[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu 私が恋愛できない理由

Publié le 5 Juin 2020

J’ai été charmée par le casting de ce drama et me suis prise d’affection pour ses personnages, mais le manque de subtilité de la série et sa conclusion décevante m’ont empêchée de pleinement l’apprécier.

 

 

Diffusé en 2011

Sur Fuji TV

10 épisodes d’1h puis 45 minutes environ

Réalisé par Ishii Yusuke & Namiki Michiko

Ecrit par Yamazaki Takako & Sakaguchi Riko

 

Avec :

Karina : Fuji Emi

Yoshitaka Yuriko : Ogura Saki

Oshima Yuko : Hanzawa Mako

Tanaka Kei : Hasegawa Yu

Hagiwara Masato : Shiraishi Takumi

Inamori Izumi : Shiraishi Misuzu

Etc

 

Dontesque ?

Pour des raisons de budget et pour avoir une présence à la maison, trois anciennes élèves du même lycée décident de vivre sous le même toit. Toutes trois très différentes, elles ont en commun de vivre une traversée du désert, niveau romance, et elles décident d’y mettre fin ensemble.

 

 

Fiche Ecrans d'Asie: ICI

Merci à la personne anonyme ayant fait la recommandation

 

 

oOo

Bien que j'apprécie plusieurs membres du casting, ce drama n'était pas du tout sur mon radar. Mais il était dans la liste des recommandations faites par les lecteurs et lectrices de ce blog, donc je me suis dit « pourquoi pas », et sans franchement prendre le temps de lire le synopsis, je me suis lancée. Malheureusement, et je m'en excuse auprès de la personne ayant fait la recommandation, je ne peux pas dire que le drama ait été un coup de coeur. Je n'ai pas détesté, loin de là, mais je n'ai pas été très emballée non plus, ce qui me rend triste, parce que 1/ j'aime bien être emballée par ce que je regarde 2/ c'était une recommandation et je n'aime pas faire de la peine aux gens et 3/ il y a des tas de choses dans ce drama que j'ai appréciées, mais que j'aurais pu/dû apprécier plus, et le sentiment de gâchis est toujours désagréable.

 

En fait, ce qui est triste c'est que ce drama a réussi à faire la partie la plus importante du boulot, à savoir me faire apprécier ses personnages principaux. Non seulement parce que je trouve les trois actrices très attachantes, et même particulièrement adorable pour Oshima Yuko, mais aussi parce que les personnages me plaisaient, dans leurs qualités et leurs défauts, et que j'avais envie de voir leurs vies s'améliorer.

 

Mon plus gros faible a été pour le personnage qui, apparemment, a agacé le plus de monde, à savoir Mako, interprétée par Oshima Yuko. Parce que c'est vrai que j'ai un petit faible pour ce genre de personnage qui manque d'expérience, prend les choses très à coeur, se lance sincèrement et sérieusement dans tout, et se fait souvent avoir. Je comprends que sa naïveté puisse en irriter certains, mais personnellement, à la voir aller de mauvaise expérience en mauvais expérience (en seulement six mois de vie, elle cumule sévère, entre [spoiler] soeur indigne, connard hypocrite, connard manipulateur, [/spoiler] et société sexiste qui en rajoute une couche)(mais la société sexiste, c’est permanent et pas limité à elle, bien sûr), j'avais juste envie de la prendre dans mes bras pour la réconforter... mais, oui, aussi, de lui dire de se défendre un peu plus, et peut-être se trouver de nouveaux objectifs dans la vie, parce que l'amour ne lui réussissait visiblement pas. Et c'est d'ailleurs exactement ce qu'elle commence à faire, décidant de miser sur ses talents pour trouver une place dans la vie qui lui convienne, et lui offre une base plus solide.

[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由

« Trouver sa place », c’est aussi l’objectif de Saki, interprétée par Yoshitaka Yuriko, qui galère méchamment. Elle rêve de travailler dans l’édition, et même d’écrire, mais personne ne veut l’engager, si bien qu’elle se retrouve à mentir sur sa profession à sa famille et son entourage, bossant secrètement en tant qu’hostess la nuit. Son travail d’hostess l’a rendue pas mal cynique sur la question de l’amour, et elle a plus tendance à accumuler les sex-friends qu’à chercher quoi que ce soit de sérieux. Ce qui, en soi, n'est pas un mal, mais, en revanche, le fait qu’aucune compagnie ne veuille d’elle lui donne le sentiment que le monde n’a pas de place pour elle, et elle a envie de tout fuir, en particulier elle-même. C’est là qu’elle fait la rencontre de Takumi, un homme qu’elle découvrira plus tard marié (on le sait avant elle, nous), et qui partage son sentiment de ne pas être à la hauteur des attentes des autres. La relation qui s’installe entre eux est finalement plutôt triste pour Saki, parce qu’elle et Takumi deviennent "compagnons de fuite", et vivent ce qu’on pourrait décrire comme une relation adultère platonique (à voir si ça évolue dans autre chose, mais je vous laisserai découvrir les détails), dans laquelle Saki, en manque de quelqu’un qui la comprenne, se lance bien plus franchement que Takumi, et n’est finalement que son « numéro 2 », ce qui ne fait pas du bien à sa self-estime déjà malmenée. La question étant de savoir si ça va l’enfoncer, être la piqûre de réveil dont elle avait besoin pour se ressaisir, ou peut-être juste devenir un moment en dehors de la réalité qui lui permette de relever la tête hors de l’eau puis nager vers le rivage.

[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由

Enfin, notre trio d’héroïnes est complété par Fuji, interprétée par Karina (qui est très bien dans ce rôle, je trouve). Tous comme ces deux amies, Fuji devra finir par se demander où est véritablement sa place dans la vie, mais pour elle, le gros travail qu’elle a à faire est surtout d’apprendre à mieux communiquer avec les autres. Chaque personnage a droit à sa ou ses romances, et ces romances leur apprennent différentes choses. Fuji, elle, a sa relation avec Yu (Tanaka Kei, très à mon goût dans ce drama), relation qui a déjà connu un faux-départ, et ne semble pas vouloir progresser parce qu’ils ont beau être très proches, très complémentaires et très bien se comprendre sur des tas de choses, ils sont infoutus de se dire les choses en matière de sentiments. Leur relation est d’ailleurs mise en parallèle avec celle de Takumi et sa femme Misuzu (Inamori Izumi) dont le mariage est mis à mal par l’incapacité des deux époux à communiquer comme il faut, si bien que l’une se sent délaissée et l’autre inadéquat. Ils s’éloignent l’un de l’autre non pas parce qu’ils n’ont plus de sentiments l’un pour l’autre, mais parce qu’ils n’arrivent pas à se parler. Yu a d’ailleurs un souci similaire pendant quelques épisodes avec la jeune femme qu’il fréquente. Pour Fuji le challenge est donc d’apprendre à être honnête avec elle-même, avec les autres, et agir, exprimer ses sentiments, afin de ne pas passer ensuite des années à regretter de n’avoir rien fait.

[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由

Les trois personnages sont attachants, et elles ont des blocages que je comprends. De la sef-estime dans le caniveau de Saki, aux difficultés à se défendre de Mako en passant par celles à s’exprimer de Fuji, je me retrouvais un peu dans chacune d’entre elles, et j’avais toutes les trois envie de les voir surmonter ces blocages et évoluer pour être plus heureuses. Donc ça partait plutôt bien, finalement !

 

J'ai également apprécié que, si le drama commence par un montage de diverses raisons pour lesquelles plusieurs personnes ne trouvent pas l'amour, si les héroïnes du drama se définissent elles-mêmes comme embarquées dans une quête pour sortir du désert sentimental, et si le drama suit effectivement cette quête pour trouver le bon compagnon, il ne présente pas non plus ça comme la seule façon d'obtenir le bonheur. Les personnages subissent des pressions extérieures (par exemple celle de la mère de Fuji qui n'arrête pas de la tanner pour qu'elle se trouve quelqu'un) et ressentent d'autant plus la pression qu'elles vieillissent, mais Mako a beau dire que le seul moyen de devenir "numéro 1" est via le couple (cf. épisode 10), il me semble que ce n'est pas ce que la série nous met sous les yeux.

 

Cette histoire de "numéro 1", c'est un truc qui revient plusieurs fois dans le drama, l’idée étant de devenir « la meilleure » aux yeux de quelqu’un. Ca peut être dans un couple, mais on peut également s'épanouir et exceller à son travail, et devenir numéro 1 aux yeux de collègues, ou même de soi-même. Il me semble que c'est que le drama démontre via le parcours de certains de ses personnages, principaux comme secondaires, qui ne choisissent pas de poursuivre leur romance mais à la place trouvent leur satisfaction dans une réussite professionnelle et des changements à leur personne qui, sans qu'ils se trahissent (il ne s'agit pas de changer complètement qui ils sont), les rendent plus heureux. Un personnage secondaire ([spoiler] l'ex-fiancée de Yu [/spoiler]), notamment, allait passer d'un homme à un autre, mais change d’avis, et se distance des deux, parce qu'elle disait attendre que quelqu'un lui créé une place dans ce monde, mais elle décide finalement de se créer sa propre place, et n’en semble que plus épanouie et libérée.

 

Par ailleurs, les romances ne sont pas les seules relations dans lesquelles on peut trouver de l'appréciation, du soutien et de la valorisation, et sans spoiler du tout, indépendamment du statut amoureux de chacune des trois protagonistes, c'est sur elles qu'on quitte le drama tandis qu'elles regardent un spectacle qui était destiné aux couples. Le long de la série, nos héroïnes qui, au début, se lamentaient que l'amitié entre femmes est bien superficielle et fragile, prouvent tout le contraire, en se soutenant pendant les coups durs. J'ai vraiment aimé les voir construire leur amitié, se réjouir de voir la lumière allumée quand elles rentrent à la maison, trouver du réconfort dans la présence des autres, boire un coup quand ça n'allait pas, etc. Et si, parfois, il y a inévitablement des disputes, j'ai trouvé que, finalement, il y en avait très peu, et leur relation semble fonctionner et leur faire du bien à toutes.

[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由

Jusque-là, franchement, tout a l'air d'aller bien, mais je vais entrer dans ce qui m'a empêchée de m'impliquer entièrement dans le drama, puis ce qui m'a déçue.

 

Pour ce qui est des problèmes d'implication, mon souci est que je trouvais que le drama sonnait souvent forcé et un peu faux. Par exemple, j'ai dit que les héroïnes s'entendent très bien, et c'est le cas, il y a très peu de clashs entre elles, et j'étais contente de voir une relation aussi positive entre femmes. Mais parfois, ça paraissait étrange ? Par exemple, dans l'épisode 10, deux personnages se rencontrent ([spoiler) Saki et Misuzu, qui à ce stade est au courant de la relation de Saki avec son mari [/spoiler]) et elles auraient toutes les raisons du monde d'avoir une discussion un peu houleuse, mais à la place, elles restent hyper civiles. Sans dire que c'est une mauvaise chose, sur le moment je n'ai pu m'empêcher de me faire la réflexion que ça ne sonnait pas vrai, que les personnages ne faisaient pas assez humains, mais étaient lissés pour créer une jolie scène reposante. Et ce n'est pas quelque chose qui me dérange toujours, mais ça arrive plusieurs fois dans le drama, et surtout, de base, il me donnait déjà un sentiment de faux, parce qu'il est trop "habillé" de jolies tournures.

 

Déjà, chaque épisode s’ouvre et se termine sur des scènes où une personne mystère (lol)(je ris parce que c'est pas mystérieux du tout et l'insistance du drama pour garder son visage caché comme si on n'avait pas grillé le truc à des kilomètres est amusante) tape des textes courts dans un café, les textes ayant chaque fois un thème en commun avec l’épisode qu’on s’apprête à regarder/qu’on vient de regarder. Chaque épisode, je n'ai pu m'empêcher de me dire que cette personne était en train d'écrire les platitudes les plus vagues possibles et que pour un lectorat n'ayant pas le drama sous les yeux, c'était quand même assez zéro comme lecture. Et honnêtement, même pour moi qui avait le drama devant les yeux, ça avait quelque chose de "faussement profond" qui desservait le drama plus qu'autre chose parce que, du coup, il semblait se donner des airs sans avoir la matière pour les justifier (après en tant que spécialiste de la fausse profondeur, je ne peux pas entièrement jeter la pierre). Et puis, surtout il y avait… les métaphores… tellement... de... métaphores...

 

Vous savez, je pense, que je ne suis pas du tout fermée aux métaphores, et que j'en utilise moi-même plein, surtout si elles sont pourries... mais je suis pas autrice donc j'ai le droit, et surtout, même moi je n'oserais pas en utiliser autant. Le drama, lui, tournait à un minium de une par épisode, mais parfois plus, et on ne parle pas juste de métaphores visuelles récompensant le spectateur attentif, mais de métaphores énoncées noir sur blanc, histoire d'être bien sûr qu'on voit que le drama est poétique et profond, quitte à faire parler les personnages comme aucun humain ne parle. Je vous donne deux exemples :

.

 

- Les pommes (comprendre : les gens, dans le contexte) abîmées ont meilleur goût [...] Parce qu'elles doivent guérir ces blessures, elles sont un peu plus sucrées [...]

Episode 4

 

- L'amour, c'est comme un puzzle [...] Il faut faire attention à bien mettre toutes les pièces où il faut, sinon ça ne tient pas. [...] Peut-être que mon puzzle n'a pas les bonnes pièces pour l'amour ou le mariage. Donc je vais devoir trouver ces pièces par moi-même.

Episode 7

 

 

Ok, je n'ai pas rencontré tous les humains au monde, donc peut-être qu'en fait il y a des gens qui parlent comme ça... Il y aussi une métaphore avec un collier, une avec une poutre, une avec du jambon, etc, etc. Beaucoup de métaphores. Trop de métaphores. Y a un moment donné, ça fait sembler les personnages moins naturels, et ça s'ajoute au reste.

 

Enfin j'ajouterais le fait que certains ressorts sonnent également trop artificiels, et précipités. Mon exemple favori étant un gamin dans la dernière partie du drama qui, en plus d'être très mauvais acteur (je sais, je sais, il est jeune, mais néanmoins, on a vu bien meilleur) est surtout très évidemment juste un outil pour rapprocher deux personnages rapidement. Il n’est là que pour qu'un des personnages féminins, de nature très maternelle, puisse s’en occuper et entamer une romance très accélérée avec son père.

 

Bref, il se dégage quelque chose d'artificiel de ce drama, je trouve. On voit trop les efforts qu'il fait. Et je comprends très bien que c'est sans doute le cas de dramas que j'aime, donc il y a certainement une simple question de feeling, d'affinité, qui a fait que, ici, cette artificialité m'a dérangée, et empêchée de tout à fait m'impliquer émotionnellement dans le drama.

[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由

Et puis, il y a la fin...

 

Pour résumer sans spoiler: je trouve que le drama se plante dans la conclusion aux histoires de deux de ses personnages centraux (et deux sur trois, c'est con, quand même), parce qu'il ne répond pas aux enjeux qu'il avait, à mes yeux, posés, si bien que c'est comme s'il concluait les mauvaises histoires. Et ça laisse sur un sentiment de déception, ce qui a forcément coloré ma dernière impression et mon appréciation globale de la série.

 

 

(Je tiens à ce que vous sachiez qu’à ce moment de l’article, il y avait précédemment une illustration de l’idée via l’histoire de Pinpin le Lapin amoureux de Popotte la Carotte, et que j’ai coupé ce passage parce que c’était devenu hypra long -c’était une histoire d’amour épique, j’étais supra inspirée- et plus super en rapport avec l’article… mais Pinpin et Popotte finissent tous les deux heureux, même si pas ensemble, ne vous inquiétez pas)(les reviews, c’est comme les puzzles, il faut mettre les pièces là où il faut, et quand une pièce ne rentre pas, même si c’est tentant de frapper au marteau jusqu’à ce que ça rentre, des fois on s’explose les doigts par accident)

 

 

Maintenant pour les détails…

 

[spoiler]

 

Le drama, clairement, veut qu’on espère une fin heureuse pour les personnages, je voulais effectivement une fin heureuse pour ces personnages, et à la fin ils ont tous une fin heureuse. Donc en théorie je devrais faire péter le champagne, mais leurs happy-ends, pour Mako et Fuji, à mon sens, ne correspondent pas à ce qu’on m’avait raconté jusque-là.

 

L'histoire de Saki est celle qui, à mon avis, se termine comme elle devait se terminer.: elle obtient le travail qu’elle voulait, trouve sa place dans le monde, cesse de mentir aux autres, se défait d'une relation qui ne lui faisait plus de bien, et ressort de tout ça avec la sef-estime qui lui faisait grandement défaut. Yes ! Good ! Champagne !

 

Avec Mako, les choses commencent déjà à se gâter. Après deux relations décevantes (et carrément abusive pour la seconde), Mako finit par décider qu’il est temps pour elle d’apprendre à être toute seule, et de valoriser ses talents pour se lancer dans une carrière qui lui plaise et dans laquelle elle puisse s'épanouir. Ce faisant, elle tombe sur son nouveau patron (cuisinier, vu qu’elle bosse dans un restaurant à présent), père célibataire car veuf, et une nouvelle romance se dessine pour elle. A la fin du drama, elle a donc une nouvelle relation, avec gamin et bague à la clé (et le type précise bien que ce n’est pas une demande en mariage, mais bon, l’implication pour le futur est claire quand même). En soi, ce ne serait même pas une si mauvaise fin, parce que Mako a toujours été du genre à vouloir une relation sérieuse et solide, qu’elle a toujours eu quelque chose de maternel, et parce qu’en plus j’aimais bien le cuisinier donc je shippais et laissez-moi tranquille okay ;A; Donc, au fond, j’étais même un peu contente de voir qu’ils étaient ensemble, mais c’est fait de façon hyper rapide, très artificielle (c’est là que le gamin qui joue mal intervient), et ça fait très ajout de dernière minute, comme si le drama s’était dit « oh merde, faut la caser !!! » alors que, justement, tout le parcours du personnage visait à lui faire comprendre que ce n’était pas grave si elle ne se « casait » pas, qu'elle pouvait être seule, et qu’il fallait qu’elle se découvre et se chérisse plutôt que de se forcer dans de mauvaises relations. Si le drama avait mieux fait les choses, cette dernière romance aurait peut-être pu fonctionner, mais en l’occurrence, ça m’a paru détonner. La happy-end de la découverte de Mako qu'elle peut être seule et tenir sur ses propres jambes n'aurait pas dû être de se trouver un mari et un fils en un claquement de doigt.

 

Cela dit, c’est véritablement la conclusion à l’histoire de Fuji qui m’a frustrée, parce qu’autant je pense que Mako aurait soit dû finir la série célibataire soit avoir droit à une dernière romance bien mieux amenée, autant Fuji, elle, à mes yeux, aurait effectivement dû finir la série en couple avec Yu. Alors oui, à la fin, elle a appris quelques trucs sur les bienfaits de l’action et la communication, et elle n’a plus les mêmes positions sur l’idée de romance qu’avant, donc elle a fait du chemin, mais bordayl, on a passé 9 épisodes à regarder Fuji et Yu se tourner autour, se rapprocher, et ENFIN être ensemble et heureux d'être ensemble... tout ça pour qu'un épisode plus tard, on nous sorte un « et il part aux USA, elle décide d'y aller avec lui mais finalement, non, elle reste sur place, et peut-être un jour il reviendra ». J’aurais eu moins de mal si les questionnements de Fuji sur son futur et sur ses ambitions professionnelles avaient été plus abordées avant ça, mais en l’occurrence c’était juste frustrant de voir que deux personnages que le drama avait passé neuf épisodes à enfin « mettre ensemble » après beaucoup de travail sur eux-mêmes, se séparaient pour un truc, certes valable dans l’absolu (si ces personnages étaient de vrais gens, j’aurais pas discuté…), mais qui, de même que pour Mako, faisait très ajout de dernière minute, et virage pas en accord avec les objectifs posés par le drama jusque-là, ces objectifs qu'il s'était évertué à me faire prendre à coeur.

 

[/spoiler]

 

Peut-être que si le drama m’avait semblé plus humain, peut-être que si j’avais été plus embarquée, je n’aurais pas eu la même réaction. En l’occurrence, c’est vrai, parce que le drama ne m’apportait rien de bien profond, j’espérais au moins avoir droit à un sentiment de satisfaction, et j’ai donc été déçue. « Tout ça pour ça ? », quoi…

 

En conclusion, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas été transportée par ce drama. Il y a des choses que j’aime bien dedans, dont ses personnages, ses interprètes, et son idée que la « réussite romantique » n’est pas le seul moyen de s’épanouir dans la vie, mais j’ai aussi trouvé qu’il sonnait trop souvent un peu faux, artificiel, et sa conclusion m’a particulièrement laissée sur ma faim. Ca se laissait regarder, mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable, donc.

[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由
[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由[Traversée du désert et autres métaphores] Watashi ga renai dekinai riyuu  私が恋愛できない理由

 

Sur ce, d'autres jdramas centrés autour de relations entre femmes: