[Cernes sur petit écran pt. 2/2] MarryHim / TokyoBandwagon / AndoLLoyd / HakubaNoOujiSama / HardNut / DokushinNoKizoku / PoH

Publié le 25 Novembre 2013

 

 

cernes

 

Allez les gens, reprenons cette partie de cernes ! Et avec, comme promis : Ando Lloyd, Tokyo Bandwagon, Marry Him If You Dare + 4 autres dramas. Mais on viendra au « +4 » à la fin et plutôt commencer par Marry Him If You Dare.

 

Marry-Him-If-You-Dare-06MARRY HIM IF YOU DARE, épisodes 11 et 12 : Oui, je suis désolée, les Week after Week cela ne va juste pas être possible. Je sais que javais dit que je continuerais et je le souhaitais vraiment mais j'avais fait l'annonce avant de voir les épisodes et maintenant que c'est fait et que j'ai du me forcer à aller jusqu'au bout de ces deux heures, je jette l'éponge. Je vais continuer de regarder le drama pour savoir où va aller Yoo Kyung mais pas question que je parle de cette série sur quatre pages toutes les semaines, elle ne les mérite pas. Ce drama est devenu beaucoup trop fade, même si je voulais en discuter, je ne saurais pas quoi dire. Ce n'est pas qu'il ne se passe rien, c'est juste que ce qu'il se passe ne m'intéresse plus.

 

Par exemple : la révélation de MiRae. L'identité de la personne qui a été « tuée » par Kim Shin. Cette histoire est triste et j'aimerais compatir. Intellectuellement je compatis -si cela veut dire quelque chose- mais émotionnellement la révélation a mis tellement de temps à venir que finalement, l'impact a été minimisé pour moi. Et notre question ne laisse pas qu'à une autre question donc je ne suis pas vraiment satisfaite. En fait émotionnellement le seul à m'avoir réellement touchée dans ces épisodes est Oppa parce que j'aime beaucoup Oppa, que Oh Jung Se est un excellent acteur et que je trouve sa relation avec Mi Rae vraiment jolie. Même Se Joo m'a perdue pour tout vous dire ! Sauf quand il est avec Yoo Kyung parce que elle je l'aime toujours... mais Se Joo a commencé à m'ennuyer dans ces deux épisodes à s'accrocher désespérément à Mi Rae. Il est tellement clair pour moi que leur couple ne fonctionnera pas -Kim Shin ou pas Kim Shin- que j'aimerais vraiment qu'il se réveille. Surtout qu'à côté il y a Yoo Kyung que j'aime toujours beaucoup... et je suis certaine que Se Joo finira par tomber amoureux de Yoo Kyung mais si cela arrive trop tard dans le drama, j'ai peur que cela semble accéléré et juste « histoire de dire » donc j'ai un peu peur.

 

Par ailleurs ces épisodes ont vu l'apparaition de deux gros clichés de Kdramas : [spoiler] le cancer -Oppaaaa T.T- [/spoiler] et cette foutue noble idiotie que je trouve ici encore plus agaçante parce que ce n'est pas juste que Kim Shin est un noble idiot au détriment de Mi Rae, il est un noble idiot avec l'appui de Fu Mi Rae. Donc en gros Mi Rae se plante des couteaux dans le dos toute seule, ce qui m'agace profondément. Bref voilà, je ne suis pas ravie.

 

800px-Ando-Lloyd

 

ANDO LLOYD, épisode 6 : Au fait, vous avez du vous en rendre compte, généralement mes paragraphes sur les Jdramas sont moins longs. Ne vous en étonnez pas trop, la raison est tout simplement que les Kdramas sortent à raison de deux épisodes par semaine au lieu d'un -donc cela fait plus de matière-. Et aussi que la plupart des Jdramas que je regarde ont un schéma qui se répète. Mais pas tous : pas Ando Lloyd. Cela dit à son sujet je ne peux pas en dire trop à moins de vraiment tout spoiler, ce qui serait dommage. Mais parlons de l'épisode 6, Et cette semaine j'ai surtout retenu deux choses :

 

- Le moment « fuck yeah » à la fin. [spoiler] Lorsque Lloyd dit qu'il n'a plus besoin d'ordre et que désormais il protègera Asahi de sa propre volonté. Go go go Lloyd ! Je savais bien que cela arriverait forcément mais tout de même, ça a été un grand grand moment de satisfaction. [/spoiler] D'autant que Kimu avit vraiment la classe à ce moment-là et du coup j'ai vraiment vraiment hâte de voir ce que va donner sa relation avec Asahi à l'avenir ainsi que sa relation avec ses « congénères ».

 

 

- Le coup de la mère et son stratagème pour les photos de mariage. OK, QUI fait ce genre de choses, qui ? Qui est assez stupide pour inventer ce genre de connerie ? Lorsque la mère annonce sa nouvelle au téléphone je l'ai trouvée abrupte et j'ai trouvé la scène vraiment mal écrite mais lorsque la vérité a été révélée, j'étais à deux doigts d'envoyer mon poing dans l'écran. Quel handicapée du bon sens va faire ce genre de choses ???! Bref cela m'a agacée et laissée perplexe.

 

Au delà de cela, sinon, tout va toujours bien. Le drama n'est pas aussi profond qu'il pourrait l'être -car je pense que le thème aurait pu donner lieu à quelques réflexions sympa- mais il reste fun et malgré quelques petits soucis de cohérence, je continue à y prendre beaucoup de plaisir, c'est l'essentiel.

 

1


TOKYO BANDWAGON, épisodes 3 & 4 : Le drama est toujours agréable. Ces deux derniers épisodes ont été plus centrés sur la famille d'Ao, ce que je trouve plutôt cool parce que du coup on apprend à mieux connaître nos personnages et je trouve toujours Ao très engageant et la Choupette choupette mais c'est vrai que le drama ne me remue pas au plus profond de mon âme. Les personnages sont attachants et j'aime passer 45 minutes en leur compagnie à chaque épisode -surtout que la narratrice intervient tellement peu que j'arrive presque à oublier qu'elle existe... même si du coup je me demande vraiment pourquoi elle existe- mais cela ne va pas plus loin. Notez bien : cela me va. Je n'ai pas besoin que chaque drama révolutionne ma vision du monde/de la télé, un divertissement reposant me va aussi. Et j'ai aimé les histoires de ces deux épisodes -même si celle du 4 est allée un petit peu vite à mon goût- donc... voilà.

 

 

OK et maintenant on va parler des autres dramas !

 

En fait ces autres dramas dont je vais vous parler sont ceux que j'ai commencés et soit (1) abandonnés trop tôt pour en faire un Premières Impressions, (2) continués mais ils sont trop avancés dans leur diffusion pour cet article Premières Impressions. Du moins dans ma conception des choses. Donc allons-y.

 

Capture.PNG

 

Hakuba no Ouji-sama Junai Tekireiki

Abandonné à l'épisode 1.

 

Ce drama, clairement, n'est pas ce que j'ai vu de pire dans ma vie ou même cette année mais j'ai trouvé l'épisode 1 terriblement plat et honnêtement j'ai beaucoup mieux à voir que cela. Les raisons pour lesquelles j'ai abandonné ce drama sont au nombre de trois essentiellement :

 

(1) Le drama est plat. Sérieusement plat. Je ne me suis pas amusée, je ne me suis pas sentie impliquée, je regardais juste bouger les images en me disant « meh ». Les seuls moments où je me réveillais un petit peu étaient ceux où l'héroïne m'agaçait plus que d'autres. Il est possible que le drama prenne plus de couleurs par la suite, je ne sais pas, mais j'ai un emploi du temps dramatesque trop chargé pour m'embarasser de cette série.

 

(2) Les acteurs ne me plaisent pas. Cela ne touchera peut-être que moi mais, simplement, aucune prestation n'a retenu mon attention. Personne n'est mauvais mais étant donné que le drama m'a semblé assez fade, j'espérais qu'une prestation tirerait tout vers le haut mais en fait non. Encore une fois il est possible que les acteurs prennent leurs marques par la suite mais emploi du temps, bla bla bla.

