[En quête de beauté] Cleopatra na Onnatachi クレオパトラな女たち

Publié le 6 Septembre 2012

jp-bientot_cleopatra-na-onnatachi.jpg

Diffusé en 2012

8 épisodes

 

Avec :

Sato Ryuta >>> Kishi Minetaro

Inamori Izumi >>> Ichii Mutsumi

Kitano Kii >>> Kishitani Aoi

Ayano Go >>> Kurosaki Yu

Miura Shohei >>> Tomisaka Shoji

 

Dontesque ?

Minetaro Kishi, un chirurgien doué spécialisé dans la chirurgie « reconstructive », intègre une clinique de chirurgie esthétique par besoin de gagner plus d'argent pour rembourser les dettes de son père. Le travail s'annonce cependant difficile car Mineta n'aime pas l'idée de la chirurgie esthétique et doit travailler entourés de femmes alors qu'il a du mal avec le sexe féminin depuis qu'il a été abandonné par sa mère. Heureusement il peut compter sur le soutien de Yu aka le meilleur co-locataire/ami au monde.

 

oOo

Pour être parfaitement honnête je cherchais quelque chose de superficiel à la base. Et quoi de plus superficiel qu'un drama sur de la chirurgie esthétique hein, HEIN ? Ouais bah en fait non =.= Préjugés à la con. Trois litres de larmes plus tard et une difficile cure de désintox, je vais vous parler de ce drama qui n'a en fait rien d'un mélodrame -sérieusement je ne sais pas ce qu'il se passe chez moi mais ces derniers temps je pleure au moindre prétexte...encore plus que d'habitude je veux dire... ça a commencé avec King 2 Hearts et depuis cela ne s'arrête plus- et que j'ai commencé essentiellement pour quatre raisons : la superficialité potentielle, Ayano Gou, Sato Ryuta et le fait que Toya m'en ait dit du bien. Mais bon Ayano Gou surtout quand même. Depuis que j'ai décidé que je l'aime, j'ai décidé de le suivre un peu partout. Oh et cinquième raison : il faut que je vois plus de Jdramas de 2012 parce qu'à la fin de l'année quand je vais vous faire mon bilan, si je n'ai vu que 1 Jdrama,...voilà. BREF. Cleopatra na Onnatachi...si vous vous demandez si j'ai aimé, la réponse est oui. Si vous vous demandez pourquoi... vous n'avez pas lu les mots « Ayano Gou » ?

 

Non, très sérieusement, j'ai aimé avant tout pour Ayano Gou et NON ce n'est pas purement superficiel -même si ça l'est aussi un peu parce qu'il est beau et qu'ayant des yeux, je ne pouvais pas ne pas le remarquer-. Il se trouve que Yu, le personnage d'Ayano Gou, était vraiment mon personnage favori. C'est con il est assez secondaire et n'apparait pas tant que cela mais c'est celui auquel je me suis le plus attachée. Il est trop gentil pour son propre bien le pauvre. Je ne vous spoile pas en vous disant qu'il est homosexuel -je crois que c'est révélé dès l'épisode 2 et sous-entendu dans l'épisode 1- et il est clairement amoureux de Mineta, le personnage de Sato Ryuta, qu'il a recueilli chez lui. Et c'est affreux de se rendre compte que Yu n'imagine pas que Mineta puisse lui rendre un jour ses sentiments mais accepte absolument tout de son ami amlgré tout. Quand Mineta en a trop sur le cœur, Yu écoute, quand Mineta a besoin d'un conseil, Yu a toujours le bon et le pointe dans la bonne direction quitte à s'en prendre lui-même plein la gueule. Yu est la douceur et la dévotion incarnées, il passe tout le drama à donner sans rien demander ou recevoir en retour et ça me brisait complètement le cœur. Je ne pense pas qu'on puisse regarder ce drama et ne pas aimer Yu de toute façon. Il est le seul personnage à ne jamais agir de façon égoïste et je priais tellement pour que Mineta décide de lui rendre ses sentiments, d'autant que l'autre romance potentielle de Mineta ne me plaisait pas...pas que j'aie quoi que ce soit contre son autre « partenaire » mais leur histoire me semblait beaucoup trop précipitée pour être crédible alors que la relation Mineta/Yu avait été construite tout le drama et m'était donc beaucoup plus attachante. Je ne vous dévoilerai évidemment pas comment toute cette affaire finit mais je vous dirai ceci : Yu + Mineta + Usine + Soleil Couchant = #ForeverDyingInside. Bon cela ne vous dit pas grand-chose vu que je meurs de l'intérieur quand un acteur est beau, quand une scène est trop heureuse, quand une scène est trop triste voire quand la musique est jolie -Nankyoku Tairiku c'est toi que je vise là- mais celles qui ont vu le drama comprendront je pense.

 

Cleopatra na Onnatachi.01.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0012285 Cleopatra na Onnatachi.01.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0018570
Cleopatra na Onnatachi.ep02.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00260 Cleopatra na Onnatachi.ep04.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00237

 

Bon mais malgré tout -et malheureusement- Yu n'est ni le seul personnage du drama ni son personnage principal alors parlons un peu des gens qui l'entourent.

 

Je pense que je ne surprendrai personne en annonçant que j'ai aimé Sato Ryuta. Il n'est pas dans son rôle habituel d'idiot sympathique et heureux mais il a joué suffisamment de rôles de ce genre pour que mainenant je le trouve sympa dans tout ce qu'il fait. Il a juste une tête qui me revient en fait. J'ai trouvé le traumatisme du personnage un peu « facile » mais ça ne m'a pas dérangée plus que cela et j'ai apprécié le fait que Mineta ait beaucoup de défauts, notamment un esprit très fermé et arrêté, mais essaie de devenir meilleur. Ca lui donnait l'air humain on va dire...oh et en parlant d'avoir l'air humain, cela faisait longtemps que je n'avais pas vu Sato Ryuta avec une coupe de cheveux aussi normale ! En fait cela fait tellement longtemps que je ne sais même pas si cela m'est déjà arrivé. Oh probablement quand même ! … Bon bref, le personnage est sympa et j'ai aimé ses interactions avec les femmes de la clinique, en particulier Aoi que j'ai commencé par trouver agaçante mais à qui j'ai fini par m'attacher. Par contre c'est vrai que j'ai moyennement apprécié la relation avec Ichii-sensei. En soi Ichii me plaisait et j'aimais bien son personnage en apparence parfait qui en fait étouffait chez elle et ne trouvait pas sa place en tant que mère et épouse -pour autant qu'elle en ait encore une- mais je n'ai pas compris pourquoi le drama voulait jouer la carte de la romance entre elle et Mineta. Ce n'est pas une question de concrétisation ou pas, c'est l'idée même de sentiments romantiques entre eux que j'ai eu du mal à accepter parce que, tout simplement, je n'ai pas l'impression de les avoir vraiment vu naître. Le respect, l'amitié, ça je voyais...mais l'amour ? Ca m'a semblé maladroit et peu crédible honnêtement.

 

Sinon, pour ce qui est autres personnages, je n'ai pas été très fan de la chirurgienne qui veut absolument se marier et en général j'ai surtout retenu Shohei qui avait un côté à la fois mignon et à la fois inquiétant qui me plaisait pas mal. On ne savait jamais trop sur quel pied danser et j'aime ce genre d'incertitudes.

 

Cleopatra na Onnatachi.01.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0002124 Cleopatra na Onnatachi.ep04.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00133

 

Pour ce qui est du ton général du drama, c'est un peu la même chose : il n'y a pas vraiment de position définitive. Les femmes de la clinique croient à ce qu'elles font et présentent la chirurgie esthétique comme quelque chose de positif mais si le drama vante les mérites de la chirurgie esthétique dans certains épisodes, il nous rappelle également à plusieurs reprises qu'elle ne résoud pas tout, qu'elle n'est pas un remède miracle pour une vie subitement merveilleuse. Par ailleurs Mineta n'est pas exactement un fan de chirurgie esthétique et apporte un point de vue assez négatif sur cette pratique qui équilibre un peu l'enthousiasme des autres employés de la clinique. C'est vraiment un aspect du drama que j'ai apprécié car si je ne suis ni anti ni pro chirurgie esthétique, cela reste un sujet complexe et cela m'aurait ennuyé qu'il soit traité de façon trop simpliste. J'aurais d'ailleurs aimé que le drama reste là-dessus -et sur Yu- parce que le retournement subit au mode "romance pas subtile" ne m'a pas convaincue. Par ailleurs au niveau de la fin générale, j'ai été déçue par la conclusion trop exagérée et pas franchement réaliste. Sauf du côté de Yu, la fin de cet axe-là m'a semblé bien écrit et m'a beaucoup touchée.

 

Pour résumer un peu tout cela, Cleopatra na onnatachi est un drama qui m'a bien plu. Les acteurs étaient bons, la réalisation agréable et le scénario généralement bien écrit avec des nuances appréciables. Malheureusement dans sa dernière partie il a tendance à un prendre un tournant un peu décevant mais il nous reste Yu et bon, le drama ne faisant que huit épisodes, on ne peut pas non plus parler de longueurs vraiment handicapantes.

 

Cleopatra na Onnatachi.01.480p.x264-[D-Addicts].mp4 0030431 Cleopatra na Onnatachi.ep02.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00105
Cleopatra na Onnatachi.ep02.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00162 Cleopatra na Onnatachi.ep04.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00093

Cleopatra na Onnatachi.ep05.480p.x264-[D-Addicts].mp4 00260

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :