Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

haut-copie-1

My ex

แฟนเก่า

bas-copie-1

MyExPoster3.jpg

 

Traduction de la phrase sur l'affiche:

Ken tromper Barbie, Barbie pas contente.

 

 

Infos-copie-1

Sorti en 2009

 

Réalisé par Piyapan Choopetch

 

 

Avec

des tas de gens qui auraient mieux fait de jouer dans autre chose

 

 

Dontesque

Ken est un jeune acteur en vogue dont la vie et, surtout, les frasques amoureuses sont partout dans les journaux. De nature volage il sort en ce moment avec Ploy, une actrice avec laquelle il travaille. Mais leur bonheur est troublé par les « ex » du jeune homme…dont une qui semble revenir d’outre-tombe.

 

 

Affiches

-------.jpg d.jpg

 

Les gens je vous conseille de bien regarder ces affiches, c’est ce que le film a fait de mieux. Je ne les développe pas, en gros le principe est à chaque fois le même : une scène toute innocente, pure et choupinette d’un côté, un fantôme tout laid de l’autre avec opposition couleurs sombres/couleurs claires. Je trouve les images généralement jolies et j’aime les couleurs utilisées. Ici s’arrête donc la liste des choses que j’ai aimées à propos du film. Passons au reste.

 

 

1b

Il y a plusieurs types de héros de films d’horreur : ceux dont on a rien à faire et ceux qu’on a envie de voir mourir. En général ceux qui font partie de la première catégorie sont ceux qui ont une qualité rédemptoire genre des muscles ou un beau visage voire un neurone fonctionnel 2h par jour. Ceux de la seconde catégorie se divisent cette fois encore en plusieurs types. Il y a les héros qu’on veut voir mourir parce qu’ils sont trop bêtes, ceux qu’on veut voir mourir parce qu’ils sont antipathiques au possible, ceux qu’on veut voir mourir parce que, merde, c’est pour cela qu’on a payé et ceux qu’on veut voir mourir parce que quand ils seront morts le film sera fini. Le héros de My Ex fait partie de cette dernière. C’est-à-dire qu’il arrive un moment où en gros c’est lui ou nous. Lui tué par le fantôme ou nous par l’ennui. A choisir…mieux vaut lui que moi.

 

Tiens commençons par cela : les personnages. Avec en premier lieu notre héros qui a un nom à coucher dehors –aux sens figuré et littéral- : Ken. Première chose qu’on apprend sur ce type : c’est un playboy.  En même temps, ai-je envie de dire, il a le nom qui va avec effectivement ! Tout le monde sait que Ken aime les poufs. Bon là cela dit il fréquente des filles moins vulgaires que Barbie…mais ce qu’elles perdent en vulgarité et pouffiassitude, elles le compensent avec une bonne dose de connerie et d’hystérie. L’important c’est de garder l’équilibre hein. Bref notre ami Ken est un acteur très en vogue et très beau –parait-il- qui collectionne les conquêtes. Premier grand mystère à élucider donc : comment ? Parce que finalement il n’est pas si doué que cela pour baratiner, il a la capacité de dissimulation d’une vitre tellement propre et transparente que finalement on se demande si elle est réellement là et on finit par foncer dedans et se faire une grosse bosse. Bref ce que ma comparaison magnifique et pas du tout tirée par les cheveux ou parfaitement inappropriée vise à dire c’est que Ken est un playboy pas doué contre lequel les filles se cassent forcément la gueule. Pas un personnage sympathique à la base donc. Attention, je n’ai rien contre les mecs qui couchent à droite à gauche du moment que tout le monde est d’accord –et protégé ! les gens, n’oubliez pas les préservatifs !- mais lui c’est vraiment juste un –mauvais- collectionneur qui aime promettre la lune à tout le monde. Donc encore une fois il n’est pas ultra-sympathique. Mais il n’est pas franchement détestable non plus, juste un peu agaçant et très ennuyeux.

 

Ex10.png Ex3.png

Ex13.png

Ex9

(c) Les screecaps viennent du site de Nekoneko

 

De l’autre côté, nous avons nos amies dérivées de Barbie –blondeur extérieure en moins mais intérieure renforcée-. Alors elles, je ne les comprends vraiment pas. J’aurais aimé pouvoir les considérer comme des victimes mais, comme je le disais, Ken n’est pas trop doué pour dissimuler sa nature donc en gros elles auraient du savoir à quoi s’attendre. Mais admettons qu’elles souffrent de cécité, ne l’aient pas vu  et l’aient découvert en cours de route. Pourquoi s’accrocher à un mec pareil ? Qu’est-ce qui justifiait de se suicider pour ce type ? Et en plus de façon particulièrement fine je dois dire. Le combo self-avortement + consommation d’eau de Javel + taillade de veine était assez sanglant –eh non, y avait pas assez d’eau de javel pour laver le sang sur les draps, faudra revoir les dosages-. En voilà une qui devait avoir peur de se louper ! Enfin comme vous vous en doutez, elle ne s’est pas loupée -heureusement, manquerait plus que cela!-. Bon bref ce que j’essaie de vous dire c’est que les filles ne sont pas plus sympathiques que Ken et le fantôme de l’ex revenu chercher son Ken ne m’a pas émue du tout et m’a laissée assez indifférente en fait. A partir de là j’avais hâte qu’elle le tue ou soit elle-même exorcisée parce que sérieusement ça commençait à bien faire tous ces personnages aussi intéressants que le derrière de mes molaires.

 

A côté de cela le film souffre également d’un gros souci de réalisation. Il y a de jolies images mais le film a une tendance assez gênante à foirer absolument toutes les apparitions de son fantôme. Alors, déjà, c’est vrai que j’ai tendance à savoir où et comment les fantômes vont apparaître, c’est le résultat de beaucoup d’heures passées devant des films du genre. Mais même sans cela… il y a un souci. En général même en sachant d’où le fantôme va sortir, j’ai un sursaut. Effet de musique, image rapide, il y a quand même un effet de surprise…Et grâce à cela il y a également une sorte d’anticipation car je suis en suspens du mini-bond que je vais faire. Mais alors là, zéro ! Je ne sais pas si c’est dû à l’absence d’effet musical ou si c’est juste le résultat de la mollesse de la réalisation mais le fantôme a un petit côté, semble t-il, très zen –qui ne cadre d’ailleurs pas trop avec le coup de l’avortement + javel + veines ouvertes et l’hystérie général du personnage pré-mortem- et chaque apparition se fait dans un manque d’énergie assez incroyable. Bref si le fantôme avait pris la parole pour demander « puis-je emprunter vos toilettes ? » je pense que cela ne m’aurait pas choquée plus que cela…. Et en allant aux toilettes elle aurait pu s’essuyer avec le script du film tant qu’à faire.

 

A l’exception d’un twist assez fun à propos d’un camion, le film reste très plat et n’offre aucune véritable surprise… ou alors j’étais trop somnolente pour les voir passer, je ne sais pas. Bref, pas de réels rebondissements, pas de personnages engageants ou marquants, des morts même pas spécialement impressionnantes, pas d’angoisse… finalement la seule grosse surprise du film c’est qu’il ne m’ait pas endormie avant sa fin. C’est pourquoi je vous le conseille fortement, évidemment. Qui n’a pas envie de voir la revanche de Barbie hystérique sur Ken le mollasson écrit par les pieds d'un auteur lambda -oui PAR et pas AVEC car je  me refuse à croire que le cerveau ait eu quoi que ce soit à faire avec toute cette histoire- alors qu’il écoutait une berceuse ? Non, ça ne vous tente pas ? Bah, vous avez raison…  

 

 

 

 

 

et sur ce zi machin qui n'a rien à voir: 

51.png

Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0