Bye Bye England

Publié le 16 Juillet 2010

Yo les gens !

 

 

Mon dernier blabla d’Angleterre, snif. Je suis super heureuse de rentrer en France et je m’ennuyais franchement vers la fin comme vous vous en êtes probablement rendu compte mais quand même je vais verser ma petite larme. Pour cette semaine je fais un blabla sur une seule journée mais cela va me prendre la semaine pour l’écrire car je vais vous faire un petit compte rendu. J’ai beaucoup appris de ce séjour, sur moi-même principalement. Mais avant cela, laissez-moi vous expliquer les jours à venir.

 

Mon père, sa copine et ma sœur viennent me chercher cet après-midi, je prends le ferry demain matin et je serai donc chez moi demain après-midi normalement. Donc le samedi aprèm. Mais je m’occuperai probablement de tout dimanche. Donc en fait c’est un peu un week-end normal pour vous. Sauf que le 19 (donc le lundi si je ne me trompe pas) je pars chez TDM et revient le 21 juillet. Ensuite je ne sais pas trop mais à mon avis je serai pas posée avant le 15 aout donc je serai à la fois là et pas là, par intermittence. Mais je ne vous laisserai jamais sans lecture, comme toujours. Puis il y aura la semaine anniversaire et donc pour savoir quand c’est je vous invite à suivre :

 

ce lien

 

Pour le moment seulement cinq personnes ont répondu, j’espère qu’on sera plus de cinq tout de même, sinon ce ne sera pas marrant >_<

 

Et maintenant parlons de l’année qui vient de passer. J’ai appris plein de choses comme je vous le disais, la première d’entre elles étant que je ne serai jamais prof. Mais je vais essayer de ne pas vous perdre trop donc j’ai décidé de résumer cela en quelques points

 

 

  • Je ne serai jamais professeur (pas en Angleterre en tous cas)

 

Travailler à l’école avait ses bons côtés mais je ne supporterais pas de faire cela sur le long terme. Ici donc l’école s’étale des years 7 (12 ans) aux years 13 (18 ans). Les élèves ont cinq leçons, trois le matin, deux l’après-midi. Les years 7 ça allait parfaitement, les years 12 et 13 avaient tendance à sécher mais ceux qui venaient voulaient apprendre et donc c’était très agréable de bosser avec eux mais alors le reste, c’était juste affreux. Ce qu’il faut savoir c’est qu’en Angleterre tout le monde est à fond sur la protection de l’enfance et du coup les élèves sont tellement protégés que les profs n’ont plus le droit de les punir. Forcément les gosses se disent qu’ils peuvent tout se permettre. Et c’est le cas ! Ils se comportaient tous mal et je n’en ai pas vu un seul avoir droit à ce qu’il méritait. Les garçons de years8 étaient obscènes, les years 9 étaient du genre à se lever, crier, chanter pendant la classe. Les filles de years 10 se maquillaient, faisaient les ongles, lisaient des magasines en classe. Il y a vraiment des claques qui se perdent. On ne va pas généraliser, tous les élèves n’étaient pas comme cela, il y en avait des adorables qui voulaient bosser, et apparemment cette école a un peu sombré en deux ans mais mon impression générale est que je ne voudrais vraiment pas enseigner dans cette école.

 

De toute façon enseigner n’est visiblement pas mon truc. Je ne suis pas très douée pour expliquer les choses (vous le savez déjà cela, pas vrai ? :p), pas suffisamment organisée, et en règle générale les élèves me tapent vite sur les nerfs. Enseigner à domicile pourquoi pas, mais en classe ça ne fonctionne juste pas. La partie « école » de mon travail n’a vraiment pas été ma favorite.

 

 

  • Bosser à l’internat, c’est trop bien !

 

J’ai vraiment adoré travailler à l’internat par contre ! 19 filles, 21 garçons, je vivais évidemment du côté des filles et travaillait avec elles. Je travaillais le mardi soir (5h-6h, 7h-9h), le jeudi soir (pareil) et le samedi ou le dimanche en alternance (toute la journée) en filant parfois un coup de main à d’autres occasions. Au début c’était difficile car je n’avais pas suffisamment d’assurance pour parler anglais mais c’est passé et c’est devenu un véritable plaisir. Je n’ai pas du beaucoup grandir, je me suis autant amusée que les filles. J’ai aussi adoré partagé un mur avec elle, j’adorais les entendre discuter en me couchant et me réveiller tous les matins à 6h30 même lors de mes jours de congé. Ah leurs délicates voix hurlant « Doooorrrmmmm tweeennnty-fivvveeeee »…. Hum bref. L’internat m’a usé les mains par contre, j’ai du leur dessiner un nombre incalculable d’images ! Mais ça faisait plaisir et puis c’est vrai que ça booste un peu la confiance en soi. Pareil pour les fringues ; L’année dernière je ne portais jamais de couleur, que des vêtements amples, mais en Angleterre j’ai commencé à porter des vrais fringues et chaque fois que j’en avais de nouvelles, les filles s’extasiaient toutes du coup ça aide à prendre confiance en soi. De toute façon, vivre « toute seule » comme cela et gérer mon travail m’a beaucoup aidé en général. Je me sens mieux dans ma peau en règle générale donc pour cela, ça a été une très bonne expérience.

 

 

  • Bruton pour la socialisation ce n’est pas le pied

 

Oui là par contre c’est vrai que j’ai pas trop socialisé. J’aurais probablement pu rentabiliser plus mon année de ce côté-là. Je suis partie avec un handicap vu que la ville est petite et que je n’ai pas le droit de socialiser avec les élèves. Par ailleurs, je n’ai pas vécu avec les autres assistants….mais j’aurais quand même clairement pu faire plus d’efforts. Sauf que je ne suis pas très douée pour la socialisation donc c’est vrai que j’ai laissé passer pas mal de chances. Si on met de côté tous les mecs chelous (et d’autres moins) qui m’ont draguée, j’ai surtout causé avec le staff. Je me suis très bien entendue avec les directeurs de mon internat, tous des gens super sympas, je me suis super bien entendue avec les gamines, idem avec les garçons. Les assistants australiens je ne leur ai pas trop parlés car je ne les voyais pas beaucoup vu que pendant la journée ils bossaient sur le terrain de sport et sortaient entre eux après cela. L’assistante allemande,….on s’entendait mais c’était plutôt du genre « conversation polie ». Je n’étais pas spécialement intéressée par elle. Je ne dis pas cela de façon négative, elle n’était pas spécialement intéressée par moi non plus, nous n’avions juste pas grand-chose en commun. Je suis du genre à regarder beaucoup de films, écouter beaucoup de musique et quand je sors c’est surtout la nuit. Elle n’est pas très intéressée par le cinéma ni par la musique apparemment et elle était plutôt du genre « tourisme » or moi le tourisme ce n’est vraiment pas mon truc. Donc bref, …. A part cela il y a quelques professeurs avec qui je me suis bien entendue, je suis allée au pub avec certains d’entre eux, c’était sympa. Mais quand même niveau socialisation, j’ai pas fait des merveilles. Je vis plutôt bien toute seule je crois. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir hâte de rentrer pour voir les dix milles personnes que j’ai à voir.

 

 

  • La patience est une vertu

 

Vous n’imaginez même pas à quel point l’Angleterre m’a zénifiée ! Je suis arrivée ici sans ordinateur portable donc j’ai du apprendre à vivre sans, puis je me suis trouvée sans téléphone, sans Ipod, sans télé…. J’ai donc repris le goût du dessin (que je n’avais jamais réellement perdu) et j’ai appris à vivre sans technologie. Car oui, c’est tout à fait faisable. Le plus facile a été le téléphone, je m’en suis assez facilement passé. L’ordinateur portable a été moins simple car pas d’ordinateur rendait la vision de dramas impossible et c’est vrai qu’il n’y a pas grand-chose à faire ici alors ^^’. Mais j’ai quand même tenu.

 

J’ai aussi appris la patience avec l’informatique. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve que j’ai bien tenu ce blog finalement. Je m’en suis pas parfaitement sortie y a du des

couacs, mais je trouve avoir raisonnablement bien mené ma barque. Enfin c’est surttout à vous de juger mais….de mon côté disons que ça va. Mais alors le bordel pour les articles ! Au début de l’année je devais les taper à l’école puis les mettre en forme là-bas ce qui me prenait en gros 3h par article. En plus les sujets n’étaient pas passionnants, je sais même pas comment j’ai fait pour vous « garder ». Puis j’ai réparé mon ordinateur portable, Dieu seul sait comment, et donc j’ai pu taper mes articles à la maison sur des sujets déjà plus intéressants. Mais la mise en forme était toujours assez longue car les ordinateurs de l’école sont un véritable enfer ! Tout est bloqué, tout est ralenti, je vous le dis, je me suis vraiment zénifiée. Pas le choix en même temps hein ! Puis j’ai pris le pli.

 

 

 

  • Et pour continuer sur le blog

 

En fait c’est surtout vous qui m’avez impressionnée. J’ai reçu tellement de lettres que je n’avais pas le temps d’y répondre, vous m’avez envoyé de la musique, des films, dramas, tout cela… en clair ce blog je ne l’ai pas tenue toute seule, on l’a tenu tous ensemble et vous n’imaginez pas à quel point je vous en suis reconnaissante ! Je sais qu’on dit que l’amitié virtuelle n’est que virtuelle mais je ne suis pas d’accord et je me suis vraiment faite de très bonnes amies, merci à toutes ! J’ai hâte de vous voir cet été pour celles que je vais voir ! Pour les autres, ce n’est que parti remise.

 

En vivant en Angleterre j’ai surtout compris la chance que j’avais je crois bien. J’ai eu de la chance d’avoir une vie aussi confortable en France, j’ai de la chance d’avoir une famille géniale, j’ai de la chance d’avoir des amis comme cela, j’ai de la chance d’être qui je suis (car je m’aime mieux maintenant comme je vous le disais). Mais j’ai de la chance aussi d’avoir vécu en Angleterre et d’avoir rencontré les gens que j’ai rencontrés. Donc en fait pour résumer cette année :

 

Thank You !!!

 

 

Ca me parait être la meilleure conclusion. J’ai hâte de vous retrouver toutes.

 

Passez un excellent week-end ! Au programme : Kim Min-Joo, Leonardo Di Caprio et, bien évidemment, Jin revient lundi prochain.  Enjoy <3

 

 Ueda~1

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Blablas

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :