[A voir!!!!] Parade パレード

Publié le 29 Juillet 2011

hautParade

パレード

 bas


Parade2010japan-poster

 

Infos

Sorti en 2010

 

Réalisé par Isao Yukisada

 

D’après le roman de Shuichi Yoshida

 

 

Avec :

 

Fujiwara Tatsuya >>> Naoki

Karina >>> Soma

Kanjiya Shihori >>> Kotomi

Hayashi Kento  >>> Satoru

Koide Keisuke >>> Ryosuke

 

 

 

Dntesque

 

Dans un appartemment prévu pour deux personnes vivent Kotomi, une jeune femme au chômage dont le petit ami est occupé par son métier d’acteur, Ryosuke, un étudiant paresseux et amoureux de la petite amie d’un ami, Naoki, un jeune homme obsédé par la santé et Karina, une illustratrice ayant tendance à boire beaucoup. Ils ont tous quatre des personnalités différentes mais semblent s’entendre et entretenir une forme d’amitié. Pourtant ils réaliseront qu’ils ne se connaissent pas aussi bien qu’ils le pensaient lors que leur routine se voir perturbée  par l’arrivée de Satoru, un jeune homme apparemment sorti de nulle part.

 

 9

Si tous les films étaient comme celui-là, je passerais ma vie devant un écran. Comment cela c’est déjà ce que je fais ? Je proteste, c’est faux, je ne passe pas 24h/24 devant un écran : je prends des douches, je fais la cuisine, je dors et des fois je sors aussi… mais si tous les films étaient comme celui-ci je pense que j’en oublierais de manger. Parce que non seulement le film était excellent mais il avait surtout ce côté complètement hypnotique qui fait que même à deux heures du matin et avec deux nuits de moins de quatre heures derrière moi, je n’ai pas eu sommeil, je n’ai même pas baillé une seule fois et mes yeux sont restés fixés sur l’écran. J’ai sérieusement adoré et je suis de ce pas allée m’emprunter le bouquin –oui car c’est une adaptation de roman- pour voir si le livre est aussi bon que le film,  ce dont je ne doute pas même s’il ne sera probablement pas bon de la même façon.

 

En effet la première qualité du film est tout simplement qu’il est vraiment agréable à regarder. Sérieusement j’embrasserais volontiers le réalisateur d’avoir su créer un film aussi beau. Chaque plan est joli à regarder et a une signification, on a l’impression que la réalisation a vraiment été réfléchie et je pense que c’est le genre de film qu’on peut voir plein de fois et remarquer quelque chose de nouveau à chaque fois. Déjà en le regardant pour la première fois j’ai passé certaines scènes plusieurs fois pour mieux en profiter. La réalisation a quelque chose d’assez envoûtant en fait que ce soit au niveau des images, de la « disposition » des personnages et décors, des couleurs ou de la musique. Le film fini, je me suis lancée à la recherche du livre mais également à celle de sa bande-son ! Je ne sais pas si elle fonctionnerait aussi bien sans les images mais dans le film elle est juste géniale. Du coup j’ai acheté le cd sur amazon.co.jp. En particulier moi j’ai flashé sur leur thème principal, la première piste du cd…. Il donne vraiment une ambiance nocturne. C’est vraiment le meilleur adjectif que je puisse trouver, il a ces côtés calme, inquiétant et à la fois beau qui me font penser à l’idée de nuit. Bref en clair le film est super joli à regarder, à écouter et la réalisation est pleine de sens. On peut difficilement en demander plus.

 

Pour ce qui est du scénario c’est également un sans faute de mon côté. J’imagine que certains le trouveront incomplets car on n’a pas toutes les réponses qu’on voudrait sur les personnages mais justement cela fait partie du jeu. En effet tout le film repose sur cette idée de : « connaissez-vous vraiment les personnes que vous côtoyez ? ». Et à un moment donné Naoki parle justement de cela et répond qu’on ne connait jamais tout à fait une personne mais que surtout il existe autant de versions d’une personne qu’il existe de gens pour la côtoyer. Donc en clair une même personne n’est jamais pareille selon avec qui elle se trouve. Ainsi en divisant son film en plusieurs parties et en empruntant à chaque fois le point de vue d’un personnage différent, le réalisateur nous offre t-il un aperçu des versions diverses de ses personnages. On les voit chaque fois sous des angles différents et on n’arrive jamais à les connaître complètement parce que les personnages dont nous empruntons le regard ne peuvent évidemment pas tout voir. Ce sera frustrant pour certains mais personnellement j’ai trouvé que cela collait à l’idée du film. Alors oui il y a des questions en suspens et oui il y a énormément de choses que j’aurais aimé savoir –d’où mon envie de lire le livre d’ailleurs : je veux voir s’il y a plus d’infos dedans- mais j’aurais été très déçue si le réalisateur s’était senti obligé de tout nous raconter.  


D.F.-PARADE-10-J-.jpg parade.jpg
000resk4.jpg parade1.jpg

 

Là les informations sont très bien dosées et de même pour le rythme. Le film commence sur un ton en fait assez humoristique avec des personnages décalés dont le principal souci dans la vie est de savoir si l’appartement à côté de chez eux héberge un culte ou une maison close. L’un est un étudiant paresseux, l’autre une chômeuse dont la principale activité semble être de s’épiler les sourcils et de regarder en boucle les mêmes dramas. Bref en clair on commence sur un ton finalement plutôt léger et peu à peu le film commence à rentrer dans l’étrange et l’inquiétant sans qu’on se rende même trop compte d’où s’est faite la transition. J’ai beaucoup souri mais j’ai aussi eu envie de pleurer et j’admets avoir retenu un frisson de temps en temps. Bref on sent que le scénario est vraiment maîtrisé et c’est franchement agréable.

 

A noter au passage que le film a été interdit au moins de 18 ans et qu’il y a une raison. Bon 18 ans me paraît être un peu excessif honnêtement… perso je pense que 16 aurait suffi. Ce n’est pas tellement que le film nous montre des scènes choquantes en fait mais c’est l’ambiance qui n’est pas claire qui peut impressionner. Il y a un peu de sexe mais c’est loin d’être un porno par contre on parle d’une fille qui regarde des scènes de viol pour se calmer les nerfs, d’un gamin de 16 ans qui vend son corps , etc… tout ceci sans que la morale telle qu’on la connait intervienne réellement puisque le film s’emploie à créer un nouveau monde, le monde de l’appartement dans lequel les lois du monde extérieur ne s’appliquent plus réellement. Bref en effet ce n’est pas à mettre devant les yeux des plus impressionnables –encore une fois tout dépend de vous, il y a des gens qui ne comprendront pas ce que j’ai trouvé de pesant à cette ambiance- …mais de tous les autres, tout à fait !

 

Car on va ajouter à cela que les acteurs sont excellents –plus je vois Fujiwara plus je me dis que décidément les premiers films dans lesquels je l’ai vu ne lui rendaient pas justice- et que la fin est parfaite : j’ai adoré l’image de la fenêtre. Ce côté voyeuriste et à la fois figé où on ne sait pas ce que chacun est en train de penser. Bon en clair, vous l’avez compris, j’ai adoré. Donc je vous le recommande chaudement ! En tous cas pour moi ce fut un vrai coup de cœur.


 

 

-Trop bon, je suis même amoureuse de la bande-annonce XD-

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :