Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

2013

 

Une année à Dramaland

 

-Dramas de L à Z-

 

 

Et on continue \O/

 

J'espère que vous avez survécu aux repas de fête et, si comme moi vous en avez un troisième de prévu ce soir, sérieusement, je vous dis bonne chance et je compatis. Après cela les gens, va falloir faire un max de sport pour compenser ! Ou bien vous pouvez adopter ma méthode : vous mettre à la galette des rois. Ca fait pas maigrir mais c'est bon. Et c'est bien l'essentiel \O/ Anyway, sur ce, on va continuer la récap des dramas. Pour rappel, dans cette partie je fais la liste commentée des dramas que j'ai regardés cette année et dont les titres commencent par L […] Z. Dans ces dramas sont compris :

 

- les dramas que j'ai regardés en entier -évidemment-

- les dramas que j'ai regardés et abandonnés.

- les dramas que j'ai regardés et mis en pause

- les dramas que je suis en train de regarder

- tous les dramas ayant terminé leur diffusion ou commencé leur diffusion en 2013

 

La raison étant que comme cela, vous avez une idée assez complète de ce à quoi a ressemblé 2013 pour moi ! Bonne lecture et, une fois de plus, bonne chance à vos yeux ^-^ -surtout que si vous aviez trouvé la partie 1 longue, celle-ci fait 5 pages de plus … o.o -

 

NOTE1: en rouge les dramas ayant une note /10 inférieure à 5; en vert les dramas ayant une note supérieure ou égale à 8 ; je ne note pas les dramas que je n'ai pas vus en entier.

 

NOTE2: les affiches dans l'article sont des parodies des affiches de base, pas les vraies^^

 

 

 

-L-

 

Lan Ling Wang (Tw/C – 11/46 épisodes)

Bien qu'il ait été entièrement diffusé, je suis encore en train de regarder ce drama donc, bien entendu, je ne peux pas vous donner un avis complet sur la question. Je suis bloquée à l'épisode 11 faute de sous-titres bien timés mais pour le moment le drama est plaisant. L'épisode 1 m'avait fait peur mais l'épisode 2 a largement arrangé les choses. Ce n'est pas un drama que je trouve parfait mais il a quelque chose de parfait et, à priori, les personnages me plaisent bien. En vérité mes principaux soucis sont le rythme du drama et sa réalisation. En effet la réalisation fait très « cheap » . Et autant dans une rom-com cela se sent, autant dans un historique cela crève vraiment les yeux et cela peut difficile très difficile à surpasser. C'est d'ailleurs ce qui m'avait dérangée dans l'épisode 1. Alors maintenant cela va mieux, je me suis habituée, mais bon ce n'est toujours pas du top niveau. Quant au rythme, il est très très rapide. Les personnages semblent s'attacher les uns aux autres à toute vitesse, les situations arrivent et se résolvent rapidement... dans un sens cela veut dire qu'il se passe plein de choses, c'est vrai, mais d'un autre côté cela fait que je ne ressens pas trop l'émotion car la rapidité donne une impression de superficialité. Et puis, si j'apprécie la façon dont les personnages masculins sont écrits de façon nuancée -le héros peut se montrer miséricordieux mais également sans pitié et il a parfois recours à des moyens immoraux, le rival a soif de pouvoir mais n'a pas pour autant un cœur de pierre-, l'héroïne est une sorte d'équivalent féminin de Djzus et cela peut devenir assez lassant. Pour autant, cela ne signifie pas que je ne l'apprécie pas. Ses qualités sont un peu poussées à l'extrême mais elle a des défauts -une certaine maladresse notamment- et ses qualités restent des qualités. Elle est débrouillarde, elle a bon cœur, elle est courageuse, elle est honnête... et ce que j'apprécie énormément est qu'elle a reçu une éducation solide et a l'intelligence de la mettre en pratique si bien qu'elle peut activement aider les gens autour d'elle et leur apprendre des choses.

(+) L'héroïne est attachante et intelligente, les personnages masculins ne sont pas simplistes et ont tous les deux du charisme, il y a plusieurs personnages secondaires attachants, on a pas vraiment le temps de s'ennuyer, l'OST est très joli.

(-) La réalisation fait un peu « cheap », l'héroïne est un petit peu trop une sainte, le rythme est parfois trop rapide.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Last Cinderella(J – 11 épisodes)

Qualité 2,5 + Appréciation 2,5 = 5

Arf, je voulais vraiment, vraiment aimer ce drama. Et au début je l'aimais vraiment mais, au bout d'un moment, il a commencé à devenir assez évident que ce drama était terriblement creux. C'est loin d'être le pire drama que j'ai vu car le cast est très compétent, la réalisation agréable et il y a certaines scènes qui vont droit au cœur mais dès qu'on commence à regarder le scénario dans son ensemble, tout se casse absolument la gueule. La scénariste, trop occupée à écrire du fanservice, a oublié de donner de la consistance à ses personnages, détruit ce qu'elle avait construit de bon et use de clichés à la con pour faire avancer une histoire qui en pâtit pas mal. Les personnages finissent pratiquement tous par agacer et certains sont même à peine supportable tant leur existence n'est qu'un prétexte pour faire avancer le scénario. Et un mauvais prétexte en plus. La scénariste fait par ailleurs complètement fi du bon sens de temps à autres et semble penser que nous balancer du Miura Haruma tout nu nous distraira.... et oui, cela distrait un instant, mais il arrive un moment où l'absence de scénario consistant se fait sentir et cette réalisation fait très mal.

(+) Le casting compétent et très agréable à regarder, les débuts plutôt enthousiasmants, quelques scènes qui font leur effet...

(-) Tous les personnages agacent à un moment ou un autre, certains plus longtemps et de façon plus violente. Le drama lance des idées, les lâche, les reprend, les conclue n'importe comment et le scénario est très creux et convenu.

La fin ? URGH. Ce n'est pas tellement le contenu -même s'il craint- mais je déteste le principe sur lequel cette fin a été construite : la scénariste a fait un sondage pour savoir ce que voulait le public et s'y est plié. Je suis désolée mais : non.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Podcast / Week after Week

 

558003_605002806224122_842430712_n.png

 

Level 7 Civil Servant (K – en pause à l'épisode 8/20 )

Je n'ai pas officiellement abandonné ce drama, d'où le « en pause » mais, si je suis honnête, il y a assez peu de chances pour que je reprenne ce drama. Je ne veux pas le rayer du champs de mes possibilités parce que j'aime beaucoup Joo Won mais... ce drama est une grosse déception. Déjà c'est une grosse déception par rapport au film - My Girlfriend is an Agent- que j'adore et dont il est censé être l'adaptation.... or les deux n'ont pas grand-chose à voir -à part les soucis de rythme et le thème des agents secrets j'imagine-. En fait les différences scénaristiques ne m'émeuvent pas plus que cela mais j'aurais aimé retrouver l'humour et l'esprit du film, c'est le manque de ces deux choses qui me dérange. Par ailleurs le drama est également une déception niveau casting. J'aime Joo Won et Choi Kang Hee mais leurs personnages sont absurdes et, au début, antipathiques. Par ailleurs si Joo Won s'en sort -sans arriver à réellement rendre son personnage réellement attachant, notez bien-, Choi Kang Hee m'a passablement agacée dans ce rôle. Bref quand l'humour ne fait pas rire et que les personnages tapent sur les nerfs, forcément, le navire coule.

(+) Joo Won est très joli à regarder et … euh... c'est à peu près tout. J'imagine qu'il y a quelques scènes amusantes. Bon et ok, certains acteurs secondaires ne sont pas mauvais.

(-) Les personnages principaux sont absurdes, l'humour est absurde -mais pas dans le bon sens- et lourd, le drama souffre d'un très sérieux problème de rythme....

La fin ?Forcément, je ne sais pas ce qu'elle vaut.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

LIMIT(J – 12 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 3= 6,5

Il me semble que LIMITaurait pu être bien meilleur qu'il ne l'a été. Et en fait mon gros problème avec ce drama est que si la tension était présente, la raison de cette tension m'a toujours parue bancale. Nos personnages se retrouvent seuls paumés dans les bois après un accident de car, personne ne savent qu'ils sont là et la plupart de leurs camarades sont morts. OK. C'est une situation angoissante, pas de doute. Et je comprends que l'élève ayant subi les brimades des autres craque mais la situation après cela s'envenime de façon beaucoup trop rapide. En fait cela m'a fait penser à un épisode de South Park où plusieurs adultes sont coincés dans un endroit et, pensant que la situation est désespérée, commencent à se manger les uns les autres pour survivre... mais au final, ils ne restent enfermés que quelques heures. LIMITétait moins risible -heureusement, d'autant que South Parkétait en pleine parodie- mais il y avait de cela à mes yeux. Au bout d'une semaine, j'aurais compris que les personnages craquent mais là, il ne faut que quelques heures pour que la situation tourne au cauchemar et j'ai trouvé cela un peu rapide car, oui, le traumatisme accident joue mais je me suis déjà retrouvée paumée dans les bois toute seule -et une fois à trois- pendant des heures et... sérieusement, ce n'est pas non plus insurmontable hein ! C'est un peu angoissant certes mais faut pas déconner non plus, pas de quoi s'entretuer pour des rations directement. Bref, j'ai eu du mal à prendre la base au sérieux et, forcément, cela a un peu cassé le reste. Or, sinon, le drama était plutôt intéressant. Le schéma des épisodes était un tout petit peu plus répétitif que j'aurais aimé et en général le drama était assez prévisible mais les acteurs n'étaient pas mauvais, la réalisation bien foutue et j'étais intéressée par l'histoire.

(+) Les acteurs, le thème, il y a quand même un certain suspens, …

(-) Trop de raccourcis, quelques clichés et puis, surtout, j'ai eu du mal à accepter la gravité de la situation de départ.

La fin ?Satisfaisante.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Love Around (Tw – abandonné à l'épisode 4/21)

. J'ai adoré l'épisode 1, j'ai apprécié l'épisode 2, je me suis ennuyée pendant les épisodes 3 et 4, j'ai oublié de regarder la suite, je n'ai plus aucun souvenir du conenu du drama. Je ne me souviens même plus du synopsis de base. Tout ce qui m'a marquée est que le héros était gentil et que sur l'affiche il y avait un thème « Dalmatien ». C'est tout o.o Mon Dieu, ma mémoire...

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

 

-M-

 

Marry Him if you Dare(K – 16 épisodes)

Qualité 2,5 + Appréciation 2,5 = 5

Ce drama m'a laissé un goût vraiment amer dans la bouche. Parce qu'il commençait vraiment bien et qu'iil s'est dégradé, lentement mais sûrement jusqu'à ce que je n'ai même plus envie d'en lancer les épisodes. Au début j'étais tellement enthousiaste que j'écrivais dessus chaque semaine, puis j'ai arrêté d'écrire dessus puis j'ai voulu carrément arrêter de regarder mais à ce stade il restait peu d'épisodes et j'avais investi trop de temps et d'efforts pour ne pas regarder la conclusion. Je suis donc allée au bout. Et je n'aurais pas du. Ce drama partait pourtant bien ! Les acteurs sont tous bons, je trouvais l'héroïne sympathique car décidé à faire du rangement dans sa vie pour et par elle-même, le héros commençait à me plaire, le rival était sympathique et le personnage secondaire féminin -Yoo Kyung- était mon personnage favori. Certes toute l'histoire de voyage dans le temps ne m'interpelait pas des masses mais j'aimais les personnages et leurs relations, la romance m'intéressait, j'aimais aussi Mi Rae -l'héroïne dans sa relation avec son grand-frère. J'étais heureuse. Mais le drama s'est perdu. Il a oublié d'avoir des enjeux, il a empêché son héroïne de réellement grandir, il a embobiné ses spectateurs et, au final, le seul personnage qui a eu droit à une évolution digne de ce nom est Yoo Kyung. J'ai été un peu frustrée mais j'ai aimé ce que le scénario en faisait jusqu'au bout et elle est le seul personnage que je retiendrai avec le grand frère de Mi Rae. Ce drama aurait pu être très bon, il était parti pour, mais il s'est cassé la gueule en route et n'a pas su se relever, dommage.

(+) Le casting est bon, même Yonghwa qui a beaucoup progressé. Les personnages de base sont sympathiques, Yoo Kyung qui évolue bien, Oppa a beaucoup de scènes touchantes avec sa petite sœur, les débuts sont bons....

(-)Le drama nous pose une héroïne qui veut s'en sortir pour/par elle-même mais il l'en empêche, les romances sont très mal gérées, tout ce qui touche au voyage dans le temps est mal écrit, le drama manipule son spectateur et le fait mal.

La fin ?Une jolie queue de poisson.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

 

Master's Sun(K – 17 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7

Dernier drama en date des sœurs Hongs, Master's Sunétait à la fois attendu et redouté – les sœurs Hongs avaient bonne réputation mais depuis il y a eu Big… et même Best Loven'était pas si bon que cela- et, pour ma part, je l'ai trouvé satisfaisant. Il ne me laissera pas un souvenir impérissable et aurait pu être meilleur s'il avait mieux géré sa fin, son début et l'équilibre de certains de ses épisodes mais, malgré tout, il y avait beaucoup de bonnes choses dedans. Le drama commence doucement avec deux premiers épisodes qui ne laissent pas assez de place à l'OTP et essaient de nous émouvoir sans succès mais, après cela, il trouve un meilleur équilibre entre les histoires ponctuelles de fantômes et notre carré amoureux, rendant tout le drama nettement plus plaisante à regarder. J'ai beaucoup apprécié notre OTP ainsi que les prestations de Gong Hyo Jin et So Ji Sub donc aucun souci de ce côté-là et les rivaux étaient également assez adorables. Si bien qu'à la fin je ne regardais plus que pour eux. Car voilà, un autre souci de Master's Sunest que le drama se retrouve à court de choses à dire plusieurs épisodes avant la fin. Du coup les derniers épisodes ne sont plus que du remplissage dans lequel seuls les personnages secondaires m'intéressaient réellement tant l'OTP était juste occupé à se créer des problèmes pour rien, histoire de rallonger la sauche. Les conséquences de cela ont été que je suis restée sur une impression nettement moins enthousiaste du drama que je ne l'avais été pendant le drama. Je ne reverrais pas Master's Sun. Certains épisodes, certaines scènes, certains personnages m'ont beaucoup plu mais le drama est trop inégal pour réellement faire partie de mes favoris.

(+) Le casting, l'OTP, les personnages secondaires -l'Ahjussi secrétaire et nos deux rivaux en particulier- , l'OST, les épisodes du milieu qui trouvaient le bon équilibre entre histoires de fantômes et romance, …

(-) Deux premiers épisodes un peu faible, la fin également, une histoire fil rouge qui ne débouche sur pas grand-chose et perd son intérêt bien avant d'atteindre sa conclusion.

La fin ? Dans les faits, elle m'allait mais elle aurait du arriver deux épisodes plus tôt.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Melody of Love (K – abandonné à l'épisode 13/120 – le drama est toujours en cours)

Encore un cas de drama que je n'ai pas abandonné parce que je le détestais : c'est juste qu'il ne me passionait pas, que j'oubliais souvent de le regarder et que j'avais mieux à regarder. En plus de cela, il fait 120 épisodes... donc j'ai décidé de lâcher l'affaire, tant pis. Et puis bon, il y avait quand même pas mal de choses qui me déplaisaient dedans. En fait, j'appréciais surtout l'OTP et faux-Jaejoong. L'héroïne m'avait fait un peu peur à la base car elle est carrément antipathique et lourde dans l'épisode 1 mais, après cela, on découvre une jeune fille généreuse et qui travaille dur, si bien que cela s'est arrangé entre elle et moi. Quant au héros, au delà du fait que j'adore Baek Sung Hyun, il était adorable. Un peu râleur et, au début, il n'a pas une excellente impression de l'héroïne -et cela se comprend carrément- mais peu à peu il commence à s'y attacher et, à partir de là, il lui vient en aide dès qu'il peut et autant qu'il peut, de la manière la plus adorable qui soit. Quant à faux-Jaejoong, il s'agit du cousin du héros -et il ressemble à un Jaejoong à la virilité boostée- et j'étais fascinée par son visage... mais à côté de cela le personnage en soi n'était pas spécialement intéressant. Après la grande sœur de l'héroïne était plaisante et il y avait quelques personnages sympas -en particulier le professeur et la mère célibataire, les trois collégiens, ...- mais rien de transcendant. Quant à notre second rôle masculin, ce n'est pas qu'il était antipathique mais Kim Hyung Joon était tellement mauvais qu'il m'était impossible de réellement m'attachaer à lui. Donc tant pis pour ce drama.

(+) L'OTP, quelques personnages secondaires, le visage de faux-Jaejoong, le thème des comédies musicales, la chanson finale qui m'est rentrée dans la tête avec une facilité déconcertante et qui est très entraînanten.

(-) Rien n'était spécialement excellent, les histoires de famille ne m'intéressaient pas toujours beaucoup, KHJ joue assez mal, mais surtout le drama me passait au dessus de la tête.

Premières Impressions /Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Monstar(K – 12 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7

Malheureusement, ce drama a commencé très fort mais est retombé dans sa seconde partie de façon très frustrante. Les premiers épisodes n'étaient pas exactement parfaits mais il y avait tellement d'émotion, de promesses et de sincérité que je m'étais retrouvée vraiment embarquée dans l'histoire. Mais lorsqu'enfin tous les personnage se retrouvent vraiment soudés, le drama commence à s'effilocher : il ne va nulle part. Comme si après avoir rassemblé ses personnages, il ne savait plus quoi en faire. Du coup on nous parle vaguement des sentiments des uns, des autres, on invente de romance mais les pistes aboutissent rarement sur quelque chose. Pour autant, le drama ne devient jamais insoutenable car ses personnages sont sympathiques, certaines de ses scènes fonctionnent car on y sent de la sincérité dans l'écriture, et les acteurs se débrouillent bien. Sans compter que l'ambiance musicale est très réussie, c'est même ce que le drama fait de mieux et l'aspect dans lequel il ne faiblit jamais. Les chansons sont bien choisies, interviennent au bon moment et sont bien mises en scènes. Et puis j'ai aimé le fait que le drama ne choisisse pas d'adapter des chansons pop de groupes trop mainstream. Pas que j'aie quelque chose contre ces chansons, au contraire : c'est ce que j'écoute au quotidien ! Mais du coup cela m'a permis de découvrir de nouveaux morceaux plus anciens ou plus obscurs, en tous cas pour l'occidentale que je suis. Et pour tout ce que le drama avait de frustrant sur la fin, il était malgré tout parsemé de scènes qui étaient de véritables petites perles d'émotion.

(+) La musique, des personnages attachants, une ambiance très calme et un peu mélancolique que j'ai beaucoup appréciée, des acteurs qui touchent, beaucoup d'émotion.

(-) Une seconde partie qui tourne en rond, ne semble aller nulle part et se finit de façon vraiment frustrante, d'autant que le drama nous avait fait espérer bien meilleur.

La fin ?… je ne sais même pas si on peut appeler cela une fin.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

-N-

 

Nail Shop Paris(K – 10 épisodes)

Qualité 1 + Appréciation 1= 2

Ha ha ha, si vous ne savez pas ce que j'ai pensé de Nail Shop Paris alors vous ne me lisez probablement pas beaucoup … mais comme je ne vous en voudrais pas de ne pas me lire beaucoup, je vais réitérer pour vous : Nail Shop Paris est un des plus mauvais dramas de cette année. Le cast est inepte, le scénario absurde, les morales puantes, la réalisation pas inspirée du tout, … A la base, certes, l'idée de faire se travestir une demoiselle pour la jeter dans un salon de manucure où ne bosse que des hommes et la faire chasser le gumiho était étrange. Mais le drama aurait pu choisir d'être léger, fun, et bien écrit dans l'absurdité. Au lieu de cela, il est écrit n'importe comment et très mal joué ce qui donne un drama à peine regardable que je ne n'ai supporté que parce que Song Jae Rim a un visage superbe. Mon conseil : tenez-vous loin de cette perte de temps. Si vraiment vous voulez voir Song Jae Rim, Thunder ou un autre, google images est votre ami. Vraiment, ne gâchez pas ces heures de votre vie, vous avez mieux à faire.

(+) Song Jae Rim est très joli à regarder. Thunder aussi. La porte de placard qui joue Alex aussi.

(-) Le scénario est débile et semble mettre un point d'honneur à être le moins cohérent possible, les acteurs sont mauvais et les messages véhiculés par le drama -bien qu'on ne les prenne pas au sérieux vu que personne ne peut prendre NSP au sérieux- sont puants.

La fin ?… aussi bonne que le reste. Donc nulle.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

NailShopParis.png

944239_533970423327361_36841072_n.png

 

NSP-copie-2.png

 

Nakuna Hara-chan(J – 10 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7

Ce drama Japonais était un excellent moment à passer. Ce drama n'échappe pas à quelques maladresses -notamment à la fin il s'attaque à quelque chose d'un peu trop gros pour lui- mais il a beaucoup de cœur, beaucoup de sincérité et m'a touchée. Je me suis très rapidement attachée à Hara-chan, l'homme sorti d'un manga qui rencontre sa créatrice et en tombe amoureux, et le rôle va comme un gant à Nagase Tomoya. Les personnages secondaires sont également très sympathiques, des camarades manga-esques d'Hara-chan à la famille de l'héroïne en passant par ses collègues. Je me suis plus intéressée à certains qu'à d'autres, forcément, mais dans l'ensemble j'ai aimé suivre tout ce petit monde et ce drama a été émotionnellement satisfaisant. Par ailleurs j'ai beaucoup apprécié l'OST, en particulier l'opening, ce qui fait toujours plaisir. Clairement c'est un petit drama qui ne va pas changer votre vie ou vous faire par des émotions trop fortes mais c'est un drama agréable qui, à l'instar de son personnage principal, fait preuve d'un enthousiasme et d'une certaine na¨ïveté qui réchauffent le cœur. Donc personnellement, je prends.

(+) La jolie réalisation, l'OST, le casting, les personnages attachants, le ton sincère et chaleureux du drama.

(-) Les moments où le drama va un petit peu trop dans les bons sentiments et ce passage où il essaie de nous parler de guerre et famine : ce passage n'avait rien à faire là et était mal géré.

La fin ? Jolie.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Nine(K – 20 épisodes)

Qualité 4 + Aprréciation 4,5= 8,5

Le drama casse-tête de l'année 2013... dans ce drama Nyou joue un homme qui, grâce à des bâtons d'encens, peut retourner dans le passé et changer le futur. Il a neuf bâtons d'encens et, chaque fois, peut rester le temps que brûle le bâton. Et il décide de s'en servir pour changer le destin tragique de sa famille, précipité dans la ruine par un politicien. Ajoutez à cela une romance, une tumeur au cerveau et vous avez le début de Nine. Arrivés à l'épisode 3, plus rien n'est pareil. Un voyage dans le temps a transformé toute la réalité. Nyou se souvient de la réalité 1 tout en étant dans la réalité 2 et n'a plus qu'à tenter une réalité 3 pour voir si elle sera meilleure. Plus le drama avance, plus les lignes parallèles se multiplient, plus le scénario se complexifie, plus vous avez mal à la tête mais plus vous en voulez. Car la beauté de Ninec'est qu'il peut tout s'y passer, absolument tout. Bon, ok, il y a peu à parier que Godzilla attaque Séoul... mais il peut tout arriver au personnage principal et aux gens qui l'entourent : la donne change tout le temps. Du coup les cliffhangers accrochent, on ne sait jamais ce qu'il va venir ensuite. Nineavait probablement le meilleu scénario de cette année. Il y avait peut-être des incohérences dans le tas car il est difficile d'écrire un drama avec autant de voyages dans le temps et de changements de réalité sans qu'il y ait quelques paradoxes mais ils ne se voient pas vraiment car on est trop impliqué dans l'histoire pour réellement pinailler. Et à la fin du drama votre cerveau a été retourné tellement de fois que de toute façon, vous n'êtes même plus certains de savoir dans quelle réalité vous vous trouver. Nineest un drama que j'ai vraiment beaucoup apprécié et qui maniait son thème avec beaucoup de savoir-faire.

(+) Le scénario qui surprend toujours et traite vraiment du thème du voyage temporel, les personnages intéressants et cohérents, une réalisation que j'ai personnellement appréciée, et puis -ça compte- quand Nyou embrasse sa copine, bordayl, il l'embrasse pour de vrai. Go Nyou !

(-) Certains éléments du casting sont un peu plus faibles : le méchant surjoue à mort et, pour tout ce que j'aime Nyou, lui sous-joue.

La fin ?M'a demandé un temps de réflexion mais j'ai aimé.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

225FE038514E0E7F06C1A0

 

Nobunaga no Chef(J – 9 épisodes)

Qualité 1,5 + Appréciation 2,5 = 4

Bon bah tenez, on continue dans le voyage temporel ! Mais en moins bien traité pour le coup. Tous les dramas ne peuvent pas être Nineaprès tout ! Sauf que là... ce n'est pas que le drama n'est pas excellent, c'est qu'il n'est même pas bon. A la base l'idée était étrange de toute façon... faire voyager un cuisiner dans le temps, pourquoi pas : les cuisiners ont autant le droit que les autres de voyager dans le temps après tout ! Et ça aurait pu être drôle de le voir inventer la meringue au moyen-âge. Ce qui est nettement plus étrange en revanche c'est que notre héros ne se contente pas de faire des choux à la crème, il influence le destin d'une nation et d'une révolution. Et ça j'ai beaucoup plus de mal à l'avaler car loin de moi l'idée de dénigrer le métier de cuisinier ou l'importance d'une culture culinaire mais gagner des guerres avec des sushis ? Euh. Et c'est exactement ce qu'il se passe hein ! -enfin ce ne sont pas toujours des sushis...-. Ajoutez à cela un casting qui manque cruellement de charisme en général et une réalisation risible... et vous obtenez un drama étrange dont vous ne savez pas s'il veut être pris au premier, second ou trente-sixième degré mais qu'en tous les cas vous ne pouvez pas prendre au sérieux.

(+)… je me suis étrangement amusée. Je ne recommanderais pas le drama car il n'est pas assez mauvais pour divertir réellement mais je devais être vraiment fatiguée parce qu'en fait je me suis amusée de son ineptitude.

(-) Le casting -surtout l'acteur qui joue Nobunaga-, le scénario, la réalisation. C'est déjà pas mal.

La fin ?A quoi vous attendez-vous ?

Premières Impressions /Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

 

-O-

 

-P-

 

Pursuit of Happiness (Tw – 6/15 épisodes)

Un jour, je reprendrai ce drama, Sérieusement. Je le reprendrai, je me le suis promis ! Parce que j'aimais bien en plus ! Mais simplement, j'ai eu peu de temps, beaucoup de choses à regarder et quand je commence à prendre du retard, j'ai tendance à continuer à en prendre parce que je suis nulle comme cela. Bon et puis c'est vrai que ce drama n'était pas celui qui m'enthousiasmait le plus de tous ceux que j'ai commencés. Enfin au début si parce que j'ai un faible pour les histoires de cohabitation forcée mais, après cela, j'ai trouvé à trouver l'héroïne un petit peu trop frustrante -elle crie sur les toîts qu'elle est une femme qui ne dépendra pas d'un homme mais elle règle sa vie autour de son ex, elle et le drama veulent en faire un symbôle du féminisme mais elle n'en est absolument pas un- et même si le héros, Yi Kang, est génial, il se trouve que Liu Chuan de In a good wayest venu lui faire de la sérieuse concurrence et même Yi Kang n'a pas pu lutter. Par ailleurs, plus les épisodes avencent, plus les personnages secondaires me déplaisent -l'ex de l'héroïne qu'avant cela j'arrivais à trouver sympathique baisse tellement dans mon esprit que maintenant je le méprise carrément et la demoiselle dont le héros est amoureux est tellement absolument parfaite, sage et angélique qu'elle me paraît très très fade-. Il y a une bonne énergie dans le drama et une bonne dyanmique entre l'OTP en particulier si bien que le drama est agréable à regarder mais je vais devoir retrouver un peu le « feeeling » avant de me relancer je pense.

(+) Le personnage masculin principal est adorable et j'aime beaucoup le groupe de copines qui se réunit autour de l'héroïne. Par ailleurs, même si cela a tendance à la rendre très fade, je suis quand même contente que la « rivale désignée » ne soit pas détestable, cela nous change. Il y a beaucoup de scènes très sympas entre l'OTP et, en général, il est très rare que je m'ennuie devant un épisode.

(-)En revanche, je ne ressens pas vraiment la tension entre les épisodes, je n'ai pas frénétiquement envie de voir la suite. L'héroïne peut se montrer un peu mesquine, un peu frustrante, et le mec qu'elle veut récupérer est un connard égoïste. Et donc notre « rivale » est ennuyeuse de perfection. D'autant qu'elle correspond à l'idée « dramatesque » de la perfection et s'écrase pas mal pour accomoder son petit con de fiancé.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

-Q-


-R-

 

 

Reply 1994 (K – 13/21 épisodes )

il se peut que j'ai un petit peu de retard. Maaaais aussi... T.T Voilà. Le drama m'a en fait un petit peu perdue Il y a beaucoup de choses que j'aime mais le triangle amoureux principal a fini par avoir raison de moi. Je compte bien terminer ce drama mais il va falloir d'abord que je m'arme de patience ou bien que je me spoile sur l'issue du drama afin de me préparer mentalement à toutes les manipulations. Reply 1994 est un drama qui a énormément de cœur. Il a ses moments drôles, clairement, mais contrairement à -apparemment- beaucoup de gens, il ne me fait pas mourir de rire et c'est vraiment le côté comfortable et chaleureux qui me plait. J'aime tous les personnages séparément et je les aime également tous ensemble réunis sous le toît de la maison des parents de Na Jung -le personnage féminin central-. Le drama a su créer des personnages très attachants et, si on se détache de la saison précédente et du fait qu'il y a plusieurs redites, l'émotion passe très bien. Le souci c'est qu'il y a ce triangle amoureux au centre et que le drama manipule complètement son spectateur, de la façon la plus rageante que ce soit. Car la manipulation ne semble pas naturelle, elle est forcée et artificielle au possible, passant par l'edit et les angles de caméra. Au bout d'un moment cela a juste fini par trop m'agacer et cet agacement l'a emporté sur ce que le drama avait de bon. D'autant que chaque épisode, au bout d'un moment, fait 1h20-30. Ce qui n'est pas aussi facile à caser dans mes soirées qu'on pourraiit le penser. Alors oui, bien entendu, je pourrais tout à fait faire un effort pour caser les épisodes dans mon emploi du temps mais chaque fois que je me souviens de ce triangle amoureux manipulateur, j'ai du mal à faire l'effort.

(+) Les personnages sonnent sincères et justes, on s'y attache facilement et les acteurs sont en général très bons. J'apprécie également beaucoup la musique utilisée, la réalisation -à quelques gimmicks près- et, bien que le triangle amoureux me fatigue, les relations entre les personnages, prises une par une, sont toutes très jolies et me touchent.

(-) Le triangle amoureux m'agace, le format des épisodes n'aide pas, la guerre de ships entre les spectateurs non plus et, si vous voulez tout savoir, il y a comme des relans de Last Cinderella-en mieux fait, certes- qui me font peur.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 


 

-S-

 

Saikou no Rikon(J – 11 épisodes)

Qualité 4,5 + Appréciation 4= 8,5

Arf, c'est triste, je n'arriverai pas à rendre justice à ce drama. Voyez-vous, il est de notoriété publique, je pense, que ma mémoire n'est pas exactement infaillible. Et le truc de ce drama c'est que les sous-titres ont mis pas mal de temps à venir, si bien qu'entre le moment où j'ai commencé le drama et le moment où je l'ai terminé, il s'est passé énormément de temps. Dans ma tête il y a donc des éléments du début qui se sont un peu perdus. Il faudrait que je revois le drama -et je vais le faire parce que c'est un très bon drama, je suis au moins certaine de cela- mais je n'ai pas eu le temps de le faire avant ce bilan de fin d'année. Mais je le ferai car, je vous renvoie à ma parenthèse, c'était un très bon drama. L'écriture des dialogues et l'interprétation des acteurs étaient particulièrement bonnes. Je ne m'inquiétais pas beaucoup ppour Eita et Ayano Gou que j'ai vus être très bons à plusieurs reprises mais je connaissais moins Ono Machiko et Maki Yoko qui m'ont prouvé toutes les deux qu'elles étaient de très bonnes,5 actrices. Mais plus que cela, c'est vraiment l'écriture que j'ai appréciée et c'est pour cela que, malgré mon impatience, j'ai du attendre la sortie des subs au lieu de me jeter sur les épisodes RAW comme je l'aurais fait pour un autre drama : il aurait été trop dommage de perdre une partie du sens des répliques. Le drama est tour à tour triste, un peu amer, vaguement absurde, mas il est surtout généralement drôle. Je ne pensais pas que ce serait le cas vu le thème général du divorce mais je me suis en fait beaucoup amusée en le regardant. Donc il va vraiment falloir que je le revois et je n'ai aucun doute que cela passera tout seul ^.^ Oh et puis AyaGo est particulièrement séduisant dans ce drama j'ai l'impression... et c'est toujours un bonus !

(+) Le quatuor d'acteurs principaux -même si les acteurs secondaires se débrouillaient bien aussi-, l'écriture des dialogues, la comédie parfois subtile, parfois moins mais jamais lourde, le fait que je me sois attachée aux personnages alors qu'au début cela me semblait honnêtement impossible, le visage d'Ayago aussi...

(-)Honnêtement rien ne me revient pour le coup...

La fin ? N'est pas vraiment la fin du coup : il y a un spécial de prévu pour février 2014.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Saki(J – 11 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 3= 6,5

J'ai eu du mal à me mettre à ce drama à cause de son actrice principale : Nakama Yukie. Mais comme je sais aussi qu'elle peut être très bonne et que je ne devrais pas laisser mon traumatisme « Yankumi » me bloquer, j'ai fini par lancer le drama dont l'histoire m'intriguait. Au final cependant, le résultat est un peu mitigé. Saki est loin d'être un mauvais drama : il a un cast solide, une jolie réalisation, un très bon OST et une histoire qui m'a intéressée.... mais il manque de subtilité. Que ce soit dans la mise en scène ou dans le scénario, Sakiest loin d'être aussi fin qu'il veut l'être et aurait du l'être. Les métaphores visuelles sont lourdes et répétées, le personnage de Saki pas aussi fin stragège qu'on aimerait nous le faire croire. Oh elle arrive toujours à manipuler ses victimes mais je n'ai jamais pu me débarasser de l'impression qu'elle arrivait à les manipuler avant tout parce que c'était écrit dans le script. Elle m'a semblée un peu plus intelligente que la moyenne, oui, mais certaines de ses « arnaques » étaient grosses et c'était difficile de croire que ses victimes puissent tomber dans le panneau. Par ailleurs le drama donne une impression de froideur, on le regarde bouger de loin mais on a aucune réellement raison de s'impliquer... du coup bien que le drama ne soit pas mauvais, je ne peux pas dire non plus qu'il m'ait réellement convaincue.

(+) Le joli OST, le casting compétent, du suspens et une réalisation qui a ses bons moments.

(-) Un manque cruel d'émotion, des lourdeurs dans la réalisation et le scénario...

La fin ?Je n'ai en fait pas de sentiments particuliers à son égard.

Premières Impressions /Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Scandal(K – abandonné à l'épisode 11 / 36)

Il y a peu de choses que je peux vous dire sur Scandal. Je l'ai commencé parce que j'aime bien l'acteur principal, continué parce que 'jaime bien l'acteur principal, mais au bout de 11 épisodes de l'héroïne qui pleure non-stop, j'ai craqué. Je voulais apprécier le personnage mais elle passe son temps à pleurer, tomber et devoir se faire sauver par le héros. Finalement ça m'a tapé sur les nerfs et j'ai passé sur l'éponge sur un drama qui, à côté de cela, n'était de toute façon pas grandiose. Voilà. Et honnêtement le drama m'a tellement peu marquée que je ne peux pas vous faire un (+) (-).

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

School 2013 (K – 16 épisodes)

Qualité 4 + Appréciation 5= 9

Lee Jong Suk et Kim Woo Bin ont eu tous les deux une très bonne année 2013 décidément ! Et ils l'ont commencé avec ce drama où, ensemble, ils jouent deux ex-meilleurs amis devenus ennemis mais qui doivent renouer leur bromance parce que sinon Mila sera triste. Et eux aussi. Car la rancoeur d'Heung Soo -le personnage de Woobie- et la douleur de Nam Soon -le personnage de Poupinette Jong Suk- ne sont qu'à la hauteur de l'affection qu'ils se portaient. Donc via beaucoup de disputes, de larmes et de coups au cœur, Heung Soo et Nam Soon ont vécu sur mon écran une bromance que je ne suis pas prête d'oublier -en partie parce que je n'arrête pas de revoir le drama, certes-. Mais School 2013ne vaut pas que pour cela. En effet le drama propose une gallerie de personnages que j'ai trouvés tous attachants. De Min Ki, le premier de classe qui étouffe, à Oh Jung Oh, la brute qu'on commence par détester et qu'on finit par prendre en pitié, en passant par les professeurs qui galèrent, il y a plein de personnages aux sorts desquels s'intéresser et j'ai aimé que le drama prenne le temps de parler de chacun d'entre eux -pas forcément dès le début et certains plus que d'autres, certes-, de nous donner de quoi nous y attacher et tout cela sans en faire trop. Il y a une certaine sincérité dans School 2013que j'ai trouvée touchante. Et bien sûr les acteurs pèsent beaucoup dans la balance car tout le cast est très bon. Mais malgré tout, je ne me voile pas la face : Heung Soo et Nam Soo sont la principale raison pour laquelle ce drama m'a autant frappée en plein cœur. Et cela tient en partie aux personnages eux-mêmes qui étaient écrits avec beaucoup de passion et en partie aux interprétations de Woobie et Jong Suk qui y ont mis tout leur cœur. En tous les cas, j'ai adoré ce drama, ces deux-là et tout le reste.

(+) Heug Soo et Nam Soon, bien sûr, tous les autres personnages également, le ton du drama, la réalisation, la bande-son -notamment une reprise de So happy togetherque j'ai beaucoup aimée-, le casting, etc.

(-) Le fait que le drama soit terminé:(

La fn ?Je l'ai trouvée assez parfaite mais triste parce qu'après : plus de drama.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Secret(K – 16 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 4= 7,5

Il ne fait aucun doute que Secretn'était pas un drama parfait et a fait des faux-pas, notamment du côté du second rôle féminin et de ses épisodes finaux et de début. Niveau rythme aussi, principalement au début et à la fin encore une fois. Bref Secretétait imparfait. Mais aussi terriblement prenant. Au début ce n'était pas encore cela mais passé l'épisode 5 c'était foutu, je ne pouvais plus m'arrêter et je me suis jetée sur ce drama quand ses épisodes sortaient. Il y avait quelque chose de fascinant dans la complexité et la noirceur de ses personnages. Seule l'héroïne semblait s'en tirer blanche et pure et elle s'en prenait d'ailleurs plein la figure à cause de cela -mais cela n'en a rendu que plus jouissif son virement final, malgré ses quelques couacs- mais autour d'elle le monde était tordu, violent et passionné dans sa violence, ce qui le rendait fascinant pour moi en tant que spectatrice. Parfois le drama se perd un petit peu, prend les mauvais chemins -des trops longs, des raccourcis, des juste mauvais- mais malgré tout je me suis retrouvée gluée à l'écran. Et clairement l'expérience n'aurait pas été aussi viscérale si le casting n'avait pas été aussi bon et on peut remercier le quatuor d'acteurs principaux, en particulier Bae Soo Bin qui n'a pas hésité à aller jusqu'au bout de son personnage.

(+) Le casting, la complexité des personnages, leur noirceur, le fait que le drama prenne aux « tripes » -à défaut de prendre au cerveau parfois par contre ^^'-, Kwang Soo -le secrétaire du héros- qui est adorable -oui, ça compte beaucoup-, et j'ai trouvé que la réalisation tenait bien la route aussi malgré un OST un peu envahissant parfois.

(-) Clairement de temps en temps, le scénario se relâche et, en général, a un souci de rythme -on passe peu de temps sur certaines choses importantes et beaucoup sur des redites-... et le drama brouille parfois tellement la morale qu'on se demande de quel côté lui-même se situe. Ce que je veux dire par là est que lors de certaines scènes, je savais clairement ce que je pensais de ce qu'il se passait à l'écran mais n'étais pas certaine de savoir si c'était ce que le drama attendait de moi. Et je n'ai aucune obligation de réagir de telle ou telle façon mais parfois on avait une scène dans le drama dont le contenu me révoltait et après cela le drama n'en reparlait pas forcément et je ne savais pas si c'était parce que l'auteur était passée sur la question ou si c'était parce que pour elle, il n'y avait même pas de question. Bref.

La fin ?Du bon et du mauvais mais j'ai aimé la fin-fin. Je comprendrais néanmoins parfaitement qu'elle ne plaise pas à certaines personnes.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Sharehouse no Koibito(J – abandonné à l'épisode 2 /9)

Encore un drama où je ne vais pas pouvoir faire de (+) (-) car il ne m'a vraiment pas assez marquée. C'est même pour cela que je l'ai arrêté d'ailleurs. Le drama était absolument plat. Ce qui est quand même étrange quand on considère le synopsis : une femme célibataire se retrouve à vivre en collocation avec deux hommes, dont l'un qui prétend être un extra-terrestre. Et il y a aussi un petit frère qui la stalke. On se dit que cela devrait donner lieu à des situations amusantes mais je me suis beaucoup ennuyée dans les deux premiers épisodes et, d'après ce que j'ai lu, cela ne s'arange pas par la suite. Le casting n'était pas mauvais mais je n'ai pas eu la patience.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Shark(K – en pause à l'épisode 11/20)

Gros regret sur ce drama... j'ai écrit « en pause » mais ce « en pause » va probablement devenir un « abandonné » car pour reprendre véritablement le drama, il faudrait que j'en revoie d'abord le début or je suis dans cet « état » où je ne me souviens pas suffisamment du début pour regarder la suite sans revoir les premiers épisodes mais où je me souviens trop du début pour avoir la motivation de réellement le revoir. Sharkavait des qualités mais souffrait également de nombreux défauts et plus j'essaie de me relancer dans le drama, plus ces défauts m'apparaissent, malheureusement. Pour résumer :

(+) J'avais bien apprécié la partie enfance des personnages qui nous explique le pourquoi de la vengeance du héros à venir. J'apprécie également bien la réalisation du drama qui réussit tout particulièrement certaines scènes. Les acteurs sont pour la plupart bons également et la présence de Lee Soo Hyuk est toujours un bonus sympa.

(-)Déjà : mon Dieu ce que le drama est lent. Et passif. On a l'impression qu'il ne s'y passe pas grand-chose et le personnage principal est tellement cryptique qu'on ne sait pas trop ce qu'il se passe dans sa tête non plus. Les métaphores sont lourdes -foutu requin en plastique- et honnêtement je ne ressentais rien de bien profond. Le drama ne m'a pas touchée. Arf et la moustache de Kim Nam Gil : pourquoi ? T.T

La fin ? … je ne sais pas. Et ne saurai peut-être jamais. Mais j'imagine que le dernier épisode du drama a bien du faire au moins une métaphore avec un requin dedans.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

521718_605002812890788_1932039605_n.jpg

 

She is WOW(K – 12 épisodes)

Qualité 3,25 + Appréciation 2,75 = 6

J'apprécie l'effort. Le rendu moins. Clairement le drama se voulait original dans son ton et son contenu : et il a réussi. Ce qui est drôlement étrange par contre c'est que la partie la moins originale -l'histoire d'amour de Min Kyu- est clairement ce que j'ai préféré. Parce que c'était la seule qui avait du cœur et ne mettait pas uniquement en jeu des monstres d'égoïsme en pleine compétition de « lequel d'entre nous sera le plus égocentrique ? ». Et voilà bien le souci avec She is WOW : le drama manque d'humanité. A force de regarder ses personnages pourris de défauts, on ne peut pas s'y attacher et comme on ne peut pas s'y attacher, le drama ne devient bientôt plus qu'une vitrine. Et pour tout son discours sur l'amour, le sexe et la passion, le drama manque cruellement d'amour, de sexe et de passion. Le sexe est peut-être ce dont il y a le plus -rare dans un Kdrama !- mais le reste répond « absent » à l'appel. Les relations manquent d'intérêt parce que les personnages eux-mêmes ne semblent pas forcément intéressés. Du coup, passés les premiers épisodes qui étaient suffisamment funs et surprenants pour capter l'attention, alors que le drama devenait tristement prévisible, les seuls protagonistes qui ont réussi à réellement m'intéresser sont Min Kyu, sa prof et Sung Ki, c'est-à-dire les seuls personnages qui semblaient avoir un minimum d'intérêt pour leur entourage.

(+) Les débuts du drama, la volonté d'être original, le casting généralement capable, Min Kyu et SungKi.

(-)La froideur du drama et sa seconde partie lente et prévisible.

La fin ? Assez parfaite en fait. J'ai adoré cette fin et c'était une bonne surprise après toutes les longueurs que je venais de me taper.

Premières Impressions /Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Shotenin michiru no minouebanashi (J – 10 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7

Un drama étrange, c'est le sentiment que Shoteninm'a laissé. Au début on semble s'engouffrer dans un slice-of-life assez tranquille et typique mais plus le drama avance, plus les choses prennent une tournure étrange, plus on se rend compte que notre « slice of life » est nettement plus inquiétant qu'on ne l'avait pensé. Les personnages sont tous terriblement imparfaits, aucun n'est réellement sympathique -mais le drama ne nous demande pas de les aimer- et l'héroïne elle-même est un personnage très égocentrique. Elle n'exclue pas consciemment les autres et ne cherche pas à leur faire de mal mais son compas moral est assez détraqué et bouge en fonction de ses besoins sans même qu'elle s'en rende compte. Shotenindevient donc un drama sombre, un peu déstabilisant et surtout : étrange. Servi par une réalisation très esthétique et une bande-son qui appuie son ambiance inquiétante, le drama n'a pour réels points faibles que sa fin -deux épisodes inutiles et assez mal écrits, l'épisode 8 offrait une bien meilleure conclusion- et, peut-être, son casting. J'adore Toda Erika mais dans ce rôle elle semblait manquer un peu d'énergie. Quant Kengo Kora c'est un excellent acteur et il assure son rôle sans problème mais je le sais tellement capable du meilleur que j'ai été un peu déçue de le voir juste bon. Néanmoins Shoteninest un drama que je ne regrette pas d'avoir regardé -d'autant qu'il ne dure pas bien longtemps puisqu'il n'y a que dix épisodes et que chaque épisode ne dure pas plus de 30 minutes-.

(+) La réalisation, l'OST, le fait que le drama prenne pas surprise, la montée de l'angoisse et, bon, le casting n'est pas au top de ses capacités mais Toda Erika est attachante et Kengo Kora à la moitié de sa capacité reste meilleur que beaucoup d'acteurs au top de la leur.

(-) Les deux derniers épisodes, un gros gâchis. Et j'imagine que l'ambiance fait que le drama va passer ou casser selon les gens car si on ne se prend pas au jeu, on doit rapidement s'ennuyer.

La fin ? Vous l'avez compris : elle ne m'a pas plu. Cela ne remet pas en cause tout le drama mais c'est vraiment dommage.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Soratobu Kouhoushitsu(J – 11 épisodes)

Qualité 3,5 + Appréciation 4= 7,5

Ce drama m'a prise par surprise. A la base je l'ai regardé purement pour Ayano Gou, n'étant enthousiasmée ni réellement par Aragaki Yui ni par le thème de l'aviation et je m'attendais vraiment à ne pas être convaincue mais dès l'épisode 1, en fait, je me suis retrouvée happée. Et ce qui m'a tout de suite convaincue, c'est l'OTP. La romance n'est pas construite de façon parfaite -il manque un peu de développement au début, il y a un peu de surplace à la fin- mais elle réunit deux personnages que j'aimais séparément et les réunit de très jolie façon. D'un côté on a Inapyon, une jeune femme intransigeante qui peut se montrer blessante mais a un code de l'éthique et du travail très droit ainsi qu'une volonté de s'améliorer qui la pousse à finalement toujours reconnaître ses torts et s'excuser. De l'autre Sorai est juste profondément gentil. Il n'a pas eu de chance dans la vie et ça l'a un peu aigri mais il met de l'enthousiasme à ce qu'il fait, veut venir en aide aux gens. Il porte son cœur sur sa main, elle cache un peu le sien et ensemble ils deviennent meilleurs et forment un couple auquel je me suis attachée dès l'épisode 1. Par ailleurs j'ai aussi beaucoup apprécié les personnages secondaires et, en particulier, le boss de Sorai dont j'ai trouvé l'histoire personnelle très touchante et dont la personnalité était vraiment engageante. Soratobu Kouhoushitsu n'est en aucun cas un grand drama mais c'était une très jolie romance et j'ai aussi apprécié ce qu'il y avait autour.

(+) L'OTP, bien entendu les acteurs -j'ai un faible pour Ayano Gou mais Aragaki Yui était très bien aussi-, la réalisation, les personnages secondaires plaisants...

(-) Des soucis de rythme et, pour tout ce que Sorai a d'adorable, je comprendrais que certaines personnes le trouvent trop adorables pour être réel.

La fin ?Aurait pu être nettement meilleure mais j'ai aimé tout de même.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Stranger(K – 2 épisodes)

Qualité 4 + Appréciation 4,5= 8,5

Tombée sur ce drama de deux épisodes par hasard en pensant que c'était un film, je me félicite vraiment de mon coup de chance parce que Stranger était vraiment une très bonne fiction. Passant de l'humour à la tragédie, Stranger divertit mais tire également sur la corde sensible grâce à un personnage principal auquel on s'attache tout de suite et, dans ce rôle, un acteur particulièrement bon qui peut vous faire rire puis vous briser le cœur, voire faire les deux à la fois. L'histoire d'amour au centre du drama est mignonne et sonne juste et, en général, tous les personnages apportent quelque chose à l'histoire du drama où à son ambiance. En évitant les jugements de valeur, le drama nous raconte l'histoire d'un homme du Nord arrivé par hasard en Corée du Sud qui lutte pour se trouver une place dans son nouveau pays.

(+) Le fait que le drama ne cherche pas à faire de la propagande pro ou anti Nord ou Sud, le personnage principal attachant, l'excellent acteur principal, le ton bien géré du drama qui alterne entre comédie et tragédie, …

(-) Mmmh... il y a un petit retournement dans la seconde moitié qui ne m'a pas forcément plu mais honnêtement dans le peu de temps qu'il a, le drama ne fait pas de faute grave.

La fin ?Je comprendrais qu'elle en frustre certains et, moi-même, je l'ai un peu été...mais en vérité je trouve cette fin assez parfaite.

Premières Impressions /Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

Sword and flower (K – 20 épisodes)

Qualité 2,5 + Appréciation 3 = 5,5

Appelé aussi Blade and Flower, ce drama était avant tout très très inégal. La réalisation était superbe... sauf quand elle était étrange. Les acteurs principaux étaient excellents … mais les personnages manquaient de cohérence. Le drama avait plein de choses à raconter.... mais allait à deux à l'heure. C'était vraiment un drama étrange, je ne savais jamais sur quel pied danser. Au final tout de même, j'en retiendrai une impression positive parce que le drama a su m'embarquer... mais je ne le conseillerais pas réellement. C'est un peu long comme drama pour que je puisse le conseiller malgré tous ses défauts. S'il n'avait fait que dix épisodes j'aurais pu dire « c'est à tenter, comme une curiosité » mais une curiosité de 20 épisodes, cela fait beaucoup quand même. Reste que j'ai eu le plaisir de voir Jungshin -de façon sporadiique-et No Min Woo -qui surjouait- à l'écran donc je suis plutôt contente.

(+) La réalisation était souvent très belle et avait au moins le mérite d'être originale dans ses défauts.... par ailleurs les deux acteurs principaux étaient très bons, même quand leurs rôles étaient écrits n'importe comment. Choe Min Soo faisait un antagoniste inquiétant et j'ai été ravie de voir Jungshin et No Min Woo. Le drama avait parfois de jolis élans de passion.

(-) Les incohérences étaient tellement nombreuses que le drama a fini par me choquer quand il faisait preuve de logique, les personnages étaient parfois trop crytpiques pour qu'on les comprenne, certains retournements étaient débiles, le drama allait à deux à l'heure, le personnage de No Min Woo avait du potentiel mais s'est transformée en grossière caricature qui n'évoluait jamais...

La fin ? Il était temps qu'elle arrive.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

 

 

-T-

 

TEN2 (K – mis en pause à l'épisode 4/12)

Vous vous en doutez : je n'ai pas mis TEN2 en pause parce que le drama ne me plaisait pas. Clairement pas. Non, la raison pour laquelle je suis tombée dans un hiatus est en fait que les épisodes étaient trop longs et trop lourds. C'est ce que j'adore, oui, mais j'ai aussi besoin d'être dhumeur et, après avoir regardé les quatre premiers épisodes, il y a eu quelques soirées où j'avais envie de quelque chose de plus léger que TEN2 et avec des épisodes moins longs. Après cela, plein de dramas ont commencé et, simplement, TEN2 m'est un petit peu sorti de la tête. Néanmoins je n'ai aucun doute que je reprendrai ce drama et qu'il me plaira car ses quatre premiers épisodes avaient toutes les qualités de la première saison : de bon scénarios intriguants et sombres comme il faut, des personnages principaux intéressants, de bons acteurs, une excellente réalisation, une super bande-son et, bien entendu, la sexittude de Joo Sang Wook. Dans un rôle pas recommandable, okay, mais c'est pas grave. Donc ou, je reprendrai TEN2 et j'adorerai TEN2.

(+) La réalisation estéthétique et maîtrisée donne une ambiance très particulière au drama, les scénarios sont sombres et parfois tordus mais toujours intéressants, le casting est impeccable, j'aime beaucoup les musiques utilisées, il y a un véritable suspens...

(-) Le format peut-être un peu long et la noirceur/complexité des intrigues qui pourra en repousser certains.

La fin ? … probablement géniale ? Je sais pas.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

That Winter, the Wind Blows (K – 16 épisodes)

Qualité 4 + Appréciation 4 = 8

Cette année, étrangement, a été l'année des mélos pour moi. A la base je ne suis pas branchée mélo du tout mais That Winter, the Wind Blows et Secret sont deux des dramas que j'ai suivis avec le plus de facilité. Et pour TWTWB j'avais même été jusqu'à écrire sur la question chaque semaine, portée que j'étais par mon enthousiasme. Malgré le sujet -un homme peu scrupuleux qui, pour sauver sa vie, décide d'arnaquer une jeune fille aveugle et malade en lui faisant croire qu'il est son frère disparu- le drama n'est étrangement pas lourd. Enfin il n'est clairement pas gai mais je n'ai pas eu l'impression que le scénario empilait du malheur sur du malheur juste par amour de la souffrance. Le scénario avançait bien, chaque personnage avait ses motivations -même s'il est vrai que certaines étaient un peu obscures- et surtout le drama me donnait une raison de m'intéresser à eux. Trop souvent dans les mélos, les personnages sont incompréhensibles, antipathiques et, quant on en vient à l'OTP, je ne comprends pas pourquoi l'OTP tient absolument à être ensemble. Ici on a deux personnages que j'ai pu apprécier chacun de leur côté et je comprenais pourquoi ils voulaient être ensemble puisqu'il n'y avait qu'ensemble qu'ils étaient heureux. J'étais donc investie dans leur histoire. Et puis il y avait aussi des personnages secondaires que j'aimais tels que Moo Chul, le gangster qu'on commence par détester et que j'ai fini par plaindre de tout mon cœur ou encore, bien entendu, Poupinette Kim Bum. Qui n'avait pas un grand rôle mais bon Kim Bum est adorable et sa bromance avec le personnage principal était touchante donc... Bref au final j'ai vraiment beaucoup aimé TWTWB et je suis vraiment contente de l'avoir regardé malgré mes appréhensions de base.

(+) Le casting et en particulier Jo In Sung -ce drama m'a réconciliée avec lui-, une très jolie réalisation utilisée pour nous parler des sentiments des personnages, l'OST, les personnages principaux ainsi que quelques personnages secondaires particulièrement intéressants, le fait que le drama ne soit pas trop lourd, beaucoup d'émotions tout de même.

(-) Parfois les motivations des personnages sont un peu floues -je pense notamment à l'héroïne et à sa « gardienne ». Et puis il y a quelques petites faiblesses dans l'écriture parfois, des répétitions...mais cela ne m'a jamais réellement dérangée.

La Fin ?Du bon et du mauvais mais je reste sur ma bonne impression.

Premières Impressions/ Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

The Great Seer (K – 35 épisodes)

Qualité 3 + Appréciation 3,5 = 6,5

Mon Dieu ce drama faisait 35 épisodes ??? Quand je vois cela, j'ai du mal à y croire car dans ma tête, j'en ai un souvenir nettement plus court que cela. Probablement parce qu j'ai étrangement très facilement suivi le drama alors qu'il était tout à fait moyen si bien que les 35 épisodes auraient du me peser. Mais en fait pas vraiment. Malgré les déceptions -un Ji Jin Hee super classe dans les deux premiers épisodes mais qui m'a sérieusement agacée ensuite, un scénario manquant de profondeur, des personnages principaux auxquels je ne me suis pas vraiment attachée, une héroïne qui m'a carrément tapé sur les nerfs-, j'ai regardé ce drama sans problème. Son écriture était tout à fait superficielle mais étrangement divertissante. Enfin honnêtement je n'ai que très très peu de souvenirs du drama.... mais bizarrement je me dis que je ne serais pas fermée à l'idée de le revoir ? Bref je ne sais pas pourquoi mais j'ai accroché à ce drama inconsistant.

(+) La réalisation est plutôt jolie, les personnages sont parfois sympathiques -pas toujours certes...-, le drama n'est clairement pas prise de tête...

(-) Le problème du drama, essentiellement, est qu'il manque de consistance. Les choses arrivent mais n'ont pas d'impact réel. Par exemple un personnage va faire quelque chose de mal et, après cela, on en réentendra peut-être parler une fois mais la mauvaise action n'aura pas de grosse conséquence sur le caractère du personnage. Du coup les personnages oscillent entre plein de stades sans réellement que cela « compte ».

La fin ? Euh... je ne m'en souviens pas mais je ne rappelle pas d'un sentiment de déception.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

The Heirs (K – 20 épisodes)

Qualité 3 + Appréciation 3 = 6

Ah ce drama, comme il a été attendu ! Par moi également becoz : WOOBIE ! Bon et puis je voulais aussi voir Min Hyuk, Kang Ha Neul et un peu Choe Jin Hyuk mais surtout : WOOBIE ! Honnêtement ce drama, je ne le sentais pas. De loin cela ressemblait à une sorte de Boys Over Flowers 2.0... et je n'ai jamais réussi à finir de regarder BOF. Donc je partais avec l'idée que le drama serait probablement foireux mais que Woobie. Et... ben... le dama était effectivement assez foireux mais Woobie. Comme quoi, j'ai eu exactement ce à quoi je m'attendais. Mais en vérité, Heirs a plein de points positifs ! C'est juste qu'ils sont tous complètement noyés dans une romance insipide. Bon et aussi que la scénariste créé des personnages avec du potentiel mais les écrit n'importe comment. Yongdo -le personnage du Woobie- en est d'ailleurs la preuve parfaite : ce personnage avait beaucoup de potentiel mais il est écrit de façon terriblement inconsistante et au final tout ce qui le sauve est la prestation charismatique de Woobie. Et son sex-appeal aussi, certes. A côté de Yongdo j'ai adoré les mères de nos héros, j'ai beaucoup aimé le couple secondaire Chan Young/Lee Bo Na, j'ai trouvé le personnage de Kang Ha Neul touchant et je suis certaine que Rachel aurait pu avoir de l'intérêt si la scénariste avait pris la peine de s'intéresser à elle. Les pistes sont nombreuses, chacune avait matière à donner quelque chose de bon mais, au lieu de cela, la scénariste s'est attachée à nous parler de l'histoire d'amour entre Eun Sang -une héroïne agaçante interprétée par une Park Min Young terriblement molle- et Kim Tan -interprété par un Lee Min Ho également ennuyeux.... j'aime bien LMH mais dans ce drama, ce n'était pas la joie- qui ont la particularité de se rendre chiants l'un l'autre. Le drama use de clichés débiles n'importe comment, ignore son potentiel pour développer la partie de l'histoire la plus fade et finit de façon aussi plate que le reste. Bref, ce n'était pas la joie. Mais malgré tout j'ai aimé regarder ce drama parce que Woobie.

(+) Woobie livre clairement la meilleure performance du tas même dans un rôle mal écrit -il a l'avantage aussi d'avoir pas mal de temps d'écran pour s'exprimer, luxe que n'ont clairement pas eu les autres membres du casting-. Tout le monde est agréable à regarder. Certains personnages secondaires sont très sympas.

(-) Lee Min Ho et Park Shin Hye dans un des OTP les plus tristement fades de l'année -mais pas que de l'année en fait-, le scénario absurde en général et, bien sûr, si j'entends une fois de plus ce foutu « Looooovveee is the moment » tiré de l'OST, je tue quelqu'un.

La fin ? Bah... plate mais … exactemnt ce à quoi je m'attendais.

Premières Impressions /Article bilan sur le drama/ Week after Week

 

The Queen's Classroom (K – 16 épisodes)

Qualité 4 + Appréciation 4 = 8

N'ayant pas vu le drama original Japonais, je n'ai pas d'élément de comparaison mais, en tous cas, j'ai trouvé le Kdrama très prenant. Au centre du drama, notre « witch » est inquiétante bien comme il faut et, bien qu'on se doute qu'elle a à cœur le bien de ses élèves -vu que ce kdrama est quand même basé sur un jdrama- ses méthodes sont vraiment violentes et mettent les enfants dans des situations tendues qui ne manquent pas de stresser le spectateur. Du moins j'ai été stressée. Et mal à l'aise aussi. L'actrice principale était excellente mais, surtout, le casting enfant était vraiment parfait. Honnêtement ce qui me faisait le plus peur était l'idée d'avoir pour personnages principaux des enfants en primaire car je craignais de ne pouvoir m'identifier et donc m'attacher à eux. Je n'ai cependant pas eu ce problème, les acteurs étant trop bons et les personnages trop attachants pour cela. Par ailleurs la réalisation avait aussi des moments assez magnifiques. En général elle était bonne mais parfois le réalisateur était particulièrement inspiré et cela donnait des séquences superbes -notamment les moments de cauchemars ou la foutue scène de la piscine-. The Queen's Clasroom n'est pas tout à fait sans problèmes mais le drama a réussi à m'embarquer très vite, contre toutes mes attentes, et à provoquer chez moi des émotions fortes.

(+) Un casting parfait, des personnages attachants qui se dévoilent au fur et à mesure, une très bonne réalisation, pas mal d'ambiguité, des émotions fortes.

(-) Vers la fin il y a eu des faiblesses dans le scénario et le personnage central est mystérieux, ce qui la rend fascinante, mais peut-être un petit peu trop...

La fin ?Avec le recul, j'admets qu'elle aurait pu être meilleure mais, malgré tout, c'est une conclusion que j'ai beaucoup aimé et qui m'a montré tout ce que voulais voir -et est allée peut-être un peu trop loin dans cette direction-.

Premières Impressions/Article bilan sur le drama/ Week after Week

Tag(s) : #Dramas - séries et animes, #Bilans Annuels

Partager cet article

Repost 0