[Détournement de "mineur"] My queen 敗犬女王

Publié le 12 Septembre 2011

 

titre.jpg

Myqueen

infos.jpg

Diffusé en 2009

 

21 épisodes

 

 

Avec :

 

    Ethan Ruan >>> Lu Ka Si (Lucas)

    Cheryl Yang >>> Shan Wu Shuang

    Wen Sheng Hao >>> Song Yun Hao (Leslie Sung)

    Yang Ya Zhu >>> Han Jia Jia

Harry Zhang >>> JJ

 


dontesque.jpg

A 33 ans Wu Shuang n’est toujours pas mariée et si elle montre toujours au monde une apparence froide et très forte, la pression sociale et la solitude commencent à lui peser et elle aimerait elle aussi trouver quelqu’un pour partager sa vie. C’est alors qu’elle fait la rencontre de Lucas, un jeune homme de 25 ans qui multiplie les petits boulots. Entre deux c’est le clash immédiat mais par un concours de circonstances ils se retrouveront non seulement à travailler ensemble mais également à vivre ensemble.

 

 

note.jpg

Cela faisait un moment que je voulais voir ce drama, je crois même l’avoir repéré dès sa sortie… à la base c’était l’histoire qui m’attirait –j’ai un faible pour les « make over »- malheureusement je ne trouvais que les premiers épisodes en sous-titrés et je ne voulais évidemment pas commencer un drama en sachant que je n’aurais jamais la fin. Puis j’ai enfin réalisé que le  héros était interprété par Ethan Ruan et cela a boosté ma motivation puisque j’aime beaucoup Ethan Ruan depuis que j’ai vu Fated to love you –et ce même si dans le drama en question mes yeux avaient tendance à méchamment dériver vers Baron Chen, son rival-. Bref une fois ma motivation boostée je me suis relancée à la recherche de ce drama dans son intégralité et j’ai fini par trouver puisque le pouvoir du Guru est sans limite et que le drama était en fait juste sous mon nez, j’avais mal regardé la première fois –je suis toute puissante mais parfois légèrement aveugle-. J’ai donc tout de suite récupéré le drama et me suis lancée le coeur léger prête à admirer Ethan Ruan qui est quand même carrément bishotesque –juste un tout petit peu moins que Baron Chen mais malheureusement je n’ai pas trouvé les dramas de ce dernier en sous-titré et je ne me sens pas capable de regarder un Tdrama sans sous-titres-. J’avoue cependant que le drama m’a légèrement déçue. On m’en disait beaucoup de bien et si somme toute j’ai beaucoup aimé, il y a certains défauts qui m’ont sauté aux yeux et qui bizarrement n’ont apparemment dérangés que moi.

 

Déjà il y a un gros souci de rythme à mon goût. J’ai absolument adoré les deux premiers épisodes car ils allaient vite et insufflaient un vent de modernité à leurs personnages. L’héroïne est peut-être une carriériste handicapée de la vie sentimentale mais elle n’est pas une sainte-nitouche pour autant et apparemment ramener un étrange chez elle pour coucher avec à leur première rencontre n’a pas l’air de la déranger pourvu que l’étranger soit mignon. Moi je dis « +1 » pour elle et le drama… « +2 » même vu qu’ils pensent à utiliser un préservatif ce qui n’est pas toujours le cas dans les films/séries où les personnages ont plus tendance à se laisser emporter par la passion jusqu’à en oublier les précautions de ce genre. Bref le drama démarrait assez sur les chapeaux de roues mais malheureusement tourne un peu en rond à partir de là et arrivée à l’épisode 3 je me demandais déjà ce qu’ils allaient bien pouvoir nous raconter sur 21 épisodes et pour tout vous dire à l’épisode 9 à peu près j’avais l’impression que le drama aurait pu se terminer sans souci. Evidemment les scénaristes n’étaient pas de mon avis et ont commencé à insérer des personnages et situations qui marchaient parfois et d’autre fois non. N’empêche que l’épisode 19 aurait encore une fois été une fin parfaite et qu’au lieu de cela on a eu droit à deux épisodes inutiles de plus. En clair on avait vraiment l’impression que les scénaristes cherchaient à faire durer leur série et c’était quand même légèrement agaçant d’autant que pour ce faire, encore une fois, les personnages tournaient drôlement en rond. Je n’ai jamais vu des personnages aussi enfoncés dans le déni, c’était impressionnant ! et malheureusement la réalisation n’aidait pas.


2

 

A la base la réalisation d’un Tdrama est rarement parfaite –à quelques exceptions près évidemment, Black and White powaa *O*- mais ici, malheureusement, elle souligne beaucoup trop le principal défaut du drama à savoir cette impression qu’on a que les personnages n’évoluent pas. En effet le drama fait appel pratiquement tout le temps à la « voix off » pour exprimer les pensées des personnages et, au-delà du fait qu’à mon avis ce soit un manque de respect à l’égard des acteurs qui  -particulièrement dans ce drama- étaient parfaitement capable de nous faire ressentir les émotions de leur personnage tous seuls, cela accentue vraiment le sentiment de « tournage en rond ». Dix fois par épisode on doit entendre le héros se demander « c’est bizarre, pourquoi ne suis-je pas heureux qu’elle voit d’autres hommes que moi ? »….et idem pour l’héroïne. Sérieusement je n’ai jamais vu deux personnages autant en déni que ces deux-là et à force c’est usant. D’autant que tous les autres personnages étaient là « tu n’aurais pas des sentiments pour elle/lui ? » et eux « non non ». Bref on leur posait la question milles fois par jour, ils se posaient la question milles fois par jour et il n’y en a pas un qui était foutu de trouver la réponse. De temps en temps quand même l’un d’entre eux avait un éclair de génie mais deux secondes après on en revenait à « non ce n’est pas possible, j’ai dû faire une erreur ». Tout cela jusqu’à l’arrivée du rival qui a un peu secoué les choses mais sérieusement il aurait dû arriver 6 épisodes plus tôt –même si son personnage m’a pas mal agacée mais j’en reparlerai-.

 

Enfin pour souligner un dernier défaut, le scénario manque parfois particulièrement de subtilité notamment dans la façon dont il traite certains personnages comme des accessoires. Le drama créé des situations puis créé des personnages juste pour désamorcer ces mêmes situations. Ces personnages n’ont aucune existence propre et ne peuvent être sympathiques tant ils manquent furieusement de discrétion mais justement ils sont là pour cela. Un exemple fictif serait celui-ci : l’héroïne travaille d’arrache-pied pour aider le héros à rembourser une dette. Pour cela elle se fait embaucher chez un viticulteur et fais un travail absolument épuisant. Elle rentre très tard le soir, le héros l’engueule de n’être jamais là. Un jour elle s’effondre au travail tellement elle est crevée, son employeur l’emmène à l’hôpital, le héros se pointe et là l’employeur se met à l’engueuler en long et en large, très très fort, lui expliquant que sa nana c’est trop le bien, qu’elle s’est tuée au boulot rien que pour lui, etc. Bref il n’existe pas en tant que personnage et se mêle d’une situation qui ne le regarde pas tout cela pour arranger le scénariste. Je déteste ce genre de ressort grossier d’autant que ces personnages-prétextes sont généralement indiscrets –forcément- et bruyants ce qui me donnent envie de les baffer. Ils sont amenés avec plus ou moins de discrétion selon le drama mais dans celui-ci c’était limite s’ils avaient des sabots et une cloche autour du cou tellement cela manquait de subtilité.

 

4

 

Voilà donc pour les défauts du drama mais rassurez-vous, il a également beaucoup de qualités, sinon je ne m’en serais pas tapée 21 épisodes ! Déjà, malgré l’illogisme assez puissant de certains personnages et la WTFrie de certaines scènes, j’ai trouvé les dialogues relativement bien écrits avec parfois même quelques mini-éclats de génie. Disons qu’il se dégage quand même une ambiance assez adulte de l’ensemble. Evidemment on n’échappe pas à l’exagération et la gaminerie habituelles des Tw-drama mais somme toute quand même le drama fait plus mature. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on a droit à autant de tension sexuelle et c’est également quelque chose que j’ai appréciés. Après tout on a un homme attirant et une femme attirante qui commencent à vivre ensemble et ont déjà failli coucher ensemble, il aurait été étrange que leur relation tombe direct dans le platonisme le plus ennuyeux. Non là il y a quand même de la claire attirance entre eux et notre héros est probablement celui qui a le plus de mal à la gérer d’ailleurs. Bon on est pas non plus dans un drama interdit au moins de 18 ans hein ! Mais j’ai trouvé  cela sympa de les voir s’embrasser et aborder la question du sexe sans  trop se prendre la tête. Par ailleurs, bien que l’histoire tourne parfois en rond, le drama reste quand même généralement divertissant et a su créer deux personnages principaux attachants que les acteurs rendent très bien. En général de toute façon le casting fait plutôt du bon boulot, à tel point que c’en était parfois perturbant, je pense notamment au rival.


3

 

On va tout de suite être claire : je n’ai pas aimé le rival. Il m’a rendue complètement folle ce type tellement il méritait des baffes et je me suis sentie hyper frustrée quand j’ai constaté que le net était rempli d’opinion positive à son sujet. Alors, dans un sens je peux comprendre car l’acteur était sympathique et avait une façon de jouer ses scènes qui donnait envie de le prendre en pitié et de l’apprécier, mais pour moi ce n’était juste pas possible. Sérieusement j’avais envie de le frapper ce mec et j’avais encore plus envie de baffer l’héroïne qui étrangement ne semblait pas se rendre compte de la stupidité du mec en question. Six ans d’absence et le mec se pointe, joue un peu les indifférents puis prend la vie de la fille qu’il a abandonnée en main et commence à jouer les jaloux ? Et surtout ne venez pas me dire que les six ans d’absence étaient justifiés ! Il avait la raison la plus foireuse que j’aie jamais entendue d’abandonner quelqu’un. Oh, oui, il avait une bonne raison pour les trois premiers mois mais après cela le côté « bon nous nous sommes quittés sur un malentendu, j’avais une excellente raison, mais si je te le dis j’ai peur que tu croies que je cherche à me trouver des excuses…donc même si en effet j’ai une excellente excuse et que je pourrais me remettre avec toi, je vais plutôt ne pas t’appeler pendant six ans et laisser trainer le malentendu entre nous ». Quant à l’histoire de la bague rendue ? idem, justification foireuse. Ce type est un des types les plus cons de l’histoire des rivaux de dramas et après cela il pouvait pleurer tout ce qu’il voulait, il n’était juste pas question que je le plaigne. Sérieusement, il a même réussi à remercier la fille qui l’a aidé à bousiller sa vie ! Moi je dis que quand on est aussi con, on ne mérite pas une seconde chance. Bref autant l’acteur était bon et arrivait à être sympathique autant chaque fois que je repensais au personnage et à son contexte, je ne pouvais pas le supporter et j’avoue que je suis assez étonnée de voir que personne n’a relevé cette « foirittude »  -dans les avis que j’ai lus en tous cas- …. J’ai l’impression de revivre IRIS –avec le rival qui encore une fois avait une justification particulièrement foireuse pour trahir son meilleur ami….et encore je parle de justification foireuse mais lui il n’avait même pas réellement de justification, ça lui avait simplement apparemment pris comme une envie de pisser…sauf qu’en plus l’acteur n’était pas bon-. En fait c’est même pire que cela, tous les avis que j’ai lus parlent de ce rival comme d’un type génial et tout le monde fangirlise dessus… alors soit c’est moi qui ait loupé un truc soit les autres ont trop regardé de dramas et ont été conditionnés pour penser que la meilleure solution quand un couple a un problème est de ne surtout pas communiquer. En tous les cas je suis perplexe.


5

 

Bon et au niveau de la rivale malheureusement mon opinion n’est pas beaucoup plus positive. Il y a des tas de styles de rivales. Mes rivales préférées sont celles qu’on peut trouver sympathiques évidemment…. Mais après cela je préfère les garces conscientes d’être des garces. Les garces qui se croient pures comme la neige me saoulent énormément, tant qu’à faire je préfère les sal*pes qui s’assument, elles peuvent même en devenir classes selon l’écriture du drama et l’interprétation de l’actrice. Là en l’occurrence malheureusement Jia Jia combine deux styles de rivales et il se trouve que ce sont les styles que je déteste le plus. Elle commence en effet en tant que pleurnicheuse sans fierté infoutue de faire quoi que ce soit elle-même puis évolue pour devenir une pleurnicheuse toujours infoutue de faire quoi que ce soit par elle-même mais en plus elle devient une garce qui se croit dans son bon droit et accuse le monde entier. Bref je n’ai évidemment pas pu la blairer. Sérieusement les personnages comme cela qui ne sont pas foutus de s’assumer et pleurnichent en jouant les demoiselles en détresse, ça m’énerve. Vraiment. Et puis en plus celle-là, qu’est-ce qu’elle était bête ! Sérieusement avoir un dialogue avec elle c’était juste impossible : plus on lui expliquait, moins elle comprenait ! Un exemple :


Potiche (elle) à Lucas (le héros) – Pourquoi tu ne peux pas oublier Wu Shuang ? [l’héroïne...qui vient tout juste de le jeter]

Lucas – On n’oublie pas aussi facilement quelqu’un qu’on aime.

Potiche (elle) – Pourquoi tu ne peux pas m’aimer moi ?

Lucas – [donne une raison qui est évidente, toujours la même mais que je ne peux pas dévoiler de peur de vous spoiler]

Potiche – Mais pourquoi tu aimes Wu Shuang alors ?

Lucas – [explique]

Potiche – Mais pourquoi cela ne peut pas être moi ?

Lucas – [donne la même raison que tout à l’heure]

Potiche – Mais alors pourquoi tu peux aimer Wu Shuang et pas moi ?

 

……..tuez-la, pitié, que quelqu’un la tue ! (violemment si possible). Tour à tour bête, pathétique, hypocrite puis purement mauvaise mais jamais foutue de s’assumer.

 

Heureusement le drama se rattrape sur les personnages principaux et certains personnages secondaires. Et histoire de garder le couple principal pour la fin je vais commencer par dire que j’ai adoré JJ, le copain de Lucas. Je l’ai trouvé choupi ce bisho avec sa sucette dans la bouche en permanence….du coup celles qui ont vu le drama doivent se douter que je n’ai pas aimé sa fin. Bon son personnage ne va pas me pousser à regarder tous les dramas de cet acteur –Harry Zhang- mais n’empêche que je l’ai bien aimé le JJ et que souvent il était le plus réveillé du tas et le plus lucide… bon et puis il ne va pas me pousser à regarder tous ses dramas mais le fait est que j’en ai déjà vus deux –celui-ci et Autumn’s Concerto- sur trois et que le troisième –Material Queen- est sur ma liste pour son scénar et Vanness Wu. Bref j’ai aimé JJ et  je ne peux donc que pleurer sur son devenir -en général j’ai aimé la fin mais ça non quoi ><…merde JJ T.T-. Par ailleurs j’ai également apprécié la mère de l’héroïne. C’était mal barré parce que son acharnement à vouloir marier sa fille –car sans mariage la vie de Wu Shuang était forcément ratée quelle que soit sa réussite dans tous les autres domaines- me déplaisait mais elle s’est avérée plus sympathique et compréhensive que j’aurais cru…. Bref finalement je l’ai trouvée plutôt sympa. Et après cela il y a quelques personnages secondaires plutôt marrants. Mais venons-en à notre couple principal parce que bon j’ai déjà écrit pratiquement quatre pages :s


6

 

Déjà excellente surprise du côté de Lucas. Il est certes gamin sur certains points et j’avoue avoir parfois eu un peu de mal à le suivre –genre quand il reprochait à Wu Shuang de s’être remise avec son ex alors que c’était en gros lui qui avait arrangé leurs retrouvailles- mais en général je l’ai trouvé assez étrangement mature pour un héros de Tdramas. Si on met de côté sa tendance à nier l’évidence, il était d’un naturel plutôt honnête et recherchait généralement la discussion, préférant une bonne explication au silence. En clair il ne mentait qu’à lui-même et j’ai trouvé cela assez rafraichissant quand même de voir un personnage défendre les valeurs de la communication… même si de temps en temps il n’appliquait pas trop ses propres principes. Par ailleurs s’il sait se montrer un peu puéril dans sa façon de se mettre en compétition avec le rival, il porte sur les relations amoureuses, les ruptures, les réconciliations un regard finalement plutôt adulte. Dans cette catégorie on retrouve également le « pas peur du contact » du début. Quand il aime quelqu’un, Lucas veut embrasser et coucher avec cette personne. Quoi de plus naturel ? Mais bon dans les dramas ça ne l’est pas toujours et là cela fait du bien. D’ailleurs j’ai également aimé sa relation avec l’héroïne parce qu’il ne s’écrase jamais, il a suffisamment de volonté et de personnalité pour lui tenir tête tout en prenant soin d’elle, et ils ne se détestent jamais trop. Souvent, surtout dans les histoires de collocation forcée, les personnages principaux se détestent un bon moment mais là leur relation vire finalement assez vite à l’amitié et j’ai trouvé cela également agréable. Enfin pour en revenir à Lucas, évidemment, on ne peut pas ignorer le charme d’Ethan Ruan. Pour être parfaitement honnête il n’est pas toujours super à l’aise dans les scènes d’émotion intense mais il n’y est jamais ridicule non plus et en général sa prestation est agréable. Son seul véritable défaut c’est d’avoir accepté de porter ce casque de moto à crête de poulet… une référence à Fated to love you j’imagine, mais une faute de goût quand même et pas des moindres –heureusement on n’en est quand même pas au niveau des bouclettes de Cha Tae Hyun dans Crazy first love… oui j’avais juste envie de caser CTH ><-. A part cela l’acteur est comme toujours charmant malgré des sourcils étranges et je craque pour son sourire…et bon le voir torse-nu et mouillé n’avait rien de désagréable non plus. Personnellement je ne crois pas que je me serais arrêtée au milieu d’une partie de jambes en l’air avec lui pour une question d’âge ! –sauf cas de minorité, évidemment-. Le jour où j’aurai Ethan Ruan dans mon lit –ce qui me semble particulièrement probable oui-, j’entends bien en profiter !


1

 

Enfin gros gros coup de cœur sur Wu Shuang ! Je n’ai pas trop aimé son personnage lorsqu’elle était avec le rival –qui a un nom…mais je ne l’ai pas retenu- car elle devenait trop « faible », trop « femme au foyer » mais autrement, quelle femme ! De la volonté, du répondant et de la classe. L’actrice est super jolie, a une véritable alchimie avec à la fois le rival et Lucas, c’était franchement agréable à regarder et elle assure complètement son rôle de femme forte plus fragile qu’il n’y parait. J’ai lu plusieurs articles la comparant à Dal Ja de Dal Ja’s Spring mais si je devais la rapprocher d’une autre héroïne de drama, j’aurais tendance à la comparer plutôt à Sumire de Kimi Wa Petto avec ce même côté en apparence très froid, ce même professionnalisme et des blessures –différentes en nature- dues à un amour passé qui l’empêchent d’aller de l’avant. Là où elle diffère par contre de Sumire c’est qu’elle est tout de même moins coincée pour tout ce qui est contact physique…C’est un personnage que j’ai vraiment beaucoup aimé, malgré certains moments un peu plus agaçants que d’autres et son acharnement à se raccrocher à un type qu’elle aurait du lâcher il y a un moment, et j’ai également vraiment beaucoup aimé l’actrice –Cheryl Yang- que je retrouverai avec plaisir dans d’autres projets !

 

Je vais m’arrêter là mais en résumé, malgré des défauts qui m’ont dérangée et des rivaux à s’arracher les cheveux, j’ai vraiment bien aimé ce drama qui nous change en plus un peu des codes Taiwannais habituels. L’héroïne n’est pas une pauvre niaise, le héros n’est pas un riche incompris, les parents ne sont pas des monstres dont le seul but dans la vie est de séparer les deux tourtereaux. Bref si on ne va pas décerner la médaille de l’originalité au drama, il casse un peu les clichés des dramas Taiwannais, est agréable à regarder et a l’avantage de nous proposer deux personnages principaux agréables plus adultes que d’habitude. Et aussi Ethan Ruan dans un lit *O*

 vlcsnap-2011-06-24-03h55m15s129

Rédigé par Milady

Publié dans #Dramas - séries et animes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :