Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


Last Friends
ラスト・フレンズ

 




Diffusé en 2008

 

11 épisodes

 

 

 

Avec:

 


Nagasawa Masami >>> Aida Michiru
Ueno Juri >>> Kishimoto Ruka
Nishikido Ryo >>> Oikawa Sosuke
Eita >>> Mizushuma Takeru



Dontesque?

 

 

Michiru et Ruka sont deux jeunes femmes très différentes mais partageant un lien amical très fort. Néanmoins après le lycée, elles se sont perdues de vue et ne se retrouvent que des années plus tard, aux heures les plus difficiles de la vie de Michiru.

 
 

 

 

 

8,5/10

 

Eita time les gens ! Avec un drama que j'avais déjà vu pour le coup et sur lequel j'avais même déjà écrit mais mon article n'était pas très bon alors j'ai préféré revoir la série. Et puis alors j'ai bien fait parce qu'à l'époque je n'avais rien compris à certaines choses, c'est affligeant. J'imagine que j'étais juste plus ignorante, je n'avais vraiment pas compris le personnage de Ruka, pensant que le drama voulait nous parler d'homosexualité à travers elle alors qu'en vérité Ruka est plus complexe que cela, elle semble plutôt avoir des « troubles de l'identité de genre », ne s'identifiant pas en tant que femme. Et si elle ne s'identifie pas en tant que femme et est amoureuse d'une femme alors, forcément, cela ne fait pas d'elle une lesbienne. Cela ne la rend pas non plus automatiquement hétérosexuelle d'ailleurs mais bref, ce que j'essayais de dire c'est qu'il y avait des aspects de ce drama que je n'avais pas bien saisis, si bien que je suis contente d'avoir pu me replonger dedans. D'autant qu'à l'époque j'avais bien aimé ce drama et je l'ai à nouveau bien aimé donc.... plein de yay dedans ma tête ! Par contre s'il y a des choses intéressantes que je n'ai remarqué que maintenant, il y a aussi des défauts que je n'avais pas forcément relevés la première fois qui m'ont sauté aux yeux ce coup-ci. Un surtout et malheureusement ce n'en est pas un petit : le personnage de Sousuke est un peu foiré.

 

Et c'est quand même drôlement dommage parce qu'il est un des fondements de ce drama. Petit ami violent et abusif de Michiru, il est ce qui la pousse à prendre la main tendue de Ruka. Il alimente beaucoup le scénario et influe énormément sur les va et viens de nos personnages ainsi que sur leurs relations. Mais volà, il est super mal développé, on apprend à peine à le connaître et à la fin le drama nous demande de nous apitoyer sur son sort et ce n'est juste pas possible. Entendons-nous bien, le fait qu'il frappe Michiru, la menace, agresse ses amis, etc, faisait que de toute façon il était impossible à mes yeux de prendre son parti, de l'excuser ou même de l'apprécier. Mais il y avait certainement moyen de nous faire éprouver un peu de pitié à son égard ou du moins à rendre nos sentiments plus complexes en nous faisant comprendre les mécanismes le poussant à agir de la sorte, à nous parler de ses circonstances. C'était possible. D'autant plus possible que Nishikido Ryo est un acteur capable, surtout dans les rôles qui demandent de jouer la vulnérabilité et qu'il est bien la seule raison pour laquelle le dernier épisode aurait presque pu marcher tel quel -mais la mise en scène s'est assurée que cela ne fonctionne pas du tout sur moi-. Mais le drama n'écrit Sousuke que comme une menace -ce qu'il est- si bien que lorsqu'il nous dit « maintenant pleurez sur son sort », j'avais juste envie de répondre « nope, cela ne va juste pas être possible ». Et l'écriture de sa sa relation avec Michiru était problématique également. Après avoir discuté avec pas mal de gens, même si cela n'a jamais été mon cas, j'ai constaté que plusieurs personnes trouvent Michiru agaçante. En particulier plusieurs personnes m'ont dit qu'elles ne supportaient pas de la voir retourner vers Sousuke sans arrêt et on m'a dit des choses du style « elle est conne aussi, elle se met volontairement dans la merde » ou encore « c'est de sa faute, qu'est-ce qu'elle va faire là-bas ! ». Mais bien entendu c'est faux. Non, ce n'est pas de sa faute : c'est de la faute du mec qui lui envoie des coups de pied dans le ventre. Non elle ne se met pas *volontairement* dans cette situation, bien sûr qu'elle ne cherche pas à se faire frapper. Alors oui, en revanche, elle se montre trop naïve et se jette dans la gueule du loup, elle pardonne trop de choses à Sousuke et endosse de la culpabilité qu'elle ne devrait pas ressentir mais honnêtement le souci vient surtout de l'écriture de leur relation à mon goût : il y a toute une progression que le drama ne nous montre pas.

 

Se défaire de l'emprise d'un conjoint abusif est difficile. Parce que bien souvent les choses viennent progressivement, on laisse « couler » au début et rapidement on se retrouve piégé. Chaque histoire est bien entendu différente mais Last Friends semble vouloir raconter ce type d'histoire avec un Sousuke profondément marqué par une enfance traumatisante et une Michiru qui a grandi auprès d'une mère l'ayant toujours fait se sentir indésirée. En vérité à la fin sa mère l'exprime même oralement et il est clair dès le début que Michiru a été enfoncée par sa mère toute sa vie et a une estime de soi très faible si bien qu'être aimée par Sousuke relève quasiment du miracle à ses yeux et qu'elle a peur de le perdre, bien plus que d'être blessée au début. Sans compter qu'elle ressent à son égard par la suite une certaine compassion, d'une personne blessée à une autre. Le souci c'est que la violence de Sousuke, pour nous, éclate dans les 15 premères minutes dans drama après que nous l'ayons très peu vu. Nous n'avons pas eu de signes inquiétants, nous ne savons même pas quelle est exactement la nature de sa relation avec Michiru, comment ils sont ensemble. A la fin du drama on a droit à quelques flash-backs de leur rencontre et de leurs débuts mais tout cela aurait du se trouver au début et être bien plus développé que cela. Parce qu'à mon avis c'est cela qui a fait dire à certaines personnes « elle est bête aussi, elle le cherche ! ». Nous, spectateurs, n'avons vu qu'une agression sortie d'absolument nulle part. On nous a dit que ces deux personnages sortaient ensemble mais nous n'avons pas été témoin de leur histoire si bien que lors de la premère agression les deux personnages sont quasiment des inconnus. Et pourquoi une femme retournerait-elle vers l'inconnu qui l'a frappée ? C'est, je pense, comme cela que le manque de développement s'est émotionnellement traduit chez certaines personnes.

[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ

En l'occurence pas chez moi mais malgré tout, je continue de penser que le drama aurait du passer plus de temps sur la relation de Michiru et Sousuke, surtout s'ils voulaient nous tirer plus que de la crainte et du dégoût à l'égard de ce dernier. A mon sens c'était le plus gros défaut de ce drama. Mais au moins tous les acteurs impliqués étaient bons et pour ma part j'ai quand même beaucoup retiré de cette partie de l'histoire. En tous les cas c'est une affaire vraiment terrible avec quelques moments particulièrement affreux, notamment dans le dernier épisode où une scène en particulier m'a donné sérieusement mal au ventre. Heureusement, à côté de cela, il y a aussi plein de sentiments plus chaleureux que cela car le drama nous parle de personnages blessés, certes, mais qui se regroupent et se reforment à partir de cela. Michiru se trouve un nouveau foyer dans le cercle de Ruka et ce n'est pas juste son amie qui lui sert de nouvelle famille. En particulier j'ai adoré ses scènes avec Takeru -le personnage d'Eita- qui débordaient toujours d'une profonde douceur, sans doute liée au personnage de Takeru qui, au delà du fait qu'il était justement la douceur incarnée, comprenait sans doute mieux que quiconque ce que Mchiru était en train de traverser.

 

A la revoyure en fait, et cela avait déjà été le cas la première fois, il s'est avéré qu'à mes yeux le cœur du drama a été la relation entre Ruka et Takeru. Ils sont ce qui remplit mon cœur d'amour et de foi dans l'humanité. Ces deux-là sont véritablement âmes sœurs pour moi. Ils ne peuvent à priori pas avoir la relation traditionnelle à laquelle on s'attend d'un homme et une femme identifiés en tant qu'âmes sœurs parce qu'ils ont chacun des identités, des passés, des blocages, qui font que... mais ils se comprennent, s'acceptent et s'aiment de tout leur cœur, ce qui m'a plus d'une fois menée au bord des larmes sous le coup de l'émotion. Ruka est une personne extraordinaire, entièrement dévouée à son amie Michiru, elle la protège comme une lionne. Elle paraît être invincible mais se révèle petit à petit être particulièrement fragile et coincée à l'intérieur d'une façade qui ne la représente pas, dans laquelle elle ne se reconnaît pas. Elle est écrasée par les attentes de ses proches, terrifiée à l'idée de leur réaction s'ils apprenaient la vérité, piégée dans un mensonge qui la fait souffrir et si elle paraît forte et décidée lorsqu'elle protège les gens qu'elle aime, elle laisse apercevoir à Takeru un autre visage, une autre Ruka que le jeune homme accepte et embrasse avec tout l'amour qu'il lui porte. Ueno Juri est excellente dans le rôle de Ruka, un rôle qui, entre autres, soulève les questions d'identité de genre et de la place des femmes dans certains milieux, Ruka ayant droit à sa part de harcèlement sexuel. Quant à Takeru -remarquez cela vaut pour Ruka, je les aurais mis ensemble-, je n'arrive juste PAS à croire que j'ai pu le zapper dans mon top105 des personnages dramatesques. J'adore ce personnage, je ne pense pas qu'on puisse ne PAS l'adorer. Il est la douceur et la compassion personnifiée avec une fragilité qui serre le cœur. De base Eita apporte à chacun de ses personnages beaucoup de sympathie, il est instinctivement attachant, mais Takeru est en plus de cela un être humain aussi bon, aussi généreux, aussi aimant qu'il est abimé et blessé. Ses scènes avec Ruka font partie de celles qui m'ont le plus marquée de ce drama. Enfin en positif je veux dire. Sinon celles de Sousuke sont très marquantes également mais j'ai plutôt essayé de les refouler, préférant retenir toutes les façons dont Takeru et Ruka ont réaffirmé leur affection l'un pour l'autre -mais également pour leur entourage- au cours du drama. Bon cela dit, il y a aussi des scènes où ils m'ont méchamment charcuté le cœur parce qu'il leur arrivait des choses peu gaies... mais dans l'ensemble, à eux deux, ils réchauffaient plus mon cœur qu'ils ne lui faisaient de mal.

 

Et pour compléter notre foyer, Eri, la demoiselle très directe et Ogurin le jeune homme incapable de s'affirmer faisaient des personnages tout à fait attachants qui apportaient leur pierre à l'édifice. On suit avec intérêt leur relation entre eux et avec les autres, ils participent à la dynamique de groupe. Par contre je vous avoue que je me posais quand même des questions parce que si je comprends que Michiru ait eu du mal à impliquer la police dans les agissements de Sousuke, je ne comprenais pas qu'un personnage aussi direct qu'Eri n'appelle pas les flics quand le jeune homme allait stalker leur baraque ou agresser un de ses amis. Michiru était sous l'emprise de Sousuke mais et les autres alors ? Ruka, mettons, s'accrochait à cette idée de défendre Michiru elle-même, mais j'aurais pensé qu'Eri ou Takeru penserait à appeler à la police. Enfin bon, malgré ce petit couac, j'ai aimé tous les personnages et, par ailleurs, le drama est très agréable à regarder, il est vraiment joli réalisé et il a un OST particulièrement marquant avec cette chanson d'Utada Hikaru, Prisonner of Love qui ne m'était jamais sortie de la tête et que j'ai pris énormément de plaisir à réentendre en version normale et instrumentale au fil du drama. Elle ajoute vraiment à l'ambiance du drama, elle souligne joliment l'émotion.

 

Cette seconde fois, j'ai donc mieux compris le drama et l'ai beaucoup apprécié. Ce n'est pas qu'il n'ait pas de problèmes, il a clairement ses défauts mais il nous propose vraiment un groupe de personnages attachants et intéressants dont on a envie de suivre l'évolution. Plein d'émotions et souvent difficile le drama peut s'avérer un peu maladroit mais je trouve qu'il s'en sort malgré tout plutôt bien avec les thèmes qu'il a choisi de traiter et s'il s'avère dur à plusieurs reprises, il est plein d'espoir, de chaleur et d'optimisme. C'est donc un drama que j'ai beaucoup aimé~

[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ

 

NOTE – Détails

 

Personnages – 17/20 C'est dommage que Sousuke n'ait pas été mieux développé que cela et il y a d'autres développements que j'aurais souhaités mais le drama créé des personnages complexes et attachants, aux relations prenantes.

 

Histoire – 12/15 Encore une fois, il y a des manques autour de la relation Sousuke/Michiru, le drama se montre maladroit autour de cela. Mais dans l'ensemble Last Friends nous sert une histoire touchante sur des thèmes pas faciles et le fait plutôt bien.

 

Rythme – 9/10 Je n'ai jamais ressenti de longueur devant ce drama franchement. Je n'aurais pas dit non à quelques petites choses développées plus en profondeur mais le rythme ne semblait pas pour autant trop rapide.

 

Casting 15/15 Rien à redire, tout le monde est excellent.

 

La fin – 8/10 Il y a des choses dans le dernier épisode qui me dérangent mais j'adore absolument la conclusion de ce drama. J'aimerais vous en reparler dans un autre article à l'occasion~

 

Le facteur X – 4/5 Eita dans ce rôle = ♥

 

Le facteur Rewatch3,5/5 Je serais absolument ravie de revoir ce drama un de ces jours mais pas tout de suite car il n'est pas de tout repos pour mon pauvre cœur.

 

La réalisation – 8/10 Ce drama est particulièrement joli à regarder, il est assez sombre mais bizarrement j'en retiens une certaine idée de douceur. J'aime le fait qu'il soit également assez pudique sur ce qu'il décide de montrer ou pas. On a le choc mais il n'y a pas de voyeurisme et certaines choses sont simplement suggérées.

 

La musique – 8/10 Comme je le disais, j'aime beaucoup l'OST de ce drama et en particulier toutes les renditons de Prisonner of Love.

 

Total – 84,5

 

[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
[Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ [Emprisonnés par la vie, l'amour, la société] Last Friends ラスト・フレンズ
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0