[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

Publié le 8 Septembre 2020

Ambigu et pas reposant pour le cœur, A Frozen Flower est une tragédie qui n’embarquera sans doute pas tout le monde, mais qui m’a pété le cœur.

 

 

 

Sorti en 2008

Dure 2h13

Réalisé par Yu Ha

Ecrit par Yu Ha

 

Avec:

Joo Jin Mo : le roi

Jo In Sung : Hong Rim

Song Ji Hyo: la reine

Etc

 

Dontesque ?

Ne pouvant concevoir un héritier avec sa femme, le roi ordonne au garde dont il est épris de coucher avec la reine à sa place, mais il n’avait pas prévu que des sentiments puissent naitre entre sa femme et son amant.

 

 

Fiche Ecrans d’Asie: ici

 

 

oOo

J’avais vu A Frozen Flower il y avait longtemps, et pour être honnête, les principaux souvenirs que j’en avais étaient les scènes de sexe explicites et la tristesse générale du film. Au-delà de ça, il ne me restait que des bribes de choses, et je me rappelais surtout n’avoir pas trop aimé le film, donc quand j’ai décidé de le revoir (parce que Limnium est dedans et que j’avais un article à écrire sur sa personne), j’appréhendais un peu. Mais la bonne nouvelle est que, cette fois, j’ai bien plus apprécié le film (que j’ai vu dans sa version Director’s Cut, je précise), même si j’en suis ressortie l’esprit engourdi et le cœur très lourd, parce que mes souvenirs n’avaient pas menti : le film n’est clairement pas joyeux. Oh, et il y a bien des scènes de scènes explicites (la passion charnelle est, après tout, au coeur de l'histoire), donc soyez prévenus de ça aussi si vous avez décidé de regarder le film en famille. Mais, surtout, oui, je suis sortie du film très triste, et pas non plus certaine de savoir exactement quoi penser.

 

A Frozen Flower est un film visuellement très riche, et, surtout très détaillé. C’est-à-dire qu’on y retrouve des décors qui seront familiers à quiconque a l’habitude des films historiques sud-coréens ou des sageuks, mais par rapport à ce que je vois d’habitude, j’ai trouvé qu’ A Frozen Flower avait une esthétique chargée en détails, avec plein de petits motifs et accessoires dans les décors. Personnellement, cela m’a plu parce que, à la fois, ça donnait un sentiment de richesse et d’opulence adéquats pour les personnages royaux, mais aussi, dans plusieurs plans, les décors sont si chargés qu’ils en semblent presque étouffants. Ils me rappellent ma chambre quand les murs étaient complètement cachés par une centaine de posters et photos : même si j’adorais mes posters et photos, lorsque j’ai fini par les enlever, ma chambre m’a soudain paru plus lumineuse, dégagée, et libérée. On dit qu’un intérieur encombré encombre également l’esprit, et les décors d’ A Frozen Flower, à mes yeux, expriment et accentuent l’encombrement des esprits des personnages qui croulent sous les responsabilités, les dilemmes, et les sentiments compliqués.

[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

En bonus, ils sont aussi super jolis.

 

Les décors, j’entends. Pas les personnages. Même si les personnages aussi, vu que le roi s’est formé un bataillon de jolis messieurs (les « gonryongwe », et il y a quand même Jo In Sung, Limnium , Song Joong Ki, No Min Woo et Hong Jong Hyun dans le tas ! Sacré niveau esthétique !) pour le défendre au quotidien.

[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

Mais les décors sont aussi super jolis, et dans l’ensemble, A Frozen Flower est une expérience visuelle prenante, avec des scènes qui sont particulièrement sorties du lot pour moi, comme celle où le roi chante lors d’un grand banquet (j’ai un faible pour les scènes de chant, c’est vrai) ou celle de l’attaque au début, où on tente d’assassiner le roi. L’assaut est subit et brutal, une véritable explosion de violence dans un film qui, de façon générale, est violent. Pas gore, pas bagarreur, et ce n’est pas un film d’action, mais il est intense et même quand on ne voit rien à l’écran, ce que subissent les personnages a de quoi retourner l’estomac [spoiler] (je pense en particulier à la castration punitive du personnage de Jo In Sung) [/spoiler]. Cette attaque du début n’est pas non plus la seule « explosion » du film, et A Frozen Flower est un film de pulsions : pulsions de violence, pulsions d’amour, de désir, de jalousie…

 

Cette intensité de l’histoire et de la mise en scène est égalée par celle de l’interprétation des acteurs, et j’ai adoré les deux performances centrales du film. Jo In Sung est un acteur qui, à l’époque où le film est sorti (depuis, je trouve qu’il a beaucoup progressé), ne me convainquait pas toujours, mais son point fort est, je trouve, l’émotion nue qu’il met dans ses personnages. Il n’était parfois pas très juste, mais il y avait quelque chose de brut à ses performances, et c’est exactement ce qu’il fallait à A Frozen Flower, où son personnage passe d’une certaine délicatesse (pas juste dans ses traits de visage) à une boule d’émotions violentes qui atteignent leur paroxysme à la fin. C’est Joo Jin Mo, cela dit, qui a encore plus retenu mon attention. J’ai souvent eu des expériences décevantes avec Joo Jin Mo (généralement pas par sa faute), mais dans ce film je trouve qu’il réussit avec brio à faire ressentir de la compassion pour un personnage qui se fait de plus en plus inquiétant au fil du film. Même en partant du principe que la reine et le personnage de Jo In Sung ne sont pas irréprochables (encore qu’à mes yeux ils n’aient pas commis de réelle faute), ils sont très faciles à prendre en pitié, alors que le roi nage plus dans le gris, et tend de plus en plus vers le noir, ivre de colère, de haine et de jalousie qu’il est. Ce serait facile de le haïr, purement et simplement, et on va pas se mentir, il m’a fait peur et je l’ai effectivement haï, mais Joo Jin Mo insuffle une tristesse à sa performance qui font du roi un personnage tragique qui m’a inspiré beaucoup de rancune et fureur mais aussi de la pitié

[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

Entre les performances et le reste, le film est loin d’être reposant pour le cœur, et les relations entre les personnages sont terriblement tordues.

 

Un truc dont je ne me souvenais pas du tout : le roi du film est le roi Gongmin, et sa reine est la reine Noguk, c’est-à-dire les mêmes souverains que dans le drama Faith, que j’aime énormément. Autant vous dire que le portrait peint par le film est très très différent de celui de Faith qui a hétéro-isé un roi historiquement bien plus porté sur les hommes que les femmes (straightwashing, toi-même tu sais). Dans A Frozen Flower, le roi n’est romantiquement et sexuellement pas intéressé du tout par sa reine (interprétée par Song Ji Hyo). Pour autant, ils ont une relation de respect et soutien, et ont même visiblement de l’affection et de l’appréciation l’un pour l’autre. Simplement ça ne va pas plus loin et le roi n’a d’yeux que pour son garde favori. C’est rendu très explicite, les deux personnages nous étant montrés autant dans des interactions platoniques mais intimes (comme coiffer les cheveux du roi, par exemple, une chose qui ne relèverait normalement pas des devoirs d’un garde, et est plus présenté comme une interaction d’amants) que, tout simplement, au lit. Leur relation, par ailleurs, n’est un secret pour personne, et ne semble même pas révolter qui que ce soit, au-delà du fait qu’elle suscite la jalousie d’autres gardes qui aimeraient bien avoir les faveurs et l’oreille du roi. Sinon, l’homosexualité du roi ne pose problème que parce qu’elle l’empêche de coucher avec la reine, et il choisit donc l’homme qu’il aime pour coucher avec la reine à sa place, parce que s’il doit avoir un enfant (et il doit, parce qu’il lui faut un héritier pour protéger le pays de l’emprise des Yuan qui rêvent de saisir le pouvoir), il veut un enfant de lui. Il n’avait juste pas prévu que sa femme et son amant développeraient des sentiments l’un pour l’autre.

[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

Encore que, personnellement, je n’ai jamais vraiment ressenti quoi que ce soit de romantique entre les personnages de Jo In Sung et Song Ji Hyo. On peut clairement voir leur relation progresser à travers leurs scènes de sexe et la façon dont elles se déroulent [spoiler] (d’abord elle pleure pendant les préliminaires donc il ne peut se résoudre à aller plus loin, puis ils s’embrassent et apprécient le sexe, puis ils cherchent activement à coucher ensemble, quitte à se cacher) [/spoiler]  et je pense qu’ils se croient amoureux (ils sont certainement prêts à risquer beaucoup l’un pour l’autre), mais à mes yeux leur connexion n’allait pas beaucoup plus loin que le physique (rien de mal à cela, hein ! enfin dans le contexte du film, c’est dangereux, mais sinon), et le reste n’était pas personnel.  Je pense que, surtout, ils trouvent chacun, dans cette relation physique, un bout de liberté, et que c’est de cette liberté qu’ils sont épris. Pour la reine, il y a aussi le plaisir d’être enfin touchée, bien sûr, et les deux personnages découvrent également quelque chose de nouveau, mais surtout, dans leurs moments ensemble ils sont enfin libres de disposer de leur propre corp, ce qui leur était étranger jusque-là. Coucher ensemble est une trahison, certes, mais aussi une forme d’émancipation et de révolte. Ce sont de petits moments d’évasion grappillés par deux personnages emprisonnés.

[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점
[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

Bien sûr, le roi est également dans sa propre prison, et la relation entre les deux personnages masculins est particulièrement compliquée.

 

De base, l’idée de forcer son amant à coucher avec sa femme, c’est pas exactement sain (histoire d’euphémiser grave), et clairement c’est une situation qui fait du mal à tout le monde, le roi inclus. A partir de là, les choses s’enveniment et le roi devient un véritable danger, et à la fois on sent qu’il essaie plusieurs fois d’offrir une porte de sortie à son amant. Les sentiments du roi pour le personnage de Jo In Sung sont plutôt clairs. La grande question, c’est : quels sont les sentiments du garde pour le roi ? C’est la question que se pose le roi lui-même, et je pense que différentes personnes y répondront différemment.

 

Lors de mon premier visionnage, j’avais pensé que oui, le personnage de Jo In Sung était bien amoureux du roi. Les personnages semblaient passer des moments heureux ensemble, à s’entrainer à deux, jouer de la musique, manger ensemble, se coiffer, etc. Par ailleurs, à l’époque, je ne m’étais pas attendue à une romance, il me semble, parce que je n’avais sans doute pas lu le pitch, et que, honnêtement, je n’avais juste pas l’habitude de films avec des relations homosexuelles donc dans ma tête c’était automatique que « garçon rencontre fille = future romance » et « garçon rencontre garçon = future amitié » (ah ouais, on m’avait joliment conditionnée, et à ma décharge c’est souvent comme cela que ça se passe donc j’avais appris par expérience). Si on n’a pas la future relation romantique et sexuelle en tête, lorsque le roi, ado, « flashe » sur le garçon plus jeune, et le garde à ses côtés pour tout faire avec lui, on peut simplement voir quelqu’un de solitaire se trouver un compagnon, un ami, qui plus tard deviendra plus que cela. Mais en ayant la suite en tête, soudain, l’intérêt du prince pour le petit garçon peut être interprété comme romantique, et donc plus glauque, avec une relation proche du grooming (l’acte de construire une relation avec un enfant, établir une connexion émotionnelle, gagner sa confiance et le préparer, parfois pendant des années, à une relation sexuelle plus tard), auquel cas les sentiments du personnage de Jo In Sung auraient de toute façon été manipulés, et il serait une victime. Dans un cas, le garde pourrait avoir des sentiments réels pour le roi, dans l’autre, même s’il en avait, ce ne serait que le résultat de son conditionnement. Ce sera au public de décider de son interprétation (personnellement, j'aime mieux voir cela de la première manière), mais en tous cas, le roi lui-même n’arrive plus à savoir si son amant est sincère, asservi, ou simplement intéressé par le pouvoir, et cette incertitude ronge le personnage, qui sombre de plus en plus.

 

Le fait est, cela dit, que sentiments mis de côté, la relation est profondément dysfonctionnelle de toute façon, et particulièrement étouffante pour le personnage de Jo In Sung.

 

Parce que, qu’on parle spécifiquement de grooming ou pas, le personnage, de même que tous les autres gardes, a été élevé depuis très jeune pour être dévoué au roi. Sans parler de sexe, on les a effectivement entrainés, conditionnés, et on leur a mis en tête que leur corps appartient au roi, qu’ils doivent mourir pour lui, même, s’il le faut. Le roi est peut-être vulnérable aux actions de son amant, dans le sens où il peut souffrir de sa trahison ou de ses mots par exemple, mais c’est lui qui détient tout le pouvoir (c’est bien pour ça qu’il peut forcer sa femme et son amant à coucher ensemble), et le personnage de Jo In Sung n’a aucun autre choix que d’être dans cette relation, et selon les termes du roi (d'où sa soif de liberté, et l'évolution de sa relation avec la reine). Il n’a aucune porte de sortie à moins que le roi se lasse de lui. Il est peut-être amant, mais il est avant tout sujet, et serviteur.

 

Vous vous en doutez : c’est un terrain fertile pour une tragédie, et le film ne se prive pas. Il m’a bien, bien brisé le cœur. Quoi qu’on pense des sentiments et de la relation entre les deux personnages principaux, une chose au moins est certaine : ils se déchirent et tout le monde souffre, moi incluse.

 

A la revoyure, A Frozen Flower est un film que j’ai beaucoup aimé, parce qu’il est émotionnellement puissant et m’a frappée droit au cœur, par juste son intensité, et les sentiments à fleur de peau de ses acteurs. En se penchant ensuite sur ce qu’il raconte, tout baigne dans l’ambiguïté, et une noirceur malsaine qui, je pense, ne conviendra pas à tout le monde, ce que je ne peux que comprendre. Pour ma part, néanmoins, je suis contente de l’avoir revu, même si je ne le rereregarderai pas de sitôt, parce que c’est trop éprouvant pour mon cœur toute cette histoire.

[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점
[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점
[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점[Pétale par pétale] A Frozen Flower 쌍화점

 

Et sur ce, plus de films sud-coréens historiques:

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :