Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ore Ore

俺俺


Its-me-its-me-p01

 

Sorti en 2013

 

Réalisé (et écrit) par Satoshi Miki

 

 

Avec :

 

Kamenashi Kazuya >>> Hitoshi Nagano

Uchida Yuki >>> Sayaka

Kase Ryo >>> Tajima

etc

 

 

Dontesque ?

 

Hitoshi Nanago est un jeune homme effacé qui a laissé mourir ses rêves de devenir photographe professionel et travaille désormais dans un magasin de photographie. Un jour, ennuyé par sa vie et mis à about par l'indifférence des gens, il met la main sur le téléphone portable d'un salaryman et entreprend d'arnaquer la mère de celui-ci. Mais les conséquences de cet acte vont bien plus loin qu'il n'aurait pu l'imaginer.

 

5-copie-1

Voui voui voui... Voui. Ce film, mes amis, est chelou. Notez bien, à la base, je le savais, il ne m'a pas prise en traître. Après tout dans le synopsis que j'avais lu -et cela se voit sur l'affiche-, il y avait écrit que Kame allait se multiplier à l'infini donc à partir de là, je me doutais qu'il allait se passer des trucs pas nets. Mais bon, je ne recule pas devant un peu de bizarrerie et l'idée de voir plein de Kames à l'écran me plaisait. Du coup lorsque le film était sorti, je m'étais précipitée pour le regarder, même sans sous-titres. Et je n'avais absolument rien compris. Je m'étais donc dit qu'il n'y avait plus qu'à attendre les sous-titres et que lorsque je verrais le film en vosta, je comprendrais mieux. Conclusion : c'est fait et je crois bien que je suis encore plus paumée qu'avant.

 

Ce n'est pas que je n'ai pas compris les évènements ou les dialogues, c'est juste que je ne vois pas le « but » du film. Le message, en quelque sorte. Et je sais bien que certains films n'ont juste pas de message, voire que le but de certains films est de justement ne pas en avoir. Mais dans Ore Ore on a l'impression que le film essaie de nous dire quelque chose quand même. Il y a plusieurs idées qui se bousculent : voler c'est mal, le Japon court à sa perte car chacun est indifférent à l'autre, on ne peut pas tout accepter de soi-même, etc. Mais le film est un tel gros fouillis que rien ne marque réellement. Il y a des pistes un peu partout, certaines intéressantes mais rien qui soit suffisamment exploré pour que le film donne réellement à réfléchir. Par ailleurs je vous avoue qu'au bout de la première heure, j'avais très très envie de dormir car le film est vraiment lent. Et encore une fois, je ne recule pas devant un rythme un peu lent mais il faut que quelque chose le justifie, que quelque chose retienne mon attention : une réalisation particulièrement belle, un scénario intriguant, un message intéressant/touchant, une performance d'acteur exceptionnelle... malheureusement Ore Ore n'a rien de tout cela. Pas que le film soit exceptionnellement mauvais mais il n'est pas assez bon pour survivre à son manque de rythme.

 

Its.Me.Its.Me.2013.DVDRip.x264.AC3-GDK.mkv 000469802 Its.Me.Its.Me.2013.DVDRip.x264.AC3-GDK.mkv 001154027
Its.Me.Its.Me.2013.DVDRip.x264.AC3-GDK.mkv 002175423 Its.Me.Its.Me.2013.DVDRip.x264.AC3-GDK.mkv 000353603


C'est dommage car il a quelques moments d'efficacité. En général j'ai apprécié le ton un peu incertain du film par exemple. Au début on ne sait pas trop si le film essaie de nous faire pleurer sur le sort du personnage princpal ou s'il essaie de nous faire rire -probablement les deux-. Il y a clairement de l'humour mais il n'est pas trop mis en avant finalement, il n'y a pas -trop- de véritables gags ou de blagues, l'humour découle plutôt des situations elles-mêmes et de leur surréalisme. Mais à la fois le surréalisme met mal à l'aise et devient carrément glauque vers la fin du film. Car oui, bien sûr, le film bascule. Il fallait s'y attendre et je m'y attendais, on ne peut pas avoir des centaines de clones sans qu'à un moment donné quelque chose déconne. Et le film a réussi à me mettre assez mal à l'aise en fait... mais bon pas suffisamment pour qu'il me marque véritablement non plus. C'était vraiment cela : « pas mal mais pas assez bon ».

 

De même pour Kame d'ailleurs. Je l'aime mais je me demande à quel point le caster était une bonne idée. Il manque de nuances on va dire. Alors ça va, ce n'est pas trop dérangeant car il n'est pas censé jouer plusieurs personnages différents mais plusieurs versions de lui-même si bien qu'il n'a pas trop besoin d'être un chaméléon et de jouer plein de personnalités différentes. Certes chaque version de lui-même a une petite particularité mais cela reste « lui », c'est même l'objet du film. Et dans un sens je comprends la raison pour laquelle Miki est allé cherché Kame. Le réalisateur, apparemment, est parti du principe que Kame étant une idole, sa vie et son travail consistaient déjà à se « multiplier » et à offrir différentes versions de lui-même au spectateur. Il n'a pas tort et cela rend la démarche intéressante. Le souci c'est que Kame a quand même un jeu assez limité dans ce film. Ce qui est dérangeant n'est pas son jeu d'une version à l'autre mais le fait que quelle que soit la scène, l'émotion ait un peu de mal à passer. J'ai toujours vu « Kame » sur l'écran et jamais le personnage et Kame semblait toujours mal à l'aise. Certes le personnage lui-même était du genre mal à l'aise mais j'avais toujours l'impression que c'était Kame qui n'était pas à sa place.

 

Ce film m'a laissée dans un état de confusion totale et pas de la bonne confusion. J'ai trouvé qu'il ne m'apportait pas grand-chose en fait... je n'ai pas vu de message spécialement intéressant, de réalisation impressionante, d'humour à en éclater de rire, de prestation d'acteur extraordinaire. Je suis peut-être passée complètement à côté du film mais il m'a paru en fait assez fade et, si je suis contente de l'avoir vu étant donné que j'aime Kame, je n'irais pas le conseiller. Après c'est à vous de voir.

   
Its.Me.Its.Me.2013.DVDRip.x264.AC3-GDK.mkv 002241405 Its.Me.Its.Me.2013.DVDRip.x264.AC3-GDK.mkv 004121576

 


Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0