Fantastic Parasuicides (판타스틱 자살 소동)

Publié le 2 Novembre 2010

Fantastic Parasuicides

판타스틱 자살 소동

 

Fantastic_Parasuicides.jpg

 

2007

 

Réalisé par Jo Chang Ho (ep1), Kim Seong Ho (ep2) et Park Soo young (ep3)

 

 

Avec:

 

Han Yeo Reum >>> Ji-na (ep1)

Tablo >>> Min-ho (ep1)

Par Hwi Soon >>> Le prof (ep1)

Kim Ga Yon >>> L’infirmière (ep1)

Kim Nam-Jin >>> Le militaire (ep2)

Jeong Jae Jin >>> Im Chong-bon (ep3)

Kang In-hyeong >>> Le jeune home en fuite (ep3)

 

 

Dontesque?

 

Ce film est en fait un recueil de trois courts-métrages ayant pour thème commun « le suicide ». Loin d’être des mélodrames cependant ces petites histoires ont plutôt un côté « douce folie » et nostalgie.

 

 

 3

 

Bon je ne vais aller faire semblant que le principe du film m’a attirée ou que le scénario me parlait. La vérité est bien plus simple : Tablo est au casting. J’ai déjà tous ses albums, son livre, il m’a semblé naturel de devoir le découvrir en tant qu’acteur. J’ai commencé par August Rush où il fait une apparition de quelques secondes puis j’ai trouvé celui-là et me suis dit « super, il est même sur l’affiche, il doit être un des personnages principaux ». Sauf que le titre me faisait un peu peur, je craignais qu’il ne se tire une balle dans la tête à un moment ou un autre et du coup je n’arrivais pas à me résoudre à regarder le film. Enfin maintenant c’est fait et j’ai bien aimé mais quand même il y  a un truc qui me chiffonne à savoir que sur les trois histoires c’est la première que j’ai le moins aimé et que c’était justement celle avec Tablo.

 

cap-00245.jpg


D’après ce que j’ai lu sur ce film, la première histoire est la plus appréciée et la seconde la moins appréciée. Dans un élan d’originalité involontaire, j’ai pensé exactement l’inverse. La première histoire intitulée Hanging tough commence avec l’image d’une lycéenne en pleurs qui crie qu’elle ne veut pas mourir. Puis elle se réveille à la bibliothèque et se rend compte qu’elle a loupé son exam. Désespéré elle va demander de l’aide à son professeur mais il lui répond qu’il ne peut rien faire pour elle et elle finit par se jeter du haut du toit de l’école. Elle tombe par terre mais à sa grande surprise se réveille parfaitement indemne et en pleine forme. Elle va alors découvrir des faces cachées à des gens qu’elle ne connaissait que vaguement. Au début ce mini-film me plaisait bien. La lycéenne est toute choupette je trouve et elle m’a facilement séduite, j’aimais bien le côté bizarre de l’histoire et puis Tablo en mode « barge » avec son pistolet en plastique me plaisait bien aussi. Sauf qu’au bout d’un moment le film est devenu trop bizarre à mon goût, j’avais l’impression qu’il essayait de nous perdre pour le simple plaisir de nous perdre et d’être bizarre de façon assez gratuite et c’est quelque chose que je n’aime pas. Quand c’est comme cela j’ai toujours l’impression que le réalisateur essaie en fait de masquer le fait que son histoire est creuse. Ce n’est pas forcément toujours vrai mais c’est le sentiment que cela me donne. Du coup j’ai été assez déçue par cette première histoire qui ne va finalement nulle part et arrive à une conclusion que j’avais malgré tout anticipée. Bref pour moi l’idée est desservie par une réalisation qui l’étouffe un peu. M     ais mon avis n’est pas exactement populaire donc si cela se trouve je suis juste passée à côté du chef d’œuvre du millénaire.

 

cap-00254.jpg


La seconde histoire s’intitule « Fly Chicken » mais aurait également pu s’appeler « L’homme qui hurlait à l’oreille des poules ». J’ai lu sur le net que le personnage principal était un policier mais moi ce que j’ai compris c’est qu’il était un militaire revenu du combat et à moitié traumatisé et blasé de la vie. En tous cas clairement la vie ne l’intéresse plus beaucoup et il a l’intention de se tirer non pas une mais trois balles dans la tête (il y a toute une symbolique). En chemin il fera la rencontre d’une poule à laquelle il fera la conversation (parce qu’il parle la poule, probablement un truc appris à l’armée) puis son chemin croisera celui d’une jolie jeune femme tout de blanc vêtu qui malheureusement connaîtra un destin tragique et bouleversera ses plans. Personnellement ce segment est mon favori. Déjà l’histoire est bizarre mais la réalisation nous laisse quand même le temps d’en profiter. Et puis je la trouve assez drôle cette histoire. Les premières scènes sont un peu longues avec les mecs en scooter dont l’importance échappe un peu au début et puis la conversation avec la poule surprenante mais s’étendant un peu trop. Mais cette histoire est assez drôle en fait et à la fois assez déprimante aussi, tout dépend vraiment de comment vous la prenez. A mon avis la fille en blanc représentait la poule et la dernière scène veut dire que finalement le personnage principal est bloqué, impossible pour lui de voler telle la poule moyenne. Vraiment c’est mon segment favori. Il est moins gratuitement bizarre que le premier, moins contemplatif que le dernier et en plus la musique est jolie donc j’approuve.

 

cap-00256.jpg-au lieu de prendre une cap du perso principal j'en ai prise une du bisho =.= je suis fidèle à moi-même quoi!-

 

La troisième histoire, intitulée « Happy Birthday », raconte une journée d’un vieil homme…sauf que ce n’est pas clair en fait car c’est une femme, peut-être. Clairement l’acteur est un homme et certains personnages l’appelle « vieil homme » mais il porte des vêtements de femme, se maquille et son fils l’appelle « maman » alors il y a quelque chose de pas clair au niveau du personnage même. Enfin en tous cas c’est son anniversaire et apparemment tout le monde l’a oublié donc il(ou elle ?) est déprimé et décide d’aller faire un tour. Ce faisant il rencontre un jeune homme qui était sur le point de se laisser écraser par un train et fuit des gangsters. Je ne vous raconte pas la suite mais encore une fois c’est une histoire un peu étrange avec un twist à la fin. J’ai apprécié l’histoire et j’ai trouvé les personnages touchants mais j’ai un léger reproche : le réalisateur a rendu son film un peu trop contemplatif. Il n’est pas très long et pourtant il y a des moments un peu creux. L’histoire est racontée de façon linéaire mais pas assez dynamique pour le coup. Enfin malgré tout c’était une histoire touchante et j’ai aussi bien apprécié le jeune homme en fuite, il a un bon sourire (on se refait pas hein)

 

Somme toute c’était un film intéressant à voir ou, plutôt, des films intéressants à voir. Je suis légèrement déçue par la section de Tablo mais pas par lui, et puis les acteurs sont tous bons. En général il y a une bonne ambiance et des idées intéressantes. La seconde histoire reste celle que j’ai préférée mais, petits creux de la troisième mis à part, je ne me suis jamais ennuyée. A tenter donc.

 

cap-00249.jpg

-Yay Tablo \O/-

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :