Flowers for my life 꽃 찾으러 왔단다

Publié le 6 Février 2011

Flowers for my life

찾으러 왔단다

 

kbsflowers4lifetk7.jpg

 

2007

 

16 épisodes

 

 

Avec :

 

Cha Tae Hyun >>> Yoon Ho Sang

Kang Hye Jung >>> Na Ha Na

Kim Ji Hoon >>> Go Eun Tak

Gong Hyun Joo >>> Oh Nam Kyung

Kim Hye Ok >>> Park Cho Sun (la mere d’Hana)

Lee Jung Gil >>> Na Jung Do (le père d’Hana)

Jung Ae Ri >>> Madame Gong/Mi Ok

Kang Shin Il >>> Choi Pil Goo

 

 

Dontesque ?

 

S’il y a une chose dans la vie qu’Ha Na aime c’est l’argent. Pas franchement encline à l’émotion, elle ne ressent de joie véritable qu’en ayant de l’argent entre les mains et suite à plusieurs mésaventures décident de devenir riche en épousant un jeune homme fortuné proche de la mort.

De son côté Yoo Ho Sang est un jeune homme paresseux et irresponsable, mis à la porte de chez lui et sans le sous. Un jour un homme étrange lui demande d’échanger leurs rôles et il se retrouve propulsé pour quelques heures à la place d’un millionnaire dans l’hôpital où travaille Ha Na. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il est atteint d’un cancer sérieux qui ne connait pas de traitement.

 

Crédits des captures d’écran @javabeans.

 

 

5.JPG

 

Pour être honnête je ne sais plus très bien pourquoi j’ai récupéré ce drama. Mais un jour je n’avais rien à regarder et Flowers for my life était là.  Je me suis concertée avec moi-même, pesé le pour, le contre… il y avait surtout du contre pour être honnête. Déjà c’est un drama-maladie, un genre que j’ai du mal à apprécier en général et puis en plus je n’aime pas trop Cha Tae Hyun, l’acteur principal que j’avais trouvé particulièrement mauvais dans Prince’s First Love. Mais je me suis rappelée que je l’avais déjà beaucoup plus apprécié dans Sad Movie et donc je me suis dit que j’allais lui laisser sa chance. Bon, conclusion je suis fan de ce type. Et des autres acteurs. Et du drama. Et de l’OST. En fait je suis fan d’à peu près tout ce qui constitue ce drama et on va virer l’ « à peu près » de cette phrase car j’avoue avoir beaucoup de mal à trouver un défaut dans cette affaire. Ca m’ennuie de distribuer les 5/5 mais que voulez-vous, il les mérite alors what’s a Guru to do ? –oui je sais c’est pas bien l’anglais au milieu des phrases mais je fais ce que je veux d’abord >.<-.  A la limite je pourrais enlever 0.0001 point sur un prétexte à la con genre « mais où est KimuTaku ? » mais ce serait de mauvaise foi. Non sérieusement, ce drama est juste parfait …enfin... bon… allez je développe.

 

Déjà petite mention à la bande-son que j’ai absolument adoré ! Déjà je pars du principe que tout drama dans lequel on entend du Nell a forcément une OST de malade mais là en plus il y a du MOT et des chansons occidentales que j’avais complètement oubliées mais que j’aime du genre « Wasted on the way » de Crosby and nash …. Ou encore la magnifique « 74-5 » de The connells qui revient très souvent mais toujours au bon moment et sur laquelle je me suis payée de bonnes crises de larmes. Ah là là~qu’est-ce que j’ai pu pleurer sur ce morceau…. Cela dit n’allez pas prendre le drama pour un tire-larmes de base ! Déjà une bonne indication : plus c’est dramatique, plus on veut que je pleure…et moins je pleure !  Bon mais on va y revenir, pour le moment retenez simplement que je suis amoureuse de la bande-son de ce drama qui tourne en boucle sur mon Ipod en ce moment. J’ai fait de « 74-75 » ma berceuse du soir…

 

ff8-062.jpg ff8-011.jpg
ff11-116.jpg ff9-062.jpg

 

Après ...Il y a des milliards de choses à retirer de ce drama ! Déjà malgré que ce soit un drama-maladie, j’ai en gros passé plus de la moitié du drama à rire. Particulièrement lors des premiers épisodes qui sont franchement hilarants ! Entre Ha Na qui croit qu’Ho Sang est riche et sait qu’il est mourant et Ho Sang qui ne sait pas qu’elle croit qu’il est riche et ne sait pas non plus qu’il est mourant, les qui pro quos foisonnent pour mon plus grand plaisir. Et même après que la maladie ait pris une place plus importante dans l’histoire –ce qui vient finalement assez tard-, l’humour reste présent. La série fait preuve d’un décalage bienvenu qui pourtant ne l’empêche pas de traiter sérieusement ses sujets. Certaines morales et leçons de vie sont dispensées mais jamais lourdement, le drama trouvant en fait l’équilibre parfait entre lourdeur et légèreté. Les thèmes sérieux sont vraiment abordés et pas seulement en rapport avec la mort, le drama se penche également beaucoup sur les relations parents-enfants. Les questions sont posées mais n’étouffent pas le spectateur. Dans ce drama l’émotion n’est pas dans les longs discours mais dans les détails, les personnages secondaires… Je ne sais pas trop bien comment l’exprimer mais ce drama en gros ne nous prend pas pour des cons et ne souligne pas les moments où il faut que nous soyons touchées, ceux où il faut que nous réfléchissions…c’est fait avec subtilité et l’émotion passe d’autant mieux. En tous cas j’avoue avoir versé pas mal de larmes….mais avoir également piqué plus d’un fou rire.

 

On se sent en fait vraiment impliqué. Les personnages forment une grande famille et on en fait partie. D’ailleurs à ce niveau-là j’ai adoré l’image de fin, mais évidemment je ne vais pas développer. Bref une grande famille, d’autant que le drama a la bonne idée de sortir complètement des clichés du carré amoureux….En clair il dépasse la romance pour devenir un véritable drama humain et malgré son décalage se fait beaucoup plus réaliste que les milliards de drama qui sortent chaque année.

 

22-067.jpg ff10-161.jpg
22-035.jpg 17-177.jpg

 

Pour discuter un peu des personnages je dois dire avoir eu un gros coup de cœur pour l’actrice principale –mais j’ai eu de gros coup de cœur pour tout le monde alors. Ha Na est un rôle difficile à jouer mais l’actrice s’en sort particulièrement bien. D’ailleurs à ce niveau-là j’ai trouvé rafraîchissant qu’elle soit mignonne sans être une top model et pareil pour l’acteur principal qui n’est pas franchement beau non plus. On en vient à le trouver beau car son personnage est magnifique mais sinon tous les acteurs sont également plus… « proches de notre réalité » en quelque sorte –à moins évidemment que vous ne fréquentiez que des top models. Bref pour en revenir à Ha Na elle commence comme une jeune fille un peu « handicapée des relations humaines ». Elle ne s’attache pas aux gens et rien n’est plus précieux que l’argent pour elle. Elle a une passion dévorante pour les billets verts. Etrangement cela ne la rend pas antipathique pour autant, son addiction à l’argent étant plutôt présentée de façon comique.  Puis donc elle rencontre Ho Sang et tente de le séduire pour mettre la main sur l’argent qu’il croit qu’elle a et encore une fois son personnage, malgré ses motifs, reste drôle et touchant de maladresse. Elle ne connait rien à l’amour ou même à l’affection et ses tâtonnements pour séduire Ho Sang sont attendrissants et comiques. Puis évidemment vient peu à peu l’amour, le vrai et, comme elle le dit elle-même, il la transforme en véritable être humain. Dans ce drama l’apprentissage se fait pour tout le monde et Ha Na, elle, apprend l’amitié, l’amour, la compassion… un rôle attachant dont l’évolution, parfaitement jouée par l’actrice, est bien écrite sans lenteurs ou retournements brusques.

 

ff11-139.jpg 18-160.jpg
ff5-130.jpg 17-223.jpg

 

Pour ce qui est de Cha Tae Hyun dans le rôle d’Ho Sang (ou Dae Bak comme il se fait appeler pendant une bonne partie du drama) c’est encore un autre coup de cœur. J’avais mes réserves mais il m’a complètement séduite. Bon ok c’est pas un bisho mais je m’en fous, je l’aime. Un peu comme Ha Na il commence en tant que personnage à priori pas forcément sympathique, lâche et bon à rien… mais le scénariste et le réalisateur portent sur lui un regard affectif et du coup le spectateur se prend également d’affection pour lui. Puis bon sa vie n’est franchement pas drôle, le pauvre ! Cela dit malgré donc sa lâcheté du début il y a quelque chose qui rattrape le coup tout le long, quelque chose qui m’a séduite en même tant qu’Ha Na : son bon cœur. Sans la jouer héros chevalresque ou niaiseux, Ho Sang est quelqu’un de profondément généreux et un peu naïf  et cela permet d’excuser sa tendance à parfois se débarrasser de ses responsabilités. Par ailleurs j’ai adoré qu’il commence à évoluer avant qu’il se sache malade. Son changement est progressif et n’est pas le résultat de « oh my god je vais mourir, je dois absolument me rattraper », non. Il commence à changer bien avant cela, il devient quelqu’un de bien avant de savoir qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre et j’ai trouvé que cela rendait l’évolution encore plus méritoire. Et du coup ‘javoue que par contre cela m’a foutu les boules qu’il doive mourir. Plus j’approchais de la fin plus j’avais peur…mais la fin était magnifique. Je ne peux évidemment rien dire sur la conclusion mais j’ai aimé la façon dont le réalisateur s’y est pris et j’ai fini avec une expression étrange sur le visage entre sourire et larmes tant mon cœur était partagé.  Bref pour résumer j’ai adoré le personnage et l’acteur dont la mention au casting de tel ou tel film/drama ne me fera plus jamais hésiter mais sera dorénavant une motivation.

 

On en vient donc aux rivaux et c’est là que je vous dis que le drama sort des clichés. A tel point que j’hésite à les appeler des rivaux…ils ne font jamais un seul coup de pute, queudale. Au final ils sont plus les amis du couple principal que les rivaux amoureux, même si c’est ainsi qu’ils commencent.

 

18-050.jpg ff5-099.jpg

ff8-034.jpg

 

Déjà Eun Tak dans le rôle du « rival ». Au début absolument pas intéressé par Ha Na il en tombe amoureux mais il ne tente jamais rien derrière le dos d’Ho Sang, la relation est beaucoup plus intéressante que cela. Peu à peu il devient l’ami d’Ha Na mais également celui d’Ho Sang, s’inquiétant pour lui et étant aussi affecté que tout le monde par l’idée de sa mort prochaine. La grande force du drama en fait est de rendre tous ses personnages également intéressants et de tous les faire évoluer. Au début froid et aigri –pour des raisons que je n’expliquerais pas, ce serait spoiler- Eun Tak apprend à s’ouvrir aux gens et en particulier à Ha Na. C’est un personnage que j’ai souvent trouvé touchant dans sa relation avec un autre personnage en particulier…malheureusement je ne peux pas tellement développer parce que je ne veux pas vous spoiler mais voilà, Eun Tak évolue de façon intéressante et on s’y attache, sans oublier que parfois ses gamineries avec Ho Sang sont plutôt drôles. Mais au final ils apprennent énormément l’un de l’autre. Eun Tak est toujours sur le dos d’Ho Sang qu’il trouve trop irresponsable et en conséquence Eun Tak apprend à se relâcher un peu tandis qu’Ho Sang tire de lui –mais pas seulement de lui- une certaine maturité.

 

22-079.jpg ff7-068.jpg

22-021.jpg

 

Nam Kyun, « la rivale » est à la base le premier est grand amour d’Ho Sang. Il retourne au village pour la voir mais on apprend très vite –plus vite que lui- qu’elle est déjà fiancée. Bon il y a des complications que je ne développe pas –mais personnellement j’avais assez rapidement deviné toute l’affaire. Elle apparait forte mais est en vérité fragile et si elle offre son soutien à Ho Sang vers la fin, c’est surtout elle qui se repose sur lui au début. Mais ce qui se forme entre eux relève plus de l’amitié à mes yeux et même quand elle lui demande de rester à ses côtés je n’y ai vu aucun sentiment romantique de sa part. C’est quelqu’un de bien elle aussi et un personnage que j’ai adoré car jamais elle ne se mêle de ce qui ne la regarde pas, pique une crise ou joue les sournoises. Comme les autres elle évolue tout au long du drama et, comme je le disais, prend de la « force » pour mieux la rendre aux autres. J’ai vraiment aimé son personnage et celui d’Eun Tak, cela faisait plaisir de voir des personnages de drama aussi « humains » et ne se définissant pas uniquement par rapport au couple principal comme c’est souvent le cas dans les Kdramas. Nam Kyung a son existence propre, son histoire et ses faiblesses, et elle gagne le cœur des spectateurs en même temps qu’Ha Na.

 

Et là je me rends compte que j’ai déjà atteint les trois pages mais que je n’ai pas du tout terminé…. Déjà il me faut absolument aborder la question des parents ! Non parce qu’on a rarement inventé quelque chose d’aussi chiant que des parents coréens quand même ! Sauf que là encore une fois…bah…non quoi.

 

ff8-080.jpg ff8-141.jpg

 

 

Au contraire j’ai trouvé les parents carrément sympathiques… déjà le truc qui m’a absolument choquée –mais positivement- c’est la mère qui, quand elle pense que sa fille vient de perdre sa virginité, lui demande si elle s’est protégée et lui propose de lui expliquer, de lui montrer, de partager ses expériences avec elle. Jamais on ne voit cela dans un KDrama d’habitude ! Mais là la relation mère-fille est telle que ce genre de conversation est possible, même si elle est un peu maladroite, et j’ai trouvé que cela faisait du bien. Alors oui le père pense que sexe = mariage mais lui aussi évolue. Les parents sont comme les autres, des personnages avec leurs faiblesses. La mère a quelques moments assez égoïstes mais jamais elle n’apparait comme un monstre et elle a elle aussi le cœur profondément bon, enclin au pardon et à l’affection même si elle ne sait pas comment le montrer. Le père au début un peu fatigué de sa vie familiale y reprend goût peu à peu, bref encore une fois le drama se débarrasse des clichés habituels pour offrir une histoire plus nuancée, des personnages moins limités par leurs rôles habituels. Les parents ont leur propre petit drame et leur propre évolution, notamment par rapport à la grande question de Mi Ok.

 

ff8-109-copie-1 ff9-042.jpg

 

Mi Ok c’est la dame qui tient le salon de thé et avec qui tous les hommes du quartier, y compris le père d’Hana, aiment bien flirter. Séductrice, très maquillée, pas forcément gentille envers sa pauvre employée, elle semble au début assez superficielle mais on comprend bien vite qu’encore une fois le scénariste a pris soin de donner de la profondeur à ce personnage. Deux fois en particulier dans le drama elle m’a absolument arraché le cœur. Mais elle a également su le réchauffer à plusieurs occasions et j’ai adoré cette relation qu’elle a avec la mère d’Ha Na. Encore une fois la mère d’Ha Na a cette bonté dont elle fait profiter tout le monde et Mi Ok a le cœur généreux également et plus de cicatrices qu’on ne pourrait le croire. Ses interactions avec Pil Goo et Eun Tak étaient également très belles. Bref un personnage bien moins futile qu’on aurait pu le penser qui prend peu à peu sa place dans la grande famille de ce drama. Car oui c’est bien une famille, je l’ai déjà dit je crois il y a des siècles de cela quand j’ai commencé cet article. Et j’ai adoré cette ambiance de petit village où tout le monde connait tout le monde. Ca nous change quoi !

 

J’ai mentionné Pil Goo dans le paragraphe précédent, il apparait plus tard dans le drama mais a une importance capitale et encore une fois de pas forcément sympathique, on en vient à vraiment l’apprécier, à le comprendre, le plaindre. Mais je ne m’étends pas trop car ce serait spoiler. Il me reste de toute façon un personnage à discuter. Enfin il y a plein d’autres personnages évidemment ! Certains de passages que j’ai adorés, qui m’ont touchée, certains récurrents qui m’ont faite rire –notamment les deux embaumeurs rivaux…- ….mais il y a en particulier un personnage secondaire que j’ai aimé comme personne : Ran.

 

ff11-022.jpg ff11-043.jpg

 

Ran est une jeune vietnamienne ne parlant pas un mot de Coréen qui rapidement devient la première amie d’Ha Na. Le fait que justement elles ne puissent communiquer par la parole constitue un atout dans sa relation avec Ha Na qui elle aussi a du mal à s’exprimer mais pour d’autres raisons.  L’actrice qui joue Ran a ce visage innocent presque de petite fille et le personnage lui-même a une fragilité et une pureté que j’ai adorées. Par contre… mon Dieu elle m’a brisé le cœur. Pour des tas de raisons que je n’évoquerais pas, Ran est le personnage qui m’a le plus brisé le cœur et, j’avoue, j’en ai les larmes aux yeux tandis que j’écris ce paragraphe –si si je vous jure…et je m’en sens vaguement ridicule d’ailleurs. Elle m’a faite pleurer comme personne. Pas forcément dans les moments tristes d’ailleurs mais encore une fois dans les détails, les choses suggérées. Bon puis les moments tristes aussi. Elle m’a franchement arraché le cœur…

 

Mais ce qui est étrange c’est que pour un drama-maladie, à la fin, les personnages me restent toujours à l’esprit comme souriants. Ils ont pleurés, ils ont soufferts, mais il y a tellement de moments drôle et de joie de vivre dans ce drama que finalement je me souviens surtout d’Ha Na sautant dans les bras d’Ho Sang avec un sourire à s’en décrocher la mâchoire, de la joie de Ran lors du pique-nique organisé par Ha Na, du sourire d’Eun Tak lors de son « cadeau d’anniversaire »… Malgré ses passages tristes, ce drama ne m’a pas déprimée. Il m’a parfois rendue triste mais il m’a également rendue heureuse et j’ai l’impression d’en avoir réellement tiré quelque chose. Ho Sang n’a pas apporté quelque chose à tous les autres personnages, ils se sont tous mutuellement apporté quelque chose et j’ai l’impression que moi aussi j’ai reçu ce quelque chose –ça fait beaucoup de « quelque chose » là.

 

Jamais ennuyeux, ce drama trouve toujours le parfait équilibre entre triste/drôle, désespoir/joie, lourd/léger… les acteurs sont excellents, les personnages attachants et bien écrits, la bande-son est géniale, je ne vois vraiment pas ce qu’on pourrait demander de plus. Pour ma part ce drama est un énorme, énorme, énorme coup de cœur et je vous le conseille à toutes. Sur ce je me tais… -que celle qui a dit « enfin ! » se flingue tout de suite !.

 

promo31.jpg

Rédigé par Milady

Publié dans #Dramas - séries et animes, #Coup de coeur-Favori

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :