[Le pouvoir destructeur de l'argent] Incarnation of Money 돈의 화신

Publié le 26 Avril 2013

Incarnation of Money

돈의 화신

20130131 1359590603

 

Diffusé en 2013

 

24 épisodes

 

 

Avec :

 

Kang Ji Han >>> Lee Cha Don/Lang Seok

Hwang Jung Eum >>> Bok Jae In

Park Sang Min >>> Ji Se Kwang

Choi Yeo Jin >>> Jeon Ji Hoo

Oh Yoon Ah >>> Eun Bi Ryeong

Kim Soo Mi >>> Bok Hwa Sol

Park Soon Chun >>> Park Ki Soon

 

 

 

Dontesque ?

 

Ayant grandi avec des parents aimants, Lee Kang Seok voit un jour sa vie complètement détruite lorsque son père, trahi par sa maîtresse et l'homme en qui il avait le plus confiance, est assassiné. Accusée du meurtre, la mère de Kang Seok est arrêté et le meurtrier du père tente de tuer Kang Seok également pour le faire taire. Mais les choses ne se passent pas comme prévue et au lieu de cela Kang Seok est victime d'un accident de voiture dans lequel il perd la mémoire. Des années plus tard, il est devenu Lee Cha Don, un prosécuteur. Le drama a pour thème l'argent et l'effet qu'il a sur les gens... -mais n'oublie pas d'avoir beaucoup d'humour et de la romance, je vous rassure-.

 

 

8-copie-3Allez les gens, il est temps de faire un petit bilan sur ce drama ! Parce que... parce que... il est fini T___T et cela me rend triste mais bon il faut que je vois la réalité en face sinon je ne pourrai jamais faire mon deuil et passer à autre chose. Donc voilà, Incarnation of Money c'était super mais maintenant c'est fini et on va en parler un petit peu, en commençant par l'éternel « mais Mila pourquoi as-tu regardé ce drama ? ». Encore que la véritable question serait plutôt « Mila mais pourquoi as-tu attendu aussi longtemps pour commencer ce drama ? ». Eh bien, tout simplement, je regardais d'autres trucs, j'attendais d'avoir le temps. Parce qu'il n'était évidemment pas question que ce drama passe sous mon radar ! Hwang Jeung Eum, Gourou et l'équipe de GIANT/History of a salaryman ? Dans mes bras petit drama ! Donc oui, j'ai mis du temps à me lancer mais dans ma tête il était clair qu'un jour je regarderais ce drama et l'adorerais.

 

Puis je me suis lancée, j'ai aimé les deux premiers épisodes, eu un mal fou à apprécier les épisodes 3 et 4, j'ai raisonnablement apprécié les épisodes 5 et 6, suis devenue accroc, ai sombré encore et encore. En à peu près 5 jours, j'avais regardé les 18 premiers épisodes et me suis retrouvée à attendre comme tout le monde que les quatre derniers épisodes soient diffusés puis subbés. Sauf le dernier sur lequel je me suis jetée à peine sorti sans attendre les sous-titres -et que j'ai revu plus tard avec les sous-titres parce que j'en avais capté la majeure partie mais que je voulais être vraiment certaine de n'avoir rien loupé-. Bref. J'ai adoré ce drama. Etait-il parfait ? Non, pas vraiment, mais il était tellement prenant que ses défauts m'importaient finalement assez peu. Cela dit, il va bien falloir en parler alors parlons-en.

 

Je ne vais pas trop revenir sur les premiers épisodes parce que je suis entrée dans les détails -sans spoiler- |ICI| donc vous pouvez allez lire cet article si cela vous intéresse, mais, tout de même, histoire d'en paler un petit peu, disons que le début du drama est un peu déstabilisant : on commence avec deux épisodes d'enfance plutôt tristes tout cela pour enchaîner sur deux épisodes au ton de farce franchement pas fine -et ça je l'ai mal vécu-. Le drama a des débuts chaotiques qui peuvent déstabiliser et refroidir mais néanmoins rassurez-vous, lorsque vraiment il trouve le bon ton, il trouve le TRES BON ton et à partir de là, il ne vous lâche plus. Cela dit même après que le drama soit devenu une addiction, il y avait quelques petites choses qui déconnaient un peu. Notamment j'ai trouvé que certains personnages étaient un peu « maltraités » par le scénario, certains parce qu'ils apparaissent trop n'importe comment « juste parce que »-[spoil] je pense notamment au père de Jae In... j'étais conttente de le voir dans un sens mais il faisait vraiment pièce « rapportée »[/spoil]-, d'autres parce qu'au contraire ils disparaissent trop facilement -[spoil] oui, je suis traumatisée par la mort de Hyuk...j'en ai voulu au drama, vraiment. Et je lui en veux toujours un peu d'ailleurs.[/spoil]- et enfin d'autres parce que malheureusement leur évolution n'était pas à la hauteur de leur base -je pense aux personnages féminins surtout mais j'en reparlerai-. Par ailleurs je suis sûre que si je me posais et réfléchissais vraiment sur l'intrigue, certains éléments scénaristiques ùe sembleraient un peu ridicules mais cela ne m'est jamais venu à l'esprit pendant que je regardais le drama, le fait est qu'il était beaucoup trop prenant pour cela, du coup je n'ai pas spécialement envie d'essayer de trouver ce qui a pu déconner dans le scénario. Le drama était rapide, tendu, drôle et souvent touchant, je n'en demandais vraiment pas plus, je suis passée par toutes les émotions sans jamais que détacher les yeux de l'écran ne me vienne à l'esprit donc...oui, j'ai adoré.

 

Incarnation03-00427 the-incarnation-of-money-e17-130330-hdtv-xvid-hanrel-avi 00
Incarnation05-00436 the-incarnation-of-money-e17-130330-hdtv-xvid-hanr-copie-1

 

Et plus que tout, j'ai adoré les personnages~ Enfin... sauf un. Mais vu qu'on était censé le détester de toute façon, j'estime que le drama a réussi son affaire : j'ai rarement eu envie d'étrangler un antagoniste autant que Ji Se Kwang. Ce ne sont pas tellement ses actions qui le condamnent à mes yeux -ses actes sont ignobles mais ce n'est rien de neuf pour un Kdrama- mais son attitude, le fait qu'il puisse commettre meurtres après meurtres mais s'en laver les mains et, pire, se glorifier, se prendre pour un justicier. En fait, à bien des égards, j'ai trouvé que ce personnage avait beaucoup en commun avec Kira de Death Note. Ils ne commencent pas de la même manière mais il y a cette même idée que chacun s'est enfermé dans l'idée qu'il est un justicier sauf qu'ils se mettent à élliminer tous ceux qui se mettent en travers de leur chemin et laissent leur soif de pouvoir, sous couvert de soif de justice, les entraîner dans la folie. Bon, peut-être que la comparaison n'est pas la bonne mais en tous les cas il y avait quelque chose à la fois de flippant et d'énervant dans l'aveuglement et la folie de Ji se Kwang. Et vu que le personnage est intelligent, il mettait souvent nos personnages principaux en difficulté, ce qui forcément jouait pas mal avec mes nerfs. Le personnage était interessant, l'acteur excellent et j'ai détesté Ji Se Kwang de tout mon être. J'avoue que je priais pour qu'il souffre autant que possible dans la fin du drama ^^' Et je ne vous dirais pas comment cela termine, bien entendu, mais je vous dirai ceci : j'aurais aimé qu'il souffre plus. De toute façon pour que je sois satisfaite il aurait fallu qu'il se retrouve dans la même pièce que toutes les personnes l'ayant côtoyé -même son père décédé, oui- et que toutes ces personnes lui crachent dessus, lui mettent ses horreurs sous les yeux, le tuent et ensuite flinguent son cadavre... -ok, faisons comme si vous n'aviez pas lu tout cela, je suis un bisounours, la la la la-

 

Ji Se Kwang n'était cependant pas le seul antagoniste de notre histoire et, en fait, nous en avions essentiellement cinq qui formaient la « ligue du Mal », en quelque sorte. Et c'était une super idée d'ailleurs ! J'ai adoré voir notre héros essayer de semer la zizanie là-dedans, cela créait une dynamique intéressante...mais pour être honnête, de cette Ligue du Mal, Ji Se Kwang excepté, j'ai surtout retenu le prosécuteur Kwon et l'actrice Eun Bi Ryeon. Et je n'ai clairement détesté aucun des deux autant que j'ai détesté Ji Se Kwang. Un moment j'ai eu du mal avec le prosécuteur Kwon mais, à sa décharge, même s'il n'éprouvait pas de remords, il était au moins très conscient de sa propre nature. Et puis bon, il a quand même fait UNE chose de bien dans sa vie : son fils Hyuk. Pour cela il ...ne lui sera rien pardonné en fait, mais je l'ai quand même moins haï que Ji Se Kwang. Quant à Eun Bi Ryeong c'était probablement la plus humaine du tas et dès le début il est assez évident qu'elle est très consciente de l'horreur de ce qu'elle et ses acolytes ont fait. Cela ne lui fait pas prendre le droit chemin mais au moins elle avait l'air humaine et, pour être honnête, plus le drama avançait, plus j'avais de la peine pour elle. A un moment donné j'ai même estimé qu'elle avait suffisamment souffert pour avoir droit à une seconde chance. Bref, j'ai aimé le personnage et c'est un des personnages féminins les plus intéressants du drama je trouve.

 

돈의 화신.E15.130323.HDTV.XViD-HANrel.avi 001442509 Incarnation01-00232
돈의 화신.E15.130323.HDTV.XViD-HANrel.avi 001287320 Incarnation05-00118

 

Les autres personnages féminins, pour moi, fonctionnaient plus sur l'affection que j'avais pour eux.... prenez Jae In par exemple, notre héroïne. Je l'ai adorée mais, pour être honnête, c'était vraiment une question d'affection. J'aimais son côté grande gueule et le fait qu'elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, j'aimais sa passion et son énergie, mais finalement, souvent, elle ne fait pas tellement avancer le scénario. C'est pas sa faute, on la laisse toujours dans le noir la pauvre, mais du coup elle m'a souvent semblé être plus un personnage secondaire qu'un vrai personnage de premier plan. Cela dit, j'ai aimé cette héroïne qui fonçait dans le tas et Hwang Jeung Eum a toujours énormément de charme. Par ailleurs[spoiler sur la fin] je suis folle amoureuse de la dernière scène du drama ! Le fait que Cha Dong épouse Jae In n'était pas étonnant, je m'y attendais, mais j'ai beaucoup aimé le fait qu'elle ait repris un peu de poids pour le final... parce que Cha Don la trouve toujours superbe et ça appuie juste encore un peu le fait qu'il est tombé amoureux d'elle, pas de son nouveau corps...et puis les voir heureux, ça m'a fait chaud au cœur, tout simplement[/spoiiler]. Donc oui, j'ai beaucoup aimé Jae In, et elle avait une famille qui déchirait pas mal aussi -je suis djeuns dedans ma tête-. Son oncle était tantôt drôle, tantôt touchant et c'était un personnage attachant. Quant à sa mère, la grande patronne, c'était une femme de poigne qui avait de la classe et j'ai beaucoup aimé voir non seulement son côté bad-ass mais également son amour pour Jae In et Cha Don. Certaines scènes m'ont pratiquement mis les larmes aux yeux... -ok, pas juste « pratiquement », c'était un mensonge-. Et lorsqu'on la mettait dans la même pièce qu'Eun Bi Ryeong, je ne pouvais pas m'empêcher de rire pour le coup... Bref, j'ai aimé Jae In et sa famille. En fait le personnage féminin qui m'a vraiment fait mal c'est Ji Hoo, la mentor de Cha Don. Au début du drama c'est un personnage fort qui a des convictions solides et de la volonté mais elle est un peu oubliée par le drama par la suite et je n'ai pas aimé ce qu'elle devenait au fil du drama. Enfin elle ne m'a jamais été antipathique mais pour un personnage qui avait commencé aussi fort, la voir perdre sa bad-assitude m'a attristée.

 

Mais évidemment, au centre de tout cela, il y avait Lee Cha Don, interprété par Kang Ji Hwan. Et je suis vraiment contente de l'avoir vu dans ce drama parce qu'avant cela, il avait été dans Lie to Me qui était quand même un désastre de la télé Coréenne et avait gâché un super casting de façon assez impressionante. Heureusement dans Incarnation of Money, Gourou a l'occasion de nous montrer tout son talent et Dieu sait qu'il a à en revendre. Il a un timing comique parfait et m'a faite éclater de rire plus d'une fois mais il a également su me briser le cœur à quelques reprises parce que quand Gourou se met à pleurer, on a vraiment l'impression que cela vient du plus profond de son être. Bref, sa performance était excellente -mais je n'en attendais pas moins-....et le personnage en soi était intéressant et attachant. Au début, je vous avoue que j'ai eu légèrement peur parce que le personnage évolue vite -sérieusement à un moment donné on fait un gros bond et pour le coup, j'ai regretté le manque de transition- et pas dans le bon sens mais à bien des égards Incarnation of Money est une histoire de rédemption pour notre héros qui apprend à ne pas être contrôlé par son avidité, à voir au delà des apparences et se trouve un sens de la justice. Au fil du drama on le voit grandr et devenir quelqu'un de meilleur, du coup je me suis très rapidement réconciliée avec lui. Et puis même si au début le personnage a de gros défauts, Gourou l'interprète de façon attachante si bien qu'il ne perd jamais l'affection du spectateur. Sans compter qu'il y a sa relation avec sa mère et que ça a été vraiment un de mes aspects favoris du drama parce que non seulement la relation est touchante et fait ressortir ce qu'il y a de meilleur en Lee Cha Don mais, en plus, l'actrice qui joue la mère est excellente et livre une des performances les plus impressionantes du drama, à mes yeux du moins.

 

J'ai l'impression d'avoir vu le réalisateur du drama plus inspiré que cela et je regrette toujours que l'OST n'ait pas déchiré plus que cela mais au final, Incarnation of Money était une expérience exaltante et prenante que j'ai énormément apprécié et je ne regrette pas une seconde d'avoir commencé le drama et d'avoir séché un cours de grammaire pour le regarder -mais bon ça, ce n'est pas spécialement à cause du drama, je n'aime juste vraiment pas la grammaire-. Donc est-ce que je vous le conseille ? Carrément ! -et si les premiers épisodes vous rebutent, essayez d'aller jusqu'au 6 au moins, c'est ce que j'ai fait et je ne l'ai vraiment pas regretté-

 

Incarnation11-00198 Incarnation14-00039

7LSNYtG

Rédigé par Milady

Publié dans #Dramas - séries et animes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :