[Après la fin du monde] The Walking Dead

Publié le 29 Mai 2012

The Walking Dead

Saisons 1 et 2

 

affiche_the_walking_dead.jpg

 

2010 – 2012

 

2 saisons

 

19 épisodes

 

 

Avec :

 

Andrew Lincoln >>> Rick Grimes

Jon Bernthal >>> Shane Walsh

Sarah Wayne Callies >>> Lori Grimes

Laurie Holden >>> Andrea

Jeffrey DeMunn >>> Dale Horvath

Steven Yeun >>> Glenn

Chandler Riggs >>> Carl Grimes

Norman Reedus >>> Daryl Dixon

 


 

Dontesque :

 

Après un accident, le shérif Rick Grimes se retrouve inconscient à l’hôpital. Lorsqu’il se réveille, le monde est en proie à une invasion de zombis et il n’a aucun moyen de savoir si sa femme et son fils ont survécu.

 

 

6b

J’ai tellement de retard dans mes articles qu’honnêtement je ne sais juste pas où commencer…mais j’ai récemment ENFIN terminé la saison 2 de cette série alors je me suis dit que j’allais parler de cela. Juste histoire de vous exprimer ma déception…mais avant de parler de cela, tout de même, commençons par le positif à savoir : la saison 1. J’avais absolument adoré la saison 1. Sérieusement après avoir bouclé le sixième et dernier épisode de la première saison, j’étais partie pour acheter tous les comics. Bon après j’ai vu le prix et je me suis dit que je m’en tiendrais à la série mais quand même, j’étais enthousiaste.

 

Evidemment la saison 1, aussi géniale soit-elle, ne plaira pas à tout le monde. Déjà parce qu’on a tous nos préférences mais ensuite parce que c’est une série de zombis et qui dit « zombis » dit « gore » ce qui, évidemment, ne conviendra pas à certaines personnages. Sérieusement, si vous ne supportez pas le sang, ce n’est pas la peine. D’autant que si ces zombis sont affamés et charcutent à tout va, ils sont aussi assez inquiétants… bon, forcément, me direz-vous : un mort-vivant qui veut vous bouffer, c’est inquiétant. Mais je ne sais pas, je n’ai jamais trouvé les zombis terriblement stressants. Plus exactement : les films de zombis. Ils sont gores, ils sont souvent plutôt funs et ils me font parfois sursauter mais ils ne m’angoissent pas et ne m’empêchent pas de dormir. Le début de The Walking Dead, lui, m’a véritablement stressée. Bon cela n’a pas durer super longtemps et après cela j’ai retrouvé une ambiance plus familière mais tout de même je tenais à parler de mon petit coup de stress.

 

Dans cette saison 1, essentiellement, il y a trois choses qui font que cela fonctionne : le rythme, l’ambiance et les personnages. Au-delà du fait que je trouve les zombis eux-mêmes très bien foutus, je trouve que la réalisation capture bien l’ambiance de désolation et de « fin du monde », on ressent vraiment tout ce que ce monde a de post-apocalyptique et l’errance des personnages en semble d’autant plus désespérée. Par ailleurs comme la série est courte, les retournements s’enchaînent. Les locations changent, il y a de l’action, la progression est rapide, l’histoire introduit de nouveaux personnages, on fait des découvertes, etc. Bref le rythme est soutenu, on ne s’ennuie pas. Ce qui n’empêche pas la série de nous présenter ses personnages et, pour la plupart, ils sont sympathiques. Rick est le héros typique et on se range facilement derrière lui, Shane et la femme de Rick ne sont pas encore agaçants –encore qu’ils ne m’aient jamais passionné non plus-, … la plupart des survivants sont intéressants et on a envie de les voir s’en sortir –à quelques exceptions près- même si on sait qu’ils ont peu de chance de tous survivre. Enfin personnellement j’ai des favoris très clairs : Daryl et Glenn. Daryl, le red-neck, je ne sais pas trop d’où cela me vient… cela s’est surtout accentué avec la saison 2 en fait… je crois que c’est son côté « bon cœur récalcitrant ». Dans la saison 2 il épouse une cause perdue avec tellement de conviction que je n’ai pas pu m’empêcher d’apprécier le personnage. Quant à Glenn, le coup de foudre a été immédiat. On va me dire que je m’attache encore au Coréen de service mais je jure que cela n’a rien à voir –même si effectivement je trouve Steve Yeun plutôt mignon… mais je crois que c’est justement parce que le personnage me plait-. C’est juste que dans cette situation c’est le seul à avoir gardé un certain sens de l’humour… son personnage est plus léger que les autres –sans être superficiel je vous assure- et ça fait une bouffée d’air frais souvent bienvenue. En plus il ne recule pas devant le danger et réfléchit avant d’agir … bref, j’approuve. Vraiment, j’avais adoré cette saison 1. Elle était sombre, elle bougeait, donnait des frissons et les personnages m’intéressaient.

 

the-walking-dead-episode-1.jpg  the-walking-dead-episode-1-gore.jpg
the-walking-dead-saison-1-serie-creee-par-frank-darabont-en.jpg the-walking-dead-season-1-20101213033336171.jpg

 

Du coup quand j’ai commencé la saison 2, vous imaginez mon enthousiasme ! Mais j’ai très rapidement déchanté et regarder chaque épisode est rapidement devenu une corvée. La première fois j’ai réussi à aller jusqu’à l’épisode 4, lançant chaque nouvel épisode vraiment uniquement dans l’espoir de voir Glenn,… mais au bout de quatre épisodes, je n’en pouvais plus. Finalement j’ai repris et terminé la saison mais elle reste une déception. Tout de même, heureusement, sa conclusion est meilleure que son début. La saison a tendance à s’améliorer sur la fin et réussi, dans son dernier épisode, à quand même me donner envie de jeter un œil à la saison 3 quand elle sortira. Mais cela ne rattrape pas les deux premiers tiers de la saison où je me suis pas mal ennuyée… et s’il y a bien une chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’était bien m’ennuyer devant The Walking Dead.

 

La réalisation est toujours bonne, les zombis toujours bien foutus mais le drama est juste terriblement lent. La saison est deux fois plus longues que la précédente et honnêtement je ne suis pas certaine que ç’ait été une bonne idée, six épisodes m’aurait bien mieux convenu. Moins d’action gore et plus de développement de personnage, ok, pourquoi pas, c’est même plutôt une bonne idée, mais faut quand même équilibrer mieux que cela. Se déroulant presque exclusivement dans une seule location, la série semble stagner et les personnages m’ont vraiment tapé sur les nerfs. Rick et sa femme ont subitement perdu tout intérêt à mes yeux …et Shane… oh mon Dieu Shane. A un moment donné de la série, The Walking Dead était pratiquement passé d’une série de zombis à un triangle amoureux de kdrama … et pas un bon ! Ils m’ont tous plutôt tapé sur les nerfs mais c’est quand même Shane qui a remporté la palme. Je pense comprendre ce que les scénaristes essayaient de faire avec le personnage mais je n’ai pas trouvé l’évolution particulièrement passionnante, j’ai juste passé toute la série à me demander pourquoi personne ne lui tirait dessus. Perso j’étais volontaire. Bref déjà que l’histoire ne bougeait pas beaucoup, les personnages principaux allaient de fades à terriblement insupportable…Forcément…

 

Heureusement il restait Glenn et Daryl, ouf. Il faut attendre trois épisodes pour que Glenn ait un véritable rôle mais il finit par retrouver sa place heureusement. Par contre je ne suis pas sûre de savoir ce que je pense du trip à la « Roméo et Juliette » -bon c’est pas exactement cela mais il y a des similitudes on va dire-. Dans l’ensemble, finalement, j’ai plutôt bien apprécié l’idée et la « Juliette » mais il y a des petits trucs qui m’ont dérangée. Enfin bon, je vais quand même conserver le positif en priorité, la série en a besoin. Quant à Daryl, je l’ai apprécié tout le long pour le coup. Moins intolérant et plus réfléchi que dans la saison 1, il laisse apercevoir ce qu’il y a de meilleur en lui et devient un personnage que j’ai trouvé attachant. Or j’avais vraiment besoin de m’attacher à quelqu’un.

 

Bref pour résumer, j’ai adoré la saison 1, trouvé la saison 2 décevante mais je veux quand même voir la saison 3… et pour la notation je donnerais un 8/10 à la saison 1, un 5/10 à la saison 2, ce qui nous donne un 6.5/10 en moyenne :)

 

The_Walking_Dead_Saison_2.jpg

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :