Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un monstre à Paris

 

un-monstre-c3a0-paris-affiche-france-1.jpg

 

 

Sorti en 2011

 

Réalisé par Bibo Bergeron

 

 

Avec -voix- :

 

Vanessa Paradis >>> Lucille

M >>> Francoeur

Gad Elmaleh >>> Raoul

Sébastien Desjours >>> Emile

 

 

Dontesque ?

 

Alors que Paris est inondée par la Seine, deux jeunes hommes s'introduisent chez un savant et, par erreur, créent une puce immense qui s'échappe du laboratoire et terrifie la population. Mais en vérité la puce est amicale, juste incapable de s'exprimer... sauf en chanson ! En effet lorsqu'elle a une guitare et chante, la puce captive les foules et, en particulier, Lucille, une jeune chanteuse.

 

 

7b-copie-1

Les gens changeons un petit peu de continent et penchons-nous sur notre propre pays -pour la plupart de mes visiteurs en tous cas d'après les stats du blog- un instant avec un film d'animation Français : Un monstre à Paris. Donc, en bonne inculte, je n'avais jamais entendu parler de ce film avant que ma sœur ne décide de me poser devant. Et écoutez, c'était plutôt sympa donc je ne suis pas fâchée qu'elle ait déclaré qu'il fallait que je le regarde. Bon cela ne fera jamais partie de mes dessin-animés favoris mais malgré tout, j'ai passé un bon moment à le regarder ! En fait disons que pour moi le film pêchait un peu par son scénario.

 

Pas dans le sens où l'histoire était mauvaise ou réellement mal écrite mais disons que le thème n'a vraiment rien d'original. C'est encore une histoire à la « mais qui est le véritable monstre ? » et on sait tous comment cela va terminer, on sait tous que le véritable monstre n'est pas la puce géante mais le mec avide de pouvoir qui est prêt à tout pour botenir plus d'argent, plus de popularité, etc. Lorsque le film commence on peut voir exactement où vont les personnages, on sait quelles leçons vont être apprises, qui va s'en sortir, qui ne s'en sortira pas et qui finira avec qui. Du coup, c'est vrai que parfois le film m'a semblé un petit peu long... il n'est pourtant justement pas bien long et les évènements, à l'exception d'une introduction un peu étirée, s'enchainent rapidement mais à certains moments, j'avais tout de même envie de dire « moui bon, je sais où tu veux en venir petit film alors vas-y ». J'aurais aimé qu'il y ait un twist, quelque chose d'un peu original qui nous changerait de tous les autres films sur la question...mais non. Par ailleurs, une autre petite chose qui m'a un peu agacée : Emile. Et sa copine Maude.

 

un-monstre-a-paris-2.jpg un-monstre-a-paris-a-monster-in-paris-12-10-2011-13-g.jpg


Essentiellement les personnages à retenir de ce film sont Raoul, Emile, le « monstre » Francoeur, Lucille et le méchant préfet. Encore que pour moi le méchant préfet ne soit même pas réellement un personnage parce qu'il est très plat. Ses motivations sont simplistes et essentiellement il est une caricature donc pas un protagoniste très intéressant. Dans notre quatuor de gentils, en revanche, il y a du bon. Mais pas Emile -et Maude, sa copine en devenir-. Je ne dis pas que le personnage est antipathique mais avec sa Maude, à ne pas arriver à sortir un mot, j'avais envie de les secouer. Je sais qu'on était s'attendrir de ce personnage timide et maladroit...et en fait lorsqu'il était en solo ou avec Raoul, cela fonctionnait plutôt bien mais dès qu'on le plantait devant Maude, il m'agaçait sérieusement. A leur décharge, je pense que cela vient en partie du fait que dans une série que je regarde en ce moment, les deux personnages principaux me font le coup du dialogue timide par bégaiements depuis dix épisodes si bien que je commence à saturer légèrement. Enfin en tous cas cela m'a agacé de les voir ralentir l'intrigue avec leurs non-conversations... d'autant que leur histoire d'amour n'avait rien de spécialement essentiel à l'histoire. L'idée avec Emile était qu'il devait apprendre à s'affirmer et pour cela, pas besoin de lui coller une histoire d'amour. Et oui, l'histoire d'amour de Raoul n'était pas plus utile mais au moins elle ne ralentissait pas l'intrigue et restait plus au cœur du film. Et puis j'ai bien aimé Raoul, je l'ai trouvé drôle et sympathique. Vaguement immature certes, mais drôle. Et j'ai également apprécié le personnage de Lucille... elle n'était pas une grande héroïne mais elle avait du caractère et je ne lui en demandais pas plus. Quant à Francoeur, en fait, j'ai eu l'impression que le film ne s'attardait pas tant que cela sur lui mais pour ce qu'on a eu, j'ai trouvé que c'était bien fait. Francoeur était attachant et son design mignon était...ben mignon justement. Et bien entendu j'ai aimé les moments où il chantait parce qu'il se trouve que j'ai un faible pour la voix de M. Et j'aime également celle de Vanessa Paradis donc les chansons de Lucille m'ont également plu même si j'ai trouvé que la mise en scène avec les ailes d'ange était vraiment loin d'être subtile...mais bon, le film en général n'est pas très subtil de toute façon et ses messages sont plutôt positifs. C'est juste que pour un public adulte, je trouve cela un peu frustrant de ne pas avoir quelque chose de moins « évident » à se mettre sous la dent.

 

Un-Monstre-A-Paris-Screenshot-8-a-monster-in-paris-24619169.jpg monsterinparismp4snapsh.jpg


Finalement ce que j'ai préféré dans ce film, c'est vraiment l'animation. Elle est plutôt propre sur elle mais j'ai adoré la représentation que le film faisait de Paris. C'était un plaisir d'explorer chaque rue et de redécouvrir des endroits célèbres vus à travers l'animation de ce film. J'ai particulièrement aimé l'image de la Tour Eiffel les pieds dans l'eau. Par ailleurs j'ai également aimé le design des personnages mais, surtout, les moments chantés qui, généralement, permettaient de faire une pause dans le rêcit et libéraient un peu les animateurs.

 

Le film était un véritable plaisir à regarder. Et je sais que j'ai été un peu négative mais j'ai vraiment bien aimé ce film. J'aurais aimé qu'il soit moins innofensif et attendu mais c'était un bon divertissement dont j'ai apprécié la musique, les images et la plupart des personnages. Certaines blagues tombaient un petit peu à l'eau mais j'ai tout de même souri plus d'une fois et je n'étais pas au bord des larmes quand nos héros étaient en danger mais tout de même, je m'étais attachée à eux. Donc est-ce que je vous le conseille ? Oui. Ce film ne changera pas votre vie mais c'est un bon moment à passer~

 

un-monstre-a-paris-a-monster-in-paris-12-10-2011-26-g.jpg un-monstre-a-paris-a-monster-in-paris-12-10-2011-15-g.jpg

 


Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0