[Sauvés des neiges] The Snow Queen 눈의 여왕

Publié le 19 Juin 2020

Je me méfiais de The Snow Queen, craignant lenteurs et surenchère, mais à ma grande surprise, j'ai été touchée par ses personnages et j'ai beaucoup accroché à ce drama. Et au visage de Hyun Bin, aussi (mais c’est moins surprenant).

 

 

Diffusé en 2006-2007

Sur KBS2

16 épisodes d’1h

Réalisé par Lee Hyung Min

Ecrit par Yoon Eun Kyung & Kim Eun Hee

 

Avec :

Hyun Bin : Han Tae Woong

Sung Yu Ri: Kim Bo Ra

Lim Ju Hwan: Seo Gun Woo

Yu In Young: Lee Seung Ri

Go Du Shim: Park Young Wook

Etc

 

 

Dontesque ?

Génie des mathématiques promis à un futur glorieux, Tae Woong plaque tout lorsque son meilleur ami met fin à ses jours. Alors qu’il ne vivait plus qu’à moitié, il croise le chemin de Kim Bo Ra, sans reconnaître en elle la petite fille qu’il avait déjà rencontrée avant la mort de son ami. Malade depuis son plus jeune âge, Bo Ra cache ses angoisses et sa solitude derrière un caractère agressif. Suite à plusieurs développements, Tae Woong est engagé pour devenir le chauffeur de la jeune femme.

 

Fiche Ecrans d'Asie: ICI

 

 

oOo

 

 

Introduction

 

peurs infondées

la Reine des Neiges

Kim Bo Ra, victime du miroir

Tae Woong, emporté par la Reine des Neiges

 

Conclusion

 

 

 

Après Dating Agency: Cyrano : un autre drama que j'avais vu il y a longtemps (mais peut-être pas en entier ? je pensais que si mais en le revoyant j'ai eu de gros doutes quand même), et que j'ai décidé de revoir il y a deux mois. Ca faisait un moment que je comptais le revisiter, et j'ai fini par me décider, Hyun Bin et Limnium servant de motivations importantes. Néanmoins, je vous avoue que j’avais un peu peur, parce que, voilà, The Snow Queen est un mélo, dont la toute première scène te dit que le drama ne finira probablement pas bien... et moi, c'est pas exactement le genre d'histoires vers lesquelles je gravite, parce qu'elles sont souvent pleines de surenchère larmoyante, de personnages qui me tapent sur les nerfs et d'OTPs qui s'acharnent à être ensemble sans que je comprenne bien pourquoi, vu que, visiblement, ça ne leur réussit pas trop. Donc j'étais enthousiaste à l'idée de revisiter un drama que j'avais aimé la première fois (mais à l'époque j'avais aussi aimé A Love to Kill, donc bon), de regarder Hyun Bin et Limnium être jolis à l'écran, et de retrouver Sung Yuri que je n'avais pas vue depuis un moment, mais à la fois, je me préparais au pire. Néanmoins... non seulement j'ai beaucoup aimé le drama, mais surtout, et c'est ce à quoi je m'attendais le moins, il est passé super facilement, à la fois pour mes nerfs et, même, mon coeur (la plupart du temps). Parlons en !

 

 

… peurs infondées

 

J'ai été ravie et surprise de constater que la plupart des personnages de ce drama étaient ou devenaient des gens décents. Oui, "devenaient" pour certains, parce que, par exemple, on va avoir un personnage tel que Seung Ri, la jeune femme amoureuse du héros, qui m'a pas mal tapé sur les nerfs avec sa jalousie déplacée, son slutshaming, ses crises à répétition (parfois même violentes), et la façon dont elle se comportait avec l'héroïne en général. Mais heureusement, elle n'était pas à l'écran trop souvent, et même elle, au bout d'un moment, semble se réveiller, et a fini par gagner mon approbation, un fait dont toutes les "rivales" de Kdramas de l'époque ne peuvent pas se targuer.  Et ça s'est passé comme ça pour la plupart des personnages. Même le rival à Tae Woong en amour (interprété par Limnium <3), s'il a ses moments qui craignent (entre les épisodes 7 et 9 en particulier) s'avère bon perdant. La seule vraie exception a été le père de Bo Ra qui m'a tiré plus de soupirs sur la fin qu'au milieu mais, sinon, les personnages tendaient à s’améliorer et j’en ai apprécié plusieurs, tel que l'entraineur de Tae Woong ou son nouveau meilleur ami, par exemple. La mère de Tae Woong (qui m’a pas mal rappelé celle du personnage du Woobie dans Uncontrollably Fond) a également réchauffé mon cœur plusieurs fois, alors qu’à la base, ce n’était pas gagné du tout, et bref, je m’attendais à avoir envie d’arracher les yeux de pleins de gens mais pas du tout, et j’ai apprécié.

 

Le drama, par ailleurs, en fait étonnamment peu niveau larmes. Je ne sais pas si c’est moi qui ai manqué quelque chose mais si on ne peut clairement pas dire que The Snow Queen soit gai, et même si, bien entendu, les personnages n’ont pas des vies faciles, j’ai trouvé que le drama restait bien plus sobre que la moyenne. L’ambiance est calme, les personnages ne passent pas toute la série à pleurer, il y a plusieurs scènes légères et amusantes et le drama avance à un bon rythme. J’ai fait un résumé des épisodes pour moi-même, et le 1 pose le passé des personnages, les 2 et 3 leur nouvelle situation, et à partir de là, il ne se passe quasiment pas un seul épisode sans qu’un personnage apprenne quelque chose de nouveau, ce qui fait évoluer sa dynamique avec les autres. On reste rarement dans la même situation trop longtemps, le drama ne s’appesantit pas

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Ça ne veut pas dire qu’il est complètement dénué de problèmes de rythme, bien sûr. Pour ma part, j’ai surtout eu un souci avec la fin, que, pour le coup, j’ai trouvée trop rapide et, surtout, incomplète. J’aime énormément les deux dernières scènes, très mélancoliques et qui laissent sur une image aussi jolie qu’elle serre le cœur, mais il y a des personnages qui, à mon avis, auraient dû être présents ou, au moins, être mentionnés dans cette conclusion, mais ne sont nulle part, ce que j’ai trouvé franchement dommage. [spoiler] En particulier, j'ai trouvé l'absence de la mère de Tae Woong très étrange parce que, certes, elle a déménagé, mais elle était la personne souhaitant le plus voir son fils réussir, au point de limite le désavouer lorsqu'il ne veut plus poursuivre ses études, du coup qu'elle ne soit pas présente lors de sa grande réussite, ou ne l'appelle pas au moins pour le féliciter, c'était bizarre. [/spoiler] Les deux derniers épisodes, en général, m’ont semblé précipités. On passe tout le drama sur un problème en particulier (pour tâcher d’expliquer sans spoiler), la question est en gros résolue, et boum ou nous introduit un nouveau souci à deux épisodes de la fin. Pour expliquer en spoilant : [spoiler] il s’avère au cours du drama que Bo Ra est la petite sœur du meilleur ami décédé de Tae Woong. Comme celui-ci se sent très coupable de la mort de son ami, et que le père de Bo Ra le tient également responsable, la relation de l’OTP devient compliquée, mais c’est bon, ils décident fermement d’être ensemble, et là BOUM l’héroïne apprend qu’elle a un cancer impossible à guérir à deux épisodes de la fin. [/spoiler] C’est pas que ce nouveau souci soit réellement inattendu ou incongru, [spoiler] parce que c’est une conséquence de la maladie de l’héroïne qui n’était même pas censée passer la vingtaine et parce que la toute première scène du drama nous préparait déjà à sa mort [/spoiler], et on pourrait avancer que son introduction subite dans le scénario reflète la façon subite dont il tombe sur les personnages, mais je pense qu’on aurait pu tout aussi bien lui donner de l’impact un épisode plus tôt, et que ça aurait permis une meilleure transition d’une phase du drama à une autre, en faisant un fondu plutôt qu’un « cut » net. 

 

Néanmoins, alors même qu’on parle de personnages dont le principal souci est qu’ils sont comme « figés », « gelés » (on reparlera de tout ça), je n’ai jamais eu le sentiment que le drama faisait du surplace, et c’était agréable.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Je n’ai pas non plus trouvé les personnages stupides (pardon, A love to kill m’est resté en travers de la gorge, avec le recul), je comprenais ce qui les bloquait, et même si, à un moment donné, Tae Woong donne dans ce qui ressemble à de la Noble Idiotie (Bo Ra essaie aussi à un moment donné, mais ça dure à peine un demi-épisode, donc bon…), c’est-à-dire qu’il décide de se distancer de Bo Ra sans lui dire pourquoi « pour son bien », je pouvais comprendre sa motivation, et que c’était aussi pour son bien à lui. Mais plus que ça, si le drama m’a réellement touchée, et, oui, fait pleurer par moments, c’était parce que je comprenais pourquoi les personnages voulaient être ensemble.

 

Niveau « tropes » on retrouve une combinaison personnage riche / personnage pauvre, avec, cette fois, la jeune femme dans la position du personnage riche moins que décent avec ses employés, et qui va s’adoucir au contact du héros. Bon, c’est quand même le héros le génie, faut pas déconner, mais néanmoins, même s’il y a d’autres dramas « riche jeune femme renfermé/jeune homme pauvre qui ouvre son cœur », c’est moins courant que l’inverse. Et même si Tae Woong est techniquement le chauffeur de Bo Ra, il est aussi un peu assistant, un peu garde du corps, et moi j’ai un faible pour les dynamiques gardes du corps / personne à protéger. Ne me jugez pas, je veux juste que Hyun Bin me suive et s’occupe de garder mon corps 24h/24, ok ? ;A;

 

… Bref, on est sur des tropes qui me parlent.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Mais surtout, quand les deux personnages commencent à s’entendre, ils ont l’air juste bien ensemble. Le drama n’est pas très porté sur le physique, donc ne vous attendez pas à des baisers enflammés, mais les personnages se font rire, ils s’épaulent, ils apprécient clairement la compagnie et la présence de l’autre, et on comprend donc qu’ils veuillent continuer d’en profiter. Ensemble, ils semblaient plus heureux, et ils se rendent aussi meilleurs l’un l’autre en tant qu’individus. Séparément, j’aimais bien les personnages (surtout lui au début, vu que Bo Ra s’était fait une spécialité de blesser les autres pour se protéger), et ensemble je les aimais encore plus. Ma seule objection à ce couple était que Bo Ra demande à Tae Woong de se raser dans l’épisode 6 et...

 

 

JUSTE NON, OKAY ? ;A;

 

Heureusement, il ne le fait jamais. Pfiou. Sinon le drama aurait vraiment été triste.

 

Ce moment de frayeur mis de côté, j’ai shippé ces deux-là comme c’est pas permis (sauf que c’est carrément permis, et même encouragé, mais j’aime bien me faire passer pour une rebelle).

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Sur ce : parlons du conte.

 

 

…la Reine des Neiges

 

La Laponie... Elle m'a dit une fois que la Reine des Neiges vivait là, dans ce monde merveilleux et blanc étincelant toute l'année… dans le grand nord. La Laponie. Au cœur de ce pays gelé, se trouve le palais de la Reine des Neiges. Ses murs sont faits de neige immaculée. Et dans ce palais aux fenêtres laissant passer la morsure du vent, la Reine des Neiges vit isolée, loin de la chaleur du monde, seule dans le froid. Personne au monde n'est plus belle ni plus seule qu'elle.

Tae Woong, épisode 1

 

 

La Reine des Neiges est un conte écrit par Hans Christian Andersen. Je me suis replongée dedans (redécouvrant au passage que j'en ai une édition avec des illustrations absolument magnifiques1 dont je ne me souvenais pas du tout) après avoir regardé le drama, et je ne vais pas vous en faire un résumé détaillé, parce que c'est une histoire assez longue avec plusieurs rebondissements et personnages secondaires, mais pour vous en donner un aperçu rapide : Kay et Gerda sont deux enfants très proches qui coulent des jours heureux ensemble à, entre autres, cultiver des fleurs. Lorsque deux morceaux d'un miroir se logent dans l'oeil et le coeur de Kay, il change et s'éloigne de Gerda, car ce miroir a pour particularité de ne montrer que le pire et le plus laid de ce qui s’y reflète. Puis, Kay est enlevé par la Reine des Neiges qui le plonge sous son sortilège et l'emmène dans son palais de glace, où il se tient à présent gelé, ayant tout oublié de sa vie d'avant. Tout le monde le croit mort, mais pas Gerda qui s'embarque dans un voyage périlleux pour le retrouver, et le ramener à la chaleur.

 

The Snow Queen, le drama, n'est pas une adaptation "littérale" du conte, mais on retrouve des traces de l'histoire d'Andersen un peu partout dedans, de façons explicites et parfois moins.

 

Forcément, les références les plus évidentes sont simplement celles qui, comme le passage de l'épisode 1 que j'ai cité il y a quelques paragraphes, évoquent le conte lui-même, en tant qu'oeuvre existant dans l'univers de The Snow Queen: les personnages se rencontrent pour la première fois alors que Bo Ra essayait d'acheter le livre, parce que c'était une histoire que lui racontait sa mère, qu'elle pense partie à Laponie après sa mort. Plus tard dans l'épisode 1, Tae Woong achètera le livre pour elle, même s'il ne pourra pas le lui offrir tout de suite. Le conte devient un symbole du lien entre les deux personnages : l’insistance de Bo Ra pour acheter le livre est ce qui fait Tae Woong la remarquer, et plus tard, c’est parce qu’elle veut se rendre en Laponie qu’elle le recontacte.

 

On retrouve également des éléments du conte dans le drama : par exemple, les personnages de The Snow Queen ont, comme Gerda et Kay, une fleur qui devient un symbole important de leur relation. Ce n'est pas une rose comme dans le conte, mais du muguet, signifiant, d'après Tae Woong "tu trouveras le bonheur, c'est certain", et la petite branche de muguet qu'il offre à Bo Ra est plusieurs fois montrée, à divers stades de leur relation. Parfois elle est un doux rappel de l'autre, parfois un mauvais présage. Par ailleurs, la chambre de Bo Ra est décorée de flocons artificiels, et, bien sûr, on a droit à pas mal de paysages enneigés le long du drama, qui, du reste, s’ouvre et se termine sur des images de Tae Woong sous/dans la neige.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Et puis, bien sûr, je ne peux pas oublier, tout simplement, l’opening où on voit carrément le traineau de la Reine des Neiges emmenant Kay dans son palais :

Bon, après, l’opening, ça fait pas partie de l’histoire du drama, certes, mais quand même, ça en affiche les intentions, et puis, surtout, ça me permet de vous dire que j’aime énormément la bande originale du drama. Le thème principal, en particulier, est une belle envolée romantique avec juste la touche de tristesse qu’il faut, mais l’OST contient aussi la toute douce Hello, que j’aime particulièrement, la ballade classique Echo (qui honnêtement ne se démarque pas énormément d’autres ballades d’autres dramas, mais elle est jolie, et dans le contexte, ça change tout), et d’autres mélodies dans la veine de l’opening, avec pas mal de piano et de violons.

 

Puisque j’en suis à parler de jolies choses, j’en profite pour dire que le drama, de façon générale, est agréable pour les yeux (au début, il y a un effet fond vert qui m’a fait beaucoup rire, par contre). Honnêtement, il n’y a pas toujours de quoi s’extasier, avec plusieurs scènes en intérieur filmées de façons pas spécialement intéressante, mais il a de très jolis moments en extérieur, tirant partie de ses grands décors, où les personnages semblent se perdre, procurant tour à tour des sentiments d’écrasement, d’effacement ou au contraire de liberté. Même en intérieur, il arrive souvent à retranscrire la chaleur d’un endroit, ou ce qu’il peut avoir, au contraire, de très vide quand un personnage se sent seul. Donc oui, mes yeux étaient contents.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Et dans la catégorie « esthétique », je mentionne aussi vite fait que la garde-robe de l’héroïne est particulièrement bien fournie, et Bo Ra a un sacré style. Et puis le visage de Hyun Bin. N’oublions pas le visage de Hyun Bin. #NeverShaveTaeWoong

 

Mais pour revenir à mes histoires de Reine des Neige, je pense qu’au-delà des références plus « ponctuelles », on retrouve le conte dans la construction des personnages, qui jouent chacun les deux rôles principaux  écrits par Andersen. Même si c’est à Tae Woong que Bo Ra dit « tu es mon Kay », et même si c’est également lui qui est un génie des mathématiques (comme Kay qui se vantait de ses prouesses en calcul mental dans le conte d’Andersen), Bo Ra et Tae Woong sont chacun à la fois le Kay et la Gerda de l’autre.

 

 

…Kim Bo Ra, victime du miroir

 

Dans le conte, il y a deux choses qui éloignent Kay de Gerda, la première étant les morceaux du miroir. A la base ce miroir magique a été créé par un troll, et il a pour particularité de souligner et accentuer le laid, et minimiser la beauté des choses au point de la faire disparaitre. Dans son reflet, le plus joli des paysages ne ressemblerait plus qu'à une bouillie d'épinards, et les plus belles personnes en deviendraient méconnaissables de laideur. Le miroir finit brisé, mais ses éclats tombent sur le monde. Lorsqu'un éclat se prend dans les yeux de quelqu'un, alors la personne se met à tout voir de façon corrompue, ne percevant plus que le pire. Et un éclat dans le coeur rend ce coeur dur et froid comme la glace. Kay a le malheur de se retrouver avec les deux, ce qui le fait changer. Il ne voit plus de beauté ni dans le monde ni chez les autres, et devient quelqu'un de méchant.

 

On peut retrouver un peu de ça chez Bo Ra. La perte de sa mère, sa maladie l'ayant privée de sa jeunesse, et les autres déceptions et tragédies dans sa vie, sont autant d'éclats de miroir qui se sont plantés dans son coeur et ses yeux, à tel point qu'elle ne semble plus prendre de plaisir à vivre, ne faisant que très peu de cas de sa propre vie (elle n'hésite pas à se mettre en danger juste pour causer des ennuis à Tae Woong, par exemple), et elle tentera même de mettre fin à ses jours.  Et, comme Kay, elle est devenue mauvaise avec son entourage. Bien sûr, c'est en grande partie une façon de se protéger: comme elle dit elle-même à Tae Woong, elle est trop seule et trop fatiguée (épisode 2). Et elle a peur, aussi.

 

 

Pour être honnête, j'ai peur. J'ai quasiment vécu à l'hôpital pendant quinze ans, mais m'y rendre me fait encore peur. Les opérations, les tests, toutes les piqûres... J'ai connu ça toute ma vie, mais venir à l'hôpital me fait peur quand même. [...] Certains patients sont en phase terminale, alors je devrais me sentir chanceuse, pas vrai ? Mais même comme ça, je déteste toujours l'hôpital, et j'ai toujours peur.

