Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Dramas au fil des ans


1993 à 1997 (inclus)

 

 

 

Je ne met pas les liens vers tous les articles que j'ai écrits sur ces dramas mais vous pouvez trouver votre bonheur |ICI| si vous voulez des détails sur les dramas qui vous intéressent.

 

(J) = Japonais

(K) = Coréen

(TW) = Taiwannais

(C) = Chinois

Note totale < 5/10

Note totale ≥ 9/10

5 ≤ note totale < 9

coup de cœur -indépendamment de la note totale-

 

 

 

EXCELLENTS DRAMAS

 

 

 

 

 

TRES BONS DRAMAS

 

 

Long Vacation – 1996 (J)

Qualité 4 + Appréciation 4,5 = 8,5

aka ce qui arrive quand tu prends une idée relativement banale, que tu la confies à une bonne scénariste et que tu castes deux supers acteurs dans les rôles principaux -sans oublier Takenouchi Yukata dans un rôle secondaire parce qu'on n'a jamais assez de Takenouchi Yutaka-. Dans ce drama Kimu est une jeune pianiste qui est doué mais a du mal s'exprimer et qui, un jour, voit débarquer chez lui la copine de son colloc, en robe de mariée traditionnelle, qui vient s'enquérir de pourquoi son copain s'est pas pointé à leur mariage. Et suite à quelques petites péripéties, ils se retrouvent à habiter ensemble, à clasher, à tomber amoureux et à faire étinceller vos petits yeux parce que, oui, ce drama tient en grande partie sur le fait que l'OTP est génial. C'est un OTP du genre à enterrer tous les OTP. Leur alchimie crève l'écran. Et en plus les personnages secondaires gèrent aussi.... -est-ce que j'ai mentionné Takenouchi Yutaka?-

(+) Le couple principal génial -personnages et acteurs-, la musique, les dialogues, … Takenouchi Yutaka.

(-) … ? XD

La fin ? Minami ? Senna ? MINAMI ? SENNA ! (oui j'ai aimé la fin)

 

 

 

BONS DRAMAS

 

 

Bokura no Yuuki – 1997 (J)

Qualité 3,5 + Appréciation 5 = 8,5

Dans ce drama où les KinKi Kids ont le premier rôle -et cela va revenir...en effet les vieux dramas dans lesquels je me suis aventurée, en général, sont ceux de KimuTaku et des KinKi Kids-, il est question de complot gouvernemental, de virus qui ne touche que les adulte et d'une ville complètement mise sous quarantaine dans laquelle des gosses doivent survivre comme ils peuvent dans le chaos ambiant. C'est dans ce contexte que se développe l'amitié entre nos deux personnages principaux et en général tout le monde apprend quelque chose sur soi-même et grandit un peu. C'est un drama un peu sombre mais pas mélo du tout, c'est juste que … bah on est dans une mini-apocalypse en quelque sorte. Et j'ADORE ce drama. C'est un de mes dramas favoris. Il est loin d'être parfait mais je l'ai revu en entier un nombre incalculable de fois et je ne m'en lasse juste pas. L'ambiance est géniale, les personnages sont attachants, le scénario est intriguant, on ne s'ennuie pas une seconde. J'ai beau connaître le drama par cœur, je le revois toujours avec le même plaisir.

(+) L'ambiance générale, le scénario original, les personnages attachants, la réalisation particulière, l'opening, les looks à pleurer des KinKi -je sais que cela devrait être un défaut mais en fait je trouve cela fun...-

(-) La réalisation étant particulière je pense qu'elle ne plaira pas à tout le monde... mais à part cela, même si le drama n'est pas l'incarnation de la perfection, je ne lui vois pas non plus de gros défaut.

La fin ? Perso j'en suis 100% satisfaite.

 

 

♥ Gift – 1997 (J)

Qualité 3,5 + Appréciation 4 = 7,5

Que feriez-vous si vous trouviez KimuTaku nu dans un placard ? … ha ha la question ne se pose pas : bien sûr, vous le ramèneriez chez lui et le mettriez nu dans votre lit. Mais bon en l'occurence là, la dame qui le découvre l'emploie parce qu'il a beau être amnésique pour le moment, il est sa seule chance de mettre la main sur le type qui s'est barré avec son argent. Gift est un drama à l'ambiance un petit peu étrange -un truc réccurent dans les dramas qui sont dans cet article de toute façon- mais qui tient son spectateur intéressé et intrigué. Kimu y a énormément de charisme -c'est assez récurrent chez lui- et tous les personnages principaux sont délicieusement décalés. Cela dit rien dans ce drama n'est plus décalé que le générique qui est....oui. Mais j'adore ce générique. Et le drama.

(+) KimuTaku bien entendu, le générique de ouf, le fait qu'à l'époque les Jdramas étaient moins censurés, le casting et les personnages attachants, le suspens... Kimu nu.

(-) Parfois le schéma du drama est un peu répétitif...

La fin ? Pour ma part je l'ai plus que bien vécue.

 

 

 

♥ Jinsei wa joujou da – 1995 (J)

Qualité 3,5 + Appréciation 4 = 7,5

Moar, moar, MOAR KIMU ! Malgré le nombre impressionant de dramas dans lesquels Kimu a joué, finalement, il a eu droit à très peu de « bromances ». Des romances oui, des amitiés viriles parfois évidemment mais KimuTaku généralement, a tendance à éclipser un peu les autres personnages masculins. Dans le sens où, à la base, ses personnages sont écrits comme des êtres plus ou moins solitaires. Même lorsqu'il a des amis, il reste un peu une entité « à part » -romance exceptée-. Du moins c'est mon sentiment. Mais dans Jinsei wa jojo da ce n'est pas le cas et KimuTaku trouve la bromance de sa vie avec Hachiro. Dans ce drama Kimu joue un jeune homme endetté et Hachiro est l'homme qui est chargé de lui soutirer l'argent qu'il doit. Sauf qu'Hachiro s'attache à Kimu et sur ce, let the bromance begin. Les deux personnages sont des êtres que la vie a malmenés et qui ont fait de mauvais choix. Kimu a choisi de cacher ses insécurités derrière un sourire assuré, Hachiro lui, s'effondre carrément en milieu de drama... mais à travers leur amitié, ils se reconstruisent l'un l'autre et pour le coup le drama est plus optimiste qu'on ne pourrait le croire.

(+) La relation entre les deux personnages principaux, certains personnages secondaires, le début du drama particulièrement fun, le dernier quart d'heure du drama très réussi, …Kimu est magnifique.

(-) La seconde moitié du drama est un peu plus lente, certains persos peuvent agacer...

La fin ? Excellente.

 

 

Ningen Shikakku – 1994 (J)

Qualité 3,5 + Appréciation 4 = 7,5

J'ai assez mal vécu ce drama je dois dire. Il s'agit du tout premier drama des KinKi Kids -qui sont tous les deux dedans et ont les deux rôles principaux- et franchement, ils n'ont pas commencé par le plus simple, ils sont passés directement à la case « sombre et torturé ». Ce drama, en effet, est sur le thème de l'Ijime, la persécution à l'école et.. disons qu'il ne prend pas de gants. Si vous avez trouvé Life traumatisant, attendez-vous à ne pas surivre à celui-là. Alors, c'est con, mais comme les KinKi sont dans leurs premiers rôles et balancés directement dans des rôles difficiles, ils sont vraiment maladroits mais cela n'enlève pas grand-chose à l'horreur générale. Ningen Shikakku est un drama difficile à regarder, violent et parfois carrément malsain...mais un drama à voir -une seule fois-.

(+) Le sujet est intéressant, le drama ne fait pas de compromis, l'ambiance est très réussie.

(-) Parfois le drama est tellement sombre qu'il semble l'être trop et les acteurs ne sont pas toujours au point.

La fin ? Je ne me souviens pas. Pas parce que ce n'était pas mémorable en soi mais mon cerveau fait des efforts énormes pour refouler le traumatisme qu'a été ce drama en général.

 

 

Wakaba no Koro – 1996 (J)

Qualité 3,5 + Appréciation 4 = 7,5

Zi come back of les KinKi Kids dans un drama dififcile. Mais moins que Ningen Shikkaku quand même -faut pas déconner non-. Je pense qu'en fait, en partie, ce drama essayait de faire la promo des KinKi en mettant en avance le côté « bromance » de leur duo qu'on retrouve également dans leurs personnalités de Johnny's. Bokura no Yuuki tapait dans le même registre d'ailleurs. Mais tant que les dramas sont bons, moi ça me va. Et malgré une tendance à l'exagération parfois un peu dérangeante, Wakaba no Koro arrive à instaurer une relation touchante entre les deux personnages principaux et à communiquer de l'émotion au spectauter. Ce n'est vraiment pas un drama joyeux mais il n'est pas non plus à se tirer une balle dans la tête, il y a des lueurs d'espoir ici et là. Et les KinKi Kids commençaient à se débrouiller un peu mieux à l'écran également du coup leur prestation est nettement moins maladroite que dans leur premier drama.

(+) La relation touchante entre les deux héros, la bande-son (notamment les morceaux des Bee Gees), l'émotion, le fait que l'histoire soit triste mais pas trop écrasante non plus...et Yosuke dans un rôle très très secondaire *O*

(-) Le drama qui en fait parfois trop et en devient soit niais, soit exagérément triste par moments.

La fin ? Elle m'a convenu ^^

 

 

 

DRAMAS SYMPAS

 

 

Asunaro Hakusho – 1993 (J)

Qualité 3 + Appréciation 3,5 = 6,5

Ce drama est le plus vieux drama que j'ai vu et la raison pour laquelle je me suis lancée dedans est qu'Asunaro Hakusho est le drama qui a lancé la popularité de Kimura Takuya ... Comme je suis très fan de cet acteur, je l'ai regardé en tant que curiosité.... En plus ce n'est pas tous les jours qu'on voit Kimu dans le rôle du mec qui ne chope pas la fille à la fin! L'histoire est celle d'étudiants mal habillés -surtout Kimu...mon Dieu c'est un désastre- qui forment un club de littérature, un prétexte pour créer des relations humaines. Et donc le drama nous parle de ces relations. Le drama est assez datés et, avec le recul, peut se montrer assez lourd … mais pour les fans de Kimura Takuya et pour les gens qui veulent voir sur quoi absolument tout le scénario de Sunao ni Narenakute a été pompé, c'est à voir.

(+) Quelques moments/personnages touchants & KimuTaku avant qu'il ne devienne une idole.

(-) Une certaine lourdeur dans l'écriture.

La fin ? Le drama n'est pas fini. Il sera fini lorsque Kimu aura chopé la fille. Un drama où Kimu n'a pas chopé la fille ne peut pas être un drama terminé.

 

 

Kindaichi Shounen no Jikenbo, saison 1 – 1995 (J)

Qualité 3,5 + Appréciation 6,5 = 7

Dans la catégorie des Jdramas policiers, Kindaichi Shounen no Jikenbo est probablement un de mes favoris. Kindaichi est en fait un jeune homme dont le grand-père est très connu et qui est également très doué pour résoudre des affaires policières. Il vient donc souvent en aide à la police dépassée et il est accompagné de ses propres sidekicks. Le personnage a été joué par plusieurs acteurs mais dans cette saison -ainsi que dans la seconde- c'est Domoto Tsuyoshi qui s'y colle et j'aime beaucoup l'interprétation qu'il en fait. Il est adorable en fait. Il a un protagoniste très attachant qu'on prend plaisir à suivre pendant les différentes enquêtes du drama. Enquêtes dont l'issue est généralement prévisible d'ailleurs mais le voyage est plus fun que l'arrivée de toute façon dans ce drama. La série n'est pas une essentielle mais elle est un moyen très sympa de passer le temps.

(+) Le personnage/acteur principal, l'humour du drama, l'OST, …

(-) Le caractère prévisible des enquêtes et les répétitions.

La fin ? Ben du coup il n'y en a pas vraiment donc...mais le dernier épisode était sympa.

 

 

Love Generation – 1997 (J)

Qualité 3 + Appréciation 3,5 = 6,5

Drama assez classique sur fond de triangle amoureux, Love Generation est une rom-com mignonne et divertissane qui nous dit essentiellement deux choses : Kimu avec les cheveux longs c'est le bien et il faut manger des pommes. L'histoire est divertissante, on passe un bon moment, le couple principal a beaucoup d'alchimie mais ce n'est pas non plus le drama du siècle. Donc, bien entendu, je l'ai regardé en une seule journée.... le truc voyez-vous c'est que KimuTaku est la « main de Midas » des Jdramas, surtout des Jdramas romantiques. A la limite on peut même se passer de l'héroïne et le faire réciter ses lignes tout seul, ça marche. Enfin bon ce serait dommage quand même parce que l'héroïne est plutôt sympa et que tous les deux fonctionnent bien ensemble^^ Love Generation est une rom-com plutôt classique mais au ton assez adulte. Ajoutez à cela le charme de Kimu, une héroïne sympa et plein de vrais bisous => yay !!!!

(+) Kimu, le ton adulte, quelques moments vraiment réussis entre le couple principal, le message sain pro-fruits, …

(-) Les personnages secondaires très peu réussis & le fait que le drama soit un peu oubliable.

La fin ? Satisfaisante.

 

 

Psychometer Eiji – 1997 (J)

Qualité 3 ,5 + Appréciation 3,5 = 7

Alors c'est con à dire mais quand je pense à ce drama, la première chose qui me vient à l'esprit -et la première chose dont je parlais dans mon article sur le sujet aussi d'ialleurs- c'est qu'à un moment donné dans le drama il y a une référence aux cheveux de Kimura Takuya...Ensuite je me rappelle que c'est aussi l'histoire d'un mec qui utilise son pouvoir de voir le passé des gens en les touchant pour aider la police. N'empêche que : les cheveux de Kimu. Mais bon au delà de cette référence, j'ai vraiment bien aimé le drama. La bande de potes était franchement sympa, la réalisationétait énergique, les enquêtes étaient funs -à défaut de réellement tenir en suspens... parce qu'encore une fois je trouvais les coupables évidents à chaque fois-. Les acteurs étaient également plutôt charismatiques... et puis j'ai une sorte de faible pour les rôles de paumés je crois bien.

(+) La bande de pote au centre de l'histoire, la réal, l'humour et le décalage du drama, les acteurs, la référence aux cheveux de Kimu.

(-) Le personnage féminin principal dont j'ai trouvé la relation avec le héros un peu sous-développée, le traitement des criminels -qui ne sont jamais rendus réellement responsables de leurs actes-.

La fin ? No souci pour moi.

 

 

 

TUEZ LE RESPONSABLE !

 

 

Concerto – 1996 (J)

Qualité « why god, why ? T.T » + j'apprécie d'y avoir survécu = … sérieusement, pourquoi ? T_T

Ce drama est le drama que même Kimura Takuya n'a pas pu sauver. Au bout d'un épisode je m'ennuyais, au bout de deux j'avais envie de me pendre. Pour la première fois de ma vie, j'ai pensé à abandonner un drama avec Kimu dedans et ...cela veut tout dire.

(+) … après avoir vu ce drama certains mauvais dramas vous paraîtrons carrément plus intéressants en comparaison.

(-) Le drama.

La fin ? Un soulagement intense.

 

 

Itazura na Kiss – 1996 (J)

Qualité 1 + Appréciation 0 = 1

Urgh =_= Donc c'est l'histoire d'une cruche qui tombe amoureuse d'un salaud. Et il est salaud mais pas autant qu'elle est cruche. Elle est bête, bête, bête, BETE T.T Au début on ne la supporte pas, ensuite on veut casser l'écran et à la fin opuisqu'on ne peut pas la faire disparaître, se crever les yeux pour ne plus la voir devient pratiqquement une solution envisageable. Ce drama est un des dramas les plus anti-féministes que j'ai vus. Et je ne suis pas une féministe acharnée à la base, j'accepte la niaiserie des personnages féminins de drama et le fait que la recherche d'un mec soit au centre de leur existence...mais y a un moment donné, faut arrêter la casse ! -sauf s'il s'agit de casser la figure de l'héroïne de ce drama-. Ce drama est insupportable. Par contre vous pouvez regarder sa version 2013 qui -allez savoir comment ils ont fait- est tout à fait adorable ♥ Ils ont su apporter juste les bons changements et cela donne une petite comédie romantique très attachante contrairement à cette version 1996 qui est pratiquement un instrument de torture...feel the love \O/

(+) Si vous êtes le réalisateur du prochain volet de Saw vous venez de trouver une nouvelle façon de torturer vos personnages -mais si vous avez l'intention de réaliser un autre Saw...ne le faites pas-

(-) Si vous n'êtes pas le bourreau alors vous êtes la victime.

La fin ? Décevante : l'héroïne ne se fait pas écraser par un bulldozer.

 

 

 

DRAMAS NON TERMINES

 

 

 

 

LE RESTE

 

Tag(s) : #Dramas au fil des ans

Partager cet article

Repost 0