[Cernes sur petit écran] 25/05/2011

Publié le 27 Mai 2011

cernes.jpg25/05/2011

 

 

Ayé je crois que je me suis trouvé un titre ! Chaque fois j’hésite à écrire « journal de visionnages du moment » sauf que « visionnage » je ne suis pas certaine que ce soit trop correct. Comme vous le savez je ne m’arrête généralement pas à cela, j’ai même tendance à inventer mes mots au fur et à mesure….mais « visionnage » il se trouve qu’en plus d’être –je crois- incorrect, c’est également assez laid. Donc non. Alors pourquoi « cernes sur petit écran » ? Eh bien comme la plupart d’entre vous le savent je regarde tous mes films/drama le soir. Et par « soir » j’entends « d’un moment donné après 22h jusqu’à quelque part vers 4h du matin ».  Si bien que je fais des nuits de 3 –lorsque je travaille, quand j’ai un travail ou lorsque j’étais à l’université et que je ne séchais pas les cours- à 6 heures, voire 7 les jours de fête.  Nuits courtes => cernes. Or comme je regarde tout sur mon pc histoire de pouvoir être tranquillement installée dans mon lit –oui parce que sinon il me faudrait monter l’escalier pour aller me coucher et déjà que j’ai du mal à emprunter un escalier sans tomber, à 4h du matin cela devient franchement dangereux…et pis aussi j’adore ma couette- l’écran est petit. D’où « Cernes sur petit écran ». N’est-ce pas magnifique ce titre ? Non ?  Mais si, mais si.

 

Bref qu’est-ce que c’est que cet article ? …. Bah juste un blabla de plus pour vous raconter ce que je regarde en ce moment. Bon sauf que « en ce moment » est légèrement inexact. Comme vous vous en êtes probablement rendu compte la date indiquée en début d’article ne correspond pas à celle d’aujourd’hui, jour à laquelle vous lisez l’article. Mais vous savez comment je fonctionne : j’écris tout à l’avance. Donc la date indiquée est celle à laquelle j’écris.

 

Je n’allais pas créer une catégorie spécialement pour ce genre d’articles, il rentre donc dans celle de « Dramas, séries et animes ». Et sur le sommaire de cette catégorie il y a un lien pour retrouver ces « cernes sur petit écran » des fois que cela vous éclaterait de les relire parce que vous n’avez vraiment rien de mieux à faire de votre vie –aucun jugement négatif de ma part : les écrire me prend plus de temps qu’il ne vous en faut pour les lire, donc techniquement ma vie est encore plus vide que la vôtre… où est la corde ? T.T-

 

Et comme je suis un Guru organisé, j’ai évidemment choisi un plan. Ce sera toujours le même et le voici :

 

I- Séries terminées cherchent article désespérément
II- Insomnies du moment
III- Insomnies à venir
IV- Et pour le reste….

 

Notez la subtile référence cinématographique de la première partie. Ah je suis géniale. Quant à la partie IV je voulais lui trouver un super titre mais je n’ai pas été inspirée. J’y parlerai en grande partie de films et histoire de cadrer avec le titre de l’article j’avais pensé à « Yeux explosés sur grand écran » mais c’était gore et puis la majorité des films que je regarde sont des DVDs donc l’écran n’est pas grand… en plus dans cette partie je risque de parler musique aussi alors… bref … pour les parties II et III il n’y a ni explications à apporter ni génie de ma part à relever donc tout de suite, c’est parti, let’s go !

 

 

~ I. Séries terminées cherchent article désespérément~


Termines.jpg

De gauche à droite et de haut en bas: Hometown Legends / 49 days /Secret Garden / Get Karl, Oh Soo Jung!

 

Non je ne parlerai pas du drama maudit dont le titre commence par « Secret » et finit par « Garden ».  Non là pour le coup je suis finalement plutôt à jour dans mes articles…. Bon le drama maudit et Ninkyo Helper mis à part quoi. Mais à part cela ça va. En effet dans cette catégorie en gros on a trois dramas : Get Karl, Oh Soo Jung ! , 49 days et Hometown Legends.

 

Get Karl, Oh Soo Jung est un Kdrama à classer dans le genre « comédie romantique ». Je ne vous en parle pas car l’article est en fait déjà écrit et se postera –tout seul comme un grand, voui voui- dans deux jours. Inutile donc que je développe, vous saurez bien assez tôt ce que j’en ai pensé.

 

Hometown Legends va falloir que je m’y mette sérieusement mais le souci c’est que l’article est assez compliqué à écrire… que je vous explique : je n’aime pas trop regarder de dramas pendant la journée. A la limite je m’autorise parfois un film mais je sais que si je commençais une série j’en aurais probablement pour la journée, c’est pourquoi je préfère ne pas commencer. Mais manger seule ce n’est pas marrant et je n’arrive pas à lire quand je mange, à part des BDs mais je les lis trop vite. Bref je cherchais quelque chose pour briser le silence de mes repas. Il fallait que ce ne soit pas trop intellectuel –ce qui m’a tout de suite fait penser aux films d’horreur- et si possible pas trop long. C’est comme cela que j’ai pensé à ce drama que j’avais envie de voir de toute façon –dans le même genre, mais côté Japon, j’avais déjà vu 100 tales of Horror…avec Yosuke  *O*- L’avantage : des épisodes indépendants les uns des autres qui me permettaient donc de les espacer comme je voulais sans perdre le film et m’évitaient l’effet « suspens insoutenable ». Le souci c’est que du coup, en effet, j’ai espacé, et j’ai oublié un peu certains épisodes. J’aimerais faire un commentaire général mais ça risque d’être compliqué…. De ce drama pour le moment je retire surtout des musiques plus jolies les unes que les autres et la perruque affreuse de Jae Hee.

 

Sur 49 days je ne vous dis rien…parce que quand j’écrirai l’article il fera probablement dix pages donc autant vous saoulez la prochaine fois. En attendant, pour celles qui ne l’ont pas déjà vu, voici un petit dessin qui résume assez bien mon sentiment :

 

49-Cliquez dessus pour voir bien *tention c'est gore...interdit au moins de 45 ans au moins!*-

 

 

~ II. Insomnies du moment~

 

Et encore une fois je regarde trop de turcs en même temps ! –bon faut dire aussi que pour moi plus de deux dramas à la fois, c’est trop-.  Mais quand même… 2 séries occidentales + 4 dramas = trop pour moi, mes yeux vont exploser et je ne dormirai pas avant au moins trois mois.

 

 

Je vous préviens, j’ai l’intention de spoiler un peu…. Je me retiendrai toujours sur mes critiques mais là j’ai l’intention de raconter ce que je veux. Sauf qu’évidemment les spoilers seront en blanc sur blanc et entre [début spoiler] [/fin spoiler] donc vous n’êtes pas obligées de les lire ^-^ Entre parenthèses j’indique l’épisode auquel j’en suis et à la fin le potentiel insomnie…c’est-à-dire à quel point le drama peut me mener à la perte de sommeil.  Ce n’est pas une évaluation de la qualité de la série hein ! Je peux être accroc à des séries moyennes aussi^^

 

 

En-cours2-copie-1.jpg

De gauche à droite: A game of thrones / Doctor Who

 

Alors déjà, côté occidental justement, je suis la saison 6 de Doctor Who et A game of thrones….et pour le moment écoutez, je suis satisfaite des deux !

 

Doctor Who, s6 (ep 4/ ?)   a commencé particulièrement fort avec un double-épisode qui pose plein de questions auxquelles nous aurons probablement droit à une réponse à la fin de la série. L’ouverture est franchement intrigante –quoique parfois un peu trop complexe, j’admets qu’il m’a fallu voir l’épisode 2 deux fois pour tout bien assimiler…. Parce que Doctor Who ça joue beaucoup sur les petits indices alors j’ai essayé de relever ce que j’ai pu mais ce n’était pas simple- et Matt Smith est plus en forme que jamais dans le rôle du Docteur. L’épisode 3 m’a légèrement moins plu car si le clin d’œil aux films de pirates –et plus particulièrement à Pirates des Caraîbes comme le titre le laisse clairement entendre-  était sympa, l’accumulation –intentionnelle- de clichés du genre ne laisse pas assez de place au côté plus « Doctor Who » de l’affaire. Enfin l’épisode était tout de même divertissant et suivi par un excellent épisode 4 dans lequel j’ai trouvé Matt Smith meilleur que jamais. Le personnage faisait preuve de beaucoup de fragilité et j’ai trouvé l’acteur vraiment touchant et juste. De toute façon au début de la saison 5 il a fallu très exactement 20 secondes à Matt Smith pour me convaincre alors…. Pour en revenir à cet épisode 4, je n’ai pas vu les anciennes saisons de Doctor Who alors je ne sais pas si le thème abordé dans cet épisode a déjà été traité mais en tous cas dans les nouvelles saisons c’est une première et je suis limite un peu déçue que ce n’ait duré qu’un seul épisode. [début spoiler] La relation Tardis/Doctor Who est après tout la seule à pouvoir durer et un seul épisode me semble insuffisant pour bien la traiter…D’un autre côté c’est vrai que si le Tardis avait conservé sa forme humaine ça aurait drôlement handicapé le Docteur pour ses voyages… je suis néanmoins certaine que les scénaristes auraient trouvé une astuce et j’aurais bien aimé que la femme-Tardis intervienne sur au moins trois-quatre épisodes  [/fin spoiler].  Je n’ai pas encore vu l’épisode 5 donc je n’en dis rien ^-^ Comme c’est encore un double-épisode j’attends que le six soit sorti histoire de ne pas mourir de frustration entre les deux.  Potentiel Insomnie : 9/10

 

 

D’ailleurs en parlant de frustration je me dis que je n’aurais vraiment pas du me lancer dans A game of thrones (ep 5/ ?) parce qu’entre chaque semaine, c’est l’enfer. Pourtant j’ai lu les livres, je connais l’histoire donc normalement je ne devrais pas être impatiente à ce point entre chaque épisode mais pourtant..ben si. Et chaque fois qu’un épisode sort je suis sur un petit nuage. Je ne sais pas si la qualité de la série va se maintenir mais pour le moment c’est juste parfait.  Déjà je trouve qu’ils ont adapté le livre de façon intelligente, c’est bien agencé. Ils ne prennent pas forcément les chapitres dans l’ordre mais la narration est claire et fluide, on saute d’une scène à l’autre sans souci et les épisodes sont bien équilibrés. Les personnages sont intéressants, les acteurs tous très bons et puis on sent qu’il y a du budget. La mise en scène n’est pas kitsh du tout, tout est bien fait jusqu’au moindre détail, bref c’est vraiment un plaisir à regarder.  Dans le livre j’ai toujours eu un faible pour Jaime Lannister, le Régicide mais  dans la série j’admets que Tyrion Lannister me captive pas mal. J’aimais aussi le personnage dans le livre mais quelque chose fait qu’à l’écran il m’accroche encore plus. Et croyez-moi ce n’est pas grâce à sa gueule. Je ne sais pas trop s’ils prévoient d’adapter tous les livres –non parce que tout de même il y en a plein- mais j’espère sincèrement que cela restera aussi bon jusqu’au bout. Vivement le prochain épisode ! Potentiel Insomnie = 10/10

 

Du côté asiatique à présent je suis encore plus dans la merde parce que non seulement je regarde quatre dramas à la fois mais en plus il y en a trois qui sont en cours de diffusion et j’hésite à en commencer trois autres……………. Life is hard baby U.U –je ne sais pas qui est « baby » mais j’aime bien mettre des « baby » à la fin de mes phrases-.Allez c’est parti, petit tour d’horizon de ce que je regarde en ce moment –genre le truc qui vous passionne à mort… oui je sais, je sais…-.

 

En-cours.jpg

 

De gauche à droite et de haut en bas: Lie to Me / Gloria / Best Love / Manny

 

 

Gloria (ep 43/50) m’accroche un tout petit peu moins qu’au début mais je ne pense pas que ce soit du au drama en lui-même, plutôt à la concurrence qu’il y a eu à côté. Je pense notamment à 49 days et White Christmas qui ont beaucoup accaparé mon attention.  Bref du coup j’ai légèrement dévié…. Mais j’aime toujours bien ! Disons que là où j’en suis il y a du bon et du moins bon. C’est un peu dur à développer parce qu’il y a beaucoup de personnages et donc beaucoup à dire mais comme ceci n’est pas une critique, je n’ai pas besoin de parler de tout de toute façon. En ce moment en fait ce qui m’accroche le plus c’est le méchant soit le demi-frère de Calinours –le héros s’appelle Calinours, oui oui- …. Je déteste ce personnage et du coup je n’ai qu’une hâte : le voir entamer sa descente en Enfer. Au début je croyais qu’il se vengeait sur son demi-frère de l’attention qu’il n’a pas suffisamment reçue de son père mais finalement j’ai compris qu’en fait il aime simplement que tout le monde soit malheureux. Bref il est méchant pour être méchant et j’ai vraiment hâte de le voir souffrir, souffrir, souffrir puis mourir dans d’atroces souffrances si possible. On en est arrivé à un stade en fait ou même physiquement je ne le supporte plus. Qu’est-ce qu’il est con en plus ce type ! Sérieusement, il est juste bête. [début spoiler] Du genre à dire « Oh Papa j’ai tué ma femme mais comment peux-tu considérer cela comme un problème ? Après tout c’est bon, on ne peut plus me mettre en prison » …mais pov nul, tu crois vraiment que c’est ça le souci ? Et après il va comparer le meurtre de sa femme au fait que son demi-frère soit amoureux de quelqu’un d’autre que la personne à laquelle on veut le marier de force ? [/Fin spoiler] En fait ce que je ne supporte pas chez ce type c’est qu’il se sert de sa souffrance comme justification pour tout. Déjà je ne trouve pas qu’il ait souffert tant que cela et ensuite  cela ne justifie pas tout, non. [début spoiler] Eh non avoir eu un père vaguement absent ne justifie pas de tromper sa femme, de la tuer, d’essayer de tuer sa maîtresse puis d’essayer de l’internet à vie après que la tentative de meurtre ait échoué, incroyable ! [/fin spoiler]. Cela dit son père, je ne le supporte pas non plus. La mère est certes une sacré vieille peau qui a tendance à excuser trop facilement son fils mais je la comprends malgré tout. Vu le mari qu’elle se paye, il n’est pas étonnant qu’elle reporte absolument toute son affection sur son fils. Sa vie tourne autour de lui et à partir de là elle a tendance à être un peu aveugle…. Avec un mari pareil, n’importe qui deviendrait dingue. Lui aussi je dois dire qu’il me sort vraiment par les yeux. [début spoiler] Non seulement il a fait de la femme qu’il aime sa maîtresse au lieu de l’épouser mais en plus il a recours à la violence lorsqu’elle marche dans la rue avec un autre homme, estimant qu’elle le trompe et va après passer sa frustration sur sa femme… il y a une scène comme cela où il engueule sa femme et lui ordonne méchamment d’aller lui chercher à boire, frustré qu’il est d’avoir du envoyer à l’hôpital l’homme à qui sa maîtresse a parlé…je vous jure j’avais envie de lui hurler « mais bouge ton gros c*l et va la chercher toi-même ta bière >< [/fin spoiler]  Sinon du côté des deux couples de la série ça va plutôt bien, j’accroche toujours et puis bah, c’est plein de bishos, et tout, c’est agréable.  Potentiel insomnie: 8/10

 

 

 

Avec le même acteur principal je regarde également Manny (épisode 12/16) et même si la série n’a rien de bien extraordinaire, j’accroche finalement plutôt bien.  Disons que le drama est assez inoffensif. C’est mignon comme tout mais assez anecdotique et bien plus que les personnages principaux, ce sont les personnages secondaires qui m’intéressent. Disons que le Manny est certes très beau, très classe, très sportif mais il est justement beaucoup trop parfait. On en est à l’épisode 12 et le scénario ne l’a encore doté d’aucun véritable défaut. Il a toujours la bonne solution, il résout tous les problèmes tel le Superman des relations parent/enfants. D’ailleurs à propos de cela il y a quelque chose qui m’agace un pu c’est que parfois l’héroïne fait des erreurs franchement basiques et on a l’impression qu’elle ne fait que pour laisser à Manny une chance de sauver tout le monde. C’est un peu énervant. Mais de toute façon l’héroïne commence à m’agacer en général. Je la trouvais mignonne au début mais ses pleurnicheries ont eu raison de moi. Vous me connaissez, vous savez que les pleurnichardes sont les personnages que j’aime le moins et elle ça se rapproche même souvent du caprice et ça me porte sur les nerfs. Et à côté de cela, Janice qui au début avait tendance à m’irriter avec son anglais au milieu des phrases m’est à présent nettement plus sympathique.  [début spoiler] J’ai beaucoup aimé la façon dont elle prend en main Lee Jun Ki après qu’il se soit fait jeté par sa noona … J’aimais bien Janice amoureuse de Manny, elle était comique dans sa maladresse et sa difficulté à mettre sa fierté de côté. Puis il y a eu des moments un peu plus pathétiques et avec l’histoire de Lee Jun Ki elle retrouve sa fierté. C’est la première fois dans le drama où je l’ai réellement trouvé classe finalement. Avant cela  elle était plutôt dans le comique j’ai l’impression … [/fin spoiler]. Enfin mon gros coup de cœur reste quand même Lee Jun Ki. Il y a quelque chose chez ce type qui fait que je l’aime, je le trouve touchant. Il est naïf, il sort de sa campagne et veut percer, c’est un peu le Sam Dong du drama sauf que là il s’appelle Lee Jun Ki quoi. Le drama n’a pas franchement de suspens insoutenable mais il se laisse facilement regarder dirons-nous. Potentiel Insomnie : 7/10.

 

 

 

 

Best Love (ep 6/16) étant un drama des sœurs Hong  je ne pouvais évidemment pas me permettre de le louper ! En plus il y a quand même Cha Seung Won et Yoon Kye Sang au casting ! Non décidément il n’était pas question que je le rate et mon Dieu qu’est-ce que j’adore ! Je suis tout à fait sous le charme de ce drama que je trouve franchement drôle et intelligent. Il avance vite, pas de temps morts et les acteurs sont vraiment excellents. Une des différences majeures avec pas mal des précédents dramas des sœurs Hong c’est qu’ici les personnages sont plus âgés et les acteurs aussi du coup. On sent que les interprètes ont roulé leur bosse et ils sont un atout majeur pour le drama. Les regards de Cha Seung Won sont toujours très expressifs et il est capable sans dire un mot de vraiment exprimer toute une palette d’émotions qui me font vibrer à chaque épisode. Le personnage est un peu étrange –c’est le moins qu’on puisse dire- mais attachant malgré tout. Quant à son rival, écoutez… j’ai un gros gros souci. Je l’adore !! Absolument ! Yoon Kye Sang est excellent, ce qui n’a rien d’étonnant, et le personnage est juste absolument adorable à tel point que je n’arrive pas à supporter l’idée que son cœur soit brisé. C’est pourquoi je prie de tout cœur pour qu’on le case avec Se Ri, la rivale. Les sœurs Hong sont réputées pour écrire des rivales qu’on déteste profondément mais, déjà ce n’est pas tout à fait toujours le cas –perso celle de You’re Beautiful me plaisait plutôt bien, je la trouvais marrante-et ensuite en l’occurrence je trouve que Se Ri n’est pas totalement antipathique et a des scènes assez adorables avec notre bon docteur. Donc je croise  les doigts. Et la série ne serait évidemment rien sans Goo Ae Jung, l’héroïne. Et je dois dire que Gong Hyo Jin m’a immédiatement charmée ! Il y a une certaine douceur qui se dégage de son interprétation qui fait qu’on s’attache immédiatement à elle. Elle a un véritable charme très apaisant et à la fois elle gère très bien le côté comique de son personnage.  Je l’avais déjà vue jouer et notamment je l’avais beaucoup aimée dans Thank You , bref c’est une actrice à suivre. Par ailleurs cela me fait plaisir de retrouver Im Ji Kyu dans ce drama ! Il jouait le secrétaire de PSH dans Queen of Reversals  et le voilà manager de Cha Seung Won, toujours aussi adorable. Ce que j’apprécie beaucoup dans ce drama c’est qu’on ne tourne pas autour du pot. Les personnages comprennent finalement assez rapidement ce qu’ils ressentent et on a droit a une déclaration assez tôt dans le drama –aussi bizarre et peu romantique soit-elle-.  Je prie pour que le drama ne se casse pas la gueule et en attendant son potentiel insomnie est de 10/10.

 

BLLe dessin est mal fait mais cliquez pour apprécier l'étendue des dégats

 

 

Enfin dernier drama en cours –pour le moment- : Lie to me (ep 6/16) . Gourou dans une comédie romantique = j’accoure. Pour être honnête en fait : Gourou dans n’importe quoi –sauf un mélodrame- = j’accoure, je vole, je nage s’il le faut…bref…Gourou me ferait regarder pratiquement n’importe quoi. Et jusqu’à présent écoutez, à part 90 days to love dont je n’ai même jamais pu terminé le premier épisode, j’ai en gros aimé tout ce qu’il a fait.  C’est donc avec enthousiasme que je me suis lancée dans ce drama et pour tout vous dire j’aime bien mais il y a quand même quelques petits trucs qui me perturbent. Je n’ai rien à redire niveau acteurs, ils sont tous très bons et ont une alchimie qui fonctionne. Gourou a la classe, comme d’hab, Yoon Eun Hye livre une performance fraîche et pleine de charme et je suis complètement fan de Sung Joon dans le rôle du petit frère. Je trouve très agréable le fait que personne ne déteste personne et qu’il n’y ait pas de coup de p*te entre les membres du quatuor principal….En fait au niveau des personnages et des acteurs je n’ai juste rien à redire. C’est la romance qui me perturbe. Autant j’adore la relation entre les deux frères et suis ultra fan de la complicité entre l’héroïne et le petit frère du héros –d’ailleurs il y a deux épisodes je ne savais avec qui je voulais qu’elle finisse…mais maintenant je veux la caser avec Gourou parce que de toute façon avec le petit frère c’est leur amitié qui fonctionne- , autant la romance me laisse perplexe. Pas qu’ils ne fonctionnent pas ensemble, non, au contraire ils ont même de très belles scènes ensemble ! Mais l’écriture est faible. Déjà je reste perplexe sur l’idée du contrat de mariage. Je comprends à la limite ce qu’il apporte à l’héroïne mais je ne vois pas la nécessité de Gourou de s’y plier. Bref le prétexte du contrat de mariage parait complètement bidon et cela me gène. Et en général de toute façon les retournements sont prévisibles et il n’y a rien d’original. Autant j’adore les acteurs et les personnages en eux-mêmes autant le scénario laisse franchement à désirer. Et puis j’espère qu’ils vont supprimer quelques personnages secondaires parce qu’il y en a décidément trop et pour certains ils ne servent à rien. Parmi eux je garderais simplement So-Ran (oui je sais c’est une garce et tout le monde la déteste mais après avoir vu les deux derniers épisodes j’entrevois pour elle une possibilité de rédemption), son mari puisqu’il le faut (parce qu’autrement ce type m’insupporte) et Park Hoon, le secrétaire. Je ne sais pas pourquoi je craque autant sur les secrétaires en ce moment mais en voilà encore un absolument adorable ! Il faut le voir faire la moue pour convaincre Gourou d’aller voir un mélo avec lui au cinéma ! Bref pour ce drama le potentiel insomnie est de 6/10.

 

 

 

 

 

~ III. Insomnies à venir ~

 

 

Je passe rapidement sur cette partie-là, il y a juste trop à dire. J’ai toujours GIANT, Jejungwon et Ryomaden de côté mais à ces deux-là s’ajoutent Can you hear my heart, conseillé par Gégé. Sans oublier Romance Town que Laureline semble adorer, Harvest Villa qui me tente depuis l’article de Lynda et que je viens enfin de récupérer. Ainsi qu’une bonne douzaine de dramas Japonais que j’ai en retard. Bon en clair I am in zi caca. Ah pis je voulais jeter un œil à Six Feet Under aussi parce que finalement c’est une série que je n’ai jamais tentée et dont tout le monde semble dire du bien. Adieu mes heures de sommeil, adieu !

 

 

 

~IV. Et pour le reste~

 

J’ai vu pas mal de films ces derniers temps….Parmi eux du bon et du moins bon, surtout du moins bon je dois dire. 

Films.jpgDe haut en bas: Dirty Harry/ Leathal Weapon / Lost in Space

 

Déjà dans la catégorie « films qui manquaient à ma culture générale » je me suis posée devant Dirty Harry….parce que bon Clint Eastwood oblige quand même ! Sauf que j’ai eu du mal, beaucoup de mal. Je ne nie pas le charisme de Clint d’Eastwood et je ne nie pas non plus la bonne réalisation du film –les plans de la ville sont particulièrement beau et le côté « sans fioritures » donne un charme au film…oh et puis j’ai adoré le côté très 70s dans la musique, les costumes, les coupes de cheveux-…mais mon Dieu qui a écrit ce scénario ? Ce film est un tel classique, je ne m’attendais pas à pester toutes les trente secondes contre la bêtise des personnages ! Entre le criminel qui va se faire soigner dans l’hosto en face de chez lui, histoire d’être bien certain d’être repéré, le chef qui envoie le même inspecteur à chaque fois en lui répétant « surtout tu suis les ordres et ne fais rien de chelou » alors qu’il SAIT que la grande spécialité d’Harry c’est de faire du zèle légèrement violent, les flics qui laissent échapper leur suspect toujours de la façon la plus ridicule possible…mon Dieu mais la bêtise serait-elle contagieuse dans ce film ?  Bref… le film est bien fait mais la trame de base est assez ridicule et le méchant de service joue tellement mal qu’il est assez difficile de le prendre au sérieux. Pourtant il est méchant à mort, il ne prend que des femmes et des enfants en otages. Surtout des enfants. Pour les violer tel le vil pédophile qu’il est. Bref il est ME !CHANT ! et surtout très mal interprété. Bon bref… je n’ai pas détesté le film, je suis contente de l’avoir vu, en fait je me suis même bien amusée…. Mais je ne le reverrai pas. C’est peut-être un classique et je ne nie pas son apport au genre mais je ne suis pas convaincue par le scénario.

 

 

I know what you’re thinking. “Has she ran out of subjects or does she have some more?”. Well to tell you the truth, in all this excitement I kind of lost track of my own plan. But being as this is a plan drawn by me, the most talkative girl in the universe whose words can blow your brain clean off, you’ve got to ask yourself one question: “Do I feel lucky?”…Well do ya, punk?*

 

 

Eh bah nan! Pas de pot :p

 

Toujours dans la catégorie des trucs que j’aurais du voir il y a longtemps, je me suis enfin décidée à regarder L’Arme Fatale (Lethal Weapon).  De Mel Gibson finalement je ne connais que ses films à partir de Braveheart et encore, je n’en ai pas vus tant que cela. Il faut dire que je ne ressens pas une sympathie très développée à son égard. Pas que je le déteste mais disons que je suis toujours un peu passée à côté de cet acteur. Mais tout de même dans tous les films de lui que j’ai zappés il y en a deux que je voulais absolument voir : L’arme fatale et Mad Max –bon puis leurs suites en fait-. J’ai donc commencé avec ce film et écoutez, j’ai vraiment bien aimé. OK l’histoire n’est pas franchement recherchée, cela reste assez basique et on ne peut pas dire qu’il y ait de réel suspens, mais de toute façon ce n’est pas le scénario l’essentiel. Non il y a deux choses qui font que j’ai beaucoup aimé ce film : Mel Gibson et Danny Glover.  Bon pis les scènes d’actions étaient quand même très sympa aussi même si pas forcément aussi impressionnantes que dans d’autres films plus spectaculaires. Non ce qui fonctionne le mieux quand même c’est le duo d’acteurs et l’association de leurs personnages. D’un côté Mel Gibson dans le rôle d’un flic suicidaire en pleine crise et toujours à la limite de la folie, de l’autre Danny Glover en flic père de famille espérant bien arriver à la retraite en un seul morceau. Les deux personnages se découvrent et leurs personnalités différentes font qu’évidemment, ça clashe. Alors, c’est vrai, le principe du duo de flics mal assorti n’est pas trop original non plus mais n’empêche que ça fonctionne et que l’alchimie entre les deux acteurs est évidente. Du coup on ne décroche jamais du film. J’ai beaucoup ri et j’ai en gros pris mon pied … et j’admet que pour la première fois depuis la première fois que j’ai vu Braveheart –oui parce que bizarrement la seconde fois j’avais changé d’avis-, j’ai craqué pour Mel Gibson. Qui sait, j’irai peut-être voir Le complexe du castor ? Bon mais si j’y vais ce sera pour le titre que je trouve étrangement comique. De toute façon à la base un castor c’est drôle. Pas tout à fait autant qu’un phoque mais plus qu’une loutre.

 

Et maintenant pour sombrer dans le vraiment négatif… Lost in Space ! Bon pour le coup je ne peux m’en prendre qu’à moi-même : je savais pertinemment que ce film était nul puisque je l’avais en fait déjà vu. Donc non seulement je regarde des navets mais en plus je les revois, voui voui. Mais c’est que dans Lost In Space il y a Joey quand même ! Joey c’est-à-dire Matt Le Blanc mais pour moi il restera toujours Joey –cf Friends- . Déjà parce que la série m’a marquée mais également quand même parce qu’il joue toujours de la même façon et qu’en l’occurrence il a en plus un rôle qui se rapproche pas mal de Joey par son coté séducteur lourd. Je vous jure j’ai vraiment cru qu’il allait nous sortir le fameux « How’ you doing ? » …  Enfin bref je porte une certaine affection à ce type et j’ai donc décidé de laisser au film une seconde chance mais finalement c’était aussi mauvais que dans mes souvenirs et un peu moins drôle. En fait dans ce film il y a surtout deux choses de comiques à savoir Joey et le singe rose tout choupi-kawai-trognon-mal fait qu’ils découvrent dans le vaisseau abandonné. A part cela c’est quand même très plat et surtout bien niaiseux.  Le scénario est prévisible à mourir et les bons sentiments abondent de toute part –mention spéciale au superbe moment où le petit garçon fait appel au cœur de son ami robot…pas que l’idée qu’un robot puisse avoir un cœur me semble automatiquement mièvre, non, mais là c’était juste terriblement mal écrit- Si les films avaient un QI celui-là flirterait avec le QI négatif. Bref même pour se marrer un coup ce n’est pas un film que je recommanderais.

 

Bon je pourrais encore blablater sur la grosse déception qu’a été La neuvième porte ou sur le monument d’absurdité qu’est le Treizième Guerrier - sérieux Banderas ? une vieille jette trois pauvres os par terre et te dit « pars à l’autre bout du monde te battre dans un pays dont tu ne connais rien pour des gens qui te traitent comme un chien et que tu viens de rencontrer …. » et tu y vas sans poser de question ? Ce film devrait s’intituler « Le treizième neurone ne marchait pas plus que les douze autres » plutôt.- Je pourrais aussi discuter de ma déception en revoyant Le pacte des loups dont j’avais pourtant un bon souvenir…. Mais mine de rien je cause depuis neuf pages ! … donc je vais m’arrêter là, cela vaut mieux.

 

 

Notez quand même que ce ne sera pas toujours aussi long hein ! Là la partie sur les dramas est particulièrement longue parce que j’en parle plus « en général » mais par exemple si je fais ce genre d’article la semaine prochaine pour Manny je ne discuterai que des « nouveautés », pas besoin de récapituler. Enfin en attendant, je vous souhaite à toutes une excellente journée !

 

 

JA ! <3

 

Lietome

 

*La vraie citation, tirée de Dirty Harry est :

 

« I know what you're thinking. "Did he fire six shots or only five?" Well, to tell you the truth, in all this excitement I kind of lost track myself. But being as this is a .44 Magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you've got to ask yourself one question: Do I feel lucky? Well, do ya, punk? »

 

Qui se traduirait par :

 

« Je sais ce que tu te demandes : « A-t-il tiré six fois ou juste cinq ? ». Eh bien pour tout te dire, avec toute cette excitation, même moi j’ai perdu le compte. Mais comme c’est un 44. Magnum, le flingue le plus puissant du monde, et qu’il pourrait  t’exploser sérieusement la tête, il faut que tu te poses cette question : « Est-ce mon jour de chance ? »… alors conn*rd ? »

 

En gros… et ce que j’ai écris reviens à :

 

« Je sais ce que vous vous demandez : « A-t-elle épuisé tous ses sujets ou lui en reste t-il ? ». Eh bien pour tout vous dire, avec toute cette excitation, j’ai perdu le fil de mon propre plan. Mais comme c’est un plan créé par moi qui suis la fille la plus bavarde de l’univers capable de vous exploser sérieusement la cervelle avec mes mots, il faut vous poser cette question : « Est-ce mon jour de chance ? » … alors, conn*rds ? »

 

Entendons-nous bien, je ne vous insulte pas, … mais le « do ya » sans le « punk » ça le faisait pas. Et aussi j’aurais pu traduire direct mais pareil, ça sonnait pas pareil…bref … voilà voilà. Parce que Dirty Harry a quand même des répliques qui tuent.

Rédigé par Milady

Publié dans #Cernes sur petit et grand écrans

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :