[A l'école de la vie] Gakko ja oshierarenai 学校じゃ教えられない!

Publié le 31 Janvier 2012

 

800px-GjO--banner.jpg

 

2008

 10 épisodes

 

Avec:

 Fukada Kyoko >>> Aida Mai
Tanihara Shosuke >>> Himuro Kensaku
Ito Ran >>> Kageyama Meiko
Naka Riisa >>> Yokoyama Eri
Nakamura Aoi >>> Mizuki Kazuki
Maeda Goki >>> Narita Shizuya
Asakura Aki >>> Kenjo Hitomi
Kato Mizuki >>> Suzumura Rei
Norizuki Kohei >>> Inai Shintaro
Natsume Suzu >>> Kameda Maho
Yanagisawa Daisuke >>> Nagasaki Kiyoshi
Morisaki Win >>> Nishikawa Tomu
Yagyu Miyu >>> Yoshizawa Kana
Miura Aoi >>> Shingyoji Natsume

 

Dontesque?

 Aida Mai est une jeune professeur qui enseigne l'anglais dans un lycée pour fille. Le lycée ayant du mal à trouver des élèves, il s'ouvre aux garçons et ainsi cinq d'entre eux intègrent l'établissement et pour les aider à s'intégrer, Mai créé un club de danse afin de les socialiser.

 

oOo

Pour être honnête j’avais de gros à priori sur ce drama. Déjà l’affiche ne me parlait pas franchement. Oui je sais, il y a des bishos à demi-nus dessus ce qui aurait dû me motiver mais vu le format crevette tendant VRAIMENT sur le cadavre…voilà cela faisait plus peur qu’autre chose –mais s’ils avaient mis Rain et Si Won à la place je me serais évidemment jetée sur le drama par contre-. Par ailleurs l’histoire ne m’attirait pas trop et je suis loin d’être une fan de l’actrice principale. Tout semblait donc être contre le drama sauf qu’après Rebound et Magarenai Onna (entre autres) j’ai fini par comprendre qu’il fallait faire confiance à ce scénariste et que si ses dramas n’étaient pas toujours parfaits, il s’en dégageait généralement un message qui me plaisait. Je suis donc rentrée dans le drama avec des appréhensions mais malgré tout généralement optimiste.

 

Et j’ai bien fait de garder confiance parce qu’encore une fois ce drama m’a bien plu. On y retrouve cependant le même défaut que dans les autres dramas du même scénariste à savoir un fort sentiment de répétition. C’était peut-être moins vrai pour Magarenai Onna mais ses autres dramas auraient probablement pu être réduits de 2 épisodes. Et dans ce school-drama le sentiment de répétition et de « systématisme » est malheureusement vraiment omniprésent. Par exemple les premiers épisodes sont consacrés à caser tel fille avec tel mec. A chaque couple son épisode jusqu’à ce que tout le monde soit casé… c’était un peu agaçant je dois dire même si les couples étaient tous très sympathiques. J’aurais préféré que l’évolution se fasse plus naturellement d’autant que justement le côté plus « fil rouge » du drama était ce qui était vraiment réussi. J’ai en particulier beaucoup aimé l’évolution de la relation entre les deux meilleurs amis. Ils étaient de loin mon « couple » favori, justement parce que leur relation est développée sur tout le drama. Par ailleurs ce n’est pas souvent qu’on a droit à des sentiments homosexuels dans les dramas. Enfin cela existe mais en général les personnages portent cela comme une tare et finissent soit par découvrir que non finalement ils ne sont pas gays, soit par connaître une mort tragique…ou juste un truc qui s’en rapproche. Bref quelque chose de tragique quoi. Ici heureusement pas de cela –je vous rassure au fait, je ne vous spoile rien, l’amour que porte Kazui à son meilleur ami est révélé dès le premier épisode- et l’homosexualité est finalement plutôt acceptée. Alors oui certaines sont un peu maladroites et oui ce pan de l’histoire est parfois traité avec un peu trop de légèreté mais c’est justement ce que j’ai aimé. Voyez-vous-même si j’aurais aimé que le drama se pose plus de questions et nous parle un peu de l’acceptation de l’homosexualité par la société Japonaise, ce n’était pas ici le sujet –en effet les sentiments de Kazu ne sont finalement qu’un premier amour d’adolescent et le drama se place plus dans le doux-amer de la jeunesse que dans des révolutions existentielles si vous voyez ce que je veux dire-  et la légèreté avec laquelle sont traités les sentiments de Kazu font du bien parce qu’elle dédramatise la situation et remets à leurs places les dramas qui font de l’homosexualité un problème énorme et insurmontable.

 

Bref comme dans Magarenai Onna où l’héroïne n’avait besoin de personne pour vivre, comme dans Rebound où l’héroïne n’avait pas besoin de faire un régime pour être heureuse, on a encore une fois des personnages qui n’ont pas besoin de s’excuser d’être qui ils sont et je trouve cela drôlement reposant. D’autant qu’ils m’étaient tous plutôt bien sympathiques ces personnages. Evidemment j’avais mes favoris mais somme toute je les ai tous bien appréciés.

 

vlcsnap-2011-07-26-01h18m23s166.jpg vlcsnap-2011-08-24-01h47m40s197.jpg
vlcsnap-2011-08-24-02h30m02s13.jpg vlcsnap-2011-08-24-03h11m59s94.jpg

 

Alors histoire de commencer par les élèves, au niveau des garçons déjà, j’ai eu un coup de cœur assez énorme  pour Tomu, le meilleur ami dont Kazu est amoureux. Cela n’a d’ailleurs rien d’étonnant parce que j’ai toujours un faible pour les personnages super extravertis et happy à la Chelemy ou encore Nakatsu. Kazu est un véritable rayon de soleil. Toujours souriant, toujours énergique, il ne fait parfois pas suffisamment attention aux gens qui l’entourent, pris qu’il est dans son énergie, mais c’est quand même quelqu’un de profondément gentil qui ne juge pas les autres et n’hésite jamais à prendre la défense de ses amis. Si au début il est légèrement immature, il grandit au fil du drama –tout comme les autres personnages- sans jamais perdre sa bonne humeur et son très fort capital sympathie.  C’est vraiment un personnage qui m’a beaucoup plu et ce même si l’acteur, aussi mignon soit-il, ait parfois eu quelques ratés –je trouvais notamment que dans les scènes chargées en émotion il avait du mal à utiliser correctement l’intonation de sa voix-. Bref des personnages masculins du drama c’est très clairement mon favori. Je vous rassure cependant, Kazu, qu’on peut probablement qualifier de « personnage principal »,  m’a également bien plu. Avec ses airs sages et sa tendance à vouloir être gentil avec tout le monde, il aurait pu facilement m’agacer mais en fait pas du tout, au contraire je l’ai trouvé assez adorable. Il avait besoin de grandir, oui, et j’attendais le moment où il se rebellerait, mais en attendant je n’avais pas envie de le frapper pour le réveiller. Et puis encore une fois j’ai beaucoup aimé la façon dont le drama traitait ses sentiments à l’égard de son meilleur ami. Mais je ne vous refais pas un paragraphe, j’en ai déjà parlé.

 

Dans les autres garçons j’ai un gros faible pour Shizuya –interprété par Maeda Goki- ….C’est-à-dire que les deux autres étaient sympathiques aussi mais du genre plus renfermé. Shizuya est plus extraverti et j’ai aimé son côté vaguement narcissique, cela donnait lieu à des situations plutôt drôles. Par ailleurs physiquement c’est celui qui me plaisait le plus. Dans le genre « trop jeune » mais quand même. Je le trouvais mignon avec une tendance au Lee Junkisme pas désagréable. Et puis c’est vrai qu’au niveau des couples, j’aimais bien le sien, ceux des deux autres étant à l’image des personnages : un poil trop coincés. Quant aux filles, j’ai en gros également apprécié tout le monde avec peut-être un peu moins d’affection pour les plus réservés d'entre elles. Personnellement en fait j'avais surtout trois grandes favorites à savoir: Aki, Meiko et la fille qui sort avec Shizuya! Aki, si je l'appréciais, c'était principalement pour sa relation avec notre héros qui avait la légèreté dont je vous parlais dans mon introduction. Non en fait le personnage qui me reste le plus c'est Meiko, interprétée par Naka Riisa. J'ai une relation mitigée avec cette actrice qui peut me plaire comme me donner envie de la frapper avec une batte -aaah Kami no Shizuku- et dans ce drama à certaines occasions elle m'a effectivement un peu agacée mais en général j'ai vraiment apprécié son personnage qui avait à la fois un côté très exubérant, "peu importe ce que pensent les gens, je suis qui je suis" et un côté à la fois plus complexé et maladroit. Je l'ai trouvée attachante et Naka Riisa rendait très bien son personnage. 

 

vlcsnap-2011-08-24-03h11m59s99.jpg vlcsnap-2011-08-24-02h25m48s29.jpg

 

Par ailleurs du côté du corps enseignant cela se passe également plutôt bien et si je n'ai rien pensé de spécial au niveau des antagonistes habituels, j'ai bien apprécié Fukada Kyoko dans le rôle de la prof principale. Tout comme Naka Riisa, c'est une actrice un peu aléatoire pour moi mais en l'occurrence le personnage m'a plu. En plus bon, fourrer des références à Disney partout, forcément, cela ne peut que me plaire hein! Non bon clairement ce n'est pas un personnage qui va révolutionner l'histoire du Jdrama mais elle est sympathique et puis surtout j'ai bien aimé sa relation avec le principal. Elle était mignonne, elle avait quelque chose de touchant et à la fois elle n'était pas trop mise en avant ce qui évitait qu'on en fasse une overdose.

 

Je ne vais pas discuter dix milles ans mais en clair j'ai trouvé ce drama agréable dans sa simplicité et sa légèreté. Certes, il est répétitif et il y a des soucis de narration mais comme dans Rebound et Magarenai Onna, le ton et le message me plaisent. Ce n'est pas un drama qui va au bout de ses thèmes mais ce n'est pas non plus un de ces dramas superficiels et prétentieux qui use de lourdeur pour nous faire croire qu'il est profond,... sa légèreté est un défaut parce qu'elle l'empêche d'aller au bout de ses idées mais elle est également la raison même pour laquelle je l'ai apprécié. Encore une fois je prends l'exemple de l'homosexualité du héros: oui le drama aurait sans doute pu aller plus en profondeur, oui ça aurait été intéressant -à supposer que le drama l'ait bien fait évidemment- et oui du coup le spectateur peut avoir un sentiment de superficialité gênant mais je préfère milles fois un drama tel que celui-ci qui dit "tu es gay? bah, c'est pas grave, tu es qui tu es, passons" qu'un drama qui va faire semblant de traiter le sujet tout cela pour introduire du drame -oui Last Friends c'est toi que je regarde-, bien lourd voire débile -et là Sunao ni narenakute, c'est toi que je fixe-. Donc voilà, ce drama n'est pas celui qui a révolutionné ma vie mais je l'ai bien apprécié malgré tout et j'ai aimé ses personnages. 

 

i6xnns.png