[A l'étroit dans sa tête] Will Pan - 24 Ge Bi Li

Publié le 12 Septembre 2012

 

Will Pan

 

24 Ge Bi Li

 

潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整HD MV.mp4

 

Aujourd'hui les gens j'ai décidé de parler de quelque chose dont je parle rarement : de la Tw-Pop. Pourquoi j'en parle rarement ? Eh bien parce que j'en écoute très très peu et du coup je m'y connais également très très peu. Les artistes que j'écoute régulièrement en gros sont au nombre de cinq : Show Luo, Jay Chou, Vanness Wu, Jonathan Wong et Tanya Chua. Après j'écoute de temps en temps du TOP Combine, du HIT-5, Wang Lee Hom, etc, mais c'est plus occasionnel que les cinq qui tournent vraiment beaucoup sur mon Ipod. Mais vu que la Jpop c'est devenu un peu chiant à découvrir sur le net, je m'oriente de plus en plus vers Taiwan et la Chine. Le souci c'est qu'en Tpop, j'entends surtout beaucoup de ballades et c'est vrai que les ballades, à la base, ce n'est pas ce qui m'accroche le plus. Enfin bref, un jour je suis tombée sur une chanson de Wilber Pan et cela n'avait pas été un coup de cœur mais j'avais au moins retenu le nom du mec et à force de vérifier un peu les sorties Taiwannaise, son nom m'est devenu familier. Et cette année, le mois dernier en fait, il a sorti ce clip. Un gros, gros coup de cœur pour moi.

 

La chanson ne m'a pas tout de suite enchantée mais le clip, par contre, m'a accrochée direct et du coup, à force de le regarder, la chanson est rentrée. C'est-à-dire que pour une fois on sent qu'il y a un concept, une idée et que, mieux encore, le concept du clip colle avec le concept de la chanson -REVOLUTION!!!... non mais sérieusement il y a certains artistes faudrait leur expliquer que leurs clips peuvent AUSSI avoir un rapport avec leurs chansons-.

 

Sérieusement le seul véritable reproche que j'ai à faire à ce clip c'est qu'il a tendance à beaucoup « flasher ». Un peu comme le clip No Mercy des BAP, on se demande s'ils en veulent personnellement à nos yeux pour leur infliger pareille torture. Mais comme pour le clip des BAP, il arrive un moment où vous avez regardé le clip tellement de fois -parce qu'il est passionant (celui de Wilber Pan) ou parce que simplement vous êtes drogué à l'adrénaline (BAP en général)- que vos yeux ont développé une technique à moitié ninja qui vous permet de comprendre le clip et d'en distinguer les images sans se faire une entorse aux yeux. Ma première réaction a été « WAE you want to kill me ? T__T » mais maintenant ça va mieux donc -sans oublier que les « flash » ont une sorte de rôle dans le PV-. Et tout de suite je m'excuse mais cet article ne sera pas vraiment un article fun avec interprétation foireuse à la clé -encore que je suis d'avis que toutes mes interprétations sont excellentes, ce sont les clips qui ont un message foireux à la base, VOILA-. J'ai bien une interprétation mais elle est plutôt sérieuse et, finalement, évidente pour peu qu'on réflechisse au PV/lisent les paroles de la chanson.

 

潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-1 潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-23
潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-2 潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-4

 

Le temps de quelques pages laissez-moi donc vous expliquer pourquoi j'aime ce clip et cette chanson.

 

Déjà, la chanson à la base, comme je vous l'ai dit, elle ne m'a pas complètement convaincue. Le truc c'est que je ne sais plus trop pourquoi... je pense qu'il y a une question de langue, j'ai toujours un peu de mal avec ces consonnances. Et puis les changements de voix subits me dérangaient, il me semble. Ce qui est très con pusique les changements de voix sont le concept même de la chanson aka la raison pour laquelle j'aime le morceau. Bref passons sur le « pourquoi je n'ai pas eu le coup de foudre pour la chanson », je serais incapable d'expliquer, et parlons de tout ce que la chanson fait BIEN. Déjà, c'est une chanson très sombre avec en particulier un passage murmuré au milieu assez menaçant. Le rythme est rapide, il y a une instru assez répétitive et à l'instar du clip, la chanson a tendance à « flasher » pendant les refrains -oui, je m'exprime comme je peux car non, je n'y connais toujours rien en musique- donnant l'illusion de la folie. La voix du chanteur passe du cri au grondement au calme, comme s'il changeait de personnalité sans arrêt ...et en fait c'est le cas. Car cette chanson n'est pas simplement une chanson : c'est un dialogue, une dispute en fait, des personnalités contenus dans un même corps qui luttent pour savoir qui est la vraie. Même que les personnalités ont toutes un nom … et que leurs noms finissent tous par « Y /I» ce que je trouve vaguement ridicule mais si cela se trouve il y a une explication. Déjà le titre en vérité veut dire, si j'ai bien compris : 24 Billys... et cela se trouve sur l'album « The Story of Billy ». Donc il y a vraiment un personnage et là on rentre dans la tête du personnage qui, apparemment, n'est pas tout seul à l'intérieur. Les paroles donc :

 

Je suis moi, il est moi, tu es moi, alors qui suis-je ?

Je suis lui, je suis toi, je suis moi, alors qui suis-je ?

Je suis moi, il est moi, tu es moi, alors qui suis-je ?

Je suis lui, je suis toi, je suis moi, alors qui es-tu ?

 

Toutes les particules de mon corps tremblent, muscles tendus, prêts à agir

A un autre niveau, des visages inconnus tournent, apparaissent dans des flash

Leurs regards étranges fixés sur moi

Hey toi, fais attention, je ne sais pas si je peux encore tenir

C'est trop, trop

 

Billy :

C'est mon corps mais j'ai découvert que je n'y suis pas seul

Chaque personnalité différente de l'autre, quand, combien, combient y en a t-il à l'intérieur de moi ?

Quel est l'équilibre parfait ? *

Ils se battent tous à l'intérieur de moi mais

Le problème est : comment exister tous à la fois mais en faire qu'un ?

 

Ricky :

J'ai un secret, un secret

Caché au fond de mon cœur, cœur

Mon cerveau je sais jamais qui apparaîtra quand

 

Toby

Pitié, ne révélez pas mon secret

Je pourrais exploser à tout moment

C'est moi que vous regardez mais ce que vous voyez n'est pas moi.

C'est à moi que vous faites face mais je ne suis déjà plus moi-même.

 

Je suis moi, il est moi, tu es moi, alors qui suis-je ?

Je suis lui, je suis toi, je suis moi, alors qui suis-je ?

Je suis moi, il est moi, tu es moi, alors qui suis-je ?

Je suis lui, je suis toi, je suis moi, alors qui es-tu ?

 

Toutes les particules de mon corps tremblent, muscles tendus, prêts à agir

A un autre niveau, des visages inconnus tournent, apparaissent dans des flash

Leurs regards étranges fixés sur moi

Hey toi, fais attention, je ne sais pas si je peux encore tenir

C'est trop, trop

 

(Go crazy) Qui qui qui qui suis-je ?

(Go crazy) Qui qui qui qui suis-je ?

 

Billy : A chaque heure, chaque minute qui passe, qui suis-je ? Où ètes-ovus tous cachés ?

 

Tommy : Pitié, ne me bousculez pas. Je vous en prie, croyez-moi, je ne comprends rien.

 

Mary : Perdue dans le noir, je ne comprends pas non plus.

 

Suki : La nuit et le jour se sont inversés, tu me vois alors j'existe.

 

Tellement, tellement lentement, libère-toi et échappe toi

Ou ,vite vite, réveille toi et trouve ta liberté

Qui survit, qui s'en sort vivant, je ne devrais appartenir qu'à un seul moi-même

 

Moins de corps, corps

Arrêtez de bouger, bouger

Les larmes et les rires se ressemblent tellement,

Je n'arrive même pas à forcer un sourire

Hurle, hurle, hurle, hurle

 

C'est moi que vous regardez mais ce que vous voyez n'est pas moi.

C'est à moi que vous faites face mais je ne suis déjà plus moi-même.

 

Je suis moi, il est moi, tu es moi, alors qui suis-je ?

Je suis lui, je suis toi, je suis moi, alors qui suis-je ?

Je suis moi, il est moi, tu es moi, alors qui suis-je ?

Je suis lui, je suis toi, je suis moi, alors qui es-tu ?

 

Toutes les particules de mon corps tremblent, muscles tendus, prêts à agir

A un autre niveau, des visages inconnus tournent, apparaissent dans des flash

Leurs regards étranges fixés sur moi

Hey toi, fais attention, je ne sais pas si je peux encore tenir

C'est trop, trop

 

(Go crazy) Qui qui qui qui suis-je ?

(Go crazy) Qui qui qui qui suis-je ?

 

TRAD= mix à partir de traductions anglaises -non, je ne parle pas le Chinois, malheureusement- réalisées par tammiest@AsianFanatics & Tianlu pour 24-7 KPOP.

 

*Le « parfait équilibre », dans la langue de base est un homophone de « le parfait Billy » donc il y a jeu de mot^^

 

Evidemment il est possible qu'il y ait des erreurs mais vous avez quand même l'idée générale et comme vous pouvez le constater ce n'est pas exactement une chanson gaie. C'est torturé, complètement scyzho et c'est génial. Et en plus c'est écrit et composé par Wilber Pan lui-même ce qui est toujours un plus pour moi. Enfin cela ne change rien à la qualité de la chanson elle-même mais cela me fait plaisir de savoir qu'il l'a composée et cela m'encourage à découvrir plus cet artiste. Après pour parler du sens de la chanson, vu que l'album s'appelle « L'histoire de Billy » peut-être qu'il y a une vraie mise en scène et un véritable scénario dessiné de chansons en chansons mais si on ne prend que ce morceau, on peut voir cela comme une histoire scénaristée ou comme la scénarisation dramatique d'un sentiment qu'on peut tous ressentir. Ce sentiment de ne plus trop savoir qui nous sommes. Je ne sais pas vous mais moi il m'est souvent arrivé de ne plus trop savoir où j'en suis. Je fais des choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord et je change d'avis sans arrêt. Bon, ce n'est pas un mal-être aussi violent que celui de Billy dans la chanson mais à un certain degré, cela me permet de me sentir impliquée dans les paroles.

 

潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-18 潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-11
潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-22 潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-21

 

Pour discuter du PV maintenant, il y a, comme souvent, une partie scénarisée et une partie chorégraphie. Mais ce que j'adore c'est que la partie chorégraphie n'est pas juste un prétexte pour mettre en valeur le sex-appeal du chanteur mais raconte une histoire : la même histoire que le PV et la chanson. Enfin en tous cas elle est sur le même thème. En effet dans la partie danse, Wilber Pan est entouré de danseurs qui portent tous un masque, représentant -probablement- les personnalités à l'intérieur de lui qu'il n'arrive pas à identifier. Au début les personnalités différentes sont devant WP mais bien vigte elles se retrouvent derrière lui, comme planquées derrière la façade. De temps en temps ils essaient de se mettre devant lui, le tirent, le poussent, mais WP tiens bon et arrive à toujours revenir sur le devant mais lorsqu'il se fait encercler. C'est une chorégraphie assez désespérée, comme la chanson, on voit une des personnalités à un moment donné essayer de mettre la fin sur le cœur de WP qui arrive à la chasser. Un de mes passages favoris c'est celui où WP, à force de lutter, finit par craquer et se « brise » en deux. Derrière-lui apparaît alors une des personnalités masquées qui commence à le manipuler comme une marionette. Au moindre signe de faiblesse, au moindre relâchement d'attention, WP perd le contrôle de lui-même. Et si finalement iil semble reprendre le dessus et finit même par tuer ou endormir ses personnalités, le flash de la fin nous montrant en alternance WB/WB avec un masque dans l'ombre, nous fait comprendre qu'encore une fois rien n'est terminé et qu'il y a un gros point d'interrogation derrière la façade. La chorégraphie est rythmée, très agréable à regarder et a en plus un sens...qui colle avec le concept générale...WP, dans mes bras, je t'aime ! -enfin pas que je n'aime pas les clips insensés, au contraire, mais une fois de temps en temps, un mec avec un concept consistant, ça fait plaisir-.

 

Pour en venir à la partie scénarisée du clip, c'est une sorte d'enchainement de twists en fait. D'abord on voit WP -enfin Billy j'imagine- et une pyschiatre entrer dans une grande salle, tous seuls. Ils s'installent chacun d'un côté d'une table et là on voit toutes les autres personnalités de WP qui sont de son côté de la table mais qu'apparemment la psychiatre ne peut pas voir. Au début on se dit que, très bien, il est scyzho, sauf que subitement la psy étale sur la table des photos des autres personnalités. Or à moins qu'elle soit allée faire des photos dans la tête de WB...voilà. Là c'est le moment où je me suis dit que si cela se trouvait WP était un être fantastique capable « d'absorber » les gens. Je crois que j'ai fait un mix de plusieurs créatures de Doctor Who en fait et dans ma tête cela donnait ça : WP commence par imiter quelqu'un, s'approprie sa personnalité puis absorde tout à fait la personne, annulant son existence. Du coup quand dans le clip la psy commence à avoir les mêmes gestes que WP, je me suis dit qu'il commençait à l'absorber... bon en fait, non, c'est juste que la psy est une autre des facettes de WP. Donc subitement la psy disparaît et on a WP en blouse blanche qui voit entrer en patient. Là ça a été le stade « ben dis-donc si le docteur c'est lui, je me demande comment il soigne ses patients, il est probablement plus félé qu'eux ». En tous cas du coup cela expliquait les photos. Enfin sauf que finalement le patient en camisole qui entre dans la salle est à nouveau WP. Il semble que WP soit un patient. Et c'est sur cette idée que se termine le clip mais... déjà, je trouve bizarre qu'il n'y ait absolument aucun garde ou médecin. Du coup j'en ai conclu que l'hôpital psychiatrique -dans lequel j'magine que se déroule l'action- n'existe pas mais n'est qu'une « pièce » dans la tête de WP. Qui est peut-être effectivement dans un hôpital psychiatrique mais ça on ne le saura pas. En attendant dans un coin de sa tête, il s'est enfermé lui-même et essaie de se psychanaliser. Je trouve aussi que l'interrogatoire de la psy au début, avec les photos sur la table, ressemble à un interrogatoire de police et à un moment donné on voit toutes les personnalités subir une forme de torture du coup, comme dans la chorégraphie WB finit par tuer/endormir les personnalités à la fin, on peut penser que peut-être dans la fantaisie « hôpital » WP s'est enfermé lui-même pour le « meurtre » de ses autres « lui » et cherche à déméler l'affaire, savoir qui il a tué et qui est resté.

 

潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-9 潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-13
潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-16 潘瑋柏Will Pan 24個比利 24billy官方完整H-copie-20

 

A la fin des parties chorégraphies on voit le WP masqué et le WP non masqué tomber à genoux, celui non-masqué se tourne un peu vers nous mais lors de la dernière image du clip, on est dans l'hôpital, la caméra tremble et semble observer WP resté assis à la table d'interrogation. On a l'impression que « quelque chose » l'observe, et à en juger par la façon dont ce quelque chose/quelqu'un l'observe, il s'agit soit -à mon avis- d'un prédateur qui guette sa proie, soit juste de quelque chose/quelqu'un qui a peur et n'ose pas s'approcher. En tous les cas avec l'orage qui gronde dehors, le sentiment de danger est toujours là et WP comme le spectateur restent dans l'incertitude.

 

En tous cas de ce clip je retiens plusieurs choses. Déjà WP est un bon chanteur, un très bon danseur mais se débrouille également plutôt bien en comédie, d'après ce que j'ai vu. Lors de la scène d'interrogatoire, je l'ai trouvé bon et, en général, il m'a semble vraiment convaincant donc bravo à lui. Par ailleurs puisqu'il a écrit les paroles et composé la chanson, re-bravo à lui. Avec ce clip et cette chanson il fait officiellement son entrée dans le club des artistes que je vais essayer de suivre de plus près. Le cip est soigné, bien filmé -les « flash » sont fatiguants pour les yeux, certes, mais ils veulent créer l'idée de folie et de tourbillon je pense- et il y a un concept intéressant. Bref j'adhère à 100% !

 

 


 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Musique, #Taiwan, #Will pan, #2010s, #2012

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :