Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Master's Sun

주군의 태양

 

 

401px-Master's Sun

 

 

Diffusé en 2013

 

17 épisodes

 

 

Avec :

 

So Ji Sub >>> Joo Joong Won / Joo-goon

Gong Hyo Jin >>> Tae Gong Sil / Tae-yang

Seo In Guk >>> Kang Woo

Kim Yoo Ri >>> Tae Yi Ryung

 

 

Dontesque ?

 

Depuis un accident, Tae Gon Sil est capable de voir les fantômes et cela a détruit sa vie. Terrifiée, elle a du mal à dormir et les gens la prennent pour une folle. Par chance ou intervention du Destin, elle fait la rencontre de Joo Jong Won, un chef d'entreprise froid et ambitieux au passé compliqué qui ne croit pas aux fantômes et semble « supprimer » leur présence.

 

 

7-copie-2

Allez, il est temps de parler de Master's Sun. J'ai du retard mais bon, mieux vaut tard que jamais et puis je sais bien que vous m'aimez beaucoup trop pour m'en vouloir. Donc discutons un peu de ce drama que j'ai voulu voir essentiellement pour trois raisons : (1) le casting parce que j'aime beaucoup Gong Hye Jin, So Ji Sub et Seo In Guk (2) le sujet parce que dès qu'il y a des fantômes quelque part, j'accourre, c'est la fan d'horreur enfouie au fond de moi qui veut cela (3) les scénaristes... le dernier drama des sœurs Hong à m'avoir vraiment passionnée était My Girlfriend is a Gumiho, leur dramagraphie est inégale et leur dernier drama – Big - était une grosse déception mais malgré tout, j'avais envie de voir ce qu'elles sortiraient ensuite parce que j'ai beaucoup aimé certains de leurs travaux passés et parce que je suis une éternelle optimiste -en ce qui concerne les dramas parce que sinon le monde est un trou noir qui se resserre sur nous jusqu'à ce qu'on meure- . Au final ? J'ai bien aimé. C'était loin d'être parfait et le début et la fin du drama laissent à désirer mais malgré tout je me suis attachée aux personnages et je me suis amusée, ce qui est l'essentiel.

 

Mais commençons... par le début en fait. Et comme je vous le disais, le début du drama ne m'a pas convaincue à fond. J'avais une bonne première impression générale mais je n'étais pas non plus embarquée. Et je remarque que mon problème avec la fin du drama découle un peu du même problème. En fait essentiellement au cœur de ce drama on a la romance, l'histoire de fantôme principale et les histoires de fantômes secondaires. Et l'attrait du drama, pour moi, variait en fonction de l'équilibre existant entre ces trois axes du drama. Au début le drama se concentrait sur les histoires secondaires tout en ne laissant pas beaucoup de place aux personnages principaux si bien que le drama ne m'a pas happée tout de suite, les histoires secondaires n'ayant en plus de cela pas été particulièrement écrites dans les deux premiers épisodes. Ensuite les histoires secondaires sont toujours présentes mais font avancer l'histoire principale et notre histoire de fantôme principale nous offre un peu de suspense. Puis subitement les histoires secondaires disparaissent, on part romance à fond, l'histoire de fantôme principale prend un nouveau tournant avant de disparaître et là le drama a commencé à me lasser. Il fallait vraiment toutes les composantes pour que j'apprécie tout à fait Master's Sun. Parce que je crois bien qu'aucune des composantes n'était assez bonne prise toute seule....

 

Du côté des histoires fantômatiques secondaires, je pense qu'au début le souci est que les scénaristes ont voulu les rendre touchantes mais ne nous donnaient aucune raison de réellement nous attacher aux fantômes. Les histoires étaient traitées avec beaucoup de mièvrerie injustifiée et cela pouvait devenir franchement écoeurant. Après cela, cela s'arrange parce que ces histoires commencent à avoir de véritables conséquences sur nos personnages principaux. Alors oui, certaines histoires sont moins intéressantes que d'autres mais comme chacune apporte quelque chose à des personnages auxquels on est attaché, elles passent nettement mieux. Par ailleurs la réalisation a également fait de gros progrès à ce niveau le long du drama ! Parce qu'à aucun moment les fantômes ne font réellement peur, ils sont trop « faux » pour cela, on a jamais une impression de réalité les concernant ce qui ne les rend pas bien menaçant. Mais plus le drama avance, moins les fantômes sont censés nous faire peur et du coup

 

Master's.Sun.E01.130807.HDTV.H264.450p-KOR.avi 001003636 Master's.Sun.E07.130828.HDTV.H264.450p-KOR.avi 000843576
Master's.Sun.E02.130808.HDTV.H264.450p-KOR.avi 000365198 Master's.Sun.E02.130808.HDTV.H264.450p-KOR.avi 000454020


L'histoire fantomatique principale, celle d'Hee Joo, m'a laissée mitigée. Le passé m'intéressait en tant que « part » de Joong Won. Je voulais savoir ce qui lui était arrivé pour comprendre son personnage présen et je voulais également que son traumatisme soit expliqué afin qu'il arrive à le dépasser. Mais les détails de ce passé ne m'intriguaient pas plus que cela, Hee Joo ne me touchait pas réellement et la tournure que prend cette affaire dans les derniers épisodes m'a carrément ennuyée. Et quand je dis « les derniers épisodes » je parle des « derniers épisodes ayant un rapport avec cette histoire ». Je n'ai pas compris la façon dont les sœurs Hongs se sont débarassées de cette affaire... Elle est réglée avant la fin du drama et il semble qu'elle « disparaisse » tout simplement, de façon assez abrupte. Tout cela pour introduire un personnage de dernière minute qui, malgré toute l'affection que je porte à Lee Chun Hee -et Dieu sait que je lui en porte énormément- ne servait strictement à rien et a été particulièrement mal géré.

 

Reste la romance. Et là il y a eu des hauts et des bas on va dire. Les bas se situant surtout vers la fin... Le fait est que j'ai beaucoup aimé cette romance. J'ai aimé les deux personnages principaux, j'ai aimé leur relation et j'ai aimé le rythme auquel ils avancaient. Sauf que vers l'épisode 13 à peu près, subitement, ils se sont mis à tourner en rond de façon carrément rageante, j'avais l'impression de voir toujours les mêmes scènes répétées à l'infini. Il est vrai que dans les Kdramas -surtout ceux des sœurs Hongs-, il y a toujours une phase de lourdeurs mais après tout est dans l'exécution. La plupart du temps cette phase de lourdeur comprend un sacré manque de communication, de la Noble Idiotie, des rivales jalouses, des belle-mères imbuvables voire tout cela à la fois... et tout ceci s'articule autour d'un conflit. Le conflit peut venir de plein de choses différentes, plus ou moins justifiées, et les lourdeurs découlent souvent du fait que le couple gère le conflit de la façon la plus inefficace possible. Par ailleurs dans certains dramas le conflit lui-même vient de l'absurdidté des personnages qui, probablement, ont lu le scénario et se sont dit « aw merde, on doit encore tenir qautre épisodes dis-donc ! ». C'est ce qu'il s'est passé dans Master's Sun. Les derniers épisodes sont de « Je t'aime moi non plus » où les personnages m'ont complètement perdue parce qu'ils s'inventaient des problèmes tous seuls et que leurs actions perdaient nettement de leur cohérence. Et comme la romance était pratiiquement tout ce qu'il restait au drama, le reste ayant été évincé, il n'y avait rien pour nous distraire des lourdeurs -ou presque, … j'y reviendrai.

 

A la base tout de même j'aimais beaucoup ces personnages et leur relation. Ce que j'appréciais, je pense, est le fait qu'ils aient autant besoin l'un de l'autre pour apprendre à vivre l'un sans l'autre. C'est-à-dire que Gon Sil a besoin de Joong Won afin de retrouver suffisamment de paix d'esprit pour arrêter d'avoir peur et trouver un moyen de vivre avec ses capacités sans que ça lui bouffe la vie tandis que Joong Won a besoin de Gong Sil pour faire la paix avec son passé et réussir à s'en délivrer. Je sais qu'à priori on a l'impression en regardant les personnages et leurs attitudes que Gong Sil est nettement plus dépendante que Joong Won et je pense qu'en effet cela se voit plus parce que chez Gong Sil cela se traduit de façon plus « physique » et aussi parce qu'elle le cache moins, mais en vérité je pense que leur relation leur apportait autant l'un qu'à l'autre. Bon bon mais surtout si j'ai apprécié cette romance, c'est qu'elle était à la fois drôle, mignonne, touchante et tout le bordel qui va avec. Et on doit cela en grande partie aux acteurs. Gong Hye Jin et So Ji Sub fonctionnaient très bien ensemble et je me suis très rapidement prise au jeu. Gong Hye Jin apporte beaucoup de chaleur à son rôle, comme elle le fait toujours, et je me suis tout de suite attachée à son personnage. Après le challenge était de garder mon affection car si Gong Hye Jin m'inspire toujours de bons sentiments à la base, si le personnage est trop agaçant -comme c'était le cas dans Best Love- je finis par décrocher. Heureusement cela n'a pas été le cas ici, j'ai beaucoup aimé la force tranquille de Gong Sil et sa générosité. Et j'ai trouvé que So Ji Sub s'en sortait également très bien. C'était la première fois que je le voyais dans une rom-com et je dois dire que ça lui va bien... So Ji Sub n'est pas un acteur très expressif mais en l'occurence cela jouait plutôt en la faveur du personnage. Les deux formaient vraiment un très bon duo et c'était un véritable plaisir de les voir évoluer sur mon écran.


Master's.Sun.E02.130808.HDTV.H264.450p-KOR.avi 001256823 Master's.Sun.E04.130815.HDTV.H264.450p-KOR.avi 001213980
Master's.Sun.E03.130814.HDTV.H264.450p-KOR.avi 000708241 Master's.Sun.E12.130912.HDTV.H264.450p-LIMO.avi 002404170

 

Néanmoins je vous avoue qu'à mes yeux les personnages secondaires ont été la véritable force salvatrice de ce drama sur ses derniers épisodes. Parce que lorsqu'on en arrive à la phase de longueurs, il est assez clair que les personnages principaux vont finir ensemble une fois qu'ils en auront fini de se créer des problèmes tous seuls et de s'embourber dedans. Bien sûr c'est assez clair depuis l'épisode 1 et on est jamais à l'abris d'un gros twist -après tout c'est déjà arrivé... même chez les sœurs Hongs- mais.... disons que tout est une question d'exécution. Dans les séries -dans les films aussi mais c'est moins critique car il y a moins besoin de « fidéliser » le spectateur- l'essentiel n'est pas tant ce que vous racontez que la façon dont vous le racontez. Bien sûr le contenu est important et détermine en grande partie la qualité de votre série mais lorsque vous cherchez à capter l'attention du spectateur, la forme est l'essentiel je pense. Vous pouvez être en train de raconter l'histoire la plus banale du monde, si vous la racontez bien, vous pouvez trouver votre public. En revanche, même avec une histoire intéressante et originale, si vous donnez au public l'impression qu'il est en train de regarder du déjà-vu fade, vous risquez de le perdre. Oui peut-être que vous réservez à votre public un twist de malade mais si vous passez d'abord quatre épisodes à tourner en rond et ne rien faire du tout, le public risque d'être endormi ou parti quand votre twist fera son apparition. Pour en revenir à Master's Sun, j'ai commencé le drama en étant parfaitement convaincue, sans l'ombre d'un doute, que Gong Sil et Joong Won aurait droit à leur happy-end. La question était : comment ? Et lors de la première partie du drama, je ne pouvais pas prévoir complètement la réponse mais lors des quatre derniers épisodes j'avais l'impression -fausse ou pas, là n'est pas la question- que c'était bon, je pouvais tout voir venir et du coup le couple principal ne m'intéressait plus.

 

Heureusement j'avais les personnages secondaires donc : Yi Ryung et Kang Woo. Un couple plus incertain mais tout à fait adorable. Ce n'est pas la première fois que les sœurs Hongs nous introduit ce genre de « pairing » et jusque là le taux de « finalisation » n'avait pas été de 100% donc je me demandais si ce coup-ci Yi Ryung et Kang Woo auraient également droit à un happy-end dans un joli papier cadeau. Bien sûr je ne vous dis pas ce qu'il en est mais du coup j'aimais bien cette petite romance parce que je ne savais pas si elle aboutirait sur quoi que ce soit mais que j'espérais vraiment que ce serait le cas. Yi Ryung était immature et capricieuse mais j'aimais bien sa façade d'assurance qui cachait ses insécurités. Elle pouvait se montrer assez énervante mais au final je l'ai vraiment bien aimé et Kang Woo était un personnage particulièrement attachant. A la base Seo In Guk est juste vraiment sympathque et Kang Woo est gentil, serviable et souriant... tout en étant pas parfait au point d'en devenir ennuyeux, il a aussi ses faiblesses et ça le rend tout à fait adorable. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à les regarder évoluer tous les deux et leurs scènes étaient celles que j'attendais le plus dans les derniers épisodes.

 

A côté de cela j'ai aussi aimé la tante et l'oncle de Joon Won -bien que je ne m'y attendais pas et que cela m'ait prise sur le tard-, la grande sœur de Gong Sil, et, surtout, le secrétaire Kim. Le secrétaire Kim avait la classe. Il savait tout faire et servait même d'entremetteur à nos deux personnages principaux, sans lui le drama aurait été triste. Bref, merci d'avoir existé secrétaire Kim, ce fut un véritable plaisir !

 

En général j'ai vraiment aimé Master's Sun. Je sais que je lui ai fait plusieurs reproches mais le drama m'a diverti et je l'ai regardé avec plaisir semaine après semaine. So Ji Sub et Seo In Guk m'ont donné de quoi fangirliser, les personnages étaient attachants en général, tout le monde jouait bien son rôle, j'ai ri, mon cœur s'est parfois un peu serré, … et à la fin les sœurs Hongs ne faisaient pas un gros doigt d'honneur à leur public comme dans Big donc oui, j'ai passé un très bon moment devant Master's Sun.

 

Master's.Sun.E06.130822.HDTV.H264.450p-KOR.avi 001383983

Master's.Sun.E02.130808.HDTV.H264.450p-KOR.avi 003723957


Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0