue au secours de Nokdu, l’a aidé à s’enfuir, a même mis sa propre vie en danger pour le sauver.

 

Dong Joo, pour mon plus grand plaisir, n’a pas été laissée à l’écart du combat mais a participé, et : heureusement ! Parce que si elle a sauvé Nokdu de façon générale en lui donnant envie de vivre (tout comme il l’a fait pour elle) et le ramenant vers la lumière (tout comme il a été la sienne), elle lui a aussi physiquement sauvé la vie quatre fois en l’espace de 3 demi-épisodes.

 

Les muweol corps étaient bien sûr de la partie, de même que Master Hwang et Jung Yoon Jeo…

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Même Hyung a protégé Nokdu à la fin ! Et… okay, je pense qu’à ce stade, si vous avez lu mes articles précédents, vous savez que je ne suis pas… fan… de Hyung (Hwang Tae) pour lequel j’ai déjà exprimé tout mon mépris. Du coup, quand dans l’épisode 19, il se retrouve du côté de Yul Mu avec son père en face, et qu’il détourne le regard en mode gêné, je jubilais intérieurement « YES ! SENS TOI MAL ! MISERABLE ! ». Honnêtement, entre lui et Dan Ho (le joli garde du corps de Yul Mu, pour rappel), j’aurais préféré que ce soit Hyung qui y passe… Mais bon, au final, je suis contente qu’il ait survécu, je suppose, vu que ça rend Nokdu heureux, et que je voulais que Nokdu soit heureux. Et quitte à ce qu’il ne meure pas, je suis contente qu’il ait retourné sa veste avant la fin, et ait protégé Nokdu non pas juste une fois mais trois (il poignarde Yul Mu, se met devant Nokdu pour le protéger de son corps, et le défend face au roi, ce qui est risqué en soi). Il fallait au moins ça pour que je pardonne son commentaire qu’il est très conscient de servir d’appât à Yul Mu parce qu’ils savent tous deux que Nokdu ne pourra jamais abandonner son frère (donc ils utilisent cette loyauté à toute épreuve que possède Nokdu et que son frère ne lui rend pas du tout). J’ai malgré tout grimacé à l’idée que le drama évoque la possibilité d’un couple Hyung/Ssook, parce qu’il ne la mérite pas une seconde, mais je me sens moins amère que j’aurais pu qu’il ne soit pas mort étouffé par sa propre nullitude.

 

Je suis contente que tout le monde soit en vie, même ceux pour qui ça semblait mal barré, et que tout le monde soit ensemble : Master Hwang, Aeng Du, les veuves, Yeon Geun ()(qui est toujours avec Bok Nyeo, aw), Jung Yoon Jeo, Hyung (je suppose), les Muweol corps, les poules, Dong Joo, Nokdu… il ne manque que les gisaeng, malheureusement, mais je ne me sens pas en position de me plaindre. Même le refuge pour veuves chassées par leur famille renait de ses cendres ! Je ne suis donc qu’amour~

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Et est-ce qu’on est d’accord que Jung Yoon Jeo est le meilleur papa que pouvait avoir Nokdu ? Dans son malheur, il a presque eu de la chance. Et j’ai aimé toutes les scènes de Jung Yoon Jeo dans ces derniers épisodes. En particulier deux. La première, c'est celle où il parle à Dong Joo alors qu’elle était dans son plan « assassiner le roi ». C’est lui qui finit par l’atteindre. Bien sûr, pas seul : elle hésitait déjà. Mais il lui offre une perspective que peu de personnes pouvaient lui offrir, celle d’un (bon) parent, parce qu’il a le cœur si grand que ça lui vient naturellement. Et c’est cette perspective qui la fait à nouveau repenser à sa vengeance, et prendre la meilleure décision qu’elle pouvait prendre : celle de se défaire de tout. L’autre jolie chose dans tout ça étant qu’en sauvant Dong Joo, Jung Yoon Jeo sauve indirectement son fils, ce qui était précisément sa raison d’être présent au moment où il sauve Dong Joo. Mission accomplie, donc :) Et puis, il y a sa scène avec Nokdu dans l’épisode 32, où il lui apprend que Yul Mu a saisi le trône, que le roi est défait, et où Nokdu ne sait pas comment réagir, ne sait pas s’il a envie de pleurer ou pas, sa relation avec le roi/son père biologique étant si complexe. La façon dont Jung Yoon Jeo laisse à Nokdu toute la place d’exprimer les sentiments qu’il a besoin d’exprimer, sans l’y forcer, sans le culpabiliser, ça m’est allé droit au cœur. Que quelqu’un lui remette un prix ! Il y a des tas de moments dans le drama où il aurait pu mourir, et je suis tellement contente que la série l’ait gardé en vie tout ce temps, ne serait-ce que pour ces dernières scènes.  Et je suis aussi heureuse que jusqu’au bout, il n’y ait pas de doute : le père de Nokdu, c’est bien lui. Le roi a passé sa chance, et son lien avec Nokdu a son importance, mais le vrai parent de Nokdu, c’est Jung Yoon Jeo, ce n’est jamais remis en question, jusqu’à la fin.

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Je suis très satisfaite de la façon dont les choses se sont terminées avec le roi. Heureuse que Nokdu ait pu exprimer sa rancœur, heureuse aussi que le roi réalise pleinement son erreur à la fin, en apprenant la véritable date de naissance de Yul Mu. Une partie de moi avait envie de revanche, voyez vous. Même si, c’est vrai, une autre partie de moi, continue aussi d’avoir un peu de pitié pour le roi, parce que sa relation avec son propre père et sa position ont façonné ce qu’il est devenu, et parce que, comme Dong Joo le lui dit sur la falaise : il n’est plus qu’une coquille vide, il est déjà mort de l’intérieur. Il ne mérite même plus qu’on s’en venge (et je suis contente qu’elle ne l’ait pas fait, de même que Nokdu, car ça les aurait « entachés » tous les deux), et de toute façon, je pense que vivre avec le poids des erreurs et trahisons, pour lui, est une torture en soi. Il m’a surprise sur la fin, néanmoins, en suppliant Yul Mu de laisser partir la reine. Et je n’arrive pas à savoir (ça doit être évident, mais) s’il pense Nokdu réellement mort ou pas. Lorsque Yul Mu lui apporte le corps de « Nokdu » il ne vérifie pas son visage, prétextant qu’il fait confiance à Yul Mu, et je n’arrive pas à savoir s’il sait que le corps n’est pas celui de Nokdu, s’il n’en sait rien, ou s’il s’en doute mais n’a pas envie de vérifier. Au vu de sa dernière conversation, je penche pour cette dernière possibilité, mais le roi est resté un personnage ambigu jusqu’au bout à mes yeux.  En tous cas, que Nokdu et Dong Joo se soient vengés ou pas, il a été puni pour tous ses mauvais choix, et c’est ce qui rend la « victoire » de Yul Mu moins amère.

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

Avoir Yul Mu sur le trône ne risque d’être un cadeau pour personne. Mais, bien entendu, on savait que ça allait arriver, parce que le drama l’avait annoncé, parce que c’est l’Histoire donc c’est comme ça, et moi je m’inquiétais surtout de savoir ce que ça coûterait à nos protagonistes (heureusement : a priori, rien, vu que le drama nous dit qu’ils « vécurent heureux à jamais »). Par ailleurs, on sait aussi que son règne ne sera pas heureux et qu’il ne restera pas dans l’Histoire comme un souverain très apprécié… du moins on le sait si on connait un peu l’Histoire, parce que sinon, on le quitte sur sa victoire: il est sur le trône, tel qu’il le voulait. Il a gagné. Sauf que, meêm au sein du drama, pas vraiment.

 

Le trône, comme dans tous les sageuks se déroulant dans la sphère royale, est forcément un sujet de discussion important du drama, et ces derniers épisodes, en particulier, son coût est beaucoup ramené sur le tapis. Il faut bien être fou pour supporter d’être sur le trône, nous dit le roi. Cette position lui a coûté sa santé mentale, lui a coûté sa relation avec son père, lui a coûté celle avec son fils (sans le dédouaner de ses responsabilités, bien sûr, parce que le trône ne lui a pas forcé la main). Lorsque Yul Mu finit par lui dérober le trône, le roi ne résiste pas, presque comme s’il était soulagé d’en avoir fini. A la place, il dit à Yul Mu qu’il fait une erreur, qu’il devrait être plus intelligent, et qu’une fois sur le trône, il sera seul, terriblement seul. Et, à vrai dire, c’est déjà le cas, puisque Yul Mu, dans sa course au pouvoir, a déjà perdu les deux seules personnes pour lesquelles il semblait avoir de l’affection sincère.

 

La première, c’est bien entendu Dong Joo. Son amour pour Dong Joo a toujours été possessif, égoïste, toxique, donc parler « d’amour » ce n’est peut-être pas exact, mais au moins, il y avait une forme d’affection, d’attachement. Après tout ce qu’elle lui a (à raison) jeté au visage, toutes les fois où elle s’est mise en travers de son chemin, il n’a jamais pu se résoudre à la mettre en danger. Lorsqu’enfin il obtient de l’avoir pour lui, il avait beau dire qu’il se moquait qu’elle l’aime ou pas, il s’avère rapidement que c’était du vent, et qu’il est prêt à attendre (comme il l’a déjà fait des années) pour qu’elle ait envie d’être avec lui (ce qui n’arrivera bien sûr jamais, heureusement). Et dans son geste le plus surprenant de la série (si on oublie le twist « il était mauvais depuis le début » qui n’est surprenant que parce qu’on ne connaissait pas encore le personnage), lorsqu’il réalise que son cœur ne sera jamais à lui, il la laisse s’enfuir avec l’homme qu’il s’était juré de tuer, précisément par possessivité envers Dong Joo (du reste, je trouve aussi étonnant qu’il laisse la reine partir et -il doit s’en douter- rejoindre Nokdu, vu qu’ils sont des menaces à sa position sur le trône, mais bon). A la fin du drama, il y a une sorte de mouvement collectif des personnages de « lâcher prise » : Dong Joo et Nokdu se défont de leur vengeance, Yul Mu se défait de Dong Joo, et le roi se défait de son trône sans se battre, ainsi que de la reine. Pour certains, c’est la clé d’une fin heureuse, pour d’autres… pas spécialement, mais ça ne fait pas de mal, on va dire.

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

L’autre personne que perd Yul Mu, c’est Dan Ho, son garde du corps. Et ça m’a fait un drôle de pincement au cœur. Au-delà du fait qu’il a un très joli visage, j’avais une certaine affection pour Dan Ho. De base, « garde du corps silencieux » c’est un type de personnage qui me parle, et puis, de temps en temps, Dan Ho sortait de ce rôle-là le temps d'une expression faciale, et ça me faisait sourire. Par ailleurs, si je n’irais pas dire que c’était un type recommandable (vu pour qui il bosse), j’ai aussi un faible pour les personnages qui ont de l’amour et du respect pour leur art et leurs adversaires. Par exemple : quand Dan Ho se bat contre Nokdu dans la forêt de bambous, même en voulant sauver Yul Mu, il aurait pu facilement achever Nokdu d’abord, mais il ne le fait pas. Quand il se bat contre Master Hwang dans la grosse bataille du palais, encore une fois, il ne l’achève pas. Et je ne pense pas que ce soit par bêtise, comme certains méchants qui laissent vivre les gentils parce qu’il faut bien que ça puisse leur retomber dessus plus tard (même si techniquement, ça lui retombe effectivement dessus). Je pense qu’il a un respect pour les adversaires qui lui donnent un peu de fil à retordre, et c’est pour ça qu’il est sincèrement excité à l’idée de se battre contre Nokdu à la fin. Et pour tout ce que je n’aime pas Yul Mu, Dan Ho était tellement dévoué à le garder en vie et à le protéger, que tout en voulant qu’il échoue (parce que DIE YUL MU, DIE >< !), il y a une partie de moi qui respectait ses efforts. Quitte à ce que Yul Mu monte sur le trône, j’aurais aimé que Dan Ho puisse voir le fruit de son travail. Mais ce n’était pas écrit dans les étoiles. Et ça a secoué Yul Mu plus que j’aurais cru. Pourtant, je savais que Yul Mu était un minimum attaché à Dan Ho, à qui il se confiait et qu’il invitait même à partager son repas quand Dong Joo lui posait un lapin. Dan Ho était ce que Yul Mu avait le plus proche d’un ami, et pourtant, voir Yul Mu aussi choqué de sa mort, et carrément oublier sa propre sureté pour prendre Dan Ho dans ses bras et le pleurer… ça m’a surprise. Je crois bien que voir Yul Mu exprimer une émotion « humaine » était perturbant pour moi, haha.

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

En tous cas, oui, il a perdu les deux personnes pour lesquelles il avait un peu d’affection. C’est ce que lui a déjà coûté son précieux trône, et maintenant qu’il est assis dessus, il peut bien sourire comme il veut, nous on sait ce que ça va lui coûter encore. Et pas parce que « l’Histoire » mais parce que, au sein même du drama, on en a déjà eu des exemples, et même une preview, grâce au personnage du roi. Et c’est pour ça que sa « victoire » ne me rend pas trop amère. Parce que Yul Mu ne sera pas heureux.

 

Et c’est très bien.

 

Fuck you, Yul Mu, tu as cramé mon village.

 

Bref, voilà. J’ai adoré cette fin de the Tale of Nokdu. Je suis satisfaite d’en gros tout, et mon cœur est plein d’amour pour cette série Je suis contente de l’avoir commencée et suivie, et je suis triste de devoir la quitter, mais… toutes les bonnes choses ont une fin, et celle-là était particulièrement bonne~

 

[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)
[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)[Cernes] The tale of Nokdu (27 - FIN)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Cernes sur petit et grand écrans, #The tale of Nokdu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :