[Love and chicken] Tonari no Kaibutsu-kun となりの怪物く

Publié le 10 Octobre 2013

FAIL

 

Tonari no Kaibutsu-kun

となりの怪物く

 

6.mp4_000029696.jpg

 

Diffusé en 2012

 

12 épisodes

 

Réalisé par Kaburaki Hiro

Studio Brain's Base

 

 

Avec :

 

Suzuki Tatsuhisa >>> Yoshida Haru

Tomatsu Haruka >>> Mizutani Shizuku

Tanezaki Atsumi >>> Natsume Asako

Ousaka Ryouta >>> Sasahara Souhei

Terashima Takuma >>> Yamaguchi Kenji

 

 

Dontesque ?

 

Lorsque Shizuku, une jeune fille studieuse qui se tient loin de ses camarades, à la demande de son enseignante, se rend chez Haru, un jeune homme emporté et sans ami qui n'est pas allé à l'école depuis un long moment, il décide subitement qu'ils sont amis. A partir de là, la vie de la jeune fille va radicalement changer.

 

 

6b-copie-2

Lorsque j'ai fait le plan de ma semaine anniversaire, j'ai rajouté une catégorie « anime », comme chaque année. Pour deux raisons : (1) je sais que plusieurs d'entre vous regardent des animes et n'êtes pas insensibles aux charmes de leurs personnages les plus bishotesques (2) cela me force à regarder un peu ce qu'il se passe dans le monde de l'animation. Bon après tout, il n'y a pas de raison que je doive absolument me forcer à regarder des animes mais j'aime bien essayer de diversifier ce que je regarde donc cette semaine est une occasion. Sauf que chaque fois je galère à trouver à quelque chose que j'aime parce que j'ai tourné la page sur les animes depuis un certain temps. La moitié du temps je trouve les designs laids, je n'arrive pas à m'impliquer. Et contrairement aux dramas où je fais souvent des efforts pour continuer, j'abandonne les animes sans regrets, même au bout d'un seul épisode parfois. Le seul anime que j'ai vu ces dernières années et qui ait réellement retenu mon attention au point que j'en achète les DVDs a été Samurai Champloo.

 

Bref tout cela pour dire que les animes et moi avons une relation difficile. Du coup quand j'ai du choisir des animes à regarder pour cette semaine, cela n'a pas été simple. D'autant que j'avais une restriction : il me fallait des animes avec des bishos dedans. Bah oui, c'est le thème de la semaine ! … J'ai donc demandé conseils à des gens et on m'a conseillé plein de trucs. Dont des animes de plus de 50 épisodes qui, forcément, ne me convenaient pas -mais que je compte tenter pour plus tard parce que certains ont l'air intéressant-. Un anime qui revenait beaucoup était Amnesia mais après un premier épisode soporifique et un second épisode qui m'a confirmé que l'héroïne a moins de personnalité qu'une huïtre morte, j'ai laissé tomber. De toute façon le design de cet anime était atroce -désolée les fans-. Je commençais à désespérer. Et puis subitement je suis tombée sur Tonari no Kaibutsu-kun. Plus exactement je suis tombée sur des images de cet anime et sur quasiment toutes, il y a un poulet. Et ça m'a accrochée. Tout à fait. Le poulet est la raison pour laquelle je me suis dit « OK, Tonari no Kaibutsu-kun, go ! ».

 

J'ai donc lancé l'épisode 1. Et cela m'a plu, en fait. Oh l'anime est très loin d'être parfait mais je dois dire que je l'ai vraiment bien apprécié, contre toutes -mes- attentes. En fait la première raison pour laquelle j'ai accroché à cet anime, outre le poulet -qui est en fait un coq mais « poulet » c'est plus rigolo comme mot-, est son animation. Ses dessins, plutôt. L'animation est correcte mais elle n'est pas exceptionnelle non plus et il y a parfois des temps morts assez génants. Notez, les dessins ne sont pas non plus parfaits et ils manquent parfois un peu de détails. Notamment, lors de certaines scènes, le visage des personnage est atrocement simplifié -après il faut voir aussi que je regarde peu d'animes donc je n'ai pas trop d'éléments de comparaison...- mais malgré tout j'ai beaucoup aimé les dessins. Je trouve qu'ils sont mignons, tout simplement. Et j'ai un gros faible pour l'ending et l'opening du drama. Les musiques ne me parlent pas particulièrement mais l'ambiance très « sweet » de l'opening m'a tout de suite happée et l'ending plus « crayonné » est très joli également. La plupart du temps cet anime était agréable à regarder pour moi. Et si le design des personnages est assez simple, je l'ai justement apprécié pour cela aussi. Je crois que je suis restée hors du monde des animes trop longtemps mais maintenant les designs chelous à la Amnesia, Uta no prince-sama ou Corda d'El Oro, à moins qu'ils soient particulièrement réussis ou justifiés, ont tendance à me repousser. Du coup je préfère des personnages qui ont l'air à peu près humains. Bref, visuellemment Tonari no Kaibutsu-kun, sans être un coup de génie, m'a plu.

 

6.mp4_001182055.jpg 6.mp4_000267308.jpg
6.mp4_001331955.jpg 6.mp4_001183682.jpg

 

Après vient l'histoire et encore une fois, c'est un mix de bon et de moins bon. Le bon vient des personnages qui sont généralement attachants. J'ai été surprise de constater que même les personnages secondaires ont droits à leurs petits moments et qu'ils sont donc tous pluôt attachants. Par exemple on a Yamaken, le blond qui se sert du héros au début. A la base ce n'est pas un personnage bien sympathique mais quand l'anime décide de s'attarder un peu dessus, finalement, il m'a fait sourire avec sa fierté mal placée qui, par exemple, l'empêche de demander son chemin aux gens alors que cela fait deux heures qu'il se perd dans une école. J'ai beaucoup aimé Natsume qui était toute mignonne et j'ai aimé le développement de son personnage parce que je pouvais m'identifier à elle. Pas parce que les garçons me tournent tous autour -non, vraiment pas :'(- mais parce que je comprenais très bien son complexe par rapport à l'héroïne et le fait qu'elle se sente rejetée. Parfois le drama arrive réellement à trouver une certaine justesse qui m'a plue. Oshima, la représentante des élèves, est un autre personnage auquel j'ai pu m'identifier. Et bien entendu, j'ai apprécié nos deux personnages principaux.

 

L'héroïne, Shizuku, est une jeune fille sérieuse qui a souffert de l'absence de sa mère et s'est jetée à fond dans les études parce que c'est le seul monde qu'elle a l'impression de pouvoir contrôler. Elle s'est coupée du reste du monde et se complait dans sa solitude. Mais lorsqu'Haru entre dans sa vie, il est « accompagné » du reste du monde et peu à peu elle apprend à s'ouvrir aux gens. Shizuku est un personnage sympathique car malgré son attitude un peu abrupted, elle a bon fond. Elle n'a pas envie de se mêler des affaires des autres mais au final, lorsqu'elle voit une injustice ou quelqu'un être blessé, elle finit par intervenir. Par ailleurs elle a de la personnalité et du cran ce qui est toujours appréciable. J'ai aimé la façon dont elle se tranformait et apprenait à se reposer un peu plus sur les autres. Haru est nettement plus ouvert, du moins en apparence. Il a un extérieur un peu intimidant et les gens ont souvent peur de lui mais il s'attache vite et quand les gens sont proches de lui, il peut être très direct, au point d'en être vraiment déstabilisant. J'ai tout de suite aimé sa vivacité et j'ai trouvé le personnage touchant dans sa solitude. Et puisqu'on est dans une semaine du bisho, je dirais que le personnage est très agréable à regarder. Selon les scènes il peut avoir la naïveté et le côté mignon d'un gosse ou le sex-appeal d'un mec -d'anime, certes...-. Donc pour les amatrices, je pense qu'il y a de quoi kyatter gaiement~ moi-même je vous avoue ne pas avoir été tout à fait insensible.

 

Tonari-no-Kaibutsu-kun---05---Large-06.jpg tonari13.png

 

OK donc les personnages sont attachants et, pour la plupart, intéressants. Très bien. Le souci c'est que malheureusement, ils ne vont nulle part. Enfin au début ils évoluent très très vite -sérieusement le premier épisode va très vite, TROP vite, il est beaucoup trop résumé- mais après cela c'est du « je t'aime, moi non plus » incessant et cela finit par lasser. En gros après l'épisode 6 le drama devient très répétitif. C'est con parce qu'en fait il aurait été assez facile d'ajuster le tir en étendant les évènements du premier épisode sur 3 épisodes puis en condensant un peu plus le reste. Parce que là du coup le début paraît trop rapide et la fin trop longue. Après je ne sais pas comment était le manga de base mais bon, quand on fait une adaptation la gestion du rythme fait partie du boulot ! Et là il a été mal fait. Et par ailleurs, l'histoire manque de matière. Quand on se pose deux secondes on se rend compte que finalement il ne se passe pas grand-chose. Alors ça va, je l'ai bien vécu parce que l'anime est court -13 épisodes de vingt minutes- et parce que j'aimais les protagonistes mais tout de même c'est dommage d'avoir de bonnes bases et de ne rien en faire.

 

Au final, j'ai quand même vraiment bien aimé Tonari no Kaibutsu-kun. Les personnages étaient sympa, les dessins jolis, l'anime amusant -pas au point de me faire éclater de rire mais j'ai souri plusieurs fois-, certaines scènes touchantes. Le rythme n'est clairement pas parfait et l'histoire manque un peu de matière mais c'était une expérience plaisante que je ne regrette pas.

 

 

6.mp4_001360108.jpg

Rédigé par Milady

Publié dans #Anime

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :