Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Horror Stories

무서운 이야기

 

Capture

 

Sorti en 2012

 

Réalisé par

Min Kyu Dong

Jung Bum Sik

Kim Dae Woong

Hong Ji Young

Kim Gok & Kim Sun

 

 

Avec :

 

1: Kim Ji Won & Yoo Yeon Suk

2: Kim Hyun Soo, No Kang Min, Ra Mi Ran, Uhm Tae Gu, Lee Dong Kyu et No Hyun Hee

3: Choi Yoon Young & Jin Tae Hyun

4: Nam Bo Ra, Jung Eun Chae, Bae Soo Bin, Na Young Hee, Lim Sung Min

5: Kim Ji Young, Kim Ye Won, Jo Han Chul & Park Jae Woong

 

 

Dontesque ?

 

Voir dans l'article ^.^

 

 

5b-copie-1

Comme vous êtes des gens intelligents et que la promo du film -titre et poste- ne sont pas exactement opaques, je pense que vous l'avez compris : aujourd'hui on cause film d'horreur. Mais pas n'importe quel film d'horreur : un film d'horreur avec Bae Soo Bin, Kim Ji Won, Yoo Yeon-Seok et Kim Ye Won. Et si vous ne savez pas qui sont tous ces gens, ne vous inquiétez pas, vous êtes nuls.... comment cela « même pas » ? Mais si, mais si. Mais cela se soigne ! *Hum* OK, plus sérieusement, j'ai entendu parler d' Horror Stories lorsque la suite est sortie parce que dedans il y a Lee Soo Hyuk et Sung Joon. Vous pensez bien, du coup, il fallait au moins que je vois le 2 et, tant qu'à faire, je me suis dit que j'allais vérifier de quoi causait le premier. Ce faisant, j'ai découvert le casting d' Horror Stories et ce casting + le genre horreur = wouhou. Et d'autant plus « wouhou » que le film se présente comme une compilation de quatre histoires, format que j'apprécie généralement bien. J'étais donc très enthousiaste. Et afin que vous soyez enthousiastes avec moi, je vous précise qui sont les membres du casting que j'ai relevés : BAE SOO BIN était l'homme à abattre dans Secret, l'homme à abattre dans 49 days -même si je l'aimais bien moi-, l'homme à épouser dans Shining Inheritance, l'homme tout court dans Jumong, l'homme en quête de revanche dans Temptation of an Angel, etc. KIM JI WON était l'héroïne de What's Up, la rivale de Hopes for dating, et joue Rachel dans Heirs en ce moment. KIM YE WON a été chaman dans Who are you ?, a joué dans I Need Romance 2, Romance Town, et joue une fée électrique dans Bel Ami en ce moment. Quant à YOO YEON SUK, vous avez pu le détester dans A werewolf boy, le plaindre dans *Gu Family Bookù et en ce moment vous en tombez amoureuse dans Reply 1994 où il joue Chil Bong. Bref, j'aimais le casting. Par contre, c'est con, le film m'a nettement moins convaincue. Il commençait bien pourtant !

 

Nos quatre histoires sont reliées par une sorte de ré-invention des Milles et une nuit : Kim Ji Won a été kidpannée et est séquestrée par Yoo Yeon Suk qui lui demande de lui raconter des histoires qui font peur parce qu'il n'arrive à dormir que quand il a eu un bon coup de frayeur. Et si elle n'y arrive pas, il la tuera car son autre méthode pour dormir est de boire du sang humain. Soit. Ainsi donc, Kim Ji Won commence à raconter ses contes horrifiques dans le but de prolonger sa vie et endormir son ravisseur.

 

La première histoire, DON'T OPEN THE DOOR, s'inspire d'un conté intitulé The tale of the Moon and Sun dans lequel, en gros, deux enfants sont pris pour proie par un tigre. Ici dux enfants sont ramenés chez eux par leur prof d'anglais et se retrouvent seuls dans l'appartement. Et après le passage d'un livreur étrange, des choses qui font peur commencent à se produire. Ce segment commençait très bien. La réalisation faisait planer une ambiance inquiétante -mon Dieu, la prof d'anglais était absolument terrifiante, j'avais l'impression qu'elle allait se jeter sur les gosses pour les manger- et oppressante, j'étais vraiment tendue. Les deux enfants étaient bons acteurs et bref, j'étais tout à fait impliquée dans cette histoire, terrifiée à l'idée qu'il puisse arriver quelque chose à ces deux gosses. Mais après cela, l'histoire devient n'importe quoi. En vérité il y a trois conclusions successives à ce segment. La première est réglé par un twist très cheap -qui revient dans TOUS les segments du film... pour encore plus de cheap \O/-, la seconde était parfaite et originale, … et la troisième vient tout gâcher. Au final de ce segment il reste une bonne réalisation, de bons acteurs et une histoire banale à pleurer qui a été dissimulée sous des détours compliqués. Seulement les grands mots sur le vide, cela n'arrange jamais les choses, ça a même tendance à les rendre pires. Un gros gâchis donc.


vlcsnap-2013-12-08-15h53m38s89 vlcsnap-2013-12-08-15h54m12s177
vlcsnap-2013-12-08-16h07m34s7 vlcsnap-2013-12-09-19h01m49s163

 

Le second segment, FEAR LANE, n'est rien de plus qu'un slasher dans un avion. Et à certains niveaux il fonctionne pour deux raisons : déjà l'ambiance très silencieuse du tout est assez pesante et, ensuite, Jin Tae Hyun est très convaincant dans le rôle du criminel. Malheureusement le segment est prévisible à mourir et pas bien excitant. D'ailleurs quand Kim Ji Won finit de raconter celui-là, Yoo Yeon Suk la regarde d'un air de dire « Sérieusement ? C'était censé me faire peur ? » et j'étais tout à fait avec lui.

 

Le troisième segment, Kongji and Patzzi, inspiré de la légende du même titre -qui est assez glauque en soi mais nettement moins que ce segment-, met en scène deux demi-soeurs qui se détestent. L'une d'entre elle est sur le point de se marier à Bae Soo Bin, un brillant chirurgien plastique, et l'autre n'a pas l'intention de laisser faire cela, comptant bien prendre sa place.... Et Bae Soo Bin se rend compte de tout cela mais laisse tout faire avec un sourire amusé tandis que la belle-mère encourage la rivalité entre les deux jeunes filles. Ce segment aurait pu être assez excellent en tant que long-métrage et exploration de l'envie qui ronge ses personnages. La réalisation était drôlement bizarre mais finalement esthétique et il n'y avait pas de souci de casting. C'est vraiment quelque chose que j'aurais aimé voir mieux exploré. Seulement... argh encore une fois : quelle prévisibilité ! Au lieu de se concentrer sur l'essentiel -l'envie... et les scènes de préliminaires avec Bae Soo Bin bien sûr- le segment nous monte encore un twist à la con que j'avais vu venir à la seconde où Bae Soo Bin ouvre la bouche, peut-être même un peu avant. Et cela gâche tout. La forme est belle, le fond a du potentiel mais au final, l'histoire est convenue.


vlcsnap-2013-12-08-16h49m47s241 vlcsnap-2013-12-09-19h02m38s141
   

Quant au quatrième segment, Ambulance, il a du mal à fonctionner à cause de son format court. L'histoire commence dans une ambulance où une petite fille est transportée sur un brancard, accompagné de sa mère, après un accident de voiture. Sur son bras : une trace de morsure. Et apparemment ces temps-ci en Corée, des zombis -sous un autre nom- font rage donc toute la question est de savoir : est-elle contaminée ou pas ? La mère insiste que non, le docteur n'y croit pas et veut éjecter la gamine de l'ambulance par précaution, l'infirmière -Kim Ye Won- présente pense qu'il y a une marge de doute suffisante pour qu'on essaie de sauver la vie de l'enfant et, bien entendu, la situation dégénère d'autant que dehors, les zombis s'agitent. C'était un bon point de départ qui aurait mérité plus de temps afin que la folie vienne un peu plus doucement au lieu d'éclater d'un coup. Mais encore une fois, si l'idée de base est intéressante et la réalisation réussie, tout semble bien prévisible et pas si efficace que cela.

 

Tout le film, en vérité, est bien réalisé. Chaque réalisateur apporte sa touche personnelle à son segment et arrive à créer quelque chose d'intéressant. Le casting est bon et élève les histoires si bien que le film est très regardable. Mais les histoires, même celles qui semblent partir d'une bonne idée, retombent sur du réchauffé et multiplient les twists débiles, tâchant de brouiller les pistes pour sembler moins simples. Les scénaristes -et surtout celui de la première histoire en vérité- auraient du réaliser que la simplicité n'est pas une ennemie. En revanche, user de stratagèmes bon marché et débilisants pour jeter -innefficacement- de la poudre aux yeux du public et lui faire croire à une complexité non-existante, ça, ce n'est pas pardonnable. Bref, pas le pire film que j'ai vu et il est réalisé de façon intéressante mais il tombe à l'eau au niveau du scénario.

 

vlcsnap-2013-12-09-19h02m48s247 vlcsnap-2013-12-09-19h02m56s73

vlcsnap-2013-12-08-16h16m58s7

Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0