Le grand blond avec une chaussure noire

Publié le 2 Avril 2010

 

 

1973

 

Réalisé par Yves Robert

 

 

Avec :

 Pierre Richard >>> François Perrin

Bernard Blier >>> Bernard Milan

Jean Rochefort >>> Le colonel Louis Marie Alphonse Toulouse

Mireille Darc >>> Christine

Colette Castel >>> Paulette

Paul Le Person >>> Perrache

Jean Carmet >>> Maurice

 

 

Dontesque?

Pour tromper un collègue trop zélé, Perrache, adjoint du chef d'un service secret, choisit Perrin pour jouer à ses dépends le rôle d'un redoutable espion international. Pourquoi lui ? Parce qu'il porte des chaussures dépareillées...

Chapitre.com

 


oOo
 

  Ce film je l'ai récupérée il y a un moment pour la petite amie de mon père qui voulait le revoir . Bien qu'il ne me tente absolument pas, je l'avais gardé en me disant « après tout on sait jamais, un jour je n'aurai peut-être rien de mieux à faire ». Et ce jour est en effet arivé, c'était mercredi dernier, je n'étais inspirée par aucun autre film donc je me suis dit « allez, un film français pour changer ». J'avais prévu de regarder d'un œil tout en continuant le cadeau de Tsuyoshi qui décidément me prend des plombes (mais ça vaut le coup, c'est pour Tsuyo!...même s'il ne le verra jamais ><) sauf qu'au final je me suis retrouvée à regarder le film... or cette réaction ne peut vouloir dire que deux choses: soit il y  a un bisho dans le film (par exemple, j'ai essayé de regarder CrowZ en fond sonore une fois, ça n'a pas marché, et Tsuyoshi s'est retrouvé avec un œil sur le bras) soit le film est bon. Vu qu'à moins que vous ayez des goûts bizarres vous conviendrez qu'il n'y a pas de bisho dans ce film, cela doit vouloir dire qu'il est bon tout simplement. Et il l'est. En tous cas moi je me suis amusée.

 

Déjà au début du film j'ai senti que j'allais aimer parce que la musique m'a tout de suite plu. Malheureusement j'ai réalisé que si elle me plaisait autant c'était parce qu'elle me rappelait celle d'une cassette pour enfants que j'adorais et qui expliquait comment on fait les bébés. Mais en soi elle est bonne aussi, ce n'est pas juste une affaire de références bizarres...Bref -_- C'est un détail

 

Ce qui fait que j'ai aimé ce film c'est qu'il exploite un truc que j'aime beaucoup à sa voir: le gros qui pro quo. Il y a une personne qui sait tout et les autres ne comprennent absolument rien. Du coup pendant tout le film les personnages suivent un mec qui n'a absolument rien à voir avec leur affaire. Ils se torturent l'esprit à essayer de comprendre les actions du blond et à leur trouver un sens alors qu'il n'y en a aucun et j'ai adoré. Parce que c'était particulièrement bien foutu. De super dialogues, vraiment très drôles. Il y a des tas de répliques qui me restent, c'était vraiment bien écrit. En fait je crois que la qualité des dialogues est ce qui m'a le plus marquée dans ce film.

 

Et puis évidemment la qualité de l'interprétation Super acteurs, tous vraiment bons. Je les connais tous de noms et je suis à peu près certaine de les avoir déjà vu jouer tous au moins une fois mais impossible de me rappeler où. C'est con parce que ce sont d'excellents acteurs. Ils savent comment rendre leurs personnages naturels, quand parler, quand se taire, comment rythmer leurs prestations. Ils n'en font jamais trop ou pas assez et ils sont tous drôles, jusqu'au plus petit personnage secondaire. Situations, texte, acteurs, tout est juste parfait dans ce film.

 

Alors c'est clair qu'on sent que c'est pas un film qui vient de sortir, l'image est un peu vieille et le son également, y a aussi les accessoires genre les  téléphones qui rappellent que c'était une autre époque mais cela ne m'a pas dérangée. Au contraire j'aime bien les vieux films. Je sais pas pourquoi, j'ai l'impression en les regardant qu'il y a une autre ambiance. Pas exactement dans les films mais plutôt dans ma façon de les regarder. Bon on s'en fout. Tout ce que je veux dire c'est que c'est une comédie réussie donc à l'occasion, regardez-la et passez un aussi bon moment que moi ^-^

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :