[Drama allégé pour régime intellectuel et émotionnel] The great seer 대풍수

Publié le 25 Février 2013

201209281106777022_506506c864aa2.jpg

 

 

Diffusé en 2012

 

  35 épisodes

 

 

Avec :

 

Ji Sung >>> Ji Sang

Song Chang Ui >>> Lee Jung Geun

Ji Jin Hee >>> Lee Sung Gye 

Kim So Yun >>> Hae In

Lee Yoong Ji >>> Ban Ya

 

et d'autres gens

 

 

Dontesque ?

 

Le drama suit la montée sur le trône du général Lee Sung Gye, aidé par Ji Sang, un jeune homme aux pouvoirs divinatoires extraordinaires. 

 

 

 

~oOo~

Car oui, j'ai enfin terminé ce drama. Et je vous rassure, cela n'a pas été une corvée ! Non, c'est juste que j'ai fait une pause juste avant la fin -deux épisodes avant la fin pour être précise- et que les pauses chez moi, généralement elles s'étirent, quelle que soit la qualité du drama ou de la série. Donc non, finir The Great Seer n'a pas été une corvée et regarder le drama non plus. En fait c'est même un des dramas de 2012 que j'ai suivi avec le plus de facilité et d'assiduité finalement... Ce qui ne veut pas dire grand-chose cela dit vu qu'en 2011 un des dramas m'ayant le plus fidélisée était ce bordel de Dr Jin. En l'occurence je pense que le mot que j'utiliserais pour décrire The Great Seer est : « inconsistant».

 

Après l'avoir fini c'est vraiment l'impression que me laisse le drama... quelque chose d'inconsistant, une série qui manquait de substance, des personnages un peu trop creux... pourtant je pense que le drama essayait vraiment d'écrire des personnages complexes et à certains niveaux, je pense qu'il a réussi, dans l'idée, mais quand je regardais le drama, j'avais une sensation générale de superficialité étrange. Est-ce dû à l'écriture ? A la réalisation ? Aux acteurs ? Je ne sais pas trop, peut-être à tout cela à la fois. Cela dit, bizarrement, cela ne m'a pas empêchée d'apprécier le drama et même de m'attacher à certains personnages -pas tous-. Mais mon intérêt dans le drama n'était pas « creusé », je cherchais juste à me divertir sans trop m'impliquer et mon attachement aux personnages était assez aléatoire. Vu que le drama n'était pas très solide, en fait, mon attachement variait, changeait. Je soutenais parfois tel personnage, parfois un autre, ça dépendait des moments. Mais il y avait toujours quelqu'un que j'appréciais et j'imagine que c'est l'essentiel ? J'avoue que The Great Seerme laisse un peu perplexe en fait et je me demande si je ne l'ai pas plus apprécié qu'il ne le méritait.

 

Je pense que finalement ce qu'il y a de plus représentatif de mes sentiments à l'égard de ce drama c'est le personnage de Jang Geun. Jang Geun a en gros été mon yoyo émotionnel durant tout le drama. C'est-à-dire que je l'ai apprécié puis j'y ai été indifférente puis je l'ai détesté et finalement c'est le seul personnage dont j'avais quoi que ce soit à faire à la fin du drama. Arriver à nous faire passer par toutes les émotions peut être la marque d'un drama particulièrement bien écrit mais en l'occurence.... bon, je vais essayer d'expliquer. Au début du drama Jang Geun est un jeune homme insouciant et amoureux, le genre sympathique par défaut. Ensuite arrive Ji Sung dans l'équation et leur rivalité sur les plans amoureux et familial donne à Jang Geun le potentel de devenir un personnage complexe mais au final son dilemme est écrit de façon assez grossière et le personnage devient une sorte de méchant de base....il n'est pas vraiment détestable, il tombe juste dans la catégorie des personnages assez peu intéressants. Puis il accumule les conneries au point d'en devenir assez insupportable et au final il est devenu mon personnage favori mais ce n'est pas parce que subitement il s'est racheté ou parce que le drama l'a fait passer par une phase d'introspection, c'est juste que vu que le drama était resté -à mes yeux- très superficiel pendant sa période « pas cool », finalement ce qu'il avait fait de mal m'était passé un peu au dessus de la tête ce qui m'a permis de l'apprécier à la minute où j'ai trouvé qu'il était un peu à plaindre. La raison pour laquelle mes sentiments à son égard changaient tout le temps était que le drama ne construisait pas grand-chose si bien que mes émotions n'étaient pas définies par la somme des épisodes mais purement par mon impression dans l'instant. A priori ce n'est pas comme cela qu'un bon drama est censé fonctionner....mais bon j'ai fini en appréciant beaucoup Jang Geun et, pour tout vous dire, il a même réussi à me faire pleurer deux fois, donc tout n'était pas perdu. En fait le truc c'est que j'aimais bien sa relation bancale avec Ban Ya. On ne savait jamais trop s'ils s'aimaient, se haissaient, se manipulaient... alors à l'écran la relation n'était pas poignante, question de mise en scène/écriture/acteurs j'imagine, mais dans l'idée elle avait quelque chose d'intéressant et je crois bien que j'ai comblé moi-même les trous du drama pour construire une relation qui me passionne.

 

대풍수.E17.121205.HDTV.XviD-Baros.avi 001134167 대풍수.E31.130124.HDTV.XviD-Baros.avi 003394994
The.Great.Seer.E16.121129.HDTV.XviD-KOR.avi 001069769 The.Great.Seer.E20.121213.HDTV.XviD-KOR.avi 001867100

 

Faut dire aussi que vers la fin du drama j'avais perdu tout intérêt dans les personnages principaux, notamment Ji Sang. Ji Sang était un personnage lisse mais plutôt sympa au début du drama -et interprété par un acteur qui me plait beaucoup physiquement, ce qui ne gâche rien- et honnêtement, j'aime assez bien ce que les scénaristes ont essayé d'en faire. C'est-à-dire que c'est un personnage qui n'est pas complètement blanc non plus dans le sens où il n'hésite pas à se salir un peu les mains pour arriver à ses fins. C'est quelque chose que j'ai apprécié parce que les révolutions et les changements de dynastie ne se font pas sans pertes donc j'ai trouvé Ji Sang un peu plus réaliste que certains autres héros justement trop héroïques. Le souci c'est que malgré une volonté apparente de rendre Ji Sang un peu « gris », le drama ne le rend jamais vraiment gris. Ce qui nous sert de compas moral en fait c'est Hae In, la copine de Ji Sang, qui abandonne/revient vers Ji Sang en fonction de ses actions mais le drama lui-même n'appuie pas tellement sur les actes immorals de Ji Sang du coup, malgré tout, tout le long on en a l'image d'un type assez clean. Finalement c'est un peu comme pour Jang Geun : quand Ji Sang fait quelque chose d'un peu limite, sur le coup on lui en veut vaguement mais dès qu'il revient un héros, on oublie ce qu'il a fait de mal sans qu'il se soit repenti parce que le drama n'a pas intégré ses mauvaises actions au personnage, elles sont déjà zappées. Et c'est dommage parce que du coup, de la même façon que le drama passe à côté de l'opportunité de faire de Jang Geun un personnage torturé et tragique, il râte également celle de faire de Ji Sang un héros plus nuancé, plus complexe et donc plus intéressant.

 

Quant à Hae In, notre choupette de l'histoire, elle m'a juste saoulée honnêtement. Au début du drama elle avait un peu de personnalité mais au final elle la perd complètement. Elle n'hésite pas à prendre des risques et à affirmer ses opinions mais elle n'en reste pas moin assez fade car on sait qu'elle fera toujours exactement ce qu'on attend du personnage. Elle est honnête, droite, généreuse, etc et, comme je le disais, elle nous sert de compas moral si bien qu'elle finit par n'être plus que cela. On sait comment elle va réagir aux évènements, les intrigues la concernant sont terriblement répétitives et c'est un personnage qui m'a lassée au point que j'espérais honnêtement qu'elle finisse par mourir car sa mort aurait peut-être eu plus de poids que son existence. Par rapport à elle, Ban Ya était nettement plus intéressante car dévorée par l'ambition mais également mère aimante, amie d'un de ses opposants et en relation toujours changeante avec un de ses ennemies. Le drama, encore une fois, ne réussit pas à dresser un portrait vraiment saisissant du personnage mais de toute la série je crois bien que c'est le personnage le plus intéressant.

 

 

 

Le futur roi, franchement je n'en parle même pas. Le personnage avait du potentiel au début mais il perd rapidement son intérêt et la performance de Ji Jin Hee, de saisissante au début devient rapidement agaçante puis tout à fait banale. Et je n'ai pas eu de sentiments particuliers pour lui … ou pour qui que ce soit d'autre d'ailleurs. La « mère » de Ji Sang ne m'a rien inspiré de spécial, le fils du général ne m'a plu que parce qu'il était très mignon et, à peine disparu, tous les personnages me sortaient de la tête. Même les personnages ayant eu une importance capitale au début du drama, une fois sortis du drama, me sont complètement sortis de l'esprit parce que, encore une fois : le drama ne construit pas, ne marque pas. Il est divertissant mais il ne va pas plus loin. Et honnêtement le final est assez... « mouais ». Les moments qui auraient du être poignants ne le sont réellement que parce que mon esprit les a rendu plus poignants qu'ils ne le sont à l'écran, et les dernières minutes du drama, attendues et sans surprise, manquent d'impact... ce qui n'a rien d'étonnant vu que de toute façon le drama n'avait pas réussi à m'investir réellement dans son histoire.

 

La réalisation, quant à elle, est plutôt jolie avec de belles images et quelques pistes d'OST sympa mais pas de quoi marquer les esprits non plus. Je crois que ce que j'ai préféré finalement sont les costumes.... oh et j'ai été déçue parce qu'aux teasers en fait j'étais persuadée que les personnages allaient avoir des pouvoirs magiques, mais en fait non XD. Enfin bref. Pour conclure sur ce drama, c'est un drama parfaitement oubliable dont vous pouvez tout à fait vous passer. Ce n'est pas un drama ennuyeux, je me suis amusée devant et j'en ai retiré plusieurs choses positives -Jang Geun, Ban Ya et le visage de Ji Sung essentiellement- mais j'en aurai probablement tout oublié dans quelques mois.

   
Soompi-Zap-The-Great-Seer1.jpg fullsizephoto260791.jpg

10000080914

Et, oui, 32 épisodes plus tard, la phase Mr Mononoke de Ji Jin Hee est toujours ce qu'il de plus awesome dans ce drama.