Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Nodame Cantabile
 のだめカンタービレ

 


 


Diffusé en 2006

11 épisodes



Avec:

Ueno Juri >>> Noda Megumi (Nodame)
Tamaki Hiroshi >>> Chiaki Shinichi
Eita >>> Mine Ryutaro
Koide Keisuke >>> Okuyama Masumi
Mizukawa Asami >>> Miki Kiyora
Takenaka Naoto >>> Franz Stresemann (Milch Holstein )

 

 


Dontesque?
 

Chiaki apprend le piano dans une université prestigieuse mais son véritable rêve est de devenir chef d’orchestre, comme l’homme qui lui a insufflé la passion de la musique classique. Il fait un jour la rencontre de Nodame, pianiste talentueuse mais brouillonne-(elle est incapable de lire une partition- et peu soigneuse ou portée sur l'hygiène. Elle est tout son contraire…mais tombe rapidement amoureuse de lui et n’a désormais plus qu’un but : le suivre jusqu’au bout, alors que lui avance vers son rêve.

 

 

8,5/10

 

Ai-je réellement besoin de reparler de Nodame Cantabile ? Je ne sais pas comment sont les choses au Japon mais en tous cas dans la communauté dramatesque sur internet, Nodame Cantabile, chez les Jdramas, a atteint le rang de classique depuis longtemps au même titre qu'Hana Yori Dango ou encore Nobuta Wo Produce. Ce drama est très souvent recommandé et je pense que la plupart des gens, s'ils ne l'ont pas vu, en ont probablement entendu parler. Mais je m'en fous, je vais enfoncer des portes ouvertes quand même : Nodame Cantabile, c'est cool ! Mais vous savez quoi, cette phrase a beau effectivement être un gros coup de boots bourrine dans un trou plus gros que le mur autour, eh bah je suis drôlement contente de l'écrire parce qu'avant de revoir le drama j'avais mes doutes. J'avais peur que cette série, comme Hana Kimi, ne soit devenue -à mes yeux car dans l'absolu, elle n'a pas changé- le type de Jdramas que je n'arrive pas à revoir, le genre « comique exagéré relou ». Pas que je déteste tout ce qui relève du comique exagéré au Japon, mais avec le temps je me rends compte que bah, je n'aime pas toujours cela, que parfois c'est insupportable selon le drama. Mais Nodame Cantabile est toujours drôle et se regarde toujours sans effort, ouf. En revanche.

 

En revanche il y a une porte fermée qu'il va falloir que je me prenne dans la figure. Enfin nous avons plusieurs milliards d'êtres humains sur cette Terre, une partie d'entre eux regarde des dramas et mon opinion est forcément partagée par plein de personnes de ce groupe donc je ne me fais pas d'illusion. En gros:

 

Yes :')

 

Bref, je ne suis pas une exception et la porte n'est pas entièrement fermée, disons simplement qu'elle est rarement ouverte. Et puisque je sens que je vous ai perdus avec mon histoire de porte, disons les choses simplement : Ueno Juri, parfois, m'agace dans ce rôle... *Mila cherche à éviter les pierres* Okay, okay, calmez-vous, rangez ces cailloux que je ne saurais me prendre violemment en pleine face car déjà, par de pareils objets les faces sont blessées et parce qu'ensuite je ne suis pas en train de dire qu'elle est mauvaise du tout. Ueno Juri est une actrice qui n'a plus grand-chose à prouver et dans ce drama elle assure comme peu d'actrices auraient pu le faire. Elle se fond complètement dans son personnage et arrive à rendre l'humour physique de ses scènes sans que cela semble déplacé dans le drama -en général Nodame Cantabile fait partie de ces dramas qui arrivent vraiment à avoir une ambiance manga et délirante sans franchir la ligne vers le gros bordel-. Ce qui m'agace en fait c'est sa voix lorsqu'elle commence à rentrer dans le mignon. Cela me rend dingue, dans ces moments-là je n'en pouvais plus, j'avais envie de zapper ses scènes. Elle prend une voix de timaurée et cela me sortait par les oreilles. C'est quelque chose dont je ne me souvenais pas et même si je n'irais absolument pas écrire qu'Ueno Juri est moins que très bonne dans ce drama, cette voix m'a fait du mal aux nerfs et j'ai considérablement moins apprécié le personnage que la première fois à cause de cela. En revanche, le reste du casting m'a autant plu que la première fois, de ce côté-là je n'ai eu aucune mauvaise surprise. Tamaki Hiroshi, par exemple, est excellent et je pense qu'après tout ce temps et tous les rôles dans lesquels je l'ai vu jouer, c'est peut-être un peu triste, mais il n'y en a aucun où je l'aime autant que celui de Chiaki. Chiaki est arrogant et il a un peu un balai coincé dans le derrière mais il est loin d'être froid ou ennuyeux dans l'interprétation, ni même dans l'écriture, comme c'est parfois le cas avec ce type de personnages. Non, Chiaki est très drôle et Tamaki Hiroshi se donne pleinement à son personnage. Et au passage le flash-back de son traumatisme en avion est aussi hilarant et mal foutu que dans mon souvenir. Mais « mal foutu » de façon positive. De même que le drama est absurde de la meilleure des façons. Les personnages sont barrés mais c'est ce qui les rend aussi attachants, c'est ce qui les fait fonctionner et, encore une fois, le drama a très bien compris qu'il y a une limite à ne pas franchir et il reste pile là où il faut, là où l'absurdité et la folie font rire et ont leur charme.

[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ

Si Chiaki et Nodame sont bien nos deux héros et s'ils sont assez extraordinaires tous les deux, il ne faut bien entendu pas oublier qu'il y a tout un tas de personnages à leurs côtés et qu'ils sont également divertissants. Certains tombent un petit peu plus à plat que d'autres -les plus normaux d'entre eux en fait... parce qu'ils ont tendance à sembler fades en comparaison- mais d'autres ont marqué les esprits et bien entendu parmi ceux-là on ne peut que citer notre chef d'orchestre Strezemann -interprété par Takenaka Naoto, un acteur dont quasiment personne, dont moi, ne connait le nom mais que la plupart des gens, dont moi, reconnaissent comme « le type avec l'accent dans Nodame »- qui est au moins aussi drôle qu'il est vaguement flippant dans sa perversité. Et puis bien entendu il y a nos autres élèves tels que Matsumi, le jeune homme à la coupe afro qui est fou amoureux de Tamaki, Kiyora la violonniste qui semble très solide au début du drama et se révèle petit à petit via sa relation avec Mine, autre violonniste qui a bien moins de succès et qui veut insuffler du rock dans la musique classique. Mine avec ses mitaines et ses cheveux blonds -décolorés- coiffés à la dynamite est joué par Eita, le sponsor officiel -mais pas vraiment- de cet article et il a toujours fait partie de mes personnages favoris parce que même quand je ne captais pas trop qui était Eita, quelque chose dans ce type, son sourire immense et lumineux, ses oreilles décollées et ses cheveux improbables, me parlait -en fait Nodame est probablement l'un des tous premiers dramas, si ce n'est le premier drama, à avoir lancé mon amour d'Eita-. Toute cette bande de personnages forme un tout dynamique et plein de personnalité qui divertit et touche. On s'attache, on rigole, on veut les voir avancer, et si on est sensible comme moi, on fond en larmes quand ils réussissent. La première scène de concert de l'orchestre spécial est toujours un grand moment pour moi. J'ai un faible pour les histoires d'underdogs et là les underdogs sont particulièrement sympathiques. Chiaki décide enfin de laisser s'exprimer ses nouveaux amis, il décide enfin de faire partie de leur groupe, tout le monde a l'air absolument ravi de jouer et ce sont les grandes eaux à chaque fois.

 

Bien sûr la musique joue aussi. Et la musique est l'âme de Nodame Cantabile. Or à la base j'ai un gros faible pour tout ce qui cause de musique. Par ailleurs... eh bien, je dois bien admettre que dans la vie de tous les jours je ne suis pas quelqu'un qui écoute énormément de musique classique. Pas parce que je n'aime pas cela, j'ai mes compositeurs favoris également -Beethoven, Chopin et Tchaikovsky... pas super original je sais, mais bon-, mais j'imagine que je n'ai pas été « éduquée » pour et mon souci majeur est que je n'ai jamais l'occasion qu'il faut. Si je suis déprimée, je vais lancer des chansons « indies déprimantes » ou bien de la pop colorée. Pour le sport ce sera du rock. Pour me motiver à aller bosser, du reggae. Ce n'est pas immuable bien entendu mais ce que j'essaie de dire c'est qu'il y a souvent des occasions où je me dis « tiens j'ai envie/besoin d'écouter du rap/metal/blues/etc là maintenant ». Avec la musique classique pas tellement. Alors j'apprécie que les films ou séries -comme Fantasia, Princess Tutu ou Nodame Cantabile- créent cette occasion-là pour moi. Cela me permet d'écouter autre chose, de découvrir des morceaux, cela me fait une porte d'entrée. Bien entendu si la série ou le film est mauvais, cela marche moins bien mais on a déjà déterminé que Nodame Cantabile était loin d'être un mauvais drama et l'enthousiasme des personnages pour la musique qu'ils jouent est vraiment très communicatif. La musique vit dans ce drama et qu'elle soit jouée par les personnages ou accompagne une scène, c'est toujours un pur plaisir pour les oreilles. A tel point que je vous avoue m'être toujours un peu demandé comment le manga s'en sortait. Je ne l'ai pas lu et je n'ai pas vu l'anime non plus -un manque qu'on ne cesse de me faire remarquer- et autant j'imagine assez bien comment l'anime peut fonctionner autant l'idée d'une version de Nodame sans musique à entendre a du mal à passer. Ce qui ne signifie pas que ce n'est pas possible : il reste les personnages, il reste leur passion, il reste la comédie. Et les manga sur la musique il y en a plein qui fonctionnent mieux que bien : BECK et Nana en sont de bons exemples. Mais la musique est tellement bien mise en scène dans Nodame que c'est devenu difficile pour moi d'en envisager une version « muette ». Ce qui n'est qu'un compliment de plus à faire à la série.

 

Chaleureux, décalé, drôle, Nodame Cantabile a un excellent timing coming, des personnages attachants, beaucoup de coeur et reste une excellente comédie nippone à se mettre sous la dent. Comme je le disais au début, j'ai eu un souci avec la voix d'Ueno Juri lors de certaines scènes et je ne vais pas vous mentir, c'était handicapant, mais comme cela n'a pas l'air d'être une opinion particulièrement répandue et qu'elle est excellente à côté de cela ainsi qu'entourée d'un casting impeccable.... je ne peux que vous pousser à jeter un œil à ce drama si ce n'est déjà fait. Et comme cela vous serez à jour pour lorsque je vous parlerai de l'épisode spécial Europe et des films~

[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ

 

NOTE – Détails

 

Personnages – 19/20 Il y a quelques personnages que j'aurais aimés un petit peu plus « relevés », en particulier dans la dernière partie. Mais franchement, les personnages de Nodame Cantabile sont mémorables, drôles et attachants avec deux têtes d'affiches particulièrement marquantes et réussies. Donc je ne vais pas me plaindre trop non plus o.o

 

L'histoire – 12/15 Encore une fois, quelques éléments me plaisent un peu moins que d'autres mais dans l'ensemble je n'ai pas grand-chose à redire et le ton du drama est excellent.

 

Le casting – 14,5/15 Oui bon, j'ai eu un souci avec la voix d'Ueno Juri mais je ne peux décemment pas descendre en dessous de 14...

 

Le rythme – 9/10 Il y a tout de même un ou deux épisodes sur la fin que j'ai trouvés un peu plus longs que le reste. Mais rien de critique et rien de réellement handicapant non plus.

 

Esthétique – 8/10 Certains effets spéciaux sont... ce qu'ils sont. Mais l'aspect kitsch de ces effets font partie du drama, drama qui est généralement joliment réalisé et très coloré, pour le plus grand plaisir de mes yeux.

 

Musique – 10/10 Quelle surprise...

 

La fin – 7,5/10 Du coup ce n'est pas réellement la fin... mais dans l'ensemble c'est pas mal, même si quelques éléments me frustrent. Enfin encore une fois, ce n'est pas vraiment la fin vu qu'il y a plein de suites...

 

Le facteur X – 3,5/5 J'en rajoute encore pour la musique. J'en enlève pour cette coiffure :

 

 

o.o Ce truc m'a toujours perturbée. Je n'arrive pas à savoir si c'est fait pour être flippant ou si c'est juste flippant par erreur. En tous cas je flippe.

 

Le facteur rewatch – 3,5/5 Oui, clairement, même si pas forcément tout de suite, je reverrai Nodame Cantabile un jour. Peut-être en sautant quelques scènes mais pas beaucoup.

 

87/100

 

[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ[L'amour en gyabo mineur] Nodame Cantabile のだめカンタービレ
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0