[La seule chose qui fait peur est la qualité de ce film] Horror Stories 2 무서운 이야기 2

Publié le 18 Décembre 2013

 

Horror Stories 2

무서운 이야기 2

 

HS2


Sorti en 2013

 

Réalisé par Min Kyu Dong, Jung Bum Sik, Kim whee & Kim Sung Ho

 

 

Avec :

 

1: Park Sung Woong / Lee Se Young

2 (Cliff): Sung Joon / Lee Soo hyuk

3 (Pain of death) : Baek Jin Hee / Kim Seul Ki / Jung In Sun

4 (Escape) : Go Gyung Pyo / Kim Ji Won / Kim Ye Won / Lim Won Hee

 

 

Dontesque ?

 

Cf l'article ^-^

 

 

3-copie-1Etant donné que j'avais regardé le premier volet de Horror Stories pour regarder le second, malgré l'impression négative que m'avait laissée ce premier volet, il fallait quand même bien que je regarde Horror Stories 2. D'autant que ces films sont des anthologies, ce qui signifie que la qualité des films est non seulement susceptible d'être variable d'un film à l'autre mais également au sein des films eux-mêmes, selon le segment qu'on est en train de regarder. Audo m'avait fait un petit peu peur avec son commentaire sur le second film mais j'aime les films d'horreur ainsi que Lee Soo Hyuk, Sung Joon et -de plus en plus- Kim Ji Won et Kim Ye Won. Donc je me suis lancée et... mon Dieu, à côté de ce film le premier était un chef d'oeuvre. Je pensais qu' Horror Stories était mauvais avec quelques qualités qui relevaient un peu l'ensemble mais Horror Stories 2 est juste mauvais. Donc parlons-en, segment par segment.

 

The Cliff : Eh bien heureusement que j'aime beacoup Sung Joon et Lee Soo Hyuk parce que cet axe était carrément médiocre. On a deux amis -du moins c'est ce qu'on nous dit mais on ne les voit jamais réellement dans un contexte normal donc il est difficile d'imaginer quelle était leur relation exacte- qui partent faire une ballade en forêt. Ils tombent du haut d'une falaise et se retrouvent coincés sur un petit recoin. S'ils tombent c'est la mort, ils ne peuvent pas remonter et tout ce qu'ils ont est une barre chocolatée. Bref, la situation est tendue. Et tout naturellement on s'attend à ce que le segment nous parle de la paranoïa qui monte et de la situation qui empire.... mais en fait non. Ils tombent et là PAF « quatre jours plus tard » et les tensions sont déjà bien installées. QUOI? Car oui en vérité le segment n'est pas sur la montée des tensions, non, à la place il préfère nous montrer plein de twists à la con. Le résultat ? On ne sait absolument pas qui sont les personnages donc on en a rien à faire du tout et on s'ennuie. Je me moquais complètement de tous les twists et ce n'est pas comme si la réalisation était particulièrement intéressante. Du moins pas au point de me faire oublier la vacuité du scénario. Et honnêtement d'un point de vue superficiel, cela ne vallait même pas spécialement le coup, à part peut-être pour entendre la voix de Lee Soo Hyuk.... mais il y a mieux comme raison pour regarder un court-métrage.. Quant à Sung Joon dont la performance devrait être au centre du segment... eh bien il devait probablement s'ennuyer autant que moi car il est très moyen. C'est un acteur que j'aime bien mais ici, il ne fait passer aucune véritable émotion, probablement parce qu'il a très peu de matériel avec lequel travailler.

 

vlcsnap-2013-12-17-17h01m41s28 vlcsnap-2013-12-17-17h02m04s15
vlcsnap-2013-12-17-17h02m32s50 vlcsnap-2013-12-17-17h02m39s109

 

The Pain of Death : La principale erreur de ce segment, je pense, a été de tout de suite me rendre ses personnages principaux antipathiques. Un trio de jeunes filles irresponsables descend des bières au volant et finit par avoir un accidennt de la route. Alors certes l'héroïne essaie de les raisonner deux secondes mais, au final, elle leur donne quand même les bières et à partir de ce moment-là, elle est aussi coupable que les deux autres et c'est dur pour moi d'éprouver de la compassion à leur égard. Je ne veux pas dire que je souhaitais qu'elles meurent mais quelque part je ne pouvais m'empêcher de penser « bien fait pour vous » et j'étais nettement plus inquiète pour les gens conduisant la pauvre voiture en face. Par ailleurs, le twist final était très prévisible à mes yeux. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai vraiment regardé beaucoup de films d'horreur mais je l'allais vu venir à des kilomètres et, forcément, cela m'a un peu gâché le segment vu qu'à côté de cela, il n'y avait pour moi pas grand-chose sinon des personnages pas franchement sympathiques et une réalisation plutôt agaçante. J'aurais vraiment voulu accrocher à cette histoire mais : impossible.

 

Escape : Et encore une fois, le segment ne fonctionne pas et, ce coup-ci, il se plante sur … à peu près tout. J'ai bien aimé l'idée de départ et il y avait des images étranges, vaguement angoissantes mais inventives et funs dans leur genre sauf que l'histoire est trop étrange pour être suivie ou pour être réellement intéressante. Par ailleurs, le segment souffre également de deux problèmes : l'humour et le jeu des acteurs. Pas qu'on ne puisse pas faire de l'humour dans une histoire d'horreur, au contraire je suis pour, mais dans ce segment on retrouve quelque chose qui semble très cher aux Coréens : l'humour gras. Donc des gens qui vomissent, des bruits de prouts, ce genre de choses. Et c'est d'un lourd atroce. J'aimais bien le personnage principal et son manque de chance total mais le segment sombre dans l'exagération complète et mon Dieu qu'est-ce que cela saoule. Et le jeu de l'acteur principal n'arrange rien. Il fait ce qu'on lui demande : il surjoue. A mort. Trop. J'avais envie de le BAFFER tout le temps, je priais pour qu'il meure afin que je n'ai plus à le voir cabotiner. Et Kim Ji Won dans l'autre rôle principal surjouait également dans le rôle d'une adolescente agaçante à souhait. Elle aussi je lui aurais bien filé quelques baffes. Lorsqu'enfin le segment atteint sa conclusion, je me suis sentie terriblement soulagée, comme si c'était la meilleure chose qui me soit jamais arrivée.

 

Quant à l'histoire qui relie ces trois segments ensemble, elle n'a aucun intérêt véritable. Au moins dans le premier film, l'histoire « fil rouge », à défaut d'être vraiment développée, était plutôt intriguante. Ici, pas vraiment. Et il n'y a aucun thème commun entre les différents segments à part leur manque de qualité.... bref ce n'était vraiment pas la joie. Et, comme vous vous en doutez, ce n'est pas un film que je vous conseille.

 

vlcsnap-2013-12-17-17h04m44s83 vlcsnap-2013-12-17-17h06m08s156
vlcsnap-2013-12-17-17h00m18s245 vlcsnap-2013-12-17-17h06m37s191


Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :