[Off] 8-9 aout 2020: The romance of Tiger and Rose

Publié le 8 Août 2020

Samedi 8 – Dimanche 9

Vous pourriez vous lancer dans

 

 

The romance of Tiger and Rose

 

The Romance of Tiger and Rose est un drama chinois de 24 épisodes diffusé en 2020, et dans lequel une jeune scénariste de drama s’endort après avoir bossé longtemps sur son script et se réveille à l’intérieur du drama qu’elle écrivait. La voilà coincée dans le corps d’un second rôle détesté par les autres personnages et qui, après avoir forcé le héros à se marier avec elle, est censé mourir à l’épisode 3. Comme elle n’a pas l’air de se réveiller, notre personnage principal va faire ce qu’elle peut pour survivre mais, à la fois, éviter que le scénario se casse trop la gueule, parce qu’elle espère que si elle arrive à maintenir la trajectoire de l’histoire, elle finira par sortir de là.

 

Je vous propose ce drama parce que…

 

1. Je l’ai terminé. Okay, ça parait pourri comme raison, mais c’est assez rare que je commence un drama chinois et le termine, finalement… Même quand je les aime énormément au début, je finis généralement par trouver le temps long, me lasser, et abandonner, voire même juste oublier de regarder la suite. Tiger and Rose, c’est vrai, s’est facilité la tâche en ne faisant que 24 épisodes, ce qui est plutôt court par rapport à quasi tous les dramas chinois que j’ai tentés ces dernières années, mais, tout simplement, il n’a pas relâché mon attention, je l’ai regardé jusqu’au about en ayant toujours envie de découvrir la suite, et en me sentant toujours impliquée dans son déroulement. J’ai décidé que ça comptait pour quelque chose, voilà >o<

 

2. Comme c’est souvent le cas des dramas historiques chinois, Tiger and Rose est esthétiquement très agréable, et j’ai particulièrement flashé sur la garde-robe de l’héroïne (la nôtre)(pas celle du drama dans le drama). Oh et sur le visage de Ryan Ding aussi (qui joue le héros). En photos, il ne me parle pas plus qu’un autre, mais je le trouve expressif, et dans le rôle d’Han Shuo, il était adorable, surtout quand il avait toute la douceur du monde au fond des yeux, et donc j’ai craqué. Mais surtout, les habits de l’héroïne (interprétée par Rosy Zhao, que j’ai trouvée très attachante).

 

3. Parce que l’héroïne est projetée dans une histoire dont elle connait la fin, on se trouve dans une situation de lutte contre le destin, et moi, c’est toujours quelque chose qui me plait. Enfin, pas que lutte, puisqu’elle cherche à la fois à échapper à celui de son personnage, et à préserver celui des autres. Du moins au début. Le drama joue avec le thème des choix, de leurs conséquences, et j’ai été particulièrement intéressée par ce qu’il fait de son second rôle féminin, celui de la Seconde Princesse Chen Chu Chu (interprétée par Zhou Zi Xin) qui était censée être le personnage principal de l’histoire, mais se retrouve sans cesse évincée par notre héroïne à nous, ce qui lui inspire pas mal d’amertume. Je ne dirais pas que le drama m’a fait énormément réfléchir, il est resté avant tout un visionnage très léger pour moi, avec surtout beaucoup de shipping, mais malgré tout son contexte et ce qu’il fait de ses personnages était intéressant, je trouve. (Il essaie aussi d’avoir une réflexion féministe sur les relations hommes/femmes et les rôles genrés, mais cet aspect m’a moins passionnée, en l’occurrence).

 

4. En parlant de shipping, il y a un second OTP dans le drama (mais je vous dis pas lequel), et même s’il est moins mis en avant et amené de façon un peu rapide, je vais pas vous mentir, j’étais investie dedans quand même. Je suis faible. De façon générale, de toute façon, j’ai apprécié beaucoup des personnages secondaires, avec un faible pour les serviteurs des personnages principaux qui se chamaillent pas mal, mais aussi les trois écrivains que l’héroïne consulte régulièrement pour qu’ils l’aident à trouver des façons de tordre l’histoire dans la direction qu’elle veut.

 

5. J’ai gardé l’OTP pour la fin, mais of course : l’OTP. Le drama est avant tout une romance et ce qui a rendu mon visionnage aussi addictif est que j’ai complètement adhéré à ce couple, qui m’a non seulement beaucoup fait rire, mais m’a carrément serré le cœur aussi, particulièrement sur la fin, alors qu’honnêtement, je ne m’y attendais pas. Si les personnages vivent des choses dures parfois, autant physiquement qu’émotionnellement, le drama reste quand même majoritairement léger, avec beaucoup d’humour, et c’est même ce qui fait qu’il est passé si vite et si bien pour moi, parce qu’il me mettait généralement de bonne humeur. Du coup, je ne m’attendais pas à ce qu’il puisse presque me briser le palpitant, mais, hé, apparemment si, et c’est à son honneur, car ça signifie que ces personnages me tenaient à cœur. J’ai particulièrement craqué pour la façon dont Han Shuo tombe très rapidement sous le charme et devient un idiot amoureux face à une Chen Xiao Qiàn qui ne calcule pas du tout ses sentiments, parce qu’elle a d’autres chats à fouetter. Il devient complètement gaga, et je n’avais que des « awwww » à la bouche et dans les yeux. Parfois, j’aurais juste aimé que le drama donne plus de gravité à certains actes et certaines révélations, mais dans l’ensemble, mon cœur de romantique était absolument ravi.

 

Okay, maintenant, par honnêteté, même si ces articles off se focalisent sur le positif, j’ai quand même deux trucs à dire :

 

1 / je n’ai pas été entièrement convaincue par la fin. Je ne dirais pas qu’elle me déplait, c’est plus que je la trouve abrupte, et qu’à mon avis la toute dernière partie aurait mérité d’avoir son propre épisode.

 

2/ j’ai été un peu dérangée par la façon dont le drama gère deux scènes d’agression sexuelle dont l’héroïne est victime. A chaque fois, l’agresseur est Han Shuo (une fois sans qu’il ait le contrôle de son corps, une fois où il a le contrôle de son corps), les deux fois il se reprend très vite, et à cause de la façon dont les scènes se déroulent et de leur contexte, ça ne m’a pas gâché le personnage, ni mon OTP, mais je remets en revanche en question la pertinence des scènes, et la façon dont elles sont gérées par le drama après les faits, l’une d’entre elles se retrouvant même incluse dans un montage romantique, alors que, sur le moment, elle avait clairement été présentée comme ce qu’elle était, à savoir une agression et une faute du personnage d’Han Shuo, qui la réalise d’ailleurs lui-même presque instantanément. Les deux scènes en soi n’ont pas vraiment impacté mon appréciation du drama, du personnage masculin, ou de la romance, mais je n’ai pas compris ce que faisait la série, pour le coup.

 

Voilà, je ne développe pas parce que l’article est censé être court, mais je ne voulais pas ne pas mentionner ces deux choses, et si vous voulez des précisions, n’hésitez pas à demander en commentaire, et je répondrai :)

 

 

Cet article bref a été écrit dans le cadre de mon mois off d'aout 2020

Pour voir les autres articles, cliquez sur l'image:

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #TV, #Drama, #Chine, #Off weeks, #The romance of Tiger and Rose, #Drama2020

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :