Gekidan Engimono - Ishikawa-ken Gosan-shi - 石川県伍参市

Publié le 27 Septembre 2008

 

 

2005

4 épisodes + SP (Making of)

 

Avec:

Sakurai “Bambi” Sho

Takaoka Sousuke

Yoshii Rei

etc...

 

Explication:

Gekidan Engimono correspondait à un créneau de la chaîne japonaise Fuji TV. Le créneau se situait très tard dans la soirée et permettait à des jeunes auteurs de présenter leur travail. Il exista donc beaucoup d'Engimono. Chacun dure 4 épiodes, puis il y a généralement un SP qui correspond au Making Of du Drama.

 

J'ai choisi celui-là.....ben en fait parce que c'est le seul que j'ai trouvé XD Et puis comme il y avait Bambi, vous pensiez bien que je n'allais pas me plaindre ...

 

 

Note: c'est un vieil article, qui ne reflète pas nécessairement mes pensées, mon état d'esprit ou même mon style actuel. Cf. les notes de relecture à la fin.

 

 

Dontesque ?

 

Sakurai Sho joue le rôle d'un jeune homme qui n'est plus sorti de chez lui depuis 4 ans. Il estime que le monde s'est effondré, et qu'il n'a de relation avec personne, et ne veut pas en avoir. Il survit uniquement grâce à la nourriture qu'un ami lui apporte chaque jour, seulement voilà son ami bientôt ne lui rapporte plus seulement de la nourriture, mais aussi des gens! Une jeune fille ayant abandonné l'école après la maternelle, alcoolique et addict au sexe, deux soeurs qui ont enlevé un phoque pour en faire un animal de compagnie, etc...Bref, que des gens étranges et malheureusement plutôt envahissants.

 

 

Mon avis:

 

Ma première impression: « Heeeeiiin ? O__O sur quoi je suis encore tombée? ». Je dois dire que le début m’a vraiment fait une drôle d’impression. Mais comme vous le savez, moi, en général, plus c’est décalé, plus cela me plait. Et puis après tout ce n’était pas comme si les épisodes étaient très longs ou très nombreux donc je me suis dit que j’allais aller jusqu’au bout ne serait-ce que pour Sakurai Sho que j’aime décidément de plus en plus.

 

Alors c’est un peu difficile de commenter ce drama et de vraiment le juger … il serait presque trop bizarre pour cela, et je n’arrive pas à déterminer s’il est réussi ou pas, je sais simplement qu’il m’a plu. Il se présente en gros sous la forme d’une pièce de théâtre. Bien que le décor change de temps en temps, l’histoire se déroule 90% du temps dans la même pièce et le temps s’écoule linéairement, à quelques tout petits flash-backs près (vraiment légers).  C’est entre le drama et la pièce de théâtre et c’est la première chose qui m’a plu en fait…enfin non, c’est la seconde, vu que la première c’est évidemment Sakurai Sho.

 

Non pas qu’il nous livre un jeu sans faute d’ailleurs.

 

Les acteurs caricaturent beaucoup dans ce drama, mais ce n’est pas dérangeant car c’est voulu. Ils grossissent volontairement les traits de ces personnages déjà extrêmes et en marge de la société. A tel point que finalement Sakurai Sho, qui exagère sans vraiment être un personnage à la base exagéré, semble un peu « à côté ». Mais bon, je l’ai aimé quand même…. Quant aux autres, je dois avouer avoir eu une préférence pour Minako dont le personnage peut paraître un peu lourd au départ mais qui m’a beaucoup faite rire. En général, les personnages sont comme cela: énervants au début mais on s’y attache. Et c’est d’ailleurs ce qui arrive au personnage de Sho.

 

L’histoire à la base est vraiment bizarre, et cela se sent dans tous les éléments qui la constituent. Déjà, les personnages, comme vous avez pu le constater, mais aussi les décors très colorés, le jeu des acteurs, le scénario….je me souviendrai en particulier de l’épisode tragique de la saucisse à la fin1 qui n’a rien à faire là et qui pourtant paraît complètement naturel étant donné le contexte. Enfin, le drama alterne entre comédie, tragédie, et « horreur ».

 

Bon pas « horreur » classique et clairement même les gens qui n’aiment pas les films d’horreur pourront apprécier, ne vous inquiétez pas, mais « horreur » dans le sens où c’est quand même parfois assez glauque. Tout en restant vraiment drôle la plupart du temps. Vers la fin, on commence à tendre déjà plus vers une sorte de tragédie vaguement loufoque.

 

A côté de cela, je dois avouer que j’ai apprécié aussi le message porté par le drama. Le message il est simple et on nous le rabâche souvent dans les dramas: « Les êtres humains ont besoin des autres pour exister », mais le changement de support fait qu’on a moins l’impression de redite et je me suis prise au jeu très facilement, j’ai suivi l’évolution du personnage principal avec beaucoup d’intérêt.

 

Au final je ne sais pas trop où classer ce drama. J’ai l’impression que les gens vont aimer ou pas du tout, moi j’ai aimé. C’est complètement décalé, et c’est t typiquement le genre de truc qui me plait. Donc voilà, je vous conseille d’essayer mais je ne parierais pas non plus que cela va vous plaire :p

 

P.S.: j'ai oublié de le dire mais j'adore la musique qu'ils ont utilisée ><

Gekidan Engimono - Ishikawa-ken Gosan-shi -  石川県伍参市Gekidan Engimono - Ishikawa-ken Gosan-shi -  石川県伍参市

Notes de relecture du 06/04/2018 :

 

1 Et à présent, je m’en souviens plus du tout, et n’ai aucune idée d’à quoi je me référais. Maintenant, j’ai tendance à plus décrire les scènes, entre balises spoilers s’il le faut, et c’est typiquement pour ce genre de choses >.<

 

A vrai dire, je ne me souviens plus du tout du drama, donc je ne peux pas dire grand-chose, mais ça fait partie des trucs que j’ai vraiment envie de revoir, car je me dis que ça m’intéresserait certainement encore aujourd’hui. D’autant que mon amour de Bambi n’a pas changé, et qu’il y a un phoque dans le drama, donc comment ne pas craquer ? \O/

 

L'article, lui, manque de précision (comme d'hab à cette époque) et d'illustrations.

 

 

Et pour plus de Bambi :

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :