Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note: je remets la drama/filmographie, les liens et la fiche à jour lors de certaines occasions, mais ça n'arrive pas tous les mois/ans. N'hésitez donc pas à cliquer sur le tag du Woobie pour avoir les développements récents^^

C’est en juillet 2016 que j’ai décidé que, oui, cette Semaine Anniversaire 2017 aurait lieu, et que j’allais me mettre à la préparer tout de suite, afin d’être certaine d’avoir le temps de la mettre en place. Et si j’ai décidé ça en juillet 2016, c’est en partie parce que l’anniversaire du blog est en juillet, mais c’est aussi parce que ce mois-là, j’ai eu le sentiment que j’allais avoir de quoi remplir cette fameuse Semaine Anniversaire ! Non parce que c’est bien beau de se dire « allez, go », mais encore faut-il avoir les sujets, et en plein hiatus « divertissement asiatique » que j’ai été de mi-2015 à mi-2016, je manquais justement de ces sujets. Mais en juillet 2016, je suis sortie de mon hiatus, parce que j’ai commencé Uncontrollably Fond, qui m’a donné envie de me remettre aux dramas, et a relancé la machine. Et bien entendu, si j’ai regardé Fond, c’est parce que j’avais envie de voir Woobie, donc on peut dire que sans Woobie, il n’y aurait peut-être jamais eu de Semaine Anniversaire 2017. En plus du fait que je l’aime (ça joue, aussi), c’est ce qui m’a fait me dire que je ne pouvais mettre à l’honneur que lui, en cette Journée du Crush Milady-en.

Mon histoire avec le Woobie remonte… eh bien, à ses débuts, en fait ! J’ai même été surprise, en préparant cet article de le (re)constater, mais autant j’ai souvent un train (ou deux) de retard dans la vie, autant pour ce qui est du Woobie, j’ai finalement été au rendez-vous assez vite, puisque j’ai regardé White Christmas, son premier drama, seulement un mois après sa sortie (c’était l’époque où il utilisait encore le nom Kim Hyun Joong). Et j’étais immédiatement tombée amoureuse de ce jeune homme aux cheveux rouges qui écoutait AC/DC dans sa chambre en se baladant en caleçon devant le miroir de sa chambre (ah, Mi Reu ♥), en plus d'être un personnage intéressant et charismatique. Et après ça, je n’ai pas cessé de le suivre, et je dois dire qu’il est l’acteur pour lequel j’ai eu le moins de rattrapage à faire pour cette semaine, parce que finalement, j’avais déjà vu la plupart des projets auxquels il a participé (j’admets, il a moins tourné qu’Ikuta Toma, ça aide aussi un peu).  Aujourd’hui, j’ai pratiquement tout vu. Enfin, tout commencé en tout cas, parce qu’il y a quand même un de ses films et un de ses dramas que je n’ai pas fini. Peut-être deux dramas. Je ne sais pas trop. Mais tout de suite, on va détailler gaiement tout ça, avec le plan suivant :

 

1. Les films et dramas que je n’ai pas terminés

2. TOP3 des films et dramas à regarder

3. D’autres films et dramas à regarder si vous aimez Woobie (mais sinon, c’est peut-être moins la peine)

 

Sans attendre…

 

 

Ou…

 

 

Okay, peut-être juste en prenant le temps de regarder ça :

 

 

parce que l'ancien article sur Woobie ne contenait pas que des conneries

... maintenant, sans attendre, allons-y gaiement.

 

 

.oO Les films et dramas que je n’ai pas terminés Oo.

 

Pour commencer, je tiens à préciser que dans cette catégorie, il n’y a pas que des choses que j’ai détestées. En fait il n’y a qu’une seule chose que j’ai détestée, un film :

 

Runway cop (film)

S’il y a un film dans la filmographie du Woobie dont je vous conseille de vous tenir loin, c’est bien celui-là. En plus, il apparaît deux secondes dedans, donc même si vous êtes très fan du jeune homme (comme moi), ça ne vaut pas le coup. Enfin, honnêtement, je n’ai pas dépassé la 35ème minute de ce film, donc je n’ai même pas vu l’apparition de Woobie dans le contexte de l'histoire. J’ai été triste de constater que Runway Cop ne me plaisait vraiment pas, car il a un casting de ouf pour une demoiselle aussi superficielle que moi : Lee Soo Hyuk, Kang Ji Hwan, Kim Young Kwang, avec une apparition de Woobie ? YES PLEASE. Mais le film parle d’un policier qui doit infiltrer le monde des mannequins, alors que lui-même est gros et peu soigné, et au bout de 30 minutes d’humour pipi-caca et de « haha il est gros, et il pue, regardez comme c’est dégueu tout ce gras », j’ai fini par décider que, même si je n'en ai pas des masses, j'ai quand même un chouïa d'estime de moi, et je méritais mieux que ça. Peut-être que le film se rachète dans ses deux seconds tiers, mais à ce stade, j’avais tout sauf envie de rester une seconde de plus devant l’écran pour le découvrir.

 

En revanche, dans cette première partie, on va trouver également, par exemple,

 

Vampire Idol (drama)

Et je ne détestais pas (au contraire!) Vampire Idol, cette histoire de vampires extra-terrestres venus sur terre pour voir un concert, depuis une planète aux critères de beauté complètement inversés. Les vampires (interprétés par Lee Jung, Lee Soo Hyuk, Woobie et Hong Jong Hyun) se retrouvent bloqués sur Terre, et s’en suivent 79 épisodes de comédie. Sauf que quand j’ai commencé le drama, tout n’avait pas été subbé, donc je me suis rapidement retrouvée bloquée, j’ai dû faire une pause, et je n’ai simplement jamais repris, parce que les pauses dans les dramas, ça a tendance à vraiment couler mon élan. Mais j'aimais vraiment bien. Alors, non, ce n’est pas un très bon drama non plus, pour ce que j’ai vu, il a même une vibe très fanfiction, à habiller Lee Soo Hyuk, Hong Jong Hyun et Woobie en vampires, mais il y a aussi un quelque chose de mignon à certains axes, et le kitsh du tout est attachant. Ce n’est pas un drama que je recommanderais à tout le monde, mais si vous êtes fan du cast principal, honnêtement, c’est amusant, pour le wtf seul, et il y a des passages assez adorables. Et à choisir, dans la catégorie "Lee Soo Hyuk + vampires" je préfère Vampire Idol à Scholar who walks the night o.o (même si c'est vrai que Lee Soo Hyuk est particulièrement sexy dans Scholar, certes)

 

Et enfin, le grand point d’interrogation, c’est

 

A Gentleman’s Destiny (drama)

Une comédie romantique signée Kim Eun Sook, dont je n’arrive sincèrement pas à me souvenir si je l’ai terminée ou pas. Kim Eun Sook, pour ceux qui ne le savent pas, est la scénariste à l’origine de dramas tels que On Air, the City Hall, Secret Garden, puis Gentleman’s Dignity, The Heirs et Descendants of the Sun. Une majorité de gens semblent s’accorder à dire que, si elle a redressé la barre avec Goblin, elle avait commencé à déconner avec the Heirs (un autre drama avec Woobie… et dans un rôle principal ce coup-ci, car dans Gentleman’s Dignity, il joue un élève de l’héroïne et a très peu de temps à l’écran… mais il a une sucette à la bouche, à un moment donné, alors ça va), mais pour ma part j’ai commencé à déchanter avec Gentleman’s Dignity (bien que Secret Garden ait en fait déjà des problèmes, notamment au niveau du lead masculin). Pas parce que je trouvais le drama détestable, du moins je ne crois pas, mais parce que je le trouvais fade à en pleurer et le résultat est là : 4 ans plus tard, je n’en ai AUCUN souvenir. Même pas un petit. Et je ne sais même plus si je l’ai fini, ou si j’ai juste lu la récap du dernier épisode. Je sais que je suis allée jusqu’à l’épisode 18, mais après : le trou. En fait, pour tout ce que Heirs a de mauvais, j’avancerais que je préfère Heirs, parce qu’au moins ce drama-là n’est pas près de me sortir de la mémoire, alors que j’avais déjà commencé à oublier Gentleman’s Dignity un mois après la fin de sa diffusion. C’est triste. Je ne vous le déconseille pas, c’est une romcom appréciée, dont je sais au moins qu’elle a de bons acteurs, mais je serais bien infoutue de vous la conseiller, parce que je ne me souviens pas du moindre détail.

A part de la sucette (et des frisettes) de Kim Woo Bin.

Je retiens les choses importantes.

 

.oO TOP3 des films et dramas à regarder Oo.

 

Mais bien entendu, vous me connaissez, ça va tricher. Ah bah ouais, sinon c’est pas drôle. Et histoire d’être claire, c’est un top3 de ses projets que je trouve les meilleurs. Alors il se trouve, en l’occurrence, qu’il a un rôle principal dans chacun d’entre eux (parce qu’en fait, il a peu eu de rôles vraiment secondaires, et quand il a eu des rôles secondaires, c’était souvent dans des trucs un peu moyens), mais ce sont les films et dramas que je recommande, que vous soyez fan de lui ou pas (après, bien entendu, si vous le détestez, et ne pouvez pas saquer sa tête, il a des rôles principaux, donc ça peut poser problème, certes... d'un autre côté, si vous détestez le Woobie, vous êtes certainement bannis de ce blog, donc :D). Let’s go !

 

3

Friend 2 & Twenty (films)

Je vous avais dit que j’allais tricher, et donc je commence avec deux films, tous les deux avec une histoire d’amitié, tous les deux avec une histoire de passage à l’âge adulte… mais pas tous les deux racontés sur le même ton, du tout. Dans Friend 2 (qui est la suite du très populaire film Friend… et on peut comprendre le 2 sans avoir vu le 1, mais c’est quand même mieux d’avoir vu le 1, forcément), Woobie joue Sung Hoon, un jeune homme dont le père est mort assassiné il y a 17 ans. Sung Hoon fait, sans le savoir, la rencontre du meurtrier (et ex-ami) de son père, tout juste sortie de prison, et entre les deux se créé une relation père-fils. C’est un des axes du film, ce n’est pas le seul, mais c’est mon favori. Yu Oh Sung et Kim Woo Bin sont tous les deux très bons dans ce film, et Sung Hoon est un personnage particulièrement abîmé que j’avais trouvé vraiment touchant. Le film, par ailleurs, nous proposant trois époques et trois générations de gangsters (celle de Sung Hoon, celle de sa nouvelle figure paternelle, et celle précédente du personnage de Joo Jin Mo), nous parle de l’évolution des valeurs liées au milieu. Dans l’ensemble, c’est un bon film, et Woobie est solide dedans. Néanmoins, je pense que vous l’avez compris, ce n’est pas exactement une comédie (à moins que vous ayez un drôle de sens de l’humour), contrairement à

Twenty, qui se veut résolument drôle, et dans lequel trois amis (interprétés par Kang Ha Neul, Woobie et Lee Joon Ho) abordent leur vingtaine avec questions, égarements, et balbutiements amoureux. L’humour, c’est bien entendu subjectif, mais j’avais trouvé Twenty délicieusement décalé, et vraiment divertissant, avec des personnages attachants, un casting très en forme, et un Woobie à contre-emploi vraiment agréable (il joue un type incapable de se battre, après avoir plus ou moins fait sa carrière sur le rôle du bad-boy dur à cuire). Si Lee Joon Ho donne le plus de cœur au film, Woobie est clairement l’élément le plus drôle, tandis que Kang Ha Neul nous fait un bon narrateur. Lumineux et coloré, le film présente assurément des personnages immatures et pas toujours sympathiques, mais il n’essaie jamais de nous convaincre qu’ils ont raison lorsqu’ils ont tort, et j’avais passé un très bon moment devant.

 

2

School 2013 (drama)

Dans ce drama datant de, vous l’avez deviné, 2012 (logique)(mais il s’est bien terminé en 2013)(l'honneur est sauf) Jang Nara joue une jeune femme devenant prof principale d’une classe à problème d’un lycée. Un professeur particulièrement réputé, interprété par Daniel Choi, est engagé pour l’aider à encadrer cette classe. Et je vous rassure, ce drama n’est pas la saison 4 secrète de Gokusen que personne n’attendait (en fait c’est la saison 5 de School… mais les saisons sont toutes indépendantes les unes des autres). Dans ce drama, Woobie interprète Park Heung Soo, un élève intimidant qui arrive en cours d’année, surgissant du passé de Go Nam Soon (la poupinette Lee Jong Suk, dont je suis tombée définitivement amoureuse dans ce drama), notre personnage principal côté élèves, et un jeune homme renfermé qui n’a apparemment pas la vie facile si on en juge par la façon dont il chiale en position fœtale sur son lit (c'est rarement un bon signe). School 2013 est un drama imparfait qui, c’est vrai, reprend des éléments scénaristiques qu’on connait bien, de la jeune prof idéaliste à la bromance, en passant par les thèmes du harcèlement scolaire, et de la mise de pression dans l’éducation sud-coréenne. Mais il le fait avec beaucoup de cœur, avec sincérité (semble-t-il, du moins), et j’ai adoré regarder nos deux professeurs se confronter pour tirer le meilleur de l’autre, corriger le moins bon de soi, jusqu’à arriver à une nouvelle vision de leur profession, tout en adorant découvrir les élèves, et leurs vies.

C’est vrai, oui, la relation entre Nam Soon et Heung Soo est celle qui m’est allée droit au cœur, parce que la Poupinette Jong Suk joue Nam Soon avec une vulnérabilité qu’il sait toujours très bien faire ressortir chez ses personnages, et parce que Woobie lui rend la réplique avec pas mal d’intensité, mais j’ai aussi aimé les autres personnages, avec notamment un gros faible pour la façon dont le drama fait peu à peu évoluer notre regard sur Oh Jung Ho (interprété par Kwak Jung Wook), la terreur de la classe, et pour l’amitié entre Nam Soon et le souffre-douleur de la classe. Dans la catégorie des school-dramas, celui-ci est un de mes favoris, et clairement si en plus vous appréciez Woobie (ou les bromances), c’est à ne pas manquer !

 

White Christmas (drama)

Dans un sens, c’est un petit peu triste de se dire que Woobie n’a encore rien joué d’aussi bon que son premier drama… mais d’un autre côté, faut dire qu’il a commencé fort. White Christmas, c’est un drama de seulement 8 épisodes, dans lequel plein d’acteurs se sont révélés (on y trouve notamment Lee Soo Hyuk, et Kim Young Kwan, mais également Kwak Jung Wook, Hong Jong Hyun ou encore Sung Joon et Baek Suyng Hyun). Il a été écrit par Park Yeon Sun, et si vous ne connaissez pas ce nom, il est temps de le mémoriser, parce qu’elle a aussi écrit Alone in Love, et Evasive Inquiry Agency, des dramas que vous devriez découvrir tout de suite ! (et elle a aussi écrit le très sympathique Ms. Kim makes one million, ainsi que Wild Romance qui était très intéressant dans l’écriture mais a souffert de son passage à l’écran, comme si la scénariste et le réalisateur voulaient raconter quelque chose de différent). White Christmas, ça se passe pendant les vacances de, vous l’avez deviné, Noël (vous êtes trop forts ♥) dans une école super élitiste dans laquelle seuls sept élèves (et leur professeur) passent leurs vacances, n’ayant pas pu rentrer chez eux. Mais dans l’école vidée et coupée de la civilisation par la neige, un drame se profile à l’horizon, et chacun va devoir affronter sa propre nature, avec une question omniprésente dans la série : les monstres naissent-ils monstrueux, ou sont-ils créés ? Je n’ai pas envie de vous en dire trop, car ce serait sincèrement dommage de vous spoiler ce huis clos, mais en gros, White Christmas est un thriller réussi, qui garde en haleine et est une excellente plateforme pour tous ces jeunes acteurs, parce qu’il leur propose des personnages complexes qui se dévoilent petit à petit, et sous la pression, se révèlent capables du pire comme du meilleur. Regarder White Christmas ne vous prendra que huit heures de votre temps, et elles seront bien dépensées.

Et puis Mi Reu, il a la classe, quand même.

 

.oO D’autres films et dramas à regarder si vous aimez Woobie Oo.

(mais sinon, c’est peut-être moins la peine)

 

D’emblée, je commence par un drama qui n’est peut-être pas tout à fait à sa place ici : To the Beautiful You, l’adaptation coréenne du manga de Nakajo Hisaya. Je ne voulais pas le mettre dans mon top3, car je pense sincèrement qu’il n’y a pas vraiment sa place, et je ne suis pas sûre qu’il ait vraiment sa place non plus dans cette partie, parce que Woobie n’y fait qu’un caméo sur deux épisodes si bien que le drama n’est pas à regarder vraiment pour lui, mais d’un autre côté, c’est un drama que j’aime vraiment bien alors ça m’aurait fait de la peine de ne pas le citer. Bien moins délirant que les autres adaptations de cette histoire (l’histoire : une jeune fille se travestit en homme pour intégrer l’école de son idole et l’aider à reprendre le saut en hauteur qu’il semble avoir abandonné), il n’en reste pas moins un peu absurde, mais il a quelque chose de très doux dans son petit délire. Il peut être parfaitement ridicule, avec sa musique et ses ralentis qui veulent rendre épiques des actions/situations qui… ben… ne le sont pas, mais je lui trouve quelque chose de vraiment attachant. Et puis certes, Woobie a un tout petit rôle, mais Lee Hyun Woo, lui, est dans le casting principal, et il campe un Eun Kyul absolument adorable. Voilà, je ne passe pas trop de temps sur ce drama, mais c’était un drama estival avec ses moments de frustration, mais aussi beaucoup de moments divertissants, et j’avais aimé m’amuser devant.

 

Ah, et dans la catégorie de ce qui ne rentre pas non plus dans cette catégorie, mais fuck it, c’est mon blog, je fais ce que je veux : Woobie, la même année que White Christmas, a eu droit à un mini-rôle dans Cupid Factory un drama spécial d’un seul épisode, diffusé par KBS2 (comme White Christmas, en fait…KBS2 a complètement lancé le Woobie…. On les remercie ♥) dans lequel Lee Hee Joon (♥) joue un compositeur qui n’écrit plus rien de bon parce qu’il est spécialisé dans les ballades d’amour, et n’a pas été amoureux depuis des années. Du coup il décide d’utiliser une machine qui permet de simuler l’émotion, mais pendant qu’il l’utilise Shi Yoon (Park Soo Jin), la chanteuse pour laquelle il écrit ses chansons, entre dans l’appartement et la combinaison fait qu’il va être amoureux d’elle pendant trois semaines. L’épisode est plutôt bien passé pour moi, en grande partie parce que j’aime beaucoup Lee Hee Joon, mais honnêtement, y a pas non plus de quoi hurler au génie, et ma plus grosse déception, en fait, est que le drama utilise à peine son concept, et le fait même plutôt mal quand elle le fait. La comédie romantique est mignonne, elle ne tire juste vraiment pas partie de ce qu’elle avait. Mais Woobie est très joli.

Sur ce, passons à ce qui rendre vraiment dans cette catégorie. Et je vais classer ça du moins Woobissimement cool, au plus Woobissiemement cool. Go !

 

The Con Artists – Dans ce film, un cambrioleur de génie (Woobie), un hackeur (Lee Hyun Woo) et Go Chang Suk doivent réussir un cambriolage particulièrement ardu, quasi impossible en fait. Je le mets en bas de la liste (enfin en haut, mais le haut, c’est le bas… #aucunrepère #worldgoingtoshit #isthistheend) parce qu’honnêtement je trouve Woobie assez fade dedans. Il fait ce que le film lui demande, mais le film ne lui demande pas grand-chose de plus que d’avoir l’air cool, et au final, ça finit par faire sembler le personnage très lisse. Si je le laisse dans cette catégorie, c’est parce que le film fangirlise sur Woobie au point de zapper ses autres personnages, si bien que dans l’optique « fangirliser sur Woobie » ça a l’air de se poser là, mais avec son scénario somme toute prévisible, ses intrigues inutiles sur le côté, et son manque de développement des personnages, honnêtement, j’avais trouvé the Con Artists juste passable. Au moins il y a un caméo de Cha Tae Hyun.

 

Uncontrollably Fond – Dans ce drama de 20 épisodes signé Lee Kyoung Hee (A love to kill, Thank you, Nice Guy, I’m sorry I love you… une habituée du mélo donc) Woobie joue une idole super populaire qui apprend qu’il a une tumeur et n’a plus longtemps à vivre. Il retrouve, à moitié par hasard et à moitié non, No Eul (Suzy), une jeune femme avec qui il a un passé un peu compliqué, et bref, histoire d’amour, larmes, trahison, tristesse, et manque flagrant de licornes. Je l’ai dit dans l’introduction, ce drama est celui qui m’a ramenée à Dramaland, et vous vous doutez donc que j’ai énormément d’affection pour. Néanmoins, s’il n’est pas rentré dans le top3 des trucs à voir, c’est parce qu’il a un bon début, une bonne fin, mais un milieu vraiment bordélique, qui s’étire en longueur et fait faire n’importe quoi à ses personnages. Ce n’est pas un drama que je trouve vraiment bon, il est bancal au possible et souvent frustrant, mais il y a des choses dedans qui sortent du lot, des joyaux dans la poussière (comme la relation du héros et de sa mère, qui reste la plus réussie au final à mes yeux), et Woobie est très bon dedans. Donc dans l’optique « fan cherche à voir Woobie jouer », ce drama dont il est clairement la star est un choix sensé (bon par contre faut pas avoir peur de le regarder souffrir). Sinon... non.

 

The HeirsHeirs n’est pas un bon drama. Pas à mes yeux, en tout cas. Je vous le disais quand je parlais de A Gentleman’s Dignity, la plupart des gens semblent s’accorder à dire que Heirs est le moment où Kim Eun Sook (la scénariste) a commencé à déconner, et même si pour moi ça a commencé avant, je ne vais pas vous défendre Heirs comme un chef d’œuvre d’écriture, c’est clair. De base l’idée de cette romance entre un stalker mal habillé et cette pauvre Park Shin Hye qui se fait attraper le poignet tout le temps, c’est moyen, mais c’est vrai qu’en plus le drama a tendance à virer au ridicule assez souvent. Cela dit, même si cette foutue chanson « Looooveee is the mommmeeent » est désormais gravée à jamais dans ma tête contre mon gré, je trouve Heirs très divertissant, et j’ai plus le souvenir de m’être amusée devant que de m’être ennuyée. Enfin. Ca dépendait. En fait, c’était simple : dès que le couple principal était à l’écran, mon intérêt retombait, et dès qu’on revenait aux personnages secondaires, ça allait nettement mieux. Et nul n’a plus volé la vedette à tout le monde dans ce drama que Yong Do, aka Woobie. Il est le bad-boy pas recommandable qui cache un cœur meurtri et ce n’est pas un rôle très original, mais c’est Woobie qui fait le rôle pour le coup, à grand renfort de charisme, et c’est pour ça que c’est en tête de liste. Heirs n’est pas un drama que je vous recommande en soi, mais si vous voulez voir le moment où le public est vraiment tombé sous le charme de Woobie, c’est là qu’il faut chercher.

 

Et voilà les gens :D

Maintenant que vous vouliez découvrir ou aller plus loin dans le Woobie, je pense que vous avez de quoi faire ! Et si vous voulez des articles plus détaillés sur les dramas et films dont j’ai parlé, vous pouvez gaiement cliquez sur les liens disponibles dans la filmo/dramagraphie sur laquelle je vous laisse (en gras: ce que j'ai vu en entier, en italiques: ce j'ai tenté/commencé, en liens: les articles, ofc)

Enjoy the Woobs ♥ I know you will~

 

Uncontrollably Fond (2016)

The Heirs (2013)

School 2013 (2012-13)

To the beautiful you (2012) *article ménage à écrire*

Gentleman's Dignity (2012) *article ménage à écrire*

Vampire Idol (2011-12)

Cupid Factory (2011)

White Christmas (2011) *article ménage à écrire*

 

Wiretap (2018)

Master (2016)

Twenty (2015)

The con artists (2014)

Friend 2, the Great Legacy (2013)

Runway Cop (2012)

 

http://lotsofkpopgifs.tumblr.com

 

Tag(s) : #SA2017, #Cinéma, #Cinéma Asiatique, #TV, #Drama, #Corée du Sud, #Acteur-trice, #Kim Woo Bin, #Runway Cop, #Vampire Idol, #Gentleman's dignity, #Friend 2: The Great Legacy, #Twenty, #White Christmas, #School 2013, #To the beautiful you, #Cupid Factory, #The con artists, #Uncontrollably Fond, #The Heirs

Partager cet article

Repost 0