[Un tour dans la chanson francophone] Gaël Faye

Publié le 29 Novembre 2020

 

Lire l'intro du projet et ses explications: ICI

 

 

 

Ce que j’ai écouté :

 

• le top10 spotify, qui comprend (à ce jour) les chansons Balade brésilienne, Tôt le matin, Kerozen, Respire, Lundi Méchant, Petit pays, Boomer, Chalouper, Seuls et vaincus et Only way is up

• l’album Lundi méchant

• l’album Pili pili sur un croissant au beurre

 

 

 

 

La personne qui m’a conseillé l’artiste :

@Bouhoub_

 

 

 

Du général rapide :

 

J’ai immédiatement accroché à la musique de Gaël Faye, et à l’émotion dans ses textes. Ce qui m’a le plus surprise c’est que si j’ai beaucoup aimé l’album Pili pili sur un croissant au beurre, j’ai encore plus aimé Lundi méchant ! En général, je gravite plus vers le style de rap qu’il y a sur Pili pili que vers le type de morceaux dans Lundi méchant, mais eh ¯\_()_/¯. Au final, j’ai aimé les deux, et c’est bien l’essentiel.

 

 

 

Des bouts de paroles qui m’ont particulièrement plu :

(bien sûr chaque extrait s'inscrit dans un contexte, et est meilleur dans ce contexte^^)

(et aussi il y a des tas d'autres paroles que j'aime, mais je pouvais pas tout mettre)

 

 

Pendant qu’on s’débattait dans une fournaise, les autres nous regardaient

Assis en charentaises à s’demander « c’est quoi à la télé ?

C’est quoi ces peuples qui crient à l’aide entre le fromage et le dessert ? »

L’humanité est plus fragile qu’une orchidée dans le désert

Quand le drame est bien trop grand, il se transforme en statistiques

Et lady Di a plus de poids qu’un million de morts en Afrique

L’ignorance est moins mortelle que l’indifférence aux sanglots

Les hommes sont des hommes pour les hommes et les loups ne sont que des chiots

[…]

Sur leur écran on est des bouts d’pixels perdus dans la foule

Et nos vies s’écoulent, coulent, pendant qu’le monde s’écroule

C’est cool

 

 

Ce soir c’est la pression

Je vois le réel de trop près

Les insignes des agents

Au sol, nos silhouettes à la craie

J’ai beau fermer les yeux

Je ne m’échappe jamais du ciment

Et au loin le chant des sirènes

Ne vient jamais de l’océan

Kerozen

 

 

Et chaque semaine, on reprend la rengaine

En se disant « demain sera peut-être mieux »

On affronte et combat certains problèmes

En achetant de petites pilules bleues

On n’est pas toujours aussi fort qu’on veut l’être

On essaye de faire comme l’on peut

On court après le bonheur à tout prix

Le lundi au soleil, le moral est pluvieux

Lundi méchant

 

 

Je vis dans mes chaos, je rembobine mes larmes, je reprends à zéro

Je tire à rêves réels, la gâchette à mes lèvres

Les mots fusent dans le ciel, se logent dans des comètes

JITL

 

 

Embrasse papa qui est resté au pays

Dis-lui qu’en France je ne grandis plus, dis-lui que je vieillis.

A-France

 

 

Y a des morts, des oxymores, des coups de balles verbales

Des ruptures grammaticales sur des caisses claires et cymbales

Ça s’emballe, sans label ça devient hardcore

Le réel est sans appel dans le couloir de la mort

Quand le chômage augmente, les rappeurs deviennent précis

Quand les médias nous mentent, les MC’s font les récits

Chaque block, chaque quartier, chaque secteur possède ses rappeurs

Le système est un arbre et le rap est sécateur

Fils du hip hop

 

 

Car dans la ville je meurs à nager dans des yeux

Des regards transparents qui me noient à petit feu

La zone est de mépris, la vague est d'indifférence

La foule est un zombie et je vogue à contresens

Tôt le matin

 

 

Mes dix chansons favorites (pour le moment, et dans l’ordre alphabétique) :

 

1. Blend – pour le coup je trouve juste la chanson fun… j’aime la rapidité du rap et le featuring ¯\_()_/¯

 

2. C’est cool – j’ai un faible pour les chansons autobiographiques de Gaël Faye donc…

 

 

3. Fils du hip hop – le morceau retrace l’histoire du rap de débuts engagés à présent plus égaré, et je trouve l’idée et la façon dont c’est fait extra ! En plus, le beat et le rap sont bien tranchants et *j’adore* ça. Niveau purement « son », cette chanson est particulièrement addictive pour moi.

 

4. Kerozen – c’est la première que j’ai écoutée et je vais pas vous mentir, les premières notes m’ont fait un chouïa peur, mais les paroles ont vite rattrapé la chose, et en fait, même si le morceau est triste, j’adore sa douceur dans la mélodie.

 

;

 

5. Lueurs – les « ho », l’intensité du morceau qui grimpe, je *O* et puis les paroles ne prennent pas de détours ! Le morceau est court, on a l’impression d’avoir couru un sprint.

 

6. Lundi méchant – rien de spécial à dire, j’aime juste beaucoup la chanson, et aime particulièrement l’entrée en matière (ah j’avais prévenu que je connaissais rien à rien, donc j’ai pas toujours des choses à dire, hein !)

 

 

7. Petit pays – écoutez j’ai rien à dire, c’est juste bon, quoi ;;

 

8. Respire – les « respire » qui se transforment en « espère » = aussi, un truc que je trouve très cool, c’est que comme l’album est sorti très récemment, Gaël Faye aborde des choses récentes (ici, « les masques sont mis », et dans Lueurs on a la référence à George Floyd, par exemple). Je me doute que ce n’est pas le seul à faire, *évidemment*, mais comme j’ai quitté la chanson francophone un long moment, *moi*, je n’avais pas encore eu cette expérience musicale, et je vais pas vous mentir, ça fait du bien. C’est cathartique d’entendre parler de la merde qu’il y a dans le monde "en ce moment" (entre guillemets parce que les violences policières, c'est pas nouveau) dans ces chansons.

 

 

9. Tôt le matin – I just like it ;; *se sent un peu nulle* *mais tant pis* et puis faible pour l’instru qui se fait de plus en plus appuyée.

 

10. Zanzibar – je sais pas si ça vous fait ça (sans doute, vu que personne n’est unique), mais parfois mon amour d’une chanson se fait sur une intonation, ou quelques mots. Ici pour moi c’est le « au large, Zanzibar ». Jusque-là le morceau commençait déjà bien, hein, et j’aimais beaucoup l’accompagnement au piano, mais ce « au large, Zanzibar », j’ai eu un flash dessus. Toute la chanson est un peu flottante, j’aime beaucoup.

 

 

 

Bonus :

 

• Gaël Faye a également écrit un roman intitulé Petit Pays et une adaptation cinématographique est sortie au cinéma en aout.

 

• Gaël Faye a collaboré avec plusieurs artistes sur les deux albums que j'ai écoutés, et il y a des feats que j’ai bien aimés, du coup je suis allée voir ce que ces artistes avaient fait d’autre et il y en a plusieurs que j’ai kiffés :D En voici certains :

- Tumi (sur Blend) avec, par exemple, le morceau Jungle Boogie

- Jacob Banks (sur Only way is up) avec, par exemple, le morceau Chainsmoking (j’adore sa voix)

- Samuel Kamanzi (sur Kwibuka) avec, par exemple, le morceau Rafiki

- Ousman Danedjo (sur Métis) avec, par exemple, le morceau Neneh Africa

- Bonga (sur Président) avec, par exemple, le morceau Mona Ki Ngi Xica

 

Pardon, haha, ça fait beaucoup. J’aime juste vraiment bien les artistes de Gaël Faye a choisis ¯\_()_/¯

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :