[Nouveau départ] Sayonara, Kuro さよなら、クロ

Publié le 26 Juin 2020

Simple et tendre, Sayonara, Kuro n'est pas le film le plus marquant que j'aie vu, il ne me laissera pas un souvenir impérissable, mais j'ai passé un moment doux en sa compagnie, à regarder ses personnages réapprendre à être heureux.

 

Sorti en 2003

Dure 1h49

Réalisé par Matsuoka Joji

Ecrit par Hiramatsu Emiko & Ishikawa Katsumi

 

Avec :

Tsumabuki Satoshi : Kimura Ryosuke

Ito Ayumi : Igarashi Yukiko

Emoto Akira : Hanazono Shuzo

Igawa Hisashi : Okouchi Tokujiro

Etc

 

Dontesque ?

Une chienne errante est nourrie par un lycéen et le suit jusque dans son école. Recueillie par les élèves et le staff, elle commence à vivre dans l’école.

 

Fiche Ecrans d'Asie: ICI

 

 

oOo

Le projet Buki: la suite ! Avec un article qui va sans doute être plutôt court, au point que j'ai même hésité à n'en écrire qu'un paragraphe dans un artiste récap où j’aurais compilé plusieurs films avec Buki, mais non, allez, il a droit à son post à lui tout seul. Après tout, malgré ce qu'on pourrait croire, la brièveté n’est pas devenu illégale sur mon blog ! Donc causons de Sayonara Kuro, aka un des films de Buki que je redoutais de regarder, et pas (cette fois) parce que je m'étais persuadée de l'avoir déjà vu et pas aimé, mais parce que le film suit une chienne nommée Kuro, et qu'il s'intitule "Adieu, Kuro". Vous imaginez donc à peu près où va le film. Et c'est pas que je n'adore pas regarder des chiens mourir, mais en fait... non, je suis pas fana. Pourquoi les films sur les animaux de compagnie ne peuvent jamais se terminer sur "et le chien découvrit le secret de la vie éternelle", hein ? Bref, j'ai lancé le film le coeur lourd à l'avance et, dans les toutes premières minutes, après nous avoir rapidement établi que Kuro est très heureuse avec sa famille et qu'elle est particulièrement attachée à la petite fille de la maison, elle est abandonnée. "Oh trop bien!" me suis-je exclamée aussitôt "je ne vais pas juste regarder Kuro mourir, j'ai la chance de la voir être abandonnée d'abord ! wouhou ! joie !"...

 

Mais j'ai persévéré. Et en vérité, le film est moins triste qu'il y parait (et en plus y a Sato Ryuta dedans). Même la scène de l'abandon au début est rapide si bien que notre cœur n’a pas le temps de trop se briser, et on en vient vite au moment où Kuro croise le chemin du personnage de Buki et se trouve une nouvelle famille. Sayonara Kuro est un film simple, un peu mélancolique mais optimiste et joli, qui parle de gens qui réapprennent à être heureux après une tragédie.

 

Cette tragédie, pour Kuro, c'est l'abandon par sa famille. Pour nos personnages humains, c'est autre chose. Mais dans les deux cas, les personnages perdent subitement quelque chose, et faire le « deuil » de ce quelque chose n’est pas facile.

 

Du côté de Kuro: dans ses premières scènes, le film prend soin d'attirer notre attention sur les deux petites clochettes rouges que portait souvent dans les cheveux la petite fille à laquelle Kuro était attachée. Plus tard, même après avoir rencontré les élèves de l'école et s'être trouvé un nouveau foyer, Kuro réagit en entendant un tintement de clochettes, et s'élance aussitôt à leur poursuite, signe qu'elle n'a pas encore fait son deuil de son ancienne famille. Elle s’y résoudra, encouragée par le personnage de Buki, mais gardera près d'elle un souvenir de la petite-fille, comme on apprend à vivre sans ceux qu'on a perdus mais en conservant des photos, des choses qui leur ont appartenu, et, tout simplement, nos souvenirs de ces personnes. Kuro a donc un parcours de perte, deuil, acceptation, puis retrouver le bonheur.

 

Et ce faisant, discrètement, elle sert d'inspiration aux personnages humains qui vivent quelque chose de similaire.

[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ
[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ
[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ
[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ

Certes, la situation n'est pas tout à fait la même, mais nos lycéens vivent également quelque chose de dur qui, pour certains, les bloquent dans leur évolution. [spoiler] La tragédie : un de leurs amis et camarades de classe a un accident en moto, et y perd la vie brutalement. Du reste, c’est peut-être un détail involontaire, mais avant de mourir, cet ami a donné à l’héroïne, Yukiko, son écharpe rouge, et le film attire l’attention sur cette écharpe avant et après sa mort (où elle se retrouve dans les mains de Ryosuke, le personnage de Buki). Je ne peux m’empêcher de faire le lien avec les clochettes rouges de la petite fille qui finissent par représenter la petite fille aux yeux (/oreilles) de Kuro. Mais pour revenir à mes lycéens : ils vivent donc une perte dure et ont énormément de mal à s’en remettre. [/spoiler] Ils grandissent, bien sûr, et après un saut dans le temps, on les découvre adultes, avec un travail, des responsabilités, tout cela, mais néanmoins, les deux personnages centraux ne sont pas encore pleinement épanouis. Parce qu'ils ne sont pas prêts à l'être. Parce qu'ils n'ont pas encore digéré ce qui leur est arrivé. C'est principalement notre personnage féminin qui a du mal à avancer [spoiler] (elle avait rejeté les avances de son ami juste avant sa mort, et se sent coupable de son accident) [/spoiler] , et à chaque étape décisive de sa guérison, Kuro est là, l'inspirant et la motivant. La progression se fait lentement, et les personnages ne guérissent pas tous à la même vitesse, ni de la même façon, mais ils avancent doucement vers ce moment où, enfin, ils se sentiront prêts à être heureux, et aller de l’avant.

 

Ainsi, Sayonara Kuro est effectivement un film plus heureux qu'on pourrait le penser, doux-amer mais optimiste, et si, sans surprise (parce que c’est dans le titre o.o), le moment de dire adieu à Kuro finit forcément par venir, je trouve que c'est moins dévastateur que dans certains autres films, peut-être parce que Kuro est très présente et à la fois discrète. Elle développe des relations avec plusieurs personnages, des relations importantes, mais aucune qui soit individuellement le centre du film. Personnellement, celle qui m'a le plus touchée est celle avec le professeur qui, au début, a peur des chiens, et qui à la fin s'est discrètement attaché à Kuro et la voit comme faisant partie de l'école. Cela se joue en quelques scènes hyper simples disséminées dans le film, mais ça m'a sincèrement touchée. Et c'est un peu comme cela que sont dépeintes toutes les relations de Kuro: de petites scènes ici et là avec différents personnages. Elle touche la vie de tout le monde, mais on ne nous présente pas une grande amitié fusionnelle, et je trouve que ça devient plus facile de dire au revoir à la fin, grâce à ça.

 

Tout dans Sayonara Kuro est gardé très simple, qu'il s'agisse du portrait de l'époque (qui nous est surtout faite sentir par les costumes, et les choix des films qui passent au cinéma: The Graduate en 1967, puis Rocky dix ans plus tard... on est loin d'une débauche de nostalgie), ou de l'émotion, qui est bien présente, mais exprimée et mise en scène de façon sobre, sans grosses effusions, et sans "prolongations", dans le sens où les scènes sont gardées courtes. Limite, on aimerait parfois que le film s'attarde un chouïa plus, et nous permette de mieux connaître un personnage ou un autre, mais il va à l’essentiel, et l'émotion est quand même là sans nous écraser, donc j'estime que le film s'en sort bien.

 

Sayonara Kuro n’est pas le film le plus marquant qui soit et il ne m’a pas tiré d’émotions intenses, mais il m’a touchée par la sincérité que j’ai perçue dans sa simplicité et sa façon de ne jamais (j’ai trouvé) chercher à tirer des larmes faciles à son spectateur. Avec un sujet pareil, il aurait aisément pu sombrer là-dedans, mais non, et j’ai trouvé que c’était un joli film, même si pas un film qui révolutionnera ma vie, et pas un film que je pousserais qui que ce soit à voir absolument. Mais si le sujet vous tente, allez-y !

[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ
[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ
[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ
[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ[Nouveau départ] Sayonara, Kuro  さよなら、クロ

 

Sur ce, plus de films avec des animaux :

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :