[Bilan] Dramas vus en 2019 (pt. 1/2)

Publié le 27 Janvier 2020

 

J’ai abandonné beaucoup de dramas, cette année. Ca peut donner l’impression que je n’ai pas aimé grand-chose, et ai eu une année décevante, mais en vérité, c’est tout le contraire. Le fait est que je n’ai plus du tout de mal à laisser tomber une série qui ne me plait pas. A moins qu’un projet en particulier me retienne, quand un drama ne me parle plus du tout, je ne perds pas mon temps. La conséquence: j’ai passé la majeure partie de mon temps sur des choses que j’ai aimées. Ca ne veut pas dire que j’ai tout adoré, mais tout ce que j’ai regardé en entier cette année, j’avais une bonne raison de le regarder, et j’en ai tiré du plaisir. Donc je tire un bilan positif de mon année 2019 ! Néanmoins, oui, parlons de tous ces dramas abandonnés en cours de route~ 

 

Note: Je prends conscience en le relisant et publiant que cet article donne le sentiment que je suis incapable d'apprécier quoi que ce soit de sombre ou triste, mais je promets que ce n'est pas le cas ><  !! C'est juste que si je dois souffrir, je veux en tirer quelque chose, et que, oui, des fois je ne suis pas d'humeur (ça a été particulièrement vrai cette année, je l'admets, parce que je sortais d'une phase personnelle déjà très sombre), et comme là c'est le bilan, tout se retrouve au même endroit et l'accumulation donne une fausse impression.

 

 

   

 

Note: vous allez surtout trouver des romances... Le fait est que cette année, j'avais un besoin fou de légèreté et réconfort, ce qui s'est traduit, d'un côté, par beaucoup de trucs d'horreur (pour le réconfort, et certains pour la légèreté, mais pas la majorité) et par beaucoup de romances, surtout celles à la réputation d'être mignonnes, ou plus ou moins légères. Bref, voilà l'explication à la grande majorité de romances dans cette catégorie "dramas abandonnés" : ce n'est pas parce que je n'aime pas la romance, c'est parce que c'est ce que j'ai regardé le plus donc, forcément, ça se retrouve dans les chiffres. Sur ce, go.

 

 

Mentions à: I hate you Juliet & Together with me. Je sais que je les ai commencés, je suis quasi certaine de ne pas les avoir terminés, je n’ai aucun souvenir précis les concernant, j’avais même carrément oublié que je les avais vus, et ils n’apparaissent même pas dans mon article “screencaps” tellement je les ai instantanément oubliés… Je n’ai donc pas vraiment d’opinion dessus. Je me souviens juste vaguement qu’I hate you Juliet me gonflait et que j'y trouvais les acteurs terriblement mauvais, ce qui me fait me dire que je ne l’ai probablement pas terminé. 

 

 

Abyss -abandonné à l'épisode 6/16-

Franchement, je trouve que je suis déjà allée plus loin que j'aurais dû... De base, en voyant les deux premiers épisodes lors de leur semaine de diffusion, j'avais été frustrée par l'écriture du drama, qui me faisait me poser plus de questions que je n'espérais obtenir de réponses. Mais j'aimais beaucoup les interprètes (et ça n'a pas changé), et puis j'étais curieuse, malgré tout, alors j'ai fini par reprendre le drama. A l'épisode 4, si ma vie était un cartoon, vous auriez vu de la fumée me sortir du crâne, tellement je me torturais les méninges pour donner du sens à ce que j'étais en train de regarder. Et puis j'ai abandonné, je me suis dit "bon, Mila, arrête de chercher du sens, tu te fais du mal", et j'ai décidé d'apprécier simplement le drama en superficiel, pour les acteurs et le fait que des choses bougeaient à l'écran, enchaînant des scènes plus ou moins divertissantes. Malheureusement, à l'épisode 6, il s'est avéré que ça ne suffisait pas, et que mettre mon cerveau en pause (pas le signe d'un bon drama à la base) ne me convenait pas, alors j'ai décidé qu'il était temps de dire "au revoir" au drama. D'après ce que j'ai lu des gens qui ont vu la suite, j'ai bien fait, donc: no regrets. Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

Accidentally in love -abandonné à l'épisode 15/30-

Il était choupi, ce drama, vraiment. Le seul truc qui me chiffonnait c'était que je trouvais que le drama forçait un peu trop sur l'animosité entre les leads qui semblait franchement factice, mais sinon, c'était choupi. C'est pas qu'il n'y ait pas de moments limites (surtout au début), mais j'aimais beaucoup les liens qui se tissaient entre les personnages centraux, petit à petit. Surtout, j'aimais bien que les personnages principaux deviennent amis avant de passer à autre chose. Ils avaient l'air de bien s'entendre, et de s'amuser ensemble. Après, y avait des tas de trucs qui puaient, franchement: pour tout ce que le héros avait déconné au début de la série, l'héroïne me semblait souvent pire (par exemple, jouer du fait que le type, en tant qu'idole, n'a pas de vie privée pour se faire du fric en monétisant son temps sans son consentement... c'est pas que c'est gerbant, mais limite). Et dans les personnages secondaires y avait du bon (les meilleurs amis) comme du mauvais, et du mitigé (je pense notamment à la rivale en amour qui est hyper reloue, mais joué avec un second degré sympa dans certaines scènes). Bref c'était un drama mignon tant qu'on veut vraiment du superficiel et (pour moi) qu'on met ses valeurs en sourdine. Et honnêtement, j'étais d'humeur. Sauf que c'est devenu un peu traînant. Et bon, commencer à traîner dans le dernier quart de l'histoire, c'est une chose, mais là on était juste à la moitié du drama, alors j'ai préféré rester sur mon impression de légèreté et déserter. 

 

Blessing of the sea - abandonné à l'épisode 10/120-

J'avais commencé ce drama parce que, ce mois-là, je commençais en gros tout, mais aussi parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas vu Jae Hee, et parce que les posters m'avaient donné une impression de légèreté. Malheureusement, le drama s'est avéré plutôt relou, au contraire. Il empile du drame sur du drame, certainement pour que les réussites de l'héroïne paraissent plus victorieuses par la suite... mais en attendant, je n'en pouvais plus de regarder sa famille être horrible avec elle, et je ressentais un tel degré de haine pour sa mère, que je n'ai pas eu envie de m'user les nerfs plus longtemps. Ce n'était pas comme si quoi que ce soit le justifiait à côté. En plus, ça crie pas mal, et moi, c'est vrai que j'aime pas quand ça crie. Donc j'ai laissé le drama sans regrets.  Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

 

Boy For Rent -abandonné à l'épisode 2/12-

/!\ TW viol. 

Dans l'épisode 2, l'héroïne manque de se faire violer. La scène est violente: [description de la scène] l'héroïne, hurlant de toutes ses forces, est plaquée au sol, ses vêtements sont arrachés, et elle se fait frapper deux fois au visage, avec force. [/description de la scène] Mais cette agression est utilisée pour 1/ faire que le héros la sauve 2/ faire que le héros montre ses pectoraux (il lui file sa chemise, alors que celle de l'héroïne est à 10cm, intacte, sur le sol) 3/ faire que l'héroïne doive passer la nuit dans la chambre du héros, parce qu'elle a peur que si elle rentre dans son dortoir, sa meilleure amie soit jalouse qu'elle connaisse le héros. Sauf que finalement elle n'y passe pas la nuit, et se sert de son agression pour faire culpabiliser le type dont elle est amoureuse et en obtenir une faveur. Dans ce drama, cette agression est une péripétie parmi d'autres, et même une péripétie récurrente dans le drama, d'après les commentaires que j'ai lus... J'ai fui. Moi, les agressions à l'écran, je suis pas contre par principe, parce qu'elles sont un sujet valide, mais c'était traité par dessus la jambe et j'avais envie ni de regarder ça, ni encore moins d'en faire la promotion. (Mais vous en faites pas, la morale est sauve: toutes les boissons alcoolisées sont floutées)

 

Fates and Furies - Abandonné à l'épisode 9/40 -

En février, j'ai revu That Fool, dans lequel joue Joo Sang Wook... et franchement, c'est pas son rôle le plus reluisant, ou le plus intéressant, ni sa meilleure performance. J'aime beaucoup cet acteur, je lui trouve beaucoup de charme, mais j'ai passé tout That Fool à pester chaque fois qu'il apparaissait à l'écran. Donc, après ça, il fallait que je me rappelle pourquoi je l'aime, et en Mars, ça a été SON mois. J'ai revu GIANT (enfin, des bouts... ses scènes quoi... il est long ce drama), un peu Cunning Single Lady, et puis Birth of a Beauty, et finalement, j'ai commencé Fates and Furies, qui réunit les deux costars de Cunning Single Lady: lui et Lee Min Jung. Malheureusement... ça ne s'est pas super bien passé. Enfin, au début, si, mais je pressentais déjà que ce drama, qui est quand même plutôt axé mélo et vengeance, risquait de ralentir et de me perdre à un moment donné. Mais voilà, c'était joliment réalisé et puis j'aime les deux acteurs principaux (même si j'aime mieux Joo Sang Wook en comédie, à vrai dire), et l'héroïne me plaisait, alors j'ai continué. Sauf qu'effectivement, ça a commencé à ralentir un peu, j'ai commencé à trouver le temps long, et quand j'ai vu que je n'étais même pas au quart du drama, et que la plupart des gens avaient trouvé que le drama avait un gros coup de mou dans sa seconde moitié, je me suis dit "annule, anule, quitte le navire !", et... c'est donc ce que j'ai fait. 

 

Go Go Squid -abandonné à l'épisode ?/41-

Je ne sais pas trop où j'ai fini par laisser tomber Go Go Squid... parce que ça s'est passé sur une seule soirée, avec beaucoup d'avance rapide, donc c'est un peu flou, dans ma tête. Je l'avais commencé parce que tout mon twitter était sous le charme, alors moi aussi, je voulais être sous le charme, et... ça a plus ou moins marché ? J'ai eu beaucoup de mal avec les premiers épisodes, puis quand l'héroïne s'est calmée sur le harcèlement, ça a fini par prendre, mais j'étais seulement intéressée par le couple principal. J'aimais beaucoup ce duo central, et j'ai développé un sacré crush sur l'acteur principal et son personnage (c'était tellement drôle la façon dont il semblait tout assassiner du regard en permanence, tout en étant si ouvertement adorable). Le souci c'est qu'absolument TOUT ce qu'il y avait autour me laissait profondément indifférente. Le passé du héros, ses histoires de compétition, je n'en avais strictement rien à secouer, et je passais tout en avance rapide (un truc que je ne fais quasiment jamais, parce que je n'aime pa sça). Mais je pense que le drama est juste mal tombé. C'était pas le bon timing. Parce que, quand même, le héros est "papa" de toute une bande de poupinettes et je n'ai pas fondu ? Clairement, c'est bizarre. Donc plutôt que de flinguer toute la série, je me suis dit que j'allais plutôt arrêter les frais, et peut-être la retenter une autre fois, quand le timing serait meilleur. Go Go Suid, à part les débuts de son héroïne (qui s'arrange par la suite et à des moments où je l'aurais applaudie), n'a rien fait de vraiment mal, mais c'était pas le bon moment. 

 

 

Hana ni kedamono -abandonné à l’épisode 2/10-

C’était quoi, ce drama tout pété, sérieusement ? X’D C’était comme si quelqu’un avait pris tous les clichés possibles, les avait foutus dans le même drama, et avait accéléré entre chaque cliché pour ne surtout pas développer quoi que ce soit… Franchement, j’ai rien contre les clichés en soi, et j’avais même commencé le drama à cause de son pitch classique, par sorte de nostalgie, mais faut pas déconner non plus. J’ai tenu deux épisodes (de 20 minutes) de sentiments qui sortent de nulle part et d’acteurs qui jouent mal (à leur décharge, comment veux-tu qu’ils croient à leur texte dans des conditions pareilles) puis j’ai jeté l’éponge. 

 

I hear you - abandonné à l'épisode 15/24-

Un drama choupi, avec de bonnes scènes mignonnes ici et là... J'aimais bien l'héroïne, j'aimais bien le côté très stoïque du héros (qui devient adorable quand il brise ce stoïcisme, du coup), et j'ai un faible pour les histoires de faux couples qui doivent cohabiter. Honnêtement, je ne passais pas un mauvais moment devant, c'est juste que... bah, je sais pas, je suis partie à New York, du coup j'ai dû le mettre en pause, et en revenant, je ressentais juste pas spécialement le besoin de savoir la suite. C'était un drama mimi qui me divertissait comme il faut, mais rien de ouf, et c'était plutôt classique donc je n'étais pas trop en suspense non plus. Donc plutôt que de prendre la décision de l'abandonner, je n'ai juste pas senti le besoin de reprendre, je ne l'ai pas repris, et honnêtement, deux mois plus tard, à l'exception de quelques scènes ici et là, j'avais déjà quasiment tout oublié.

 

ITEM -abandonné à l'épisode 4,5/16-

Dans mes Premières Impressions, je notais déjà que le drama, malgré toute sa jolie poudre aux yeux (le casting, le bling surnaturel, la jolie réalisation,...) me semblait assez plat, que ce soit au niveau de l'histoire ou au niveau des personnages, pour la plupart plutôt simplistes. Mais je voulais quand même en regarder un peu plus, parce j'aime vraiment bien Joo Ji Hoon, et que j'étais tellement contente de retrouver Kim Kang Woo dans un rôle d'antagoniste ! J'ai fait donc comme j'avais prévu: j'ai attendu que le drama se termine, et j'ai repris. Mais j'ai tenu un demi-épisode... Décidément les gens, c'était juste vraiment trop plat. Je soupçonne que si j'avais laissé au drama un ou deux épisodes de plus, je me serais sans doute un peu plus reprise au jeu, mais honnêtement, je n'étais juste pas motivée, et j'ai tellement de choses à voir qui me font envie, que je n'avais pas l'intention de me forcer. Désolée ITEM, désolée Joo Ji Hoon, désolée Kim Kang Woo, on se verra une prochaine fois~ Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

 

Kareshi wo ron de kaeshimashita - abandonné à l’épisode 3/8

A cause du pitch de départ, j’espérais un drama dans la veine de Kimi wa Petto, qui parte d’une situation a priori étrange, voire perturbante, pour permettre aux personnages d’être vulnérables et de se mettre à nu l’un avec l’autre. L’idée que l’héroïne (dans un état de cuite avancé) achète un être humain dont le boulot devient d’être un petit-ami devant absolument lui obéir serait certes dérangeante dans la vraie vie, mais j’espérais que le drama arrive à passer au-dessus de ça. Au final, pas du tout. C’était malaisant de regarder l’héroïne maltraiter ce pauvre jeune homme, et j’ai voulu croire que le drama allait finir par redresser la barre, parce que je suis une optimiste comme ça, mais au bout de trois épisodes de drama, et deux épisodes d’abus, j’ai laissé tomber, d’autant que ce n’était pas comme si la série m’offrait quoi que ce soit de ouf à côté de toute façon. 

 

LOVE 020 -abandonné à l'épisode 3/30-

Je n'ai pas de sentiments particuliers à l'égard de ce drama. Je n'ai pas adoré les trois épisodes que j'en ai vus (sinon j'aurais continué), mais je ne les ai pas détestés du tout non plus. Simplement, après trois épisodes, il était l'heure de dormir, et le lendemain, je ne ressentais aucun besoin particulier de voir la suite, donc... voilà. Ouais, c'est pas ouf comme histoire, mais des fois ça va pas chercher plus loin. J'ai remarqué, d'ailleurs, que c'était un truc récurrent chez moi, ce non-besoin de regarder la suite des romcoms chinoises se déroulant dans un contexte moderne, même celles que je trouve mignonnes et agréables. Et quand je les regarde en entier, j'en oublie quasiment tout dans la foulée. Je ne sais pas du tout à quoi ça tient, et suis encline à penser que ça doit venir des romcoms que je choisis plutôt que du genre, mais même comme ça... je sais pas. Je les trouve mignonnes mais lisses et oubliables. Même dans les décors, souvent, il y a quelque chose d'aseptisé, comme si on se trouvait dans les pages d'un catalogue. Bref, je n'ai pas de sentiments particuliers à l'écart des (très peu nombreux) épisodes de Love 020 que j'ai vus. 

 

Love in Sadness -abandonné à l'épisode 3/20-

Rien que le titre, je vous avoue, me faisait déjà craindre un peu le pire. Et après une intro m'ayant redonné espoir, le drama m'a effectivement perdue. J'avais très envie de voir l'héroïne échapper à son mari abusif, mais le drama semblait vraiment parti pour être assez lourd, et quand il a rendu son lead masculin (aka. le futur nouveau mec de l'héroïne) tordu aussi, j'ai décidé que ce drama n'était pas pour moi. Pas parce que je suis réfractaire aux histoires d'amour tordues (j'ai aimé Secret, après tout, et... c'était clairement tordu o.o), mais l'accumulation me pesait plus qu'elle prenait, en l'occurence. Apparemment, j'ai des amies qui ont bien accroché, et ont trouvé quelque chose d'addictif à la série, mais ça ne correspondait pas à ce que j'avais envie de voir, malgré toute mon affection pour Ji Hyun Woo. Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

 

Master Devil, do not kiss me -abandonné à l'épisode 4/23-

Et encore, j'ai galéré pour arriver jusqu'à l'épisode 4... et les épisodes font 25 minutes chacun... C'est même pas que je détestais, et si ce drama était une sorte de mélange entre Itazura Na Kiss et Hana Yori Dango, je ne suis pas une acharnée de l'originalité non plus, mais tout me semblait forcé, accéléré, et sans rien qui rende le drama particulièrement attractif. L'héroïne, à la limite, avait une certaine trempe qui aurait pu me parler mais elle ne m'accrochait pas non plus particulièrement, et le lead masculin avait très peu de charisme à mes yeux. J'ai tenu quatre épisodes, puis le doublage mal foutu a eu raison de moi. Je n'ai pas de sentiments amers à l'égard de cette série, elle n'était sans doute simplement pas pour moi du tout.

 

Melting me Softly -abandonné à l'épisode 3/16-

J'étais toute enthousiaste à l'idée de retrouver Ji Chang Wook après son service militaire, et le concept du drama me plaisait également beaucoup. Malheureusement, en trois épisodes, l'humour relou et invasif du drama, parasitant toute l'émotion que j'aurais pu (et dû, dans certaines scènes) ressentir, a eu raison de moi. Je n'arrivais juste à ressentir quoi que ce soit face aux personnages, et à quelques petits moments près, l'humour ne me faisait pas rire, et à la place me donnait mal à la tête. Clairement, le drama ne me correspondait pas, et je n'avais en plus aucune confiance en la scénariste, donc j'ai préféré arrêter les frais aussi tôt que possible, malgré ma déception de devoir quitter Ji Chang Wook. Mais au moins, j'ai découvert que Won Jin-A est une actrice qui me plait, donc c'est déjà ça :) Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

My Mowgli Boy -abandonné à l’épisode 5/50 

J’avais lu du bien de ce drama, donc j’ai voulu le tenter moi-même, mais honnêtement, à l’épisode 5 je commençais déjà trouver le temps un peu long, alors même si je commençais tout juste à apprécier un peu l’héroïne (avec laquelle j’ai eu beaucoup de mal au début) et trouvais le héros très joli à regarder avec ses cheveux en bataille (quelle tristesse quand il les a coupés :(), je me suis dit que ce n’était pas un drama pour moi, parce que bon… le temps était déjà long et il restait 45 épisodes, quoi… J’ai donc lâché l’affaire avec aussi peu de pitié que le Shere Khan moyen.

 

 

My Secret Romance -abandonné à l’épisode 11/14-

Oui… j’ai abandonné le drama à trois épisodes de la fin, voilà… A la base, je n’étais pas over-investie dans le drama, pour être honnête. C’était un peu une série bouche-trou pour passer le temps: j’avais envie de shipper des gens sans que ça aille plus loin. Et je vais pas cracher dans la soupe: c’est exactement ce que My Secret Romance me procurait, et c’était peut-être superficiel, mais j’ai apprécié (presque) chaque minute de ce shipping, d’autant que moi aussi je voulais que Sung Hoon m’embrasse, et qu’il y avait des “bonus” sur le côté qui me parlaient (genre le secrétaire du héros qui me faisait beaucoup sourire, ou le 2nd lead masculin). Mais quand le drama a commencé à overdoser de flash-backs et que j’ai vu que ça empirait (mais vraiment… on parle d’épisodes où 50% du temps d’écran est réservé à des flash-backs, quand même), j’ai décidé de passer à autre chose, parce que je n’étais pas supra investie de toute façon, et ne me sentais pas de vivre toute la phase émo en revoyant des scènes que j’ai déjà vues. En clair, j’ai pris ce qui m’intéressait et quand j’ai eu mon compte, j’ai arrêté. Et c’était pas très bon (sinon ça m’aurait gardée jusqu’à la fin indépendamment de mes motivations d’origine) mais j’ai eu mon compte, donc… ¯\_()_/¯ (et un jour les lèvres de Sung Hoon seront à moi, mwhahahaha)

 

Noble My Love -abandonné vers l'épisode 10/20-

Les épisodes étaient courts (15 minutes), j'avais envie d'une romcom rapide pour me remonter le moral: j'ai lancé Noble my Love. Le héros était complètement abusif, l'héroïne heureusement plus agréable, mais l'histoire prenait tous les tournants habituels sans les exécuter particulièrement bien, et la musique me pétait la tête: j'ai arrêté Noble my Love. Néanmoins, un jour, les lèvres de Sung Hoon seront quand même à moi, mwhahahahaha ! (edit, note de janvier 2020: j'ai regardé I picked up a celebrity on the road, et Sung Hoon est décidément abonné aux romcoms médiocres, mais je veux toujours qu'il soit à moi ><)

 

Oh My General -abandonné à l'épisode je sais plus o.o/59-

Ce drama, c'est un cas un peu particulier, parce qu'en fait, à de nombreux égards, il me plaisait beaucoup. J'adorais avant tout son couple principal, qui est complètement en dehors des "normes de genres": l'héroïne est un général bad-ass et craint, qui apprécie autant les jolies filles que son mari, et le héros est un type à la santé fragile, plutôt couard, qui préfère largement la danse et la couture aux combats. Et elle kiffe qu'il lui fasse des habits et soit joli maquillé (ou pas maquillé), et même si, au début, il est repoussé par la réputation sanguinaire de sa femme et met du temps à s'habituer aux armes dans la chambre, il finit par apprécier et respecter le fait que sa femme soit un général de légende. Leur relation ne part pas du bon pied, mais bien sûr, ça évolue, et s'il y a des scènes et des "axes" qui m'ont fait un peu grimacer, dans l'ensemble, j'ai adoré cet OTP. Le drama avait aussi de jolis visuels, et j'aimais beaucoup les acteurs. Le truc c'est que 59 épisodes, c'est long, et à un moment donné, le drama est parti dans un axe scénaristique qui m'enthousiasmait assez peu, et il m'a perdue. J'ai commencé à rechigner un peu plus à lancer les épisodes, et finalement j'ai décidé de faire pause. Et au moment de le relancer, je n'étais plus motivée. Alors, j'avoue, j'ai jeté un oeil à la fin (et on y retrouve des tas de choses que j'aime beaucoup), et je ne pense pas que je verrai un jour tout le drama de A à Z. Mais, au moins, j'ai passé de très bons moments devant, donc j'en garderai quand même un souvenir positif :)

 

 

Parfait Tic - abandonné à l’épisode 6/10-

Franchement, je suis déjà restée bien plus longtemps que j’aurais dû devant ce drama, et c’était purement par nostalgie du manga. J’ai lu Parfait Tic il y a longtemps, probablement une dizaine d’années, et à l’époque, ça m’avait beaucoup plu. Ca fait partie de ces shoujos qui ont fait battre mon coeur et y sont restés gravés depuis, malgré les années et le souvenir flouté depuis. A travers ce drama, j’espérais retrouver mon émoi d’antan, mais… nope. Pourtant, au début, j’ai bien aimé, je trouvais ça plutôt choupi, mais je pense que c’était surtout de la nostalgie, et j’ai rapidement décroché. Je pense vraiment que toutes ces petites adaptations de manga comme Parfait Tic ou Hana ni Kedamono sont du gâchis de leurs oeuvres d’origine. Enfin, pour Hana ni Kedamono je n’en sais rien, car je n’ai pas lu le manga d’origine, mais ces deux dramas ont le même souci: des acteurs mignons mais moyens (que je ne blâme pas vraiment, cela dit), et surtout un rythme beaucoup trop rapide qui font que c’est très difficile de croire aux sentiments des personnages, alors même que ces sentiments sont au coeur des histoires. J’ai le sentiment désagréable que les gens à l’origine de ces adaptations se sont dit “oh, oui, ces histoires pour adolescentes mièvres… bah, pas besoin de faire des efforts ! tu nous fous quelques jolis visages, et on fait un drama-résumé pour quelques poignées de pognon, ça attirera bien quelques midinettes”. Urgh. Alors que j’ai relu un peu de Parfait Tic, du coup, et franchement, c’est bien meilleur que ce qu’en fait le drama ! Bref, j’ai regardé plusieurs épisodes, par pure nostalgie, mais au bout d’un moment, le ras-le-bol a pris le dessus.

 

Poseidon - abandonné à l’épisode 3/16

Okay, il est possible que cet abandon ne soit pas permanent et qu’un jour je reprenne le drama, parce qu’il se trouve que celui-là était une recommandation, et que ça m’ennuie de ne pas avoir dépassé l’épisode 3. Mais sur le moment, je ne le sentais pas. C’est même pas que le drama m’a enragée ou quoi que ce soit, c’est juste que ça me passionnait pas, et qu’au bout de trois épisodes, malgré mon appréciation du casting, meh, j’avais pas particulièrement envie de regarder la suite. Et puis j’arrivais pas tout à fait à prendre le drama au sérieux, mais, à la fois, pour un drama action/thriller, y avait trop peu d’adrénaline fun pour compenser. Donc… j’ai pas été convaincue.

 

Secret Life of my Secretary -abandonné à l'épisode 18/32-

Cela m'a fait de la peine de l'abandonner celui-là, parce que j'adore Kim Young Gwang, et qu'il y a des scènes qu'individuellement, j'aimais bien, mais au bout d'un moment, le fait que le personnage masculin principal soit un gros bébé égoïste se reposant sur une héroïne épuisée qui fondait à chaque fois qu'il se montrait ne serait-ce qu'un peu décent avec elle... ça m'a usée. Qu'une romance soit dysfonctionnelle ou pas entièrement saine ne m'empêche pas toujours de l'apprécier, mais Kim Young Kwang a beau être superbe et bourré de charme, son personnage m'agaçait tellement que ça en devenait répulsif. Donc, malgré quelques regrets (j'aurais aimé voir ce qui adviendrait des personnages secondaires, notamment), j'ai décidé de jeter l'éponge. Pour plus de lecture: [Premières Impressions (+update) sur le drama]

 

 

TharnType - abandonné à l’épisode 3/12-

/!\ TW viol & agression sur majeurs et mineurs

Plusieurs personnes en disaient beaucoup de bien alors j’ai voulu tenter. L’épisode 1 m’a mise mal à l’aise. Les épisodes 2 et 3 m’ont achevée (oui, je suis déjà allée plutôt loin, en fait). TharnType est une romance, avec viol à la clé, entre un jeune homme homophobe (parce qu’il a été agressé dans son enfance par un homme adulte) harcelant son colocataire gay pour le forcer à déménager, et ce même colocataire qui démontre à son partenaire homophobe qu’il n’a pas tort d’avoir peur vu qu’effectivement le colocataire ne manque pas une occasion de l’agresser sexuellement (éveillé ou dans son sommeil). Moui. Alors je ne demande pas à toutes mes romances d’être inoffensives et parfaites, je peux aussi les aimer sombres, et torturées du moment que le drama n’essaie pas de les vendre autrement; je peux passer outre certains comportements problématiques, selon le degré de problématique et le drama à côté de ça (on va même pas se mentir, y a carrément des tropes problématiques que j’aime); et par ailleurs, les agressions sexuelles en tant que sujet à explorer ont leur place à l’écran... mais pour ma part j’aime autant qu’elles ne soient pas présentées comme une étape vers l’amour, et filmées avec l’intention claire de les rendre romantiques et émoustillantes parce “okay il a demandé plusieurs fois au type d’arrêter, a essayé de le repousser, mais au fond son corps finit par dire ‘oui’ donc tout va bien, et regarde comme ils sont jolis tous les deux” (idem pour l’agression où Type est inconscient donc encore moins en position de consentir à ce que Tharn le touche). Pour le coup, j’avais vraiment pas envie de regarder ça, alors j’ai arrêté.

 

Bon et je casse l’ordre alphabétique, mais, dans la même veine:

 

Heroin/Addicted -abandonné à l’épisode 8/15-

Dans une scène légère, l’un des deux personnages insistait pour toucher le sexe de l’autre qui le repoussait encore et encore, alors, rendue méfiante par TharnType, j’ai jeté un oeil à la suite pour voir si ça allait être dans la même veine, et spoiler et /!\ TW agressions sexuelles: la réponse est oui: plus d’attouchements non-consentis, un kidnapping doublé d’agression, au moins un viol dans l’épisode 12 (pas filmé sous un angle “éroticoromantique” à la TharnType au moins, mais complètement dédramatisé juste après)(et bizarrement, j’ai lu des gens se féliciter qu’il n’y ait pas de scène de viol dans le drama, contrairement à dans le roman, mais je ne vois pas comment appeler autrement une scène où un personnage en maîtrise physiquement un autre pour le forcer à coucher avec lui, tandis que l’autre essaie de le repousser et lui répète plusieurs fois “non/arrête/dégage”), et à la fin l’agresseur/kidnappeur/violeur et sa victime sont heureux ensemble, et yay, happy-end, tout va bien, #rapeisnotsobadyouguys, omg que ce couple est mignon, et personne n’est bloqué avec un partenaire abusif, possessif et violent. J’ai poussé un long soupir, me suis demandé pourquoi les avis que j’avais lus soulevaient à peine la question (voire pas du tout)(on se dirait pourtant que ça mériterait une mention !), me suis imaginé le même drama avec une victime féminine en me demandant si le public aurait réagi de la même façon si toutes les scènes “rigolotes et flirt” sous la couette n’avaient pas été un homme essayant d’en branler un autre mais un homme essayant de doigter une femme contre son gré, ai repensé à ma propre expérience en la matière qui n’était clairement pas rigolote, me suis interrogée sur la tendance des BL à inclure autant d’agressions et sur ce que ça peut signifier sur la perception des couples homosexuels (pas de bonnes choses), ai fait un effort pour me rappeler qu’heureusement il existe des dramas BL sans ce genre de choses, me suis demandé si je ne les y avais simplement pas repérées, me suis posé des questions sur où était la différence entre ce genre d’oeuvres trivialisant, voire glorifiant, les agressions sexuelles et des oeuvres que, moi, j’aime et qui trivialisent, voire glorifient d’autres types de violence, me suis traitée d'hypocrite, me suis torturé l’esprit un long moment, me suis demandé si c’était une question de genre, parce qu’on s’attend à trouver de la violence dans un film d’action, alors qu’a priori on ne s’attend pas à un viol dans une oeuvre nous ayant été vendue comme “romantique”, me suis dit que néanmoins ces oeuvres que j’aime véhiculent une certaine idée du monde, me suis interrogée sur les obligations morales d’une oeuvre d’art, me suis demandé si elle en a, me suis re-rappelé de mes expériences “pas rigolotes”, me suis demandé si, lorsque j'ai été dans ces situations, j’aurais mieux réagi si une culture entière (ne se résumant pas à un drama, évidemment, mais il en fait partie) ne m’avait pas soutenu que ces choses-là n’étaient pas graves, étaient même romantiques, et que j’en faisais trop, me suis interrogée sur la trivialisation et/ou glorificiation contre la simple mise en scène, ai repensé à des tas de films d’horreur... puis, à ce stade, j’avais écopé d’un bon mal de tête et ai décidé de dormir… mais j’avais repensé à trop de films d’horreur, alors j’ai pas pu. Bref: j’ai arrêté de regarder le drama. Visiblement, je ne suis pas le bon public pour ce genre de séries où le viol (et diverses autres agressions) fait partie de la romance et est rendu soit trivial soit carrément “omg trop bien”. Ca me pose un vrai problème, et comme pour Boys For Rent, je n'avais envie ni de regarder ça ni de participer à sa promotion. (P.S. Je m’excuse pour le partage un peu excessif d’informations).

 

What is love - abandonné à l'épisode 2/16-

Urgh. J'aimais bien l'héroïne, mais c'est à peu près tout. Son entourage entier pue, à lui répéter qu'elle est bientôt périmée et qu'il faut qu'elle se bouge pour se trouver un mec... et c'était déjà agaçant, mais c'est surtout le "héros" qui m'a dégoûtée. L'idée c'était qu'un type pro des coups d'un soir tombe amoureux d'une grande romantique à fond sur le Grand Amour Pour La Vie, et pourquoi pas, mais le type c'est pas juste un playboy, en fait: c'est un manipulateur dangereux. Il arrange une rencontre du "destin", et c'est une machination hyper élaborée: il faut stalker la damoiselle, la faire être agressée, la sauver, manipuler ses émotions, utiliser même sa carrière... Il est glaçant. Il y a des trucs dans les dramas que je veux bien laisser passer. Avec une grimace, et non sans les critiquer, mais je laisse couler des trucs, sauf que là le type est à un tout autre niveau de manipulation, planifiée avec budget et complices: ça fait PEUR les gens. Ce serait une chose s'il lui mentait sur sa situation pour la "pécho" (je dis pas que ce serait cool, mais bon), ou qu'il lui disait "juste" des mots d'amour qu'il ne pense pas, mais là... faut l'envoyer consulter, parce que clairement, en plus, il fait ça pour le fun de la manipulation, car je refuse de croire que c'est juste pour coucher avec quelqu'un: c'est Chris Wu, bordel. Le type est magnifique, présente bien, et est pété de thunes. On ne me fera pas croire qu'il n'est pas capable de se trouver des coups d'un soir dans n'importe quelle boite de nuit (si moi je peux, lui aussi, sérieusement ><). Non, il prend plaisir à la manipulation, visiblement, et je suis sûre qu'il s'arrange au fil du drama, hein, moi j'étais pas d'humeur, là. Même pour Chris Wu. D'autant que le degré de manipulation dont il fait preuve n'est pas reconnu à son juste niveau par le drama, donc l'amélioratiion n'aurait sans doute pas été assez satisfaisante pour moi de toute façon.

 

   

 

 

Clean with passion for now -en pause à l’épisode ?/16-

Je vais être honnête: je ne me souviens pas pourquoi, ou à quel épisode, j’ai décidé de ne pas continuer le drama tout de suite. C’est d’autant plus mystérieux que j’avais bien avancé (je suis au moins certaine de ça) et que j’appréciais beaucoup le drama. J’ai un gros faible pour Yoon Gyun Sang depuis… eh bien, Pinocchio, je suppose, mais encore plus particulièrement Six Flying Dragons, et j’aime beaucoup Kim Yoo Jung également. J’avoue que je regrette un peu la différence d’âge entre les deux (d’un point de vue “tendance” surtout*), mais je les trouvais adorables ensemble néanmoins, et j’aimais aussi les personnages secondaires. L’attachement de la petite équipe d’hommes de ménage à l’héroïne me réchauffait le coeur, et je m’amusais bien devant ce drama. Donc je n’ai vraiment aucune idée de ce qui m’a fait m’arrêter… je suppose que le timing n’était pas bon ? … Je reprendrai un jour~

 

*ce que j'entends par là est qu'une différence d'âge ne me dérange pas en soi, du moment que tout le monde est adulte, mais que le fait que ce soit aussi récurrent de caster des actrices aussi jeunes pour des romances avec des hommes plus âgés, sans que la différence d'âge fasse partie de l'histoire (donc, sous-entendu: sans que l'actrice doive être plus jeune ou l'acteur plus vieux pour les besoins du rôle, si bien que la décision est gratuite) est perturbant. De façon générale, on sait bien de toute façon qu'il y a un culte de la jeunesse des femmes, que quand elles vieillissent, elles sont bien moins lotties que les hommes à l'écran, et que ce n'est pas un phénomène récent, mais... voilà, sans que ça enlève nécessairement quoi que ce soit aux performances des acteurs ou au résultat dramatesque final (la plupart du temps, parce qu'il y a des fois où la gène des acteurs se sent, cf. par exemple Bring it on, ghost) je trouve quand même la tendance dérangeante.

 

Descendants of the sun - en pause à l'épisode 3/16

Okay, en vrai, j'ai hésité à même mettre DotS dans ce bilan, parce que comme vous pouvez le constater, je n'ai véritablement fait que le commencer, mais what the hell, après tout, pourquoi pas. Ca faisait un moment que je voulais le regarder, celui-là, par appréciation du casting et parce qu'il divise tellement les gens que j'étais curieuse de voir ce que j'en penserais. Honnêtement, pour le moment: pas grand-chose. Sinon que Song Joong Ki me fait fondre sur place et que Dae Young (le personnage de Jin Goo) me parle. J'ai commencé le drama au moment où je l'ai commencé parce que j'avais envie d'une romance, et il était divertissant, et faisait son boulot, mais j'ai commencé d'autres dramas, il fallait que quelque chose saute, et celui-là était celui que je regretterais le moins, donc il a sauté. Mais ce n'est pas un abandon définitif, j'y reviendrai un jour, parce que je suis toujours curieuse (et puis Song Joong Ki et Jin Goo). 

 

Devilish Joy - En pause à l’épisode 10/16, kinda

.. cf. aussi ce que j’écris sur I’m not a robot un peu plus bas. Je me suis trop emballée, j’ai overdosé, exactement de la même façon: il était tard, il fallait que je dorme mais j’avais envie de voir la suite, j’ai fini à 4-5h du matin à avoir regardé quasi tout le drama en accéléré… “Allez, juste un avant-goût… allez, juste encore un… allez un petit de plus”... self-control ? connais pas. Après, la situation est un peu différente, parce que I’m not a robot, je compte réellement le reprendre un jour, depuis le début, et le regarder comme il faut, alors que Devilish Joy, je ne sais pas trop, car j’ai un peu peur que les développements sur la fin me fassent du mal. Mais à la fois, je ne voulais pas mettre le drama dans les “abandonnés” parce que techniquement, je l’ai regardé du début à la fin… juste… pas tout à fait en entier ? Enfin, les 10 premiers épisodes si. C’est après que j’ai déconné. Au moins, la bonne nouvelle, c’est que j’ai déconné parce que je n’avais pas envie de quitter le drama, parce qu’il me plaisait. J’aimais juste vraiment bien les personnages et le casting. En particulier, j’ai complètement craqué sur l’actrice principale. Dans l’épisode 1, le héros tombe amoureux de l’héroïne, et moi aussi, j’ai eu un coup de coeur. Donc ce fut une bonne expérience, bien qu’incomplète :)

 

 

I'm not a robot - en pause à l'épisode /

Je... J'ai un peu honte sur ce coup-là. J'ai fait un coup classique pour moi: j'ai commencé le drama, ça me plaisait trop, je me suis trop emballée, et du coup j'ai pas continué le drama. C'est un truc ridicule, mais que je fais malheureusement souvent.  En l'occurrence, j'ai commencé le drama parce que j'étais d'humeur à shipper des gens, et que j'avais trouvé le titre dans un top10 des OTPs de ces dernières années. Comme j'étais intriguée par le concept, je me suis dit "okay, why not", d'autant que cela faisait longtemps que je n'avais pas vu Yoon Seung Ho... et j'ai accroché. Cela a pris deux épisodes, mais j'étais à fond, car malgré les quelques trucs qui me dérangeaient, j'adorais l'idée du duo central, et de leur relation atypique dont certains aspects me faisaient penser à Kimi wa Petto (toujours quelque chose de positif pour moi). Mais... je me suis trop emballée, et un soir, j'étais particulièrement lancée, mais il était 4h du matin, vous comprenez ! Je pouvais pas continuer à enfiler les épisodes mais j'étais trop impatiente, alors j'ai commencé à juste regarder quelques scènes de l'épisode d'après, puis de l'épisode d'après... Pas les épisodes entiers, mais des bouts, quoi. A 7h du matin, je n'avais rien dormi du tout, et j'avais vu teeelllement de scènes de la suite, jusqu'à la conclusion, que je m'étais un peu saturée... Bref, encore un drama saboté par mon enthousiasme débordant et mon manque total de self-control T.T Donc il est en pause, et dans dix ans, quand je l'aurai oublié (croisons les doigts !), je le reprendrai au début, et cette fois, je tâcherai de me contrôler. Je PEUX le faire.

 

Jealousy Incarnate -en pause à l'épisode 15/24-

ARGH ! L'année de sa sortie, j'avais commencé Jealousy Incarnate puis l'avais mis en pause alors que je l'aimais beaucoup, pour des raisons d'emploi du temps. Cette fois-ci, je l'ai à nouveau mis en pause, mais plus par rapport au contenu du drama. Mais ce n'est toujours pas que je le trouve mauvais, c'est juste... en fait, je trouve Jealousy Incarnate intéressant. Parce qu'il propose des personnages aux défauts très prononcés, et va au bout de son idée. Notamment dans son triangle amoureux principal, les deux personnages masculins, jaloux l'un de l'autre (tout le drama tournant autour de l'idée de jalousie, comme l'indique le titre), ont l'ego bien fragile, mais justement, c'est tout le propos, et le drama, tout en explorant leurs complexes, les tourne au ridicule, poussant leur mesquinerie jusqu'au bout. En fait, le drama prend des tropes habituelles de Kdramas, et au lieu de les vendre comme hyper romantiques, il retire toutes les paillettes et dit "regardez ces hommes adultes qui se comportent comme de gros bébés... n'est-ce pas risible ?". Et ça n'empêche pas de prendre les personnages à coeur (d'autant que les interprètes sont très bons, dans les personnages principaux comme secondaires... il y a un sacré beau monde dans ce drama !) mais très souvent, ils me tapaient sur les nerfs, avec leur petitesse, si bien qu'au bout d'un moment le drama est devenu plus "agaçant mais intéressant" que "intéressant et divertissant" pour moi. Si le drama faisait moins de 20 épisodes je l'aurais sans doute terminé, mais 24, ça faisait long pour moi, à cause des circonstances. Je n'étais pas vraiment d'humeur, et donc... voilà. Je ne sais pas encore si j'ai mis en pause ou abandonné Jealousy Incarnate, mais pour le moment, je le mets dans cette catégorie. Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama] (datant de mon premier visionnage)

 

Possession - en pause à l'épisode 4/16

J'ai absolument adoré les quatre premiers épisodes de ce drama. Ca a été un gros coup de coeur, vraiment. Commencé à la base parce que (vous me connaissez) le drama donne dans l'horreur, je suis surtout tombée sous le charme de ses deux personnages principaux, et plus particulièrement du personnage principal masculin. En grande partie, c'est dû à l'acteur qui arrive si bien à montrer les nuances des émotions du personnage. Il m'avait déjà plu dans My Ahjussi, et il m'a encore plus plu dans Possession. Pil Sung est un personnage terriblement seul et fatigué, et ça me serrait le coeur de voir toute sa peine et sa vulnérabilité sortir. Et à côté, ce même coeur se réchauffait de le voir s'ouvrir à un nouvel être humain, mais aussi à se réconcilier avec les fantômes, la mort. Le souci que j'avais avec ce drama c'est que si j'adorais toute la partie plus "posée" du drama, celle de deux personnages blessés par la vie s'ouvrant l'un à l'autre, j'étais (étonnamment) moins intéressée par tout le bordel fantastique, toute l'histoire du serial-killer. Ca me passait un peu au dessus de la tête, et limite j'aurais juste voulu une tranche de vie avec ces deux personnages. Mais c'est pas ça qui m'a arrêtée. Non, ce qui m'a arrêtée, c'est twitter, en fait, parce que je voyais les gens discuter du drama, et surtout de sa cruauté. Et moi, j'avais vraiment, vraiment pas envie de voir ça. Je me moquais d'être spoilée, en soi, mais c'est plus le côté profondément pessimiste et douloureux qui m'a détournée du drama. Les deux personnages ont beaucoup souffert (Seo Jung a été isolée, même par sa mère, à cause de ses dons, et Pil Sung vit avec le poids du suicide de sa mère sur ses épaules, un événement qui l'a longtemps poussé à s'interdire de ressentir quoi que ce soit) et le début du drama les montrait commencer à se reconstruire... Honnêtement, je n'avais juste pas envie de voir la vie s'acharner sur eux, et à lire les gens, c'était vraiment de l'acharnement. C'est difficile à expliquer sans vous spoiler, mais en gros, j'ai préféré me préserver. Mais je n'ai pas complètement tiré une croix sur le drama, parce que j'ai beaucoup aimé les premiers épisodes. On verra. Plus tard. Peut-être jamais. Mais peut-être un jour.

 

 

Romance is a bonus book - en pause à l'épisode /16

... Est-ce que ça vous est déjà arrivé de mettre un drama en pause parce que vous l'aimez trop ? C'est une drôle de réaction, hein ? Mais c'est en gros ce qui c'est passé. J'aimais tellement chaque petit moment et chaque petit détail de Romance is a bonus book que c'en était presque fatiguant pour le coeur. Et puis j'avais envie d'en noter chaque réplique, et de discuter de chaque moment (j'ai vraiment regretté de ne pas écrire de Cernes dessus... j'aurais dû). Du coup, je ne pouvais jamais regarder deux épisodes d'affilée. C'était très étrange. Pour finir, les dramas plus légers diffusés en même temps ont donc fini par m'en détourner, parce qu'ils étaient juste plus faciles à regarder. Moins émotionnellement percutants, drainants. C'est très con, mais... Bref, je crois que c'était pas le bon moment pour ce drama. J'avais envie de divertissement léger, et à la place, Romance is a bonus book me remuait beaucoup trop (je suis consciente que pour beaucoup, il a été un divertissement léger, mais...). Je le garde donc pour plus tard, et je le reprendrai au début, tant qu'à faire.  Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

Sm:)e -en pause à l’épisode 8/24-

Je suis amoureuse du héros de ce drama. Il me fait fondre à un point pas permis. Il est adorable et tout doux, je veux lui faire des câlins. Je n’ai absolument pas mis ce drama en pause parce qu’il ne me plaisait pas. Au contraire ! J’aime le contexte de l’histoire, et j’aime les personnages, et je suis amoureuse de ce foutu male lead bordayl (il est tellement affectueux et gentil et poupette et T.T)... mais je voyais bien que j’étais pas du tout dans la bonne période pour le regarder, et j’ai eu peur que ce soit fatal au drama. Je n’avais pas envie de le regarder mal, alors je me suis dit que c’était mieux de le garder pour plus tard, et je pense que je reprendrai à l’épisode 1. Et sérieusement, le héros me met le coeur en marshmallow, c’est terrible. Je T.T

 

Suspicious Partner - en pause à l'épisode 20/40

Le retour du souci de I’m not a robot… Quand j’ai commencé ce drama, j’étais à fond dedans, et je m’en suis gavée jusqu’à m’en écoeurer… oui, il faudrait vraiment que j’apprenne le self-control, je sais T.T Mais je ne l’ai pas abandonné non plus, parce que, vous vous en doutez, si je m’en suis gavée à la base, c’est parce que ça me plaisait. C’est le drama que j’ai commencé post-déception Melting me softly, parce que j’avais envie de voir Ji Chang Wook dans quelque chose qui me plaise, et effectivement, dans ce drama-là, je le regardais avec des étoiles plein les yeux. En plus il se trouve que j’ai un faible pour Nam Ji Hyun depuis Shopping King Louis, et puis les personnages secondaires me plaisaient beaucoup, avec notamment une relation entre le héros et son ex-meilleur ami que j’avais très envie de voir réparée. Le drama utilise plusieurs tropes qui me parlent de façon générale, et j’étais au paradis du shipping, c’est pour ça que je me suis beaucoup trop emballée. Mais un jour, Partner, je te reviendrai ! Un jour ! 

 

 

The Equator Man - en pause à l'épisode 1/16

J’ai même hésité à l’inclure, honnêtement, parce que je n’ai encore vu qu’un épisode… mais bon, allez, je l’inclus. Et la raison pour laquelle The Equator Man est en pause est simplement qu’à l’épisode 1, j’ai réalisé que je m’embarquais dans un drame affreux (sérieusement, on commence direct avec trahison, cancer et suicide/meurtre…) et c’était pas ce dont j’avais besoin sur le moment, donc j’ai préféré me tourner vers autre chose. Mais The Equator Man est dans ma liste de choses à voir depuis un moment (en grande partie à cause du casting, certes… et après avoir revu City Hunter, j’étais motivée) et je compte le reprendre lorsque je serai plus d’humeur à me faire exploser le coeur.

 

The light in your eyes - en pause à l'épisode 6/12

Ce drama était diffusé en même temps que Romance is a bonus book, et il me pétait le coeur. Méchamment. J'en adorais chaque seconde, mais c'était éprouvant. Je ressentais une telle tristesse à le regarder, et l'épisode 6 a été particulièrement... difficile. Puis, j'ai été spoilée, sur quelque chose qui se déroule plus tard dans le drama, et j'ai plus pu continuer. Pas parce qu'on m'avait gâché une surprise, mais parce qu'il s'avère que ce spoiler a agi comme une sorte de "trigger warning" pour moi. Un "trigger warning", pour celles et ceux qui ne savent pas, c'est un avertissement qu'on va bientôt d'un traiter d'un sujet qui peut déclencher de très mauvaises choses chez certaines personnes, en leur rappelant un traumatisme. Je ne veux pas spoiler les gens qui me connaissent bien, mais pour moi, il y a un sujet qui a beaucoup de mal à passer. Et là, j'étais vraiment pas prête. Déjà que le drama m'explosait le coeur et que c'était pas forcément ce que je voulais à ce moment-là, mais en plus j'étais dans une période un peu fragile, et c'était vraiment pas le moment pour ce genre de thème. Light in your eyes est un excellent drama, une perle que je vous conseille à tous, mais moi, je le finirai une autre fois, si je m'en sens le courage. Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

The Nokdu Flower -en pause à l’épisode 12/48-

The Nokdu Flower a été “victime” de son timing. J’étais folle amoureuse de ce drama, de ses interprètes, de sa réalisation, de la complexité de ses personnages, de la période historique passionnante à laquelle il se déroule… mais alors qu’il était en diffusion, je suis partie à New York avec une amie, donc j’ai raté trois semaines de diffusion. A mon retour, il s’est simplement trouvé que, cette semaine-là, je n’étais pas d’humeur, donc ça faisait quatre semaines, et d’ailleurs je n’étais pas d’humeur à suivre des dramas mais plutôt à en marathonner, donc j’ai simplement décidé de le garder pour plus tard, voilà tout. Pour un moment où j’aurai envie de tout enchaîner, en reprenant depuis l’épisode 1. Je le reprendrai donc un jour, et je maintiens que the Nokdu Flower commençait de façon exemplaire. Cette année a été plutôt bonne en matière de sageuk, de toute façon, j’ai l’impression, non ? J’ai l’impression d’en avoir vu des bons, et que ceux dont j’ai entendu parler étaient appréciés aussi. Ca fait plaisir :) Pour plus de lecture: [Premières Impressions sur le drama]

 

 

Ugly Alert - en pause à 15/133

Cette année, j’ai terminé Jumong, alors je me suis dit que j’allais aussi terminer Ugly Alert, que j’ai repris depuis le début (je m’en souvenais très peu) ! En plus, contrairement à Jumong, je n’avais tenté Ugly Alert qu’une fois, et j’avais même aimé ce que j’avais vu, mais je crois que j’avais malgré tout craqué pour la même raison que j’ai remis le drama en pause cette fois-ci: le début du drama consiste à regarder tous les malheurs du monde s’abattre sur notre personnage principal, qui se sacrifie dans tous les sens, et moi, encore une fois, cette année, j’étais d’humeur à pas mal de légèreté, et au bout d’un moment, même si je savais que les choses finiraient par s’arranger, j’en pouvais plus de voir ce pauvre type se faire rejeter par sa famille pour un crime qu’il n’a même pas commis (entre autres choses)(il se fait beaucoup rejeter...)(toute la première partie du drama consiste à en faire un martyr). Bon mais ce drama-là, je le reprends l’année prochaine, promis. Parce que si j’attends trop, je vais oublier le début, et devoir me retaper toute la phase de torture du héros o.o

 

Unmei ni nita koi - en pause à l'épisode 4/8-

C'est le premier drama que j'ai commencé cette année. Enfin, techniquement, j'avais revu des bouts d'autres dramas, mais après six mois sans dramas, c'est le premier nouveau que j'ai commencé. Parce que l'envie me revenait à peine, après six mois de hiatus, je voulais quelque chose de court. Et l'idée de regarder Saito Takumi me plaisait bien aussi. Le souci, c'est que finalement, pour un drama de seulement huit épisodes, j'ai commencé à rapidement trouver le temps un peu long. J'aimais bien les personnages, surtout l'héroïne, et il y avait de jolies images (même si le drama force carrément sur le côté lumineux... au début c'est joli, mais au bout d'un moment, on a limite l'impression qu'il sauto-parodie) mais ça ne correspondait pas à ce que j'avais envie de voir, je pense. J'avais envie de plus de peps sur le moment, et on ne peut pas dire que le drama donne dans le peps. En plus, son second rôle féminin était insupportable, le cliché de la rivale romantique, droit sortie d'une autre époque. Donc j'ai préféré mettre en pause. Je n'ai pas complètement mis le drama à la poubelle, mais ce sera pour plus tard, quand je serai d'humeur.

 

Wu Xin: Monster Killer - en pause à l'épisode 5/20

Franchement, c'était cool, ce drama ! J'aimais beaucoup le duo central, ils avaient une dynamique qui me plaisait  et moi, dès qu'un drama parle d'esprits et fantômes, je suis ravie, d'autant que là, en plus, c'était pas mal foutu, et la série était jolie. Le drama avait également introduit un troisième personnage principal qui commençait à me faire sourire, et j'étais à la fois intriguée par les histoires ponctuelles et par le fil rouge, sur l'identité du personnage principal, sur ses relations avec les autres, et sur la gestion de l'antagoniste fraîchement sortie de la tombe. En somme: tout se passait vraiment bien. Jusqu'à ce que je me fasse spoiler quelque chose d'important. En général, je ne suis pas forcément dérangée par les spoilers, ça fait un petit moment que ça me travaille de moins en moins, mais celui-là changeait véritablement la donne pour moi, et c'était difficile de continuer la série sans le prendre en compte et le laisser teinter toute l'expérience de façon négative, sur le moment. Donc j'ai décidé de mettre le drama de côté, le temps soit de me faire à l'idée, soit simplement de tout oublier (car j'ai une mémoire pourrie), et retomber sur le drama dans dix ans (car il tape dans mes centres d'intérêt alors je retomberai dessus) et le regarder en toute ignorance.

 

 

Sur ce, après-demain, je vous parle de tous les dramas que j'ai commencés et terminés... parce que oui, il y en a, quand même :D

 

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Bilans Annuels, #Drama, #TV, #2019

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :