Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note: je remets la drama/filmographie, les liens et la fiche à jour lors de certaines occasions, mais ça n'arrive pas tous les mois/ans. N'hésitez donc pas à cliquer sur le tag de Yoo Ah In pour avoir les développements récents^^

Yoo Ah In

Chers gens qui m’avez suivie jusqu’ici, j’espère que cette journée Coréenne (du Sud) se passe bien pour vous~ Et si vous venez de débarquer par ici, j’espère que votre journée se passe bien quand même. Mon cœur est assez grand pour un harem entier de jolis acteurs, donc il peut bien vous accueillir tous également, après tout. Mais dans une autre pièce par contre, parce qu’après c’est le bordel, et que sans vouloir vous vexer, je ne vous réserve pas exactement la même « utilisation » qu’à eux MAIS BREF  Yoo Ah In.

 

Pourquoi Yoo Ah In ? … Ben… parce que je l’aime bien. Et qu’en plus il est super joli à regarder, du coup souvent quand je le regarde, j'oublie de respirer.

 

Or je déteste respirer.

 

C’est l’activité que j’aime le moins juste après "faire des choses".

 

Donc parlons de Yoo Ah In.

 

Mon histoire avec Yoo Ah In remonte à 2009, l’année où j’ai vu Antique, quelques mois après sa sortie. Yoo Ah In n’ayant pas un rôle aussi percutant dedans que Joo Ji Hoon et Kim Jae Wook, je n’en avais pas pensé grand-chose de plus que « oh, il est choupi », mais quelques mois plus tard, j’avais regardé, sur les conseils de mon amie Anne-So, Boys of Tomorrow, et dans ce film, ça devenait largement plus difficile de le louper, pour le coup, vu qu’il est quand même gravement au centre du truc. C’est la première fois que je me suis dit « mais ce garçon » (car il était jeune dans Boys of Tomorrow) « sait tout à fait jouer la comédie… gardons un œil ou deux dessus, tiens ». L’année suivante, Sungkyunkwan Scandal a été diffusé, et c’est un des premiers dramas que j’ai suivis pendant leur diffusion, parce que j’étais à fond dedans. Et si c’est vrai que dans ce drama je suis avant tout tombée amoureuse du Yeorim de Song Joong Ki, le Geoloh de Yoo Ah In était méchamment accrocheur également, et leur bromance à tous les deux éclipsait pas mal la romance principale à mes yeux (ça leur a valu un prix de meilleur couple aussi). A vrai dire, je crois que SKKS est le premier drama où j'ai vraiment compris que la Bromance était une  trope, une vraie technique de scénaristes. A partir de SKKS, en tout cas, il n’était plus question d’oublier le nom de Yoo Ah In du tout, ni pour moi ni pour le reste du monde, et depuis… bah, si vous vous intéressez un peu au divertissement sud-coréen, vous avez certainement dû tomber sur son nom ou sa photo un jour ou l’autre, donc je ne vous apprends rien en disant qu’il est plutôt populaire (mais j'aime bien vous le dire quand même, car j'aime ne rien vous apprendre, c'est mon activité favorite juste après "bouger le moins possible" ♥), malgré qu’il ait aussi joué dans quelques projets moins appréciés que d’autres.

 

Cela dit, pour aujourd’hui, j’ai dû regarder, et revoir, plusieurs de ses projets, et dans l’ensemble, j’ai surtout vu des choses qui m’ont vraiment plu. Faut dire aussi que j’ai surtout dû voir des films, et qu’il est réputé pour avoir eu plus de chance au cinéma qu’à la télé, même si ces derniers temps, ça tend à changer (je n'ai pas vu Chicago Typewriter par contre: c'est sorti trop tard pour que je puisse le caser dans mon programme, alors qu'il me faisait super envie #tristessededansmonâmemeurtrie). Malheureusement, je n’ai pas pu voir tout ce qu’il a fait, parce que… bah… c’était juste pas possible, le temps n’étant pas une durée infinie (enfin, si, possiblement, mais pas celui qui m’est imparti). Donc j’ai dû faire des choix, laisser certaines choses de côté, aller d’abord vers ce qui m’intéressait. J’aurais bien aimé voir Sharp, son premier vrai premier rôle, mais je n’ai pas trouvé le drama, et n’ai donc pu remonter que jusqu’à Skeletons in the closet, son premier rôle au cinéma. Au total, après avoir choisi qu’il serait dans cette journée, j’ai vu/revu  9 de ses films et  2 de ses dramas (mais y en a un qui compte pour trois, parce qu'il est long comme trois ><), ce qui signifie que j’ai vu 9 de ses films sur 11, et vu 5 + tenté 2 de ses dramas sur 11. Et après avoir eu cet aperçu quand même pas complètement négligeable de ses performances… je n’en ai trouvé aucune mauvaise.

 

Le seul truc que je reproche parfois à Yoo Ah In est que de temps en temps, on peut vraiment voir les efforts qu’il fait, il y a des scènes intenses où on se dit « wah, Yoo Ah In joue à fond » au lieu d’oublier qu’on a un acteur en face des yeux. Mais sinon il est solide, même dans les projets qui le sont moins que lui. Et donc, si les posts développés (écris et mis de côté) seront postés plus tard, après cette semaine, je m’en vais tout de suite vous faire une petite récap de tout ce que j’ai vu, le tout divisé en quatre catégorie :

 

 

A. Les trucs dont vous feriez aussi bien de vous tenir loin

B. Les trucs à voir où Yoo Ah In a un rôle secondaire ou un caméo

C. Les trucs à voir où Yoo Ah In a un rôle principal

D. Les trucs à tenter aussi

 

 

Et à chaque fois, j’ai classé les projets du moins intéressant (à mes yeux) au plus intéressant (à mes yeux). Pas par rapport à Yoo Ah In, mais par rapport au projet lui-même, dans son ensemble. Parce que bon, le but du jeu, c’est quand même de vous faire voir de bons trucs ! Alors let’s go !

 

 

A. Les trucs dont vous feriez aussi bien de vous tenir loin

 

J’ai menti : ce ne sont pas DES trucs, mais un seul.

 

Fashion King (drama)

Des jeunes designers rêvent de succès... mais le sommet n'est pas si simple à atteindre, et pas si simple à gérer quand on y est

• Il parait que Strongest Chil Woo n’est pas très bon non plus, mais ne l’ayant pas vu, je n’ai pas d’opinion sur le sujet, alors que j’ai vu Fashion King, du début à la fin, et peut donc certifier que j’ai méchamment perdu mon temps. Tout ça par amour de Yoo Ah In, arf. Ne faites pas la même erreur que moi. Ce drama est terriblement frustrant, parce que vraiment pas bien écrit (la fin est rageante), et en particulier il a une des plus agaçantes héroïnes que j’ai vues. Elle est un véritable paillasson et passe tout le drama à chialer en se laissant marcher dessus, c’est d’un énervant incroyable, et j’en ai développé une sacré allergie à l’actrice (Shin Se Kyung), avant que plusieurs autres rôles finissent par enfin m’en débarrasser (ouf). Laissez donc Fashion King pour quand pour vous n’aurez rien d’autre à voir… donc jamais… parce qu’on sait tous qu’une liste de choses à voir vide, ça n’existe pas. Mais "jamais", ça me parait parfait pour Fashion King de toute façon.

 

 

B. Les trucs à voir où Yoo Ah In a un rôle secondaire ou un caméo

 

 

5. He who can’t marry (drama)

Présence de YAI dans ce projet : élevée.

• Un célibataire endurci voit son quotidien perturbé par sa voisine, son chihuahua, et un médecin.

J’ai presque hésité à mettre ce drama dans la catégorie C, parce que Yoo Ah In fait quand même partie des acteurs de front… mais il est bien moins mis en avant que le trio principal, donc j’ai fini par classer ça ici (vous allez vous en rendre compte, mais la distinction secondaire/principal est assez... arbitraire). Ce drama est le remake coréen du drama japonais Kekkon dekinai otoko. Je n’ai jamais accroché à la version japonaise, donc je craignais un peu la version coréenne, mais je l’ai trouvée charmante, à ma grande surprise, encore que longuette. Le drama aurait aisément pu faire 6 épisodes de moins, car il y a beaucoup de répétitions, mais les personnages sont attachants, et en particulier la série nous propose une amitié entre femmes encore plus prenante que la romance, ce qui est assez rare dans le cadre de Kdramaland, surtout dans un drama qui à la base mettait vraiment son OTP au centre de l'affaire. Les deux personnages principaux ont une dynamique qui m’a plu également, la plupart du temps (il y a des moments où c'était moins le cas), et Yoo Ah In, dans le rôle de l’apprenti fauché et désenchanté qui n’envisage pas pour autant une seconde de bosser pour quelqu’un d’autre que son hyung, est assez adorable. Ce n’est pas un drama que je vous pousserais absolument à regarder, pour être honnête, essentiellement à cause de ses longueurs, mais à « consommer » à raison d’un épisode de temps en temps quand j’étais crevée, c’était agréable.

 

 

4. Antique (film)

Présence de YAI dans ce projet : pas négligeable

Dans Antique, un homme détestant les gâteaux (Joo Ji Hoon), ouvre une pâtisserie (becoz of course... d'ailleurs je compte ouvrir une salle de sport) et embauche un jeune homme connu pour briser le cœur de tous les hommes qu’il croise (Kim Jae Wook) et un ancien boxeur (Yoo Ah In). Et puis à côté de ça, il cherche aussi à se débarrasser d’un traumatisme d’enfant en traquant un criminel.

Gâteaux + léger Boys' Love + PTSD + enquête = Antique, en gros. C’est un film dont je ne sais toujours pas très bien que penser, pour être honnête. La première fois, il y a longtemps, je l’ai adoré. Quand je l’ai revu, ce n’était vraiment pas aussi bon que dans mes souvenirs. Mais après, quand j’ai commencé à y réfléchir, finalement c’était meilleur que je pensais, mais après… j’ai pas arrêté de changer d’avis, en fait. Une chose dont je suis certaine, c’est que les gâteaux font envie, les messieurs aussi, et qu’il y a quelques chansons et de jolies couleurs, si bien que superficiellement, c’est un film très agréable à regarder. En profondeur, je suis encore en débat. En attendant, je pense que je tends à vous inviter à le voir, quand même, justement parce que je suis encore en débat intérieur dessus, et qu’à mes yeux, ça compte pour quelque chose. Et dedans, Yoo Ah In est adorable, encore que malheureusement peu développé, le film étant vraiment plus centré sur les personnages de Joo Ji Hoon et Kim Jae Wook.

Bref, je vous reparle du film quand je l’aurai vu une troisième fois, et avec un peu de chance, me serai fait une opinion dessus, mais en attendant je vous invite à vous en faire une~

 

 

3. Discovery of Love (drama)

Présence de YAI dans ce projet : caméo

Discovery of Love raconte les tribulations d’une jeune femme qui se retrouve coincée entre son petit-ami actuel, et son ex petit-ami rencontré par hasard.

C'est un drama qui a pas mal divisé, notamment parce que le personnage principal féminin n’a pas été du goût de tout le monde, certains la trouvant très antipathique. Personnellement, c’est un drama qui m’a énormément plu. Beaucoup de gens l’ont sous-titré « I need romance 4 », et je suis d’accord, mais le vois aussi comme l’anti-I Need Romance 3. Le gros souci d’INR3, c’était que les défauts des personnages étaient déguisés en qualités (genre, l’intrusion totale et sans-gêne du héros dans la vie de l’héroïne était considérée comme bienvenue, et un signe d’amour…ofc... #loveisforeverthemoment), alors que dans Discovery of Love, les défauts des personnages étaient traités en tant que tels, avec une héroïne d’ailleurs très consciente de ne pas toujours se comporter de façon correcte, et des leads masculins avec également de grosses failles, exploitées en tant que failles. Donc, en effet, les personnages ne sont pas toujours parfaits, mais personnellement je les ai trouvés intéressants, et c’était un drama que j’avais beaucoup aimé suivre. Bon, j’avais voulu étriper le personnage de Sung Joon, okay, parce que pour le coup lui faisait preuve d’une hypocrisie assez balèze, mais sinon, j’avais aimé ce drama. Et puis Jung Yu Mi et Eric sont de bons acteurs, tandis que Kim Seul Gi vivait son OTP secondaire adorable dans le fond, ce qui me ravissait pas mal. Yoo Ah In a juste une apparition dans ce drama, mais elle m’avait fait rire, et me parle même encore plus maintenant que j’ai vu Skeletons in the Closet et Tough as Iron où lui et Jung Yu Mi s’échangent la réplique~

 

 

2. Skeletons in the closet (film)

Présence de YAI dans le projet : très prononcée (là aussi, j’ai hésité avec la catégorie C, mais j’ai fait ça au feeling)

Puisqu’on en parle~

Skeletons in the closet suit quelques semaines dans la vie de la famille Shim, dans laquelle on trouve le père, la mère, la tante, la fille (qui narre l’histoire) et le fils (Yoo Ah In… qui a donc un rôle important, mais n’est pas le plus mis en avant des membres de la famille). Ils ne communiquent plus entre eux, et ne se connaissent donc plus très bien, lorsque plusieurs petites tragédies vont leur tomber dessus.

Skeletons est un drôle de film qui raconte le mal-être de tous ces gens, et leur enfermement dans une famille où plus personne ne semble vraiment s’intéresser aux autres, ou tout à fait à soi-même pour certains: le film s’ouvre sur la fille de la maison racontant que son frère a essayé de se suicider, ce qu’elle semble très bien prendre, mais a finalement changé d’avis parce qu’il n’était pas certain d’avoir bien orthographié sa lettre d’adieux... donc une décision de vie ou de mort < la possibilité d'une faute d'orthographe. Certes, c'était certainement un prétexte, parce qu'il n'avait pas vraiment envie de mourir, mais ça donne quand même le niveau de désintérêt où en sont nos personnages. Cela traite de sujets sombres, donc, mais le film, le fait avec sobriété dans la présentation, et à la fois un léger décalage, et un humour absurde appréciables. Ayant un faible pour ce type d’ambiance, je n’ai pas été difficile à convaincre… Le casting est impeccable (et il y a Jung Yu Mi dans un rôle secondaire donc ♥), et je ne dirais pas que tous les personnages sont attachants, de même que je ne saurais vous dire si le film est plutôt heureux ou triste, semblant toujours se situer à la limite des deux, mais en tout cas, il n’a jamais relâché mon attention, et son étrangeté m’a beaucoup parlé.

 

 

1. Thread of Lies (film)

Présence de YAI dans le projet : anecdotique, et honnêtement pas à sa place (c’est pas qu’il joue mal, mais je comprends vraiment pas ce que ce personnage fout dans le film)

• Ce film traite d’un sujet cher à la télévision et au cinéma coréen : le harcèlement scolaire. Il commence par le suicide d’une jeune fille de 14 ans, et raconte comment son entourage gère la chose, et découvre la raison de ce geste.

On pourrait donc s’attendre raisonnablement à ce que le film soit très pesant, mais il se tient loin des exagérations d’autres fictions sur le même thème (ça vire ni au spectaculaire ni à la conspiration Angry Mom-style... en contre partie, ça manque de Ji Soo cette affaire, quand même :'( ), et tandis que sa narration non-linéaire donne le sentiment d’assembler un puzzle, sa réalisation lumineuse évite qu’on s’y sente étouffer, et lui donne même un petit quelque chose de paisible. Les actrices sont toutes excellentes, que ce soit la mère de la jeune fille décédée, ou toutes les actrices plus jeunes autour. C’est un film vraiment bien foutu, qui embarque et touche sans mal, et sans sembler pesant (d’ailleurs, en vrai, c’est à ça que sert Yoo Ah In : à servir de soupape pour relâcher la pression, mais je pense honnêtement que le film le faisait déjà bien sans lui, et qu’il détonne trop). A voir !

 

 

C. Les trucs à voir où Yoo Ah In a un rôle principal

 

 

7. Tough as Iron (film)

• Dans ce film, Yoo Ah In joue un Kang Chul, un jeune homme à l’existence pas évidente, car à la situation financière difficile, tandis qu’il s’occupe de sa mère rattrapée par Al Zheimer.

Dit comme ça, cela n’a pas l’air gai, et en effet, y a des moments pas gais, mais Tough as Iron n’est pas vraiment déprimant. Le souci, c’est que Tough as Iron, surtout, ne sait pas bien ce qu’il veut être, et mêle une histoire de gangsters à une romance bâclée, et quelques passages mélodramatiques, sans compter d’autres plus comiques. Je vous mentirais si je vous disais que tout ça s’assemble très bien, c’est fait de façon plutôt maladroite à vrai dire, mais il ne serait pas plus honnête de prétendre que le film ne m’a pas plu, et autant en général, je n'ai aucun problème avec le mensonge, autant là, c'est la Semaine Anniversaire quand même ! 

Si le film m'a plu, c’est en grande partie grâce à Yoo Ah In, d’ailleurs, qui m’a beaucoup touchée dans le rôle principal, bien que, bien entendu, le sujet de la « régression mentale » y soit également pour beaucoup, car c’est un sujet qui a tendance à me remuer en général. Je laisse ce film à la fin de la liste, car si je suis honnête, je ne sais pas si je le recommanderais, mais vu qu’il m’a plu… et que j’en aime bien la musique… et qu’il y a Jung Yu Mi et Kim Sung Oh dedans… et que certains moments m'ont déchiré le coeur, tandis que d'autres lui ont fait beaucoup de bien... je voulais le mettre sur ma liste quand même <3

 

 

6. Like for likes (film)

• Ce film est une comédie romantique proposant trois histoires différentes, avec trois couples différents qui se croisent de temps en temps. D’un côté nous avons deux célibataires qui se retrouvent à cohabiter par la force des choses, d'un autre, un jeune acteur populaire (Yoo Ah In) qui a le béguin pour une scénariste de dramas mère célibataire, et enfin, un jeune homme sourd qui sort avec une jeune femme et veut lui cacher sa surdité.

Honnêtement, ce film n’a rien de grandiose, mais il a un casting agréable, à la fois à suivre et à regarder (Kang Ha Neul est aussi de la partie, les gens :D et un Kang Ha Neul, ça te booste direct une esthétique), et s’adresse aux fans de comédies romantiques qui veulent regarder trois romances marshmallows prévisibles qui font l’impression d’être trois dramas romantiques compressés en un film. Si vous êtes allergiques à la romance, ou si vous n'aimez juste pas spécialement ça, à moins que vous soyez vraiment, vraiment fan du cast, c’est pas la peine, mais si comme moi vous avez un faible incorrigible pour les happy-ends, les réalisations lumineuses qui font plaisir, les jolis castings, et l’amour au cinéma parce qu’il n’y a que là qu’il marche (#générationdésenchantée)… pourquoi pas~ C’est un film inconséquent, mais mignon.

 

 

5. Punch (film)

• Yoo Ah In y joue un jeune homme un peu paumé dans la vie, issu d’une famille en difficulté financière, et victime de discrimination car son père est bossu et son oncle mentalement handicapé. Du coup, dans la vie en général, il est en colère. En plus, son prof principal a l’air décidé à se mêler de sa vie, sans qu’il sache pourquoi.

Et dit comme ça, ça peut faire paraître Punch déprimant, mais en fait pas du tout (c'est la troisième fois que je sors un truc de ce genre dans cet article, mais c'est pas ma faute quand même si Yoo Ah In n'arrête pas d'essayer de nous avoir avec ses synopsis T.T). Enfin, il a sa part de mélancolie, mais on suit surtout le parcours de notre lead tandis qu’il apprend à s’ouvrir aux autres, et à être plus heureux. C’est un joli film sur l’importance de la communauté, et d’accepter les autres, avec en fond un message sur la condition des immigrés en Corée du Sud, victimes de discrimination, et persécutions. Malgré ce que le titre pourrait faire penser, Punch (qui en coréen porte juste le nom de son protagoniste) est un film très calme, avec beaucoup de moments de silence. La fin, diront certains, a quelque chose d’un peu naïf, mais j’ai personnellement trouvé le film charmant.

 

 

4. Veteran (film)

• Il parait que la Corée du Sud est un pays souffrant particulièrement de la corruption, et dans Veteran, on suit un policier et son équipe, qui essaient de coffrer un type puissant et riche (Yoo Ah In) qui tape des gens et s’en sort, becoz money.

Dit comme ça, cela peut paraître dépri... Je n’ai pas accroché tout de suite à Veteran... mais ça a fini par venir, et pour le coup, on peut vraiment remercier Yoo Ah In, parce qu’il fait un antagoniste tellement détestable que je brûlais d’envie qu’on le coffre, et si possible qu’on lui tape dessus un peu (ou beaucoup) au passage. En fait Veteran semble avoir des comptes à régler avec le monde et créé un antagoniste volontairement caricatural, afin de représenter tout ce qui ne va pas dans la société coréenne (bon, okay, pas *tout*… mais une partie en tout cas). On ne peut que soutenir nos héros donc, et je me suis vraiment prise au jeu. Comme en plus il se trouve que le film est souvent drôle et l’action bien foutue, c’est un film vraiment agréable à regarder~

 

 

3. Sungkyunkwan Scandal (drama)

J’ai un peu hésité, je ne savais pas s’il fallait qu’il soit en seconde ou troisième place, et pour finir, je l’ai plutôt classé là, car si je suis honnête, il y a tout de même quelques éléments dans SKKS que je n’adore pas absolument. Mais il y en a quand même surtout beaucoup que j’aime.

Donc SKKS, c’est l’histoire d’une demoiselle qui veut s’éduquer et entrer à l’école de Sungkyunkwan, sauf qu’en tant que femme elle n’a pas le droit, donc qu’à cela ne tienne, elle ira en tant qu’homme. Sur place, elle fait la rencontre de trois jeunes hommes en particulier : un type du genre rigide, un rebel au cœur d’or (Yoo Ah In) et un Don Juan frivole (mais peut-être pas tant que ça, et Soong Joong Ki a gagné mon cœur à jamais avec ce rôle).

Bref, gender bender, cohabitation risquée, et complots politiques, tout ça, tout ça. En fait, ce qui me passe au dessus de la tête dans SKKS c’est la romance centrale. J’aime beaucoup l’histoire d’amitié de tout le monde, ainsi que la bromance Geol Oh/Yeorim, mais la romance ne m’attire juste pas plus que ça, en partie parce que les interprètes manquent d’alchimie à mon sens. Mais SKKS, avec son ambiance estivale, sa jolie musique, ses personnages hauts en couleur, et sa légèreté, c’est quand même drôlement divertissant, et que ce soit la première fois ou la seconde, je me suis beaucoup amusée devant. Et puis si vous avez du mal avec les dramas historiques, c’est facile de rentrer dedans quand même, parce que ça n’a vraiment rien du guindé que peuvent avoir d’autres sageuks~

 

 

2. Boys of Tomorrow (film)

Ce film se penche sur une jeunesse que les adultes ont abandonnée ou trahie. Au centre : trois garçons. Le plus vieux s’occuper des deux plus jeunes, celui du milieu (Yoo Ah In) part à la dérive, cherchant à imiter les adultes et utiliser leurs armes pour se défendre, alors qu’il n’a juste pas les épaules pour, de même que son ainé n’a pas tout à fait les épaules pour élever les deux autres, parce qu’au final, ils ne sont jamais que des gosses.

Dit comme ça, ça n'a pas l'air gai, mais en fait...

Ouais, non, en fait, c'est effectivement pas gai du tout, pour le coup y a pas d'arnaque: Boys of Tomorrow sape le moral. Selon l’interprétation qu’on fait du film, on peut y voir une lueur d’espoir, mais il n’en reste pas moins que ces jeunes gens à l’abandon, dans ce film qui fait vraiment sentir leur isolement et l’indifférence des adultes, peinent à survivre, et que c’est assez triste à regarder. Mais à la fois, c’est vraiment bien interprété, très joliment mis en scène, et un film que je vous recommande franchement. Juste peut-être pas un soir de déprime quoi. Encore que ce soit quand même largement moins difficile à encaisser que d’autres (*kof*Silenced*kof**kof*)… bref, regardez le.

 

 

1. SIX FLYING DRAGONS (drama) (WACH IT NOW)

Heads up : le prochain article de cette journée est l’explication longue de pourquoi il faut que vous regardiez Six Flying Dragons.

Parce que vraiment, il faut.

Donc, pour résumer gravement, ce drama, qui est assez long MAIS CA VAUT CARREMENT LE COUP ET NON J’AI PAS VU LES EPISODES PASSER:

Ce drama raconte comment Bang Won (Yoo Ah In), le fils du général Lee Seung Gye, va aider à une véritable révolution menant à la création d’une nouvelle dynastie et d’un nouveau pays, dont il finira lui-même roi.

Ce qui est bien avec Six Flying Dragons, c’est que non seulement c’est le meilleur projet de Yoo Ah In à mes yeux, mais c’est également là qu’il tient son meilleur rôle, donc ça combine absolument tout ce que qu’on pourrait vouloir dans un article pareil \O/ Il est tout à fait excellent, dans un drama qui écrit une multitude de personnages complexes et intéressants, et est en plus dôté d’une très jolie réalisation, d’un OST parfait, d’excellents interprètes, d’un script solide, et de tellement de bonnes choses que, ne vous inquiétez pas, je vous en ai écrit quelques pages (mais pas autant que j’aurais voulu, vu qu’il faut pas spoiler et tout…). Il y a de nombreux personnages marquants dans ce drama, même dans ceux qui sont de passage, mais c’est Bang Won qu’on suit et le drama le développe sans arrêt, avec cohérence et sans craindre de nous le rendre antipathique quand il faut. Le rôle est vraiment complexe, la série est passionnante, et sérieusement, regardez ce drama. Maintenant.

 

 

D. Les trucs à tenter aussi

 

Dans cette catégorie, j’ai classé trois projets, que je ne peux pas personnellement recommander pour des raisons que j’expliquerai, mais sur lesquels vous pourriez vouloir jeter un œil malgré tout, pour d’autres raisons que j’expliquerais. Allons-y gaiement.

 

3. Jang Ok Jung : living in love (drama)

Présence de YAI dans ce projet : acteur principal

Jang Ok Jung, living in love est un drama historique racontant la vie de Jang Ok Jung, une couturière de génie qui intègre le palais royal et y rencontre le roi (Yoo Ah In) dont elle deviendra la concubine (étant donné que Jang Ok Jung est une figure historique connue, ce n’est pas un spoiler).

La raison pour laquelle je ne peux pas le conseiller est que je n’en ai pas vu la seconde moitié, si bien que je n’ai pas pu me former d’avis sur le drama en entier, et que pour ce que j’en sais, il se casse complètement la gueule en seconde partie… mais il se trouve sur cette liste parce que la première moitié m’avait plu, et que la seule raison pour laquelle je ne l’ai pas terminé est une question sordide de timing, puis de temps qui est passé, etc. Un jour, j’ai bien l’intention de le reprendre à son épisode 1, et je l’aurais en fait certainement fait pour aujourd’hui si j’en avais eu le temps (encore lui... foutue chose). Dans mon souvenir, Yoo Ah In était (sans surprise) très bon dans ce dama, et je me rappelle en particulier d’une scène qui m’avait mise en apnée (« Ce ciel va te tomber dessus », pour les gens qui ont vu le drama) par son intensité. Donc oui, si vous êtes curieux.ses, pourquoi pas ?

 

 

2. Secret love affair (drama)

Présence de YAI dans ce projet : acteur principal, encore

Un jour, il faudrait que je redonne sa chance à ce drama. Car je suspecte que ma réaction négative s’est faite, certes, en réponse au drama, mais aussi un peu à son public qui en faisait un chef d’œuvre qu’il fallait être teubé et immature pour ne pas apprécier. Or je suis peut-être teubé mais j'aime pas qu'on me le fasse remarquer, c'est mon côté immature qui veut ça. En tout cas, malgré le snobisme d'une partie de son public, l'accueil qu'il a reçu est la raison pour laquelle ce drama est dans cette liste.

Secret Love Affair raconte l’histoire adultère d’une prof de piano frustrée par sa vie et un jeune homme doué, mais bien plus jeune qu’elle et issu d’une classe sociale inférieure à la sienne.

•  Le drama se démarque clairement de Kdramaland par son ton très mature, et sa réalisation voulant lui donner un air de réalisme. Le casting est très bon, et l’histoire intéressante, mais je n’avais pas accroché du tout, car émotionnellement le drama ne m’agrippait pas, je n’arrivais pas à m’intéresser aux personnages, que j’avais le sentiment de regarder à travers une vitre (du coup, j’ai jamais été plus loin que l’épisode 4). Mais Secret Love Affair a été vraiment apprécié par beaucoup de gens, et se démarque à Kdramaland, donc si vous en avez le temps et la curiosité, n’hésitez pas à y jeter un œil, et qui sait, vous y accrocherez peut-être plus que moi.

 

 

1. The Throne (film)

Présence de YAI dans ce projet : acteur principal, toujours

• Ce film historique relate les derniers jours de la vie du prince Sado (donc spoiler qui n’en est pas un : à la fin, il meurt…-en fait, on commence plus ou moins dessus-)

Techniquement, je n’ai rien à reprocher à ce film. A la limite, peut-être qu’il pourrait être un chouïa plus court, mais je ne sais pas si c’est une critique valable venant de moi… Et à côté de ça, il est très bien interprété par tout le monde, particulièrement beau à regarder, et a une bande-son dont je suis tombée amoureuse dans les premières secondes du film. Vraiment, le film est bien fait. Et c’est pour ça qu’il est dans cette liste, mais je n’ai pas réussi à l’apprécier, et c’est… aussi pour ça qu’il est dans cette liste. Le truc, c’est que le prince Sado est une figure particulière de l’histoire Coréenne, et qu’il a fini sa vie dans des conditions atroces. Regarder the Throne, c’est regarder sciemment (parce que c’est une reconstitution historique, hein, donc sait ce qu’on regarde : y a pas beaucoup de suspense) deux heures d’un personnage psychologiquement fragile être torturé mentalement jusqu’à ce qu’il en perde complètement les pédales et meure en dans la souffrance. Et j’ai juste pas réussi à aimer/apprécier suffisamment ce qu’il y avait à côté pour justifier le malaise grandissant que je ressentais à regarder le film. Mais la majorité des gens ont aimé, et encore une fois c'est bien foutu, alors pourquoi pas vous ? :)

 

 

Et sur ce, je conclue mon compte rendu en vous laissant sur la filmo/dramagraphie du jeune homme. En gras, vous avez ce que j’ai vu, et beaucoup des liens apparaitront après la Semaine Anniversaire, au fur et à mesure que les articles seront postés :)

Chicago Typewriter (2017)

Descendants of the Sun (2016)

Six Flying Dragons (2015)

Discovery of love (2014)

Secret Love Affair (2014)

Jang Ok Jung, living in love (2013)  *à terminer*

Fashion King (2011)

Sungkyunkwan Scandal (2010) *article ménage à écrire*

The man who can't get married (2009)

Strongest Chil Woo (2008)

Drama City : Shi Eun & Soo Ha (2005)

April Kiss (2004)

Sharp 1 (2003)


 

Like for likes (2016)

The Throne (2015)

Veteran (2015)

Thread of Lies (2014)

The Satellite Girl and Milk Cow (2014)

Tough as Iron (2013) *article écrit: à venir*

Punch (2011)

Sky and Sea (2009)

Antique (2008) *film à revoirr*

Boys of tomorrow (2007)

Skeletons in the closet (2007)

 

 

Tag(s) : #SA2017, #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #TV, #Drama, #Yoo Ah In, #Fashion King, #He who can't marry, #Antique, #Discovery of Love, #Thread of Lies, #Tough as iron, #Likes for likes, #Punch, #Veteran, #Sungkyunkwan Scandal, #Boys of Tomorrow, #Six Flying Dragons, #Acteur-trice

Partager cet article

Repost 0