[Bilan] Mes dramas favoris vus en 2020

Publié le 19 Février 2021

 

Ca y est, le bilan dramatesque touche à sa fin, et pour ce dernier article, j’ai réservé mes favoris parmi mes favoris ! Et je n’ai même pas triché ! Il y a une mention honorable, certes, mais sinon c’est un véritable top10 avec réellement 10 dramas dedans. Waaah, incredibubble ! J’ai été surprise, du reste, parce que j’ai regardé pas mal de dramas cette année, et j’ai aimé la plupart des dramas que j’ai regardés en entier, donc je pensais que le choix serait très compliqué, mais finalement, certains vainqueurs s’imposaient, et c’est allé plus vite que je m’y étais attendue. Je suis contente, parce que dans ce top, il y a quand même plusieurs nationalités, même si pas autant que je voudrais. Tant pis, je suppose.

 

Note : Quand j’écris un paragraphe sur un film/drama dont j’ai déjà parlé dans un (ou des) autre article « récap » de ce genre, et pourvu que mon avis n’ait pas changé, je reprends ce que j’ai déjà écrit en l’adaptant simplement au nouvel article. La raison étant qu’à un moment donné, c’est chaud de trouver dix mille façons différentes de résumer en un paragraphe le même avis sur les mêmes choses. Néanmoins, par transparence, je préviens.

 

Let’s go !

 


 
Mention à
Gaya sa pelikula / Like in the movies

Ah, en voilà un drama qui tapait dans mes faiblesses: collocation entre deux personnages qui ne se connaissaient pas et ils doivent faire semblant d’être en couple mais des sentiments réels commencent à s’en mêler ? Merci, resservez m’en une couche ! Les deux personnages sont en plus attachants, le drama est joliment réalisé, surtout pour un webdrama qui n’avait sans doute pas un budget de dingue, il m’a fait découvrir plein d’artistes musicaux, et parce que les personnages sont à des stades différents de découverte de leur sexualité, le drama a plein de choses à aborder et le fait généralement avec justesse (à mes yeux, du moins) et affection. Bon, mais surtout, j’aimais les deux personnages, je les trouvais adorables ensemble, j’étais contente de les voir se rapprocher, et j’avais envie de les voir être heureux dans le petit foyer qu’ils s’étaient créé. Mais j’ai toujours le dernier épisode à voir, donc forcément je ne pouvais pas vraiment mettre la série dans mon top :’D Pardon, Karl, Vlad ;;

 

 
 
10
Takane no Hana

Plus le temps passe, plus Ishihara Satomi s’impose comme une de mes actrices japonaises favorites, et dans ce drama elle est particulièrement mise en valeur, pour mon plus grand plaisir. Elle est mise en valeur esthétiquement (parce que le drama est très joli et qu’elle a une garde-robe immense et superbe) mais aussi par l’écriture, dans le rôle d’une jeune femme qui est très loin d’être un ange, et qu’on pourrait très facilement prendre en aversion totale si Ishihara Satomi n’avait pas autant de charisme et de charme. A la place, j’étais toujours intéressée, et j’avais beaucoup de compassion pour le personnage, malgré ses mauvais choix. Le reste du casting n’est pas en reste, et si le drama n’est pas parfait (il a tendance à grossir le trait et est parfois trop rapide) je l’ai trouvé engageant et super intéressant, d’autant que j’ai aimé la façon dont il explorait les façons toxiques dont un artiste peut se laisser consumer par son art.

 
 
 
9
30-sai made dotei da to mahotsukai ninarerurashii (ou Cherry Magic)

Quel adorable drama Cette série a été un de mes coups de coeur de l’année, j’ai adoré la suivre pendant sa diffusion, parce que chaque semaine elle m’apportait une vraie dose de bonne humeur, et de tendresse. Les deux personnages principaux sont tous deux peu sûrs d’eux, même si cela se sent plus chez l’un que chez l’autre qui a au moins confiance en lui dans sa vie professionnelle. Parce que l’un des deux acquiert le pouvoir de lire dans les pensées, ils commencent à se rapprocher et arriver à communiquer. Chacun regarde l’autre avec l’appréciation qu’il mérite et leur relation se construit petit à petit, naturellement, avec beaucoup de douceur. Le drama est tranquille, et à la fois ne perd pas de temps, maintenant un rythme très appréciable, chaque épisode m’ayant laissée avec l’envie d’en voir plus, mais également satisfaite de ce que j’avais vu. Bref, ça m’a énormément plu, et Adachi et Kurosawa m’ont manqué quand j’ai dû le terminer. Arf :(

 
 
 
 
8
Search WWW

J’étais quasiment certaine que j’allais aimer ce drama, et j’ai été ravie de constater que je ne m’étais pas trompée. Si je lui ai trouvé quelques longueurs dues à une romance centrale que j'appréciais mais qui tournait quand même un peu en rond, le drama m’a surtout proposé des tas de personnages engageants, aussi attachants qu’ils étaient intéressants, et je suis tombée sous le charme de chacun d’entre eux. J’ai pris énormément de plaisir à découvrir ses personnages féminins complexes et charismatiques, et j’ai eu des coeurs dans les yeux à la fois en les regardant elles et en lorgnant les personnages masculins principaux, que la série écrit généralement émotionnels, doux et patients. Le thème de l’information en ligne, la façon dont elle nous est délivrée, par qui et comment, avec quelles motivations, cachées ou pas, et quelles dérives possibles, est un thème qui m’a beaucoup intéressée et le drama vient en plus avec une jolie esthétique très marquée et un OST qui m’a beaucoup plu. Une excellente expérience, donc !

 

 

 
7
What did you eat yesterday

Les japonais ont vraiment le don pour les dramas courts et très simples qui racontent la vie quotidienne des gens avec joliesse, et confort. Leurs dramas dans le genre me laissent rarement insensible, et celui-là m’a touchée, amusée, réchauffé le cœur, et à la fois propose une réflexion sur les petites et grandes agressions que peut subir un couple homosexuel au Japon aux mains de la loi, de la société "large", mais aussi des individus, et même des individus qui sont censés les avoir « acceptés » et les aimer. Les deux acteurs sont très attachants, et je me suis impliquée dans le parcours de leur couple, ainsi que dans l’évolution du moins ouvert des deux, que j’ai été très heureuse de voir petit à petit sortir de sa coquille. C’était un joli drama, et une pause toujours appréciée dans mes journées. Juste un chouïa frustrante pour la végétarienne que je suis, parce que leurs plats faisaient super envie, et je n’aurais pas pu en manger la moitié :’D

 

 
 
6
Kangoku no ohimesama

Qu’est-ce que ça faisait du bien de retrouver Kudo Kankuro (le scénariste) en aussi grande forme ! Kangoku no ohimesama m’a beaucoup rappelé Kisarazu Cat’s Eye, avec son rythme soutenu, sa narration non linéaire, et surtout sa bande de bras cassés attachants et décalés. Ici, c’est une équipe féminine d’ex-prisonnières (et une gardienne de prison) qu’on suit, et les actrices sont un véritable plaisir à regarder. Elles se lancent à fond dans la comédie, et ont une énergie qui colle le sourire au visage, même si elles sont aussi très capables d’attendrir et toucher. Mitsushima Hikari m’a rappelé pourquoi j’aime autant cette actrice, mais tout le casting est impeccable, et le drama est juste terriblement fun à regarder. Du moins j’ai trouvé.

 

 
 
5
Beach Boys

Ca faisait des années que je voulais voir ce drama, des années qu’on me le recommandait, et maintenant que je l’ai vu : wouhou, coup de cœur ! Avec toute cette anticipation on aurait pu croire que je finirais déçue, mais pas du tout. Retrouver Sorimachi Takashi et Takenouchi Yutaka était un plaisir, surtout que leur amitié fait très naturelle et est à la fois amusante et touchante dans ce drama plein de gens qui ont grandement besoin de souffler et se ressourcer, en se reposant sur la petite famille qu’ils se trouvent lors d’un long été.  C’est un drama léger et qui fait du bien au moral, mais à la fois il a sa petite touche de mélancolie. Au final, il m’a réchauffé le cœur, et j’ai vraiment aimé. En plus, j’en suis ressortie avec une nouvelle chanson de Sorimachi Takashi à écouter, wouhou !

 

 

 
4
When we were young

J’ai beaucoup aimé ce drama chinois ! Avec son ambiance nostalgique douce-amère et sa bande de personnages principaux tous plus attachants les uns que les autres, il m’a rapidement conquise, et sans dire que le drama est parfait, je le trouve profondément touchant. J’ai adoré suivre les personnages tandis qu’ils grandissent et apprennent à comprendre les adultes, à comprendre leurs parents en particulier, et sortent de l’enfance, avec tout ce que ça implique de difficultés et moments déchirants, mais qu’ils affrontent ensemble. C’est un très joli drama qui m’a serré le cœur mais l’a aussi beaucoup réchauffé, et j’ai ressenti beaucoup d’amour à l’égard de ses personnages. J’aurais voulu les protéger toute leur vie ;; Un de mes coups de cœur de l’année, clairement.

 

 
 
3
Deep Rooted Tree

Ce drama = ♥ Mon seul petit frein a été le jeu de Jang Hyuk parce que je trouve qu’il a tendance à surjouer et il y a des scènes où j’aurais aimé qu’il soit plus dans la retenue, mais sinon, ce drama a été un coup de cœur énorme… coup de cœur à la fois parce que j’ai adoré, et parce que bordayl, il n’était pas reposant pour le palpitant et me l’a malmené plusieurs fois. Néanmoins, ça valait la peine d’essuyer quelques larmes, parce que le drama est passionnant. D’un côté on a le sujet très intéressant de l’invention de l’alphabet hangeul, que le roi Sejong tient dur comme fer à instaurer officiellement dans le pays, et toutes les discussions autour des bouleversements qu’il pourrait et va forcément entrainer, avec des gens qui espèrent ces bouleversements et d’autres qui les craignent. L’affrontement intellectuel entre les différents personnages est une part importante du drama, et demande l’attention de son public, ce que j’étais ravie de lui offrir, et j’en étais sans cesse récompensée. Et, à côté de ça, le drama propose tout un panel de personnages complexes et engageants qui évoluent sans cesse le long de la série, et dont les relations évoluent avec eux. C’est toujours agréable d’avoir une série avec autant de personnages bien écrits, et si, selon les moments, j’ai ressenti amour, admiration, compassion, colère, crainte, fierté, etc, à l’égard de tous ces gens, la constante était mon intérêt : quoi que je ressentais pour ces personnages à un moment précis, j’étais toujours intéressée. Le drama n’est pas tout à fait exempt de défauts, notamment dans une réalisation qui faiblit un peu dans ses scènes d’action (et puis moi j’ai eu du mal avec Jang Hyuk, donc), mais je l’ai adoré néanmoins. Ce drama est extra  [Paragraphe extrait de l’article sur Shin Se Kyung]

 

 

 
2
Nagi no Oitoma

Une série ultra-attachante, très douce et qui fait beaucoup de bien au cœur. J’ai rapidement accroché à l’héroïne, Nagi, dont on saisit très vite le malaise. Dans mon cas, je me suis même pas mal identifiée à sa difficulté à interagir avec les gens, et c’est une grande satisfaction de la voir se libérer petit à petit d’une vie dans laquelle elle étouffait complètement. Ca faisait un bien fou. A la fois, le drama propose un ensemble de personnages tous engageants, et j’ai aimé regarder l’héroïne prendre sa place dans sa petite communauté si chaleureuse. Même l’ex de Nagi qui, au début, est imbuvable, a fini par devenir un de mes personnages favoris, d’abord en me faisant beaucoup rire puis en m’intéressant et m’émouvant sincèrement. C’est un très joli drama, et le casting est impeccable. Une bonne bouffée d’air frais que je suis vraiment contente d’avoir regardée ! [texte extrait du jour 17 de mon Calendrier de l'Avent 2020]

 

 

 

 

Enfin… *roulement de tambour pour la première place même s’il y a zéro suspense et qu’absolument tout le monde a certainement deviné ce qui allait s’y trouver*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
1
Kingdom – saison 1

LE CHOC ! MILA A CHOISI UN DRAMA D’HORREUR ! OMG ! … Mais il est bien foutu c’est pas ma faute ! Gros coup de cœur pour ce drama ! J’étais hyper enthousiaste à l’idée de le regarder, parce que sageuk + zombies + Joo Ji Hoon + Bae Doo Na = YES PLEASE !, mais j’avais aussi une toute petite peur d’être déçue, parce que la barre des attentes était haute. Sauf que le drama a dépassé mes attentes ! Il est tellement divertissant, je n’ai pas vu le temps penser. Il est super tendu et n’a absolument jamais perdu mon attention. J’étais à fond dedans. Dans l’action magnifiquement exécutée, dans la terreur des personnages, dans les beaux paysages, et puis dans l’évolution du personnage de Joo Ji Hoon qui apprend ses devoirs de prince en découvrant l’état de son pays, l’invasion de zombies ne servant qu’à souligner l’inégalité sociale dont souffre le pays pourrissant. Kingdom est une course effrénée que j’ai absolument adoré suivre !

 


 

Et voilà, les gens :)

2020 a été une année pourrie à des tas de niveaux, mais côté dramas, je dois dire qu’elle a été réussie de mon côté. Et en partie je crédite cela à toutes les dramavores parce que dans ce top, beaucoup des dramas présents sont des dramas que j’ai regardés dans le cadre de mon projet « coups de cœur des dramavores ». Vous avez bon goût les gens ! Merci à tout le monde, du coup

 

 

J’espère qu’on va avoir une année 2021 dramatesque de ouf !

 

Je vous retrouve mercredi prochain pour la conclusion du bilan, qui portera sur le blog, ma vie et mes projets :)

 

Bonne matinée/journée/soirée~

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Bilans Annuels, #2020, #TV, #Drama, #Japon, #Chine, #Corée du Sud, #Philippines

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :