[De l'envie de tuer] Karamasov no Kyoudai カラマーゾフの兄弟

Publié le 30 Mars 2013

Karamazov.jpg

 

Diffusé en 2013

11 épisodes

Adaptation du livre

« Les frères Karamasov » de Fyodor Dostoyevsky

 

Avec :

Ichihara Hayato >>> Kurosawa Isao

Saito Takumi >>> Kurosawa Mitsuru

Hayashi Kento >>> Kurosawa Ryo

Yoshida Kotaro >>> Kurosawa Bunzo

Ando Sakura >>> Kurosawa Shiori

Haga Yuria >>> Yoshioka Kurumi

Takanashi Rin >>> Endo Kanako

Matsushita Kouhei >>> Suematsu Susumu

Watanabe Kenkichi >>> Oguri Kouichi

Takito Kenichi >>> le policier

 

Dontesque ?

Mitsuru, un jeune homme à la dérive, Isao, un avocat à l'avenir prometteur et Ryo, un étudiant en médecine souhaitant s'orienter vers la psychologie, sont les trois fils de Kurosawa Bunzo, un riche homme d'affaires cruel et vulgaire détesté de tous. Lorsque celui-ci les réunit dans la maison de leur enfance, il est retrouvé mort quelques jours plus tard et les trois frères sont soupçonnés d'être coupables, ayant tous trois de fortes raisons de souhaiter la mort de leur géniteur.

 

oOo

On ne va pas se mentir, la raison pour laquelle je voulais voir ce drama n'était pas que je suis une grande adepte de littérature russe -je n'avais même pas lu le roman original- ou que j'avais, de toute façon, la moindre idée du thème du drama, non, je voulais juste voir le drama pour son casting. Dès que j'ai vu l'affiche, je me suis dit « ohmagadjeveux ». Saito Takumi, Ichihara Hayato et Hayashi Kento ? Dans mes bras Drama ! Saito Takumi n'est pas l'acteur le plus doué de la planète, clairement, mais il est ridiculement beau, Ichihara Hayato m'a toujours plu dans tous ses dramas -et il se défend carrément physiquement aussi- et je n'avais vu Hayashi Kento que dans un seul film mais il se trouve que ce film -Parade- est un de mes films japonais favoris et qu'il y était impeccable. Donc en gros : yay. Et quand le premier épisode a commencé, je me suis dit « Mila, tu as trouvé une perle ». 11 épisodes -et seulement 24 heures...- plus tard, il va falloirr que je nuance un petit peu cette excitation malheureusement. Mais malgré tout je suis absolument ravie d'avoir vu ce drama !

 

La première chose que j'ai vraiment aimé, c'est la réalisation. Ce drama est un paradis pour les screencaps, chaque plan est superbe. Les couleurs sont très contrastées et l'ambiance très sombre, bien souvent le réalisateur nous dit beaucoup de choses sur les personnages dans sa mise en scène et c'est vraiment agréable, cela ajoute énormément au drama. Parfois c'est même hypnotisant. Et les couleurs -ou leur abscense- sont vraiment utilisées pour nous dire quelque chose. Selon le moment du drama, selon la menace qui plâne sur les personnages, les tons ne sont pas les mêmes. Bref c'était vraiment bien fait. Et j'ai également adoré la bande-son ! Les instrumentaux, déjà, mais aussi toutes les chansons occidentales utilisées telles que Paint it black des Rolling Stones, Another brick in the wall de Pink Floyd ou encore Smells like Teen Spirit de Nirvana. Je les connaissais toutes donc peu de découvertes mais elles participaient vraiment à l'ambriance du drama. Et puis j'ai redécouvert Paint it blackquand même parce que cela faisait très longtemps que je n'avais écouté les Rolling Stones pour être honnête. Bref pour ce qui est de la réalisation, ce drama était, à mes yeux, une réussite. Et en plus de cela, il avait une méthode de narration qui me plaisait. Au lieu de suivre une narration linéaire, il revenait en arrière sans arrêt et construisait ses personnages, leurs motivations au fur et à mesure. Ainsi dans les premiers épisodes, le drama prend le temps de s'arrêter sur chaque frère et nous ramène dans leur passé en nous montrant quelques scènes qui les ont construits. Parfois on voit des scènes plusieurs fois mais je n'ai jamais eu trop d'impression de redite parce que les scènes répétées l'étaient soit d'un nouveau point de vue soit dans un autre contexte et avait donc chaque fois une utilité. Cette méthode de narration non-linéaire avait pour conséquence de toujours projeter une nouvelle lumière sur les personnages, nous gardant intéressés et intrigués et je ne me suis que rarement sentie perdue. Il m'est arrivée deux fois je crois de me dire « attends, on est avant ou après 'cette scène' là ? ».En général la réalisation était suffisamment bonne pour que, juste en regardant les images, on sache où dans le temps on se trouvait.

 

[ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第01話 (-copie-5 [ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第01話 (1280x720

 

L'histoire en général était également plutôt bonne. Honnêtement, arrivée à quatre épisodes de la fin, j'avais deviné qui serait le coupable et la conclusion ne m'a donc pas prise par surprise mais trouver le coupable du meurtre n'était pas le seul intérêt du drama, il y avait aussi les relations entre les frères et l'influence du père sur les personnages principaux à régler. Du coup même si j'avais deviné l'identité du meurtrier, j'avais des tas de raisons de continuer à regarder le drama. Mon souci par contre c'est que les personnages, aussi passionants étaient-ils à la base, ont souffert d'un manque de développement pour certains et d'une très mauvaise interprétation pour d'autres. Mais les acteurs les plus faibles n'étaient pas du tout ceux que j'avais anticipés.

 

En fait le plus mauvais acteur de ce drama était probablement Ichiharo Hayato qui, parfois, en devenait même carrément hilarant. J'aime beaucoup cet acteur mais je ne l'ai, jusqu'ici, vu que dans des comédies et apparemment il devrait s'y cantonner parce que dans le registre dramatique, c'est une véritable catastrophe. Il ne faisait que poser et parfois j'avais l'impression qu'il se parodiait tout seul, c'était bizarre. Il n'était jamais en place, je ne crois pas qu'il m'ait convaincue une seule seconde. Ce qui est quand même con parce que son personnage est vraiment central ! Et intéressant en plus. Isao est un personnage qui aimerait faire le bien mais qui, influencé par son père, s'est perdu et est toujours « à la limite ». Il craint de succomber à ses pulsions mais ne se rend pas compte qu'il a déjà entamé sa déshumanisation... il y a plein de choses à dire sur Isao et le drama arrive à en cerner une partie mais Ichiharo Hayato est tellement mauvais qu'il devient difficile de prendre ses scènes au sérieux. Le seul acteur qui soit aussi mauvais que lui est Takito Keichi dans le rôle du flic qui surjoue à mort et semble penser que hurler au hasard suffit à rendre son personnage intéressant et passionné. Au final il est juste agaçant, et parfois ridicule. Mais contrairement à Isao, il ne fait pas vraiment partie des sujets centraux du drama donc il dérange moins.

 

[ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第01話 (-copie-1 [ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第02話 (-copie-1
[ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第01話 (-copie-4 Karamazov no Kyoudai.ep09.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0010868

 

Une prestation qui m'a étonnée est celle de Saito Takumi dans le rôle de Mitsuru, le frère aîné. J'adore Saito Takumi mais mon amour à son égard est assez superficiel et je ne l'ai jamais trouvé très bon acteur. Dans ce rôle, une fois de plus, il est assez maladroit mais il reste malgré tout décent 90% du temps et m'a vendu son personnage. En fait là où il déconne un peu c'est lors des scènes vraiment intenses où son interprétation devient un peu trop exagérée mais il a un charisme naturel qui fait que le reste du temps j'ai eu les yeux braqués sur lui. Mitsuru est un personnage qui ne fait pas grand chose de sa vie, il a des problèmes d'argent, profite de sa copine et séduit des filles tous les soirs... mais personne ne déteste Mitsuru autant que Mitsuru lui-même et le fait qu'il soit douloureusement conscient de ses défauts le rend attachant. Il veut s'en sortir, il veut devenir quelqu'un de bien mais il ne sait pas comment s'en sortir, il ne sait pas comment avancer et lorsqu'il essaie, son père et son passé lui mettent des bâtons dans les roues. Mitsuru n'est pas quelqu'un de clean mais malgré tout, il sait distinguer le bien du mal et veut faire au mieux. Du coup ce n'est pas étonnant qu'il fascine ~ par contre ce que j'ai moins compris c'est ce qui le fascine lui chez Kurumi. Du jour au lendemain, ça y est, c'est l'amour de sa vie et il a l'air prêt à foutre sa vie en l'air pour elle mais...pourquoi ? Il manque quelque chose là, comme LA pièce qui complèterait vraiment le puzzle. Tout le long du drama je n'ai pas compris pourquoi Mitsuru s'amourachait de Kurumi à ce point et j'aurais vraiment voulu que le drama me l'explique mieux parce que cela m'aurait permis de mieux apprécier l'évolution du personnage. Mais bon Mitsuru restait un personnage charismatique et intéressant et j'ai apprécié ce qui touchait à son personnage en général. Le fait que Saito Takumi soit, comme toujours, absolument magnifique, était un bonus.

 

Quant à Hayashi Kento dans le rôle de Ryo, le plus jeune des frères, j'attendais de sa part une prestation sans faute et, écoutez, je n'ai pas été déçue. Ryo est un personnage gentil et adorable qui veut voir le bien chez les gens et croit en ses frères envers et contre tout et Hayashi Kento le rend vulnérable et extrêment attachant. Bien que Ryo ait également sa part d'ombre, celle-ci a nettement moins d'emprise sur lui que sur ses frères et je me suis très rapidement prise d'affection pour lui parce qu'honnêtement je ne vois pas comment j'aurais pu faire autrement.

 

Le père des trois frères était interprété par Yoshida Kotaro mais honnêtement je l'ai trouvé assez mauvais. Ce n'était pas entièrement de sa faute, le personnage n'était pas intéressant à la base, mais il en faisait réellement des tonnes. Cela ne m'a cependant pas dérangée. En fait le père est tellement caricatural qu'il n'a absolument rien d'humain et il ressemblait plutôt à une sorte d'ogre qu'autre chose. A partir de là, en tant que personnage, il n'a plus d'intérêt, ce n'est qu'un monstre et on a pas plus de raison de s'intéresser à lui que de s'intéresser à la psychologie du blob. Il n'a d'intérêt que par rapport aux trois frères. A leurs yeux, effectivement, il est un ogre, le monstre qui a tué leur mère et continue d'empoissoner leur vie. Si on décide que le drama est raconté du point de vue de Mitsuru, Isao et Ryo alors le fait que le père soit complètement déshumanisé a un sens et on peut passer outre le manque de subtilité de son personnage en ne le considérant que comme une ombre planant sur les personnages principaux.

 

Au final Karamasov no Kyoudai est un drama inégal qui vaut pour sa réalisation, son ambiance, son histoire, certans de ses personnages et la belle gueule de ses acteurs. Il souffre d'un problème de développemment et de quelques performances foireuses mais reste suffisamment intéressant pour garder le spectateur intrigué jusqu'au bout. Bref c'est une série imparfaite que j'ai malgré tout pris beaucoup de plaisir à regarder.

 

Karamazov no Kyoudai.ep04.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0010713 [ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第02話 (1280x720
[ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第02話 (-copie-3 Karamazov no Kyoudai.ep07.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0015511

[ドラマ] カラマーゾフの兄弟 第02話 (-copie-2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :