[Premières Impressions] The Game : Towards Zero 더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)

Publié le 4 Février 2020

 

Eps 1-8 (/32)

 

Diffusé en 2020

Sur MBC

Parti pour faire 32 x 35 minutes

Ou 16 x 1h10

Réalisé par Jang Joon Ho

Ecrit par Lee Ji Hyo

 

Avec :

Taecyeon : Kim Tae Pyung

Lim Ju Hwan : Goo Do Kyung

Lee Yeon Hee : Seo Joon Young

Park Ji Il : Nam Woo Hyun

Choi Jae Woong : Han Dong Woo

Shin Sung Min : Yoon Kang Hae

Lee Seung Woo : Go Bong Soo

Lee Bom : Ji Soo Hyun

Park Wong Sang : Lee Joon Hee

Hong In : Park Han Kyu

Yoon Ji Won : Oh Ye Ji

Jeong Dong Hwan : Pr. Baek

Ryoo Hye Rin : Lee Yeon Hwa

etc

 

 

Dontesque ?

Depuis son enfance, lorsqu’il regarde les gens dans les yeux, Kim Tae Pyung voit les derniers instants de leur vie. Il a depuis longtemps accepté qu’il ne pouvait pas changer le futur, mais lorsqu’il croise le chemin d’une jeune fille sur le point d’être kidnappée et tuée, il se voit demandé de l’aide par la détective Seo Joon Young pour sauver la jeune fille. Il accepte, et il s’avère que l’affaire est liée à un serial-killer en prison depuis des années.

 

Tous mes dramas de 2020 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

 

oOo

A l’exception de Crash landing on you, tous les dramas en cours de diffusion que je regardais se sont terminés, et il était donc temps de me lancer dans de nouvelles choses… autant vous dire que le choix ne va pas être simple parce qu’il y a des TAS de dramas commençant en février-mars qui me tentent. Ca va être dur de sélectionner lesquels intègreront mon programme, mais pour savoir, le meilleur moyen, c’est de tester, et j’ai donc décidé de commencer avec The Game : Towards Zero, en partie parce que j’ai un gros faible pour Taecyeon et Lim Ju Hwan, ainsi que de l’affection pour Lee Yeon Hee depuis Miss Korea, et en partie aussi parce que je savais que ça allait causer d’un type pouvant voir les morts des gens. Or, non seulement ça tape dans le surnaturel, ce qui m’intéresse toujours, mais en plus je sentais venir un #fightledestin (parce que je me doutais que le héros ne passerait pas le drama à regarder les gens mourir sans essayer de lutter contre…1), et ça aussi, ça m’intéresse, comme vous commencez sans doute à le comprendre, puisque je vous le dis beaucoup ces derniers temps (j’ai même fini par créer un hashtag pour). Donc j’ai lancé le drama, et au bout de huit épisodes, bonne nouvelle : ça me plait. C’est clairement pas un sans-faute, mais ça me plait. Parlons-en !

 

 

…le don et ses conséquences

 

Effectivement, j’ai un faible pour les personnages qui tâchent de se rebeller contre ce qui a été écrit pour eux. Ou pour les autres, comme c’est le cas ici, puisque, si notre héros se pose des questions sur sa propre future mort (qu’il peut voir ! ça m’a surprise), c’est surtout la mort des autres qu’il aimerait empêcher, en particulier les violentes, les prématurées. Mais en vérité, ce serait aussi pour lui. Parce que vous vous en doutez : ce genre de pouvoir n’est pas tant un don qu’une malédiction pour Tae Pyung. Alors, oui, ça peut parfois avoir des retombées positives : grâce à lui, une mère prévenue de la mort imminente de son enfant peut passer un dernier moment avec lui, ou bien une fille n’ayant jamais connu sa mère peut poser les questions qu’elle avait sur sa mort et n’a jamais pu poser à son père, mort trop tôt lui aussi. Mais ce sont surtout des retombées positives pour, encore une fois, les autres. Certes, ça permet à Tae Pyung de se sentir un peu mieux par rapport à sa capacité, et puis il y a aussi l’aspect monétisation, puisque ses prédictions lui permettent de se faire de l’argent, mais ce n’est pas comme si on le voyait s’éclater avec : cet argent semble avant tout lui servir à s’isoler autant que possible, à se réfugier dans une sorte de château, loin de tout le monde. Ou plutôt, à rendre son isolation plus confortable, je suppose, parce qu’il serait isolé avec ou sans argent : il ne peut pas interagir avec les gens normalement, parce que la mort plâne partout. Et comme ça marche aussi en vidéo ou avec des photos, il se tient également loin des journaux et de la télé, films, séries et informations… Bien entendu, vous me direz : il pourrait simplement ne pas regarder le visage des gens. Après tout, il y a des gens qui ne voient pas du tout, et qui arrivent à fonctionner en société ! Mais il y a toujours le risque de voir malencontreusement quelque chose, à moins de se défaire complètement de sa vue (je me demande si son « professeur » est aveugle par accident, maladie ou volontairement ?), ou d’être tenté de regarder parce que c’est dur de savoir que l’horreur est juste là et de ne pas la fixer… bref, (et ça me fait un peu repenser à Bring it on, ghost ! du coup) ce pouvoir est un gros frein à sa vie, particulièrement sociale, familiale, sans compter que c’est très difficile d’arriver à gérer ses révélations, de savoir quoi en faire : une prédiction peut teinter la vie entière d’un individu, et Tae Pyung est hanté par un petit garçon dont, quand il était enfant, il a prédit le suicide. La toute première scène du drama, une scène de cauchemar, résume d’ailleurs bien la situation : Tae Pyung, tout seul dans un noir profond, perdu, et hanté par le « fantôme » de ce petit garçon, et celui de son futur cadavre.

 

Arriver à empêcher les morts, ce serait comme changer une malédiction en super pouvoir. Il ne serait plus impuissant, et c’est en cela que sauver les autres, ce serait se sauver lui-même. Même si ça viendrait très certainement avec de nouveaux problèmes, parce que, okay, mettons qu’il sauve quelqu’un : il ne peut pas sauver tout le monde non plus. Au moins, là, s’il ne peut rien faire, il ne peut rien faire, mais s’il pouvait faire quelque chose, alors : qui sauver ? au détriment de qui d’autre ? comment choisir ? Néanmoins, c’est naturel de vouloir sauver les gens, et puis moi, évidemment, je ne peux que vouloir qu’il y arrive ! Dans ces premiers épisodes, il y a une véritable course contre la montre pour sauver une jeune fille, et je retenais mon souffle en espérant de toutes mes forces que Tae Pyung et Joon Young arriveraient à la sauver. Non seulement parce que je suis généralement toujours dans la team #fuckledestin, mais aussi parce qu’il y avait la vie d’une innocente en jeu, donc… forcément. Je me suis prise complètement au « jeu », j’ai croisé les doigts, ai ressenti de l’empathie pour la jeune fille et sa famille, j’ai crié intérieurement à la police d’aller plus vite, et [spoiler] poussé un soupir de soulagement lorsque la jeune fille est réanimée, même si c’est le tueur qui prouve pour de bon qu’une prophétie peut changer en tuant Mi Jin quelques heures plus tôt dans les épisodes suivants, parce que techniquement, elle est bien morte dans l’usine désaffectée, même si juste quelques secondes, donc on pourrait argumenter que sa réanimation ne contredisait pas réellement la vision de Tae Pyung [/spoiler].

[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)

Par ailleurs, pour quelqu’un qui vit avec un tel poids sur les épaules, Tae Pyung est bien moins renfermé qu’il pourrait l’être. J’imaginais un héros torturé, sombre en permanence et regardant à l’horizon avec de la mélancolie plein les yeux, mais Tae Pyung est vivant, drôle, énergique (ce qui réussit bien à Taecyeon, qui n’est pas excellent acteur et fonctionne mieux dans l’énergie et l’exagération que les nuances subtiles). Ca ne veut pas dire qu’il n’est pas torturé, parce que ce qu’on montre au monde n’est pas toujours un reflet fidèle et/ou complet de ce qu’on a à l’intérieur, et puis, de toute façon, on voit aussi l’effet que sa capacité a eu sur lui et sur sa vie, mais oui, le personnage est plus enjoué que j'avais anticipé. Et je me suis très rapidement attachée à lui. C’est vrai, j’ai une affection particulière pour Taec (et ses oreilles, aw ), mais aussi, simplement, je trouve le personnage touchant. Il a beau être résigné au début de la série (avant que l’héroïne le secoue un peu), on sent bien qu’il n’est pas indifférent, et que son réflexe est toujours de vouloir aider : il est visiblement secoué par la photo que Joon Young laisse chez lui, il course Mi Jin dans l’épisode 3 après avoir eu sa vision parce qu’il veut la protéger, et il accepte finalement vite d’aider Joon Young à la retrouver. Il y a de la chaleur et de la gentillesse au personnage dans ses interactions avec les autres, que ce soit avec la vieille dame venue s’enquérir du destin de son fils, ou dans l’épisode 7 lorsqu’il parle avec Joon Young de sa famille. Faut dire qu’il a plusieurs choses en commun avec cette dernière.

 

 

…des victimes

 

Bien sûr, il y a aussi le fait qu’il ne peut pas voir la mort de Joon Young, ce qui l'intrigue tout en étant une bouffée d'air. C’est le cas classique du « tu es mon exception à la règle », si cher aux dramas en général. Ici, on ne peut que comprendre que Joon Young devienne rapidement importante aux yeux de Tae Pyung, parce que dans une existence où il voit la mort sur le visage de tout le monde, sur celui de Joon Young il ne voit que des yeux, un nez, une bouche, des expressions qu’il regarde avec un ravissement ébahi. Donc, non, ce n’est pas étonnant que la jeune femme fasse battre très vite le cœur de Tae Pyung, parce que sans parler de sentiments amoureux (qui vont arriver, je n’en doute pas, et je suppose que le collier qu’il y a dans la vision de Tae Pyung de sa propre mort appartient à Joon Young), elle représente quelque chose d’unique, quelque chose de neuf et d’inespéré. D’autant plus qu’au-delà du fait de voir la mort des gens, son don rend difficile d’avoir une relation honnête avec quelqu’un. Mettons qu’il se trouve quelqu’un avec qui il entame une relation (amicale, amoureuse, peu importe) : est-ce qu’il peut lui dire la vérité sur ce qu’il peut faire ? S’il ne la dit pas, c’est un pan énorme de sa vie qu’il cache, et s’il la dit, quelle ombre cela peut-il jeter sur cette relation ? La personne ne voudra-t-telle pas savoir ce qu’il voit ? Selon ce qu’il lui dit ou pas, comment réagira-t-elle ? Mais Joon Young est une exception en ça aussi qu’elle n’a pas l’air intéressée, en plus du fait que Tae Pyung n’a rien à lui cacher puisqu’elle est au courant de son don, et qu’il n’a aucun avenir à lui révéler. Avec elle, il entrevoit certainement l’espoir d’entretenir enfin une relation normale avec quelqu’un.

 

Mais lors de cette scène où il lui parle de ses parents, je pense qu’il se montre si doux avec elle en partie parce que c’est son caractère et en partie parce que c’est facile pour lui « d’empathir » avec Joon Young. Tous les deux, ils ont perdu leurs parents jeunes : lui parce qu’il les a fuit parce qu’il voyait leur mort quand il les regardait, elle parce qu’ils sont effectivement morts. Tous les deux ont ressenti ce manque en grandissant, tous les deux ont été exposé à la mort de façon brutale bien trop jeunes (lui via sa capacité spéciale, et elle via l’article de journal détaillant la mort de son père), et tous les deux continuent de voir des horreurs tous les jours (lui, encore une fois, via sa capacité, et elle à cause de son travail).

[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)

A vrai dire, ce sont même des caractéristiques qu’ils partagent avec celui qui semble être l’antagoniste principal du drama pour le moment.

 

Le drama révèle rapidement qui a enlevé Mi Jin. J’ai même été soulagée, parce que j’avais rapidement compris (comme tout le monde) et j’ai eu peur que le drama mise beaucoup sur le « omg mais qui a pu faire le coup ? ». Heureusement, pas du tout. A la place, on découvre rapidement le visage du coupable et son identité, et on va plutôt avoir droit à une course-poursuite, un affrontement à visages découvets, et j’ai hâte de voir cela. Et comme je le disais, notre coupable a beaucoup de points communs avec les deux autres : lui aussi a perdu sa famille enfant ([spoiler] son père n’est pas mort, mais en prison à vie, ce qui n’est qu’une autre façon de le perdre [/spoiler]), à cause de la même affaire ayant coûté son père à Joon Young, lui aussi a grandi avec un manque, et un traumatisme, et lui aussi a été confronté à la mort bien trop jeune ([spoiler] la sienne, prédite par Tae Pyung [/spoiler]). Et ils ressentent, ou ont ressenti, tous les trois un fort sentiment de perte et d’injustice, bien que chacun ne l’extériorise pas de la même façon, notre coupable ayant, lui, choisi un chemin bien plus violent que les deux autres. En tous les cas, les similitudes entre les personnages sont bien là, et je suis curieuse de voir comment cela va jouer sur leurs interactions par la suite.

 

Oh, et les trois personnages ont également en commun de vouloir éviter ou d’avoir de bonnes raisons d’en vouloir à la presse, que le drama n’a clairement pas l’air de porter dans son cœur.

[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)

Les journalistes, dans ce drama, sont présentés comme des vautours, à l’affût du scoop, et très peu préoccupés par le tort qu’ils peuvent causer. Pour certains, il y a encore de l’espoir, comme pour la stagiaire encore bleue qui, en voyant la chaussure d’une victime et remarquant qu’elle porte les mêmes chaussures qu’elle, réalise de plein fouet que la mère en pleurs qu’elle est en train de filmer et la jeune fille qu’on essaie de sauver sont des êtres humains, dont la douleur ne devrait peut-être pas être un spectacle. Le reste du temps, malheureusement, les journalistes ne font pas preuve d’autant d’empathie dans ce drama, faisant leur business sur des affaires sordides sans se demander quelles conséquences ce qu’ils impriment au nom du « droit au public de savoir » peuvent avoir sur les victimes. Ce n’est pas que le public ne doit pas être informé de ce qui se passe dans leur pays, mais comme le rétorque un policier dans l’épisode 5 : est-ce qu’imprimer en première page la photo du cadavre d’un homme mort (sur laquelle tombe sa petite fille, lisant avec des yeux effrayés chaque côte brisée et chaque coup porté à son père) entre vraiment dans ce cadre ? Est-ce que c’est réellement juste informer le public que de prendre la photo d’une victime traumatisée à l’hôpital, violant sa vie privée, et la mettant carrément en danger physiquement par cette photo prise et publiée sans réfléchir, juste pour avoir plus exclusif à proposer que la concurrence ? Le drama semble avoir à cœur de montrer les victimes que la presse laisse derrière ses publications.

 

Lee Joon Hee, le reporter que nous suivons particulièrement lors de ces premiers épisodes, est tellement obnubilé par sa recherche du scoop qu’il oublie non seulement de se poser ces questions et réfléchir à ses erreurs passées, mais en ignore également sa propre famille. Mieux encore : il apprend sa leçon… et l’oublie dans l’épisode d’après =_= J’ai poussé un tel soupir quand il ignore ENCORE un appel de sa femme, vous n’avez pas idée.

 

 

 

…mes regrets

 

J’aime bien ce début de drama, mais on va pas se mentir, des occasions de soupirer, j’en ai eu plein, en voyant les réactions qu’avaient parfois les personnages aux évènements. Bien sûr, je comprends que les gens ne sont pas parfaits, qu’on ne réagit pas toujours comme on devrait et que c’est donc naturel que des personnages de drama ne fassent pas toujours le bon choix, n’aient pas toujours les bons réflexes, surtout en pleine situation de stress. Et, parfois, il y a aussi des cas où c’est peut-être moi qui suis ignorante (par exemple, quand les flics disent ne pas pouvoir tracer le portable qu’a la jeune fille enlevée, ça m’a paru étrange, mais après tout, je ne sais pas comment ça fonctionne, peut-être que j’ai des idées fausses à cause d’autres films et séries). Mais quand je vois le journaliste ne pas retenir de ne pas ignorer sa femme après avoir eu le choc de sa vie justement à cause de ça, quand je vois Tae Pyung ne pas immédiatement montrer (ou même envoyer) son portrait-robot du tueur à Joon Young, quand Joon Young balance des informations sur son affaire en cours à quelqu’un qui n’est pas directement impliqué (surtout que c’est un peu étrange de parler d’un type qui peut prédire la mort, ça fait pas sérieux dans une enquête… elle fait confiance très vite à Tae Pyung, voire trop vite, mais elle doit bien se rendre compte que tout le monde ne va pas l’avaler pareil, si ?), ou quand les flics n’appellent pas plus tôt le père de la jeune fille enlevée, j’ai envie de lever un sourcil et soupirer « vraiment ? ». Il y a tellement de fois où j’ai eu le sentiment que le drama cherchait juste à s’arranger, à rendre les personnages un peu bêtes juste pour que la suite puisse arriver… et pour le moment, ça ne m’a pas trop dérangée, mais j’ai un peur que si ça continue (ou pire, s’amplifie), ça finisse par me sortir de la série, parce que ce n’est jamais une bonne chose (demandez à My Beautiful Bride o.o).

 

Par ailleurs, j’ai des regrets au niveau de la façon dont le drama gère les visions de Tae Pyung. En fait, j’aimerais bien qu’elles nous soient exprimées de façon plus constante et plus visuelle. Je comprends que la série ne puisse pas nous inonder de vision de mort chaque fois que Tae Pyung croise des gens, parce que ce serait rapidement trop pesant, ça prendrait trop de temps, mais je ne peux m’empêcher de penser que le drama pourrait aller plus loin. Par exemple, en mettant un texte à côté des gens qu’il croise : « mort de vieillesse », « strangulation », « noyade », « crise cardiaque », etc. Ou bien, j’en sais rien (je ne suis pas réalisatrice après tout), en filmant les gens d’une certaine façon, peut-être en les faisant sembler entouré d’obscurité. Je pense simplement qu’exprimer visuellement toutes les informations que Tae Pyung a constamment sous les yeux, au moins dans certaines scènes (celles où il rencontre les gens pour la première fois, par exemple), aurait été un meilleur moyen de réellement nous faire sentir ce qu’il vit, de nous plonger dans sa tête (ce que le drama semble vouloir faire, puisqu’on voit ses cauchemars et qu’on entend ses pensées) et aussi de nous faire saisir le contraste avec Joon Young, sans avoir besoin de mettre des mots dessus. Je comprends néanmoins qu’avoir tout à l’écran aurait pu faire surcharge (même si pour Tae Pyung aussi, il y a surcharge, c’est l’idée).

 

Plus que ça, ce qui m’agace un peu, c’est la façon dont, parfois, quand Tae Pyung a un flash important, on nous le montre, et parfois on nous fait sentir que c’est important, mais on ne nous le montre pas (alors qu'on est de son point de vue en plus !), parce que ça servira de révélation plus tard. Je comprends qu’on ne puisse pas nous montrer tous les flashs, mais… je ne sais pas, quelque chose dans la façon de gérer du drama me fait grincer des dents. Ca me fait le même effet que quand des personnages ont une discussion à l’écran, et subitement le son est coupé lors d’une ligne de dialogue, on voit juste bouger leurs lèvres, parce que ce qu’ils se sont dit va être utilisé pour un twist plus tard. Je ne saurais pas expliquer, c’est juste qu’instinctivement, ça m’agace. Je sais bien que raconter une histoire, c’est nécessairement manipuler son public, mais peut-être que ça rend la manipulation trop évidente et trop grossière pour moi ? Je ne sais pas. Pour le moment, je le note simplement, pour me dire d’y réfléchir plus.

 

Au final, le fait est de toute façon que ce début de drama m’a beaucoup embarquée malgré tout.

 

 

…conclusion

 

Oui, ce drama m’a bien embarquée. Les choses, pour le moment, s’enchainent sans temps morts, avec suspense et retournements de situation. La première affaire pour laquelle Joon Young demande l’aide de Tae Pyung m’a fait retenir mon souffle, m’a serré le cœur aussi, et le drama promet des interactions drôlement tendues à l’avenir entre nos personnages, dans lesquels je me sens raisonnablement investie. Sans surprise, le casting me plait (yay, Lim Ju Hwan !), et en plus j’aime beaucoup la série visuellement. Qu’elle exprime l’émerveillement (et la curiosité) de Tae Pyung de trouver quelqu’un avec qui il puisse tisser un lien, ou la solitude d’un cauchemar, j’aime ce que fait The Game : Towards Zero (dont je n’ai pas encore compris le titre ?) pour le moment. Le drama n’est pas parfait au niveau de l’écriture, et présente le genre de failles qui peuvent facilement s’élargir au point de briser une série au fil du temps, mais pour le moment, elles ne sont rien que je ne puisse ignorer, parce que le reste me plait suffisamment pour cela. Donc je continuerai de regarder avec enthousiasme et on verra bien où ça me mènera !

[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)
[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)[Premières Impressions] The Game : Towards Zero  더 게임: 0시를 향하여 (Eps 1-8 /32)

 

 

1 Pas que ça ne ferait pas un bon drama, notez bien ! On pourrait tout à fait créer un drama où un personnage voit venir les morts des gens et interagit avec eux sans même forcément leur en parler, et sans essayer d’empêcher leur mort. Ce serait un drama tranche de vie, à ambiance douce-amère, quelque chose entre Mahoro Ekimae Bangaichi et Loss Time Life… mais justement, c’est un concept que je verrais bien dans un drama japonais, avec une histoire par épisode. Quand on me parle d’un type qui voit les morts des gens dans un kdrama, j’imagine aussitôt qu’il va se débattre avec. (=> reprendre la lecture)

 

 

 

Mes Premières Impressions des dramas de Février 2020:

 

Tous mes dramas de 2020 (PIs, Bilans, etc): ICI

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :