[D'un amour plus bleu que le ciel autour] Soratobu Kouhoushitsu 空飛ぶ広報室

Publié le 13 Septembre 2013

Soratobu Kouhoushitsu ep10 (848x480 x264).mp4 002058156

 

Diffusé en 2013

11 épisodes

 

Avec :

Aragaki Yui >>> Inaba Rika

Ayano Gou >>> Sorai Daisuke

Shibata Kyohei >>> Shoji Sagizaka

Mizuno Miki >>> Noriko Yunoki

Takahashi Tsutomu >>> Maki Hiromi

Kaname Jun >>> Kazunori Katayama

Muro tsuyoshi >>> Tetsuhiro Higa

 

Dontesque ?

Rika était une reporter prometteuse mais, suite à une faute professionnelle, elle se retrouve rétrogradée et doit couvrir des histoires qui ne l'intéressent pas. Notamment elle est affectée à faire un reportage sur les Forces de Défense Aériennes Japonaises. Elle est donc mise en contact avec leur bureau chargé de la communication et, plus particulièrement, avec Sorai, un jeune homme qui rêvait de devenir pilote mais a vu son rêve s'effondrer suite à un accident.

 

oOo

Cela faisait un long moment que Soratobu Kouhoushitsu dormait sur mon pc lorsque je me suis enfin décidée à le lancer. A la base la raison pour laquelle je l'avais récupéré était que j'avais vu Ayano Gou au casting … je ne savais absolument pas quel était le thème, j'avais juste vu « ayano gou » et cela m'avait suffi. Puis en découvrant le thème -pas le synopsis, vraiment juste le thème « aviation » et, surtout, l'affiche super kitsh, ma motivation était retombée. Les avions cela ne me passionne juste pas -à moins vraiment que KimuTaku soit aux commandes-. Mon père m'a emmenée une ou deux fois voir un spectacle aérien et cela ne m'a jamais intéressée, je trouvais cela juste bruyant et je chopais mal à la nuque à trop me tordre le cou pour regarder le ciel. Je n'étais donc pas convaincue mais je me suis dit « Ayano Gou » et un soir où j'étais désoeuvrée, j'ai lancé l'épisode 1. Il devait être à peu près minuit et mon raisonemment était « bon je regarde un épisode, deux si par chance le drama ne m'ennuie pas et comme cela je suis au lit quand même relativement tôt ». Vers quatre heures du matin, je finissais l'épisode 5. Et j'ai regardé le drama en deux soirées -en commençant à chaque fois vers minuit donc je vous dis pas les nuits drôlement raccourcies que cela a donné-. J'ai vraiment accroché dès l'épisode 1. Et ce n'est pas un de ces dramas où je me suis retrouvée happée sans savoir pourquoi, non, je savais exactement pourquoi je voulais continuer et je peux même pointer exactement du doigt le moment où je me suis dit « ok je vais regarder ce drama, je vais le regarder d'un trait et ce soir je ne suis pas couchée ». Il s'agit de la fin de l'épisode 1, le lancement véritable de la romance entre Sorai -le personnage d'Ayano Gou- et Inapyon -le personnage d'Aragaki Yui-. La scène était tellement jolie, autant au niveau du contenu que de la mise en scène, que j'ai craqué.

 

C'est vraiment la romance qui m'a accrochée à la base et elle est la raison principale pour laquelle j'ai dévoré ce drama aussi vite. Pourtant, au niveau du rythme, c'est loin d'être parfait. Sorai et Inapyon sont deux personnages qui ont du renoncer à leurs rêves et en souffrent, ce sont des personnages blessés. Inapyon ne peut réellement s'en prendre qu'à elle-même mais Sorai n'a juste pas eu de chance et a vu son rêve se briser d'un coup, bref les deux sont quand même bien abîmés...et je trouve qu'ils se reconstruisent un peu vite quand même. Et qu'ils commencent également à s'entendre très vite. C'était rafraichissant de voir deux personnages s'entendre aussi rapidement mais j'aurais aimé que la phase de « méfiance » dure juste un tout petit peu plus longtemps afin de vraiment les voir s'apprivoiser. Et je pense que cela aurait été facilement faisable parce qu'après cela, dans les trois derniers épisodes à peu près, la romance subitement ralentit et certaines raisons ne sont pas vraiment valables, on sent que la scénariste avait besoin de ralentir le rythme et a donc trouvé un prétexte bancal. Cela ne m'a pas trop dérangée cela dit. Disons que c'était un petit peu frustrant et que cela aurait probablement pu être facilement corrigé mais j'aimais tellement les personnages et leurs scènes ensemble que finalement, je ne me suis pas trop arrêtée sur les problèmes. Quelque chose dans cette romance me parlait réellement... je pense que c'est juste parce que j'adorais Inapyon et Sorai en fait. Inapyon, déjà, est un personnage « ordinairement classe ». Ce que j'entends par là c'est qu'elle a la classe mais pas comme une super-héroïne ou comme un personnage dans un contexte particulier. Elle est quelqu'un qu'on pourrait croiser dans la rue et elle a clairement ses défauts mais j'ai aimé son caractère intransigeant, sa volonté d'aller jusqu'au bout pour protéger ce en quoi elle croit, son refus de changer pour qui que ce soit mais la façon dont elle acceptait tout de même de se remettre en question, de voir ses propres défauts et de les corriger pour devenir quelqu'un de meilleur. Au début elle manque énormément de considération pour les autres mais avec le temps, au contact de Sorai, des collègues de Sorai et de ses propres collègues à elle, elle apprend à faire attention aux gens et elle devient meilleure à son travail et dans la vie également en général. J'ai beaucoup apprécié Aragaki Yui dans ce rôle. A la base Aragaki Yui était une actrice avec laquelle j'avais du mal quand elle était encore enfermée dans ses rôles niais mais plus je la vois dans d'autres rôles, plus elle me parle. J'étais donc ravie de la retrouver et elle s'en est vraiment bien sortie.

 

Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 000648347 Soratobu Kouhoushitsu ep04 (848x480 x264).mp4 002728025
Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 001821486 Soratobu Kouhoushitsu ep05 (848x480 x264).mp4 000154087

 

Je vous avoue néanmoins que c'est Ayano Gou qui m'a vraiment accrochée. C'est pour lui que je regardais le drama à la base et il ne m'a vraiment pas déçue. Bon le personnage avait une tendance à avoir la larme à l'oeil un peu tout le temps et cela aurait pu presque m'agacer mais j'aimais bien le contraste avec Inapyon qui maîtrisait nettement plus ses émotions. Et puis Sorai il était gentil et moi j'aime bien les personnages gentils. Il voulait bien faire, il voulait aider les autres, il était enthousiaste... et il m'a beaucoup fait rire je dois dire. Parce que voyez-vous Sorai a tendance à être très ambigu sans s'en rendre compte du coup souvent Inapyon se faisait avoir et c'était drôle de la voir ne pas savoir à quoi s'en tenir, la pauvre. J'ai aimé la passion de Sorai pour ce qu'il fait, j'ai aimé le fait qu'il soit capable de tirer le meilleur de sa situation, j'ai aimé son affection pour les autres et sa franchise générale. Il lui arrive de mentir, bien sûr, mais il y a quelque chose de très franc dans la façon dont il aborde le monde et je pense qu'en fait c'est parce qu'il est juste quelqu'un de très pur. « Trop pur » certains vous diront. Car c'est vrai qu'il y a une sorte de naïveté chez ce personnage qui paraît parfois trop entière pour être réelle. Mais j'ai aimé cela parce que cette naïveté se retrouvait confrontée à la réalité et, grâce à cela, le personnage évoluait sans pour autant perdre sa pureté. C'était ce que je trouvais vraiment attirant chez lui. Et Ayano Gou, sans surprise, était très bon. Il y a quelque chose chez cet acteur qui me plait de plus en plus.

 

Cela dit si la romance fonctionnait aussi bien c'est aussi parce que le drama lui avait créé un bon contexte. Sans parler -pour le moment- du contexte de l'aviation et du journalisme, Soratobu Kouhoushitsu était un drama sans antagonistes dans lequel j'ai pu apprécier tout le monde et cela a beaucoup fait pour mon appréciation générale du drama. Certains personnages me sont un petit peu passé au dessus de la tête mais je me suis beaucoup attachée à d'autres. Par exemple du côté professionnel de l'héroïne, j'ai bien apprécié son supérieur -interprété par Katsuhisa Namase-. Je trouvais qu'il était un bon supérieur et j'ai aimé son respect naissant pour Inapyon. J'ai aussi aimé les deux caméramen : pareil, j'ai aimé le fait que peu à peu ils commencent à respecter et apprécier Inapyon. Au fur et à mesure qu'elle change, ses relations avec les autres deviennent plus amicales et cela créait une bonne ambiance. Mais surtout j'ai adoré l'ami d'Inapyon, le petit bisho interprété par Kiriyama Ren -que contre toute attente j'ai reconnu de Tokyo Ghost Trip, ce que je trouve plutôt extraordnaire surtout pour moi-. Je pensais qu'il était le rival amoureux en devenir mais en vérité il n'est qu'un ami, souvent de bon conseil en plus. Et même si son histoire personnelle est abordée assez rapidement, elle m'a un peu touchée. Ce n'était pas un personnage principal, clairement, mais sa présence ajoutait quelque chose à l'ambiance du drama. Les plus petits éléments de ce drama me parlaient de toute façon. Mais surtout je me suis attachée aux collègues de Sorai. Yunoki, la jeune femme qui se comporte en homme pour se faire respecter, Maki son junior qui se rappelle de ce qu'elle était avant et désespère de retrouver celle qu'il avait connu, Higa toujours souriant et toujours prêt à rendre service, Kayatama -Kaname Jun que j'ai pris plaisir à retrouver ici- l'emporté vagument irresponsable qui se cherche une copine à tous prix … et, surtout : Sagizaka, le chef. Au début à le voir aussi excentrique je pensais qu'il allait m'agacer mais je l'ai trouvé très attachant, très drôle et son histoire était vraiment touchante. Il était encore un personnage qui voyait le meilleur chez les autres et voulait venir en aide aux gens, les aider à exploiter leur potentiel. Et grâce à lui, il régnait dans le bureau une très bonne ambiance, amicale et un peu décalée mais pas déjantée au point d'en devenir distrayante, le drama n'en faisait jamais trop.

 

Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 000226259 Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 000635801
Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 001125691 Soratobu Kouhoushitsu ep08 (848x480 x264).mp4 000279545

 

Pour ce qui est maintenant du contexte professionnel, Inapyon travaille pour une chaîne de télévision, elle créé des émissions... c'est un contexte que j'ai déjà vu porté à l'écran auparavant donc je n'ai pas eu trop de surprise de ce côté-là, d'autant que ce n'est pas là qu'on passait le plus de temps. En revanche tout ce qui touchait à l'armée de l'air Japonaise m'était complètement inconnue. Et déjà je ne devrais pas dire « armée de l'air » mais JASDF : « Japan Air Self-Defense Force » car ils insistent bien qu'il ne s'agit pas d'une armée d'attaque mais de forces entraînées pour se protéger si le besoin se présente. Et le service où travaille Sorai est celui de « promotion » qui gère l'image publique de la JASDF. C'était intéressant parce que je n'avais jamais vu ce contexte à l'écran. J'imagine que son image a été un peu embellie, comme c'est souvent le cas dans les fictions Japonaises qui aiment à glorifier les occupations. Et là en plus il s'agit d'une organisation nationale donc raison de plus... Les membres sont donc tous présentés sous leur meilleur jour. Même si le drama nous dit bien qu'ils sont tous humains et ne se sont pas forcément engagés à la base pour des raisons particulièrement nobles, les personnages dépeints, même les plus secondaires, sont tous prêts à se sacrifier et à faire leur travail jusqu'au bout. Et cela ne me dérange pas de voir ce genre de portrait mais cela m'a fait sourire parce qu'à un moment donné du drama, les personnages sont accusés de vouloir embellir l'image de leur service avec leur spot publicitaire et il y avait une véritable mise en abîme un peu ironique. De toute façon quand on y réfléchit Soratobu Kouhoushitsu est un drama sur des membres de la JASDF qui cherchent à promouvoir la JASDF via des dramas et des émissions. Du coup on les voyait, par exemple, chercher à caser leurs avions dans des dramas tandis que nous étions en train de regarder un drama où ces avions étaient partout. Je ne sais pas si c'est très clair quand je l'explique mais c'est vrai que quand j'y pense, cela me fait sourire.

 

En tous les cas, c'était un drama que j'ai pris énormément de plaisir à regarder. J'ai aimé tous les personnages, principalement Sorai et Inapyon, j'ai adoré le casting, j'ai trouvé la romance prenante, le contexte intéressant et la réalisation jolie. Je ne regrette donc absolument pas d'avoir dépassé mes appréhensions et d'avoir laissé une chance à ce drama.

   
Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 002084182 Soratobu Kouhoushitsu ep01 (848x480 x264).mp4 003297661

Soratobu-Kouhoushitsu-ep05--848x480-x264-.mp4_002202967.jpg

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :