Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

haut-copie-1

Hiss

bas-copie-1


hisss-poster-05.jpg

 

Infos-copie-1

Sorti en 2010

 

Réalisé par Jennifer Lynch

 

 

Avec :

 

Des tas de gens qui préfèrent probablement

que leurs noms ne soient pas associés à ce film

 

 

Dontesque

Lorsque son amant est enlevée, une Déesse Serpent prend apparence humaine pour partir à sa recherche. Alors que les meurtres violents se multiplient, deux policiers sont mis sur l’affaire.

 

 

Affiches

hisss-poster-02 hisss-poster-04 Mallika-Sherawat-Hiss-Hot-picture-Gallery poster HISSS-2

 

Les gens je vous conseille de profiter de ces affiches, c’est sérieusement ce que le film a fait de mieux –c’est-à-dire aussi que le film est un tel désastre que ;..-. A part celle où on ne voit que l’œil. C’est-à-dire que je ne trouve aucune d’entre elles particulièrement magnifique mais au moins elles ont l’avantage de présenter le seul intérêt du film à savoir : l’actrice principale. Et en plus elles la présentent sans ses mimiques faciales si bien que c’est sur ces photos qu’elle est le plus sexy, pour peu qu’on ait rien contre les écailles. Honnêtement je n’irais pas accrocher ces posters dans ma chambre mais ça va, y a pire. Mais on va plutôt parler du film, histoire que je vous fasse économiser une heure et demie de votre vie.

 

 

 

0

 

Voui voui voui….

 

Vous ne me connaissez pas –enfin certaines me connaissent en fait-  mais vous avez toutes déjà vu ma tête –je pense- sur des photos ou vidéos… bon… visualisez moi, videz mon regard, levez mon sourcil gauche et ouvrez-moi la bouche pour me faire prononcer « certes… ». Voilà, vous avez la parfaite image de « moi après avoir regardé Hiss ». Je dois dire que ce film m’a laissée dans un état tout à fait perplexe : impossible de savoir ce que la réalisatrice avait voulu faire. Etait-ce sensé être une blague ? –auquel cas la blague était mauvaise- Etait-ce sensé être un film sérieux ? –auquel cas la réalisatrice a un sérieux problème de jugement-… à moins qu’elle ait voulu faire une daube en tous cas elle s’est salement plantée. Hiss rejoint la catégorie de ces films où absolument rien n’est à sauver mais qui en plus réalisent l’exploit d’être ennuyeux à mourir. Je ne crache pas sur un navet de temps en temps, ils sont le meilleur moyen de rire un bon coup, mais là je suis restée parfaitement stoïque du début à la fin. Seules deux scènes sont à sauver si vous êtes un mec et si vos fantasmes correspondent : voir l’actrice nue se frotter contre un lampadaire et voir l’actrice toujours nue plus ou moins se taper un serpent. A part cela, nada nièt, queudale.

 

De toute façon, faut bien le dire, ça partait mal. Non sérieusement, c’était quoi cette idée bidon ? Un américain –particulièrement surjoué- ayant le cancer du cerveau a décidé de ne pas laisser la maladie gagner. Jusque là tout va bien. Du coup pour survivre il décide de se rendre en Inde afin d’y chercher l’incarnation d’une Déesse Serpent et de lui voler un diamant capable de le rendre immortel. Gné ? o_O Je suis désolée mais quand ma mère a appris qu’elle avait le cancer elle ne nous a pas dit « les filles, j’ai le cancer… je pars donc à la recherche du Saint Graal ». Mais admettons, le mec croit aux légendes, pourquoi pas. Il croit vraiment qu’enlever et torturer l’amant d’une Déesse puissante à tendance drôlement violente et vengeresse va l’aider à vivre plus longtemps ? Même avec une tumeur au cerveau, faut être drôlement con à la base. Je vous spoile : à la fin il meurt. Ce qui m’a inspirée trois réflexions : « bah ouais forcément, tu t’attendais à quoi ? » , « mwhahahahaha bien fait pour toi » et « ouf, enfin débarrassée de cet acteur à la c*n ». Oui car de tous les acteurs très mauvais de ce film, celui-là était clairement le pire. Le personnage était antipathique et mal filmé avec des tas d’effets inutiles et risibles mais l’acteur était franchement ce qu’il y avait de pire. A noter dans le livre des pires performances que j’ai jamais vues.  A gesticuler et surjouer dans tous les sens je m’attendais limite à ce que l’acteur s’explose la tête contre une table avant que le Serpent ait pu mettre la main dessus –notez que pour un serpent, c’est difficile de mettre « la main » sur quelqu’un mais bon là c’est une déesse alors ça marche-

 

1 3

4

 

Bref à la base le scénario était foireux et s’enfonce par la suite dans une foiritude –oui, nouveau mot- toujours plus profonde, illustrant une fois de plus ce principe qui m’est si cher : « quand t’as touché le fond, tu peux encore creuser et quand t’as creusé jusqu’au bout y a encore moyen de ch*r jusqu’à ce que tu sois enseveli sous ta propre m*rde ». Ce principe n’est peut-être pas franchement élégant ou énoncé avec finesse ou subtilité mais il est néanmoins tout à fait adapté au film. En effet le film commence très bas avec une mauvaise idée puis creuse et creuse, armé de la pelle de la « mauvaise réal », celle de la « mauvaise musique », celle des « mauvais acteurs » -etc- et lorsqu’il a bien touché le fond il se prend mortellement sérieux et tente même de nous tirer des larmes…c’est ce que j’appelle « s’ensevelir sous sa propre m*rde ».  

 

Il n’y a vraiment aucun aspect pour rattraper l’autre. Au-delà du scénario minable nous avons également droit à de très mauvais acteurs qui surjouent ou sous jouent –juste milieu = inconnu au bataillon- des personnages eux-mêmes caricaturaux et sensés –je crois- nous émouvoir. Seulement ça foire lamentablement. Déjà la Déesse Serpent, je suis désolée, son seul intérêt c’est quand même franchement d’être toute nue. Parce que sinon écarquiller les yeux et faire des « hss hss », je peux le faire aussi et je pense même pouvoir être plus crédible qu’elle. Le policier et son coéquipier ne m’ont laissée aucune impression et la famille du policier m’a également laissée de marbre malgré la tentative évidente du film de nous émotionner tout plein sur le sort de la pauvre mère handicapée de la tête. Sans vouloir faire de mauvaise blague –non j’adore les mauvaises blagues en fait- faut pas qu’elle se sente exclue : elle est peut-être handicapée des neurones de la tête mais tous les autres personnages le sont aussi ; Voire pour certains ils en sont carrément atrophiés, ce n’est pas clair.

 

A côté de cela la réalisation est moche, les effets spéciaux très mal foutus… imaginez donc ma surprise quand j’ai appris que ce film avait en fait un budget ! En effet il a été réalisé par la fille de David Lynch qui jusque là semblait avoir plutôt bien mené sa barque. Je ne sais pas, il a du lui prendre la connerie, elle a voulu se rebeller, elle en avait marre de faire des bons films ? Bon non, je vais pas forcément juger par rapport à elle mais disons que cela m’a surprise de voir un nom tel que le sien à un film qui m’avait l’air d’avoir sa place sur M6 à 3h du matin entre Mega  Piranhas et Dracula 3000 -la différence étant que ces deux films sont drôles….Hiss même pas-. Le film pousse le vice jusqu’à nous infliger une bande-son assez désagréable et tuer le seul personnage qui avait réussi à se montrer légèrement sympathique…

 

En clair si vous prenez un navet et le laissez pourrir quelques mois cela doit probablement ressembler à Hiss.  Est-il donc besoin de vous préciser que je ne vous le conseille pas ?

 

 

 

Et zi truc qui n'a aucun rapport -en l'occurence un dessin plus vieux que j'ai repris-:


39.png

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0