[Après la fin] Arang and the magistrate 아랑사또전

Publié le 30 Octobre 2012

2245

 

2012

20 épisodes

 

Avec :

Lee Jun Ki >>> Eun Oh

Shin Min Ah >>> Arang

Yun Woo Jin >>> Joo Wal

Hwang Bo Ra >>> Bang Wool

Kwon Oh Joong >>> Dol Soe

Han Jung Soo >>> Moo Young

Yoo Seung Ho >>> L'empereur de Jade

Park Joon Gyu >>> Le roi des Enfers

 

 

Dontesque ?

Depuis trois ans, Arang erre sur Terre, fantôme incapable de se souvenir des circonstances de sa mort ou de son identité. Elle fait alors la rencontre d'Eun Oh, un jeune homme qui peut voir et entendre les fantômes et lui demande son aide, s'arrangeant pour faire de lui un magistrat afin qu'il soit en position de découvrir son identité. Au début il refuse, très peu intéressé par son histoire , par les gens en général et désireux de rester loin de tout ce qui touche au monde du surnaturel. Mais lorsqu'il se rend compte qu'Arang pourrait bien avoir rencontré sa mère disparue, il change d'avis.

 

oOo

Cela fait un petit moment maintenant que ce drama est terminé mais c'est toujours en deuil que je viens vous en parler. Ce drama me manque. C'était un rendez-vous hebdomadaire que je m'efforçais de ne pas rater -même si parfois je n'avais malheureusement pas le choix- et maintenant j'ai l'impression que mes semaines sont un peu plus vides. Même si je ne doute pas que je me trouverai un autre crack bientôt... mais on est là pour parler d'Arang and the Magistratte et, vous l'avez compris je pense, j'ai beaucoup aimé ce drama. Et ce dès le début d'ailleurs. Arangfait partie de ces rares dramas à m'avoir accrochée dès les premiers épisodes et à n'avoir jamais faibli. Evidemment il y avait parfois quelques longueurs dans les épisodes mais jamais rien de trop séreux et le drama tenait toujours son spectateur en haleine. Par ailleurs il est assez clair que les scénaristes partaient avec une idée assez précise de ce qu'ils voulaient faire et du coup le scénario est solide jusqu'au bout, malgré une fin que j'aie trouvé un peu précipitée.

 

Je suis satisfaite de la conclusion du drama et j'aime ce qu'il advient des personnages mais, simplement, je trouve le dernier quart du dernier épisode un peu accéléré et j'aurais aimé que le drama prenne un petit peu plus son temps et laisse à l'émotion l'occasion de vraiment me submerger. Mais c'est une petite plainte qui ne pèse pas bien lourd dans la balance et, dans l'ensemble, j'ai vraiment adoré Arang and the Magistrate. Notamment parce qu'en général, le drama gère particulièrement son rythme. Il n'arrête pas de nous poser de nouvelles questions, à chaque épisode le mystère s'épaississait et la mythologie prenait plus d'ampleur. Du coup on était toujours en suspense, on avait toujours envie de voir la suite pour comprendre. Le drama nous offrait des éléments de réponse, certes, mais chaque réponse venait avec dix interrogations. Ce qui aurait pu se retourner contre lui parce qu'à la fin cela faisait beaucoup de choses à régler mais le drama s'en sort très bien jusqu'au bout. J'ai beaucoup aimé le fait de ne jamais savoir comment les choses allaient se dérouler, je savais que j'avais toujours quelque chose de nouveau à apprendre et c'est en grande partie ce qui fait que j'étais toujours enthousiaste à l'idée de regarder chaque épisode. Et je n'étais pas juste enthousiaste à l'idée de savoir ce qui allait se passer, j'avais aussi envie de comprendre le monde d'Aranget ses règles. Je ne voulais pas juste savoir ce qu'il adviendrait des personnages, je voulais voir l'univers du drama, en découvrir la mythologie. En gros le cadre m'intéressait autant que ce qu'il s'y déroulait. Et le cadre m'a beaucoup plu. L'Enfer, le Paradis, les Faucheuses, les Dieux, … c'était magique à regarder. D'autant que si certains décors -celui du Paradis en fait- pouvaient sembler un peu kitch, je trouve que la -très jolie- réalisation arrivait à les imposer. Mais un des aspects du drama que j'ai le plus apprécié c'est qu'il respectait le libre arbitre de ses personnages.

 

Les Kdramas adorent l'idée de Destin, on le sait, et je n'ai rien contre l'idée mais j'ai besoin de savoir que les personnages que je suis ne sont pas juste des instruments du Destin -à moins que ce soit justement l'angle choisi et que la Fatalité soit reconnue en tant que telle- et agissent en fonction de leurs sentiments et de leurs idées. Sinon j'ai du mal à les soutenir dans leurs actions...car comment soutenir un personnage qui agit d'une certaine façon juste parce que c'est son destin et qu'il n'a pas le choix ? Dans ce drama, l'idée de Destin existe mais c'est un destin que les personnages créent, en quelque sorte -c'est difficile à expliquer sans spoiler-. Les personnages font leurs propres choix ce qui rend leurs actes héroïques nettement plus héroïques, leurs sacrifices plus cruels et douloureux et ce qui signifie également qu'ils sont responsables de leurs propres actes. Eun Oh avait une destinée, la vie le pointait dans une direction -encore une fois : difficile à expliquer sans spoiler- mais, comme il le lui dit lui-même, il a choisi d'agir comme il l'a fait et c'est ce qui rend ses actes plus « puissants ». Quant à Arang, elle est carrément allée dire « fuck » aux Dieux en face alors !... c'est pour cela qu'elle a la classe... ah Arang <3 Hum, bref. J'ai beaucoup apprécié que les personnages soient libres et responsables de leurs actes et que ce soit un des thèmes principaux du drama -faut dire aussi que je sortais de The Moon that Embraces the Sun qui offrait plutôt le message inverse : « personne n'échappe à son destin »-.

 

아랑사또전.E01.120815.HDTV.H264.450p-HANrel.avi 000667 아랑사또전.E01.120815.HDTV.H264.450p-HANrel.avi 000224
아랑사또전.E12.120920.HDTV.H264.450p-WITH.mp4 00204374 아랑사또전.E20.END.121018.HDTV.H264.720p-WITH.mp4 0004

 

Et, évidemment, j'ai adoré les personnages. Principaux. J'avoue avoir eu plus de mal avec les personnages secondaires. Enfin cela dépendait des moments, eux et moi avons un peu joué au yoyo affectif. Parfois je les détestais, parfois je les adorais, parfois je les appréciais simplement. Par exemple, au début du drama, je détestais le trio de nobles puis j'ai fini par y être neutre et à la fin, j'ai commencé à presque les apprécier. Le serviteur d'Eun Oh a commencé par me plaire, puis m'a saoulée puis m'a re-plu et pareil pour la shaman. Bref cela dépendait vraiment des épisodes, de leurs actions et peut-être un peu aussi de mon humeur. Mais j'ai apprécié tous les autres de façon constante. Moo Yeol déjà, m'a énormément plu dans son rôle de faucheuse taciturne. Ce n'était pas un personnage très causant mais il avait beaucoup de charisme ainsi qu'une histoire touchante. De même j'ai aimé les interactions des deux Empereurs -du Ciel et de l'Enfer-. J'avais eu peur au début du drama que leur rôle ne se limite à se chamailler tout en observant les choses de loin mais heureusement ils ont plus d'impact sur l'histoire que cela et j'ai beaucoup apprécié leur présence. Quant à notre méchante -j'essaie de ne pas trop en dire mais c'est assez difficile en fait-, j'ai eu un peu de mal au début car je la trouvais trop passive -elle faisait bouger les choses, certes, mais ne bougeait elle-même pas beaucoup- mais une fois passé le stade du drama où elle se contente d'avoir l'air mystérieuse et d'exorbiter les yeux, j'ai fini par la trouver intéressante en soi et pas juste par rapport aux autres personnages.

 

Reste donc notre trio principal : Eun Oh, Arang et Joo Wal.

 

Et j'ai adoré les trois mais je crois que finalement c'est Joo Wal qui m'a le plus serré le cœur. J'ai absolument adoré Eun Oh et Arang mais il y avait chez Joo Wal quelque chose de plus nuancé qui m'a plu. En fait il m'a rappelé le personnage de Jaejong dans Dr Jin -qui était également mon personnage favori mais bon en même temps dans Dr Jin,... voilà-. Un personnage à l'existence vide qui se raccroche à la mauvaise branche, cherche de l'affection auprès de la mauvaise personne et, [spoiler]devient un monstre malgré lui, finit par le réaliser et[/spoiler] forcément en souffre. A la fin, sérieusement, quand je le voyais pleurer, mon cœur se brisait en milles morceaux pour lui. [spoiler]Ses erreurs ne pouvaient pas s'envoler et il était entièrement responsable de ses choix mais à la fois il m'était absolument impossible de le détester et si c'était dû en partie à l'écriture du personnage,[/spoiler] je pense que l'acteur y était également pour beaucoup. Je n'avais jamais vu jouer Yun Woo Jin mais maintenant je suis vraiment curieuse de voir ses autres projets, ses anciens comme ses nouveaux...et je ne doute pas qu'il y en aura ! Enfin si les producteurs ne sont pas aveugles, il y en aura. J'ai adoré toute la vulnérabilité que Yun Woo Jin insufflait à son personnage, on avait toujours l'impression qu'il était sur le point de se briser de l'intérieur. [spoiler]Et c'est pour cette raison que je n'arrivais jamais à le détester : il avait toujours l'air d'être un petit garçon en quête d'affection. Et il comprenait bien que ce qu'il faisait n'était pas bien mais il ne voyait aucun échappatoire, aucun moyen de faire demi-tour sans tout perdre... jusqu'à la fin où il se rend compte qu'il n'a que du vide et que ce qu'il avait à perdre, il l'a déjà perdu sans s'en rendre compte.[/spoiler] Joo Wal, pourquoi me brises-tu le cœur de la sorte ? T_T

 

arang8-00421.jpg d.jpg
아랑사또전.E01.120815.HDTV.H264.450p-HANrel.avi 003742 아랑사또전.E01.120815.HDTV.H264.450p-HANrel.avi 001300

 

Mais évidemment, j'ai adoré Eun Oh et Arang également...ainsi que Lee Jun Ki et Shin Min Ah mais cela va sans dire ! Ce drama fait en effet partie de ces rares dramas que je regardais autant pour l'acteur principal que pour l'actrice principale. Il m'arrive très souvent de choisir un drama en fonction de son casting, parfois en partie, parfois entièrement, mais généralement c'est le casting masculin qui me motive. Il y a des actrices que je prend plaisir à retrouver de drama en drama mais des actrices que j'aime au point de regarder un drama ou film juste pour elle... il doit y en avoir seulement une dizaine. Peut-être même pas. Bae Doo Na, Kang Hye Jung, Park Si Yeon, Im Soo Jung, Shin Min Ah. Sans réfléchir, je n'arrive à en citer que 5... mais bref Shin Min Ah fait partie de ces actrices. Et Lee Jun Ki faisant également partie des acteurs que je suivrais n'importe où -d'autant que c'est son premier drama depuis son retour du service militaire- le combo était assez ultime. Et ils ne m'ont déçue ni l'un ni l'autre. Faut dire aussi que j'ai beaucoup aimé les personnages. Evidemment comme c'est un Kdrama, le dialogue honnête n'est pas tout de suite de mise mais les deux personnages ont du punch et s'exprime de façon très décidée -même quand ils mentent- si bien que je n'avais pas trop l'impression de les voir tourner en rond. Ils forment une paire énergique et du coup les regarder interagir était un plaisir. Arang a une volonté de fer -en même temps à partir du moment où elle rembarre l'Empereur Céleste je pense qu'elle peut tenir tête à à peu près n'importe qui- et si parfois elle semble capricieuse et un peu immature, j'ai toujours bien apprécié son personnage. J'ai beaucoup aimé le fait que le drama fasse la séparation entre Arang et son identité précédente et que, tout en insistant sur le fait qu'elles sont deux personnages différents, il leur donne à toutes les deux leur importance. Arang n'est plus Lee Seo Rim mais Lee Seo Rim n'est pas traitée comme juste « la version précédente d'Arang », elle est une personne à part entière qui mérite qu'on porte son deuil, qu'on parle d'elle et qu'on s'occupe de ses sentiments. Les derniers mots d'Arang à Lee Seo Rim m'ont vraiment touchée droit au cœur. Et le fait qu'Arang ne soit pas Lee Seo Rim a également une importance particulière à la fin du drama...mais je n'en dis pas trop. Ce qui importe c'est qu'Arang est un personnage passioné et décidé que j'ai trouvé très sympathique et que j'ai soutenu tout le long. J'étais triste quand elle l'était, heureuse quand elle l'était, je partageais ses frustrations et je croisais les doigts pour un happy end. Evidemment le charme de Shin Min Ah était un gros plus ~

 

Quant à Eun Oh, si au début il n'était pas le personnage qui m'intéressait le plus au delà de son rôle dans la romance -et du fait que : Lee Jun Ki-, il a fini par m'intéresser franchement grâce aux virages que prend son personnage. Disons qu'à la base son histoire de « je veux retrouver ma mère » était bien sympa mais bon à côté on avait un fantôme qui cherchait le coupable de son propre meurtre dont elle n'a aucun souvenir. Entre « je veux ma maman » et « je veux défier les lois de l'univers pour trouver mon meurtrier »... voilà voilà. Pas qu'être en quête d'une mère soit un conflit inintéressant mais en comparaison... bon sauf que finalement cette quête s'avère nettement plus intéressante et complexe que prévu. Par ailleurs j'ai beaucoup aimé l'évolution d'Eun Oh qui commence à s'intéresser à son entourage et grandit en tant qu'être humain au contact d'Arang. J'ai surtout apprécié qu'une fois les sentiments exposés au grand jour, il soit aussi direct... c'était rafraichissant. Et puis Lee Jun Ki était excellent ! Lee Jun Ki est un acteur que je sais très bon et qui prend son travail très au sérieux mais parfois son jeu peut être un tout petit peu maladroit -un peu exagéré en fait- ...là, il était parfait. Au tout début du drama il y a une scène, lors de la dispute avec sa mère, où il en faisait un peu trop mais en général il était excellent et j'ai adoré son personnage ainsi que le couple qu'il formait avec Arang....

 

En général, j'ai adoré. Les acteurs, les personnages, le scénario et la réal. Je ne dirais pas qu'Arang and the Magistrate est un drama absolument parfait mais il est solide et j'y ai pris énormément de plaisir. Pour moi il fait clairement partie des meilleurs dramas de 2012...