Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

100ost

 

 

Hey les gens \O/ Alors alors, c'est parti, on va commencer à parler de musiques dramatesques ! -cf. ici pour toutes les précisions importantes-. Mais pas que. Les musiques sont aussi un prétexte pour reparler de dramas que j'ai aimés ou vus il y a longtemps et dont je veux reparler aujourd'hui. Sans plus d'introduction, allons-y ~

 

 

 

100. FULL HOUSE

 

full_house_13.jpg

 

Dans la catégorie : Sors de ma tête saloperie, SORS T.T (avec un soupçon de Nostalgie)

Et la sous-catégorie : o^▽^oen général.

 

Full House a été mon tout premier Kdrama et j'en suis vraiment ravie parce que si je l'avais découvert plus tard que cela, je pense que je l'aurais nettement moins apprécié. Aujourd'hui les clichés et le rythme sont devenus trop difficiles à avaler parce que cette histoire a été traitée et re-traitée, souvent mieux que dans Full House. A la décharge du drama, il a rendu ses rouages populaires donc maintenant, il a vieilli et paraît trop réchauffé, trop poussif mais, à l'époque, il n'était pas réchauffé. Et c'est pour cela que le voir à ses débuts dramatesques est une bonne chose parce que du coup, pour nous aussi, les clichés sont neufs. Full Houseen fait, c'est la base d'un Kdrama assez dépouillée, avec le contrat de mariage et la cohabitation forcée en plus. Maintenant c'est assez difficile de trouver quelque chose d'aussi simple finalement, il faut qu'il y ait quelque chose en plus mais dans Full House on a la base : un OTP qui clashe, un rival ennuyeux et parfait, une rivale garce. On met l'OTP dans un même endroit pour une raison X et hop, on laisse faire. Il n'y a pas d'histoire de vengeance rajoutée, pas de traumatisme dans l'enfance -pas que je me souvienne en tous cas¹ -, même pas de beaux-parents qui s'opposent, … -par exemple Prime Minister and I diffusé en ce moment utilise la cohabitation forcée, le contrat de mariage et le carré amoureux mais en rajoute comme c'est souvent le cas ces derniers temps en intégrant à l'histoire des gamins, deux histoires de vengeance et un beau-père malade- et c'est en partie parce que le Full Houserepose uniquement sur la relation hate-love de l'OTP qu'il paraît répétitif parce que les personnages répètent les mêmes engueulades encore et encore. Honnêtement ce n'est plus un drama que je recommanderais mais j'en garde un bon souvenir et de temps en temps je m'en repasse des bouts car, même -très- mal fringué, Rain a du charme, Song Hye Kyo de même et ils ont une bonne dynamique -malgré un manque de passion charnelle assez frustrant, voire alarmant-.

 

Bref, et l'OST dans tout cela ?

 

L'OST m'a rendue folle dans ce drama. Pas parce qu'il était mauvais parce qu'en fait les chansons Sha la la, Destinyet I think I love yousont jolies hein ! Là n'est pas le problème. Mais les kdramas ont tendance à pas mal abuser de leur musique et Full Housen'a pas fait exception à la règle, oh non, vraiment pas. Chaque fois que je revois un bout de ce drama, je me retrouve avec ces foutues chansons dans la tête pendant des mois et je n'arrive juste pas à les faire sortir. Même quand je ne revois pas des morceaux du drama, il m'arrive encore d'en fredonner des airs et … ça me rend dingue. Le drama abuse de sa musique, il nous la sort à toutes les sauces et, aussi jolie que soit la musique, l'écoeurement arrive vite.

 

 

Néanmoins sur l'OST de Full Houseil y a quelques pistes que je prends plaisir à réécouter. Deux en fait : des instrumentaux.

 

La première c'est Shi, un morceau un peu mélancolique qui me rappelle pas mal les sonorités de l'OST de Save the Last dance for me. Le morceau a une ambiance romantique, calme, un peu mélancolique mais pas réellement triste, que j'aime beaucoup. Quant à la seconde, clairement ma piste favorite de l'OST, il s'agit de la version au violon de Too Latequi, pour le coup, me rend effectivement triste. Le violon semble être un appel dans le vide, une lamentation, et il ne fait que gagner en intensité. Personnellement le morceau m'évoque l'attente et le passage des saisons. Et ça me donne le cafard mais la mélodie est tellement jolie que je pardonne au morceau. Il y a également une version chantée de Too Latemais je trouve que la voix du chanteur n'exprime pas aussi bien l'émotion que le violon donc je préfère la version instrumentale.

 

 

 

Bon et puis, bien entendu, on ne peut pas l'oublier, Full Housenous a donné la chanson des Trois Ours. Enfin la chanson existait avant ce drama mais Rain me l'a fait connaître et depuis la vraie version, pour moi, c'est la sienne et c'est aussi la plus adorable.

 

 

 

¹Apparemment SI, il y a bien une histoire de traumatisme dans l'enfance!!! Elle a si peu de poids que je l'ai entièrement zappée mais elle existe... cf. le message de Mosca dans les commentaires. Merci Mosca!

 


 

99. KAMISAMA MOU SUKOSHI DAKE


806581797.jpg

 

(dont était tirée la screencap dans l'article d'intro^^)

 

Dans la catégorieSaving grace

Et la sous catégorie(o(;△;)o))

 

Pour écrire cet article, je me suis replongée dans le drama et, après l'avoir revisité, encore plus qu'à l'époque, je pense vraiment que la musique est une des rares choses à en sauver. Avec le temps mes impressions sur certains dramas ont tendance à changer mais après avoir revu ce drama, je peux dire que les mêmes choses m'ont agacée -l'héroïne essentiellement- et que les mêmes choses m'ont plu -le meilleur ami est toujours absolument adorable et l'acteur principal a un sex-appeal de ouf-. En général ce drama est toujours un mélodrame assez poussif à mes yeux. Mais ce qui m'a choquée à la revoyure et qui ne m'avait pas choquée la première fois -parce que j'étais plus jeune et parce que je commençais les dramas si bien que j'avais encore des étoiles plein les yeux- c'est l'ignorance totale du drama. En 12 épisodes, la question de la protection n'est pas abordée sérieusement une seule fois. On ne parle jamais de préservatif par exemple ! Au début l'héroïne attrape le virus du SIDA en se prostituant pour aller à un concert et c'est tragique et tout mais après cela, lorsqu'elle recouche -en sachant qu'elle est séro-positive- avec le héros, il n'est pas question de préservatif. Et bien sûr il n'attrape pas la maladie et le bébé non plus. Le virus est présenté comme une sorte de punition divine pour s'être prostituée en quelque sorte. Et même lorsque l'héroïne est devant toute son école et fait son discours sur « j'ai compris la valeur de la vie », elle ne parle pas de la maladie en soi ou de ce qu'elle aurait du faire pour éviter de l'attraper. Alors dire « maintenant je suis reconnaissante pour les petites choses » c'est cool et ça cadre très bien avec, par exemple, Un litre de larmes où la pauvre Aya n'aurait eu aucun moyen d'éviter sa maladie mais là, en l'occurence, la prévention semblerait de rigueur. Et c'est en gros la même chose avec le drama : il nous présente le parcours de l'héroïne et son appréciation nouvelle de la vie mais il gâche l'opportunité qu'il avait de sensibiliser son public à un problème qui, malheureusement, sévit pas mal au Japon, et au lieu de cela n'est qu'un mélodrame assez moyen. Dommage.

 

En revanche la musique, elle, elle est bien~ Alors d'un côté, déjà, on a tous les morceaux instrumentaux signés S.E.N.S. -un gage de qualité à mes yeux -. Les mélodies sont généralement tristes étant donné que le drama lui-même n'est pas exactement gai, mais c'est un bon album à écouter quand il pleut dehors et que vous voulez vous saper le moral encore un petit peu plus -comment cela vous ne voulez pas vous saper le moral ? Mais si mais si-. Parmi mes pistes favorites, on a déjà Wish :

 

 

 

C'est triste mais à la fois c'est magique et reposant et c'est même en écoutant ce morceau que je me suis dit « je vais revoir le drama, si cela se trouve c'est meilleur que dans mon souvenir ». En fait non. Mais eh, la musique est belle quand même ! Ensuite j'aime également beaucoup Fleeting Dreams, en version normale et en version « darkness ». La version normaledonne un sentiment d'émerveillement, comme si on découvrait quelque chose de neuf et de beau mais que la tristesse guettait d'un coin sombre. La version darknessest en gros la version où la tristesse a pris le dessus, elle a quelque chose d'un peu menaçant. Au final cependant, j'aime beaucoup les deux. Et en vérité j'aime tout l'OST mais, pour citer un troisième morceau de SENS qui me plait beaucoup : Brightness.

 

 

 

Mais bien entendu, on ne peut pas parler de la musique de ce drama sans parler des chansons de Luna Sea et Kudo Shizuka qui servent respectivement d'opening et d'insert-song au drama. Luna Sea, pour ce drama, nous offre I for you, un morceau qui s'adapte effectivement très bien à l'ambiance du drama dans le sens où il est triste, sonne comme un appel et, à la fois, donne un sentiment de combat en quelque sorte. Mais plus que ce morceau de Luna Sea, en fait, c'est vraiment In the Sky de Kudo Shizuka qui m'est restée. C'est la chanson qui lance en gros tout le drama -elle sert en partie de connexion entre les personnages-, on l'entend plusieurs fois dans la série et j'avais complètement flashé dessus. Elle ne m'a jamais quittée depuis. Déjà elle me rend un petit peu nostalgique parce qu'elle me rappelle mes débuts en Jpop mais, en plus de cela, tout simplement, je la trouve jolie et addictive. La mélodie peut sembler répétitive mais plus je l'entends, plus j'ai envie de l'entendre o.o

 

 

 

Ah, cela me rappelle l'époque où j'écoutais tout plein de chanteuses de Jpop ♥ Et cela me donne envie de ressortir tous mes vieux albums du coup. Je vais aller faire cela tiens~

 

 

 

98. HONG GIL DONG


Hong-Gil-Dong-korean-dramas-32444281-1280-720.jpg

 

Dans la catégorie A rejouer en entier, encore et encore

Et la sous catégorie ♥ \\( ● ⌒ ∇ ⌒ ● )//

 

Le temps passe, mon avis sur les dramas évolue. Depuis la première fois que j'ai vu Hong Gil Dong, ma vision sur ce drama a également bien évolué, je me suis rendue compte de plein de choses qui m'avaient échappé la première fois. Par exemple, j'avais bien vu la première fois que les effets spéciaux laissaient sérieusement à désirer -c'est dur de passer à côté en même temps- mais, aveuglée par mon tout nouvel amour d'Arbi, je ne m'étais pas rendue compte d'à quel point son personnage était un pion ne faisant pas grand-chose de lui-même. Après avoir vu ce drama une bonne dizaine de fois en entier -dont une fois avec mon père et cela fait une grosse différence parce que regarder un drama avec quelqu'un qui n'en a absolument pas l'habitude, ça donne tout de suite une nouvelle perspective sur les choses-, ses défauts m'apparaissent plus clairement. Mais vous savez quoi, j'en apprécie également encore plus les qualités et ce drama fait toujours partie de mes Kdramas favoris. Je le revois avec une facilité déconcertante, j'aime toujours autant les scènes que j'avais aimées la première fois, j'aime les personnages, les acteurs, je continue de me sentir impliquée. C'est un des rares dramas que je peux revoir du début à la fin sans m'ennuyer. Pas parce que c'est le meilleur kdrama jamais réalisé mais parce que je le trouve incroyablement divertissant. Notez que c'est le seul drama des sœurs Hong qui a réellement « survécu » à mes yeux d'ailleurs. Je ne peux plus revoir My Girl, Big était mort-né, Master's Sun et Best Love sont retombés quelques mois après que je les ais terminés. Je revois avec plaisir de long bouts de My girlfriend is a gumiho, You're Beautifulet même parfois Fantasy Couplemais Hong Gil Dongest le seul drama que j'arrive réellement à revoir en entier avec le même enthousiasme. Qu'est-ce qui le sépare des autres ? Je ne sais pas trop, j'ai juste l'impression qu'il est moins éphémère, moins basé sur le plaisir de découverte immédiate et de surprise. Mais bref, on est pas là pour faire la comparaison. Le fait est que j'adore Hong Gil Dong, son casting, son histoire, ses enjeux, sa comédie -passé les épisodes 1 et 2-, sa romance et, bien entendu, son OST.

 

D'ailleurs la musique de ce drama est pratiquement le premier souvenir que j'en ai ! En effet lorsque le drama commence, on tombe tout de suite sur une performance de danse au son d'instruments à percussions -des tambours, encore qu'il y ait probablement un terme Coréen plus adapté-. Le style de danse était très contemporain mais, à l'époque, naïve et peu habituée que j'étais aux dramas historiques Coréens, je m'étais dit « bon bah après tout je ne connais strictement rien à la culture Coréenne donc bon... » -oui maintenant cela me paraît abherrant que j'aie pu penser cela-. Bref donc on est accueilli par cette scène-là puis notre héroïne apparaît, flottant dans les airs au son de Kwangya

 

 

 

Et là, forcément, mon enthousiasme est monté d'un cran parce que la scène était superbe, en grande partie grâce à la musique. Yi Nok se pose par terre au milieu des danseurs, elle échange trois mots avec le public et là commence la chanson U Can't Stop.

 

 

 

Pour le coup, même en ne sachant strictement rien de la culture Coréenne, je me doutais tout de même qu'à l'époque ils n'écoutaient pas vraiment ce genre de chansons. Et donc mon premier vrai souvenir de ce drama a été un retentissant « WTF musique ? ». Et l'OST se partagent en gros entre des musiques qu'on s'attendrait à effectivement entendre dans un historique -par exemple The Day- , des musiques en décalage complet -comme la chanson de Kim Eun Hee que j'adore : New Direction , elle est géniale cette chanson, elle est super entraînante... chaque fois que j'en entends les premières notes, allez savoir pourquoi, je pense que je suis en train d'écouter l'OST d' Evasive Inquiry Agency (qui est très bon aussi).- et bien sûr les habituelles ballades romantiques parce qu'il en faut bien quelques unes ! Et parmi ces ballades romantiques, clairement, celle qui m'a le plus marquée est Fate de Park Wan Kyu. C'était la chanson de « fin d'épisode ». Quand on finissait sur quelque chose de triste et romantique, l'épisode se terminait par cette chanson et du coup chaque fois je pouvais hurler avec Park Wan Kyu -sauf que lui il chante- : « neoooo iiiiroohhhhkaeeee kaaajimmaaaa ». A force j'en ai eu marre de ne connaître que ce passage-là d'ailleurs et j'ai fini par aller chercher les paroles et les apprendre par cœur. Cette chanson est clairement celle du drama qui m'est le plus restée. Et on pourrait se dire qu'à force de l'entendre je m'en serais lassée... mais en fait non. Elle est belle cette chanson et elle sonne vraiment comme une supplication, ce qui est le but puisqu'en gros les paroles disent « je suis trop faible, je ne peux que me raccrocher à toi alors ne pars pas ».

 

 

 

Je ne vais pas vous parler de toutes les psites de l'OST car sinon on en aurait réellement pour des plombes mais je vous ai choisi cinq autres pistes -en plus de celles mentionnées- que j'aime particulièrement et qui, à mon avis, représentent assez bien la diversité de l'OST d'Hong Gil Dong.

 

(1) No Brain -  My luck is great : Encore une piste que bizarrement j'ai toujours envie de placer sur l'OST d' Evasive Inquiry Agency … oO Je pense que c'est parce que j'ai découvert les deux dramas pas loin l'un de l'autre et que j'ai pas mal écouté leurs deux OST en même temps. Enfin toujours est-il que cette chanson est le côté fun du personnage d'Hong Gil Dong, son côté sûr de lui voire un peu narcissique. C'est le Hong Gil Dong du début du drama à mes yeux.

 

(2) Sword : Pour une mélodie un peu plus sombre, pesante, un peu triste aussi, et inquiétante. Le calme avant la tempête en quelque sorte, les tambours semblent annoncer une guerre et on peut même entendre les mouvements lents de l'épée dans la mélodie, représentés par l'instrument à corde -j'imagine un kayagum ? Mais je suis nulle à reconnaître les instruments :'(-

 

 

 

(3) Wave of Rev : De quoi donner un sacré punch aux scènes d'action ! Le morceau commence très calmement mais prend de la vitesse dans sa première minute et finalement l'action démarre. Comme je ne suis pas très douée en termes techniques -pas très douée = nulle, complètement nulle- voici comment je vois le morceau : au début on regarde de haut une forêt. La nuit est calme, de loin tout semble paisibile. Et puis subitement des appels se font entendre. Des voix se répondent à l'intérieur de la forêt. On se rapproche et à travers les arbres, on commence à voir des gens qui courrent. On ne voit que leur silhouette, on entend le frémissement des feuilles à leur passage. Alors on se rapproche alors et on se retrouve plongé en pleine course, en plein combat. Dans ma tête c'est ce qu'il se passe quand j'écoute ce morceau.

 

 

 

 

(4) Mister Hairdresser, Beautician Nuna : Une petite mélodie légère qui donne le sentiment de se ballader dans le village avec Gil Dong par une bonne journée ensoleillée~

 

(5) Taeyon – If : Et une ballade romantique parce qu'il en faut et que ce drama est un drama d'action, une comédie, certes, mais c'est aussi avant tout une histoire d'amour. Et pas juste entre moi et le drama.

 

Avec cela, je pense que vous pouvez vous représenter à peu près l'ambiance d'Hong Gil Dong. Et l'album OST de ce drama est un album que je prends énormément de plaisir à écouter encore et encore en entier.

 

Voilà les gens, sur ce, c'est tout pour cette fois-ci =) J'espère que vous avez pris plaisir à réécouter ou découvrir ces morceaux avec moi~ et dans le prochain article, un des trois dramas abordés sera....

 

vlcsnap-2014-01-16-16h58m09s93.png

 

Pouvez-vous deviner de quel drama il s'agit ? :p

 

PROCHAIN ARTICLE: Jeudi 23 janvier à 18h -oui finalement j'ai décidé d'être régulière, c'est mieux si on veut jouer ^-^-

 


Tag(s) : #Musiques (artistes - albums - concerts -...)

Partager cet article

Repost 0