Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note: je remets la drama/filmographie, les liens et la fiche à jour lors de certaines occasions, mais ça n'arrive pas tous les mois/ans. N'hésitez donc pas à cliquer sur le tag d'Ayano Gou pour avoir les développements récents^^

Ayago.jpg

 

Parlons d'Ayano Gou les gens. Parce qu'Ayano Gou, c'est le Bien. Cela dit on va en parler de façon plutôt « réduite » parce que c'est triste à dire mais je ne suis pas encore experte du tout en « Ayano Gou ». C'est d'ailleurs pour cela que j'ai choisi de parler de lui en tant que « bisho du jour » et non de lui faire une fiche acteur : ma connaissance de sa filmographie/dramagraphie est encore trop peu étendue. Mais un jour, un jour... oh un jour j'aurai vu tout ce qu'il a fait ! Et c'est un véritable challenge parce que notre jeune ami Ayano -qui a en vérité plus de la trentaine vu qu'il est né en 1982- est sacrément productif. Sérieusement, il a commencé à jouer la comédie il y a 9 ans et il a déjà 17 dramas et 24  films à son actif. Certes dans certains il n'a qu'un caméo mais je trouve les chiffres assez impressionants malgré tout.

 

Sur ce, vous et moi, retraçons mon histoire -passionante, cela va de soi- avec Ayano Gou. Sans commencer par le début-début d'ailleurs parce qu'apparemment j'ai vu Ayano Gou pour la première fois dans Nana ce dont je n'ai absolument aucun souvenir. Commençons donc par le premier souvenir que j'ai d'Ayagou : Crows Zero II. Et pas un souvenir bien positif d'ailleurs ^^' Pas que je n'aime pas le film, au contraire, j'adore absolument ce film. Oh ce n'est pas un GRAND film mais je le trouve terriblement divertissant, j'adore le casting -Oguri Shun et Yamada Takayuki en particulier-, je trouve la réalisation classe et je suis amoureuse de la bande-son. OK ce n'est pas Casablanca mais j'adore ce film. Plus même que le premier. Mais malheureusement en voyant le film pour la première fois -depuis je l'ai vu tellement de fois que j'ai perdu le compte- je n'avais vraiment pas aimé le personnage d'Ayagou. Et d'ailleurs je ne l'aime toujours pas. Je sais qu'on est censé le trouver menaçant et mystérieux mais je le trouvais stéréotypé et assez pathétique en fait. Et assez laid aussi. Je suis désolée Ayagou mais ces cheveux, cette ombrelle, ce n'est juste PAS POSSIBLE. Donc bref j'avais une image plutôt négative d'Ayagou... j'aurais pu passer outre s'il m'avait scotchée par ses talents d'acteurs mais ce n'était clairement pas le cas -et je ne lui en veux pas, c'est le rôle et le film qui voulaient cela-.

 

Ayagou5.jpg

 

Vers la même période, j'ai vu Gantz et Tajomaru je crois bien... peut-être pas dans le même mois mais au moins dans la même année. Et Ayagou n'avait pas des rôles majeurs dans ces deux films mais je me souviens malgré tout de lui parce que dans Gantz il avait un rôle que je trouvais plutôt classe et parce que dans Tajomaru … oh mon Dieu Tajomaru.... laissez-moi m'étendre un peu sur celui-là. Tajomaru est un film qui se situe dans le Japon à l'époque Muromachi -entre 1336 et 1573-. J'avais regardé le film pour Oguri Shun qui a le rôle principal et ce fut un grand moment de WTF. L'histoire est celle de Shun qui est un mec cool mais qui devient un méchant parce que sa copine se fait agresser tout le temps … A un moment donné elle tombe d'une falaise et devrait être en morceaux mais atterit en bas parfaitement intacte, tout cela pour se faire agresser par des mecs qui, apparemment, l'attendaient en bas. Sérieusement, bonjour l'insécurité, c'est quoi ce pays de malade ?!! Bref toujours est-il que notre ami Shun devient bandit et rencontre d'autres bandits, dont Ayagou. Ensemble ils commencent à voyager à travers le Japon et à … inventer le rap. Apparemment. Oui, il y a un morceau de rap au milieu... du coup, difficile à oublier.

 

Néanmoins c'est avec Surely Someday -un film comique à base de bromance, musique et gangsters- que j'ai commencé à apprécier Ayagou pour de vrai je pense. Parce qu'il était absolument superbe dans ce film. Ce n'était pas le personnage le plus intéressant mais il jouait un séducteur qui pouvait faire tomber les filles en cinq secondes et... oui, je voulais bien y croire. Pour la première fois je me suis dit qu'il était magnifique, en fait. Et j'ai commencé à faire mon mea culpa.

 

Jusque là je n'avais vu Ayagou que dans des films et pour tout vous dire, même si je commençais à l'apprécier à peu près, on ne pouvait pas dire que ses rôles lui donnaient l'occasion de briller niveau comédie. Alors qu'en vérité c'est un très bon acteur capable de varier les rôles et d'être crédible dans chacun d'entre eux. Et je m'en suis rendue compte dans mon premier drama avec lui : Cleopatra na onnatachi. Il n'a pas exactement le rôle principal mais il fait quand même partie des personnages les plus importants et il était clairement mon personnage favori. Honnêtement Cleopatra na Onnatachi n'est pas le drama du siècle mais ce personnage est tellement adorable qu'à lui tout seul il justifiait le fait de regarder le drama. Il joue Yu, le meilleur ami du personnage principal, également amoureux de ce même personnage principal. Sauf que notre héros est hétérosexuel ce qui fait que Yu n'a aucune véritable chance dès le départ. Mais il est tellement adorable. C'est un des personnages les plus gentils et les moins égoistes de dramaland. Il est toujours là pour aider, donner le bon conseil et j'avais le cœur qui se brisait de le voir si malheureux. Et je ne vous spoilerai pas mais il y a une scène dans le dernier épisode qui me donne envie de pleurer rien qu'en y pensant parce qu'elle était vraiment jolie. Je pense que ce drama est celui où mon histoire d'amour avec Ayagou a vraiment commencé. A partir de là le moindre de ses caméos -dans Youkai Ningen Bem et Rich man poor woman par exemple- est devenu un événement pour moi et du mec chelou de Crowz Zero 2, Ayagou est devenu un acteur que je veux suivre dans tous ses projets -même si j'ai du retard-.

 

Ayagou6.png

 

Dernièrement, en particulier, j'ai regardé Soratobu Kouhoushitsu dans lequel il a le premier rôle. Et j'ai adoré ce drama que j'ai dévoré en deux jours. Ayano Gou y tient le rôle d'un jeune homme très « pur » qui a vu son rêve être brisé par un accident malchanceux et il interprète ce rôle à merveille en le rendant vraiment attachant et touchant. Il y a beaucoup de douceur et à la fois beaucoup d'énergie dans son personnage, ce qui le rend vraiment agréable à suivre. Par ailleurs la romance principale est jolie et prenante dès l'épisode 1. C'est un drama que je recommanderais sans mal. Et bien sûr je recommanderais également Saikou no Rikon dans lequel Ayagou a également un premier rôle et donne la réplique à Eita dans l'autre rôle principal masculin. Je n'ai malheureusement pas encore terminé le drama parce qu'au moment où j'écris les subs ne sont pas tous sortis -or c'est un drama dont il serait triste de râter des nuances parce qu'on l'a regardé sans sous-titres- mais c'est un drama très bien écrit, très dynamique, qui peut se montrer très drôle mais à la fois très sérieux. Il est servi par un excellent casting, Ayano Gou compris, et une excellente réalisation. Je n'ai vraiment que très peu de reproches à lui faire. En fait je n'ai aucun reproche à lui faire même... je vous encourage donc à le lancer ! Ou du moins à le garder dans un coin quelque part si les sous-titres ne sont pas encore tous sortis au moment où vous me lisez~

 

Pour le moment, comme c'est assez rêcent comme coup de foudre et que j'ai beaucoup de bishos à explorer -enfin j'explore leur filmographie quoi... je veux bien les explorer eux aussi mais comme ce n'est pas possible :'(- je n'ai pas pu rattraper mon retard comme je le voudrais mais, pour que vous me rejoignez dans cette magique aventure qu'est « découvrir Ayano Gou » et en attendant d'être en mesure de lui écrire un véritable article, j'écris celui-là. AIMEZ AYANO Gou ! Il le mérité, je vous assure. Et regardons Ayano Gou... parce qu'on le mérite.

 

 

  Ayagou3.jpg

 

  Link (WOWOW, 2013)
    Soratobu Kouhoushitsu (TBS, 2013)
    Saikou no Rikon (Fuji TV, 2013)
    Yae no Sakura (NHK, 2013)
    Rich Man, Poor Woman (Fuji TV, 2012, ep5-6,10)
    Cleopatra na Onnatachi (NTV, 2012)
    Yokai Ningen Bem (NTV, 2011, ep7)
    Kaitakushatachi (NHK, 2012)
    Shitamachi Rocket (WOWOW, 2011)
    Yuusha Yoshihiko to Maou no Shiro (TV Tokyo, 2011)
    Heaven's Flower (TBS, 2011)
    Second Virgin (NHK, 2010)
    GOLD (Fuji-TV, 2010)
    Mother (NTV, 2010)
    Smile (TBS, 2009)
    Inugoe (TVS, 2006)
    Kamen Rider 555 (TV Asahi, 2003)

 


Ayagou2.jpg
    Shirayuki Hime Satsujin Jiken (2014)
    Rurouni Kenshin (2012)
    Sono Yoru no Samurai (2012)
    Hasami (2011)
    GANTZ (2011)
    Surely Someday (2010)
    Shibuya (2010)
    Electronic Girl (2009)
    Tajomaru (2009)
    Crows ZERO II (2009)
    Love Exposure (2009)
    Naoko (2008)
    Be a Man! Samurai School | Sakigake!! Otokojuku (2008)
    Sumire Ningyo (2008)
    Aquarian Age: Juvenile Orion | (2008)
    Life (2007)
    Have a Nice Day (2006)
    Woman Transformation | Yokai kidan (2006)
    Valley of Flowers (2006)
    Inugoe: Happy Dog Paws (2006)
    Inugoe (2006)
    NANA(2005)
    Nibanme no Kanojo (2004)
    Black Kiss | Shinkuronishiti (2004)

 

https://www.youtube.com/watch?v=qix1S4OhaTo (fanvid Cleopatra spoilers)

https://www.youtube.com/watch?v=EGFaBK7VSP0 (général, pas de spoilers)

 

Ayagou4.jpg

banniere-ayano.jpg

Tag(s) : #Cinéma, #V, #Drama, #Cinéma Asiatique, #Japon, #Acteur, #Ayano Gou

Partager cet article

Repost 0