 

(3) Et c'est la raison principale : le personnage principal m'est tout à fait antipathique. Déjà oui, elle est toute seule et c'est bien triste pour elle mais vu la façon dont elle se comporte avec les gens, cela ne m'étonne pas trop. Après, bien entendu, j'aurais quand même pu m'attacher à elle. Par exemple dans Fantasy Couple, Anna était seule parce que vraiment désagréable mais elle assumait tellement sa personnalité qu'elle en devenait finalement fun. Dans Kimi Wa Petto, Sumire était solitaire mais il y avait une certaine dignité à sa solitude et à la façon dont elle faisait son travail. Je ne trouve rien d'attachant dans Hara, rien qui me donne envie de m'intéresser à elle et ses jérémiades ont tendance à me taper sur les nerfs. Par ailleurs l'histoire d'amour qui la fait souffrir me perturbe. Je sens que je suis censée compatir mais... elle sortait avec un homme marié et elle savait qu'il était marié quand elle a commencé à le voir ! Elle pensait qu'il allait se passer quoi ? Déjà bon, se faire le mari d'une autre, ce n'est pas exactement louable. Mais cela ne veut pas dire que sa peine n'est pas réelle. Par contre l'entendre se poser en victime et pleurnicher m'agace parce qu'elle savait dans quoi elle mettait les pieds et qu'elle était loin d'être en son droit. Bref, je ne l'aime pas.

 

Et un personnage antipathique dans un drama plat, c'est trop pour moi, je laisse tomber. Si on vient me harceler en me disant « ce drama c'est un chef d'oeuvre, cela devient génial je t'assure », peut-être que je lui redonnerais une chance mais là ce n'est vraiment pas une de mes priorités.

 

 

Capture.PNG

 

HARD NUT

Arrivée à l'épisode 3 et je continue

 

Je crois bien que c'est en voyant un tweet de Rangadev que j'ai décoouvert que ce drama existait. Et en voyant que Kengo Kora avait le rôle principal, bien sûr, je me suis précipitée. Honnêtement le synopsis ne me parlait pas plus que cela, ça avait un feeling « Numbers » qui ne m'enchantait pas des masses -pas que j'aie quoi que ce soit contre Numbers, j'ai même pas mal regardé la série à une époque, mais la formule a été trop utilisée depuis et, à la base, le genre policier n'est pas mon genre de prédilection- mais j'aime beaucoup Kengo Kora et Ranga avait l'air enthousiaste alors je me suis lancée. Et j'ai vraiment beaucoup aimé les deux premiers épisodes, je les ai avalés d'un coup. Le troisième était un tout petit peu moins enthousiasmant car l'enquête en soi était moins prenante mais, malgré tout, je crois que je suis partie pour vraiment regarder ce drama et probablement l'apprécier.

 

Ce qui me plait surtout sont les deux personnages principaux. Déjà l'héroïne me parle énormément. Elle est intelligente et un peu dans son monde mais elle n'est pas coupée des autres et son étrangeté ne la rend pas trop distante, il est facile de s'y attacher. Elle est vive, elle est enthousiaste, on sent qu'elle aime ce qu'elle fait. Et je trouve aussi cela assez adorable qu'elle ait tout de suite eu le béguin pour notre héros. En fait à certains niveaux, elle me rappelle un petit peu Nodame de Nodame Cantabile. Les deux personnages sont bien entendu différents, mais je retrouve chez Nanba l'énergie enthousiaste de Nodame et son côté décalé, même si elles ne sont pas décalées de la même façon. Hashimoto Ai n'est pas sans faille mais elle est une actrice que je trouve attachante et elle s'est attiré sans mal toute ma sympathie. C'est un personnage que je prends beaucoup de plaisir à suivre et j'espère vraiment que son béguin pour Handa aboutira sur quelque chose parce que je la trouve toute adorable.

 

Et bien entendu j'aime beaucoup Handa aussi. Déjà Kengo Kora est très bon, ce qui n'a rien d'une surprise. Ce n'est pas son rôle le plus difficile à ce jour et il ne livre donc pas sa performance la plus marquante mais il a un charme et un charisme certains. Et puis j'aime bien son personnage parce qu'il est intelligent, fait bien son travail mais est également gentil et respectueux avec les gens, notamment l'héroïne. Au début il ne la calcule pas trop mais finalement dès qu'elle a besoin de lui, il accourre, il répond quand elle lui pose une question et l'écoute quand elle a quelque chose à dire, même lorsqu'il aimerait bien qu'elle ne soit pas forcément dans ses pattes. Ensemble Handa et Nanba forment un duo qui me parle.

 

Après pour ce qui est des enquêtes, la première qui s'étendait sur deux épisodes était plus intéressante que la seconde, probablement parce que son rôle était d'accrocher le spectateur. La seconde valait plus pour les interactions entre les personnages principaux on va dire. Au final tout de même, le drama est divertissant et je le trouve agréable à regarder question réalisation aussi. Les personnages me plaisent et je compte donc continuer à regarder.

 


Capture-copie-1.PNG

 

DOKUSHIN KIZOKU

abandonné à l'épisode 2

 

J'avais l'intention de donner une chance à ce drama et d'en regarder au moins l'épisode 3 mais au final je n'ai pas eu beaucoup de temps et si un drama devait passer à la trappe, ce serait celui-là. Car plusieurs choses m'ont agacée dedans. Déjà à la base je voulais le voir parce que dedans il y a Kusanagi Tsuyoshi que je trouve excellent acteur, parce que l'affiche me parlait et parce que le thème me plaisait aussi. Le souci cela dit avec ce genre de thème est que ces histoires de « célibataires qui apprécient leur célibat » ne sont généralement que des prétextes pour enfoncer le clou que « tu ne seras jamais réellement heureux tant que tu n'auras pas trouver l'amour ». Je déteste lorsque les dramas font cela. C'est le même problème que j'ai avec les personnages féminins libertins qui, souvent, dans les dramas ne sont là que pour que le drama puisse dire à la fin « non mais tant qu'elle n'était pas casée, son bonheur n'était qu'illusion en fait ». Bref. Dokushin Kizoku n'en est pas encore là à l'épisode 2 et peut-être qu'il n'ira jamais dans cette direction, qui sait ? Et il y a véritablement des choses que j'ai appréciées, comme, par exemple, le moment où notre héro¨ine fuit parce qu'elle découvre que son petit ami lui propose un mariage dans lequel elle ne serait finalement qu'une femme de ménage un peu glorifiée. Ca sonnait réel en gros, l'inquiétude de l'héroïne était justifiée. Par ailleurs, j'ai trouvé que les trois acteurs principaux étaient tous les trois très bons et que la réalisation était franchement agréable avec notamment un opening très réussi avec un thème « Hollywood » qui me plait.

 

Mais tout ceci n'était pas assez. Déjà parce que si le casting principal est bon, le casting secondaire est, quant à lui, atroce. Enfin certains passent mais la plupart sont atroces, je pense notamment à la mère de nos deux héros qui était incroyablement mauvaise lors de toutes ses scènes. Je n'ai pas avalé sa performance une seule seconde et 'jétais mi-ennuyée mi-grimaçante intérieurement. Ensuite, je n'ai pas aimé la façon dont les étrangers étaient traités dans ce drama. Cela pourra sembler n'être qu'un détail mais dans ces deux épisodes on a deux personnages d'ethnicités différentes : un noir et une caucasienne. Le noir est livreur et apparemment pas très futé, la caucasienne est vulgaire et sert de conquête d'une nuit à l'un des personnages masculins -mais ce n'est pas cela qui la rend vulgaire bien entendu-. Et le truc c'est que dans les Jdramas où les étrangers -enfin peut-être qu'ils sont japonais mais vous voyez ce que je veux dire- ne font pas foison, forcément, on les remarque et la nature de leurs rôles ne leur est pas favorable. J'ai trouvé cela dommage. J'ai aussi trouvé assez dommage le sexisme de l'ensemble. Alors bien entendu si je cessaias de regarder tous les dramas sexistes de Dramaland, je ne regarderais plus grand-chose mais là, il venait s'ajouter au reste. Bien sûr notre héroïne est en position sociale inférieure déjà. Et ne pourra grimper socialement que grâce à l'aide de ses nouveaux amis mâles. Et lorsque l'un d'entre eux l'exploite et la roule dans la farine, elle fait quoi ? Elle le remercie ! Bon elle proteste bien deux secondes hein, mais après elle se dit « aw mais il m'a volé mon travail parce qu'il en reconnaissait la valeur ». Non, non, non ! Et en fait même sans cette histoire de sexes, cela m'aurait agacée comme attitude. Bref il y a quelque chose dans la mentalité de ce drama qui pue je trouve.

 

Mais ce qui vraiment a fait déborder le vase c'est la prétention du drama. On sent que Dokushin Kizoku veut nous en mettre plein la vue, qu'il veut être sophistiqué et classe, donner l'impression d'un produit de luxe. Mais malheureusement le contenu ne suit pas. Le drama ne raconte absolument bien de révolutionnaire, la manière de le dire n'est pas si nouvelle et les émotions ne sont pas bien présentes si bien que le drama met juste une jolie forme sur du vide si bien que je me suis ennuyée en ayant l'impression d'être prise de haut. Donc ce drama, pas pour moi.

 

 

Capture.PNG

 

PURSUIT OF HAPPINESS

Arrivée à l'épisode 6 et je continue

 

J'ai commencé ce drama pour suivre les conseils de Kaa -il semble que je fasse beaucoup cela ces derniers temps de toute façon- et écoutez, il me plait bien ce Tw-drama ! Je ne connaissais aucun des membres du casting -me semble t-il- mais je les apprécie tous et pour le moment l'histoire me parle également. En fait j'ai un faible pour les histoire sde collocations forcées. Même si du coup le côté « forcé » n'a pas non plus duré trop-trop longtemps. Mais bref, j'aime bien ce genre d'histoires et, en plus de cela, le synopsis de base fait que les deux personnages deviennent véritablement amis avant de passer à autre chose et ça aussi c'est quelque chose que j'apprécie pas mal.

 

Maintenant, bien entendu, il y a des côtés frustrants à cette affaire. Essentiellement nous avons quatre personnages principaux : Lei Lei -l'héroîne-, Yi Kang -le héros-, Wei Ting -le 2nd lead masculin- et Hai Lun -la 2nd lead féminine-. Et ce qu'il y a de bien c'est que je les aime presque tous. Ce qu'il y a de triste c'est que je les aime PRESQUE tous. Par exemple j'ai une relation conflictuelle avec Lei Lei. Mon affection lui est généralement plutôt acquise car jee comprends assez bien ce qu'elle traverser et que je peux m'identifier à elle mais je la trouve souvent frustrante car elle prend beaucoup de mauvaises décisions qui nuisent aux autres et à elle-même. C'est une jeune femme qui a de l'assurance et de la jugeotte du coup, parfois, j'aimerais vraiment qu'elle réfléchisse mieux que cela. Néanmoins, en général, je l'aime bien. Et je trouve l'actrice superbe, ce qui ne gâche rien... oh et j'aime aussi son groupe d'amies -et à elles trois elles forment un trio...pourquoi encore un trio ? C'est quoi le deal entre les dramas et les trios?-. Du côté de Yi Kang... tout va bien. L'acteur est carrément agréable à regarder et le personnage est essentiellement parfait. Il est réfléchi, posé et gentil, fait la cuisine, est bon et sérieux à son travail, responsable et attentionné mais pas prêt à se faire marcher dessus. C'est dur de ne pas l'aimer. Je n'essaie pas de ne pas l'aimer. Yi Kang ♥

 

Par rapport aux personnages secondaires, autant j'apprécie Hai Lun, autant je ne supporte plus Wei Ting par contre. Hai Lun peut parfois donner l'impression d'être trop naïve, elle a un côté « princesse pure » qui peut agacer, d'auant que l'actrice n'est pas excellente, mais elle est quelqu'un de bien et de décent. Wei Ting, que j'aimais beaucoup au début, est un être profondément égoïste et lâche en fait. Cela ne le pousse pas à commettre les pires ignominies mais il blesse les gens autour de lui en cherchant à se protéger à tous prix et ça le rend incroyablement frustrant et je ressens beaucoup de mépris à son égard.

 

Malgré les personnages frustrants, pour le moment j'aime beaucoup ce drama. La relation entre Lei Lei et Yi Kang avance à un rythme qui me convient et, si je ne trouve pas que le couple ait une alchimie qui crève l'écran, je les trouve tous deux sympathiques -surtout Yi Kang- et espère les voir réellement se trouver au fil du drama. Ce drama parle à mon côté romantique, tout simplement. Je n'ai pas grand-chose à en dire de plus mais j'aime bien~

 

 

Et sur ce les gens, c'est tout ce que j'avais à raconter ! -mais c'était déjà pas mal je trouve-. Et je m'en vais donc vous laisser mais pas avant d'avoir partagé mon graph du fangirlisme avec vous, bien entendu ! (avec comme la dernière fois les positions de la semaine dernière en gris ^^)

 

GRAPH2.png

Rédigé par Milady

Publié dans #Cernes sur petit et grand écrans

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :