[No paradise if you're not there] *Infinite* Paradise

Publié le 11 Novembre 2011

Infinite

 

Paradise

 

vlcsnap-2011-11-09-22h34m54s124.jpg

 

Bon alors avant que vous ne sautiez au plafond de joie en vous disant « youhou un commentaire de clip par Mila, ça va être fun \O/ » ou qu’au contraire vous ne sortiez la corde en vous disant « merde encore un commentaire de clip par Mila, ça va être long :’( », je vous arrête : ceci n’est pas une analyse de clip comme je les fais d’habitude. Donc non je ne vais pas écrire quinze pages sur les sens possibles de ce clip et de cette chanson. En fait je prépare mon bilan de l’année K-J-Tw-Pop et dans les clips que je regarde il y en a des que je trouve franchement marquants –dans la médiocrité ou dans le génie- et dont je veux vous parler. Et ici on est dans la catégorie « clip/chanson qui tue tout » … et il n’y a pas grand-chose à tourner en ridicule ou à interpréter de façon cheloue. Enfin… si, bien entendu qu’on pourrait ré-interpréter tout le clip… mais l’idée de base –du moins celle que je lui prête- est tellement jolie que ce serait dommage on va dire. Ceci sera donc une critique -enfin...on peut pas vraiment appeler cela une critique mais...- rapide -TRES rapide- et terre à terre qui n’a, attention, même pas de plan !!!! -donc en plus c'est du n'importe quoi...génial hein?- … je sais, vous êtes choquées. Ah je vous l’avais bien dit que ce serait plat ! Mais bon ce n’est pas grave parce que comme la chanson est géniale, vous allez l’écouter et me pardonner. Allez, c’est parti !

 

Alors en premier lieu je tiens à dire que les  Infinite je ne les connais pas bien et ne suis vraiment pas experte en la matière. C’est-à-dire que je connais leurs chansons mais je n’ai jamais suffisamment pris le temps de m’intéresser à eux pour connaître leurs noms ou même vraiment les différencier les uns des autres. Tout ce que je sais en fait c’est que c’est un des « jeunes » groupes que je préfère sur le marché. Ils avaient commencé de me convaincre avec leurs chansons précédentes mais Paradise et l’album sur lequel se trouve cette chanson ont vraiment achevé de les classer sur le devant de ma scène Kpop –oui j’ai ma propre scène Kpop-. Pourtant au début le clip ne m’avait pas convaincue ! Enfin je l’avais bien aimé mais je ne l’avais pas trouvé particulièrement renversant alors que tout le monde semblait s’extasier. Je pense qu’il y a principalement deux raisons à mon non-émervellement de la première fois : déjà je ne connais pas les membres donc je ne pouvais pas vraiment faire comme les fans du groupe et m’extasier « aaah bidule il est trooop beau, là, décidément, il est génial ! » et aussi je n’essayais pas de comprendre le clip, bloquée que j’étais sur la question du « pourquoi par terre ? » -on en reparlera. Mais maintenant, ça va, je suis soignée, réjouissez-vous \O/ Cela dit, avant de parler vraiment du clip, j’aimerais commencer par discuter vite fait de la musique.

 

vlcsnap-2011-11-09-22h35m24s163.jpg vlcsnap-2011-11-09-22h36m20s206.jpg
vlcsnap-2011-11-09-22h39m02s29.jpg vlcsnap-2011-11-09-22h39m46s218.jpg

 

On le sait, s’il y a un truc que la Kpop fait mieux que personne c’est nous mettre des chansons dans la tête. Des fois ce sont de bonnes chansons, des fois moins, mais une fois que la Kpop décide vous mettre une mélodie dans le crâne elle y rentre et vous êtes foutue. Et là j’ai envie de vous dire que vous êtes foutue de chez foutue parce que cette chanson quand vous l’avez écouté une fois, vous l’avez dans la tête à vie. Mais d’un autre côté tant mieux parce qu’elle est géniale. Enfin j’imagine que certaines personnes n’accrocheront pas, évidemment, mais moi en tous cas je l’adore ce morceau et ça c’est venu dès la première fois. Quoiqu’en fait la chanson nous prenne un peu en fourbe je trouve. Non parce que vous savez comment ça marche avec certaines chansons de Kpop : on écoute une fois, on trouve cela sympa, on écoute deux fois, on commence à vraiment bien aimer et au bout de trois on est accroc. Ben Paradise c’est un peu ce processus dans une seule chanson en fait : au premier refrain on trouve cela joli ces voix de dauphins sous hélium, au second refrain on commence à sérieusement accrocher et au troisième on chante avec eux « niga isseoyaman yeogiga paradise …etc ». Et puis il n’y a pas que ces passages qui se répètent ! Il y a aussi tous les moments avant avec les « deo deo » et « nan nan » qui rythment bien, sonnent très joli tout en instaurant une routine bien entêtante. Je ne sais pas trop bien comment l’expliquer mais j’ai l’impression que vraiment ils ont construit leur chansons de façon à condenser le processus de bourrage de crâne mais en le faisant suffisamment bien pour qu’on ait envie d’avoir la chanson dans la tête. C’est-à-dire que ce n’est pas un de ces morceaux que vous voulez vous sortir de l’esprit, au contraire, perso je la réécoute souvent pour qu’elle me reste parce que je trouve que c’est une bonne chanson. Donc en clair ils nous rendent addict mais pas à une bonne drogue… ok je sens que c’est un peu obscur ce que je raconte, désolée…. Bon et sinon évidemment on a le passa rap du milieu parce que ces derniers temps on a l’impression que le rap est pratiquement obligatoire dans toutes les chansons. Des fois en fait il semble tellement « ajouté » que c’en est presque gênant mais là, heureusement, ce n’est pas le cas. Bon ce n’est pas le passage qui me reste après coup mais malgré tout il cadre bien avec le reste, pas de souci.

 

En clair c’est une chanson que je trouve franchement jolie, très addictive et c’est pour moi clairement un des meilleurs morceaux des Infinite, si ce n’est le meilleur. Par ailleurs c’est vrai que j’aime bien les paroles. Enfin… en fait ce n’est pas tellement que je les trouve renversantes –même si elles sont jolies- mais elles cadrent bien avec le mv. Oui on est dans un des rares cas de figure où le clip a effectivement un rapport avec la chanson ! (un autre exemple serait Bad de Tablo mais ne vous inquiétez pas, on en reparlera un jour de celui-là). Et écoutez cela fait toujours plaisir parce que du coup j’apprécie plus non seulement les paroles mais également le clip !!! Alors tout de suite, la traduction des paroles (crédit @ popgasa.com pour l’anglais… même si pour le coup j’ai capté certaines phrases toute seule \O/)

 

 

Parce que mon cœur est brisé,

Je ne peux te laisser partir ainsi, alors que faire ?

Même si je semble branlant et dangereux

Je ne peux que te retenir ici, alors que faire ?

Je t’aime –et je suis sûr que tu m’aimes aussi- Je ne le ferai pas –tu le feras-

Je le ferai, je ne regarderai que toi

Je t’en prie, reste, accorde-moi cela, je te traiterai mieux, je ne peux pas encore te laisser partir

Je dois vivre, je dois survivre car un jour je n’y arriverai plus

 

Cet endroit n’est un paradis que si tu t’y trouves

Un paradis qui te tient enfermée contre ton gré

Un paradis triste où tu n’irais pas si tu te réveillais

Un paradis où nous pouvons être ensemble à jamais, oh

 

Je ne peux que te regarder, le souffle coupé

Je ne peux faire plus de peur de briser l’instant

Tu me regardes –tu le feras probablement- Tu ne me regardes plus –tu le feras-

Tu me regardes et cela fait mal

Je t’en prie, reste, accorde-moi cela, je te traiterai mieux, je ne peux pas encore te laisser partir

Je dois vivre, je dois survivre car un jour je n’y arriverai plus

 

Cet endroit n’est un paradis que si tu t’y trouves

Un paradis qui te tient enfermée contre ton gré

Un paradis triste où tu n’irais pas si tu te réveillais

Un paradis où nous pouvons être ensemble à jamais, oh

 

Toutes les nuits je me remplis de toi

Maintenant je dois remplir ce vide d’alcool et de temps

Les bras qui étreignaient, nos nuits essoufflées

Sans toi le plus beau des paradis est un monde sans espoir

Je vais te retenir encore un peu plus longtemps, je vais te regarder encore un peu plus longtemps

Jusqu’à ce que mon cœur se calme un peu plus

Il faut que j’arrive à vivre même sans toi mais pour le moment, j’ai besoin de toi

 

Cet endroit n’est un paradis que si tu t’y trouves

Un paradis qui te tient enfermée contre ton gré

Un paradis triste où tu n’irais pas si tu te réveillais

Un paradis où nous pouvons être ensemble à jamais, oh

                                                                                                                  

 

Non quand même elles sont jolies ces paroles ! et puis on a l’impression qu’elles veulent dire quelque chose et après avoir passé pas mal de temps à traduire du Big Bang et, surtout, du Yamapi, c’est vrai que cela fait du bien de voir un texte qui ne se contredit pas d’une phrase à l’autre et qui semble raconter un truc. Alors après la question c’est : quoi. Et là j’imagine que chacun y voit ce qu’il veut. Moi essentiellement je vois deux explications. La première est une interprétation sans le clip qui consisterait à imaginer que le chanteur a pas été réglo avec sa copine, qu’il l’a peut-être même baffée une ou deux fois et que du coup il se rend compte qu’il a merdé, que pour son bien il faut qu’il la laisse partir mais qu’il n’y arrive pas. La seconde interprétation possible serait, et là j’utilise le clip, que le type est mort et qu’il est tiraillé entre l’envie que sa copine l’oublie pour être heureuse et le fait que si elle l’oublie il n’y a pas personne pour se souvenir de lui. Du coup même si sa rend sa copine malheureusement, il veut l’enfermer dans leurs souvenirs. Là pour le coup c’est vraiment le clip qui m’a fait dire cela.

 

vlcsnap-2011-11-09-22h36m46s211.jpg vlcsnap-2011-11-09-22h38m53s193.jpg
vlcsnap-2011-11-09-22h39m27s24.jpg vlcsnap-2011-11-09-22h37m30s136.jpg

 

En effet le clip se passe essentiellement à trois endroits : dans une maison plus ou moins vide, dans une cour et dans un train. Alors euh…les passages cours avec la fumée sont honnêtement légèrement ridicules. C’est-à-dire qu’ils sont très beaux avec toute leur fumée là mais on a l’impression soit qu’ils ont été relégués au coin fumeur soit, pour coller avec leurs airs sérieux, qu’ils se la jouent « tellement on est chaud, on produit de la fumée ». Bref la brume mystérieuse dans leur mini-cours c’est bof quand même. Enfin c’est joli mais c’est quand même vaguement ridicule et en plus cela n’apporte strictement rien à l’histoire. Par contre les deux autres parties oui ! Déjà on a la partie du train et moi je sais pas comment vous le sentez le train mais je trouve qu’il fait quand même gravement mort. Il y a des lumières bizarres et je suis prête à parier qu’il n’y a pas trop de conducteur, c’est vraiment l’impression qu’il donne. En plus dehors on ne voit aucun paysage et même si certaines pourront dire « bah ouais mais c’est parce qu’il fait nuit DUH » moi cela me donne l’impression surtout que le train se balade entre deux mondes. Et pendant ce temps dans la maison les Infinite chantent à une jeune fille qui, clairement, ne les voit pas, et est occupée à déménager. Ça commence avec l’image de la fille qui est assise sur la table de sa cuisine, le regard dans le vide et larmoyant. Puis elle se lève, la chanson démarre, on remarque un mec sur le sol –et moi je suis désolée mais je n’arrive pas à m’en remettre : pourquoi par terre ???? je sais pas pourquoi, j’ai juste bloqué là-dessus :s pourtant on a fait plus bizarre mais là allez savoir pourquoi ça m’a fait tilt- et elle commence à se déplacer dans la maison vide. Enfin vide… c’est-à-dire qu’il y a tous les Infinite dedans –dont Choupinet *O* je vous en reparlerai- mais elle ne les voit pas donc pour elle la maison est en gros vide si on excepte les meubles recouverts de draps. On notera par ailleurs qu’elle a un pull très sympa et de jolies chaussures –je sais cela n’a rien à foutre là mais c’est vrai- et que chez les Infinite ce n’est pas la joie non plus. Bref pendant un moment ils se contentent de la regarder puis finalement ils essaient de lui parler mais visiblement elle ne les entend pas plus qu’elle ne les voit. A en juger par la façon dont l’un d’entre eux se met devant elle, clairement, ils essaient de l’empêcher de partir mais elle traîne ses affaires dehors et finalement sort de la maison. L’un des Infinite la regarde partir mais quand elle se retourne, il n’y a personne à la fenêtre et juste après cela on voit le train complètement vide –oui je vous raconte le clip alors que je pourrais tout aussi bien vous le montrer … mais m’en fous, je fais ce que je veux d’abord et si j’ai envie de me tuer deux fois plus les doigts ainsi que de vous massacrer deux fois plus les yeux, je le fais NA-. Donc pour moi en fait, en additionnant tout avec les paroles et en faisant des Infinite une seule entité, le copain de la fille est mort et vit uniquement dans cette maison parce qu’elle le fait vivre à travers leurs souvenirs. Mais il est temps pour elle de passer à autre chose et, le cœur brisé, elle décide de partir. Il veut la retenir mais elle s’en va malgré tout et là il y a deux fins possibles : il quitte ce monde ou il reste bloqué à tout jamais dans la maison. Mais à en juger par le fait que le train est vide à la fin du clip et que pour moi ce train mène à « l’autre monde » , je pense qu’il est juste vraiment mort. Et donc c’est triste. Bon après je peux me tromper ! Déjà j’ai ramené les Infinite à une seule entité mais qui sait, elle se les tapait peut-être tous ! –la veinarde ><- En tous cas moi c’est comme cela que je vois les choses et c’est vrai que maintenant que j’ai interprété le clip, je l’aime beaucoup plus. Par ailleurs, je pense que cela se voit même sur les screencaps, les images sont vraiment belles. Déjà, je vous avoue qu'après m'être tapé dix milliards de clips de la SM, je suis ravie de voir des mecs qui ne chantent pas dans un cube et ensuite je trouve juste les images jolies avec de belles couleurs tristes et des plans franchement sympas. Il est juste très esthétique ce clip en fait!

 

vlcsnap-2011-11-09-22h35m43s90.jpg vlcsnap-2011-11-09-22h38m43s97.jpg

 

Et puis faut dire ce qui est, les Infinite ils ne sont quand même pas laids et dans ce clip il y en a deux en particulier sur lesquels j’ai craqués. Enfin… trois. Mais surtout deux. Donc déjà il y a Choupinet, celui qui a les cheveux un peu rouges. Il a l’air beaucoup trop jeune pour que j’aie le droit de kyatter dessus mais j’adore son passage de la chanson lorsqu’il chante pour la première fois et j’ai complètement bloqué sur la couleur de ses yeux. Je sais pas s’ils lui ont foutu des lentilles ou si c’est l’éclairage qui fait cela mais j’adore vraiment ses yeux dans sa première scène ! Et puis il est carrément choupesque évidemment… Après j’aime beaucoup celui qui se met devant elle dans les escaliers mais je crois que c’est plus du au mouvement parce que j’adore cette scène. Non mon second vrai craquage va au rappeur. J’ai peut-être pas flashé sur le passage rap mais par contre sur le rappeur, complètement. J’aime beaucoup son mouvement de bouche à la fin de son passage… enfin bon honnêtement je les trouve tous carrément mignons hein ! Et je suis sûre que je ne les reconnaitrai pas dans leur prochain clip mais dans celui-là, voilà, ce sont mes trois favoris –surtout Choupinet et le rappeur donc-.

 

Au final et pour résumer, je ne mets pas la vidéo sur cet article parce qu’après les liens des vidéos meurent et c’est chiant à remplacer mais elle est facile à trouver et, si vous ne connaissez pas déjà, je vous encourage vivement à aller la regarder !

 

vlcsnap-2011-11-09-22h39m59s89.jpg

Rédigé par Milady

Publié dans #Musiques (artistes - albums - concerts -...)

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :