[Koaaaalaaaaaaaaaaaaa....PUNCH!] Risou no Musuko 理想の息子

Publié le 31 Juillet 2012

risounomusuko

  Diffusé en 2012

 10 épisodes

 

Avec :

 Yamada Ryosuke >>> Suzuki Daichi

Suzuki Kyoka >>> Suzuki Umi

Sawamura Ikki >>> Kurahashi Minoru

Fujigaya Taisuke >>> Mifune Kengo

Nakajima Yuto >>> Kobayashi Kouji

Irie Jingi >>> Wanikawa

Emoto Tokio >>> Habu Yoshikazu

Takeda Kohei >>> Goro Uchiyama

Waki Tomohiro >>> Tanba Iwao

 

Dontesque ?

Suzuki Umi, jeune femme célibataire, élève seule son fils, Daichi, afin d’en faire le fils parfait. Elle veut qu’il réussisse dans la vie et lui soit toujours attaché afin que plus tard il s’occupe d’elle et lui achète la maison de ses rêves. Le souci c’est qu’il est un petit peu trop attaché à elle et, lorsqu’elle est embauchée dans un lycée à la réputation douteuse, pour la protéger, il décide de la suivre et de devenir élève dans ce lycée. 

 

 

oOo

Allez savoir pourquoi, quand j’ai lu le résumé de ce drama, je me suis tout de suite dit : celui-là, je vais l’aimer. En fait voilà, cette année, j’ai surtout regardé les nouveaux Kdramas et j’ai complètement délaissés les Jdramas… ce qui ne me plait pas du tout -parce que Kimu désapprouve :'(-. Du coup j’ai commencé à faire la liste des Jdramas sortis cette année, je les ai rassemblés et un soir je me suis dit « voilà Mila, maintenant tu rattrapes… ». Mais je ne savais pas du tout par quoi commencer… je me suis mise à lire les résumés, regarder les castings, et puis je suis tombée sur ce drama, je n’ai même pas lu le casting ou regardé l’affiche, juste, j’ai lu le résumé et j’ai pensé « CELUI-LA ! ». Aussitôt dit, aussitôt fait et je me suis retrouvée devant l’épisode 1… je me suis complètement éclatée ! Après le drama a tendance à se répéter un peu mais j’ai quand même vraiment bien aimé et les dramas qui me tirent un vrai rire sont assez rares…celui-là a réussi.

 

Il ne m’a pas faite mourir de rire tout le long mais le premier épisode par contre, ça a été un vrai festival du rire, l’apogée étant EVIDEMMENT le « Mazako Koala Punch »… parce que rien que les mots « Koala Punch » me font rire alors imaginez un petit bisho se transformer en super combattant et hurler « C’est le Koala Punch du fils à maman »… moi je dis : oui. Je prends. Carrément que je prends même ! En plus à la base c’est rigolo un koala. Moins qu’un pingouin je vous l’accorde, mais c’est rigolo quand même! –je sens que vous ne me suivez pas mais c’est qu’il y a des animaux comme cela qui me font rire…le pingouin, le phoque, la moule…tout ça, tout ça… ok, je me tais-. BREF, tout cela pour dire que l’épisode 1 m’a beaucoup faite rire. Et en général le drama était très divertissant. L’humour –au-delà du Koala Punch- est un humour auquel j’adhère parfaitement, les acteurs –j’en reparlerai- sont très bons et le drama n’oublie pas de nous faire nous attacher aux personnages. J’ai en fait été assez surprise de constater que ce drama pouvait être drôlement touchant quand il le voulait, je ne m’attendais pas à cela. Après j’ai vu que le scénariste était également celui de Pride, Bara no Nai Hanaya, Ningen Shikkaku, Strawberry on the Shortcake et Love Shuffle … et tout de suite j’ai mieux compris. Disons que ces dramas –qui pour certains ne sont pas du tout des comédies- ont tous en commun d’avoir des personnages très humains, attachants dans leurs défauts. C’est ce que j’ai retrouvé dans Risou no Musuko, cette délicatesse dans l’écriture des liens existants entre les deux personnages principaux. C’est d’ailleurs cette relation entre la mère et son fils qui fonctionne le mieux !

 

Mais avant de parler des personnages, j’aimerais discuter des quelques défauts du drama parce que, oui, il en a. Son principal est malheureusement un défaut bien connu des Jdramas : la répétition. Le drama se répète beaucoup… enfin vous connaissez la chanson : à chaque épisode son histoire mais la formule est la même. Là voilà, on a à chaque fois un nouvel adversaire, une nouvelle crainte de la mère alimentée par les dames de la cafétéria, le koala punch, etc… certaines répétitions ne sont pas dérangeantes –je pourrais regarder le koala punch en repeat pendant des heures perso- mais d’autres sont nettement plus lassantes –les discussions de la mère avec le professeur d’arts par exemple-. Du coup c’est vrai que je ne recommanderais pas d’avaler le drama d’une traite.

 

Risou no Musuko Ep01 480p x264.mp4 000864130 Risou no Musuko Ep01 480p x264.mp4 001454220
Risou no Musuko Ep02 480p x264.mp4 000162378 Risou no Musuko Ep04 480p x264.mp4 002084316

 

J’ai néanmoins apprécié que les personnages ne disparaissent pas d’un épisode à l’autre. Enfin bon, évidemment vu qu’ils sont dans la même école on est obligé de les revoir mais là le drama les intègre vraiment aux personnages récurrents et j’ai trouvé cela sympa parce qu’il y en a certains que j’aurais trouvé dommage de perdre.

 

Parlons donc des personnages ! Et comme je vous le disais, la relation entre la mère et son fils est vraiment ce qui fonctionne le mieux. En même temps c’est le sujet du drama donc ça vaut mieux mais je trouve que le scénariste a vraiment fait du bon boulot. Il rend cette petite famille vraiment attachante. La mère voit son fils comme une assurance pour son futur mais on voit qu’elle apprend à l’aimer juste pour lui et le fils est adorable. Comme il le dit lui-même « il n’est pas un fils à maman, il aime juste vraiment sa mère ». C’est-à-dire qu’il n’est pas agaçant, il ne va pas pleurer dans les jupes de sa mère tout le temps, mais il est reconnaissant à sa mère de l’avoir élevé et il l’aime plus que tout au monde, ce que ‘jai trouvé touchant –bon cela dit il l’aime quand même un peu TROP parfois... ^^’-. Par ailleurs, les deux acteurs sont très bons. Suzuki Kyoka a un rôle qui pourrait énerver –elle est après tout une femme qui a élevé son fils dans, semble-t-il, le seul but qu’il lui achète une maison plus tard !- mais ses manipulations constantes de son fils sont tournées de façon vraiment comiques et se moquent gentiment de clichés qu’on connait bien. Vous savez ces dramas où un personnage A est en colère contre un personnage B mais voit ce personnage B faire preuve de bonté ou de faiblesse et a un changement d’opinion ? Le personnage B n’a évidemment pas conscience qu’il est observé par A, il agit juste par bonté de cœur. Eh bien dans ce drama, la mère, elle, va planifier ces moments pour manipuler son fils et c’est assez drôle à regarder. Mais, comme je vous le disais, elle l’aime quand même son fils et c’est ce qui permet au spectateur d’accepter le personnage je pense.

 

Quant au fils, justement, je suis tout à fait fan. Au début je n’avais pas du tout capté que c’était Yamada Ryosuke –je suis assez peu les actualités des HSJ et je ne l’avais pas vu dans un drama depuis un bail- mais dans l’épisode 1 je le trouvais tellement excellent que je suis allée voir sur Dramawiki qui était l’acteur et, surprise, c’était Yamada Ryosuke ! C’est peut-être parce qu’il a déjà joué dans pas mal de dramas mais je trouve qu’il a vraiment un bon « timing comique ». Je ne sais pas s’il serait excellent dans un drama plus complexe mais dans cette comédie, il sait quand et comment jouer ses lignes. Il y met beaucoup d’énergie et de conviction. Je l’ai trouvé vraiment très drôle, facile et agréable à regarder. Bon et puis évidemment, Yamada Ryosuke est très mignon…bon il a quatre ans de moins que moi mais ça lui fait 19 ans donc il est légal, voilà è.é J’ai vraiment beaucoup apprécié l’acteur et le personnage en tous cas.

 

Et les personnages secondaires sont également à retenir. Certains ne sont pas passionnants –le professeur d’arts que j’ai trouvé assez fade notamment-, certains sont carrément agaçants –en particulier Minoru dont la lâcheté m’a sérieusement tapé sur le système- mais il y en a d’autres que j’ai beaucoup aimés.

 

Risou no Musuko Ep01 480p x264.mp4 003055553 Risou no Musuko Ep02 480p x264.mp4 001309358
Risou no Musuko Ep04 480p x264.mp4 000371939 Risou no Musuko Ep04 480p x264.mp4 000779879

 

Déjà nous avons Taipi dans le rôle du rebel torturé. Enfin il joue le mec le plus fort de l’école auquel personne n’ose trop se frotter, qui a rétabli l’ordre dans l’établissement, tout ça quoi. De nature taciturne, il a un rôle qui peut paraître moyennement passionnant mais, déjà, les bishos ténébreux et super balèzes –même s’ils ont des têtes de Johnny’s péroxydés et ne sont donc pas super crédibles- moi je prends et ensuite je l’ai trouvé touchant ce personnage. Au fil du drama, n’ayant lui-même plus de mère, il développe une connexion avec celle de Daichi que j’ai trouvée jolie. Quand il est avec elle il devient juste un petit garçon qui veut faire plaisir à sa mère et c’est adorable. Et puis Taipi m’est sympathique en général aussi…

 

A côté de cela, j’ai beaucoup apprécié Emoto Tokio dans le rôle de Habu, le pauvre garçon dont personne ne se souvient. A la base j’ai un faible pour cet acteur parce qu’il a une tête que je trouve étrange mais attendrissante et dans ce drama, son personnage… oh le pauvre quoi ! Chaque fois que ses amis se tournaient vers lui et lui demandaient « mais t’es qui toi ? » je ne savais pas si je devais rire ou pleurer. Pareil, il y a cette scène où tout le monde doit se planquer et où lui reste juste bien en évidence parce que de toute façon, personne ne le remarque. Et effectivement : il est au beau milieu de la pièce et il n’est pas repéré… le pauvre ! C’est un élément très drôle du drama et dans les blagues répétées, celle-ci fait partie de mes favorites mais à la fois j’avais envie de lui faire un câlin pour le consoler… bref, un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Et en général, à l’exception de Minoru, j’ai vraiment bien aimé les amis de Daichi… ils avaient tous quelque chose de vraiment touchant et je pouvais aussi comprendre pourquoi ils se rassemblaient tous autour de Daichi qui a effectivement une sorte d’aura qui pousse les gens à s’attacher à lui. Petite mention également pour le voisin de Daichi et sa mère que j'ai trouvé attendrissant. Il faisait partie de ces "passages obligés" de chaque épisode que j'étais toujours contente de voir arriver. 

 

Bref, vous l’avez compris, j’ai vraiment bien aimé ce drama. Cela faisait longtemps que je n’avais pas regardé ce genre de Jdramas donc peut-être que cela a aussi joué mais en tous cas j’ai vraiment beaucoup aimé, j’ai trouvé les blagues drôles, les personnages touchants et attachants, les acteurs bons et malgré certaines longueurs, je me suis vraiment amusée. 

 

Risou no Musuko Ep02 480p x264.mp4 002088836 Risou no Musuko Ep03 480p x264.mp4 000880262
Risou no Musuko Ep03 480p x264.mp4 001004720 Risou no Musuko Ep04 480p x264.mp4 000751418

Risou no Musuko Ep04 480p x264.mp4 001484316

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :