[Un long hiver] Kingdom 2 킹덤 시즌 2

Publié le 27 Août 2021

 

Diffusé en 2020

Sur Netflix

6 épisodes d’environ 45 minutes

Réalisé par Kim Sung Hoon & Park In Je

Ecrit par Kim Eun Hee

 

 

Avec :

Joo Ji Hoon : Lee Chang

Bae Doo Na: Seo Bi

Kim Sung Gyu: Young Shin

Kim Sang Ho: Moo Young

Jun Suk Ho: Jo Bum Pal

Kim Hye Joon: La reine

Ryu Seung Ryong: Jo Hak Joo

Heo Joon Ho: Ah Hyun

Etc

 

Quenotte Lapin

 

 

Version vidéo de l'article:

 

 

Dontesque ?

 

Dans un Joseon toujours aux prises avec une épidémie de zombis, le prince Lee Chang doit protéger son pays des morts-vivants et arracher le pouvoir aux mains de la reine et de son père.

 

 

oOo

 

 

Introduction

 

Une horreur déplacée

Appétits corrupteurs

Espoirs et avertissement

 

Conclusion

 

 

Yay, Kingdom ! J’avais regardé la saison 1 l’année dernière et cette année c’est au tour de la saison 2, grâce encore une fois à Quenotte Lapin (même si, certes, j’aurais regardé le drama de moi-même sinon). J’admets en vérité que j’avais tiré le drama le mois dernier mais ai attendu ce mois-ci, parce que ça collait mieux à mon plan de d’abord mettre en vidéo l’article sur la saison 1, et du coup j’ai revu la saison 1 (que j’ai re-adorée) puis enchainé avec cette saison 2, et j’étais toute enthousiaste. Et je n’ai pas été déçue ! Alors, je dois bien admettre qu’au début (pas tant dans l’épisode 1, qui démarre sur les chats pots de roux*, mais plus dans les épisodes 2 et 3) j’ai été à fond dedans mais pas autant que dans la saison 1, mais (1) j’ai adoré quand même, (2) je voulais essayer de regarder un seul épisode par jour mais à partir du 4, j’ai avalé la saison jusqu’au 6 parce que j’étais beaucoup trop gluée à l’écran, et (3) au revisionnage (parce que j’ai regardé cette saison deux fois avant l’article/la vidéo) j’ai ressenti énormément d’appréciation pour le début de saison, et j’ai tout adoré d’autant plus. Donc on peut dire qu’à mes yeux, cette saison 2 a été une réussite, et je vais gaiment vous parler de pourquoi.

 

Avant cela, cela dit, quelques précisions sur le fonctionnement de cet article, par rapport aux spoilers potentiels :

 

les parties en bleu sont la version courte de l’article, et ne contiennent pas de spoilers ni sur la saison 1, ni sur la saison 2, donc si vous n’avez absolument rien vu de Kingdom, vous pouvez les lire.

 

tout ce qui est en noir ne contient pas de spoilers sur la saison 2, mais spoile la fin de la saison 1 et les révélations qui y sont faites, donc si vous n’avez pas vu la saison 1 et ne voulez rien savoir (et je pense que c’est mieux), je vous conseillerais de ne pas les lire. En revanche si vous avez vu la saison 1 et pas la 2, vous pouvez y aller.

 

ce qui est entre les balises [spoiler] [/spoiler] spoile la saison 2. C’est en blanc sur blanc, et vous pouvez surligner pour lire si vous avez déjà vu la saison 2, ou (bien sûr) si vous vous moquez d’être spoilés.

 

Voilà pour les avertissements, et sur ce, c’est parti !

 

 

Une horreur déplacée

 

On avait laissé nos personnages dans la saison 1 sur la révélation qu’ils s’étaient trompés depuis le début : ce n’est pas que les zombies ne bougent que la nuit, mais qu’ils ne s’animent que lorsqu’il fait suffisamment froid. Donc selon les saisons, ils sont parfois inactifs 24h/24, parfois inactifs le jour et actifs la nuit… et lorsque les températures chutent assez, ils sont actifs tout le temps. C’est dans cette situation que se trouvent nos personnages à présent. Ce qui signifie plusieurs choses.

 

Pour commencer, ça signifie qu’on voit quelques personnages en tenues d’hiver, et vous ne le savez pas encore parce que je ne crois pas l’avoir déjà dit sur ce blog, mais j’ai un truc avec les vêtements d’hiver dans les dramas « historiques ». Genre 50% de pourquoi le drama The Long Ballad a attiré mon attention est la grosse cape rouge avec fourrure que porte l’héroïne (je suppose que c’est l’héroïne vu la place qu’elle occupe) sur le poster et certaines des images de promo. Donc, dans Kingdom 2, ça, là :

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

Yes, plize, more.

 

Mais revenons à nos moutons zombis. Je vous avoue que le twist de la fin de saison 1 m’avait laissée sur des sentiments mitigés (tendant fortement vers le positif) : je trouvais que c’était un retournement extra et ça expliquait aussi toutes les fois où je trouvais que les zombies se mettaient à bouger alors qu’il ne faisait pas assez noir, mais du coup, ça faisait sembler cheloue la scène où, à peine le soleil commençant à se lever, ils commencent à aller se planquer un peu partout, même ceux qui sont à l’intérieur. S’ils réagissaient à la température, je trouve étrange qu’ils aient une telle panique subite, qu’ils soient dehors ou dedans. Mais c’est une mini-mini-mini-miiiini remarque dont, honnêtement, tout le monde se fout, et donc : yay, cool twist ! Et dans cette saison 2, nous avons donc des zombis qui coursent et bouffent même de jour,  ce qui les présente sous un (jeu de mot pourri semi-volontaire) tout nouveau jour. Lorsqu’on voit les personnages vivants se battre contre une horde de zombies la journée, ça donne une impression différente : ça fait plus scènes de guerre. Les personnages ne semblent plus tant se faire massacrer par des monstres qu’être en guerre avec une armée monstrueuse. Je ne sais pas si la nuance est évidente quand je l’écris comme cela, et il y a toujours des scènes de cauchemar filmées de nuit qui plus est, mais symboliquement et littéralement les zombies ne sont plus le croque-mitaine tapi dans l’obscurité, ils sont un ennemi visible et qui commence même à être plus connu, puisque Seo Bi (le personnage de Bae Doo Na) fait des progrès dans ses recherches. Elle jette de la lumière (jeu de mot pourri 100% volontaire et seulement 50% regretté) sur la menace, et même sans ces recherches, les personnages ne sont plus uniquement dans la fuite et la tentative de survie désespérée, mais également dans la stratégie.

 

Cela avait débuté dans la fin de saison 1, mais les personnages commençant, via l’expérience, à capter les règles de leur ennemis, ça leur permet de faire plus de plans. Ils sont capables d’anticiper les réactions des zombies, par exemple, de sorte à créer des appâts et diversions. Et ça aussi, cet aspect stratégie, ça fait qu’on a plus une impression de guerre. Bref, les zombies sont plus connus, plus prévisibles pour les personnages, et donc ça veut dire aussi que s’ils sont toujours une menace réelle, font toujours peur dans le sens « j’aimerais pas me retrouver face à eux », et sont toujours une source de tension, ils perdent malgré tout de leur potentiel « horreur », d’autant qu’on a également perdu l’aspect « compte à rebours » de la saison 1 (où on redoutait la tombée de la nuit, parce qu’on savait ce qu’elle apporterait avec elle) qui créait en grande partie le stress (pour moi, bien sûr… la peur et l’angoisse sont des choses subjectives). A vrai dire, la nuit peut parfois s’avérer être une amie, car elle masque les mouvements de nos personnages vivants.

 

Bref, l’horreur semble s’être un peu déplacée cette saison. Dans la saison 1, elle venait à 80% des zombis et à 20% des vivants, et dans la saison 2, il m’a semblé que ces pourcentages (très scientifiques et basés sur des calculs purement objectifs, je ne les ai pas du tout tirés de mes fesses) tendaient à s’inverser. A présent, ce sont les vivants qui sont présentés comme des monstres.

 

Et je pense, à vrai dire, que c’était pour ça que, au tout début de la saison, j’ai été un peu moins à fond : j’avais signé pour de l’horreur zombiesque, et la saison 2 s’oriente bien plus vers les intrigues politiques. Bien sûr, la saison 1 était carrément politique aussi, c’est juste plus littéral dans la saison 2, et du coup je regrettais un peu mon horreur zombie fun. Parce que la conséquence de mettre plus de poids sur les vivants a pour effet de rendre la saison plus déprimante, pour le coup. Du moins pendant une longue partie.

 

Ne vous méprenez pas : il reste des scènes d’horreur zombiesque très sympas. Généralement la nuit, du reste. Une de mes favorites étant (sans spoiler) celle qui nous donne ce plan (cliquez dessus pour voir en grand) :

 

 

Le drama tire avantage de ses décors, tel que j’avais déjà beaucoup aimé cela dans la saison 1, en utilisant les ombres qui se dessinent sur les murs en papier + elle démontre ce que je disais à savoir que les murs en papier c’est pourri comme protection contre une horde de zombies (ou juste un seul zombi motivé)  + j’aime aussi beaucoup cette scène d’attaque zombie parce que cette fois les zombies ne sortent pas la nuit, mais lorsqu’ils apparaissent le jour se couche de façon hyper rapide qui ne semble pas réaliste, et donc ça donne le sentiment que ce n’est plus tant la nuit qui amène les zombies mais les zombies qui amènent la nuit, aka la fin. Tout ceci est très apocalyptique.

 

Et j’étais en stress aussi parce que je ne voulais pas que les personnages (du moins la plupart d’entre eux) meurent, d’autant que nos protagonistes sont plus étoffés dans cette saison 2, donc je m’y suis plus attachée, donc j’avais encore moins envie de les voir mourir, et ça donnait plus au drama l’occasion de me faire mal au cœur (et il s’est pas gêné, ce malotrus). Mais malgré tout, pour moi, le malaise, l’incertitude et la terreur se situaient à présent bien plus du côté des vivants que des morts-vivants. A vrai dire, les épisodes 2 et 3 sont même très « pingres » niveau zombies : on n’en voit quasiment pas.

 

Bien sûr, les puissants vivants de cette série ont toujours été un peu flippants. Ils sont responsables de la misère du peuple et la plupart n’en ont rien à péter, pour commencer, et le ministre Jo Hak Joo m’avait déjà fait forte impression avec sa froideur calculatrice, sa violence inattendue parfois, et une soif de pouvoir qui le pousserait à écraser sa propre fille s’il le fallait. Et cette saison, on retrouve Jo Hak Joo égal à lui-même mais le drama met aussi plus l’accent sur la reine, et elle est présentée de façon encore plus terrifiante que son père.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

 

 

Appétits corrupteurs

 

Jo Hak Joo comme la reine se nourrissent du peuple, parce que c’est ce que font les gens hauts placés en général, mais eux deux ont encore plus de sang sur les mains, pour le coup. De son propre aveu, le ministre a fait tuer pas mal de gens, et la reine, elle, a fait tuer plusieurs femmes enceintes et leurs nourrissons, dans sa quête d’un enfant mâle. La reine, paradoxalement, semble à la fois plus inhumaine que son père et plus « « « « compréhensible » » » » . Je le mets entre des tonnes de guillemets parce que, non, je ne comprends pas réellement qu’on en vienne à tuer autant de gens, mais c’est la rancœur du personnage que je trouve compréhensible : elle dit avoir senti très jeune qu’on la détestait d’être née femme, elle s’en est sentie sans pouvoir, et on fout sur elle la pression d’avoir un héritier alors que le roi est vieux, mais apparemment c’est sa responsabilité à elle de tomber enceinte. Bref, elle a une pression sur les épaules plutôt balèze, un père pas exactement aimant, et de façon générale, elle est pas née du bon sexe. La reine fait une antagoniste dont on peut comprendre la rancœur, et même la soif de pouvoir, dans une certaine mesure, mais ça s’arrête là, et le personnage est un monstre, plus encore que Jo Hak Joo.

 

En partie, je pense que la différence vient du fait que les victimes de la reine sont des femmes enceintes et, surtout, des nourrissons, nourrissons qui sont les êtres les plus innocents et les plus sans défense qu’on puisse trouver. Ce ne sont pas des ennemis politiques adultes, mais des êtres qui viennent de naître et n’ont aucune idée de pourquoi ils ne sont pas autorisés à vivre. Voir leurs petits corps sans vie, enterrés aux côtés de ceux de leurs mères, a quelque chose de particulièrement révoltant. Mais aussi, il y a une question de présentation, je pense. Oh et de jeu d’actrice, bien sûr ! Kim Hye Joon est glaçante dans le rôle. Elle a toujours l’air trop tranquille, trop immobile, elle ne trahit pas assez d’émotions (la reine, pas Kim Hye Joon) pour qu’on se sente à l’aise en sa présence. Et puis il y a la mise en scène : dès sa première apparition dans cette seconde saison, le drama lui donne une aura effrayante.

 

On voit d’abord le corbeau pendu par les pattes dont le sang coule sur la petite figurine placée là par la shamane :

 

 

A noter que, jusque-là, dans l’épisode, on avait déjà vu et entendu plusieurs corbeaux (en gros plan, en off-screen ou de loin), associés à chaque fois (parce que ce sont des charognards) à la mort du peuple. A vrai dire, lorsque les zombies courent en horde, je trouve même que les sons qu’ils font ressemblent parfois aux croassements des corbeaux. Et on les avait vus dans la scène juste avant, du reste : avant l’apparition de la reine, on nous montre les corps de ses victimes découverts par la police, et on voit des corbeaux qui tournoient dans le ciel, avant de transitionner vers l’arrivée de la reine. Du coup, voir ce corbeau pendu par les pattes et qui se vide de son sang a déjà une certaine connotation. On a vu les victimes, on a vu les charognards, et bientôt arrive la coupable.

 

Après le corbeau et la figurine, on nous révèle petit à petit la shamane, et la reine derrière elle. La shamane est au premier plan, nette. La reine est derrière, éclairée de façon bien plus froide, le visage flou, tel un mauvais esprit qui se cacherait derrière la shamane qui entre en transe.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

Puis : un gros plan du visage de la reine, sans expression claire, une moitié dans la lumière, une moitié dans l’ombre (quelque chose qui revient beaucoup dans la série, j’en reparle dans deux secondes).

 

 

C’est la première fois qu’on voit le visage de la reine, et déjà, on la sent entourée d’une aura malfaisante. Je ne vous décris pas tout le reste de la scène (parce que ça prendrait des plombes), mais lorsque la shamane a sa révélation, elle pousse un cri très proche de celui des zombis, et je pense que c’est significatif aussi, puisque la reine se montrera moins que réticente à utiliser nos morts-vivants à l’avenir. Puis, après cela la caméra tourne autour du visage de la reine qui de « semi dans l’obscurité » finit presque entièrement obscurci, nous montrant de quoi son âme est faite en profondeur.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

Je reviens à ce que je disais sur les visages : j’ai noté que cette saison aimait beaucoup filmer ses personnages à moitié dans l’ombre, à moitié dans la lumière de cette façon (à vrai dire, c’est même dans la première scène du drama, où Jo Hak Joo nous est montré pesant la vie de ses hommes -représentée par des figurines sur une carte stratégique-, visage semi dans l’ombre). Alors, ce n’est pas la seule méthode pour cacher les visages. La reine, en particulier, est parfois cachée par des rideaux, et il y a aussi cette scène où elle se regarde dans un miroir qui lui rend un reflet très déformé.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

Bien sûr, dans la saison 1, on avait déjà des images de gens aux visages cachés, mais j’ai vraiment eu le sentiment que c’était accentué dans cette saison 2, en particulier ce côté moitié-lumière moitié-ombre : je n’arrêtais pas de le remarquer. Et ça a du sens, puisque dans cette saison, les ennemis à craindre sont les vivants, parce qu’il est impossible de savoir quel monstre pourrait bien se cacher derrière leur masque. Ou pour certains, sans parler de masque, c’est plus qu’ils sont tiraillés entre leur sens moral et d’autres forces : [spoiler] le garde du roi est tiraillé entre sa loyauté à un prince qu’il aime sincèrement et son besoin de protéger sa femme, Jo Bum Bal est tiraillé entre son amour de sa famille mais son sentiment grandissant que cette famille le pousse à commettre des actes méprisables, Young Shin semble -brièvement- tiraillé entre son envie de vengeance et une compassion pour un homme qui s’est battu à ses côtés et a sauvé sa vie, et Lee Chang est tiraillé entre son éducation, ce qui lui semblait aller de soi d’un côté, ce qu’il a appris sur le terrain, ce qu’il doit faire pour rectifier les erreurs de ses ainés de l’autre, et son affection pour des personnes qu’il doit accepter de perdre d’un troisième côté [/spoiler]. Et bien sûr, le tiraillement est plus ou moins prononcé selon les personnages.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

En tous cas, j’ai trouvé que, visuellement, une fois de plus, la série avait des tas de choses à proposer. Certaines avec un sens qui m’a parlé, et d’autres qui étaient juste cool… genre, il y a quelques ralentis bien bad-ass avec de la musique classe, et c’est pas que ça m’ait profondément émue ou m’ait retournée par la profondeur de son sens (je dis pas qu’il n’y en avait pas cela dit : 1/ le montage était clairement fait de cette façon pour une raison, généralement pour appuyer le poids d’un tournant pour le personnage de Lee Chang et 2/ analyser la réal et le montage, c’est pas du tout mon rayon, et je suis bien certaine que des gens meilleurs que moi pourraient trouver bien plus de signification à ces moments), mais bordayl c’était cool, et j’étais en mode « yay » dans ma tête. Est-ce que je me suis même repassé certains de ces moments (pourtant pas très longs) ? Peut-être. Par ailleurs, on a toujours droit à des scènes d’action très enthousiasmante (et beaucoup de course… je serais morte en deux secondes dans cette série : j’ai clairement pas la capacité cardiaque), certains plans que je ne veux pas vous spoiler mais qui se sont plantés dans ma rétine pour son plus grand plaisir (même si certains n’étaient pas gais, mais mes yeux kiffaient), notamment un plan large dans une forêt enneigée avec une tâche noire au milieu de tout ce blanc.

 

« Les tâches sur du blanc », ça aussi, c’est quelque chose de récurrent. Le drama choisit, surtout sur la fin, d’habiller une grande partie de ses personnages en blanc, et ça permet de bien faire ressortir le sang, et parfois de jouer sur les contrastes entre le « niveau de rouge » des personnages : sans spoiler, à la fin, un personnage à la tenue couverte de sang se retrouve face à un personnage dont l’habit est resté bien moins tâché, et la représentation de l’âme teintée par les actes commis vs l’innocence est significative pour la scène ([spoiler] pour ceux qui ont vu le drama : je parle du face à face entre Lee Chang, le cœur lourd de toute la violence qu’il a traversée et d’avoir tué son père et sa « mère », et Bae Doo Na qui tient dans ses bras le bébé volé par la reine [/spoiler]) . Le sang, de toute façon, est un sujet récurrent de cette saison 2, et le rouge nous est régulièrement rappelé être sa couleur : parfois juste en nous montrant du sang (tout bêtement), mais aussi les femmes enceintes et leurs enfant sont enterrées aux pieds de fleurs rouges, et lorsque des innocents sont menés à leur mort, on voit une petite fille en habit rouge qui pleure son papa qui est emmené (ils ne pouvaient pas habiller les prisonniers de rouge, donc à la place ils font de l’enfant la victime symbolique, en quelque sorte). Mais le rouge c’est aussi la couleur de la royauté, et ça culmine dans l’image de la reine, toute de rouge habillée, drapée de son rang et de tout le sang qu’elle a sur les mains (et je vous montre pas toute l’image parce qu’elle spoile un truc, mais voici une version qui ne spoile pas)(on ne voit pas bien, forcément, mais elle est habillée tout en rouge, sur le trône rouge lui-même).

 

 

Néanmoins, ne l’oublions pas : elle est la plus effrayante des créatures de cette saison, mais elle n’est pas la seule à avoir la robe tâchée de sang, et à avoir le visage semi dans l’obscurité. Tout le monde a son ombre. Dans la saison 1 déjà, le mal profond était la cupidité, la soif de pouvoir et le manque de compassion des puissants, et cette saison, c’est encore plus prononcé, et présenté sous une perspective que j’ai trouvé légèrement différente, ce qui permet à la série de continuer à creuser ses thèmes. Et évidemment, c’est une bonne chose.

 

L’avidité et la cupidité, finalement, ne sont que des types de faim. Ou de soif (ces phrases sonneraient largement mieux en anglais. Damn you, ma maitrise pourrie de la langue française !). Mais bref, notre série entière parle de faims, et notre souveraine inhumaine est affamée de pouvoir, une faim si dévorante et égoïste que si la reine ne peut obtenir ce qu’elle convoite, elle serait bien foutue d’y mettre le feu pour que personne ne mette la main dessus. Et parce que la saison 2 se concentre plus sur la faim de la reine et de ceux qui lui ressemblent, il m’a semblé que le regard porté sur les zombies changeait légèrement. Peut-être pas de façon dramatique, mais…

 

Dans la saison 1, à mes yeux, les zombies nous étaient certes montrés du point de vue des puissants aussi (ils sont le peuple qui se soulève, et une façon de transformer le roi en marionnette dans le palais), mais il me semble quand même que l’accent était plus mis sur ce qu’ils représentaient pour le peuple : la mort, la famine, la maladie. On savait déjà que la source de l’épidémie était l’œuvre d’un être humain haut placé puisque tout était parti d’une plante qui avait été utilisée pour maintenir le roi « en vie » après sa mort, mais l’étendue à tout le pays avait également été permise par la famine du peuple, et la maladie prenait la forme d’une… ben d’une maladie quoi. Une peste. Voire une punition divine sur les puissants, à la limite.

 

Dans la saison 2, il me semble qu’on nous montre plus ce que les zombies sont/ont été pour les vrais puissants : une arme. Dans la saison 1, les zombies étaient une dégradation de la situation actuelle, mais dans la saison 2, on nous rend bien plus clair qu’ils ont été sciemment utilisés par ceux au pouvoir, et c’est pourquoi on a droit à plus d’images de zombies enchainés, dans des prisons ou dans des cages. Ils sont des instruments, et on voit nos personnages hauts placés se servir d’eux. A vrai dire, dans la première scène que j’ai déjà évoquée, où Jo Hak Joo considère la vie de ses hommes, le visage mi-dans l’ombre mi-dans la lumière, il a en face de lui ses hommes représentés par des figurines et la plante qui ressuscite les morts. Le premier personnage qu’on voit de la saison est un ministre qui est en train de peser la vie de ceux qui lui sont inférieurs et réfléchit à quel usage il pourrait faire de cette plante.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

Notre prince, du reste, n’est pas une exception, et les circonstances auront beau être un peu différente, lui aussi se servira d’un zombi à un moment donné. A une échelle différente, et personne ne lui en tiendra rigueur, mais c’était risqué (parce que tout zombi présente la possibilité de relancer l’épidémie et pourrait tuer des gens, donc il y a toujours des vies en jeu) et c’est un rappel que Lee Chang a beau être différent et meilleur que beaucoup des nobles qu’on nous montre, il n’est pas complètement au-dessus d’utiliser leurs armes. Plus que jamais, Lee Chang est mis à l’épreuve dans cette saison, parce qu’il doit faire preuve d’encore plus d’introspection que dans la saison précédente. J’avais dit, dans ma vidéo sur la saison 1, que Lee Chang avait l’intention de faire son job de prince héritier aussi bien qu’il pouvait mais ne remettait pas en question que le job lui revienne. Eh bien, dans cette saison, il semblerait qu’il commence à se poser la question. Il continue d’ouvrir les yeux sur beaucoup de choses qu’il tenait pour évidentes, notamment l’importance qu’il plaçait sur le sang royal : pour lui, ça allait de soi que le sang royal avait une signification, mais il voit cette idée être mise à l’épreuve. En tous cas, les zombies, eux, n’en ont rien à faire, ils sont attirés par le sang de tout le monde.

 

Le personnage de Lee Chang continue d’être développé cette saison et j’ai apprécié de continuer à le voir évoluer. De même que j’ai aimé voir un peu tous les personnages être plus étoffés. En particulier, j’ai apprécié que cette saison 2 utilise bien plus Seo Bi (le personnage de Bae Doo Na !).

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

 

 

Espoirs et avertissement

 

Dans la première saison, même si elle était présente et, bien sûr, importante, Seo Bi m’avait semblé un peu sous-utilisée, et ça m’avait attristée. Bien sûr, je suis biaisée pro-Bae Doo Na donc ça a dû jouer, mais aussi je pense tout simplement que dans la saison 1 on était beaucoup dans le choc, la réaction, on n’avait pas encore trop eu le temps pour la réflexion, alors que dans cette saison 2, on entre bien plus là-dedans et c’est le domaine de Seo Bi. Elle devient donc essentielle. Dans une saison qui parait encore plus sombre que la première, Seo Bi est une lueur d’espoir, non seulement parce qu’elle est le personnage qui tend le plus vers le côté lumineux de la force (dans le sens où elle semble sans avidité, sans ambitions personnelles et, en tant que doctoresse, ne discrimine pas qui elle décide de soigner : sa motivation principale est de sauver autant de vies que possible) mais aussi parce qu’elle est le personnage qui fait des recherches sur l’épidémie, cherche à la comprendre, et fait le plus d’avancées sur la question. Or la compréhension et la connaissance, ce sont l’espoir, et nos personnages en ont bien besoin. Et moi aussi.

 

Même si tout ce qui se déroulait dans la saison 1 n’était pas exactement joyeux, je m’y étais pas mal amusée, et la saison 2 a une ambiance bien plus apocalyptique et pesante, tandis qu’on regarde l’obscurité s’étendre de plus en plus. Je trouve d’ailleurs que l’idée est très bien retranscrite par ces deux plans aériens qui opposent tous deux ombre et lumière et font penser l’un à l’autre, à cause de l’aspect « cercle » aussi (cliquez sur les images pour les voir en grand) :

 

 

Le premier est tiré de l’épisode 1, le second de l’épisode 6. Sur le premier, les vivants sont dans la partie éclairée, séparés des morts par un mur épais. Les morts ont déjà bouffé la moitié de l’écran, mais le côté lumineux occupe encore beaucoup de place. Dans le second plan, les vivants sont dans l’ombre avec les morts, et ce sont eux qui jouent le rôle du mur entre les morts et la lumière qui, à présent, est reléguée à un plus petit côté de l’écran. L’ombre a repoussé la lumière. Cela dit, on ne peut que noter que la lumière est, malgré tout, toujours là. D’ailleurs on voit déjà cette idée-là dès l’épisode 1 qui est emprunt d’un profond désespoir avec une situation qui empire d’heure en heure, mais se termine sur une décision d’agir porteuse d’espoir, et la saison 2 a beau réserver de gros coups durs, elle a aussi son lot de victoires et même de bonnes surprises.

 

Lee Chang, aussi mis à l’épreuve soit-il cette saison, est également porteur d’espoir parce qu’il semble parti pour être le prochain roi du pays, et qu’il a suffisamment appris le long de ces deux saisons pour qu’on l’imagine en devenir un bon. Il comprend mieux les difficultés du peuple et leurs vraies préoccupations à présent. D’ailleurs, dans la vidéo sur la saison 1, je parlais de la BD sur laquelle est basé le drama, et elle s’intitule « 神の, kami no kuni » en japonais (elle a d’abord été publiée au Japon), « 신의 , sin-ui nara » en coréen, ce qui a donné « The Kingdom of the Gods » en anglais, soit « Le royaume des dieux » en français (encore que kami et sin, qui correspondent à la partie « des dieux », pourraient aussi être traduits au singulier, ce qui donnerait « Le royaume du dieu »). On pourrait se demander à quels dieux fait référence le titre, et cette saison nous donne la réponse lorsqu’un personnage rappelle à Lee Chang (qui, à son tour, le rappellera à un autre plus tard) que la déité que vénère le peuple est la nourriture, et que le roi doit servir le peuple en tant que sa déité à lui (un précepte sorti du Livre des Han -que Lee Chang appelle 한서, Han Seo- c’est-à-dire une compilation de textes couvrant l’histoire des Han occidentaux de-206 à 23). Bon le mot utilisé n’est pas sin (la divinité) mais 하늘 haneul (le ciel), mais on peut quand même voir là une explication du titre du manga : le royaume des dieux, c’est-à-dire le royaume du peuple qui lui-même vénère la nourriture dont ils manquent cruellement.

 

Pour revenir à Lee Chang, tout ce qu’il a traversé a fait de lui un meilleur leader, plus apte à corriger les erreurs du passé…

 

[spoiler] D’ailleurs, à la fin, lors de ce plan super cool  (cliquez sur le lien pour le voir) où on voit tous les zombis piégés sous la glace, morts grâce à la ruse du prince Lee Chang, je n’ai pu m’empêcher de repenser à la discussion de Jo Hak Joo avec la reine.

 

(image de la saison 1)

 

Elle se déroule à un autre endroit mais elles ont en commun un petit gazebo au bord d’un lac, et dans la scène de la saison 1 Jo Hak Joo dit à sa fille « Ne vois-tu le pouvoir que comme un moyen d’amasser de l’argent ? As-tu idée du nombre de cadavres qui dorment au fond de ce lac ? Un jour, plus personne n’osera m’interroger sur ces cadavres. C’est à ça que sert le pouvoir. » Et dans l’épisode 6 de la saison 2, on a donc cette image de cadavres sous la glace. Ils sont plein et surtout ils sont visibles, exposés à la vue de tous. Comme tout a commencé à cause de Jo Hak Joo, je trouve que ces deux scènes se répondent, et j’y vois l’idée que les crimes du passé sont au grand jour à présent. Plus au fond du lac mais ramenés à la surface par Lee Chang (et ses compagnons). Cela dit, cette interprétation est un peu fragilisée par le fait que, à la fin, Lee Chang demande à ce que la vérité soit déguisée, et surtout cachée au jeune nouveau roi, donc il est possible que je divague un peu sur ce coup-là. Oh well. [/spoiler]

 

La nouvelle sagesse de Lee Chang a un coût, mais elle fait de lui un espoir pour le pays, et vous verrez bien ce qu’il advient de cet espoir, et ce que vous penserez de la fin que j’aime beaucoup et qui, comme tout le drama, est un mix d’ombre et de lumière.

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

 

/!\

 

A partir de là il n’y a que des spoilers jusqu’à la conclusion.

Vous pouvez sauter cette section en cliquant ici, pour éviter les images aussi

 

/!\

 

/!\

 

/!\

 

[spoiler] D’un côté, Lee Chang atteint la fin de son voyage avec les honneurs en rejetant le pouvoir au profit de son frère. Au début, je vous avoue que j’étais déçue, parce qu’on avait passé deux saisons à voir Lee Chang se rendre plus digne de sa position, donc le voir la céder m’attristait, mais il sait qu’il n’y a pas de place pour deux héritiers potentiels, il ne veut pas tuer le fils de son garde du corps (oui pour ceux qui liraient cette partie spoilante sans avoir vu le drama pour autant : le bébé que la reine a fini par voler est celui de l’épouse du garde du roi, interprété par Kim Sang Ho et décédé dans l’épisode 3), et puis il se sent teinté (cf. cette image de lui dans son habit ensanglanté vs. Seo Bi, à la robe bien plus blanche, qui tient le bébé dans ses bras) par toute la violence qu’il a traversée et du infliger à sa propre famille. [/spoiler]

 

 

[spoiler]Donc il décide de donner un nouveau départ à son pays en laissant le bébé devenir l’héritier. A noter que, du coup, il met sur le trône quelqu’un qui n’a pas réellement de sang royal dans les veines, rejetant de ce fait cette idée qu’être de sang royal rendrait qui que ce soit meilleur. Et par ce geste, Lee Chang entre « dans la lumière ».

 

Puisqu’apparemment j’aime parler de scènes qui se répondent... dans l’épisode 2, lorsque Lee Chang, empli de rage, est venu tuer Jo Hak Joo pour exercer sa vengeance, on a le droit à ce plan :[/spoiler]

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

[spoiler] Où on le voit être progressivement englouti par l’obscurité, tandis qu’il marche animé par la haine. Mais dans l’épisode 6, lorsqu’il décide de ne pas tuer son « frère » nouveau-né et de lui céder le pouvoir, on voit cela :[/spoiler]

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

[spoiler] Lee Chang sort dans la lumière. Alors, comme il a décidé de se faire passer pour mort pour éviter les disputes entre factions, on peut interpréter cela comme « aller vers la lumière », une façon commune de décrire la mort. Mais, aussi, il s’est libéré de ses ambitions personnelles, il se prouve moralement bon, et marche dans la lumière comme pour dire que c’est son côté lumineux qui a gagné. A noter aussi que toute cette scène « hésiter à tuer le bébé / épargner le bébé / faire de lui le prochain héritier / sortir dans la lumière » se déroule dans une pièce consacrée à honorer la mémoire de tous les rois et reines précédents, donc ça rajoute à la symbolique que Lee Chang se détache de la famille royale et laisse le pouvoir derrière lui.

 

C’est un joli moment et finalement c’était satisfaisant aussi de voir tout le chemin parcouru par Lee Chang.

 

Après cela, notre nouveau prince héritier tout jeune devient donc l’espoir du pays, mais ça ne vient pas sans avertissement. En effet, on a droit à un « sept ans plus tard » où on voit ce que devient le jeune roi, et la saison se termine sur la réalisation qu’il porte en lui le ver responsable de la maladie. Il avait été mordu, mais Seo Bi l’avait jugé non-infecté, son explication étant que le cerveau du nouveau-né était trop peu développé pour être affecté. Seulement, voilà il a grandi. Or le ver peut être vu comme une métaphore pour l’avidité, la soif de pouvoir. Lee Chang remarque, dans l’épisode 3 que le ver semble si petit, sous-entendant « si petit pour quelque chose qui décime le pays », et un cœur corrompu, en effet, ça semble être peu de chose, et pourtant c’est parti de là : le ver de l’avidité qui se cachait dans le cœur des puissants a rongé un pays entier. Et le nouveau-né était trop jeune pour ce genre d’appétit, mais en grandissant, il pourrait bien succomber au même ver. Je ne vois donc pas la révélation du ver du roi comme un cliffhanger (ça c’est le boulot d’Ashin, et effectivement je veux en savoir plus !) mais comme un simple rappel que le cœur des hommes sera toujours corruptible et que, pour s’assurer que le roi ne soit pas corrompu, il faudra que son entourage veille. Certaines maladies ne disparaissent jamais, elles ne font que dormir.

 

Thématiquement, c’était une conclusion très satisfaisante pour moi.

 

(Mais il reste Ashin, oui)

 

[/spoiler]

 

 

 

 

Conclusion

 

Après une entrée en matière dépotante, la saison 2 a d’abord été moins « crack » que la première pour moi (une combinaison d’intrigues politiques plus mises en avant et d’un ton encore plus sombre que dans la saison 1) mais l’addiction est revenue en seconde moitié, et j’ai encore plus apprécié mon second visionnage que mon premier. Visuellement, le drama est toujours magnifique et plein de sens, et thématiquement, j’ai trouvé qu’il atteignait une bonne conclusion, et je suis aussi contente de voir que les personnages ont été plus développés cette saison. J’adorerais voir plus de ces gens, plus de ce casting et plus du drama en général, mais si la saison 3 ne devait jamais arriver, je ne me sentirais pas trop frustrée non plus, finalement. Reste quand même juste Ashin (le personnage de Jeon Ji Hyun, introduit très tardivement) qui, effectivement, pique beaucoup ma curiosité, et me fait espérer une saison 3, parce que c’est très cool de nous sortir une préquelle sur elle, mais je veux la voir interagir avec les autres personnages ! Mais je trouve que la saison 2 conclue bien ce qui avait été entamé dans la saison 1, mettons. En tous cas, j’adore toujours cette série, et continue de la recommander si vous ne vous êtes pas déjà lancés dedans :)

[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2
[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2[Un long hiver] Kingdom 2  킹덤 시즌 2

 

* je ne sais pas pourquoi, je n’arrive jamais à écrire cette expression correctement, donc je me suis dit « fuck it, je pourrais vérifier, mais à la place je vais juste écrire le truc le plus faux possible ». => reprendre la lecture

 

 

 

Tous les articles de cette série 2020 des coups de coeur des dramavores :