Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sound of Silence


Salut O Nuit, ma vieille amie
Je suis revenu te parler
Car une image s’insinuant doucement
Ma laissé une trace tandis que je dormais
Et cette image implantée dans mon esprit
Est toujours là
Dans le son du silence

Dans des rêves sans repos, j’ai marché seul
Dans des rues pavées étroites
Près de la lumière d’un réverbère
J’ai rehaussé mon col pour lutter contre le fois et me suis arrêté
Quand mes yeux ont été éblouis par le fash d’un néon
Qui a coupé la nuit en deux
Et touché le son du silence

Et dans cette lumière pâle, j’ai vu
Des centaines de gens, peut-être plus,
Des gens qui parlaient sans rien dire
Des gens qui entendaient sans écouter
Des gens qui écrivaient des chansons qu’aucun voix ne chantaient
Et personne n’osait
Briser le son du silence

« Idiots » ai-je dit « Ne savez-vous pas
Que le silence s’étend comme un cancer
Entendez mes mots que je puisse vous apprendre
Saisissez mes bras que je puisse vous atteindre »
Mais mes mots sont tombés en silence comme des gouttes de pluie
Et ont résonné
Dans les profondeurs du silence

Et les gens se sont inclinés et ont priés
Ce dieu de néons qu’ils avaient créé
Et le signal s’est allumé en avertissement
Dans les mots qu’il formait
Et les signes ont dit que les mots des prophètes
Sont écrits sur les murs du métro
Dans les couloirs des immeubles
Et murmurés dans les sons du silence
 

Partager cet article

Repost 0