Kim Bo Ra à Geun Woo, épisode 5

 

 

Elle fait passer ses moments sincères pour des moments feints, de comédie, parce que de toute façon son entourage ne les prenait pas au sérieux (dans l'épisode 2, elle menace de se tuer, et son père n'y voit qu’un caprice, une mise en scène), mais nous (et Tae Woong), on voit bien la solitude, la souffrance et la peur qui se cachent sous l’armure devenue une seconde peau.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

A cause de cette armure, Bo Ra n’est pas évidente à aimer dès le début, c’est certain. Sa toute première scène nous la montre enfant capricieuse persuadée que si elle dépense assez d’argent, elle pourra se soustraire aux règles, et par la suite on la verra houspiller un employé, le virer injustement, être mauvaise avec son staff, et également humilier Tae Woong devant ses amis ou devant des inconnus. Elle n’a aucune considération, semble-t-il, pour les sentiments des autres, et est restée immature, avec une dose de cruauté en plus. Tae Woong ne se laisse jamais impressionner et voit très rapidement sous le masque, mais il n’en reste pas moins que le personnage n’est clairement pas d’emblée sympathique. Malgré tout, Sung Yuri, je trouve, fait briller des moments de vulnérabilité au milieu de tout ça, et, surtout, on assiste à une très jolie progression du personnage qui, au contact de Tae Woong, devient quelqu’un de meilleur, tout en ne perdant pas tout à fait son identité. C’est-à-dire qu’elle garde son côté rentre-dedans, et son égo, et elle ne devient pas subitement quelqu’un de doux qui arrive parfaitement à communiquer avec son entourage, mais, tout de même, elle apprend à faire plus attention aux autres, à montrer son appréciation. Bref, elle devient une meilleure personne, et utilise son énergie et son esprit combattif à meilleurs escients. Il y a des moments, j’avais envie de l’applaudir, comme lorsqu’après un baiser surprise dont elle ne voulait pas, elle exprime la trahison que c’est de la part de quelqu’un en qui elle avait confiance ; ou bien comme lorsque Tae Woong voudrait qu’elle quitte un emploi qu’elle s’est trouvé et qu’elle aime, et qu’elle lui répond que non, qu’elle aime prendre son indépendance, qu’elle n’a pas l’intention de passer du joug de son père au sien et qu’elle espère bien qu’il la respecte plus que ça. Et à la décharge de Tae Woong : oui.

 

J’aimais beaucoup ces deux personnages ensemble. Elle, vive et jamais dans la retenue, et lui, calme, à l’aura reposante. C’était gratifiant de les voir déteindre l’un sur l’autre, de voir Bo Ra retrouver plaisir à la vie, et s’ouvrir, pas juste à Tae Woong, mais aux autres en général. Oui, c’est de lui dont elle est le plus proche, clairement, et le drama est concentré sur leur relation, mais elle créé des liens avec d’autres personnages également, et sa nouvelle romance n’est pas tout ce qui change dans sa vie.

 

 

La base de la boxe, tu sais ce que c’est ? Ne pas fermer les yeux. Mais ma première fois, j’avais tellement peur d’être frappé que je n’arrêtais pas de fermer les yeux, et me suis pris encore plus de coups. […] Tu as beaucoup de peurs, hein ? Chaque fois que tu prends tes médicaments, tu as l’impression d’accepter que tu es malade, et c’est pour ça que les prendre t’effraie, pas vrai ? […] Mais même si tu as terriblement peur des coups, ne ferme jamais les yeux. Ne t’enfuies pas… et n’aies pas peur.

Tae Woong à Bo Ra, episode 5


 

Comme Tae Woong comprend les peurs de Bo Ra, sa solitude, ce qui se cache derrière ses rejets et son agression, petit à petit, à force de patience mais sans se laisser marcher sur les pieds (sauf quand il le veut bien), il trouve les éclats de miroir qu’elle a plantés dans le cœur et les yeux, et les retire doucement.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Et en retour, elle le ramène à la vie.

 

*cue in Evanescence song*

 

 

 

…Tae Woong, emporté par la Reine des Neiges

 

Je crois bien que Tae Woong, à ce jour, est mon rôle favori de Hyun Bin. Sa seule compétition est son rôle dans Crash Landing on You, mais ces deux-là sont clairement mon top2, et, par contre, à un niveau superficiel et esthétique, c'est clairement The Snow Queen qui l'emporte. J'aime tout particulièrement Hyun Bin dans ce drama, et Tae Woong est un personnage attachant et émouvant, calme et en douceur, auquel j'avais envie de faire tous les câlins du monde. Le pauvre, il en avait bien besoin.

 

La Reine des Neiges dont je parle dans le titre de cette sous-partie, c'est Jung Kyu, son meilleur ami.

 

[spoiler] Au début du drama, j’avais pourtant plutôt qu’à Kay ou Gerda, j’avais associé Bo Ra au personnage de la Reine des Neige, tout simplement parce que le drama fait lui-même l’association, Tae Woong s’étant rendu en Laponie à la recherche de Bo Ra, sa reine des neiges décédée. Mais, en vérité, [/spoiler] la Laponie est envisagée comme une « terre des morts » en général. Bo Ra, enfant, essayait de s’y rendre pour retrouver sa mère, sa propre « Reine des Neiges », et la Laponie, ce pays froid et lointain, devient simplement l’endroit où vont les gens qui nous sont chers lorsqu’ils meurent. La « Reine des Neiges » n’est pas un personnage dans le drama : elle représente ceux qui nous manquent, et qui nous ont été cruellement enlevés.

 

L'épisode 1 du drama se déroule pendant la jeunesse des personnages, et est beaucoup centré sur la relation entre Tae Woong et Jung Kyu, de leur rencontre à la mort de Jung Kyu, en passant d'abord par leurs débuts antagonistes puis leurs jours de complicité où ils faisaient tout ensemble. Jung Kyu fait partie de ces personnages qui, dès le début, ont "tu vas mourir" écrit sur le front, donc sa mort n'est pas un choc pour nous, mais pour Tae Woong c'est une autre histoire, d'autant que Jung Kyu ne se contente pas de mourir : il met fin à ses jours. Tae Woong se retrouve accablé de culpabilité, ayant le sentiment d'avoir provoqué le suicide de son ami, car ils se sont quittés sur une dispute où Tae Woong a lancé quelque chose de blessant à Jung Kyu après que Jung Kyu l’ait lui-même blessé. Bien entendu, rien n’est de sa faute en vérité, mais c'est humain de se sentir coupable, et le traumatisme est tel qu'il abandonne tout. Il cesse d'exploiter son talent pour les maths, met fin à ses études, change de nom, et va vivre une semi-vie inspirée des rêves de son ami décédé, comme pour continuer à le faire exister, sans aspirer à être heureux lui-même.

 

 

Je lui ai dit que je ne voulais pas d’un ami comme lui. Je n’oublierai jamais le regard de Jung Kyu à ce moment-là. Je n’ai jamais cessé d’y repenser. Si je n’avais pas dit ces mots-là à ce moment-là, si j’avais été plus patient… Jung-Kyu ne nous aurait peut-être pas quittés. […] Tu veux savoir pourquoi je vis comme ça ? […] Je vis comme ça parce que j’ai le sentiment d’avoir trahi Jung Kyu. Mais c’est parce que je vis comme ça que je suis encore en vie.

Tae Woong à un ancien camarade et ami, épisode 8

 

 

Contrairement à Bo Ra, Tae Woong n'est pas devenu "mauvais" : il continue de voir le bon chez les autres, et c'est quelqu'un de très décent et bon avec les gens. Mais comme Kay glacé dans le palais de la Reine des Neiges et ayant oublié son ancienne vie, Tae Woong a laissé sa vie entière pour ne plus vivre qu’à moitié, sans réellement progresser (il devient boxeur, une discipline dans laquelle il n’excellera jamais, comme le dit son coach), comme gelé.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Jusqu’à Bo Ra.

 

[spoiler] (Qu’il sauve elle-même d’une tentative de suicide, du reste, et peut-être de futures tentatives, donc, dans un sens, il arrive à faire avec elle ce qu’il n’a pas pu faire avec Jung Kyu.) [/spoiler]

 

Bo Ra lui revient d’une époque avant la Reine de Neiges/la mort de Jung Kyu, et lui ramène la chaleur, lui donne envie d’être heureux à nouveau. Elle le force à confronter Jung Kyu, à réexaminer sa culpabilité, et à voir que peut-être, il est temps de reprendre sa vie.

 

Par ailleurs, en même temps que Bo Ra le ramène à la vie, il renoue sa relation avec sa mère, encouragé par Bo Ra, justement. Il aurait certainement essayé et réussi sans, mais, néanmoins, il se confie à Bo Ra et, comprenant bien le manque que c’est de perdre une mère, elle le pousse à ne pas abandonner. Je vais pas vous mentir, au début, la mère de Tae Woong faisait partie des personnages qui m’agaçaient sérieusement. Je pouvais comprendre qu’elle en veuille à son fils de s’être barré en laissant tout en plan, elle y compris, mais quand on découvre un peu plus ce qui s’est passé, j’ai commencé à la trouver très injuste. Cela dit, au fil du drama, les choses évoluent pas mal, et elle aussi, j’ai eu plusieurs fois envie de l’applaudir, généralement quand elle et Tae Woong parlaient de Bo Ra, où la mère de Tae Woong s’avère être d'excellent conseil. La reconstruction de la relation entre Tae Woong et sa mère, et plusieurs de leurs scènes les plus émouvantes sont donc étroitement liées à Bo Ra.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Et même si Bo Ra n’est pas indispensable à cette relation, dans la construction du drama on constate quand même que c’est après l’avoir retrouvée que plusieurs personnes (bienveillantes) du passé de Tae Woong réapparaissent dans sa vie. Bo Ra n’a rien à voir avec le fait que Tae Woong tombe sur d’anciens camarades de classe, mais symboliquement, avec Bo Ra revient toute la vie passée de Tae Woong, avec laquelle il se réconcilie petit à petit.

 

Donc, oui : Tae Woong/Gerda aide Bo Ra/Kay à se débarrasser des éclats de miroir qui lui empoisonnaient le cœur et l’empêchaient de voir le beau du monde et des autres ; et en retour Bo Ra/Gerda réchauffe Tae Woong/Kay, le libère de l’emprise de la Reine des Neiges/son deuil de Jung Kyu, et le réveille de son long sommeil gelé.

 

 

…en conclusion

 

J’ai beaucoup aimé ce drama. Je l’ai trouvé émouvant, touchant, et loin des lourdeurs que je redoutais même si, oui, forcément, il est souvent triste. Le drama ne traine pas en longueur (du moins, je n’ai pas trouvé, mais tout le monde ne partage pas mon avis, plusieurs personnes ayant trouvé la seconde partie trop lente), les personnages secondaires ne me sont pas sortis par les yeux, Hyun Bin et Sung Yuri font tous les deux du très bon boulot, et leur bonheur m’a tenu à cœur. Je ne pense pas que The Snow Queen était parfait, et il aurait pu, en particulier, avoir une conclusion mieux écrite, mais voilà : j’aimais les personnages, j’avais envie de les voir ensemble, je me suis émue de leurs tragédies, je me suis amusée, attendrie et attristée avec eux, et à mes yeux, ça en fait un drama réussi.

[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕
[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕[Sauvés des neiges] The Snow Queen  눈의 여왕

Aussi, à un moment donné, il y a un poster de Point Break, donc de Keanu Revees :

 

 

Donc vous voyez bien que c’est un bon drama !

 

 

 

1Elles sont signées P.J. Lynch, et sérieusement, je les trouve superbes. Vous pouvez les voir dans cette vidéo, et visiter son site officiel : ici. => reprendre la lecture

 

 

 

Sur ce plus d'histoires d'amour qui malmènent le coeur, un peu (ou beaucoup):

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :