[Genius is just another name for...] Sherlock

Publié le 20 Mars 2012

 

sherlie.jpg

 

Série BBC

 

Basée sur l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle

 

2 saisons, 6 épisodes

 

2010 & 2012

 

 

 

Avec:

 

Benedict Cumberbatch >>> Shelock Holmes
Martin Freeman >>> John Watson
Rupert Graves >>> Lestrade
Andrew Scott >>> Moriarty
Una Stubbs >>> Mrs Hudson
Louise Brealey >>> Molly
Mark Gatiss >>> Mycroft Holmes

 

 

 

Dontesque ?

 

Ex-docteur militaire, blessé, John Watson revient à la vie civile et n’a nulle part où aller. Il finit par emménager avec Sherlock Holmes, un détective consultant à Scotland Yard à l’intellect et à l’ego particulièrement développés.

 

 

 10-copie-1

Je n’ai honnêtement jamais été très fan des aventures de Sherlock par Sir Arthur Conan Doyle. Les histoires étaient toujours intéressantes mais je n’arrivais simplement pas à m’intéresser aux personnages. Du coup c’est vrai que la série ne m’avait pas tentée tout de suite. Et puis Pepper m’a dit « c’est génial » -et quand Pepper dit que quelque chose est génial, c’est généralement vrai… je n’ai pas encore vraiment eu de contre-exemple en fait- et j’ai appris que Steven Moffat avait trempé dans le scénario. Du coup j’ai fini par me lancer, Sherlock est apparu, je suis tombée amoureuse du personnage et maintenant il faut que je relise les livres parce que la saison 3 c’est pas pour tout de suite et je suis terriblement en deuil. Plus exactement je suis en manque.

 

Mais commençons par le commencement : Sherlock Holmes a été transposé à notre époque. Non je tenais à le dire parce que sérieusement moi j’ai été surprise. Avant l’apparition de Sherlock, on nous apprend que Watson tient un blog et à ce moment-là j’ai eu un grand « euh… gné ? o_O ». Non parce que sérieusement de cette série je ne savais rien de plus que le titre, le nom d’un des auteurs et le fait que Pepper en est fan. Du coup personne ne m’avait prévenue que Sherlock Holmes utilisait un téléphone portable et que Watson revenait de la guerre d’Afghanistan ! Du coup cela a été une assez grosse surprise et pendant quelques secondes j’ai eu un peu peur, peur que la transposition ne fonctionne pas. Et puis après Sherlock s’est pointé, je me suis prise une flèche en plein cœur et j’ai complètement oublié la question de la transposition. Parce que oui, Sherlock Holmes à notre époque ça marche tellement bien qu’en fait au bout d’un moment on y fait même plus gaffe. D’autant que malgré toute la technologie présente dans chaque épisode et les références contemporaines –Watson appelant Sherlock « Spock » dans l’épisode 2 de la seconde saison par exemple-, la série ne nous prive pas d’une ambiance « brouillard londonien » assez sympa.

 

En général de toute façon j’ai beaucoup apprécié la réalisation des épisodes de cette série. Elle est « vive », on ne s’y ennuie jamais une seule seconde, on ne voit pas le temps passer et elle se permet des excentricités sympas qui nous permettent de vraiment « vivre » la réflexion de Sherlock. Par exemple on va nous écrire ce que voit  Sherlock ou bien nous mettre en scène ses explications, ce que j’ai trouvé franchement sympa.  Il y a même in petit passage qui frôle limite Minority Report lorsque Sherlock rentre dans son « palais de la réflexion ». Enfin bon cela dit les principaux atouts de la série restent son scénario et ses acteurs…

 

328377.jpg sherlock-holmes_11_1685873c.jpg

sherlock-watson-bbc.jpg

 

Au niveau du scénario, je n’ai juste rien à redire. Oh oui, évidemment, il y a quelques petits moments où on se dit « mmh, un peu facile » mais honnêtement ils sont tellement noyés dans le génie absolu de l’ensemble que finalement on n’y fait franchement pas attention. Non vraiment j’ai absolument adoré chacun des épisodes des deux premières saisons. La série prend immédiatement et on se demande comment les scénaristes réussiront à faire mieux à chaque épisode mais eh, ils y arrivent ! et sérieusement la saison 1 est géniale, le début de la saison 2 encore meilleure et la fin de la saison 2 m’a juste tuée –et maintenant j’éprouve les premiers signes de manque et je pleure à l’idée de devoir attendre la saison 3-. Parce que non seulement les scénarios sont de plus en plus cools –oui bon bah on a le vocabulaire qu’on peut hein- mais en plus ils sont de plus en plus chargés en émotion parce qu’on s’attache de plus en plus aux personnages. Oh les personnages mes amies~

 

Déjà c’est bon, je suis une groupie de Sherlock. Bon j’arrive jamais à retenir le nom de l’acteur –enfin je peux prononcer un truc qui y ressemble maintenant mais c’est tout-  mais il m’a tout de suite séduite. Je ne sais plus quel critique anglais disait que quand on adapte le personnage de Shelock Holmes à l’écran, l’essentiel n’est pas tant le cerveau mais le charisme de celui-ci. Eh bien notre ami « Benedict truc chose »a parfaitement cerné cela et du charisme il en a à revendre. Si le QI d’Anderson fait baisser celui de toute la rue, le charisme de Sherlock fait grimper celui de tout le pays ! L’acteur est excellent avec juste l’énergie qu’il faut. On ne peut pas dire qu’il soit d’une beauté classique –il a un visage drôlement chelou en fait- mais sérieusement il a tellement de charme que maintenant je veux avoir ses bébés, il peut venir quand il veut. Et puis évidemment le personnage en soi est génial. Génial, arrogant, il est toujours à deux cents à l’heure et ne s’arrête pour personne. C’est un personnage vraiment passionnant et quasiment hypnotique en fait. D’ailleurs je lui trouve pas mal en commun avec Doctor Who. Je ne sais pas, quelque chose dans le génie et l’excentricité du personnage… mais bon peut-être que j’hallucine complètement. En tous cas j’adore le personnage et je l’adore d’autant plus à cause du duo qu’il forme avec Watson.

 

Sherlock2 sherlockbbc.jpg

 

Je sais pas vous mais perso Watson dans ma tête c’est « le mec là dans le fond ». J’ai lu les histoires originales il y a un moment et honnêtement Watson pour moi est l’archétype du faire-valoir dont la naïveté fait ressort l’intelligence de Sherlock mais qui autrement ne sert pas à grand-chose. Bon. Encore une fois : va falloir que relise les histoires originales parce que soit j’avais mal lu soit la série soit la série présente le personnage sous un aspect très différent. Enfin en tous cas dans cette version BBC Watson a un rôle très important : il sert de « balancier » à Sherlock. Si Sherlock est le cerveau, Watson est le cœur et clairement Sherlock ne peut plus se passer de son nouvel ami. Peu à peu au contact de Watson –brillement interprété par Martin Freeman au fait, lui j’ai bien retenu son nom- Sherlock se fait plus humain et regarder leur évolution évoluer est passionnant. Le dernier épisode de la saison 2 est une vraie apothéose et sérieusement j’en ai pleuré. Mon Dieu la scène de « je tends le bras » -oui bon ok dit comme cela si vous n’avez pas vu la série vous ne savez pas de quoi je parle mais je veux pas vous spoiler >< en tous cas c’est une super scène et ça m’a complètement serré le cœur-. Vraiment ces deux-là sont le centre de la série et si les intrigues m’intéressent, c’est vraiment parce que les personnages sont géniaux que j’ai accroché aussi facilement.

 

Et évidemment les personnages secondaires ne sont pas en reste ! Lestrade, Mrs Hudson, Anderson, tous sont excellents. Et après on a mon trio gagnant : Molly, Mycroft et Moriarty. Molly est tellement adorable qu’il est juste impossible de ne pas l’aimer –et en plus je sens qu’elle va avoir un rôle important- et j’adore ses scènes avec Sherlock. Mes deux favorites restant celle de Noël dans le premier épisode de la seconde saison et celle du « je ne compte pas » dans le dernier de cette même saison. Il y a quelque chose de « doux » chez ce personnage que l’actrice a bien cerné et que j’adore. Par ailleurs je crois –mais je n’ai pas tout lu donc je ne peux rien affirmer- que le personnage n’existait pas dans les livres donc : bon ajout chers scénaristes, bon ajout. Bon ajout aussi pour Moriarty d’ailleurs ! Enfin Moriarty existait dans l’œuvre originale mais dans mes vagues souvenirs il n’était présent que dans une seule histoire et n’était clairement pas aussi jeté que dans la série. Donc encore une fois : bien, bien. D’autant que l’acteur est énorme et fait du personnage un protagoniste vraiment complètement flippant et à la fois terriblement charismatique. Ses têtes à têtes avec Sherlock Holmes sont géniaux et dans l’épisode 3 j’ai été en apnée pratiquement tout le temps. Quant à Mycroft, c’est sa relation avec Sherlock qui m’intéresse mais le personnage en soi à ce calme qui fait qu’il a de la prestance.

 

Bon… en fait… tous les personnages m’intéressent, j’aime Sherlock, j’aime Watson, j’aime les acteurs, j’aime Moriarty, j’aime la réalisation, j’aime le scénario, et puis en fait j’aime quoi. Et vous allez aimer aussi parce que vous allez regarder et souffrir avec moi de ne pas avoir la suite, c’est un ordre è.é (EDIT: depuis j'ai revu la série une bonne dizaine de fois donc j'ai décidé qu'elle aurait droit à un 10 au lieu d'un 9.5... je sais même plus pourquoi je ne lui avais pas donné 10 en fait...ou 11)

 

 


 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :